Vous êtes sur la page 1sur 73

TMS membres supérieurs

Zones de lésion du tendon


L épaule

Tirée de Gosling et Al. Anatomie humaine 1986. 008


Les conflits périarticulaires de
l épaule
Conflit sous-acromio-coracoïdien

Épaule douloureuse par conflit


antéro-supérieur au Identification des zones
cours de l élèvation de conflit de l épaule
antérolatérale

Épaule douloureuse par conflit


antéro-interne au cours
de l élèvation antérieure en
adduction rotation interne
Syndrome de la coiffe des
rotateurs
Le trouble musculosquelettique de
l épaule le plus fréquent est la tendinite
de la coiffe des rotateurs
Il est présent dans tous les sports où
activités professionnelles qui impliquent
des mouvements dynamiques des bras
au-dessus des épaules
Les postures statiques des bras
prolongées peuvent aussi être en cause
Coiffe des rotateurs
Rôle de la coiffe des rotateurs
Figure 194: Le
supra-épineux

Tirée de : Wirhed, Rolf. (1998), Anatomie et science du geste sportif. Page 59. 008
Figure 196: Le sous
épineux et le petit
rond

Tirée de : Wirhed, Rolf. (1998), Anatomie et science du geste sportif. Page60. 008
Figure 197: Le sous
scapulaire

Tirée de : Wirhed, Rolf. (1998), Anatomie et science du geste sportif. Page 60. 008
Figure 196: Le
grand rond

Tirée de : Wirhed, Rolf. (1998), Anatomie et science du geste sportif. Page 59. 008
Tendinite sus-épineux
Tendinite sus-épineux (RM)
Tendinite sus-épineux (RX)
TESTS DU SUS-ÉPINEUX

Sus épineux (plan fonctionnel) Sus épineux (test de Yocum)

Sus épineux (plan frontal) Sus épineux (test de Jobe)


TESTS DU SOUS-ÉPINEUX
SOUS-SCAPULAIRE
PETIT ROND

Test isométrique du sous-épineux et


du petit rond (rotation ext. en résistance)
Test isométrique du sous-scapulaire
(coudes au corps, (rot. int. résistée)

Palpation du tendon du
sous-épineux et du petit
rond (rotation ext. En
résistance): le tendon est
repéré, au-dessous du bec
acromial, le bras du sujet
étant placé en extension.
Adduction, rotation interne
(main dans le dos)

Test isométrique du sous-épineux


(et du petit rond) en abduction
(rotation externe)
Tendinite à l épaule
Elle survient généralement lorsque le tendon
est surutilisé à la suite de la répétition
fréquente de mouvements faits de manière
inadéquate
Elle peut aussi être causée par une
modification trop rapide du travail ou de
l activité physique sur une articulation mal
préparée (manque de force ou d endurance).
Très souvent, on retrouve un déséquilibre
musculaire entre les muscles qui « tirent »
l épaule vers l avant, qui sont généralement
forts, et les muscles à l arrière, plus faibles
Complications
La tendinite doit être soigner rapidement au risque de créer une
série de problèmes plus graves : bursite, capsulite rétractile,
déchirure du tendon, etc. Dans certains cas, l amplitude des
mouvements du bras est réduite et les muscles de l épaule
s atrophient progressivement faute d être utilisés.

3 niveaux
1- Enflure (œdème) et micro-traumatismes au tendon
2- Formation de tissus fibreux au niveau de la bourse et lésion au tendon
3- Début de calcification du tendon ou lésion sévère pouvant conduire à la
rupture complète
Symptômes
Une douleur sourde et diffuse dans
l épaule, qui irradie souvent dans le
haut du bras et parfois dans la cage
thoracique. La douleur se ressent
surtout lors des mouvements.
Très souvent, la douleur s intensifie
durant la nuit, parfois au point de causer
de l insomnie.
Une perte de la mobilité de l épaule.
Personnes à risque
Les personnes qui sont appelées à lever
fréquemment le bras en exerçant une certaine
force vers l avant : les mécaniciens, les
menuisiers, les plâtriers, les peintres, les
nageurs, les joueurs de tennis, les lanceurs au
baseball, les joueurs de volleyball.
Les athlètes et les travailleurs de plus de
40 ans courent plus de risques que les jeunes.
Avec l âge, l usure des tissus et la baisse de
l apport sanguin aux tendons augmentent le
risque de tendinite et de ses complications.
Facteurs prédisposant
Dans les activités sportives
Un échauffement inexistant ou insuffisant.
Une activité trop intense ou trop fréquente.
Une technique inadaptée.
Une musculature insuffisamment développée
pour l effort requis.
Facteurs prédisposant
Au travail
Une cadence excessive.
Des quarts de travail prolongés.
L utilisation d un outil inadéquat ou la mauvaise
utilisation d un outil.
Un poste de travail mal adapté ou des positions
de travail inadéquates.
Une musculature insuffisamment développée
pour l effort requis.
Mouvement de l épaule lors
d une attaque au volleyball
Mouvement de l’épaule lors
d’un service au volleyball
Capsulite rétractile
•  Inflammation de la synoviale qui entraîne la
fibrose de la capsule articulaire (épaule
gelé). Elle survient le plus souvent après
un traumatisme du membre supérieur et
surtout si celui-ci a été l'occasion d'une
immobilisation prolongée (tendinite
douloureuse). La capsulite rétractile
correspond à un épaississement, un
raccourcissement et à une sclérose de la
capsule articulaire gleno-humérale
Abduction et rotation externe
de l épaule
Lancer du Javelot
•  L’épaule à ses limites;
L’hyper extension
horizontale
•  Syndrome d’accrochage
•  La “rotation externe” du
bras et de l’épaule
provoque la mise en
tension des rotateurs
internes.
•  Ceux-ci étirés brutalement
réagissent par une
contraction violente et
pliométrique, comme un
ressort qui se détend.
Tireur de joints
•  Le poids du bras, du plateau et du
plâtre provoque un enroulement
des épaules.
•  Courbe tension longueur: la
longueur des sarcomères est
courtes, alors le muscle produit
moins de force.
•  Résultats: plus de tension sur le
tendon, car moins de force
musculaire.
•  Le bras en hauteur maintenu
cause une ischémie:
«Diminution de la vascularisation
artérielle, donc de l'apport
sanguin, au niveau d'une zone
plus ou moins étendue d'un tissu
ou d'un organe.»

http://www.vulgaris-
medical.com/encyclopedie/
ischemie-2583.html
5.2 Mouvements associés
aux
tendinites de l’épaule

Travail avec les bras Travail avec les bras près


en haut des épaules du niveau des épaules
Travail de précision

32
Figure 198:
L angulaire de
l omoplate et le
romboïde

Tirée de : Wirhed, Rolf. (1998), Anatomie et science du geste sportif. Page 60. 008
Figure 199: Les
trapèzes

Tirée de : Wirhed, Rolf. (1998), Anatomie et science du geste sportif. Page 59. 008
Figure 200: Les
trapèzes

Tirée de : Wirhed, Rolf. (1998), Anatomie et science du geste sportif. Page 61. 008
Points douloureux fréquents aux trapèzes et
rhomboïdes

Trapèze
supérieur

Rhomboïde
Bourse séreuse
Inflammation bourse
•  Petite amplitude
•  La seule phase
excentrique est à
l’arrêt du
mouvement
•  Très peu de
cisaillement

•  Même exercice, sauf ajout d’un poids


libre pour augmenter la difficulté ???
•  Traction passive sur les muscles de la
coiffe des rotateurs
•  Ne pas utiliser ce genre d’exercice
pour personne qui présente de la laxité
à l’épaule.
• Travaille les 4 muscles de la coiffe
des rotateurs
• Important de faire la rotation dans
les deux sens
•  Cisaillement au niveau de l’épaule
annulé par l’appui sur le mur (ou sur
la table)
•  Plus coefficient de friction élevé,
plus difficulté élevée
Figure 201: Les
pectoraux

Tirée de : Wirhed, Rolf. (1998), Anatomie et science du geste sportif. Page 61. 008
Figure 213: Le petit pectoral et le coracobrachial

Tirée de : Wirhed, Rolf. (1998), Anatomie et science du geste sportif. Page 62. 008
Figures 204 et 205: Les
pectoraux

Tirée de : Wirhed, Rolf. (1998), Anatomie et science du geste sportif. Page 62. 008
Attention aux efforts
statiques prolongés

Tirée de : Wirhed, Rolf. (1998), Anatomie et science du geste sportif. Page 61. 008
Les deltoïdes

Tirée de Gosling et Al. Anatomie humaine 1986. 008


Figure 207: Les
deltoïdes

Tirée de : Wirhed, Rolf. (1998), Anatomie et science du geste sportif. Page 62. 008
Figure 208: Le grand
dorsal

Tirée de : Wirhed, Rolf. (1998), Anatomie et science du geste sportif. Page 62. 008
Tirée de : Wirhed, Rolf. (1998), Anatomie et science du geste sportif. Page 62. 008
Tirée de : Wirhed, Rolf. (1998), Anatomie et science du geste sportif. Page 62. 008
Tirée de : Wirhed, Rolf. (1998), Anatomie et science du geste sportif. Page 62. 008
Luxation gléno-huméral
•  Dans la plupart des cas, la luxation se fait vers l'avant
de l'épaule et vers le bas 95% des cas tandis que 5%
des cas se font vers l'arrière.
Luxation acromio-claviculaire
Lésions acromio-claviculaires
Stade 1 (entorse) : Déchirure partielle de la capsule
articulaire. Douleur légère sans déformation de l'articulation;
luxation et instabilité ligamentaires minimes.
Stade 2 (subluxation) : Rupture complète des ligaments
acromio-claviculaires. L'articulation acromio-claviculaire est
sensible localement et douloureuse au mouvement.
L'extrémité distale de la clavicule peut faire saillie légèrement
vers le haut.
Stade 3 (luxation) : Rupture complète des ligaments acromio-
claviculaires et coraco-claviculaires. Douleur intense,
notamment à toute tentative d'abduction; déformation « en
marche d'escalier » évidente à l'examen physique.
Représentation des 3 stades
Signes externes d une
luxation acromio-claviculaire
Signes externes d une
luxation acromio-claviculaire
Attachement de la clavicule
Causes
Ces lésions résultent habituellement d'un coup
direct ou d'une chute sur le sommet de
l'épaule.
Luxation gléno-humérale
Luxation gléno-humérale
Désinsertion de la tête de l'humérus hors de la
cavité de l'articulation gléno-humérale.

Traumatisme; le mécanisme habituel est


l'abduction et la rotation externe forcées (95 %
des luxations sont des luxations antérieures).
Extension horizontale forcée
Symptômes et signes
Douleur intense
Le sportif se tient habituellement le bras serré contre le
corps
L'épaule est latéralement aplatie et antérieurement
proéminente
L'acromion est proéminent
L'épaule semble « carrée »
Rupture du tendon de la longue
portion du biceps brachial
Rupture réparation du tendon de la longue portion du biceps (softball)
Rupture du tendon du biceps

Le lendemain d’une blessure du biceps gauche subie au cours


d’une escalade de paroi rocheuse.

Douleur dans le bras et l’épaule


Long tendon du biceps

Dislocation du tendon
TENDINITE ET RUPTURE DE LA LONGUE PORTION DU BICEPS

1. TENDINITE DE LA LONGUE PORTION DU BICEPS

La douleur: Touche le sportif vers la fin de carrière


(Tennis, javelot, baseball…)
- Face antérieure de
l épaule dans les élévation
antérieures
en rotation externe
Examen:

1. Palm-up test de Gilchrist

2. Douleur à la flexion contrariée de l épaule, flexion et supination


contrariée du coude.

3. Douleurs à la palpation de la longue portion du biceps dans


la coulisse bicipitale. 67
Test de Gilchrist
Permet de déceller la tendinite de la
longue portion du biceps.
Rupture du tendon du biceps

Test de Ludington

Permet de détecter s’il s’agit de la rupture du tendon de la longue


portion du biceps.

Le blessé doit mettre ses mains sur la tête et contracter le biceps


des deux bras. Le biceps lésé se contractera lentement et son tendon
ne sera pas détectable.
Tests pour le long biceps

70
Traitement de la tendinite de longue portion du biceps:

- Le repos (ne pas solliciter le bras en flexion)

- Injection (danger de rupture à la longue)

- Guérison très lente, douleur chronique, peu mener à la rupture


L ’ÉPAULE DU LANCEUR DE JAVELOT
Déchirure du pectoral