Vous êtes sur la page 1sur 14

WEST AFRICAN MONETARY INSTITUTE (WAMI)

WEST AFRICAN MONETARY INSTITUTE (WAMI) INSTITUT MONETAIRE DE L'AFRIQUE DE L'OUEST (IMAO) WAMI-IMAO/CC.B/2008/08

INSTITUT MONETAIRE DE L'AFRIQUE DE L'OUEST (IMAO)

WAMI-IMAO/CC.B/2008/08

RAPPORT SUR L’ETAT D’AVANCEMENT DU SYSTEME DES PAIEMENTS DANS LA ZMAO

ACCRA, GHANA September, 2008

TABLE DES MATIÈRES

Section I:

Historique ………………………………………………………………………………

2

Section II: Financement du projet par le Fonds Africain de Développement ………

3

Sources de financement et échéancier

Objectifs du projet ………………………………………………………………………….4 Rapport d’activités ………………………………………………………………………… 5 Contexte du service de conseil …………………………………………………………… Calendrier de mis en œuvre………………………………………………………………….6 Résultats du projet .………………………………………………………………………….6

……………………………………………4

5

Section III: Développement des systèmes des paiements et de règlement de la BCAO 7

Composantes principales …………………………………………………………………

Description du système

Objectifs principaux …………………………………………………………………………8

Infrastructure des systèmes de paiements de la ZMAO

Estimation du coût du système des paiements et de règlement de la BCAO ……………

Options de financement –agences multilatérales

Financement du contrat ……………………………………………………………………. 12 Financement par les Banques Centrales…………………………………………………. 12

7

…………………………………………………………………….7

………………………10

11

……………………………………… 11

Section IV: Recommandation…………………………………………………………… 13

Conclusion……………………………………………………………………………….

1

13

RAPPORT SUR L’ETAT D’AVANCEMENT DU SYSTEME DES PAIEMENTS DANS LA ZMAO

Section I:

Historique

1.1 Les systèmes des paiements nationaux et transfrontaliers efficaces sont décisifs pour le

fonctionnement harmonieux d’une zone monétaire unique. Les particuliers et les entreprises ne pourront que bénéficier des principes de la libre circulation des personnes, des biens, des services et des capitaux qui seront adoptés avec l’introduction de la deuxième zone monétaire au cas où les systèmes des paiements pourraient permettre d’assurer à terme des transferts de fonds rapides et à des frais abordables sur le marché intérieur et d’un point à un autre dans la même zone.

1.2 Ainsi, le conseil de convergence a, en mai 2005, donné instruction que des systèmes des

paiements de gros valeurs et de détail soient mis en œuvre sous la direction de l’IMAO. Il avait été demandé aux Etats membres qui ne possédaient pas de RTGS (la Gambie, la Guinée et la Sierra Leone) de mettre en œuvre un RTGS commun, une plateforme et des protocoles communs dans le cadre des activités de la BCAO. Le conseil avait recommandé que le Ghana et le Nigeria qui avaient préalablement mis en œuvre des systèmes RTGS, restructurent l’infrastructure existante de façon à s’adapter à celle mise en œuvre par les autres Etats membres.

1.3 Le système des paiements et de règlement des titres (PSSS) représente l’une des infrastructures de base nécessaires pour le fonctionnement adéquat des économies de marché. Ce système est vital à une économie que le système de transport. Il est une composante essentielle du mécanisme des transactions de la politique monétaire. Le fonctionnement harmonieux de PSSS est ainsi indispensable pour la stabilité de l’Eco, le système financier et l’économie en général.

1.4 Le système du RTGS de la BCAO permettra de faciliter la transférabilité de la monnaie de la

Banque Centrale entre les Etats membres de la ZMAO. En l’absence d’un tel système, la mise

en œuvre de la politique monétaire se révélera difficile voire impossible.

1.5 Compte tenu de ce qui précède, le présent rapport fait ressortir les efforts actuellement mis

en œuvre pour développer un système des paiements commun dans la ZMAO. Ces efforts sont financés par un don de la BAfD d’une valeur de 14 million AU (23 millions $US) destiné à la modernisation du système des paiements en Gambie, en Guinée et en Sierra Leone. Le rapport souligne, par ailleurs, la nécessité d’entreprendre des actions, et ce à titre prioritaire pour la création du système de RTGS de la BCAO, l’acquisition des logiciels bancaires ainsi que le dépôt central de titres/système de règlement électronique de titres et le WAN de la BCAO. Ces actions ont pour objet le développement d’un système des paiements intégré de la ZMAO.

1.6 Le rapport est ainsi réparti en quatre (4) sections. La section II fait état d’une mise à jour sur

le développement des systèmes des paiements en Gambie, en Guinée et en Sierra Leone. La section III traite le système de paiements et de règlement de la Banque Centrale de l’Afrique de l’Ouest (BCAO) et la section IV conclut le document.

2

Section II: Financement du projet par le Fonds Africain de Développement

2.1 Compte tenu du niveau actuel de développement du système des paiements au Ghana et au

Nigeria, le défi majeur, hormis le système RTGS de la BCAO, était le développement du système des paiements en Gambie, en Guinée et en Sierra Leone. Ainsi, l’IMAO a requis une assistance de financement du FAD pour le développement pour le système des paiements dans les trois (3) pays. Suite à cette requête, une mission d’identification/préparation du FAD a visité l’IMAO et tous les Etats membres en janvier 2007. La mission a tenu des discussions approfondies sur le projet avec l’IMAO et les responsables des Banques Centrales des différents Etats membres de la ZMAO. La mission a présenté une définition initiale du projet et a convenu avec l’IMAO et les Banques Centrales nationales sur les éléments importants du projet. La mission d’identification/préparation a été suivie d’une mission d’évaluation en juin 2007 en vue d’orienter le projet vers un stade de réalisation.

2.2 Sur la base du rapport d’évaluation de la mission, le conseil du FAD a, au 3 juillet

2008, approuvé un don de 14 millions UA (23 millions $US) relatif à l’amélioration du système des paiements dans ces trois pays. La modernisation des systèmes des paiements en Gambie, en Guinée et en Sierra Leone et leur renforcement au même niveau que ceux en vigueur au Ghana et au Nigeria, permettra de faciliter l’harmonisation des systèmes des paiements dans les cinq Etats membres de la ZMAO et la mise en place d’un système des paiements zonal. Les composantes principales du projet d’amélioration du système des paiements dans les trois pays comprennent:

Système de règlement brut en temps réel (RTGS);

Chambre de Compensation Automatisée (CCA);

Traitement Automatique des Chèques (TAC);

Système de Règlement Electronique des Titres (SRET);

Logiciel Bancaire; et

Renforcement d’infrastructure.

2.3 Le coût total des composantes susmentionnées est estimé à AU17.558 millions, (1AU

=1.6445USD) dont le FAD participe à hauteur de AU 14 millions soit USD 23 millions.

Tableau 1: Coût du projet par pays

   

(USD ‘000)

 

Composante

Gambie

Guinée

Sierra Leone

Total

A. RTGS

2,038

2,038

2,038

6,114

B. RPA

2,146

2,146

2,146

6,439

C.

CBA

802

1,859

1,859

4,520

D. Renforcement Infrastructure

1,273

1,545

1,545

4,364

E. Gestion du projet

815

970

970

2,754

Total

7,075

8,559

8,559

24,192

Imprévus

707

856

856

2,419

Totaux

7,783

9,415

9,415

26,611

3

Sources de financement et échéancier

2.4 Tel qu’indiqué plus haut, le projet sera financé par un don du FAD d’un montant de 14

millions AU soit 79,7% du coût total du projet. D’autre part, les trois banques centrales nationales

contribueront concomitamment à hauteur de 1,62 millions AU soit 9,2% du coût du projet en monnaies locales alors que les banques commerciales des trois pays y participeront financièrement pour une valeur de 19 millions AU soit 11%. La part de contribution de banques commerciales est liée à des investissements devant être entrepris sur leurs lieux de travail en vue d’assurer une exécution efficace des opérations du nouveau système des paiements.

Tableau 2: Plan de financement du projet par composante

   

(‘000 USD)

 

Composante

FAD

BCN

Banques

Total

Comm.

A. RTGS

6,205

521

0

6,726

B. RPA

4,851

549

1,683

7,083

C. CBA

4,587

385

0

4,972

D. Renforcement Infrastructure

2,520

540

1,261

4,321

E. Gestion du projet

3,055

454

0

3,509

Total

21,218

2,449

2,944

26,611

Objectifs du projet

2.5 Les objectifs du projet sont entre autres:

Le renforcement de la capacité des BCN par rapport à la gestion de la politique monétaire et la prédisposition des Etats membres à garantir une union monétaire durable.

Le renforcement de la stabilité du système financier en ce sens qu’il y aura une élimination des flottants bancaires, en particulier à travers le système RTGS.

L’amélioration de l’efficacité de l’intermédiation financière.

L’accélération des opérations de change et de règlement des fonds et des titres.

Le transfert des fonds de grande valeur dans tous les Etats membres à travers le RTGS au détriment des chèques.

La réduction significative de la durée de compensation des chèques des centres urbains et ceux de l’intérieur des pays en vue de renforcer la confiance en l’utilisation des instruments financiers et la diminution du niveau d’utilisation des numéraires dans les activités économiques.

L’automatisation de l’émission des titres de l’Etat en vue d’assurer l’approfondissement du marché monétaire, d’améliorer le niveau de transparence et de faciliter la gestion des liquidités dans le système bancaire.

4

2.6

La mise en œuvre du RTGS et des systèmes des paiements automatisés pour l’exécution

des opérations de détail dans tous les Etats membres permettra, à terme, d’améliorer l’efficacité des transferts de fonds transfrontaliers et de faciliter la conduite de la politique monétaire régionale dans la zone. Ceci facilitera le processus de lancement de l’union monétaire et permettra de stimuler un approfondissement des relations commerciales régionales. Ainsi, le projet de développement du système des paiements zonal s’avère être une réponse à une exigence infrastructurelle financière régionale décisive pour la création de la ZMAO.

2.7

Les avantages principaux du projet sont les suivants:

La facilité de l’évolution vers une monnaie commune et la promotion de l’intégration dans l’union monétaire de la ZMAO en vue de créer un grand marché régional.

La promotion des échanges transfrontaliers, de l’intégration régionale, de la gouvernance financière et des investissements directs étrangers.

La facilité des transferts de fonds interbancaires dans la zone, en vue de réduire le transport de grandes quantités d’espèces par les commerçants.

La promotion de l’utilisation des services bancaires par l’accroissement de la population bancarisée.

2.8

Le projet comprend deux parties: les services de conseil et la mise en œuvre des

différentes composantes des systèmes des paiements.

Rapport d’activités

Le projet a déjà démarré ses activités.

2.9 Conformément au calendrier de mise en œuvre du projet tel qu’approuvé par le FAD, les

activités suivantes ont été exécutes:

La signature d’un protocole d’accord avec le FAD, le 4 août 2008.

La constitution des équipes du projet dans les différents Etats membres en vue d’assurer la mise en œuvre du projet au niveau national.

La constitution de l’équipe du projet de l’IMAO chargé du contrôle général des activités du projet.

L’ouverture d’un compte pour le projet auprès de Bank of Ghana pour garder les fonds devant être encaissés dans le cadre du don du FAD.

La finalisation et la publication des documents de passation du marché à l’intention du consultant du projet.

La finalisation des documents d’appel d’offres, y compris les termes de référence pour l recrutement du consultant du projet.

Contexte du service de conseil

2.10 Le service de conseil consistera en la supervision de la mise en œuvre du système RTGS

pour les paiements de grandes valeurs, la CCA, le TAC pour les paiements de détail et du SRET pour les opérations de cotation et de règlement des titres, y compris les logiciels d’application et les liaisons connexes. L’acquisition des services de conseil sera soumise aux règles de procédure de la BAfD pour le louage services de conseil.

5

2.11

Certaines des attributions du projet sont les suivantes:

La revue de l’architecture du système des paiements de la ZMAO, y compris les exigences d’utilisation, les spécifications du système et les exigences techniques.

L’évaluation et la recommandation des systèmes de comptabilité et de règlement appropriés, y compris les liaisons et les interfaces du système RTGS avec la CCA/DCT, le Grand livre et les autres systèmes.

La conception de la liaison entre les systèmes des paiements interbancaires et de règlement des titres.

L’identification et la documentation des questions décisives de politique, d’organisation et de personnel qui ont un impact sur la capacité de soutien de tous les aspects de la réforme, y compris les besoins de formation dans le cadre de la mise en œuvre du projet.

L’assistance pour le développement des règles et règlementations relatives aux composantes du system des paiements.

Calendrier de mise en œuvre

2.12 Le projet démarre au quatrième trimestre de 2008 et s’achève en décembre 2011.

cours de la période, toues les composantes du système des paiements devront être mises en

Au

œuvre.

Résultats du projet

2.13 Les services prévus seront fournis à travers des rapports formels structurés, des contrôles

de gestion avec rétroaction immédiate et les réponses aux questions spécifiques qui surgiront lors de l’exécution du projet. Des réunions mensuelles seront régulièrement organisées et des

rapports devront être soumis à des dates prévues. Ainsi, les résultats spécifiques du projet sont les suivants:

Les documents d’appel d’offres conformes aux règles et procédures de fourniture de biens et de travaux.

Un document présentant une brève revue de l’architecture du système des paiements.

Une mise à jour du plan initial de mise en œuvre de la réforme.

Une évaluation des solutions techniques proposées pour les différentes composantes du système des paiements (RTGS, CCA, TAC, SRET/CDT et les logiciels d’application et liaisons bancaires).

Des rapports bihebdomadaires à l’intention des équipes de projet et des rapports mensuels à l’équipe de mise en œuvre du projet sur l’état d’avancement des activités au niveau des différentes composantes entreprises.

La conception des liaisons entre les systèmes des paiements et les titres.

Le rapport sur les questions relatives au personnel et aux besoins de formation dans les différents domaines mis en œuvre dans le nouvel environnement.

Un rapport final sur la mise en œuvre du système de RTGS et des autres applications des composantes des systèmes des paiements, y compris l’identification de questions évidentes éventuelles et d’actions immédiates à entreprendre.

6

2.14

La réalisation totale des avantages devant provenir d projet du système des paiements est

dans une large mesure, fonction du développement du système de RTGS de la BCAO. Au cas contraire, les systèmes RTGS des BCN resteront des systèmes indépendants. Ceci serait de

nature à compromettre la mise en œuvre d’une politique monétaire commune.

Section III.

Développement des systèmes des paiements et de règlement de la BCAO

Composantes principales

3.1 Les composantes principales sont les suivantes:

Le système RTGS de la BCAO, y compris les systèmes RTGS des BCN.

La Centrale de Dépôt des Titres/le Système de Règlement Electronique des titres (CDT/SRET)

Le GL de la BCAO

L’infrastructure du réseau de la BCAO

Description du système

Système RTGS de la BCAO

3.2 Le système RTGS est une infrastructure de règlement dans laquelle s’exécute un

traitement et un règlement continuel et en temps réel. Le RTGS de la BCAO est un système des paiements composé du système RTGS de chaque pays membre de la Zone Monétaire de l’Afrique de l’Ouest et du mécanisme de paiement de la Banque Centrale de l’Afrique de l’Ouest. Les systèmes RTGS des BCN et le système RTGS de la BCAO seront interconnectés par voie de procédures communes par lesquelles les ordres de paiement passeront d’un système à un autre. Le système RTGS zonal assurera le transfert de fonds efficace et sûr entre les Etats membres. La relation entre le système des paiements et de règlement de la BCAO et les systèmes RTGS des BCN qui se matérialise par un système de liaison est représentée dans le schéma ci-après.

7

Le système de liaison BCN RTGS BCN BCN RTGS RTGS • Fonctions du syst. des
Le système de liaison
BCN
RTGS
BCN
BCN
RTGS
RTGS
• Fonctions du syst.
des paiements
• Fonction du
système comptable
• Fonction de suivi de
la BCAO
• Fonction de disp. et de
sécurité
• Fonction de comm.
et des composantes
IL
• Fonction d’interface
avec RTGS et WPM*
pays
BCN
BCN
RTGS
RTGS
d’interface avec RTGS et WPM* pays BCN BCN RTGS RTGS RTGS des CBN WPM IL Système

RTGS des CBN WPM IL

Système des paiements et de règlement de la BCAO.

- Banques Centrales Nationales participant au RTGS de la BCAO

Mécanisme de paiement de la BCAO

- - Liaison entre les systèmes RTGS

Objectifs principaux

3.3 Les objectifs du système des paiements zonal sont entre autres les suivants:

Le renforcement de la capacité de gestion de la politique monétaire par la BCAO.

L’amélioration de la stabilité du système financier dans la ZMAO en ce sens qu’on aboutira à l’élimination des flottants bancaires.

L’amélioration de l’efficacité de l’intermédiation financière dans la ZMAO.

L’accélération des opérations d’échange et de règlement financiers et des titres dans la ZMAO.

3.4 La mise en œuvre du RTGS de la BCAO facilitera ainsi l’évolution vers la monnaie

commune et permettra de hisser l’intégration à une union économique et monétaire de la ZMAO, ce qui garantira la création d’un grand marché régional. Elle assurera d’autre part, la promotion des échanges transfrontaliers, de l’intégration régionale et une mise en œuvre efficace d’une

politique monétaire unique.

8

3.5

système des paiements.

Le

diagramme

suivant

illustre

l’inter-connectivité

9

des

différentes

composantes

du

Abbreviation: WACB DR ACH - Automated Clearing House System ACP - Cheque imaging /Truncation System
Abbreviation:
WACB
DR
ACH - Automated Clearing House System
ACP - Cheque imaging /Truncation System
Centre
RTGS
CSD/
WACB
MAN
SSSS
B1,
Bn
- Commercial Banks
MasterCard
DR - Disaster Recovery
WAN - Wide Area Network
MAN - Metropolitan Area Network
WACB
GL
Symbols:
-
Common Payment System Components
Credit Card Networks
Cross-Border
-
Existing Payment System Components;
*
will migrate to the Common Components in
WAMZ
the long term
WAN
RTGS
RTGS *
NCB
NCB
DR
ACH
Centre
DR
ACH *
Centre
ACP
NCB
NCB
Extranet/ MAN
(with existing
ACP*
Stock
automation)
Exchange
Stock
SWIFT
Extranet/ MAN
Exchange
Network
Switch
Switch *
Government
B1
Bn
Government
Bn
B1
NCB
NCB
GL
GL
Commercial
PSTN
Bank
INTERNET
Commercial
WAN
PSTN
Bank
WAN
POS
ATMs
mobile
remote branches of banks
phone
POS
ATMs
merchants, revenue agents
users
remote branches of banks
Internet users
Internet users
merchants, revenue agents

CSD - Central Securities Depository RTGS - Real Time Gross Settlement System SSSS - Scripless Securities Settlement Sys. GL - General Ledger System PST N - Public Switch Telecom Network WACB - West African Central Bank NCB - National Central Bank

T ELECMMUNIATION

10

I NFRASTRUCTURE FOR WAMZ P

AYMENTS S YSTEMS

3.6

La mise en place d’une infrastructure fiable appropriée est essentielle pour la mise

en œuvre d’un système des paiements efficace. Le diagramme ci-dessus fait ressortir l’importance premières des télécommunications. Ces dernières représentent la facilité de

base de toutes les composantes du système des paiements. La répartition géographique des Etats de la ZMAO quoique disparate pourrait être rassemblée en un "village" unique par le déploiement d’un système de télécommunication.

Estimation du coût du système des paiements et de règlement de la BCAO.

3.7 Comme une plateforme et des mêmes protocoles communs mis en œuvre en

Gambie, en Guinée et en Sierra Leone seront valables pour la BCAO, une estimation de coût analogue à celle des trois pays a été faite pour la BCAO. Le coût du système des paiements et de règlement de la BCAO est estimé à 8,5 millions $US. Cette valeur couvrira les coûts du logiciel; du matériel et des autres logiciels d’application. Elle

couvrira également le coût de l’infrastructure de télécommunication qui assurera la liaison entre la BCAO et ses agences dans les Etats membres ainsi que les frais de prestation de service de conseil pour la mise en œuvre et la supervision du projet.

Le tableau 1 ci-dessous présente le coût des différentes composantes:

Composantes

Affectation budgétaire

A. RTGS

2,105,000.00

B. CDP/RET /CBA

1,343,300.00

C. Développement hub central /

3,935,000.00

acquisition équipement

D.

Gestion du projet + imprévus

1,104,000.00

Total

8, 487,300.00

Options de financement

Agences multilatérales

3.8 La Banque Mondiale; le FMI, l’USAID et d’autres organisations internationales

ont voté des fonds pour assister les pays en développement à renforcer leurs systèmes financiers. La BCEAO a bénéficié d’un financement de la Banque Mondiale pour mettre en œuvre son projet régional. Le délai imparti à la mise en œuvre du projet du système des paiements et de règlement de la BCAO est trop court pour se conformer aux procédures généralement requises par les agences multilatérales. L’accord de l’assistance financière est soumis à des conditions rigoureuses et déterminé par le choix du prestataire de service.

11

Financement du contrat

3.9 Le mérite du financement d’un contrat réside en l’opportunité que celui-ci offre

au bénéficiaire de réduire les dépenses nécessaires pour la mise en œuvre d’un projet. Cependant, ceci entraîne un coût de projet extrêmement élevé qui en fin de compte affecte négativement sont attractivité.

Financement par les Banques Centrales

3.10 Le RTGS est un système de transfert de grandes valeurs mis en œuvre par les

Banques Centrales pour gérer les comptes de règlement des participants au système. Compte tenu de la position dominante des Banques Centrales dans l’accord de facilité de crédit intra quotidien et de leur rôle de surveillance du système des paiements, le RTGS est identifié à ces Banques Centrales. Malgré que les institutions financières participantes soient invitées à supporter une partie des coûts d’exploitation de ce système,

les Banques Centrales se chargent de l’acquisition du matériel et du logiciel dont les coûts sont amortis dans le temps par voie de remboursement par les institutions participantes. Pour cette raison, il serait recommandé qu’une portion du capital de la BCAO soit utilisée pour développer l’infrastructure de base du système des paiements.

3.11 Les avantages sont entre autres:

Le renforcement de l’adoption d’un système commun en ce sens que le développement du système de la BCAO sera exécuté en tandem avec le système des Etats membres respectifs de la ZMAO.

Le renforcement de la possibilité de l’utilisation du même prestataire de service pour le RTGS de la Gambie, de la Guinée et de la Sierra Leone en liaison avec le système de la BCAO en vue d’aboutir à un système commun à coût abordable.

Une interface permanente entre la BCAO et les BCN d’une part et d’autre part avec le SRET.

Une mise en œuvre rapide du projet.

3.12 Le comité est ainsi invité à noter ce qui suit:

Lors de sa réunion tenue en décembre 2007 à Conakry, Guinée, le conseil de convergence avait donné instruction que toutes les actions relatives au mécanisme du système des paiements de la BCAO soient suspendues en vue de permettre à l’IMAO de se concentrer sur le développement des systèmes de RTGS en Gambie, en Guinée et en Sierra Leone.

L’Institut a, au cours de la période, bénéficié d’un don de 23 millions $US du FAD pour le développement des systèmes des paiements en Gambie, en Guinée et en Sierra Leone.

Des équipes de projet ont été constituées pour la mise en œuvre des activités dans les trois pays.

12

La mise en œuvre du développement des systèmes des paiements en Gambie, en Guinée et en Sierra Leone dans le contexte du calendrier d’exécution proposé par le FAD suit son cours normal.

Le système du RTGS de la BCAO est nécessaire pour faciliter la transférabilité des fonds entre les Etats membres. Ainsi, en l’absence d’un tel système, la mise en œuvre d’une politique monétaire unique serait difficile voire impossible.

Section IV. Recommandations

4.1 Compte tenu de ce qui précède, il est recommandé ce qui suit:

Le recrutement d’un consultant du projet à titre de première action majeure en faveur du développement du système de RTGS, du CDT/SRET de la BCAO, l’acquisition du logiciel d’application bancaire principal et des logiciels accessoires.

Le financement du mécanisme du système des paiements de la BCAO, y compris les services de conseil, doit être assuré par la BCAO à partir de son capital et ce à titre d’option de financement le plus fiable.

Conclusion

4.2 Le processus de mise en œuvre des principales composantes des systèmes des

paiements des Etats membres de la ZMAO, le développement du mécanisme du système des paiements de la BCAO et la liaison avec les RTGS des BCN à la BCAO représentent un long processus. Il a été prévu que les systèmes de RTGS des Etats membres seront mis en œuvre à mi 2010 alors que leur liaison avec la BCAO sera opérationnelle plus tard.

4.3 Malgré qu’il soit reconnu qu’il y a des défis à surmonter, il a été également noté

que la zone de paiement unique de l’Eco facilitera les paiements transfrontaliers, permettra une libre circulation des capitaux d’un pays à un autre, réduira les coûts de mobilisation de capitaux pour les utilisateurs finaux et assurera une plus grande intégration de la sous région.

13