Vous êtes sur la page 1sur 2

Def1

La DBO correspond à l'oxygène qui a été utilisé par des bactéries pour détruire ou dégrader les
matières organiques biodégradables présentes dans l'eau. Cette mesure traduit donc indirectement
la fraction biodégradable dans l'eau et représente assez fidèlement le processus de dégradation
naturel. Les transformations des matières organiques s'effectuent en deux stades : - le 1er stade, se
rapportant aux composés carbonés, débute immédiatement et s'achève au bout de 20 jours environ,
- le 2ème stade, se rapportant aux composés azotés, ne commence qu'au bout d'une dizaine de jours
et s'étend sur une période très longue. Il est convenu d'évaluer la demande biochimique en oxygène
pendant 5 jours à 20°C désignée par le sigle DBO5. Le résultat est exprimé

Manipulation
La manipulation consiste à mesurer les valeurs d'oxygène dissout dans les échantillons dilués et des
échantillons "blancs" à l'aide d'un oxymètre . Une série d'échantillons sera ensuite mise en culture
dans une enclave a 20°C. Attention a ne pas enfermer d'air dans les flacons mis en culture. La sonde
O2 de l'oxymètre doit etre manipulée en permanence afin que l'échantillon en contact avec le
capteur ne soit pas stagnant. Vérifier la mise a zéro avant la pose des bouchons-manomètres.
Introduire deux pastilles de soude dans le support prévu. Veiller au bouchonnage correct lors de la
mise en place des bouchons. Mettre en culture a 20°C pendant 5 jours a b c Jours Oxygène 5

points importants
Lors de manipulations d'échantillons, il convient d'éviter les brassages trop énergiques qui
pourraient y favoriser la dissolution d'oxygène et ainsi influer sur les mesures. Nous nous sommes
aperçu (trop tard) que la sonde oxymétrique pouvait entrer dans le flacon d'incubation.

analyse des résultats


Méthode normalisée : Les mesures d'oxymétrie des échantillons blancs après 5 jours d'incubation
laissent appraitre un taux d'oxygène plus élevé quau jour 0 ! Cette anomalie peut s'expliquer par un
problème de manipulation (le fait de transvaser le contenu du flacon dans un bécher pour réaliser la
mesure dissout de l'oxygène dans l'échantillon ?) ou une erreur dans la calibration de l'appareil. Dans
ces deux cas, nous ne pouvons qu'en déduire un certain décalage entre les résultats et la valeur
réelle. Le calcul de la DBO5 sera donc faussé d'une erreur importante. En conséquence nous avons
décidé de calculer la DCO en considérant l'écart D0-D5 =0 (pas de perte d'oxygène dans les
échantillons blancs, ce qui correspond au cas idéal). Cela ne corrigera pas l'erreur de mesure sur les
échantillons, mais enlèvera du calcul une donnée irrationelle. DBO5 = F (T0-T5) - (F-1)(D0-D5) Sans
cette erreur incorrigible, les résultats utilisables seraient ceux des échantillons d'eau d'entrées 1 et 2
dilués 50 fois, ainsi que les échantillons d'eau de sortie 1 et 2. Les autres échantillons présentent des
résultats (T0-T5) hors de la plage de validité des mesures ( 0,4T0< T0-T5

La DBO5 calculée est bien inférieure a la DCO mais elles est probablement sous estimée et le facteur
DCO/ DBO5 de 2,4 pour les eaux d'entrée de station est donc surestimé.

Méthode OXYTOP
Les résultats étaient tous exploitables et semblent corréler les résultats obtenus par la méthode
normalisée.
Conductivité et pH
Les mesures de la conductivité et du pH s'effectuent avec un pHmètre dont on change la sonde. En
utilisant la sonde pH, on doit calibrer l'appareil afin de lui faire un point zéro grace a deux solutions
tampons. Pour la mesure de conductivité, la sonde utilisée est unse sonde Ag/Ag+. La mesure
effectuée pour le calibrage ne permet pas de mettre l'appareil a zéro mais de mesurer (a l'aide d'une
solution calibrée), l'écart de mesure entre le potentiel connu de la solution et le résultat de la mesure
affiché. Cet écart sera constant, il suffira de le retrancher aux mesures effectuées ultérieurement.
Attention, la sonde utilisée est une sonde Ag/Ag+. La mesure doit être corrigée pour exprimer un
résultat par rapport a un potentiel de référence qui est de 197mV lorsque la sonde Ag/Ag+ indique
zéro. Le résultat des mesures indique naturellement une forte baisse du pouvoir oxydant de l'effluent
après passage dans la station d'épuration. Conclusion Malgré quelques problèmes de précisions, les
résultats semblent cohérents et restent dans des plages de valeurs habituelles. Les effluents de sortie
de cette station présentent des caractéristiques conformes à la réglementation (inférieures à 125
mg/L de DCO et 25 mg/L de DBO5)