Vous êtes sur la page 1sur 15

Séquence II : Organisation du chantier

1. Hypothèses :

En tenant compte de nos acquis théoriques de la 2éme année de la formation, notre cours débutera
à la phase d’exécution des travaux, néo moins nous procéderons en cas de nécessité à des rappels
ou à des explications complémentaires. Sommaires lors de notre étude de cas.

2. Pourquoi un projet :

Nécessité :

- Politique

- Economique

- sociale

Commandes

+ Crédit + études
CPS Labo (études) CPS Etude

Géotechnique Bureau d’études

Dossier écrit Projet Dossiers dessines


Rapports, avant métré d Exécution Plans
Estimation

Détails estimatif
Approvisionnement Etablissement
du CPS Travaux Bordereau de prix

Appel d’offre
Taches élémentaires

Entreprise Cout du projet


Adjudicataire

Maitre d’ouvrage
Début
Maitre d’œuvre
Entreprise Travaux
Phases de programmation et d’étude d’un projet
3. Définition d’un chantier en général :

Un chantier : c’est un espace (lieu) avec un ensemble d’actes (Opérations – Actions) techniques et
administratifs basés sur des moyens (Humains – Matériels et Matériaux et financiers), une
organisation (Synchronisation des actes et des moyens dans le temps et l’espace) t des méthodes et
des supports spécifiques (TT cahiers, CPC, CPS, Plans d’exécution, Planning prévisionnel) qui ont
pour objectifs la réalisation d’un projet suivant des règles de qualité, de quantification, et de cout
dans un délai imparti (prédéfinie), avec un respect de la sécurité et de l’environnement.

4. Rappels :

Etapes avant Projet Que veut dire

Pourquoi un projet

Maitre d’ouvrage Entrepreneur


Intervenants dans un projet
Maitre d’œuvre Sous traitants

Début des travaux

Un chantier ?

Paramètre gérés

Cout
Délai Qualité Quantité
Sécurité

Non qualité Environnement

Technicité

Savoir devenir Savoir faire Compétence Savoir Savoir faire


Projet à Réaliser

Programmation
Demande de crédit
(D.R.C.R)

Appel d’offre Crédit disponible


(Etude) (Etude et Réalisation)

1. Préparation du CPS

Entreprise 2. En fonction de l’étude


Bureau d’étude
3. Approbation du CPS

4. D.R.C.R

Etude du projet
Approbation de l’étude
(Plans+Laboratoire)
Appel d’offre

Début du module Entreprise travaux


Réalisation du projet
Organisation/Contrôle/Suivi de chantier

Pièces écrites et dessinées :

Pour l’exécution d’un projet

Pièces écrites :

1) Différents rapports (étude, géotechnique, présentation, étude BA & Route)


2) CPS.
Le CPS est un document très important qui fixe les closes d’exécution des travaux d’un
marché,(projet) il est soumis en disposition de C.C.A.G.T, au C P C et aux directives
circulaires.
Le CPS comprend :
– Toutes les indications générales et les descriptions des ouvrages objet du marché
– La provenance, qualité et préparation des matériaux
– Le mode d’exécution des travaux
– Le mode d’évaluation des travaux
– Les prescriptions diverses (délais d’exécution, révision des prix et pénalité de retard...)
3) B.D.P.D.E
C’est une pièce essentielle du marché, elle est établie spécialement pour le marché
considéré,
Elle énumère et définit la nature des prestations leurs prix unitaires leurs quantités leurs
Unités

,
Le total de l’offre du soumissionnaire et leur décomposition par poste de prestations (taches
Élémentaires)
C’est une pièce contractuelle qui sert à l’évaluation de la quantité-et de là dépense lors des
travaux

4) L’approvisionnement
C’est une pièce qui sert a évalué les quantités de matériaux approvisionnés (après essais
Vérification et réception)
Elle n’est pas établie pour l’ensemble des marchés seulement pour les marchés de grandes
Importance
Le Prix est établi par le maitre d’œuvre.

En plus des ces documents nous devons avoir les supports de suivi vus ultérieurement.

Pièces dessinées :

Ce sont les plans d’exécution relatifs au projet à exécuté , ils nous donnent en détail toutes les
données techniques qui nous permettent la réalisation des différentes parties du projet (basé sur les
rapports techniques)
-Plan de situation, profil en long, tracé en plan, profil en travers type, profil en travers, plan des
aciers et des coffrages.
Les pièces dessinées doivent porter impérativement la mention ‘’Bon pour exécution’’ et
d’approbation

5. Installation de chantier (cas général) :

Avant le démarrage des travaux, l’entrepreneur devra faire agréer par le maitre d’œuvre les
dispositions qu’il compte adopter pour l’organisation et l’installation de chantier (un plan) en
fonction du plan d’installation remis au préalable.
L’entreprise utilisera soit le domaine public dont dispose le maitre d’œuvre, à défaut elle doit se
procurer à ses frais, les terrains dont elle peut avoir besoin.

A. -Installation
L’entreprise adjudicataire doit procéder à l’installation de son chantier en coordination avec le
maitre d’œuvre en tenant compte des directives en vigueur (mémoire technique), et de la sécurité
lors du choix du site (l’endroit).
Les installations à prévoir sont variable suivant l’importance et le type du projet à réaliser.
Quelque soit l’importance du chantier, il est nécessaire d’en prévoir l’installation et l’organisation.
Les installations des chantiers comprennent toutes les constructions auxiliaires et le matériel
nécessaire à l’exécution de l’ouvrage.

On y trouve par exemple :

- La délimitation de la zone de chantier (clôture, palissade)


- Les signalisations temporaires quand c’est nécessaire.
- Les voies d’accès au chantier et déviation provisoire.
- Les baraques (labo, habitation, sanitaire)
- Bureau de chantier
- Les ateliers, les magasins, les aires de stockage.
- Le parc des engins mobiles (camions, bulldozers, niveleuses, compacteurs, citernes..etc.)
- Les installations nécessaires à la fabrication et la mise en œuvre du béton et la
fabrication des matériaux (station de concassage et criblage) et engins.

Une installation rationnelle permet dans une large mesure de respecter les délais imposés et
d’éviter le gaspillage des mains d’œuvre, des matériaux, du matériels et de faciliter une bonne
exécution du projet.
La distribution des frais occasionnés par les installations des chantiers est fonction de l’importance
des travaux (estimation du prix).

Généralement ces frais sont répartis de la façon suivante :


- Petit chantier : les frais sont les plus souvent inclus dans les P.U
- Chantier moyen et grand chantier : le cout des installations proprement dites fait l’objet
d un prix forfaitaire (calculé à la base de toutes les composantes de l’installation).

B. –Plan d’installation (cas général)

Le plan d’installation ou d’organisation de chantier ainsi que la liste du matériel et les M. humains
nécessaires pour la réalisation des travaux seront remis suffisamment à l’avance (15 jours avant le
commencement des travaux) au M.O. (mémoire technique).
Il n’y a pas de modèle type pour aménager un chantier parfait la disposition des installations
dépendent de la situation des chantiers des emplacements et de l’importance du projet a exécuter.
La capacité et le nom des machines seront fixés par l’importance du projet, et par les disponibilités
de l’entreprise, du délai d’exécution et des capacités financiers de l’entreprise.
Certains règles générales relatives à l’étude d’organisation d’un chantier peuvent être mentionnées
avant l installation, il est indispensable avant de schématiser l’équipement de chantier de connaitre
le lieu et l’emplacement de l’ouvrage à construire. Ces zones d’empreint des matériaux. De
connaitre aussi les voies d’accès et les possibilités de raccordement aux différents réseaux
(canalisation, eau potable).
C’est en fonction de l’installation principale que le reste de l’équipement sera arrangé en tenant
compte des différentes opérations et moyens et les taches élémentaires qui seront exécutées (aires
de stockage, aire de façonnage des aciers, aire de coffrage, bureau et baraques…).
Il s’agit en effet d’éviter le gaspillage de la main d’œuvre, de réduire les trajets inutiles des engins
(projet route).

B. -Réunion préliminaire :

Le premier contact administration (M OE,)’entreprise, permet aux deux parties :

- D’examiner ensemble les dossiers relatifs au projet


- D’aborder d’importantes question d’ordre organisationnel, le M OE doit rappeler à
l’entrepreneur les grandes lignes des taches à exécuter en précisant les difficultés
particulières éventuelles et le délai d’exécution.
- L’entreprise doit fournir le mémoire technique (à développé), rapport refletant les
démarches organisationnelles de l’entreprise
- L’entrepreneur confirme les moyens en matériels et on personnels, un 1er programme des
travaux (planning), discussion sur le M T
- Les 2 parties désignent les agents qui seront responsables sur le chantier (le conducteur
des travaux et le chef de chantier surveillant des travaux).
- Un calendrier des futures réunions sera établi en commun accord, la date effective du
début des travaux est fixé (notification par ordre de service après approbation du CPS, de
nombreuses autres questions peuvent être abordées au cours de ce 1er contact.
- Les différents contrôles de qualité
- Le choix des matériaux (carrière et usines)
- Le ou les sous traitants dans le cas ou le projet comportent plusieurs lots, le sous-traitant
doit être accepté par le M OE (M technique)
- Les implantations diverses de chantier (projet, bureau de chantier, aire de stockage des
matériaux)
- L’hygiène et la sécurité du personnel de chantier pendant les travaux
- Les dispositions de sécurité vis-à-vis des usagers de la route : déviation, signalisation
temporaire du chantier, habillement protection des ouvriers

Toutes ces règles qui conditionnent la bonne marche du chantier seront reprises par le responsable
du chantier au cours des travaux.

Rapport de réunion préliminaire :


- Voir model vierge et model établie en fonction de l’exemple de la discussion.
- Réunion préliminaire de préparation a l’ouverture du chantier, voir certaines
caractéristiques nécessaires au début (voire photocopie et transparent).
- Cette réunion doit se tenir en principe après une première visite au chantier pour vérifier
la conformité de l’étude, relever les contraintes et les piquets et début d’installation
- Les parties concernées : D.P.E, chargée des travaux, laboratoire, BET
- Lieu : D.P.E entreprise,
- Quand ? après l’approbation du marché (CPS)
- Point à discuté : 1) document a fournir par l’entreprise, l’administration
2) Les contraintes relevées sur place : l’agrément des Mat, la date
Prévisible de démarrage des travaux
Rq : les PV doivent être obligatoirement signés.
D.-Mémoire Technique d’exécution

Le mémoire technique de réalisation des travaux est un document, qui est remis par l’entreprise au
maitre d’œuvre avant le début des travaux (Projet spécifique : délai >12 mois et cout de 20M de
DH) 15 jour après la notification de l’ordre de service de commencement des travaux, il est remis
sous forme d’une version provisoire et une version définitive (suivant le cas) qui sera approuvée
avant sa mise en application.
Il contient des renseignements d’ordre général sur l’organisation et les moyens du chantier, il sera
accompagné de tous les plans et notes techniques nécessaires à la bonne gestion du projet, il est
articulé sur les 7 axes importants suivants :

1.-Rapport technique :
Qui précise l’organisation du chantier et la méthodologie de la réalisation des travaux (déblais &
remblais, synoptiques...) Assainissement, chaussé…et l’atelier de production rendement et nature
des engins.

2.-Matériel :
Précisé liste et renseignement sur les engins (moyen, capacité, Age, l’état)

3.-Matériaux :
Précisé la provenance des principales fournitures (ciment, liant, aciers) et matériaux (gites, station
de concassage) ainsi que le rendement des matériaux a produire

4.-Mouvement des terres :


Précisé indication des zones de dépôt, la destination des déblais, et le taux de leur réutilisation.

5.-Organisation du chantier :
Précisé la componction des unités de direction et de gestion qui assureront la réalisation des
travaux. Organigramme fonctionnel (liste nominative).

6.-Planning Prévisionnel des travaux :


Précisé les dispositions que compte entreprendre l’entreprise pour réaliser les travaux dans les
délais prescrites en fonction du délai global des délais partiels et des cadences presses et des dates
réelles fixées en commun accord avec le maitre d’œuvre (avant de commencer les travaux). En
plus il doit contenir l’évolution de la M. d’œuvre et du matériel en fonction du programme des
travaux ainsi que l’échelonnement prévisionnel des dépenses.

7.-Hygiène et sécurité :
Précisé les mesures prévues pour assurer l’hygiène et la sécurité des ouvriers et des riverains en
fonction du projet et de son environnement (signalisation temporaire)

E.-Planning prévisionnel d’avancement des travaux


a. Remarques :
Pour qu’un projet soit exécuté dans des conditions idéales de rendement il est nécessaire d’établir
un programme détaillé des opérations, sous forme d’un planning prévisionnel des travaux, il est
établi en fonction du délai d’exécution contractuel fixé par le CPS, et doit faire ressortir les délais
d’exécution par phase de travaux, il doit par ailleurs tenir compte d’une façon réaliste des risques :

- L’aérologique et des usagés


- Il fait parti du mémoire technique que l’entreprise doit remettre au M.O
- L’entreprise doit le soumettre a l’agrément du M.O
- Sa synchronisation et sa mise a jour (rectification) se fait en général sur le chantier lors des
réunions en fonction des changements opérés.
-Le planning doit être signé par l’entreprise et vérifie et approuvé par le M.O

b.Définition :
Le planning c’est la planification de l’organisation du travail technique et l’établissement du
programme d’avancement des travaux par tranches définies en quantités dans le temps, c’est un
emploi du temps prévisionnel de déroulement des activités et la visualisation des décisions prises
sous forme graphique.

c.But d’un planning prévisionnel :


Après adjudication, l’entreprise choisie est appelée à exécuter les travaux conformément aux plans
et aux ‘’règles de l’art ‘’, dans une durée ne cédant pas le délai imparti par le maitre de l’ouvrage.

Il permettra ainsi au maitre d’œuvre et à l’entreprise :

-d’établir des programmes prévisionnels.


-de mettre en place les moyens nécessaires selon ces programmes.
-d’exécuter les différentes taches selon les dates prévues
-d’assurer une coordination entre les différents intervenants
-vérifier que la réalisation est conforme à la prévision

A la base du planning prévisionnel général des travaux, on pourra établir : (entreprise)

-Un planning de main d’œuvre, plan de travail permettant de prévoir en temps utile, la main
d’œuvre nécessaire en nombre et qualification, selon les taches à effectuer.
-Un planning d’approvisionnement permettant de prévoir, en temps utile les livraisons nécessaires
en matériaux
-Un planning de circulation des engins

Il existe différents types de planning sur un chantier :

-planning général d’avancement des travaux


-planning de la circulation de la main d’œuvre (par poste de travail)
-planning de l’avancement de l’installation du chantier
-planning de commande des matériaux
-planning de financement du chantier
-planning détaillé des travaux

d.Règles de conception d’un planning :

-Décomposer l’ouvrage en taches élémentaire


-Assurer la continuité d’intervention des équipes
-Equilibrer les effectifs des différentes équipes
-Ne prévoir qu’une seul information par lieu de travail
-Rechercher le meilleur engagement des matériels et des outils
-Introduire les marges de sécurité
-Déterminer les rythmes de travail (cadence)
-Assurer la rotation du matériel et des différentes installations de productions

e.Elaboration du planning :

1er. Principe de base :

Pour améliorer le rapport : réalisation de point de vue délai et cout, plusieurs méthodes sont
adoptées.
Toutes les méthodes s’appuient sur des calculs de recherche opérationnelle, il est donc
nécessaire par ces méthodes de chercher d’une part l’efficacité maximale des moyens et la
meilleure coordination des activités pour éliminer les temps improductifs (les attentes en
particulier), Ces méthodes se procèdent suivant 4 principes généraux :

-La réalisation analysée doit pouvoir être décomposée en activités élémentaires.


-Chacune de ces activités peut être parfaitement définie dès que l’étude du planning est
entamée (nature, contraintes, durée, moyens)
-Les relations d’ordre qui lient les taches élémentaires les unes aux autres s’expriment en
général par : « l’activité B ne peut se faire que si l’activité A est achevée »
-On peut calculer la durée de chacune des taches élémentaires

Après avoir pris en considération ces 4 principes, on répond aux questions suivantes :

1- Quel est le délai d’exécution d’une tache élémentaire et quelles sont les
activités qui conditionnent ce délai
2- Connaissant ces diverses activités, quelles sont celles qui doivent faire
l’objet d’une nouvelle étude afin de réduire les délais d’exécution, sans que
ces réductions n’accroissent d’une manière considérable le cout.
3- Quelles sont les ressources à mobiliser(main d’œuvre, moyens) pour tenir
les délais fixés
Remarque :
Dans les projets des travaux publics, la réalisation peut mettre en jeu de nombreuses activités
réalisées par divers intervenants (Co ; traitant ; sous traitant).
En pratique, on établit un planning T.C.E : planning tous corps d’état, c'est-à-dire un planning
d’ensemble du projet global

2ème – Elaboration du graphe :

-Analyse de la réalisation :
Cette phase consiste en la décomposition du projet en taches élémentaires(le degrés de précision
joue un rôle important selon qu’on travaille sur un planning global ou sur un planning détaillé)

Exemple : construction d’un pont

Installation du chantier
Fouilles pour fondations
Construction de la fondation culée gauche
Construction de la fondation culée droite
Mise en place du cintre (échafaudage)
Construction du tablier
Mise en place des remblais rive droite
Mise en place des remblais rive gauche
Mise en place du système de sécurité ‘’Pont’’
Construction de chaussée
Mise en place du système de sécurité sur les accès
Essais de vérification de l’ouvrage achevé (essai de charge)
Repliement de chantier et nettoyage

NB : On ne dispose que d’un seul jeu de coffrage

Etude des contraintes :

Cette étude doit permettre de faire apparaitre les liaisons qui doivent exister entre les taches. On
fait ainsi, un recensement tache par tache des opérations qui ont du être réalisées avant que la tache
puisse être réalise (taches immédiatement antérieures) et celles qui pourront être réalisé
immédiatement après la fin de tache précédentes

Exemple : pour réaliser les fondations il faut que les déblais en fouilles soient réalisés

TABLEAU RECAPITULATIF

Immed.A Immed.Posté

Installation du chantier……………………………………………. -- 2
Fouilles pour fondation…………………………………………….. 1 3-4
Construction de a fondation rive gauche…………………………… 2-1 5-6
Construction de a fondation rive droite…………………………….. 3-2 5-6
Construction de la culée rive gauche……………………………….. 4-3 7
Construction de la culée rive droite………………………………… 5-4-3 7
Mise en place du cintre……………………………………………... 6-5 8
Construction du tablier……………………………………………… 7-6 12-9-10
Mise en place du remblai rive droite (accès)………………………... 8 12-13
Mise en place du remblai rive gauche……………………………….. 8 12-13
Mise en place du Sys-de sécurité (garde corps)…………………… 8 14
Construction de la chaussée………………………………………... 8-9-10 13-14
Mise en place des barrières de sécurité sur accès…………………… 9-10-12 14
Essais de vérification de l’ouvrage achevé………………………… 11-13-12 15
Repliement et nettoyage du chantier……………………………….. --

Présentation d’un planning par la méthode de G.A.N.T :

Cette méthode représente différentes techniques ayant pour but l’amélioration de la productivité
dans la réalisation du projet
Le diagramme de G.A.N.T met en évidence les durées et consiste a dresser un tableau quadrillé
dans lequel chaque colonne représente une unité de temps. Les lignes correspondant aux
différentes opérations élémentaires du projet, chaque opération est représentée par une bande
Horizontale dont la longueur et proportionnelle a la durée de la tache, cette méthode est simple et
facile a utiliser, mais avec certaine inefficacités (contrôle stricte du délai…), il permet une lecture
facile a condition que sa présentation soit soigné.

Estimation de la durée de chaque tache :

Après avoir dessiné le graphe, il faut pouvoir estimer la duré de l’exécution de


l’ouvrage étudié. Pour cela, il faut déterminer la duré de chaque tache énumérée dans le graphe.
Dans l’estimation de la duré de chaque tache c est l’expérience qui doit jouer un role
très important pour fixé a peu prêt la duré en fonction da la zone et le h M de l’entreprise, dans le
cas d’un p :p détaillé on se base sur le rendement/ j des M et de la quantité précise.
On détermine, enfin, les dates de début et de fin de chaque tache élémentaire du projet en
question

Exemple de planning de GANT :


Voir exemple annexe

F. La sécurité externe et interne :


Sécurité externe :
En chantier , et d’ une manière générale l’entrepreneur doit prendre sur ses chantiers toutes
les mesures d’ordre et de sécurit propres a éviter des accidents tant a l’égard de son personnel et
celui du M d’O qu’a l’égard des tiers : gardiennage, éclairage, clôture provisoire, dispositif de
sécurité approprié a la nature des travaux a exécuté (déviation, garde corps provisoire, signalisation
ouvrages provisoires, s implication au droit des travaux
Signalisation temporaire de chantier :
Avant le démarrage des travaux, l’entreprise doit préparer la mise en place du dispositif du
signal temporaire du chantier en fonction des plans remis par le M d’ O (catalogue de la
signalisation du chantier)
Pour sauvegarder la sécurité des usagés le M d’O doit s’assurer que la zone riveraine au
chantier est en sécurité et est bien signalée en fonction de la réalité des travaux (étude du plan de
signalisation au préalable)
La signalisation doit être conforme aux instructions réglementaires en la matière.
-Directive sur la signalisation temporaire des chantiers routiers
-catalogue
Exemple : - respect de la distance entre panneaux et sa position
- respect de la visibilité (position, nature de panneau)
- respect du choix des panneaux en fonction de la réalité.
Si l’exécution des travaux nécessite une déviation de la circulation. L’entreprise doit signaler les
extrémités des sections, pendant le jour et la nuit (dime et nocturne) ou la circulation est
interrompue, ainsi que la déviation.
L’entretien des panneaux de signalisation doit être maintenu au cours de la réalisation des travaux.
(Maintenance, vandalisme ou détérioration)

Signalisation temporaire :
Règles d’implantation : les signaux utilisés en signalisation temporaire peuvent être regroupés en
quatre catégories suivant leur situation par rapport au chantier ou au danger :

a)Signalisation d’approche : situé en amont de la zone dangereuse à signaler, qui peu etre
subdivisée en :
- Presignalisation : constituée par les panneaux rectangulaires d’indication ou de direction
- Signalisation avancée : constituée par des panneaux triangulaires de danger
- Signalisation intercalaire : constituée par des panneaux circulaires de prescription
b)signalisation de position : placée abords immédiat du point ou de la zone à signaler et qui peut
comprendre :
- un réseau de raccordement -un balisage latéral
- un balisage frontal -un signal de fin de chantier (de l’autre coté a
l’arriere du balisage frontal)

c)la signalisation de fin de chantier : circulaire, placée en aval de la zone a signaler

d) la signalisation de jalonnement : placer sur l’itinéraires de la déviation, c’est un dispositif


complémentaire a la signe de position

e) distance entre panneaux : pour etre lisible, ces panneaux doivent etre espacés (en rase
campagne) d’au minimum :
-50 m sur route à faible trafic
-100 m sur route a fort trafic
Ces distance peuvent etre réduites en agglomérations ou dans le cas d’obstacle ou de contrainte.
f) signalisation nocturne : dés la chute du jour, les limites d’obstacles seront signalées par des feux
jaunes fixes espacés de :
-1,50 m environ, pour les obstacles frontaux ou des gyrophares.
- 50 m environ, pour les obstacles longitudinaux.
Rq :
Le fond des panneaux di sig temporaire est de couleur de fond jaune
Suivant le nouvel directoire on doit implanter les panneaux suivant le P. De politesse au debut et
de la fin des travaux, de plus la pose d’un panneau d’identification du projet est nécessaire a
proximité du projet.

Sécurité INTERNE

La sécurité interne est caractérisé par un ensemble de mesure et de comportement spécifique


préventif que doit adopté l’ensemble des personnel opérant au niveau d’un chantier a fin d’éviter
les accèdent
Ex :
le pat d’un casque, d’un gilet, d’un brodequin blindages des pavies des zones des
travaux en déblais la pose de garde corps dans la zone des travaux en hauteur le balisage
des zone dangereuses
Rq :
- tous ces mesures doivent être consignées par un affichage et des photos commentées
par des règles de respect de la sécurité.
- les accidents content très chers et sont devenus un enjeu socio-économique qu’il faut
affronter.
- les intervenants dans un chantier doivent axées leurs effort pour le préventif et non
pour le curatif.

G. Les Réceptions dans un chantier :

a) Définition de la Réception :
Au niveau d’un chantier la réception c’est vérifier un ensemble d’actes on se rappelant :
2) aux matériels, aux matériaux et au moyen humains que l’entreprise veut utilisé pour la
réalisation d’une tache donnée
3) Aux taches élémentaires que l’entreprise veut réaliser : quantité, qualité, nature, avant,
pendant, après.
En fonction de supports contractuels écrits dessinés et des normes en vigueurs.
Afin d’accepter et de donner un accord écrit a l’entreprise pour réaliser cette tache, le refus doit
être consigné et repris avant la réception

Écriture sur un cahier


Normes (Traçabilité, photos)
Vérifier Supports Prise de décision
Ecrits Positive
Dessinés Mesures d’accompagnement
(Préparatifs pour l’exécution)

4) A l’ouvrage terminé : réception provisoire, réception définitive.

b) Réception du matériel :
Le M.O est appelé à vérifier sur place avant le commencement des travaux, le matériel affecté
au chantier en fonction du M.T et de s’assurer de son état. Le matériel vétuste doit être écarté du
lieu, et remplacer par un matériel en bon état. Le matériel doit répondre aux exigences
techniques et a la masse et la nature des travaux. (Puissance, adaptable)
Toute modification de matériel en cours des travaux devra être soumise à temps utile à
l’agrément du M.OE

C) Réception des matériaux :


Les matériaux proposés par l’entreprise sont soumise à un ensemble d’essais

- Les essais d’agrément :


Ces essais sont exécutés sur des échantillons de matériaux provenant concernent la qualité des
matériaux provenant de chaque carrière ou usine proposés par l’entrepreneur, ils concernent la
qualité des matériaux, ils sont soumise au préalable à l’agrément du M.OE par l’entrepreneur
(rapport d’agrément) et sont effectués à ses frais (payés par l’entreprise) même le produit feront
l’objet des essais d’agrément (certificat de conformité)

-Essais de recette : (Au cours de l’approvisionnement)


Ces essais sont effectués sur les matériaux approvisionnés ou en stock (au niveau du concasseur)
avant le démarrage des travaux près défini par la note des prévenances et sur une quantité
importante, il sont effectués au frais du M.O (administration)
Le stockage des matériaux doit être fait dans de bonnes conditions (aires de stockage)
-Essais de contrôle :
Ces essais sont effectués au cours des travaux et au frais du M.OE (a pied d’œuvre)
Observation :
La consistance et la périodicité des essais ainsi que leur fréquence sont fixées par le CPC et le CPS.

E. L’implantation :

a)Définition :
C’est l’ensemble des opérations topographiques effectuées sur le terrain, qui nous permettent la
matérialisation du tracé et le position des ouvrages projetés a partir des plans d’exécution. (Repères
fixes raccordés autant que possible en N.G.M) (Nivellement général du Maroc).

b) Observation :
-avant le début et au cours des travaux les responsables des travaux doivent procéder a la réception
des différentes positions (réimplantation) du projet, en fonction des plans d’exécution établis et
matérialisées lors de l’étude et le début des travaux (brigade topo M.OE)

-l’entreprise doit veiller a chaque fois a la conservation altimétrique et planimétrique qui sera
réalisé (rétablissement, remplacement, déportation) des piquets au cours des tien, matérialisation
des limites des entrée en terré (pied de talus)
-le procès verbal de réception de la réalisation et de l’évolution est dresse par le M.OE et notifié à
l’entreprise, les réceptions topos doivent être effectuées tout le long de la route du projet chaque
fois qu’il est utile (la date, la section visionnée,..) présentation de l objet de réception.

c)Remarques :
-la matérialisation altimétrique et planimétrique avec déportation des axes et limites des zones
tierces et positionnement écart des piquets correcte, est une base fondamentale pour la réalisation
correcte et la quantification d’un projet.
-essais complémentaires nécessaires : planche d’essai, béton de convenance.