Vous êtes sur la page 1sur 24

Le magazine des professionnels du bâtiment

POINT SUR...

Les DEEE : Dossier

solaire
Déchets
d’Équipements
Électriques et
Le
Électroniques
pour se laver
et se chauffer

À DÉCOUVRIR
gratuitement
Les menuiseries
alu et la RT 2005

INFOS SOCIALES ET JURIDIQUES


Racheter
des trimestres de
retraite
PROFESSION
Le Salon
de la Prescription
de l’UNTEC

des fondations aux finitions


n°37
Janvier/Février/Mars 2007
AFFAIRES DE PROFESSIONNELS n°37
Janvier/Février/Mars 2007

LES ÉCHOS DU BÂTIMENT 05 POINT SUR... 16


Les DEEE : Déchets
NOUVEAUTÉS 06 d’Équipements
Les derniers Électriques et
produits proposés Électroniques
par les fabricants

DOSSIER 10 INFOS SOCIALES ET JURIDIQUES 19

Le solaire Racheter des


trimestres de retraite
pour se laver
À DÉCOUVRIR 20
et se chauffer Les menuiseries alu
gratuitement et la RT 2005

Responsable de la publication :
GEDIMAT
Conception/réalisation :
PRIMAVERA
Crédits photographiques :
Photo couverture : LEGRAND, ROTO
Sommaire : FP BOIS, LEGRAND, MAKITA, ROTO
Page 6 : BOSCH, HAEMMERLIN, IMERYS PROFESSION 23
Page 7 : MAKITA, NICOLL, ONDULINE, SFA
Page 8 : FP BOIS, GEB, UNILIN,
WEBER ET BROUTIN, WESER
Le Salon
Page 10 et 11 : CLIPSOL, ELM LEBLANC, ROTO
Page 12 : ADEME, CLIPSOL de la Prescription
Page 15 : CLIPSOL, ROTO
Page 16 et 17 : GORENJE, LEGRAND de l’UNTEC

Pour vous abonner ABONNEMENT AFFAIRES DE PROFESSIONNELS (n°37)


GRATUITEMENT Nom :
Renvoyez ce coupon à :
Prénom :
GEDIMAT
Affaires de Professionnels Profession :
24, rue Chaptal Adresse :
92300 Levallois Perret
des fondations aux finitions
Code postal : Ville :
Les échos
du bâtiment
Lafarge Aluminates
devient Kerneos
Changement de nom pour Lafarge Aluminates, entité du groupe
Matéris, qui s’appelle désormais Kerneos. La nouvelle marque est
accompagnée de la signature « Aluminate Technologies ». Une
Weber et broutin, une nouvelle
démarche simple pour assurer la transition en douceur tout en identifiant de
manière claire l’activité de l’entreprise. Exit donc le dernier lien qui rattachait
stratégie de développement
encore Kerneos à son ancienne maison-mère, Lafarge. En fait, la création du Sur un marché en mutation, tant du point de vue de la distribution
nouveau nom coïncide avec l’arrivée de la société Wendel Investissement que des artisans eux-mêmes, weber et broutin, société créée en
dans le capital du groupe Matéris, qu’ils détiennent aujourd’hui à 100 %. 1927, spécialiste des solutions à base de mortiers industriels
D’ailleurs, ParexLanko, autre société du groupe Matéris, a précédé le pour le bâtiment, a développé une stratégie de leadership
mouvement en supprimant, le 28 avril dernier, la dénomination Lafarge essentiellement axée sur l’innovation et la qualité des produits
Mortiers qui était sa raison sociale originelle. et des services. L’entreprise a également initié un travail sur sa marque
afin d’accentuer son positionnement de « référent » en s’orientant
exclusivement sur des marchés sur lesquels son expertise et son savoir-
faire lui permettent de se positionner comme la référence (carrelage,
enduits de façades et mortiers techniques). Cette stratégie s’est,
d’ores et déjà, illustrée au printemps 2006 à l’occasion du lancement
de la nouvelle gamme de produits pour la pose du carrelage. À cette

Terreal rachète occasion, weber et broutin a restructuré son offre en fonction des
différentes applications des produits, pour lui conférer une visibilité

Lahera… et une lisibilité maximale auprès de l’ensemble de ses cibles. Ce travail


de repositionnement de gammes fera l’objet de nouveaux chantiers
en 2007 avec la restructuration des offres « rénovation de façade » et
Aujourd’hui, Terreal possède 24 usines de productions dans le
« gros œuvre et travaux publics ».
monde et réalise 30 % de son activité à l’international. En rachetant
Lahera, la société devient un acteur incontournable de la toiture.
Elle répond à la demande croissante de l’ensemble des acteurs de la
couverture de disposer de solutions et de systèmes performants, tant sur
le plan de la facilité de pose que sur la qualité de finition et le traitement
des points singuliers de la couverture. Pour Lahera, fondée en 1985 dans
le Tarn par la famille du même nom et spécialisée dans les fenêtres de toit,
les souches de cheminée, les closoirs… l’intégration au sein de Terreal
ouvre d’importantes perspectives de développement dans ce secteur
et lui permet d’accéder à de nouveaux marchés, tant en France qu’à
l’international.

Eurobois ¤‚‚‡
Et Nespoli… C’est dans une conjoncture très favorable que se déroulera du 14 au

Milbox
17 février 2007, la prochaine édition d’Eurobois à Eurexpo-Lyon. La
reprise des investissements dans l’industrie du bois, due à une demande
croissante et aux dispositifs gouvernementaux mis en place pour
Nespoli Group, leader européen dans la fabrication de brosses,
accroître la présence du bois dans la construction, participe à un essor
manchons et outils pour peintres avec les marques Roulor et
se répercutant sur l’accroissement des surfaces d’exposition. Les
Franpin, renforce son offre en outillage avec l’acquisition de la
secteurs présentés sur le salon sont les machines à bois et l’outillage
Société Milbox, fabricant français et spécialiste des outils à main
(47 %), le bois dans la construction (35 %), la manutention, le stockage
(truelles, couteaux de peintre, platoirs). Cette prise de contrôle est
(7 %) et les services (11 %). De la charpente aux connecteurs en passant
effective depuis Juillet 2006. Basée à Brienon-sur-Armançon dans le
par les panneaux, les dérivés (fenêtres, planchers, parquets…) ou les
Département de l’Yonne, à une vingtaine de kilomètres au nord d’Auxerre,
lasures, l’offre sur le salon sera exhaustive pour les utilisateurs du bois
la société Milbox est déjà présente sur le marché français avec les marques
dans la construction. Les visiteurs pourront assister aux démonstrations
W.Max, Mobilor et Milbox. Ce rapprochement permettra au nouveau
des exposants sur leur stand.
groupe de renforcer sa capacité européenne de fabrication d’outils et de
poursuivre sa politique de qualité et d’innovation axée vers l’utilisateur
final, et ce, dans l’ensemble des secteurs de la distribution (professionnel
et grand public).

des fondations aux finitions


05
En direct des
fabricants
Nouveautés

Une brique Simple au montage,


intelligente sûr à l’utilisation
Livrés dans leur container qui fait office de rangement et de transport, les
nouveaux échafaudages Haemmerlin se montent et se démontent
Disponible dans les facilement et rapidement, sans aucun outil, grâce à des clavettes de
régions Bretagne, verrouillage, des verrous intégrés et des blocages automatiques. Légers,
Pays-de-Loire et en acier galvanisé, les éléments peuvent supporter une charge d’utilisation
Poitou-Charentes, de 720 kg/m2 par travée et une charge maximum admissible par plancher
la Carrée 40 x 40 de 300 kg/m2. Des lisses de
d’Imerys Structure contreventement procurent
offre tous les avan- une grande rigidité, et des
tages de la brique pieds réglables facilitent le
plâtrière tradition- réglage de l’aplomb tout en
nelle, mais elle apporte garantissant une parfaite
en plus un confort de pose incontestable, stabilité. Évidemment confor-
une facilité de montage, une rapidité de coupe mes aux normes en vigueur,
et de pose… Une brique intelligente qui, par les échafaudages possèdent
son format 40 x 40 cm, permet de gagner des planchers en tôle gal-
à tous les stades du chantier ! Au montage, vanisée et des planchers
elle rime avec rapidité (6,25 au m2), donc trappe en aluminium et
moins de manutention, de joints et de plâtre contreplaqué antidérapants.
à préparer. Le système d’emboîtement hori-
zontal mâle/femelle facilite l’alignement et la
pose à deux mains. Pas besoin de scie, grâce à
son format carré, toutes les coupes des briques

Une ponceuse
se font à la truelle dans le sens des alvéoles.
Trois accessoires simplifient la pose : le repose
brique qui sert d’appui pour la supporter

qui «déchire»
pendant le graissage ; la coiffe qui maintient
les briques en attendant que le plâtre fasse
sa prise ; la pince à bâtir, qui plaque la brique
contre les règles à bâtir pour conserver Vibrante, la ponceuse GSS 23 AE de Bosch se distingue par son système de
l’aplomb. fixation des abrasifs « Easy-Fit ». Breveté, le procédé fait appel à une fixation
rapide et une tension automatique de l’abrasif qui le maintient parfaitement bien
en place. Il empêche ainsi toute formation de plis et tout risque de déchirure. Le
ponçage est optimal, rapide avec une qualité de finition impeccable. La ponceuse
est, en outre, équipée d’une aspiration et d’un collecteur de
poussières avec microfiltre qui retient un
maximum de poussières. La surface
à poncer est toujours dégagée
et le poste de travail propre.
Un variateur permet de régler la
vitesse d’oscillation en fonction des
matériaux à poncer. Le plateau de
ponçage accueille des abrasifs
de 93 x 230 mm en serrage
ou de 93 x 185 mm en
version «Velcro ».

06 des fondations aux finitions


Les combles au frais Des eaux bien
La gamme Flexoutuile d’Onduline s’enrichit d’une version destinée à lutter
contre le rayonnement solaire. Les nouvelles plaques ondulées Flexreflex sont
revêtues d’une surface aluminisée qui atténue les températures et la désagréable
sensation d’étouffement souvent ressentie l’été dans les combles. Chiffres à
relevées
Spécialement conçue pour supporter une utilisation
l’appui, les capacités réfléchissantes de leur revêtement en aluminium ont été intensive, la station de relevage Sanicubic Pro de SFA
testées en laboratoire : comparés aux résultats obtenus avec le système Flexoutuile refoule toutes les eaux-vannes et usées de la maison,
Tradiflex, ceux des plaques Flexréflex indiquent une baisse significative de la jusqu’à 11 mètres en hauteur et 100 mètres à l’horizontale.
température ambiante relevée Son secret : un système intelligent exclusif qui exploite les
sous les toits. Notons que la performances de deux moteurs, fonctionnant en alternance
structure des plaques résiste ou en duo. Un procédé technique novateur qui permet
aux fortes chaleurs sans d’assurer un rendement et un débit améliorés et qui, de
déformations. Disponibles en surcroît, réduit le risque d’arrêt de l’appareil. En effet, en
2 mètres de longueur pour cas de fonctionnement prolongé ou de défaillance du
une largeur totale comprise
entre 0,95 et 1,05 mètre
selon les profils (190, 220 ou
235), elles s’adaptent à tous
les modèles de tuiles canal
neuves ou anciennes (de 16
à 23 cm) pour un parfait
calage.

Un chargeur bien
sous tous rapports
Pionner de l’outillage sans fil, Makita est toujours à la pointe
pour proposer de nouveaux matériels performants. C’est le cas
pour le chargeur Makstar pour les batteries au lithium LXT
possédant un circuit mémoire intégré et un système de charge
optimisé avec trois contrôles actifs. Il analyse l’état de l’accu,
vérifie qu’il ne fuit pas, qu’il n’a pas été
endommagé par la chaleur ou une décharge
extrême. Le chargeur qui garde en mémoire premier moteur, le second prend le relais sans interrompre
l’historique des charges et décharges, adapte l’activité de la station. Compacte, elle s’installe partout et
une charge spécifique en fonction de la batterie. propose jusqu’à 5 connexions simultanées, qui autorisent
Un flux d’air circulant entre les éléments de la une multitude de configurations de raccordements. Un
batterie évite un échauffement du chargeur et double système d’alarmes sonore et visuelle donne l’alerte
des batteries, optimise le temps de charge et en cas de dysfonctionnement.
prolonge la durée de vie de l’accu.

Des caniveaux à toute épreuve


Conçu pour des projets incluant de grandes longueurs de Sa largeur de fente de 6 mm et sa forme originale
caniveaux (aéroports, autoroutes, parkings), « Kenadrain permettent un passage confortable pour les piétons,
largeur 300 » de Nicoll se révèle parfaitement adapté cycles et personnes à mobilité réduite, tout en évitant
aux régions enregistrant un niveau élevé de précipitations. les dysfonctionnements des systèmes de blocage des
Doté d’une capacité hydraulique importante optimisant roues de chariot de supermarché, par exemple.
considérablement l’écoulement des eaux, il combine tous Autre avantage, l’esthétique élé-
les avantages de la gamme Kenadrain : gante de la grille s’intègre dans
légèreté (59 kg grilles montées en classe tous les aménagements publics.
D400), emboîtement mâle/femelle avec Par ses formes audacieuses, elle
verrouillage, et facilité de mise en œuvre. trouve facilement sa place dans
Équipé de la nouvelle grille Heel, le l’équipement des communes et
caniveau bénéficie de nombreux atouts. communautés d’agglomérations.

07
Retour aux sources
Nouveautés
Unilin Systems réutilise, pour ses panneaux de toiture, le végétal qui
est à l’origine de la création du groupe : le lin. En 1960, l’innovation
consistait à utiliser le lin pour les panneaux de particules en remplacement
du bois. Les propriétés naturelles exceptionnelles du lin ont conduit la
société à élargir tout naturellement la gamme des panneaux de toiture
avec le « Rexolatte laine de Lin ». La laine de lin tire son
pouvoir isolant élevé de sa capacité naturelle d’accumuler la
chaleur, agissant comme régulateur de la température
intérieure. Avec un coefficient de conductivité thermique
de 0,037 W/m.K, meilleur que celui de la laine minérale,
elle garantit un confort de grande qualité, hiver
comme été. Souples, les fibres de laine de lin
absorbent le bruit en accompagnant le
mouvement des vibrations sonores. Comme
les autres panneaux de la gamme, Rexolatte
laine de Lin c’est également une isolation
performante, la facilité de pose et la
1, 2, 3, soudez !
Produit 3 en 1, le Kit Soudure de Geb rassemble les accessoires
rapidité de mise en œuvre et une de base pour réussir, avec une lampe à souder, le décapage et la
grande portée, autorisant des soudure de tuyauteries d’installations sanitaires, de chauffage... Il
entraxes importants et variables. se compose d’une bande abrasive pour préparer la surface du
tube à souder, d’une pâte décapante (40 % de décapant et 60 %

Un métissage de bon aloi


d’alliage étain/cuivre) pour souder facilement le cuivre et ses
alliages (laiton/bronze) et l’acier, et d’une bobine de brasure étain/
cuivre pour la soudure. Destiné aux bricoleurs, ce kit s’accompagne
d’un service de conseils par téléphone (0825 35 55 75) et par
Les lambris permettent aujourd’hui toutes les audaces pour concevoir des ambiances internet (www.geb.fr).
et décorations hors du commun. FP Bois ouvre la voie avec la pose en alternance de
Verniland Classic et de Verniland Brossé. Alors que les lames du premier
apportent toute la chaleur naturelle

Des joints colorés


du bois, celles du second jouent les
matières et les reliefs pour sublimer
la lumière. Il suffit de laisser libre cours
à son imagination, de choisir les
coloris, 16 pour Verniland Classic et 6 Weber et broutin lance weber joint déco, un mortier
pour Verniland Brossé, qui s’harmo- pour joints décoratifs adapté aux pièces humides. Disponible
nisent entre eux et avec la décoration en 16 coloris, il accompagne les carrelages les plus originaux.
ambiante de la pièce. Des listels et Résistant à l’humidité sans noircissement grâce à sa
des moulures (baguette d’angle, chant composition, le mortier de jointoiement est parfaitement
plat, quart de rond, plinthe) complètent étanche, préserve la durabilité et l’esthétique du carrelage. Il
l’offre. Longueur 250 x largeur 90 cm s’applique facilement, au sol ou au mur, sur de nombreux
x épaisseur 10 mm supports comme les faïences, les marbres,
les pierres naturelles, les grès cérame, les

Un appui de tradition
pâtes de verre… et s’ajuste en fonction de la
largeur du joint (1 à 6 mm). Weber joint déco
fait partie de la gamme « joints élégance »,
tout comme weber joint dallage (ancien-
Connue pour sa fabrication d’appuis de fenêtres déclinés dans toutes les dimensions nement fermajoint DL : enrichi d’une nouvelle
et toutes les teintes, Weser lance un modèle d’une conception innovante dont la couleur, le saumon rosé). Conditionnement :
forme et la finition répondent aux attentes des professionnels. L’arête supérieure sac plastique 2 et 5 kg.
et les angles de l’Appui Tradition ont été arrondis afin de rendre les parties
en saillie moins agressives. Sa surface lisse lui donne un aspect satiné. De plus,
elle limite l’accrochage des salissures et permet un entretien plus aisé. La
forme de l’appui a également été étudiée pour renforcer l’étanchéité à l’air
entre le rejingot et le plan
de la feuillure qui reçoit la
menuiserie. Pour protéger la
façade, la goutte d’eau est
nette et précise. Enfin, l’appui
est évidé pour l’alléger et en
faciliter la manutention. Deux
coloris : blanc et champagne.

08 des fondations aux finitions


Le solaire
pour se laver
et se chauffer
Dossier

gratuitement

Grâce à des crédits d’impôts, des subventions et des aides, le chauffage


solaire a vu ses ventes se multiplier par deux chaque année depuis 2000. Plus
nombreux sur le marché, les matériels, panneaux solaires, ballons de
stockage,… utilisant l’énergie solaire ont gagné également en fiabilité,
performances et esthétique.
Gratuite, écologique, plus ou moins abondante selon les régions, l’énergie solaire peut
remplacer en tout ou partie le gaz, le fioul, le propane ou l’électricité et diminuer les coûts de
production d’eau chaude sanitaire (ECS) et/ou de chauffage. Malgré ce tableau idyllique, le solaire a mis
presque 20 ans pour s’imposer comme une énergie à part entière. Il a fallu attendre les années 2000 pour que, sous l’impulsion
de l’ADEME avec son plan « Soleil » et des pouvoirs publics, le marché du solaire démarre réellement. À tel point que tous les
industriels du chauffage proposent dans leur gamme des capteurs et ballons solaires. En quatre ans, près de 150 000 m2 de
capteurs solaires ont été installés en France. En 2005, les prévisions étaient de 10 à 12 000 chauffe-eau solaires et 700 à
800 systèmes solaires combinés posés, soit 68 000 à 77 000 m2 de capteurs. À priori, ces ventes ont été dynamisées par les
subventions et primes distribuées par les régions et le crédit d’impôt accordé : 40 % en 2005, 50 % en 2006, au lieu de 15 %
auparavant (voir encadré). Reste que le chauffe-eau solaire individuel (CESI) ou le chauffage par un système solaire combiné (SSC)
sont des matériels efficaces, performants, fiables et pouvant être installés partout en France ou presque.
L’eau chaude sanitaire (ECS) ou l’eau chaude pour un système de chauffage central est produite par le même type de panneau
solaire, on parle alors de solaire thermique pour se différencier des cellules photovoltaïques qui ne produisent que de l’électricité.
Si le concept est relativement simple et similaire d’un fabricant à l’autre, des différences apparaissent sur le plan technique et
surtout sur les possibilités d’intégration dans la toiture.

10 des fondations aux finitions


Des capteurs bien orientés
Le capteur est, soit un caisson posé sur
les éléments de couverture, sur un
support en façade, sur une terrasse…
soit il est assemblé sur le site. Dans le
premier cas, il n’est pas très esthétique
et apporte une surcharge s’il est placé
en toiture. Dans le second cas, il se fixe
sur la charpente, devient un élément de
couverture à part entière qui remplace
tuiles ou ardoises et s’intègre assez bien.
Les fabricants de fenêtres de toit proposent
d’ailleurs leurs propres capteurs solaires, d’une
esthétique et de dimensions identiques à leurs
menuiseries.
D’une manière générale, la surface des cap-
teurs mise en œuvre dans un SSC varie de
10 à 30 m2. Ils s’orientent plein sud ou, le cas
échéant, sud-est ou sud-ouest, en évitant les
ombres portées. L’inclinaison optimale, indispen-
sable également pour éviter les stagnations et la
formation de mousse, est déterminée en fonction
de la latitude du lieu, soit pour la France
métropolitaine de 40 à 50° par rapport à
l’horizontale. Quand on peut choisir, il est
préférable d’approcher un angle de 50 à 60° qui
optimise la réception du flux solaire en hiver et
évite que la neige ne demeure sur les capteurs.
L’eau chaude sanitaire (ECS) ou l’eau chaude
pour un système de chauffage central est produite
par deux types de panneaux solaires qui se
différencient par la technologie employée et par

Des capteurs à tubes sous vide


les possibilités d’intégration dans la toiture.

Ils se présentent sous la forme d’un coffre métalliques assurent les flux aller et retour du
étroit qui abrite deux collecteurs en cuivre ou fluide caloporteur.
deux canalisations concentriques qui assurent Grâce au vide, ces capteurs sont nettement
l’aller du fluide réchauffé vers le ballon d’ECS, de plus performants que ceux à plans vitrés :
stockage, le plancher solaire… et le retour du moins de déperditions, facteur d’absorption
liquide refroidi. supérieur à 90 % et surface de captage qui peut
Des tubes en verre de 4 à 15 cm de diamètre ainsi être diminuée. Certains de ces capteurs
recouverts intérieurement d’une couche métallisée peuvent s’installer horizontalement ou vertica-
réfléchissante sont raccordés individuellement sur lement. Il est également possible d’orienter les
chaque collecteur. À l’intérieur de chaque tube, tubes pour optimiser l’absorption et le captage
sous vide, un absorbeur, un tuyau en épingle ou solaire. Tous ces avantages ont un coût, supérieur
Des capteurs plans vitrés deux canalisations concentriques en verre ou à 30 % par rapport à des capteurs plans vitrés.
Ce sont les plus connus. Ils possèdent une plaque
métallique (aluminium, cuivre…) sur laquelle est
posé (dessus ou dessous) un réseau de tubes en
cuivre. L’ensemble est peint en noir pour améliorer
l’absorption de la chaleur. Ils constituent l’absorbeur
qui est enfermé dans un coffre rigide isolé avec de
la laine minérale pour empêcher les déperditions
thermiques. Une vitre en verre trempé de 4 mm
d’épaisseur recouvre le capteur et laisse pénétrer
le rayonnement solaire. Elle bénéficie souvent d’un
traitement spécifique qui bloque le rayonnement
infrarouge réémis par l’absorbeur qui s’est
réchauffé : il se crée dans le capteur un effet de
serre qui accentue et prolonge le réchauffement
des tubes dans lequel circule un liquide caloporteur
(eau + antigel). L’air, entre vitre et absorbeur, peut
être remplacé par un gaz rare qui optimise le
rendement.

11
Dossier

L’eau chaude solaire Monoblocs ou en


Un chauffe-eau solaire individuel (CESI) éléments séparés
ressemble à un ballon électrique. La résis- Compacts, les CESI monoblocs regroupent,
tance est ici remplacée par un échangeur comme leur nom l’indique, capteur et ballon
thermique, un serpentin, relié au circuit placés sous un même châssis à l’extérieur. Le
calorifugé dans lequel circule le fluide liquide caloporteur circule par thermosiphon,
caloporteur réchauffé par les capteurs. Il cède grâce à sa différence de densité avec l’eau du
ses calories solaires à l’eau sanitaire stockée ballon. Tant qu’il est plus chaud, donc moins
dans le ballon. Refroidi, il repart vers les dense qu’elle, il s’élève naturellement, mais le
capteurs où il est chauffé à nouveau tant que ballon doit être placé plus haut que les capteurs.
l’ensoleillement reste efficace. C’est un système qui a le mérite d’être simple,
Un CESI permet ainsi de diminuer les charges Pour faire face aux périodes froides, de peu coûteux, mais pas très esthétique. Et,
énergétiques dues à la production d’ECS. mauvais temps, sans soleil, un CESI se complète comme un appoint intégré n’est pas possible, il
50 à 70 % des besoins annuels sont couverts d’un appoint qui prend le relais en cas de besoin est nécessaire de posséder un second ballon
avec une surface de 0,7 à 1,5 m2 de capteurs et reconstitue le stock d’ECS. Il peut s’agir d’une électrique, par exemple, si les consommations
solaires par habitant et un volume de stockage résistance électrique, d’un échangeur thermique sont importantes.
d’environ 50 litres par m2 de capteurs. Leur (serpentin) raccordé à une chaudière (gaz, fioul, Les CESI en éléments séparés, capteurs et
surface varie de 3 à 7 m2 selon les besoins en bois) située en aval du ballon voire d’un second ballon d’ECS sont dissociés, sont choisis selon
ECS de la famille et l’ensoleillement de la région. ballon électrique ou mixte couplé au CESI. les besoins, la place disponible, l’esthétique
recherchée… Le ballon est à l’abri dans une
pièce de la maison. Intégré ou non au ballon
Nombre d’occupants 1 ou 2 3 ou 4 5 ou 6 7 ou 8 solaire, l’appoint complète le chauffage de
Volume du ballon solaire l’ECS quand c’est nécessaire. Les modèles les
sans appoint 100 à 150 l 100 à 250 l 250 à 350 l 350 à 500 l
plus courants sont à circulation forcée. Le fluide
Volume du ballon solaire caloporteur est mis en mouvement par une
avec appoint 100 à 250 l 250 à 400 l 400 à 550 l 550 à 650 l pompe électrique, le circulateur, lorsque l’eau
Région Surface des capteurs en m2 sanitaire du ballon est plus froide que le fluide
caloporteur du capteur. Il s’arrête lorsque les
Nord-Est-Normandie températures sont identiques. Sondes et
Bretagne Nord 2à3 3 à 5, 5 4à7 5à7
régulation commandent automatiquement la
Bretagne Sud circulation du fluide. C’est une formule souple
Centre-Savoie 2à3 2,5 à 4,5 3,5 à 6,5 4,5 à 7
qui s’adapte en fonction du nombre d’occupants
Sud-ouest et qui permet de raccorder le CESI avec un
Alpes du Sud 2 à 2,5 2à4 3 à 5,5 3,5 à 7
appoint au choix (résistance électrique, ballon
Provence - Languedoc 2 à 2,5 2 à 3,5 2,5 à 4,5 3,5 à 6 électrique, chaudière…).

12 des fondations aux finitions


Le chauffage solaire

Dossier
Les systèmes de chauffage solaire, on parle
alors de systèmes solaires combinés (SSC),
peuvent couvrir de 30 à 60 % des besoins
annuels en ECS et en chauffage, selon la
région et la taille de l’installation.
Ils conviennent très bien aux zones ensoleil-
lées, à celles où l’on doit chauffer longtemps
comme en montagne, et permettent de subs-
tantielles économies de chauffage. Mais, quelle
que soit la région où l’on se trouve, le printemps
et l’automne offrent un meilleur ensoleillement
que l’hiver et la maison a souvent besoin d’être
chauffée : le chauffage solaire d’une habitation
offre donc d’intéressantes perspectives d’éco-
nomie en intersaison, et cela quelle que soit la
localisation géographique.
On estime qu’un SSC nécessite en moyenne
une surface de capteurs d’environ 14 % de la
superficie habitable, soit de 15 à 30 m2 pour
une maison de 100 à 200 m2. Les économies
d’énergie annuelles permettent de baisser les
consommations de 50 %, soit 4600 kWh, à
Marseille pour une maison de 110 m2 équipée
de 13 m2 de capteurs, 30 %, soit 6400 kWh, à
Strasbourg pour une habitation de 150 m2 et
18 m2 de capteurs (source ADEME). produite par les capteurs, dans lequel on vient La dalle du plancher chauffant agit non
puiser lorsque cela est nécessaire. La chaleur seulement comme un émetteur de chaleur, mais
est diffusée dans la maison avec des radiateurs aussi comme lieu de stockage de la chaleur. Un
ou des planchers chauffants basse température. circuit de dérivation permet de produire l’eau
L’eau chaude sanitaire peut être produite dans chaude sanitaire. En hiver, la majeure partie de
un ballon immergé dans le volume tampon ou l’énergie solaire est dirigée dans la dalle.
par l’intermédiaire d’un échangeur de chaleur Comme il n’y a pas d’échangeur entre les
1- Capteurs situé dans le ballon de stockage. capteurs et le PSD, le rendement des capteurs
solaires
Le plancher solaire direct (PSD) repose sur est suffisant pour fournir de l’énergie pour le
2- Circuit de
transfert un plancher chauffant avec un circuit enrobé chauffage même par une froide journée d’hiver
3- Ballon de dans une dalle de béton épaisse (10-12 cm). Le ensoleillée. À la mi-saison, une partie va dans la
stockage fluide caloporteur chauffé dans des capteurs dalle et le reste pour l’ECS. En été, toute
4- Station de solaires circule directement dans ce réseau. l’énergie solaire sert à produire de l’ECS.
régulation
5- Appoint

Des aides pour atténuer les coûts


Le prix d’un CESI, équipé de 3 à 5 m2 de capteurs et d’un ballon de 200 à 300 litres (trois à
quatre personnes) est actuellement compris entre 3 800 € et 5 500 € TTC (TVA 5,5 %),
pose incluse. Un SSC revient au même prix qu’un chauffage central avec plancher chauffant,
soit 15 000 € TTC pour une maison individuelle de 100 à 150 m2, non compris le chauffage
d’appoint. Les économies d’énergie réalisées permettent d’amortir les surcoûts du solaire
Satisfaire tous les besoins sur quinze ans environ, déduction faite des aides et crédits d’impôts accordés
actuellement.
Un SSC s’apparente à un chauffage central.
La « chaudière », les capteurs solaires, réchauf- Certaines régions, certains départements et même certaines collectivités locales offrent des
fent l’eau qui circule dans un système de subventions aux personnes qui investissent dans le solaire : 600 € environ pour un CESI et
stockage. Celui-ci restitue ensuite la chaleur à jusqu’à 3000 € pour un SSC. Vous pouvez également obtenir, si vous remplissez les
des émetteurs de chaleur : radiateurs basse conditions d’attribution des aides ANAH, une prime complémentaire.
température et/ou planchers chauffants. Une Le crédit d’impôt s’applique au prix des équipements et des matériaux figurant sur la facture
régulation fine gère le système en fonction des de l’entreprise ayant réalisé les travaux, après déduction des aides, des primes perçues et
besoins en chaleur des occupants. Un chauffage de la main d’œuvre. Il est égal à 50 % du montant des dépenses retenues dans la limite
d’appoint (chaudière, poêle, foyer fermés…) d’un plafond de 8 000 € pour une personne célibataire, veuve ou divorcée, et de 16 000 €
complète le tout. Le SSC propose deux systèmes pour un couple. Cette somme est majorée de 400 € par personne à charge.
qui se différencient par le principe de stockage Pour obtenir plus d’informations, on peut consulter le site de l’ADEME qui tient à jour la liste
de la chaleur. des matériels éligibles aux primes www.ademe.fr/plansoleil ou se renseigner auprès des
L’hydro-accumulation fait appel à un ballon Espaces Info-Énergie : N° AZUR 0810 060 050.
tampon (500 à 2000 litres) qui stocke la chaleur

des fondations aux finitions


15
Les
Point sur… DEEE

Depuis le 15 novembre 2006, producteurs et collectivités locales doivent


mettre en place la collecte sélective des DEEE, les Déchets d’Équipements
Électriques et Électroniques. Cette première partie fait le point sur les matériels
concernés par les directives européennes et le décret français.
Chaque année, environ 1,7 million de tonnes de DEEE sont générés par les entreprises et les ménages. De plus,
selon l’Ademe, chaque français produit chaque année 14 kg de déchets de ce type, et la quantité totale pro-
duite augmente de 4 % tous les ans : soit un rythme de croissance beaucoup plus élevé que celui de l’ensem-
ble des déchets ménagers. De ce fait, il devenait nécessaire de mettre en place un système adapté à ces dé-
chets dont beaucoup contiennent des substances dangereuses.

Directive et décret Complétée par cinq arrêtés, toute cette


réglementation précise les obligations
En pratique, un EEE fonctionne avec
une prise électrique, une pile ou un
Le législateur européen a décidé de de tous les acteurs de la filière DEEE, des accumulateur. Il s’agit des gros et petits
réglementer la collecte et l’élimination producteurs aux citoyens, en passant appareils ménagers, des équipements
des DEEE au sein de l’Union europé- par les distributeurs, les collectivités et informatiques, vidéo et de télécom-
enne par la directive 2002/96/CE du les éco-organismes. munications, du matériel d’éclairage,
27 janvier 2003, dite WEEE. Ce texte
traite aussi bien de la conception des Qu’est-ce qu’un EEE ? des outils électriques et électroniques,
des jouets, équipements de loisirs et
produits en amont que de la collecte et Au sens du décret, les Équipements de sport, des dispositifs médicaux
des modes de traitement des déchets, Électriques et Électroniques (EEE) sont (à l’exception de tous les produits
avec comme objectif un taux moyen des équipements finis fonctionnant grâce implantés et infectés), des instruments
annuel de collecte sélective des DEEE à des courants électriques ou à des de surveillance et de contrôle et des
provenant des ménages d’au moins champs électromagnétiques, destinés à distributeurs automatiques.
4 kg/an par habitant à atteindre d’ici la production, au transfert et à la mesure Les gros outils industriels fixes et les
au 31 décembre 2006. de ces courants et champs, d’une tension sous-ensembles ou équipements qui les
Pour aboutir à ce taux de collecte, la ne dépassant pas 1000 volts en courant constituent sont explicitement exclus
France a transposé cette directive en alternatif et 1500 volts en courant du champ d’application. Plus généra-
droit français par le décret n°2005-829 continu. lement, les installations électriques
du 20 juillet 2005, relatif « à la com- On entend par « produit fini » tout fixes de type industriel ou tertiaire et
position des équipements électriques équipement destiné à l’utilisateur leurs composants ne sont pas visés
et électroniques et à l’élimination des final, ayant une fonction directe, sa par ces réglementations.
déchets issus de ces équipements ». propre enveloppe et ses connexions.

16 des fondations aux finitions


Les EEE d’hier et
d’aujourd’hui
La directive européenne distingue deux types d’EEE.
Pour les produits dits “historiques”, c’est-à-dire
vendus avant le 13 août 2005, le détenteur final est
responsable de la collecte, de l’enlèvement et du
traitement des produits en fin de vie.
Pour les EEE vendus après le 13 août 2005, le
producteur est par défaut responsable de
l’enlèvement et du traitement des produits en fin de
vie, sauf s’il en est décidé autrement dans le contrat
de vente. Ces EEE doivent être conçus et fabriqués
de façon à faciliter leur démantèlement et leur
valorisation et à ne pas empêcher la réutilisation et
le recyclage des équipements, de leurs composants
et matériaux. Cette exigence de conception peut
cependant être limitée par des impératifs
environnementaux et de sécurité.
À partir de juillet 2006, les produits visés par la
réglementation ne doivent plus contenir de plomb,
de cadmium, de mercure, de chrome hexavalent,
de PBDE et de PBB (retardateurs de flamme
À noter : la réglementation générale sur les déchets
bromés). Le seuil de tolérance résiduelle est fixé à
continue de s’appliquer à tous les équipements Les acteurs visés par le décret
0,1 % du matériau homogène pour l’ensemble des
électriques non couverts par la directive. La Le décret distingue différents acteurs
substances, sauf pour le cadmium (0,01 %).
responsabilité de l’élimination de ces déchets reste dans la production et le traitement
à la charge du détenteur final. des EEE.
Le producteur est la personne qui fabrique,
À partir de quand un EEE importe ou introduit sur le marché national,
à titre professionnel, des équipements.
devient déchet (DEEE) ? Lorsqu’un revendeur vend des équipements
sous sa seule marque, il est considéré comme
Un DEEE est un équipement dont le détenteur se
producteur (cas des marques de distributeurs
défait ou a l’intention ou l’obligation de se défaire. par exemple).
Le déchet d’équipement mis au rebut comprend
Lorsque le producteur met sur le marché
ses consommables et sous-ensembles.
national un EEE, il se trouve soumis aux
Un DEEE est dit « professionnel » lorsqu’il n’est pas obligations énoncées dans le décret. Par
issu d’un équipement provenant des ménages, et exemple, l’agent commercial situé sur le
lorsqu’il n’est pas issu d’un équipement électrique territoire français, qui importe des EEE
ou électronique similaire à un équipement ménager, fabriqués en Chine, est considéré comme
de par sa nature et en raison du circuit de importateur et donc comme producteur au
distribution. sens du décret.
En France, les produits doivent afficher l’identi-
- Le distributeur est une personne qui,
fication de leur producteur d’une part, et mentionner
qu’ils ont été mis en marché après le 13 août 2005.
Commentaires quelle que soit la technique de distribution
Le décret différentie deux régimes de respon- utilisée (y compris par communication à
Cette dernière information peut, par exemple, être distance), fournit à titre commercial des EEE à
indiquée à l’aide d’une « barre noire » située sous sabilité strictement distincts, pour les DEEE
celui qui va les utiliser. La personne qui vend
« une poubelle barrée » (norme Cenelec EN 50419). professionnels d’une part, et pour les DEEE
des équipements via Internet n’échappe donc
Ceci étant, seuls les produits ménagers visés par la ménagers d’autre part. La coexistence de ces pas à la réglementation. À noter que le
réglementation ont l’obligation d’être marqués du deux régimes peut être à l’origine de quelques distributeur d’EEE professionnels n’a aucune
symbole de la poubelle barrée. confusions de la part de non-experts. C’est obligation au titre du décret du 20/07/05.
pourquoi il est nécessaire de rappeler que : - L’utilisateur est la personne qui utilise
Les produits d’usage professionnel ne sont pas
soumis à cette obligation. Certains producteurs Le producteur d’un bien professionnel l’EEE dans la fonction pour laquelle il est
• N’a pas l’obligation d’organiser et de financer conçu.
choisissent néanmoins de marquer leurs produits
professionnels parce qu’ils peuvent être mis sur le la fin de vie des déchets issus d’équipements - L’installateur s’apparente à un distributeur
marché d’autres pays européens où le marquage « historiques », c’est à dire mis sur le marché avant lorsqu’il achète, vend et installe un produit
le 13 août 2005, fini. Il est considéré comme un producteur
est obligatoire à la fois pour les produits ménagers
lorsqu’il achète des composants, des sous-
et pour les produits d’usage professionnel. • N’a pas l’obligation d’informer les acheteurs, par ensembles et les assemble pour en faire un
Le marquage « poubelle barrée » n’entraîne aucune une mention particulière au bas de la facture de produit fini destiné à la vente.
obligation relative à la directive WEEE, c’est avant vente, du coût correspondant à la fin de vie des - Le grossiste est un intermédiaire
tout une information destinée au client. Elle indique DEEE historiques, commercial non visé par le décret, sauf
que les produits en fin de vie doivent faire l’objet • N’a pas l’obligation de fournir des garanties lorsqu’il vend à un utilisateur. Dans ce cas, il
d’un tri sélectif en vue des opérations de recyclage financières couvrant la fin de vie de ses équipements peut être considéré comme un distributeur.
et de valorisation. mis sur le marché à compter du 13 août 2005.

17
Infos sociales & juridiques

Racheter
des trimestres
de retraite
S’il vous en manque quelques-uns pour pouvoir remplissiez les conditions de rachat, un dossier intitulé cette fois « Évaluation de
versement pour la retraite » dans lequel vous trouverez des propositions de rachat.
bénéficier d’une retraite complète avant l’âge de
Réfléchissez bien avant de choisir entre les différentes propositions car cette
65 ans, voici comment procéder. décision est irrévocable (art. D.351-7 du code de la Sécurité Sociale). Si vous n’avez
Ce n’est qu’à partir de 65 ans que les salariés du privé peuvent prétendre à aucune réponse dans un délai de deux mois, c’est que votre dossier est rejeté.

Ce rachat est-il
une retraite à taux plein sans condition. Mais, avant cet âge, son versement et
son montant sont assujettis à ces fameux trimestres… Autrement dit, si vous
souhaitez prendre votre retraite avant l’heure, le rachat peut s’avérer une
bonne solution. À condition toutefois de faire les bons calculs, car cette
opération est assez onéreuse. toujours intéressant ?
Avant toute chose, vous devrez savoir précisément où vous en êtes pour Aucun systématisme, tout dépend de votre situation et du type
calculer le nombre de trimestres qu’il sera nécessaire de racheter. Rien de bien de rachat envisagé. Il existe deux options de rachat.
compliqué puisqu’il s’agit, pour ce faire, de demander un relevé de carrière à - Avec l’option 1, la moins chère, le rachat vous permet de partir avant 65 ans au
votre Caisse régionale de retraite. Ce document reprend, année par année, le taux plein. Cela permet d’éviter la décote, c’est-à-dire la minoration du taux de la
nombre de trimestres que vous avez acquis. Cependant, le nombre de retraite appliquée pour chaque trimestre manquant.
trimestres mentionné peut comporter des erreurs. C’est souvent le cas pour
des périodes de service militaire non validées, c’est toujours le cas pour les - Avec l’option 2, tarif plus élevé, le rachat vous accorde tout à la fois le taux plein
femmes ayant élevé des enfants, puisque le relevé de carrière ne mentionne et la totalité de votre retraite de base.
jamais ces trimestres (8 par enfant) acquis sans cotisation. Bien d’autres cas D’autre part, il faut savoir que les tarifs de rachat (voir tableau) varient non
de figures existent qu’il vous incombe de faire rectifier. Il arrive aussi que l’on seulement en fonction de l’option retenue mais aussi de votre âge et du niveau de
ait de bonnes surprises, comme des jobs d’été oubliés qui vous ont donné droit vos revenus actuels.
à un trimestre… Bref, obtenir ce document et le vérifier est la première chose
Pour savoir si l’opération est intéressante sur le plan financier, il faut donc calculer la
à faire pour connaître précisément le nombre de trimestres déjà acquis et par
rentabilité d’un rachat de trimestre en rapportant son coût net (le rachat est déductible
là même le nombre de trimestres qu’il vous reste à valider jusqu’à la date à
du revenu imposable) à l’amputation qu’il permet d’éviter sur votre retraite.
laquelle vous souhaitez partir en retraite.

Le rachat est-il Comment paie-t-on


soumis à conditions ? concrètement ces trimestres ?
Le rachat est plafonné à 12 trimestres et ne concerne, en outre, Vous pouvez les régler dans leur intégralité immédiatement, ou échelonner les
que des années incomplètes au cours desquelles vous avez paiements en fonction du nombre de trimestres rachetés et de la date de votre
validé moins de 4 trimestres ou bien les années durant départ à la retraite sachant que tout doit être payé avant cette échéance. Les
lesquelles vous avez fait des études supérieures. Prévu par la paiements peuvent ainsi être étalés sur 1, 3 ou 5 ans (de 12 à 60 mensualités).
réforme Fillon de 2003, et réservé jusqu’alors aux 54-59 ans (54-64 ans pour les Si vous optez pour l’échelonnement, les prélèvements seront obligatoirement
professions libérales), le rachat d’années d’études et de périodes incomplètes, automatiques (compte-chèque bancaire ou postal).
ou « versement pour la retraite » (VPLR), a été étendu (décret du 17 juillet 2006)
aux 20-54 ans. Ces nouvelles dispositions concernent les régimes de base des
salariés et travailleurs indépendants, et sont applicables aux demandes reçues
Option 1
par les organismes de retraite à partir du 1er janvier 2006. Revenu professionnel annuel brut
Age Inférieur à Entre Plus de
Si vous demandez à racheter des trimestres au titre des études supérieures, sachez
23 301 € 23 301 et 31 068 €* 31 068 €
que cela ne sera possible que si vous n’avez pas commencé à travailler avant la fin de
50 ans 2 359 € 10,13 % 3 146€
vos études (classes préparatoires, études universitaires ou grandes écoles donnant
53 ans 2 519 € 10,81 % 3 359€
lieu à l’obtention d’un diplôme). La date retenue est celle de la première affiliation au
55 ans 2 626 € 11,27 % 3 501€
régime général et elle doit être postérieure à l’obtention de votre diplôme.
Option 2

Comment procéder ? Age Inférieur à


Revenu professionnel annuel brut
Entre Plus de
Il faut en faire la demande par écrit auprès de la Caisse régionale 23 301 € 23 301 et 31 068 €* 31 068 €
d’assurance vieillesse qui vous adressera un dossier à compléter. 50 ans 3 496 € 15,01 % 4 662€
Vous aurez alors trois mois pour retourner cette « Demande d’évaluation de 53 ans 3 733 € 16,02 % 4 978€
versement pour la retraite » ainsi que les pièces justificatives nécessaires (copie de 55 ans 3 891 € 16,70 % 5 189€
diplômes, extraits d’actes de naissance des enfants pour les mères de famille…). * Dans cette tranche de revenu, le prix est exprimé en pourcentage
La Caisse vous enverra alors, à condition que votre dossier soit complet et que vous

des fondations aux finitions


19
Les
menuiseries alu
et la RT 2005
À découvrir

La Réglementation Thermique 2005 est compliquée comme la précédente


(RT 2000). Pour y voir plus clair et incidemment pour valoriser leurs produits,
le syndicat professionnel qui regroupe les entreprises spécialisées dans les
menuiseries aluminium a étudié l’incidence de cette réglementation sur les
menuiseries.
Depuis le 1er septembre 2006, la RT 2005 s’applique à tous les permis de
construire pour les bâtiments neufs (habitats et non résidentiels). 5 ans après
Quatre références
la mise en place de la RT 2000, qui avait constitué une évolution importante pour les menuiseries
en matière de construction en imposant de nouvelles règles basées, notam- La RT 2005 impose de calculer les performances
ment, sur l’isolation thermique des produits, la RT 2005 s’inscrit dans le Plan des menuiseries sur quatre paramètres : l’isolation
Climat 2004, qui vise à réduire de 15 % la consommation des bâtiments par thermique, le facteur solaire, la surface des baies et
rapport à la RT 2000. leur orientation. Les deux premiers sont tributaires de
Rappelons que la performance énergétique la conception du produit, les seconds de la conception
du bâtiment est considérée dans sa globalité bioclimatique du bâtiment. Ces quatre paramètres
par la réglementation. Sa consommation sont indissociables car ils déterminent ensemble la
consommation d’énergie liée aux menuiseries.
d’énergie (Cep) devra être inférieure à la
consommation de référence de la RT 2005 Pour sensibiliser tous les intervenants dans la
(Cepréf). Pour ce faire, les maîtres d’ouvrage construction d’un bâtiment, le SNFA a étudié les
incidences de la RT 2005 sur les menuiseries et
et les maîtres d’œuvre devront choisir
notamment ce qu’elle implique pour celles en
des composants et systèmes qui ont une aluminium. Cette étude a été reprise par la société
influence directe sur la consommation K.Line qui l’a présentée quelques jours avant
globale de la construction. Equip’Baie 2006.

20 des fondations aux finitions


L’isolation thermique Consommation d’énergie selon
La nouvelle RT 2005 renforce sensiblement le
niveau d’isolation thermique des menuiseries l’influence des 4 paramètres
(coefficient Uw ou Ujn). Dans le résidentiel, Influence de l’isolation thermique.
la RT 2005 définit une seule valeur de référence Hypothèses basées sur les références :
très élevée de 1,8 W/m2.K (2,1 W/m2.K en zone Surface vitrée (Sv/Sh) = 17 %
H3) pour toutes les menuiseries, équipées Orientation des menuiseries :
40 % Sud + 20 % Nord, Est, Ouest
d’une fermeture (Ujn) ou non (Uw), alors que Apports solaires (Sw) = 40 %
la RT 2000 n’exigeait qu’un Uw de 2,4 W/m2.K
et Ujn de 2,2 W/m2.K. Ce renforcement de Moyenne des Impact sur la consommation
menuiseries (Sw) d’énergie Cref
l’isolation thermique exige la mise en œuvre
1.6 W/m2.K -2%
de menuiserie équipée de fermeture (Ujn),
notamment les blocs-baies qui offrent une 1.8 W/m2.K 0%
isolation thermique plus importante qu’une 2.1 W/m2.K + 3,5 %
menuiserie avec coffre tunnel. (Uw ou Ujn) - 0.1 W/m2.K = - 1 % de la consom-
mation d’énergie
À noter que c’est l’isolation globale de la
menuiserie (Uw ou Ujn) qui est prise en compte Influence du facteur solaire.
dans le calcul et non celle du double vitrage (Ug). Hypothèses basées sur les références :
Isolation thermique (Uw ou Ujn) = 1.8 W/m2.K
Le garde-fou (seuil minimal à respecter) est passé Surface vitrée (Sv/Sh) = 17 %
de 2,9 à 2,6 W/m2.K. Une tolérance à 2,7 W/m2.K Orientation des menuiseries :
est admise pour 10 % des surfaces vitrées en 40 % sud + 20 % Nord, Est, Ouest
maison individuelle. Moyenne des Impact sur la consommation
menuiseries (Sw) d’énergie Cref
La pose de fenêtres avec fermeture (type volet
Importants, roulant) offre la possibilité de concilier aisément 45 % -1,6 %

les apports solaires thermique d’hiver et thermique d’été, en 40 % 0%


favorisant les apports solaires ou en les limitant 35 % +2 %
Pour la première fois, les apports de chaleur selon la saison. Sw : + 5% = 1.8 % de la consommation d’énergie
extérieure sont inclus dans le calcul global de la
consommation d’énergie car ils favorisent ou Influence du couple Uw/Sw.
pénalisent la consommation d’énergie d’un La conception Hypothèses basées sur les références :
Surface vitrée (Sv/Sh) = 17 %
bâtiment. Le facteur solaire d’une menuiserie,
coefficient Sw, est exprimé en pourcentage et
bioclimatique privilégiée Orientation des menuiseries :
40 % Sud + 20 % Nord, Est, Ouest
représente la quantité d’énergie solaire, donc de Par ailleurs, pour favoriser encore plus les apports Moyenne des menuiseries Impact sur la
chaleur «gratuite», qui pénètre par la menuiserie. de chaleur extérieure, la RT 2005 encourage la Uw ou Ujn (Sw) consommation
Ce pourcentage varie en fonction de la nature du conception bioclimatique des bâtiments. d’énergie Cref
vitrage (très basse émissivité, vitrage solaire...), La surface de référence des menuiseries ne doit 1.6 W/m2.K 45% - 3,5 %
du clair de vitrage, de la finesse des profilés, de pas dépasser 1/6 (soit 17 %) de la surface 1.6 W/m2.K 40% - 2,0 %
l’occultation, de la mise en œuvre (nu intérieur/ habitable (SH). Si elle dépasse ce pourcentage, la 1.6 W/m2.K 35% - 0,3 %
extérieur) et de la couleur de menuiserie (teinte surface supplémentaire est considérée comme 1.8 W/m2.K 45% - 1,6 %
claire/foncée). une paroi opaque (un mur). Elle devra donc 1.8 W/m2.K 40% 0%
En hiver, la RT 2005 favorise les apports de atteindre un coefficient Up = 0,36 W/m2.K et le 1.8 W/ m2.K 35% + 2,0 %
chaleur extérieure afin de diminuer la facteur solaire ne sera pas pris en compte, ce qui 2.1 W/m2.K 45% + 1,6 %
consommation d’énergie liée aux besoins de modifie sensiblement les calculs des valeurs de 2.1 W/m2.K 40% + 3,5 %
chauffage. Le facteur solaire de référence Sw est référence.
de 40 %. Une bonne isolation thermique avec D’autre part, 40 % minimum des menuiseries Influence de la surface vitrée.
un facteur solaire faible verra ainsi sa performance Hypothèses basées sur les références :
doivent être exposées au sud, et 20 % maximum Isolation thermique (Uw ou Ujn) = 1.8 W/m2.K
pénalisée. À contrario, une isolation moyenne au nord, à l’ouest et à l’est. Apports solaires (Sw) = 40 %
avec un facteur solaire important verra sa Orientation des menuiseries :
performance améliorée (voir tableau). 40 % Sud + 20 % Nord, Est, Ouest
En été, à l’inverse, le facteur solaire de référence En conclusion Rappel : si surface vitrée > 17 %,
l’excédent est compté comme paroi opaque,
Sw n’est que de 15 %, afin de limiter les apports Pour les menuiseries en aluminium, la RT 2005 soit Up = 0.36 W/m2.K et Sw = 0 %
de chaleur dans les locaux non climatisés, ou de entraîne la généralisation de la rupture de pont
Surface vitrée Impact sur la consommation
réduire la consommation d’énergie des bâtiments thermique (dormant et ouvrant) et du principe de d’énergie Cref
climatisés : la climatisation étant désormais l’ouvrant caché qui offre 20 % de surface vitrée 12 % - 0,4 %
intégrée dans le calcul de la consommation en plus qu’un ouvrant traditionnel et un facteur
17 % 0%
d’énergie. solaire meilleur que la référence (Sw = 43 %).
L’utilisation de vitrage à isolation thermique 26 % + 1,9 %
renforcée (ITR) avec un traitement basse Influence de l’orientation.
émissivité, voire avec un remplissage du vide Hypothèses retenues et basées sur les
d’air avec de l’argon permet d’atteindre une références :
Isolation thermique (Uw ou Ujn) = 1.8 W/m2.K
isolation thermique inférieure ou égale à la valeur Apports solaires = 40 %
de référence Uw 1,8 W/m2.K. Un atout essentiel Surface vitrée = 17 %
qui évite ainsi de compenser le manque
Surface vitrée Impact sur la consommation
d’isolation éventuel de la menuiserie par la mise d’énergie Cref
en œuvre d’un autre composant du bâtiment 60 % S/15 % N/15 % O/10 % E - 0,9 %
plus isolant et donne aux professionnels plus de
40 % S / 3 x 20 % N O E 0%
liberté dans la conception bioclimatique de leur
4 x 25 % S N O E + 1,1 %
projet (surface des baies plus importantes ou
orientation des menuiseries différentes).

21
Profession

Le Salon
de la Prescription
de l’UNTEC : un lieu
de rencontres
privilégiées
Les 17, 18 et 19 avril 2007 se tiendra le 35ème Congrès National de l’UNTEC.
Il accueillera à cette occasion le 11ème Salon de la Prescription, lieu de rencontres
et de rendez-vous des principaux acteurs de l’économie de la construction.

Promoteur et défenseur du métier d’économiste, l’UNTEC (Union Nationale la Construction ». Afin de favoriser les rencontres, le rendez-vous
des Économistes de la Construction et des Coordonnateurs) constitue le incontournable initié par l’UNTEC multipliera les nouveautés en 2007.
seul syndicat national de la profession et regroupe 850 cabinets couvrant Objectifs : découvrir les dernières innovations, échanger autour des futures
l’ensemble du territoire national. Membre fondateur d’organismes tendances et construire des partenariats de qualité.
incontournables du bâtiment, présent au sein de nombreuses organi-
sations, l’UNTEC se donne pour principaux objectifs d’unir, de coordonner Les nouveautés ¤‚‚‡
et de représenter les intérêts de la profession ainsi que tout ce qui concerne Reconnu et apprécié des professionnels du bâtiment depuis
les aspects économiques de la construction. 1972, le Salon de la Prescription rencontre toujours un franc

Vous avez dit Économiste ?


succès. Preuve en est la participation, l’an dernier à Lille,
de nombreux prescripteurs français, mais aussi belges et
luxembourgeois. Afin de générer des échanges de qualité entre
La profession d’Économiste de la Construction, dont l’origine
ces nombreux participants, l’UNTEC a décidé d’innover en 2007
remonte à plusieurs siècles, a évolué avec le développement
et prouve, une fois de plus, son rôle moteur dans le domaine de
de l’industrie et des techniques du bâtiment. Successeur du
la prescription.
toiseur, puis du métreur, l’Économiste, professionnel libéral et
Ainsi, première nouveauté 2007, le salon se déroulera sur 3 jours, du mardi
indépendant, intervient aujourd’hui dans toutes les phases de la
au jeudi, contrairement aux éditions précédentes qui se terminaient le
construction depuis l’intention de construire. De plus en plus
vendredi. Un agenda « concentré » qui entend optimiser les échanges et les
sollicité, l’Économiste s’attache à apporter à la maîtrise d’ouvrage, aux
temps de visite. Dans ce même objectif d’efficacité et de convivialité, et
maîtres d’œuvre, aux entreprises et aux particuliers une assistance globale
grande première également, une nocturne se tiendra jusqu’à 21 heures le
ainsi que les meilleures garanties de performances et de qualité tout au
mercredi 18 avril. L’occasion d’échanger en toute convivialité autour des
long du processus.
thèmes forts du bâtiment.
Spécialistes de l’étude, de la gestion, de la définition des enveloppes
Enfin, le jeudi sera la journée de toutes les rencontres avec, au programme, la
financières en phase programmation, de la conduite de projet (d’opé-
venue de personnalités marquantes du secteur. Une affiche qui permettra de
ration) et de la sécurité du patrimoine bâti, les économistes disposent
clôturer, dans le dialogue, avec tous les responsables présents, l’édition 2007.
d’un savoir-faire pointu pour effectuer une analyse économique pertinente
Autant d’initiatives qui viendront enrichir les points forts habituels du Salon.
de projets spécifiques, en accord avec les évolutions technologiques et la
Comme chaque année, la valeur ajoutée de la rencontre sera assurée par la
réglementation. Leur intervention s’avère de plus en plus nécessaire quant
présence des plus grands groupes industriels européens du bâtiment, un
à la faisabilité d’un projet.
programme d’animations de qualité, ainsi que de nombreux forums et ateliers

Une édition ¤‚‚‡ prometteuse


abordant les grands thèmes d’actualité.
Une action d’envergure est également programmée à destination des jeunes, en
partenariat avec les écoles de formation du bâtiment implantées en Poitou-
Après le succès de l’édition précédente, au Grand Palais de
Charentes et dans les régions voisines, cela afin de susciter visites et échanges
Lille, qui réunissait plus de 240 exposants et 1300 congressistes
avec les futurs professionnels de l’acte de construire.
et visiteurs professionnels, c’est le Parc des Expositions de
Poitiers qui a été choisi pour accueillir le 11ème Salon de la Pour toute information :
Prescription. UNTEC - 8, avenue Percier - 75008 Paris
Pour cette nouvelle édition, les prescripteurs du bâtiment pourront Tél. 01 45 63 30 41 - E-mail : untec@untec.com
échanger autour du thème « Maître d’ouvrage, l’apport de l’Économiste de Site web : www.untec.com

des fondations aux finitions


23

Centres d'intérêt liés