Vous êtes sur la page 1sur 4

Cas 1 :

1-Calcul des résultats d'exploitation :

Division mines :
Méthode (a) Méthode (b)
Cessions internes au prix du Cessions internes à
marché 110 % du coût complet

CA 90*400000= 60*110%*400000=
36 000 000 26 400 000

-CV
MD 12*400000=4 800 000 12*400000=4 800 000
MOD 16*400000=6 400 000 16*400000=6 400 000
C.I de production 32*75%*400000=9 600 000 32*75%*400000=9 600 000
Total CV 20 800 000 20 800 000

-CF 32*25%*4000000= 32*25%*4000000=


3 200 000 3 200 000

Résultats d'exploitation 12 000 000 2 400 000

Division métaux :
Méthode (a) Méthode (b)
Cessions internes au prix du Cessions internes à
marché 110 % du coût complet

CA 150*400000= 150*400000=
60 000 000 60 000 000

-PCI

-CV
MD 6*400000=2 400 000 6*400000=2 400 000
MOD 20*400000=8 000 000 20*400000=8 000 000
C.I de production 25*40%*400000=4 000 000 25*40%*400000=4 000 000
Total CV 14 400 000 14 400 000

-CF 25*60%*4000000= 25*60%*4000000=


6 000 000 6 000 000

Résultats d'exploitation 3 600 000 13 200 000


2- Calcul de l’intéressement des directeurs de divisions à raison de 1 % de leur bénéfice
d’exploitation :

Cessions internes au prix du Cessions internes à


marché 110 % du coût complet

Intéressement du 1 % × 12 000 000= 1 % × 2 400 000=


directeur de la division 120 000 24 000
Mines
Intéressement du 1 % × 3 600 000= 1 % × 13 200 000=
directeur de la division 36 000 132 000
Métaux

La méthode (a) est bénéfique pour le directeur de la division mines tanque la méthode (b)
est bénéfique pour le directeur de la division métaux.

3- José Catalan, le directeur de la division Mines peut proposer comme argument pour
soutenir la méthode qui a sa préférence :
rep 1 : pour faire face à concurrence acharnée sur le marché il est préférable pour
l’entreprise d’adoptée la 1er méthode
ou
rep 2 : l’adoption de la méthode des cessions internes au prix de marché favorise la
situation de l’entreprise sur le marché.
ou
rep 3 : la politique de cession internes au prix de marché correspond parfaitement au type
concurrentiel du marché .

Dans ce cas, l’intérêt des directeurs de divisions coïncide avec celui de la société.

4-
Du point de vue de VETMA tout entière, la division Mines devrait céder la totalité des
400000 unités à la division Métaux.
Puisque le marché est concurrentiel, les deux divisions peuvent effectuer des opérations
d’achat et de vente mais Les cessions internes éviteront les coûts variables de transaction à
l’achat (3 €) et à la vente (5 €).
5-
I ‘intervalle dans lequel les prix de cession permettraient aux directeurs de division de
réaliser leurs objectifs :

Lors la cession internes La division mines doit générer au minimum le prix en vendant
directement au marché
Prix de vente : 90 euro
Cout unitaire variable de distribution : 5 €.
PCI devrait être moins de 85€.

La division métaux achetait la toldine depuis le marché avec un prix de : 93€


( prix d’achat 90€ +coût variable unitaire d'achat de 3€)
Les prix de cessions internes étant compris entre 85 € et 93 €, les deux divisions auront
intérêt, chacune de son côté, à transférer la toldine de la division Mines à la division Métaux.

6-
réponse 1 : la libération des divisions d’acheter et de vendre sur le marché permet a une
attitude d’entrepreneur en permettant des choix économiques réalistes.
Cela suppose des produits banalisés dont les approvisionnements sont aisés et le prix de
référence connu. Mais cela conduit a une Dévalorisation du transfert entre la division mines
et la division métaux ce qui ne serve pas dans l’intérêt de la société tout entière.

Alors nous recommandant de négocier les prix de cessions internes tout en économisant les
frais de transactions.


Réponse 2 :
Dans ce cas, ou la division mines vendrait directement au marché pousse cette division à
une efficience identique à celle du marché puisque la division métaux peut s’approvisionner
librement et à un coût connu à l’extérieur.
Mais cela va dégrader la performance de l’entreprise tout entière. C’est pour cela nous
propose comme recommandation de favoriser la cession des prix internes.
Réponse 3 :

Tant qu’il existe une forte concurrence sur le marché (le marché soit en période de
surcapacité)
nous recommandons de négocier le prix de cession internes a travers
d’assurer à la division Métaux une certaine pérennité est de lier les deux divisions, la
division Mines et la division Métaux, par des engagements pluriannuels de livraisons / achats
sur la base d’un prix négocier entre eux.
ce qui peut bénéficier les deux divisions par l’élimination des frais de transaction (3euro et 5
euro)
Et cette décision joue a l’intérêt de l’entité tout entière