Vous êtes sur la page 1sur 12

Cours

 7  

Adolescence  
I.  Développement  cogni8f  
•  L’approche  de  Piaget  
•  L’approche  du  traitement  de  
l’informa8on  
•  L’égocentrisme  

1  
I.  Développement  cogni8f  
L’approche  de  Piaget  
•  Selon  Piaget,  l’adolescent  (à  par8r  de  11  –  12  ans)  peut  
manipuler  et  organiser  autant  des  idées  que  des  objets.  Il  
peut  émeJre  des  hypothèses  et  u8liser  une  logique  abstraite.  
Période  des  opéra,ons  formelles  
•  Permet  de  traiter  des  informa8ons  plus  abstraites  avec  plus  
de  souplesse  
5  caractéris,ques  
1.  Du  concret  à  l’abstrait:  
–  La  pensée  se  détache  des  choses  tangible  et  se  porte  sur  des  idées  
abstraites.    
–  Par  ex.,  discuter  des  arguments  pour  et  contre  la  peine  de  mort  

2  
I.  Développement  cogni8f  
L’approche  de  Piaget  
2.  Du  réel  au  possible:  
–  Envisager  toutes  les  possibilités  d’une  situa8on.  
–  Développe  la  no8on  d’idéal.      
–  Par  ex.,  évaluer  les  causes  possibles  d’un  accident  

3.  Prévision  des  conséquences  à  long  terme:  


–  Envisager  toutes  les  op8ons  possibles  lors  d’un  choix  
–  Prévoir  et  évaluer  les  conséquences  immédiate  et  à  long  terme  
–  Par  ex.,  quelles  seront  mes  possibilité  d’emploi  si  je  ne  fais  pas  
d’études  supérieures?  

3  
I.  Développement  cogni8f  
L’approche  de  Piaget  
4.  La  logique  déduc8ve  (raisonnement  hypothé8co-­‐déduc8f):  
–  Comporte  une  hypothèse  de  départ  et  une  rela8on  de  type  si…  alors…  
–  Par8r  d’une  théorie  générale  et  arriver  à  une  applica8on  par8culière  
–  Pas  besoin  d’avoir  expérimenté  soi-­‐même  

5.  La  résolu8on  systéma8que  des  problèmes:  


–  Recherche  systéma8que  et  méthodique  d’une  réponse  à  un  problème  
–  Devant  un  problème  à  plusieurs  facteurs,  ils  vont  varier  un  aspect  à  la  
fois.  
–  Par  ex.,  le  problème  du  pendule:  Quel  facteur  ou  quelle  combinaison  de  
facteurs  influence  la  rapidité  d’oscilla8on  d’un  pendule?  
•  Longueur  de  la  corde  
•  Poids  de  l’objet  
•  Force  de  l’impulsion    
•  Hauteur  du  poids  
4  
I.  Développement  cogni8f  
L’approche  de  Piaget  
•  Évolu8on  du  changement  cogni8f:  
–  Le  problème  de  la  balance:  

La  balance  est  maintenue  par  un  levier  pendant  que  


l’expérimentateur  place  des  poids  sur  une  ou  plusieurs  chevilles,  
d’un  côté  ou  de  l’autre  de  l’instrument.  À  chaque  nouvelle  
combinaison  de  poids,  on  demande  à  l’enfant  de  prédire  de  quel  
côté  va  pencher  la  balance  une  fois  le  levier  re8ré.  

5  
Règles  u8lisées  dans  le  problème  de  la  balance  
Règle 1
Seul le nombre de poids est pris en considération. Le bras qui possède le plus
de poids est le plus lourd. Si le nombre de poids est le même, la balance reste
en équilibre.
Règle 2
La priorité est accordée au poids. Le bras qui possède le plus de poids est le
plus lourd. Si le nombre de poids est égal de chaque côté, alors la distance avec
l’axe central est prise en considération.

Règle 3
Considération du poids et de la distance. Si les deux dimensions sont égales de
chaque coté -> balance. Si les deux côtés sont égaux sur une dimension, mais
pas sur l’autre -> décision basée sur la dimension différente. Si les deux
dimensions sont inégales mais favorisent la descente d’un même côté -> force
plus grande de ce côté. Si les deux dimensions sont inégales et suggèrent la
descente d’un côté différent -> réponse aléatoire.

Règle 4
La force exercée est fonction du produit poids X distance, la balance penche du
côté représenté par la force la plus élevée.
Prédic8on  des  pourcentages  de  réponses  correctes  pour  chaque  type  
de  problème  en  fonc8on  des  règles  u8lisées  par  les  enfants  

U,lisa,on  en  fonc,on  


de  l’âge:  
 
•  80%  u8lisent  une  
des  4  règles  
•  5  ans:  règle  I    
•  9  ans:  règle  II  ou  III  
•  13  à  17  ans:  règle  III  
•  Peu  ont  u8lisé  la  
règle  4…  (moins  de  
20%  des  16-­‐17  ans  
•  Difficulté  à  généraliser  

D’après  Siegler,  1976   7  


I.  Développement  cogni8f  
L’approche  de  Piaget  
•  L’étude  de  Martorano  (1977)  révèle  les  changements  cogni8fs  lors  de  
résolu8on  de  problèmes  formels.    
•  Les  enfants  au  stade  des  opéra8ons  concrètes  axent  leur  raisonnement  sur  
la  réalité  empirique  
•  Les  adolescents  au  stade  formel  prennent  en  considéra8on  plusieurs  
facteurs  

8  
I.  Développement  cogni8f  
L’approche  de  Piaget  
•  Est-­‐ce  que  tous  les  individus  aJeignent  le  stade  des  
opéra8ons  formelles?  
–  Pays  industrialisés:  de  50  à  60%  des  jeunes  u8lisent  les  
opéra8ons  formelles  
–  Taux  encore  plus  bas  dans  les  pays  non-­‐industrialisés  
–  Chez  les  adultes,  l’u8lisa8on  augmente  avec  les  années  de  
scolarité  
Ø Hypothèse:  Les  individus  (à  par8r  de  l’adolescence)  sont  
dotés  d’une  capacité  de  logique  formelle,  mais  ce  sont  les  
ac8vités,  les  tâches  ou  la  culture  qui  la  développent.    

9  
I.  Développement  cogni8f  
L’approche  du  traitement  de  l’informa8on  
Les  changements  à  l’adolescence:  
•  Percep8on  du  monde  environnant  
•  Nouvelles  stratégies  pour  de  nouvelles  situa8ons  
•  Nouvelle  façon  de  classifier  les  faits  observés  
•  Améliora8on  des  capacités  mnémoniques  et  perceptuelles  
Impact:  
•  Traitement  plus  rapide  et  efficace  de  l’informa8on  
•  U8lisa8on  de  la  métacogni8on  et  de  la  métamémoire  plus  
importante  
•  Augmenta8on  des  connaissances  
Ø  Croissance  graduelle  et  con8nue  des  habiletés  cogni8ves  
10  
I.  Développement  cogni8f  
L’égocentrisme  à  l’adolescence  
•  À  chaque  stade  sa  forme  d’égocentrisme…  
–  Sensorimoteur:  l’existence  des  objets  condi8onnelle  aux  ac8ons  
du  nourrisson.    
•  Résolu8on:  permanence  de  l’objet  
–  Préopératoire:  Incapacité  de  dis8nguer  son  point  de  vue  de  
celui  des  autres,  pas  de  perspec8ve  d’autrui.  
•  Résolu8on:  Décentra8on  
–  Opératoire  concret:  Perspec8ve  d’autrui,  mais  selon  les  aspects  
perceptuels,  concrets  
•  L’adolescent  comprend  que  chaque  individu  a  un  point  de  
vue;  il  peut  considérer  celui  des  autres.  
•  Mais  les  nombreux  changements  de  l’adolescence  entraînent  
une  centra8on  sur  soi-­‐même…   11  
I.  Développement  cogni8f  
L’égocentrisme  à  l’adolescence  
•  Préoccupa8on  excessive  de  soi  
•  Difficulté  à  dis8nguer  ses  préoccupa8ons  personnelles  de  
celles  des  autres  (no8on  de  public  imaginaire)  
•  U8lisa8on  de  la  métacogni8on  dans  la  percep8on  
égocentrique  
•  Impression  que  sa  propre  expérience  est  unique  et  
incomprise  des  autres  (no8on  de  fable  personnelle)  
•  Associés  aux  comportements  à  risques  
•  Fortement  lié  au  développement  de  l’iden8té  à  l’adolescence  

12