Vous êtes sur la page 1sur 23

Variante 2

OFPPT
Office de la Formation Professionnelle
et de la Promotion du Travail

Direction Recherche et Ingénierie de la Formation


Corrigé d’examen de Fin de Formation CDJ

Session juin 2016

Filière : Responsable d’Exploitation Logistique Examen de synthèse


Niveau : Technicien spécialisé Variante n°2
Durée : 5 heures Barème : ----- /120

Pour toutes les questions de synthèse, de compréhension, tirées du texte, Le correcteur s’attachera à
évaluer la crédibilité, la réflexion et la pertinence de la réponse du candidat. Plusieurs réponses sont
alors acceptables. Sauf omission ou erreur, le corrigé se présente comme suit :
****************************************

Les parties de votre examen se présentent comme suit :

PARTIE I : THEORIQUE 40 points

I. Gestion physique de stocks et des implantations (5 points)


II. Opérations de préparation de commandes (7 points)
III. Opérations d’expédition (4 points)
IV. Gestion des stocks (3 points)
V. Gestion budgétaire (7 points)
VI. Gestion des moyens humains (14 points)

PARTIE II : PRATIQUE 80 points

VII. Gestion physique de stocks et des implantations (25 points)


VIII. Gestion budgétaire (30 points)
IX. Opérations d’expédition (25 points)

Corrigé de fin de formation TSREL Page 1 sur 22 Juin 2016


Variante 2

PARTIE I : THEORIQUE 40 points


I. Gestion physique de stocks et des implantations: (5 points)

1- Citer trois facteurs dont peut dépendre le taux d’occupation d’une surface de stockage.
(1,5 points)
- Mode de stockage (de masse, avec équipement)
- Disposition des palettes (longitudinale, latérale)
- Equipement de stockage utilisé (palettier simple, double, râtelier,…)
- Moyens de manutention utilisés

2- Quelles peuvent être les origines d’écart de de qualité dans un entrepôt ? (2 points)
- matériels défaillants,
- personnel ne respectant-connaissant pas le mode opératoire,
- Marchandise/palettisation de mauvaise qualité,
- niveaux des aléas rencontrés
3- Dressez un tableau dans lequel vous donnez 3 inconvénients du stockage de masse et
celui avec superstructure. (1,5 points) (0,25 pt par bonne réponse)

Stockage de masse Stockage avec superstructure


- Investissement important là où le m² - Investissement important (terrain,
est cher. superstructure, moyens de manutention…)
- Chaque structure est adaptée à un type
- Difficulté d’inventaires et comptage
d’unité de charge.
- Risques importants - Certaines superstructures nécessitent une
- …. haute technologie
- …

II. Opérations de préparation de commandes : (7 points)

4- Citer deux exemples d’opérations liées aux flux d’information effectuées en préparation
de commandes. (1 point) (0,5 pt par bonne réponse)
- Réception et édition des commandes,
- validations,
- …
5- Quel est le rôle des zones d’attente de départ dans la préparation des commandes ?
(1 point)
Les palettes peuvent séjourner dans ces zones plusieurs jours, voire plusieurs semaines, le temps d’établir les
documents douaniers, de vérifier la solvabilité des clients, d’organiser un transport spécial, etc

Corrigé de fin de formation TSREL Page 2 sur 22 Juin 2016


Variante 2

6- Compléter le tableau suivant (3 points) (0,5 pts par bonne réponse)

Tâche UO concernée Temps Principes


Variable mais Minimiser par un plan
Déplacements du Commande / ligne dispersion faible d’implantation et une
préparateur de commande autour d’une technique de préparation
moyenne adaptée.

Manuel ou mécanisé,
ergonomie du poste du
Prélèvement Colis prélevés variable
préparateur de commande
à étudier finement.

Supports de Temps faible, collage


Identification fixe
préparation étiquette

7- Expliquer le fonctionnement d’un prélèvement automatisé des marchandises (2 points)


Les opérations de prise des marchandises et leur transfert se font mécaniquement et automatiquement.
Compte tenu de leur coût, de telles installations ne se justifient que pour :
- des articles à très forte rotation qui permettront d’amortir les équipements
- des articles avec des données physiques et volumétriques proches afin d’avoir des automatismes
et des moyens mécanisés homogènes.
- des articles ayant une rentabilité nette suffisante pour pouvoir « supporter » une augmentation
(éventuelle) du coût unitaire logistique (cosmétique, téléphone, médicaments, …).

III. Opérations d’expédition : (4 points)

8- Citer 4 obligations du transporteur dans un contrat de transport. (2 points)


(0,5 pt par bonne réponse)

Procéder à l’enlèvement
dans le délai prévu avec Se conformer aux Veiller à la
un véhicule propre, instructions du conservation des
adapté et en bon état client marchandises

OBLIGATIONS DU Préserver les


Livrer les TRANSPORTEUR intérêts de sa
marchandises en
clientèle
bon état

Rédaction des documents de transport

1) ordre de 2) Document transport Respecter Se conformer aux


mission les délais modifications du
valant ordre de
si besoin mission contrat en cours de
document de et document de suivi transport
suivi

Corrigé de fin de formation TSREL Page 3 sur 22 Juin 2016


Variante 2

9- Quels sont les éléments dont on doit disposer pour pouvoir gérer une tournée de
livraison ? (2 points)
- Le tonnage à livrer pour chaque client
- La situation géographique des clients
- Le kilométrage entre les clients entre eux et entre les clients et le centre.
IV. Gestion des stocks (3 points)

10- Expliquer la différence entre l’inventaire permanent et l’inventaire tournant. (2 points)


L’inventaire tournant consiste à effectuer un inventaire intermittent par familles d'articles de telle façon que sur
un exercice, l'ensemble des articles ait été inventorié.
On prépare l'inventaire de telle façon que les familles soient inventoriées ; en général, dans les périodes où le
stock est le plus faible.

L’inventaire permanent consiste à tenir un stock informatique par enregistrement de toutes les entrées-sorties,
ce qui a pour conséquence de tenir à jour en permanence les quantités en stock de chaque article. D'un point de
vue légal, il complète mais ne remplace pas l'inventaire physique effectué selon l'une des deux techniques vues
ci-dessus.

11- Quelle est la fréquence de comptage concernant chaque classe des produits issue d’un
inventaire tournant ? (1 point)
Généralement, on essaie d’attribuer les fréquences suivantes :

Classe A : 4 comptages par an, Classe B : 2 comptages par an, Classe C : 1 comptage ou 0 par an

V. Gestion budgétaire : (7 points)

12- Citer et expliquer trois catégories des coûts liés au fonctionnement d’un entrepôt.
(3 points)
LES DIFFERENTS COUTS LIES AU FONCTIONNEMENT D’UN ENTREPÔT

- 1ère categorie : La main d’oeuvre


 Responsable entrepôt
 Secrétaires
 Chef de quai
 Manutentionnaires, magasiniers
 Préparateurs commande, réceptionnaires

Le coût du personnel s'entend avec les charges patronales incluses.

-2ème catégorie : Les matériels de manutention


Cette catégorie concerne les matériels de manutention, qui regroupe tous les engins mécanisés ou non
permettant de déplacer sur des distances relativement courtes des charges légères ou lourdes. Ces
déplacements peuvent être effectués tant dans plan longitudinal que vertical.

 Chariot de manutention

Corrigé de fin de formation TSREL Page 4 sur 22 Juin 2016


Variante 2

 Equipements de quais
 Rampe (montée, pente) de chargement / Pont de chargement
 Equipements pour le travail en hauteur
 Passage de marche
 Diable de manutention
- 3ème catégorie : Le matériel de stockage
 Le plus souvent le matériel est acquis.

 Investissement sur le Long terme,

 Faible usure,

 Faible technicité (obsolescence 0)


- 4eme catégorie : Le bâtiment

 Valeur locative du bâtiment,

 Assurances,

 Frais divers (téléphone, papier, fax ...)

13- Définir les notions suivantes : (2 points) (1 point par réponse)


 Charges indirectes : Leur incorporation aux coûts exige un traitement préalable qui
comprend toujours une certaine dose d'arbitraire. Il est préconisé un traitement basé sur
la méthode des Centres d'Analyse.

 Contrôle budgétaire : C’est une comparaison périodique entre les prévisions


budgétaires et les réalisations. Ceci se traduit par la mise en évidence d’écarts, qu’il
convient d’analyser et de résorber par des actions correctives.

14- Préciser l’effet des sous-produits sur le coût de production. (2 points)


Les sous-produits peuvent être traités :

- comme des déchets (cas assez rare)


- comme des produits finis avec calcul de coût de production (c'est le cas notamment
lorsqu'il faut une transformation complémentaire avant la vente).
Evaluation :

Les charges afférentes sont souvent difficilement séparables de l'ensemble de charges de production.

VI. Gestion des moyens humains : (14 points)

Partie I : Les principaux textes relatifs au droit du travail

15- Compléter les tableaux suivants : (à rendre avec la copie)

Corrigé de fin de formation TSREL Page 5 sur 22 Juin 2016


Variante 2

a- 2 points
Evénement Durée d’absence
Décès d'un petit-enfant du salarié 3 jours
Mariage d'un enfant du salarié 2 jours
Décès d'un frère du conjoint 2 jours
Opération chirurgicale du conjoint ou d'un enfant à 2 jours
charge
b- 2 points

Congé Durée du congé


Congé annuel d’un salarié dont le nombre du (12*1.5) + (3*1.5) = 22.5
mois de service atteint 12 mois et une JO
ancienneté de 17 ans.
Congé à l'occasion de la naissance 3 jours
c- 3 points

Prestation sociale Barème et modalités de paiement

- Le montant de la pension minimale est de 1000,00


dirhams par mois.
-Le montant de la pension correspond à 50% du
salaire mensuel plafonné (à 6.000 dirhams) si on
Pension de retraite totalise au moins 3240 jours de cotisation.
Ce montant est augmenté de 1% pour chaque période
d’assurance de 216 jours accomplie en sus des 3240
jours.
-Le maximum est de 70% du salaire mensuel moyen.

Partie II : L’entretien d’évaluation

(…) Au Maroc, il est utile de constater que la dernière enquête RH, conduite en 2015 par le
cabinet Diorh, montre que l’évaluation des performances, de manière globale, s’est
sensiblement généralisée dans les entreprises.

Cependant dans les entreprises qui évaluent leur personnel, seulement 80% font usage
de l’entretien. Un procédé qui permet, en dépit de sa lourdeur, à l’évalué de se défendre et à
l’évaluateur de disposer d’informations permettant de confirmer ou infirmer ses impressions.

(…) tous doivent savoir que l’entretien d’évaluation annuel est un moment de dialogue, un
entretien individuel privilégié entre le supérieur hiérarchique direct et un collaborateur. Cet
entretien doit être mené dans un esprit de dialogue constructif, autour de trois grands points
centraux.

D’abord, il importe de faire le point sur le travail de l’année écoulée. Les facteurs appréciés
sont, entre autres, la quantité de travail, la qualité du travail, la motivation, l’esprit d’initiative
et la communication.

Doivent également être évoquées les difficultés rencontrées par le salarié au cours de
l’année et ce en quoi celles-ci ont affecté ses missions, et l’atteinte de ses objectifs.

Corrigé de fin de formation TSREL Page 6 sur 22 Juin 2016


Variante 2

Ensuite, il s’agira d’arrêter les objectifs et de négocier les moyens pour les atteindre (moyens
financiers, formation, aménagements). A ce propos, on ne doit pas passer sous silence les
compétences à développer pour améliorer la performance. Il faut aussi, et c’est très
important, convenir des formations à suivre, ou dans certains cas, penser à une réorientation
si le poste ne convient pas.

Le troisième point est axé sur la gestion de carrière. A cet égard, l’entretien favorise une
meilleure communication entre le collaborateur et son supérieur hiérarchique.

(…) Afin que l’opération se passe dans de bonnes conditions, « certaines entreprises
informent leur personnel une quinzaine de jours à l’avance pour qu’ils puissent préparer
leurs arguments », explique, Noureddine Al Achaari, consultant en ressources humaines.
Parfois, l’entretien peut se dérouler en dehors du cadre institutionnel (le bureau du chef ou
l’entreprise) ; l’objectif est de le dédramatiser et de faire en sorte qu’il soit un moment
d’échange bénéfique.

(..) Au total, l’objectivité doit primer, même s’il est parfois difficile pour un évaluateur de faire
accepter toutes ses remarques. De toutes les manières, en cas de divergences, l’évalué et
l’évaluateur ont toujours la possibilité d’en faire part au responsable hiérarchique pour
convenir, après concertation, d’une position définitive.

Source : La vie économique

16- Définir les expressions en gras soulignées dans le document. (2 points)

Expression Définition
Mesurer des résultats obtenus par un groupe ou un individu. Il est
important pour une organisation de pouvoir la mesurer, et ce, à plusieurs
Evaluation de la performance niveaux :
- au niveau individuel (l’individu, le salarié) ;
- au niveau collectif (un groupe de salariés, une équipe) ;
La gestion des carrières est le suivi dans le passé ; le présent et le futur du
la gestion de carrière
développement des ressources humaines qui s'effectue par les moyens de
la formation, la promotion, etc.………

17- A partir du texte, citer quatre intérêts de l’entretien d’évaluation pour l’entreprise. (2 points)
L’intérêt de l’entretien d’évaluation pour
L’entreprise
- Evaluer les compétences du collaborateur
dans ses missions.
- Faire le point sur le travail de l’année
écoulée
- Identifier les objectifs d’améliorations
court et moyen terme
- Repérer les souhaits de développement à
court et moyen terme
- Aider le collaborateur à progresser en
envisageant un plan de formation

Corrigé de fin de formation TSREL Page 7 sur 22 Juin 2016


Variante 2

18- Citer trois conditions de réussite de l’entretien d’évaluation annuel. (1,5 point)
a- La préparation : Il doit être préparé par les 2 parties sinon impérativement
reporté
b- La disponibilité : Prendre le temps nécessaire - Choisir le lieu et le moment -
Prévoir pour éviter les interruptions
c- L’auto-évaluation : C’est l’occasion d’échanger sur :
 Ses motivations
 Ses modes de fonctionnement
 Ses compétences
 Ses points d’améliorations
d- Eviter le jugement
e- Identifiez avec le collaborateur : Les points forts (capitalisation) et Les points
d’améliorations (progression)

19- Préciser les trois points à évaluer par le collaborateur durant l’entretien. (1,5 point)
Points à évaluer par le collaborateur
- Les objectifs fixés lors du dernier entretien.
- Le comportement et la pratique professionnelle.
- La fixation des nouveaux objectifs

PARTIE II : PRATIQUE 80 points


VII. Gestion physique des stocks et d’implantation: (25 points)

Vous travaillez dans une société qui désire concevoir un nouvel entrepôt situé à la
zone industrielle d’Ait Melloul à Agadir. Vous procédez par un stockage longitudinal des
produits sur des palettes entières 1 000 X 1 200.

Une étude de marché a mis en évidence un besoin de 10 500 emplacements palettes.

Pour les besoins de l’activité, on devra prévoir une surface périphérique contenant les
différentes autres zones de l’entrepôt. Cette surface est estimée à 25% de la surface totale.

Il vous est demandé de calculer la surface nécessaire pour ce nouvel entrepôt. Pour ce faire,
vous disposez des annexes suivantes :

Annexe VII.1 : Consignes générales

Annexe VII.2 : Caractéristiques des chariots envisagés

TRAVAIL À FAIRE

20- D’après vos connaissances et l’annexe VI.2, quel le type des chariots qu’on va utiliser.
Puisque l’allée utilisée est de 3,04 m, alors le chariot utilisé est un chariot élévateur frontal
électrique. (1 point)

Corrigé de fin de formation TSREL Page 8 sur 22 Juin 2016


Variante 2

21- Calculer la surface d’un emplacement palette au sol (2 points)


S=P x F
On a P=jeu arrière + profondeur palette + ½ allée de stockage
=0,1+ 1,2 + ½ x 3,04=2,82m
Et F=0,1+ 1=1,1 m
Donc, S=2,82x1,1= 3,1 m²
22- Calculer la (les) hauteur(s) des différents niveaux. (3 points)
Ici, on doit calculer deux hauteurs différentes, puisque les palettes du premier niveau sont
déposées directement au sol.
- La hauteur du premier niveau sera donc :
 1200+160+100=1460mm
- La hauteur du niveau supérieur
 1200+160+100+135=1595 mm
23- Expliquer et calculer, à l’aide d’un schéma, la hauteur de dépose de la dernière palette.
Hauteur de dépose=1460+1595+1595+135=4785 mm<4900 mm (4 points)

Hauteur De la lisse du dernier niveau


135

HAUTEUR DU NIVEAU 3
1595

HAUTEUR DU NIVEAU 2
1595

HAUTEUR DU NIVEAU 1
1460

Pour tracer le schéma, il est impératif de se baser sur la hauteur de levée.


24- En déduire le nombre de niveaux et la hauteur du bâtiment. (4 points)
- D’après la question 4 on a 4 niveaux.
- En prenant en considération les différentes contraintes, la hauteur du bâtiment
sera :
- 4785+ 1200+160+800=6945 mm=6,945 m

Corrigé de fin de formation TSREL Page 9 sur 22 Juin 2016


Variante 2

25- Calculer la surface de stockage au sol. (4 points)


Puisqu’on a 10 500 palettes à stocker, donc
La surface de stockage au sol est :
10500/4x3,1=8137,5 m²

26- Calculer la surface totale de ce nouvel entrepôt. (4 points)


La surface totale primaire=surface de stockage+ surface périphérique
Stot =Ssto + 25% Stot
 Stot = Ssto/(1-0,25)
 Stot = 8137,5/0,75
 Stot =10850 m²
On a dit que le taux d’occupation est de 90% de la surface totale, donc :
La surface totale est : S=10850/0,9=12060 m².

27- En déduire ses dimensions (L x l x h) (3 points)


S=Lxl=3/2xl² => l=√(2𝑥𝑆)/3

 l=89,67m

 L=3/2xl

 L=134,5 m

La hauteur est déjà calculée : 6,945 m

Annexe VII.1 : Consignes générales

- Les palettes que vous allez stocker ont plusieurs hauteurs utiles : 800, 1000 et 1200 mm,
ainsi que plusieurs hauteurs à vide : 120, 140 et 160 mm.

- Les jeux de manœuvre adoptés par l’entreprise sont tous de 100 mm.

- La hauteur disponible de l’entrepôt sera en fonction du nombre de niveaux à constituer.

- On va prévoir une marge de sécurité de 80 cm après la hauteur de la dernière charge


palettisée déposée (le jeu de manœuvre du dernier niveau est inclus dans les 80 cm de
marge de sécurité).

- Les échelles qu’on envisage d’utiliser ont une épaisseur de 100mm.

- Les lisses qu’on envisage d’utiliser ont une longueur utile de 2800 mm et un profilé de
(hauteur x largeur x épaisseur) 135x50x1,5 mm.

- Les palettes du niveau 1 sont déposées directement au sol.

Corrigé de fin de formation TSREL Page 10 sur 22 Juin 2016


Variante 2

- La longueur de l’entrepôt à construire sera le 3/2 de sa largeur et le taux d’occupation sera


de 90% de la surface totale.

Annexe VII.2 : Caractéristiques des chariots envisagés

L’entreprise utilisera des chariots dont les caractéristiques sont les suivantes :

VIII. Gestion budgétaire : (30 points)

L’entreprise fabrique sur commande des connectes électriques sur la base de deux
matières premières : C (cuivre) et P (plastique). Le processus de production est le suivant :

Etape 1 : Dans un atelier transformation on traite la matière C. Ce traitement donne


naissance à un produit semi-fini P1. la matière C laisse des déchets, après triage on
distingue deux types : déchets vendus à 3000DH et déchets nécessitant des frais
d’évacuation de 500 dh.

Etape 2 : Dans un atelier conditionnement on ajoute au produit P1 la matière P. Ce travail


permet l’obtention d’un produit fini PF: connectes électriques (1 mètre P1 = 1 mètre PF).

1- Achats du mois

- Matière C : 15000 kg à 7 DH le kg ;

- Matière P : 20000 kg à 5 DH le kg.

- Etat des stocks au cours de la période:

stocks 01-03-2016 31-03-2016

Corrigé de fin de formation TSREL Page 11 sur 22 Juin 2016


Variante 2

Matière C 2000 kg à 6 dh/kg 700 kg

Matière P 1000 kg à 4 dh/kg 400 kg

Encours P1 600 dh 400 dh

Sous produit P1 10000 m à 30 dh/m

2- Consommation :

- Matière C : 16400 kg ;

- Matière P : 20500 kg.

3- Production :

- Produit semi-fini P1 : 40000 mètres ;

- Produit fini PF : 40000 mètres.

4- Main d’œuvre directe :

- Atelier transformation: 3000 heures à 35DH/H ;

- Atelier conditionnement : 2500 heures à 25DH/H.

5- Autres informations :

- Charges indirectes d’approvisionnement : 2,8 DH par kg de matiére première


achetée ;
- Charges indirectes de l’Atelier transformation: 30000 DH ;
- Charges indirectes de l’Atelier conditionnement : 220000 DH ;
- Charges relatives à la Distribution : 145000 DH ;
- Ventes du mois 60000 métres PF ;
- Prix de vente de PF : 30 DH par mètre.
NB : Les stocks sont valorisés par la méthode du CUMP.

TRAVAIL À FAIRE

Présenter sous forme de tableaux (pour tous les calculs prendre deux chiffres après la
virgule en arrondissant au centième le plus proche):

28- les coûts d’achat des matières premières et l’inventaire permanent (8 points)
29- le coût de production du sous-produit P1 et l’inventaire permanent (10 points)
30- le coût de production du produit fini PF (5 points)
31- le coût de revient du PF. (3,5 points)
32- le résultat analytique. (3,5 points)

Corrigé de fin de formation TSREL Page 12 sur 22 Juin 2016


Variante 2

28- Coût d'achat des matières premières (3 pts) Matière C Matière P

Quantité Quantités
Éléments CU Montants CU Montants
s
Prix d’achat 15000 7 105 000 20000 5 100 000

Charges d'approvisionnement 15000 2,8 42 000 20000 2,8 56 000

Coût d’achat 15000 9,80 147 000 20000 7,8 156 000

Fiche de stock C (2.5 pts)


Libellés Quantités CU Montants Libellés Quantités CU Montants
Stock initial 2 000 6 77 500,00 Sorties 16 400 13,21 216 576,47
Coût d’achat 15000 9,8 147 000 Stock final réél 700 13,21 9 244,12
différence d'inventaire (BONI) -100 13,21 -1 320,59
TOTAUX 17 000 13,21 224 500 TOTAUX 17 000 13,21 224 500,00

FICHE DE STOCK P (2.5 pts)

Libellés Quantités CU Montants Libellés Quantités CU Montants


Stock initial 1 000 4 4 000,00 Sorties 20 500 7,62 147 570,73
Coût d’achat 20 000 7,8 156 000,00 Stock final réel 400 7,62 65 736,05
différence d'inventaire (mali) 100 7,62 -670,78
TOTAUX 21 000 7,62 160 000 TOTAUX 21 000 7,62 160 0,00

Corrigé de fin de formation TSREL Page 13 sur 22 Juin 2016


Variante 2

29- Cout de production de P1 (8 pts)

Éléments Quantités CU Montants

Coût d’achat de la matiére


16 400 13,21 216 576,47
consommée C

MOD transformation 3000 35 105 000

Ch ind transformation 30 000

Encours initiaux P1 600

Encours finaux P1 400

enlevment déchets 500

vente déchets -3 000

Coût de production 40000 8,75 350 076

Corrigé de fin de formation TSREL Page 14 sur 22 Juin 2016


Variante 2

FICHE DE STOCK P1 (2 pts)


Libellés Quantités CU Montants Libellés Quantités CU Montants
Stock initial 10 000 30 300 000,00 Sorties 40 000 13,00 520 061,18

Coût de production 40 000 8,75 350 076 Stock final 10 000 13,00 130 015,29

TOTAUX 50 000 13,00 650 076,47 TOTAUX 50 000 13,00 650 076,47

30- Cout de production de PF(5 pts)

Éléments Quantités CU Montants

Coût de production P1 40 000 13,00 520 061,18

Coût d’achat de la matiére


20 500 7,62 147 570,73
consommée P

MOD Conditionnement 2000 25 50 000

Ch ind conditionnement 220 000

Coût de production PF 40000 23,44 937 632

Corrigé de fin de formation TSREL Page 15 sur 22 Juin 2016


Variante 2

31- Cout de revient de PF (3,5 pts)


Éléments Quantités CU Montants
Coût de production des produits
60 000 23,44 1 406 447,86
vendus
charges de distribution 145 000,00
Coût de revient 60 000 25,86 1 551 447,86

32- Résultat analytique (3,5PTS)


Éléments Quantités CU Montants
Prix de vente 60 000 30 1 800 000
Coût de revient 60 000 25,86 859 580
Résultat Analytique 60 000 15,67 940 420

Corrigé de fin de formation TSREL Page 16 sur 22 Juin 2016


Variante 2

IX. Opérations d’expédition (25 points)

Votre responsable vous confie la planification des expéditions du 22 Avril. Elle vous
charge de mettre à jour le planigramme et de calculer le taux d’occupation des quais.

L’expédition s’effectue sur 3 quais entre 13 h et 18 h. L’heure de 12 h à 13 h est


consacrée au nettoyage de la zone d’expédition et à la partie administrative. Un agent
d’expédition travaille sur chacun des quais. Chacun d’entre eux a le droit à une pause de
30 minutes, obligatoirement prise entre 15 h et 16 h. Pendant la pause, un des quais doit
rester ouvert. Les quais 1 et 2 doivent être utilisés dans l’ordre.

Pour réaliser votre travail, vous disposez des documents et annexes suivants :

 Annexe IX.1 : Temps de transfert en zone d’expédition, de contrôle et de


chargement
 Annexe IX.2 : Caractéristiques des expéditions du 22 Avril.
 Annexe IX.3 : Planigramme des expéditions du 22 Avril.
 AnnexeIX.4 : Taux d’occupation des quais.

TRAVAIL À FAIRE
33- Déterminer les caractéristiques des expéditions en complétant le tableau de
l’annexe IX.2. (11 points)

34- Compléter le planigramme des réceptions (Annexe VIII.3) en fonction des résultats
obtenus sur l’annexe IX.2. (6 points)

35- Calculer le taux d’occupation des quais sur l’annexe VIII.4. (6,75 points)
36- Conclure. (1,25 point)
Le stagiaire doit remarquer que le quai 3 est occupé plus que les autres. Le quai 1
fonctionne plus que le quai 2 si on respecte la contrainte de l’ordre. Donc, on doit
essayer aussi d’équilibrer. Pour les 3 quais, le taux d’occupation est <90%, ce qui
signifie qu’on doit trouver des solutions, par exemple : augmenter le nombre
d’expéditions des palettes, se contenter d’un seul quai…

Toute autre réponse logique est acceptée.

Annexe VIII.1 : Temps de transfert en zone d’expédition, de contrôle et de

chargement

 Pour les palettes :


 2,5 minutes par palette pour le transfert et le chargement,
 14 minutes pour le contrôle de l’expédition.
 Pour les colis :
 1 minute par colis pour le transfert et le chargement,
 10 minutes pour le contrôle de l’expédition

Corrigé Examen de fin de formation TSREL Page 17 sur 22 Juin 2016


Variante 2

ANNEXE IX.2 : CARACTÉRISTIQUES DES EXPEDITIONS DU 22 Avril

Temps de transfert, de contrôle et de


Nombre chargement
Poids
d’unités Volume
total
(1 pt) total (en
(en t)
Rendez m3) (0,25 Résultat
Transporteurs Chargements (0,25 Détails Résultat arrondi
-vous (-0,25 sur par par brut (en
des à la dizaine
chaque chaque minutes)
chaque calculs supérieure (en
deux case) (0,25 par
case) (0,25 par minutes) (0,25
erreurs) chaque
chaque par chaque deux
deux
case) cases)
cases)

28 colis de petits
pois. L’après- 19,6 1*28+10 38 40
FAKHER 28 0,168
Poids/colis : 6 kg. midi
Volume/colis : 0,7 m³.
25 palettes de
tomates.
IRSALYAT Poids/palette : 728 13 h 25 16,016 32 2,5*25+14 76,5 80
kg. Volume total :
32 m³.

Entre
14 palettes tomates
TRANSATLAS 17h et 14 11,2 15,4 2,5*14+14 49 50
cerises.
18 h

Corrigé Examen de fin de formation TSREL Page 18 sur 22 Juin 2016


Variante 2

Poids/palette :800 kg.


Volume/palette:1,1
m³.

18 palettes de
Clémentine.
Poids/palette : 990 18 17,82 28,8 2,5*18+14 59 60
HAMMOU 14h30
kg.
Volume/palette : 1,6
m³.

Le plus
tôt
17 colis d’artichauts. possible
Poids/colis : 11,5 kg. , au
MAYER 17 0,1955 11,05 1*17+10 27 30
début
de
l’après-
Volume/colis : 0,65 midi.
m³.
20 colis de mini-
poivrons.
ASSARIE Poids/colis : 3 kg. 16 h 30 20 0,06 2,2 1*20+10 30 30
Volume/colis : 0,11
m³.

16 palettes de 16 8,24 19,5 2,5*16+14 54 60


RACHAD 14 h 30
courgettes

Corrigé Examen de fin de formation TSREL Page 19 sur 22 Juin 2016


Variante 2

Poids/palette : 515
kg.
Volume total : 19,5
m³.

78 colis de poivrons.
EXPRESS Poids/colis : 4 kg. 13 h 78 0,36 7 1*78+10 88 90
Volume total : 7 m³.

40 colis de poireaux.
Entre
ALAMI 15h et 40 0,36 1,12 1*40+10 50 50
Poids/colis : 9 kg. 16 h
Volume/colis : 0,028
m³.
Le plus
tôt
30 palettes de melon.
possible
Poids/palette : 610
, au
BORAQ kg. 30 18300 48 2,5*30+14 89 90
début
Volume/palette : 1,6
de
m³.
l’après-
midi.

Corrigé Examen de fin de formation TSREL Page 20 sur 22 Juin 2016


Variante 2

ANNEXE IX.3 : PLANNIGRAMME DES EXPEDITIONS DU 15 Mars (à rendre avec la copie)

Le stagiaire doit faire attention, en plus des contraintes des rendez-vous, à l’ordre d’utilisation des quais 1 et 2.
1 point est réservé au respect de cet ordre. Chaque RDV respecté est sanctionné de 0,5 points

Corrigé Examen de fin de formation TSREL Page 21 sur 22 Juin 2016


Variante 2

ANNEXE IX.4 : TAUX D’OCCUPATION DES QUAIS

Temps de Temps de Taux d’occupation


Pause
présence travail effectif (en %)
Quais (en minutes)
(en minutes) (en minutes)
(0,75 points) Détails (3 points) Résultats
(0,75 points) (1,5 points)
(0,75 points)
1 300 30 190 (210/(300-30))x100 70,37

2 300 30 150 (170/(300-30))x100 55,55

3 300 30 240 (240/(300-30))x100 88,89

* arrondir au centième le plus porche

Corrigé Examen de fin de formation TSREL Page 22 sur 22 Juin 2016


Variante 2

Corrigé Examen de fin de formation TSREL Page 23 sur 22

Vous aimerez peut-être aussi