Vous êtes sur la page 1sur 12

Fil Pilote n°33 14/11/05 14:11 Page 1

N° 33 | D ÉCEMBRE 2005 3€
ISSN 1283-4181

LE JOURNAL DE POUR LES PROFESSIONNELS DU BÂTIMENT ET DE L’ ÉLECTRICITÉ

Actualité
Sommaire

Actualité 1/4
RT 2005 :
La réglementation thermique
passe à la vitesse supérieure

Dossier technique
Optimiser une chaudière fioul
avec le couplage d’une PAC
Quel type de PAC choisir ?
Déterminer la juste puissance de
la PAC
Savoir s’adapter à l’installation
hydraulique
Choisir un bon dispositif de
régulation
Dissocier la production d’eau
chaude sanitaire
Compléter l’installation électrique
RT 2005 :
Ne pas oublier l’aspect
maintenance
Bien choisir sa source 5/8
La réglementation
Questions/Réponses
Comment monter
un dossier Anah ? 9
thermique passe
Réalisation
Qualité environnementale et
performances énergétiques
10/11
à la vitesse
Infos pratiques
Guide de mise en sécurité :
une mise à jour bientôt disponible
supérieure
© PhotoVoltaique de Kawneer

La Lettre de Promotelec :
votre rendez-vous mensuel
Les échos du site Promotelec
Agenda 12
Fil Pilote n°33 14/11/05 14:11 Page 2

Promotelec
Créée en 1962, Promotelec est
une association chargée de
promouvoir la sécurité et la
© CLIPSOL - Installateur : Bestenti - Architecte : Boissière

qualité des installations


électriques dans le bâtiment.
Son conseil d’administration
regroupe les organisations
professionnelles
d’installateurs-électriciens, de
la construction électrique et
du bâtiment, EDF, ainsi que des
représentants des utilisateurs
et des consommateurs.

Un organisme
de certification...
Promotelec délivre des labels
attestant la qualité de
réalisation des installations.
Très présente dans les secteurs
du logement, son activité
touche également d’autres
secteurs tels que le tertiaire.

... et d’appui au
développement
de l’électricité
Historiquement centrée sur la
sécurité électrique, Promotelec
développe aujourd’hui son
activité d’appui, dans les
domaines du confort et de la
performance des installations.
RT 2005 :
Promotelec participe à la
diffusion et à la vulgarisation
des techniques, en utilisant
La réglementation thermique p
une large palette de vecteurs
de communication : édition, Un nouveau renforcement des exigences au niveau de la
presse, Internet...
Intervenant dans un univers performance énergétique des bâtiments, la prise en compte de la
qui s’ouvre à la concurrence,
Promotelec s’engage climatisation et de l’éclairage ainsi qu’un franc coup de pouce donné
résolument dans une
démarche de compétitivité et à la conception bioclimatique et aux énergies renouvelables sont
de qualité de service.
quelques-uns des thèmes forts de la nouvelle réglementation
thermique : la RT 2005.

PROMOTELEC - Décembre 2005


Tour Chantecoq - 5, rue Chantecoq
92800 Puteaux
Tél. : 01 41 97 42 22- Fax : 01 41 97 42 25
www.promotelec.com
À l’horizon 2050, la consommation
énergétique de la France devrait être
divisée par quatre par rapport à l’année
reprise ensuite dans le plan climat 2004.
Tous les cinq ans, la révision de cette régle-
mentation thermique va dans le sens
Directeur de la publication :
Dominique Leroy 2000. Cet objectif fort traduit l’engage- d’une progressive diminution de la
Rédactrice en chef : ment des pouvoirs publics français en consommation énergétique des bâti-
Gaëlle Beauchesne
faveur de l’environnement et de la maîtrise ments. La RT 2005 se fixe comme princi-
Correspondante rédaction Interkom :
Virginie Gaston-Breton de l’énergie, dans le droit fil des accords de paux objectifs une amélioration de la per-
Rédaction : Virginie Gaston-Breton, Kyoto et de la politique énergétique euro- formance énergétique des bâtiments neufs
Franck Gauthier et Anne Lorenzini.
Crédits photo : Interkom, Bertrand Runtz, D.R.
péenne qui en découle. Dans ce but, diffé- d’au moins 15 % et la limitation du
Réalisation : INTERKOM rentes mesures sont mises en œuvre, recours à la climatisation. Mais ce n’est
Tél. : 01 40 87 70 70 notamment dans le secteur du bâtiment. qu’une étape intermédiaire car le but à ne
Fax : 01 40 87 70 71
e-mail : info@interkom.fr En avant-garde de la directive européenne pas perdre de vue est une diminution de
Dépôt légal : 4e trimestre 2005 de performance énergétique des bâti- 40 % de la consommation énergétique
ISSN 1283-4181
ments, la France a instauré la RT 2000, des bâtiments en 2020…

2
Fil Pilote n°33 14/11/05 14:11 Page 3

Actualité

Lumière
Semi-conducteur
(photons)

Récepteur

Vent
Electrons
Végétation
persistante

Contact avant
(grille)
Contact arrière

La transformation directe de Espace chauffé


© Soprema

l’énergie lumineuse en
énergie électrique. Végétation
saisonnière

Espace
Tampon

Toiture-terrasse
végétalisée.

Conception
bioclimatique

e passe à la vitesse supérieure


Tour d’horizon des couvrent à la fois le confort d’hiver et le Sur quels aspects la RT
confort d’été pour permettre une approche 2005 se montre-t-elle
principaux thèmes plus globale. L’autre possibilité est le recours plus exigeante ?
forts de la RT à des solutions techniques développées par
les professionnels, mais aussi par le CSTB,
E. B. : Le renforcement des exigences sur le
bâti vise en priorité le traitement des ponts
2005 puis validées selon le même principe thermiques avec pour objectif d’améliora-
qu’avec la RT 2000. Rappelons qu’elles ne tion des performances d’environ 20 % par
Quels sont les princi- concernent à ce jour que les maisons indi- rapport à la RT 2000. Les parois ne sont
paux changements intro- viduelles non climatisées. pas oubliées pour autant : le renforcement
duits par la RT 2005 ? Un certain nombre d’évolutions majeures moyen des exigences est de 10 %.
Emmanuelle Brière, service technique sont à signaler : la mise en place d’une Il faut souligner le fait que ces exigences
énergétique et environnement de limite maximale de consommation du pro- ont été fixées en tenant compte de toutes
Promotelec : Les grands principes restent jet (en kWh d’énergie primaire par m2 et les techniques constructives ayant un
les mêmes : le projet de construction est par an) prenant en compte tous les postes impact positif sur la maîtrise de l’énergie en
comparé à un projet de référence. Et pour de consommation : chauffage, froid, eau confort d’été comme en confort d’hiver
éviter les dérives, des valeurs garde-fous chaude sanitaire (ECS), éclairage... (isolation par l’extérieur ou répartie, mise
– autrement dit des exigences minimales – Cela ne concerne dans un premier temps en œuvre de rupteurs de ponts ther-
doivent être respectées. que les logements, mais le tertiaire devrait miques…). Ces techniques encore peu
Deux méthodes d’application demeurent logiquement suivre. Cette limite sera défi- communes aujourd’hui en France devront
possibles. La voie royale, car elle permet nie en fonction de la typologie du bâti- devenir rapidement des techniques cou-
une meilleure prise en compte des ment, des zones climatiques et de l’énergie rantes pour faciliter l’application de la RT.
attentes, consiste à réaliser des calculs de chauffage. L’objectif à terme étant d’ob- Par ailleurs, au niveau des exigences sur les
détaillés à partir d’un logiciel thermique tenir une consommation de chauffage et équipements de chauffage, les solutions
RT 2005 développé selon les nouvelles d’ECS par logement inférieure à favorisant la récupération de chaleur sur
méthodes de calcul ThC-E. Celles-ci 50 kwhep/m2/an. les unités de production d’énergie sont

3
Fil Pilote n°33 14/11/05 14:11 Page 4

Actualité
mises en avant (chaudières basse tempé- confort d’été sans nécessiter le recours sys- Label Promotelec
rature ou à condensation, cogénération…) tématique à la climatisation. habitat existant
tout comme les solutions utilisant des De nouveaux modes de pensée devront À compter du 1er janvier 2006,
énergies renouvelables (équipements aussi faire leur chemin dans les esprits les dépenses engagées par
solaires, pompes à chaleur…). La réduction comme la prise en compte du microclimat Promotelec dans le cadre de
des déperditions d’énergie liées à la venti- autour du bâtiment – masques proches et l’attribution du Label
lation vise désormais toutes les énergies lointains – par exemple. Promotelec habitat existant
de chauffage. Enfin, l’éclairage est mainte- Pour s’approcher davantage de la réalité seront prises en charge par le
nant pris en compte dans le bilan énergé- du terrain, la RT 2005 définit plus finement demandeur. Le montant
tique dans le secteur résidentiel. les zones climatiques que dans le passé. forfaitaire s’élève à 150 € TTC.
Les méthodes de calcul ThC-E s’appuient,
Et en ce qui concerne la par exemple, sur la définition de huit zones
Des informations
sur la RT 2000 sont
consommation d’énergie hiver et été. CNC et mise en
accessibles sur :
liée au refroidissement ? La RT 2005 encourage aussi de manière sécurité
www.rt2000.net E. B. : Encore une évolution, la RT 2005 significative le recours aux énergies renou- Le Conseil national de la
tient compte désormais des consomma- velables en les introduisant en référence. consommation vient de
Plus d’informations sur tions liées au refroidissement des locaux C’est notamment le cas du solaire ther- communiquer les conclusions
www.promotelec.com qui se distinguent en deux catégories : CE1 mique qui est prévu comme solution de du groupe de travail, mis en
rubrique Focus. et CE2. La première catégorie regroupe référence pour la production d’eau chaude place en novembre 2004, relatif
tous les bâtiments “ordinaires” qui sont sanitaire. À cela s’ajoute une meilleure prise à la sécurité des installations
normalement conçus pour ne pas être cli- en compte des chaudières bois et des électriques intérieures des
matisés. Le projet de référence n’inclut pompes à chaleur. particuliers. Son objectif était de
donc pas de consommation de refroidisse- dresser un constat statistique
ment dans ses calculs. Le maître d’ouvrage des accidents liés aux
En revanche, pour la seconde catégorie de aura-t-il à l’avenir à jus- installations électriques,
locaux, la consommation de référence tifier ses choix ? d’analyser la réglementation en
intègre la consommation liée au refroidis- E. B. : Une synthèse d’étude thermique vigueur et de rechercher la
sement. Des consommations de refroidis- standardisée pourra être exigée auprès du démarche la plus efficiente afin
sement de référence sont donc définies maître d’ouvrage par les pouvoirs publics
de réduire le nombre
d’accidents. Le groupe a
pour les hôpitaux, les bureaux en zone après l’achèvement des travaux. Elle servira
confirmé que le nombre
bruyante et en zone climatique très à prouver la conformité de la construction
d’accidents liés aux installations
chaude… à la réglementation thermique en vigueur.
électriques a atteint un niveau
L’absence d’attestation pourrait être sanc-
inacceptable et notamment
La RT 2005 s’intéresse-t- tionnée par le biais d’un dispositif régle-
imputable à la vétusté du parc
elle à la conception bio- mentaire qui reste encore à définir.
d’installations intérieures
climatique et aux éner- électriques anciennes.
gies renouvelables ? Quelles sont les modali- Il présente aux pouvoirs publics
E. B. : En effet, la RT 2005 valorise les pro- tés pratiques d’applica- 11 actions dans le cadre d’une
jets dont les concepteurs font l’effort d’in- tion de cette RT 2005 ? stratégie nationale de lutte
tégrer, en amont, à l’état de projet, la E. B. : La parution du décret et de son arrêté contre les accidents liés aux
réflexion “bioclimatique”. Outre la prise en d’application est prévue d’ici à la fin de installations électriques. Il
compte de l’inertie réelle du bâtiment, la RT l’année. Début 2006, le CSTB devrait propose ainsi pour tout
2005 s’intéresse à l’orientation du bâti- mettre à disposition des professionnels les logement dont l’installation
ment. Par exemple, pour favoriser l’impact méthodes de travail appropriées et le électrique date de plus de
des apports solaires gratuits en hiver, la moteur de calcul informatique. Il est donc 15 ans une obligation de
référence devient une orientation de 40 % probable que la RT 2005 s’applique à présentation par le propriétaire
des baies vitrées au sud en résidentiel indi- toutes les constructions neuves dès l’été d’un rapport de diagnostic à
viduel. 2006 (au plus tard début septembre 2006). l’acquéreur. Ce diagnostic vérifie
En revanche, pour réduire les apports Signalons également que l’actualisation de la conformité du logement aux
solaires en été, la protection des baies doit la démarche HPE/THPE 2005 (Label Haute cinq exigences minimales de
être prévue : volets en résidentiel, végéta- Performance énergétique), qui représente mise en sécurité.
Contact :
Emmanuelle Brière
tion… De même, la valorisation des toi- un gisement de progrès technologiques, se
emmanuelle.briere@promotelec.com tures végétalisées contribue à assurer le déroulera en parallèle. L’avis du CNC peut être consulté sur
www.conseilconsommation.minefi.gouv.fr

4
Fil Pilote n°33 14/11/05 14:11 Page 5

Dossier technique

Optimiser une
chaudière fioul avec
le couplage d’une PAC
En France, nombreuses sont les maisons individuelles actuellement
chauffées au fioul. La hausse continue du prix de ce combustible
fossile alourdit davantage, chaque année, le budget que doivent
consacrer les ménages à leur chauffage. De plus, dans un ère

contexte environnemental en pleine effervescence, les


udi
cha

Énergie produite
énergies renouvelables sont appelées à devoir se substituer par la PAC
a
ar l

à des énergies polluantes telles que le fioul.


ep

Sans entraîner de perte de confort, il existe un moyen


som
con

simple et efficace pour réduire d’environ 30 % la


rgie
Éne

facture énergétique globale. Il suffit d’installer


une pompe à chaleur (PAC) électrique en Énergie consommée par la PAC

relève d’une chaudière existante(1) de


-9 -6 -3 0 3 6 9 12 15
chauffage central à eau chaude. T extérieure (°C)

Dans cette construction située à Lille (59) qui consommait initialement 4 300 litres de fioul, on
obtient après la mise en œuvre d’une PAC (puissance nominale de 7 kW) :
• une consommation PAC de l’ordre de 8 600 kWh ;
• une consommation chaudière de l’ordre de 4 050 kWh (soit environ 600 litres de fioul).

L ’objectif ne doit pas viser à substituer


totalement la PAC à la chaudière.
Bien au contraire, pour satisfaire l’optimum
permet de vérifier la pertinence de ce
montage.
Le raccordement d’une pompe à chaleur
départ d’eau de chauffage dépasse 75 °C,
des travaux préalables s’imposent.
La priorité doit être donnée :
Diverses aides
financières facilitent
grandement cette
économique, l’intégration de la PAC doit sur une installation existante ne • à l’amélioration de l’isolation du bâti opération : crédit
être étudiée pour qu’elle puisse fonctionner s’improvise pas. Il doit le plus souvent être (notamment l’isolation de la toiture) ; d’impôt pouvant
prioritairement ou simultanément avec la précédé d’un diagnostic thermique du bâti, • au remplacement des anciennes fenêtres atteindre jusqu’à 40 %
chaudière. d’une analyse de l’installation de chauffage par des ouvrants équipés de doubles des dépenses effectives,
taux réduit de TVA…
En pratique, pour toutes les températures et, plus particulièrement, de son vitrages performants. Cette mesure
(voir Fil Pilote n° 32 de
extérieures supérieures à une température dimensionnement et de ses conditions de contribue également à diminuer la septembre 2005, page 9)
comprise entre 0 et 5 °C environ fonctionnement. Enfin, on procède à perméabilité à l’air du logement ;
(température d’équilibre), la pompe à l’examen des conditions d’implantation de • à la mise en œuvre d’un système
(1) Avant d’envisager l’installation
chaleur fonctionne seule. Pour les la PAC. d’aération cohérent. d’une PAC en relève d’une chaudière
températures extérieures plus basses, la Ainsi, si la consommation moyenne Il faut évidemment aussi s’assurer du bon consommant du gaz de pétrole liquéfié
(butane ou propane stocké chez
chaudière fioul vient l’épauler en annuelle de chauffage avant la mise en fonctionnement de l’installation existante. l’utilisateur), un diagnostic préalable
fournissant le complément. L’histogramme service de la PAC dépasse 33 litres de fioul Tout défaut éventuel doit être traité avant de l’installation et une analyse du
mode de fonctionnement de son
des consommations prévisionnelles au m2 habitable ou si la température de l’installation de la PAC. brûleur sont indispensables.

5
Fil Pilote n°33 14/11/05 14:11 Page 6

Dossier technique

Quel type de Déterminer la


PAC choisir ?
L a puissance de la pompe à chaleur à
installer dépend essentiellement de
suivante le niveau représentatif des
déperditions :

T ous les types de PAC fournissant de


l’eau chaude peuvent a priori être
envisagés pour cette application (voir
deux facteurs :

1 - Les déperditions de l’habita-


Déperditions (W) = [ (litres de fioul x
7 000) x coeff. climat] / (21,5 x Dju )
Cette formule suppose un rendement moyen de la
Espace info sur www.promotelec.com) : tion à équiper chaudière de l’ordre de 70 % et un niveau d’apports
solaires et internes d’environ 10 %.
- pompe à chaleur de type “air L’estimation rigoureuse des déperditions
extérieur/eau” ; thermiques implique le plus souvent de Avec pour correspondance :
- pompe à chaleur de type “eau/eau”. recourir au bilan thermique à l’issue d’un litres de fioul : consommation annuelle de
Toutefois, l’intégration de la PAC dans diagnostic. Il reste toutefois admis en fioul
l’environnement d’une habitation première approximation de les déduire à coeff. climat : écart de température entre
existante implique de satisfaire à de partir de la consommation moyenne la température de confort et la température
nombreux paramètres tels que son annuelle de fioul antérieure pour bien extérieure de base du site (voir carte)
accessibilité, la proximité du voisinage, la maîtriser les habitudes de confort Dju : degrés jours unifiés moyens du site
surface de terrain libre, la présence ou non souhaitées. Une correction sera appliquée, permettant de traduire la sévérité du cli-
d’une nappe phréatique… le cas échéant, pour tenir compte du gain mat d’une région (voir liste).
À partir de la liste des matériels procuré par les travaux d’amélioration Détermination du gain prévisionnel
thermodynamiques publiée par entrepris. Dans le cas où la production consécutif à des travaux sur une paroi
Promotelec, choisir de préférence une d’ECS est confondue avec celle du donnée :
pompe à chaleur bénéficiant d’un
COP d’au moins 3. chauffage, déduire un ratio de 10 l de fioul
Voir site www.promotelec.com à la Gain en W = [U ini - [1 / (1 / U ini ) +
par an et par m2 habitable. Ainsi, il est aisé
rubrique : matériel homologué. R isol ] ] x Sp x coeff. climat
d’obtenir à partir de la conversion

Savoir s’adapter à l’installation hydraulique

T out d’abord, il faut veiller à réduire au


minimum les longueurs de tuyauterie
servant au raccordement de la PAC afin de
tionner avec un écart de 5 à 7 °C, alors que
l’installation existante travaille avec un
écart de l’ordre de 15 à 20 °C.
débit d’eau nécessaire pour garantir l’écart
de température entre l’entrée et la sortie
d’eau de 5 à 7 °C. Les pertes de charge de
limiter les pertes thermiques. Toutes les la PAC sont ici sans influence sur les
PAC voient leurs performances décroître Montage en série sur le retour réglages initiaux de l’installation.
avec l’augmentation de la température de d’eau L’accélérateur principal de circulation d’eau
la source chaude : il est plus difficile de C’est le montage le plus simple. En chaude sera maintenu en fonctionnement
céder de la chaleur à un milieu chaud que revanche, il ne permet pas d’optimiser tous pendant toute la saison de chauffage.
froid. Par ailleurs, contrairement à une les paramètres. Pour limiter l’écart de tem- L’accélérateur propre au circuit PAC peut
chaudière à combustible qui peut monter pérature entre l’entrée et la sortie d’eau être asservi à son fonctionnement.
la température d’eau à près de 90 °C, une de chauffage de la PAC, le débit d’eau dans
PAC voit sa limite haute se situer à environ l’installation de chauffage doit le plus sou- Réseau hydraulique entre la
55 °C. Certaines PAC apparues récemment vent être augmenté. Cette mesure qui pompe à chaleur et le circuit
permettent d’envisager une température implique de prendre en compte les pertes La liaison entre la pompe à chaleur et le cir-
d’eau de 70 °C (PAC dites à “haute tempé- de charge de la PAC peut appeler le rem- cuit de retour de l’eau chaude doit être
(2) La pression du fluide frigorigène rature”). Pour ces raisons, il est indispen- placement de la pompe de circulation. réalisée en tuyaux souples ou manchons
augmente lorsque la température sable que la PAC soit raccordée à l’endroit isolants pour éviter la transmission de
s’élève au niveau du condenseur. Des
limitations de pression conduisent donc où la température de l’eau de l’installation Montage en parallèle sur le vibrations (mécaniques ou hydrauliques)
à des limitations de température de est minimale(2). retour d’eau au reste de l’installation.
condensation qui dépendent de la
nature du fluide frigorigène. Pour les Toutefois, il existe une autre contrainte : Adaptable au plus grand nombre de cas, ce Si l’installation existante est munie de
PAC courantes, la température l’écart de température entre l’entrée et la montage permet d’optimiser tous les para- vannes thermostatiques sur la totalité des
maximale de condensation est de 60 °C,
soit une température d’eau en sortie de
sortie d’eau de chauffage de la PAC. Cette mètres. La pompe de circulation installée radiateurs, le circuit devra comporter une
condenseur de l’ordre de 55 à 57 °C. dernière est en effet conçue pour fonc- sur la boucle de la PAC permet d’assurer le vanne de décharge ou un bouclage.

6
Fil Pilote n°33 14/11/05 14:11 Page 7

Dossier technique

er la juste puissance de la PAC


Avec pour correspondance : l’énergie que peut produire la PAC. Cette
U ini : coefficient initial de déperdition condition se vérifie le plus souvent quand
de la paroi avant isolation toiture (ou l’installation est équipée avec des
plafond sous toiture) = 2 mur et plancher radiateurs “surdimensionnés” ou un
= 1,5 plancher chauffant. La température de base
R isol (*) : résistance thermique “R” de
La puissance de chauffage à installer est déterminée à partir de la
l’isolation mise en œuvre Un dimensionnement proche de température de base figurant sur la carte ci-dessous :
Sp : surface correspondante de la paroi 70 % des déperditions
isolée Compte tenu de ce qui précède mais
coeff. climat : idem ci-dessus également du coût des équipements, la
PAC doit être dimensionnée le plus
(*) En cas de remplacement des vitrages, la formule
devient :
souvent pour couvrir environ 70 % des
Gain en W = [U Vitrage ini - U Vitrage isolant] x S Fenêtre déperditions. Ce rapport est établi entre la
x coeff. climat
puissance utile de la PAC au point d’essai
nominal et les déperditions totales. Bien
2 - Les conditions de entendu, des puissances supérieures
fonctionnement de l’installation peuvent être envisagées à condition
Les conditions d’intégration d’une PAC toutefois d’augmenter la capacité en eau
dans une installation existante impliquent de l’installation par un ballon tampon.
Iles de la Manche
aussi de connaître la température de Cette mesure permet de limiter les cycles de l’Atlantique
départ d’eau de chauffage pour s’assurer courts de fonctionnement préjudiciables à et de la
Méditerranée 0 °C
que l’installation peut dispenser toute la PAC.

Choisir un bon dispositif


de régulation
La température extérieure de base est la température minimale

P
our tirer
la quin-
tessence d’une
second étage du thermostat commande
automatiquement l’enclenchement de la
chaudière. Dès lors, la PAC fonctionne
quotidienne constatée cinq fois au moins au cours d’une année.

PAC en relève simultanément avec la chaudière.


de chaudière, le Régulateur proportionnel
dispositif de Ce type de matériel est destiné à adapter
régulation doit en continu la température d’eau de
i m p é ra t i v e - chauffage en fonction de la température Nombre de degrés jours unifiés
ment donner la priorité de fonctionnement extérieure à partir de la loi des par département.
à la PAC. températures d’eau de l’installation.
Départements stations d’observation Nbre de Dju
La priorité de fonctionnement de la PAC 13 - Bouches-du-Rhône : Marseille-Marignane 1 790
Thermostat d’ambiance à deux peut être assurée : 33 - Gironde : Bordeaux-Mérignac 2 037
étages • par la prise en compte d’une seconde loi 29 - Finistère : Brest-Guipavas 2 180
Le premier étage pilote la PAC.Tant que la d’eau décalée d’environ 3 °C pour piloter 35 - Ille-et-Vilaine : Rennes 2 292
72 - Sarthe : Le Mans 2 428
température souhaitée peut être obtenue la chaudière.
14 - Calvados : Caen 2 451
par la PAC, seule cette dernière est appelée • ou par un relais à seuils agissant dans un
69 - Rhône : Lyon-Bron 2 499
à fonctionner. premier temps sur la PAC et dans un 63 - Puy-de-Dôme : Observatoire 2 500
Le second étage pilote la chaudière. second sur la chaudière. 78 - Yvelines :Trappes 2 632
Lorsque la puissance délivrée par la PAC Nota : dans les deux cas, la PAC fonctionne selon un 51 - Marne : Reims 2 665
devient insuffisante, la température souhaitée mode tout ou rien. En revanche, une vanne motorisée 59 - Nord : Lille-Lesquin 2 693
peut demeurer et maintenir une boucle “chaude” au 67 - Rhin : Strasbourg-Entzheim 2 827
baisse très légèrement (environ 0,5 °C) et le niveau de la chaudière.

7
Fil Pilote n°33 14/11/05 14:11 Page 8

Dossier technique

Dissocier la production Compléter l’installation


d’eau chaude sanitaire électrique
D ans le cas où la chaudière produit l’eau chaude sanitaire à
partir d’un ballon, il est permis de le conserver et d’installer
en série un chauffe-eau électrique ou bien encore de le supprimer
A vant toute installation, il faut s’interroger sur les capacités du branchement en place et de ses
évolutions possibles. En effet, l’installation d’une PAC peut entraîner une modification de la puis-
sance électrique souscrite ou un changement de branchement qui, de monophasé, devrait devenir tri-
totalement. phasé. Un sous-tableau spécialisé, issu du disjoncteur de branchement ou du tableau principal de l’ins-
Le recours à un chauffe-eau électrosolaire, tirant parti de l’énergie tallation, sera consacré à l’alimentation électrique de la pompe à chaleur. il comportera un dispositif
gratuite fournie par le soleil, contribuera à réduire encore davantage de protection (contre les courts-circuits et les surcharges) et de sectionnement approprié, confor-
la note énergétique. mément aux prescriptions de la norme NF C 15-100 (disjoncteur différentiel 30 mA…).

Ne pas oublier Bien choisir sa source


l’aspect Type de source Les “moins” Les “plus”
maintenance Géothermie - captage horizontal : nécessité d’une grande surface
de terrain occupée par le captage ;
- performances élevées ;
- aucun impact sonore
- captage vertical : coût du ou des forages. sur l’environnement.

P our maintenir dans le temps les


performances de l’installation et le
confort prévus, il est indispensable de
Nappes phréatiques - non-assurance de la pérennité de la nappe ;
- forage(s) ;
- pompe de relevage affectant les performances ;
- performances élevées ;
- aucun impact sonore
sur l’environnement.
- démarches administratives.
souscrire un contrat de maintenance. Il
Air - prise en compte du risque de propagation de bruit - peu de contraintes
doit comporter des vérifications régu-
pour le positionnement de l’unité extérieure ; d’installation.
lières des circuits aéraulique, hydraulique - esthétique parfois discutable.
et électrique.

Plus
d’informations sur :
www.promotelec.com, Schéma type d’une installation PAC
rubrique Dossier technique. en relève de chaudière fioul
(montage en série).

Principes de fonctionnement d’une PAC en relève de chaudière :


Teq : température extérieure d’équilibre au-dessus de laquelle la PAC suffit à couvrir à elle seule les
besoins de chauffage.
Ta : température extérieure d’arrêt de la PAC consécutive à une température extérieure plus basse
que la température de fonctionnement de la PAC, ou une température de retour d’eau du réseau de
chauffage trop élevée.

Trois domaines de fonctionnement peuvent donc être définis :


• si la température extérieure est supérieure à la Teq : fonctionnement PAC seule ;
• si la température extérieure est comprise entre la Ta et la Teq : fonctionnement PAC + chaudière.
Pendant cette phase, la PAC fonctionne en régime permanent, la chaudière étant seulement
appelée pour fournir l’appoint ;
• si la température extérieure est inférieure à la Ta : fonctionnement chaudière seule (concerne le
plus souvent les températures inférieures à - 10 °C).

8
Fil Pilote n°33 14/11/05 14:11 Page 9

Questions
réponses

Comment monter un dossier Anah ?


L’Anah attribue des
subventions pour
améliorer le confort
Qui peut
bénéficier
de ces
subven-
l’énergie et d’améliorer l’isolation acous-
tique. Ces travaux peuvent être réalisés
dans les parties communes ou privatives.
«
« Dans de nombreux
départements, les
délégations de l’Anah
demandent le Label
dans l’habitat privé. tions ? Quel est le montant de Promotelec habitat
Les propriétaires la subvention ? existant lorsque le
Comment établir un bailleurs privés ou Pour les propriétaires occupants, il est
logement est équipé d’un
dossier et obtenir des les propriétaires dont les ressources ne généralement de 20 % du coût des tra-
système de chauffage
dépassent pas un certain seuil et qui occu- vaux subventionnables, plafonnés à
subventions ? pent personnellement le logement. Cette 13 000 €. Pour les propriétaires bailleurs,
électrique. Les travaux de
subvention peut être également accordée le taux de subvention est le même, mais mise en sécurité de
Marche à suivre avec
au locataire pour la remise aux normes de il peut être largement majoré (jusqu’à l’installation électrique
Éric Lagandré, décence du logement qu’il occupe. 70 %) lorsque le propriétaire s’engage à sont subventionnés de
directeur technique respecter un plafond de loyer et à loger un manière prioritaire par
Quelles sont les condi- ménage à revenus modestes ou s’il cor- l’ANAH. »
adjoint de l’Anah. tions requises ? respond à la remise sur le marché d’un

«
Les logements doivent être achevés logement vacant.
depuis au moins 15 ans. Les travaux doi-
« Les opérations
vent être réalisés par des professionnels Quelle procédure faut-il
programmées
du bâtiment et ne doivent pas être entre- suivre ?
pris avant l’autorisation de l’Anah. Le demandeur doit tout d’abord établir
d’amélioration de
Après travaux, les logements doivent être un dossier (plans, devis, titre de pro- l’habitat sont conduites à
loués ou occupés à titre de résidence prin- priété…) qu’il dépose ensuite auprès de la l’initiative des collectivités
cipale pendant neuf ans. délégation locale de l’Anah, dans le dépar- locales et peuvent
tement où est situé le logement concerné. permettre de promouvoir
Quels sont les travaux Les demandes seront examinées par la les actions de diagnostic
concernés ? Commission d’amélioration de l’habitat en matière de sécurité
Les travaux doivent permettre d’améliorer (CAH), composée de représentants de électrique ou de
l’habitat en matière de sécurité, salubrité, propriétaires et de locataires. Si la déléga- performance
d’équipement, d’accessibilité et d’adap- tion donne l’autorisation de commencer thermique. »
tation aux personnes handicapées phy- les travaux, la subvention sera versée
siques ou encore permettre d’économiser lorsque les travaux sont terminés.

En chiffres
(2004)
■ 418,7 millions d’euros
Systèmes thermodynamiques
de subventions.
L’Anah verse une subvention qui peut atteindre jusqu’à 20 % du Établissement public national, créé en
1971, l’Anah a pour objet d’aider à
■ 83 000 dossiers de
montant des travaux et jusqu’à 70 % pour des logements à vocation très l’amélioration des logements appartenant à demande de
sociale. Pour les systèmes thermodynamiques, l’Anah verse une prime des propriétaires privés.
subvention agréés par
supplémentaire s’élevant à 900 € pour les systèmes air/eau et à 1 800 € les CAH.
Contact :
pour les capteurs enterrés. ■ 143 400 logements
Anah, Agence nationale pour
l’amélioration de l’habitat améliorés.
www.anah.fr - 0 826 80 39 39

9
Fil Pilote n°33 14/11/05 14:11 Page 10

Réalisation © Espacil

Qualité environnementale et
performances énergétiques
Le promoteur Espacil joue la carte de illustrent parfaitement la démarche qualité acceptation par la municipalité du projet
de l’habitat associée à des économies de construction. « Dans ce cas précis, la
l’innovation et d’un habitat de qualité pour
d’énergie, menée par le promoteur. mairie était à la fois vendeur et donneur
séduire des acheteurs privés, dans un quartier d'ordre, puisque, en marge des immeubles

jusque-là investi par le logement social. La Retour vers le passé d'habitation, elle demandait la construction
En 2001, la ville décide de céder un de locaux associatifs, d’environ 600 m2, sur le
Haute qualité environnementale (HQE) et le terrain d’un hectare à un promoteur site, explique Frédéric Vignon, directeur de
Label Promotelec très haute performance privé, la vente ne s’effectuant qu’après la promotion de l'agence de Rennes

énergétique signent le projet Solaris.


Le Label haute performance énergétique de
Promotelec
E n plein cœur de l’agglomération
rennaise (35), le projet Solaris se
situe dans un quartier où 80 % des
Délivrée dans le cadre du processus d’attribution du Label Promotelec habitat
neuf, la mention HPE est décernée aux appartements ou maisons individuelles
présentant des performances énergétiques allant au-delà de celles qui sont
habitations sont constituées de logements imposées par la réglementation thermique en vigueur.
sociaux.
■ HPE 2000 (haute performance énergétique) pour les bâtiments dont la
Ces nouveaux immeubles comptent parmi consommation conventionnelle d’énergie (coefficient "C") est inférieure d’au
les premiers à répondre aux exigences moins 8 % à la consommation de référence.
de la Haute qualité environnementale, ■ THPE 2000 (très haute performance énergétique) pour les bâtiments dont la
ce qui devrait leur valoir, en outre, d'obtenir consommation conventionnelle d'énergie (coefficient "C") est inférieure d’au
le Label Promotelec haute performance moins 15 % à la consommation de référence.
énergétique niveau THPE. Ces deux labels

10
Fil Pilote n°33 14/11/05 14:11 Page 11

Réalisation

d'Espacil. Pour remporter ce projet, nous


avons pris, à l'égard de la municipalité, un
certain nombre d'engagements qualitatifs. » HQE : une démarche volontaire
Dans un ensemble de trois bâtiments, Lorsqu’un maître d’ouvrage opte pour la HQE, il s’engage dans une démarche volontaire de
Espacil propose 104 logements (du T2 au management de la qualité environnementale des opérations de construction. Cela passe par le respect
T5). Pour assurer la qualité de l’habitat, de 14 points définis par l'association HQE. Dans le cas du projet Solaris, c’est le cabinet indépendant
Espacil s’engage à respecter une Tribu qui a validé les dépenses et les choix effectués par Espacil dans le cadre de cette démarche.
démarche HQE et décide, dans le cadre (source association HQE)

des 14 cibles HQE à explorer, de


14 cibles pour aider les maîtres d’ouvrage à structurer leurs objectifs
consacrer 9 % du budget total de
l’opération à cet aspect de la Maîtriser les impacts sur l'environnement extérieur
construction. « Nous devions travailler notre
projet selon une liste de 14 points, poursuit Eco-construction Eco-gestion
Frédéric Vignon. Rappelons qu'en 2001 1. Relation harmonieuse des bâtiments avec 4. Gestion de l’énergie
cette démarche affichait un caractère leur environnement immédiat 5. Gestion de l’eau
novateur. En tant que promoteur privé, nous 2. Choix intégré des procédés et produits de 6. Gestion des déchets d’activité
souhaitions mener une opération HQE qui soit construction 7.Gestion de l’entretien et de la
ensuite reproductible sur d’autres projets. » 3. Chantier à faibles nuisances maintenance

Des choix tournés vers Créer un environnement intérieur satisfaisant


la qualité
Pour valider le respect des engagements
HQE initiaux et aussi pour rester en phase
Confort Santé
8. Confort hygrothermique
avec les prescriptions de Promotelec, 12. Qualité sanitaire des espaces
9. Confort acoustique
Espacil s’adjoint un bureau d’études, i2c, 13. Qualité sanitaire de l’air
10. Confort visuel
qui l’accompagne dans sa recherche de 14. Qualité sanitaire de l’eau
11. Confort olfactif
solutions innovantes.
Premier choix : l’orientation des
bâtiments. Chaque appartement possède
une partie sud (pièces à vivre) et une
autre au nord (chambres), afin logique novatrice du dossier voulait qu’on
d'optimiser les apports solaires gratuits, s’oriente vers l’énergie solaire. Calculs à l’ap-
en hiver, et de garantir un confort pui, nous avons démontré que l'installation
d'habitation, l'été. Les logements sont d'une pompe à chaleur air/eau restituait deux
également dotés d'oriels (bow-windows) fois plus d'énergie que des capteurs solaires,
pour leur rôle thermique. poursuit Roger Miniou. Désirant que ce pro-
Toujours en conformité avec la démarche jet soit reproductible, nous avons donc privilé-
HQE et afin d’obtenir le Label Promotelec gié ce mode d'alimentation des appartements,
haute performance énergétique, des choix avec un chauffage par le sol. »
s’effectuent en matière d’isolation. « Plutôt
Une démarche réussie
© Espacil

que des doubles vitrages classiques, ce sont


des fenêtres au vitrage peu émissif, donc plus Au final, le coût de construction du projet
isolantes,qui ont été retenues », précise Roger Solaris se chiffre à 1 050 euros/m2 (prix
Miniou, directeur général du cabinet i2c. 2003), alors que le coût d’un projet tradi- Aujourd'hui, six appartements servent de
Autre option prise, destinée à limiter les tionnel à la même époque est de l’ordre de témoin pour le suivi des consommations. Contacts :
déperditions d’énergie : l’installation de 860 euros/m2. Le cabinet i2c a montré que Cette analyse a posteriori permet Bureau d’études i2c
cpiel@i2c-sa.fr
rupteurs de ponts thermiques à l’intérieur les objectifs fixés par Espacil en matière de notamment de régler quelques points Tél. : 02 99 87 18 87
des appartements (l’isolation des murs ne qualité et d’économie d’énergie ont été (fenêtre mal isolée, etc.). Enfin, ce soin
Espacil Résidences
peut s’effectuer par l’extérieur pour ne pas largement dépassés, pour atteindre 15 % apporté à la gestion de l’énergie, en hiver Tél. : 02 99 27 20 00
dégrader le parti pris architectural du pro- (et non 9 % initialement prévus) attribués comme en été, est valorisé par le Label frederic.vignon@espacil.com
jet). « Reste à réaliser le choix de la fourniture directement à ces démarches environne- Promotelec très haute performance Association HQE
d'énergie pour l'eau chaude et le chauffage.La mentales. énergétique. www.assohqe.org

11
Fil Pilote n°33 14/11/05 14:11 Page 12

Les échos du site


Infos pratiques Promotelec
La rubrique “Espace info” présente un

Guide de mise en sécurité : nouveau dossier portant sur le confort


thermique, qui propose un tour d’horizon
des techniques et des équipements. Il

une mise à jour bientôt aborde le chauffage électrique avec les


appareils intégrés aux parois, les appareils
muraux et le matériel bénéficiant d’un
marquage de qualité. Il consacre une

disponible partie à la climatisation, à l’isolation


thermique et à l’aération. En outre, la
pompe à chaleur et le solaire thermique y
sont largement développés. Les différentes
Le nouveau Guide de mise en sécurité techniques de pompes à chaleur, leur
paraîtra début 2006. fonctionnement et les avantages
financiers sont présentés ainsi que les
différents types de chauffe-eau solaires,
C e guide, considéré comme un outil de référence incontournable depuis plus de
20 ans pour toute la profession, présente les travaux minimaux de sécurité à
réaliser dans l’installation électrique d’un logement ancien. Il explique de façon très
les capteurs solaires associés et les
incitations financières. Enfin, ce dossier
apporte des précisions sur la signification
exhaustive les règles techniques à respecter et détaille leur mise en œuvre. des marquages de qualité. Retrouvez
toutes ces informations sur notre site
Un référentiel commun actualisé Internet www.promotelec.com.
Cette nouvelle édition s’enrichit, d’une part, des prescriptions pour les parties
communes d’un logement ou d’un immeuble (escalier, cave, garage…) et, d’autre Agenda
part, de la réactualisation du référentiel commun à toute la filière électricité.
■ Le salon Interclima+Elec
Réf. PRO 1165-3 - Prix : 12 € home&building se tiendra du 17 au
Cette publication est disponible 20 janvier 2006 au Parc des expositions de
dès février 2006 Paris, Porte de Versailles.
Le stand Promotelec sera situé dans le hall
5.2/5.3, allée B, stand 33. Il permettra
d’accéder à toutes les informations sur la

La Lettre de Promotelec : sécurité électrique, le confort électrique


(régulation du chauffage, automatismes...),
le développement durable (pompes à

votre rendez-vous mensuel chaleur, RT 2005...).


■ Le salon Bâtisud se déroulera du 16 au
18 mars 2006 à Montpellier.
Depuis le début de l’année, Promotelec propose à ses partenaires une
La 22e édition du Mémento
lettre mensuelle. Cette Lettre vient de recevoir le Trophée Internet de la locaux d’habitation vient de
paraître. Elle apporte des
Construction. précisions sur certains points.
12 € – PRO 851-14 –

A ctualité de l’association et de la filière électricité, évolutions de la


réglementation, nouvelles publications de Promotelec… La Lettre de
Promotelec permet d’accéder, en un clin d’œil, à l’essentiel de
116 pages.

l’information dans ses rubriques A la Une et Quoi de neuf. Pour commander


la documentation,
Au service de la qualité et de la sécurité deux solutions
électriques
Cette Lettre a reçu le prix de la Meilleure Newsletter, attribué par les Le site Internet

Trophées Internet de la Construction, qui récompensent les meilleures www.promotelec.com


rubrique librairie
sites et réalisations en ligne des acteurs de la Construction et de
l’Immobilier. Ce prix a été décerné par un jury composé de partenaires Par correspondance en indiquant
les références souhaitées et en adressant
institutionnels, de professionnels de la Construction et de l’Internet votre règlement à l’ordre de Promotelec.
et de journalistes. Tour Chantecoq - 5, rue Chantecoq
Inscrivez-vous sur 92808 Puteaux cedex
Un rendez-vous mensuel à ne pas manquer !
www.promotelec.com Les documents gratuits peuvent être
commandés par fax au 01 41 97 41 15.

12