Vous êtes sur la page 1sur 39

RAPPORT DE STAGE

ROYAME DU MAROC

OFFICE DE LA FORMATION PROFESSIONNELET DE TRAVAIL

INSTITUT TECHNOLOGIE APLIQUEE

ZAGORA

Technicien spécialisé en gros œuvre


Rapport du stage
Au sein du bureau d’étude

SUD INFRA

REALISE PAR : ELHADIOUI MOUHSSINE

ENCADREMENT: ABDALLAH LAKBIRI

FORMATEUR : SAMIR NAFRI

SECTEUR : GENIE CIVIL

Période de stage : de 15/03/2019 au 15/04/2019 Année universitaire : 2018/2019

0
RAPPORT DE STAGE

Sommaire :
 Remerciements………………………………………………………………………………………………………………………2
 Introduction…………………………………………………………………………………………………………………………..3
 Présentation de la société…………………………………………..............................................................4
 Description de projet……………………………………………………………………………………………………………..8
 Travail effectué.........................................................................................................................14
 Liste des abréviations.
 Définition.
a/ Béton armé et ses constituants.
b/Les matériaux entrant dans constitution du béton armé.
c/Les charges.
d/ Types de charges.
e/ Combinaisons de charges.
1 Conception des plans de fondation et de coffrage:……………………………………………………………………….16
Plan fondation.
Dessin des plans de coffrage.
2 Etude :………………………………………………………………………………………………………………………………………….17
Méthodes de calcul des charges.
a/Les semelles.
b/Les poteaux.
c/Les poutres.
d/Les planchers.
3 Etablissement de plan de fondation et des plans de coffrage d’un logement R+2……………..…………22
4 Calcule métré du lot gros œuvre………………………………………………………………………………..………….....…30
5 Calcule métré du lot aciers……………………………………………………………………………………..………………...…30
6 visites des chantiers (la réception)………………………………………………………………………………………………..31
 Conclusion…. …………………………………………………………………………………………..………………….………36

1
RAPPORT DE STAGE

Remerciements :

D’abord, je remercier Dieu, et je tiens remercier


mes parents et ma tous les Personnes de ma
famille.

Et je tiens à remercier tout l’équipe de ISTA de


Zagora spécialement, mes formateurs Monsieur
OMAR FOLKI, Mr Mohamed MOMEN et Mr SAMIR
NAFRI, sur leur aide moi.

Et je tiens à remercier généralement les


techniciens qui travaillent au bureau sud infra
pour leurs conseils spéciaux et leurs
renseignements durant le cours du stage.

2
RAPPORT DE STAGE

Introduction :
La formation de Technicien spécialisé en gros œuvre au sein de l’Institut
Spécialisé de Technologie Appliquée –ZAGORA n’est pas limitée à la
transmission théorique des connaissances mais consiste également à
perfectionner les aptitudes des stagiaires par le moyen d’une période de stage
d’un mois dans des entreprises ou des bureaux d’études.

J’ai passé ma période de stage au sein du bureau d’études SUD INFRA à AGADIR
et principalement au domaine du bâtiment. Mon objectif principal a été
l’ouverture sur le monde du travail et la découverte de la vie professionnelle.

Pendant cette période de stage, j’ai assimilé plusieurs informations techniques


qui concerne le domaine du Génie Civil en participant à plusieurs tâches dans le
bureau ; à savoir l’établissement des plans de coffrages, impression des plans,
estimation du béton armé dans un projet de construction…etc.

En général, je peux dire que ma période de stage est divisée en trois grandes
parties :

1ère partie: La conception de plan de fondation et des plans coffrage d’un


logement de R+2.

2éme partie : faire l’étude des poteaux, semelle, poutres, et Les planchers.

3éme partie : Etablissement de plan de fondation et des plans de coffrage d’un


logement R+2.

4éme partie : calculer du lot gros œuvre (béton, ferraillage) du logement R+2.

5éme partie : visites des chantiers.

3
RAPPORT DE STAGE

Présentation de la société :

SUD INFRA :
Créé en 2001 par Abdelaziz BENTALEB, Ingénieur d’état en génie civil
diplômé de l’Ecole Hassania des Travaux Publics, SUD INFRA est un bureau
d’études spécialisé dans les domaines: structures, VRD, infrastructures
routières et ouvrages d’art. Plus particulièrement, en l’élaboration de solutions
techniques, toujours en respectant les exigences de son client. Et en assurant
l’accompagnement de ce dernier pendant toutes les phases de projet à partir de
l’étude de faisabilité jusqu’à la réception.

SUD INFRA adapte ses prestations aux demandes et aux exigences des clients, à
savoir:

 Etudes techniques
 Project-management
 Etude de faisabilité
 Assistance à l’élaboration de dossiers de consultation des entreprises
 Estimation budgétaire des travaux
 Contrôle technique, suivi et surveillance des travaux sur le chantier
 Gestion et suivi financier
 Réception de l’ouvrage

4
RAPPORT DE STAGE

NOTRE ÉQUIPE :
L’équipe pluridisciplinaire de SUD INFRA se compose de
collaborateurs expérimentés et spécialisés qui prennent de l’essor avec
les projets leurs confiés.

Une répartition claire des compétences et des voies de communication


courtes permettent de traiter les besoins des clients de manière
efficace et de réagir dans les délais les plus brefs. Toujours à la quête
de nouvelles technologies, de nouveaux matériaux et de nouvelles
ressources, SUD INFRA veille à développer des solutions
performantes et durables.

La collaboration étroite avec les ateliers d’architecture et les corps de


métiers mène à l’élaboration de projets cohérents qui réunissent
esthétique, fonctionnalité, écologie et économie. Un objectif principal
de SUD INFRA est la conception de projets innovants respectant les
ressources naturelles et suivant la philosophie du développement
durable.

5
RAPPORT DE STAGE

6
RAPPORT DE STAGE

SERVICES :

Conception et calcul des structures

Conseil et assistance technique

Infrastructures de transport

Climatisation et plomberie

Voiries et réseaux divers VRD

CONTACT :
05 28 22 20 85

05 28 21 51 59
direction@sudinfra.ma
Immeuble TALEBI 1er Etage, Av. Al Mouquaouama, Q.I. Agadir

7
RAPPORT DE STAGE

Description de projet
Ce logement d’habitation R+2 a une surface au sol de 129m². La hauteur sous plancher à chaque
niveau est de 3m. Soit une hauteur totale de 9m.

Pour permettre la circulation et le passage à niveau, il est prévu des passerelles et des escaliers à
chaque niveau.

La constitution de logement est la suivante :

 Au Rez-de-chaussée :
- Une cuisine……………………………….17.62m²
- Un garage……………….………………..15m²
- Un séjour…………..……………………...15.84 m²
- Un salon…………………………………….35.0.47 m²
- Deux Hall…………………….…………...14.16 m²
 1er étage :
- Un hall ………………………..…………….5.175 m²
- Trois chambre…………..……..………..63.35 m²
- Dressing …………………………………….6.75 m²
- Trois salle de bain……………………...23.96 m²
 2eme étage :
- Deux chambre………..………………….39.26m²
- Un hall ……………………………………...12.76 m²
- Un salon……………………….…………….35.05m²
- Un s.d.b………………………………………7.45 m²
- Une toilette………………………………..7 m²

8
RAPPORT DE STAGE
Les plans d’architecte

9
RAPPORT DE STAGE

10
RAPPORT DE STAGE

11
RAPPORT DE STAGE

12
RAPPORT DE STAGE

13
RAPPORT DE STAGE

Travail effectué :

 DP : Dalle pleine

 LG : Longrine

 BN : Bonde noyée

 P : Poteau

 R/T : poutre

 S : Semelle E : Espacement

 # : Quadrillage

 PV : procès-verbal

 R.D.C : Rez-de chaussée

 M.E.G.B : Massif en gros béton

14
RAPPORT DE STAGE

A/ Béton armé et ses constituants :

On appelle béton le matériau constitué par le mélange dans les proportions convenables,
de ciment, de granulats (sable, pierrailles) et d’eau de gâchage .Et béton armé le matériau
obtenu par l’association de béton et de l’armature qui est représenté en barre d’acier. Dans
l’association béton armée : Le béton résiste aux efforts de compression et l’acier à la
traction. L’acier résiste aux efforts de compression et éventuellement, à la compression si
le béton ne peut y suffire à lui seul Le béton a plusieurs avantages sur les autres matériaux
de construction comme la souplesse d’utilisation, l’économie, la résistance au feu…
B/Les matériaux entrant dans constitution du béton armé :
 Le béton :
Le béton destiné au béton armé se différencie du béton ordinaire par son dosage et la
grosseur du granulat utilisé. - Le dosage c'est-à-dire le poids de ciment par mètre de béton mis en
œuvre est, généralement, compris entre 350 et 400 kg de ciment / m³ de béton. - Les granulats
utilisés en béton ont une dimension maximale de 25 mm - Le sable est constitué par des grains
provenant de la déségrégation des roches ; les grosseurs sont généralement inférieures de 5 mm et il
doit être propre. - Les pierrailles sont constituées par des grains rocheux peuvent être extraites du
lit des rivières ou par concassage de roches dures. Et ils doivent être propres. - l’eau entant dans la
composition des bétons devra être pure, sans acide. Sauf indication contraire du cahier des
prescriptions spéciales.
 Les Aciers :
Aciers rends lisses : on utilise les nuances : FeE400 et FeE500. De diamètre : 6, 8, 10,12, 14, 16, 20,
25,32, 40et50. Filles haut adhérence, de diamètre : 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 12,14. Treillis soudés. Tous
les aciers utilisés ont un cœfficient de sécurité γs = 1.15 et ils travaillent dans un domaine élastique
et il ne faut qu’ils dépassent ses limites élastique Fe=400mpa.

C/Les charges :
 Types de charges :
Pour les bâtiments a usage administratif ou d’usage d’habitation on distingue,
couramment, deux charges principales :
 1 - Charges permanentes : G
 2 - Charges d’exploitations ou surcharges: Q
 - combinaisons de charges :
Les règles B.A.E.L préconisent l’utilisation des combinaisons suivantes :
Etat limite ultime : 1,35G + 1.5 Q
Etat limite de service : G + Q

15
RAPPORT DE STAGE

1-Conception des plans de fondation et de coffrage :


On réalisé les plans de fondation et de coffrages a bas des plans d’architecte à l’aide de l’AUTO
CAD Il faut suivre les étapes suivantes :
On prend le plan d’Architecte et on trace sur ce dernier (pour le plan de fondation prend plan 1er
étage et pose sur plan fondation, et pour le plan de coffrage de 1er étage on pose le plan d’Archi
de 2éme étage et pose sur le plan de 1er étage).

plan de fondation :
Nous associons au choix de notre fondation les critères suivants :
- Stabilité de l’ouvrage (rigidité)
- Facilité d’exécution (coffrage) : tenir compte de la disponibilité humaine et matérielle.
- Economie : chercher le meilleur coupe sécurité / coût
Méthodologie :
La méthodologie utilisée pour la présente étude est celle basée sur l’ordre privilégié suivant :
- Semelles (isolées et filantes)
- Radier général
- Fondation profonde (Pieux)
Cependant, par insuffisance de données géotechniques, les fondations profondes seront
* pour le cas des semelles isolées on a deux types centre et excentre nous utilise la dernier
lorsque on a les voisinages ; lorsque la surface occupée par celles-ci dépasse 50% de la
superficie totale du bâtiment, il y’aura un risque inévitable de chevauchement des semelles,
par exemple :
En considérant les semelles homothétiques autour des poteaux, la surface d’une semelle
carrée est donnée par la relation : Ssemelle = [Nu/Ϭsol] = (1200/105) = 11,5m² soit des
semelles de 3,40x3, 40 (surface réelle : 11,56m²)
Surface totale occupée par les semelles : Les semelles isolées étant présentes sous chacun
des 46 poteaux, donc 46x11, 56 =531,76m² > 50% de la surface du bâtiment (213,5m²).
Conclusion : au vu de ces résultats ci-haut, il y’a impossibilité de réaliser des semelles pour
le bâtiment, Cela est dû à la faible portance du sol. (Argile plastique)
Et donc nous passerons au choix suivant (semelles filantes ou continue).
-Les semelles : soit en utilise semelle isole ou continue vérifier après l’étude.
- Le mur de fondation : on prend l=45 cm

16
RAPPORT DE STAGE
-Les Poteaux : le minimum est 600 cm² sa déponde l’étude.
-Longrine : une longrine est une poutre en béton armé disposée horizontalement entre ou le long de
massifs de fondation et servant à mieux répartir les charges des éléments supportés (murs, poteaux,
dalles) ou/et à les reporter vers des appuis ponctuels (micropieux,…) et il y a deux types de longrines
on a LR : longrine de redressement et LG on utilise le premier lorsque on a semelle excentre et le
déférent dans les armatures nous augmentent les renforcements a cote de semelle = L/3.
Bonde noyée : un chainage, par exemple on ne peut pas construire de la maçonnerie (double
cloisons) sur un plancher en corps creux en dehors des poutres, pour cela on prévoit une poutre
noyée de même épaisseur que le plancher (i pour ça qu'on l'appelle bande noyée (elle apparait pas)
-dallage : l’épaisseur 13<e<20 sa dépond si une habitation ou industriel.

2- l’etude :
-voile : lorsque on a la poussée de terre (dans le sous-sol) on utilise comme un mur de soutènement
e=15cm si il y a une dalle au-dessous (sur le voile) si non e=20cm a 25cm.
-dans la fondation on utilise un chainage périphérique de e=15cm et l=45cm qui support entre 20 et
25ton de la charge de semelle il doit déduire 20ton de la charge de semelle.
-longrine =20x40, si L>5m on doit faire massif de 50x50x50 dans le centre.
-forme en béton y/c aciers (dallage) : e=13cm.
-Chainage de fondation : 45x20cm.
-chainage périphérique : 45x15cm.
-dimensions des poteaux :
 les poteaux de corner (suivante la méthode de B.A.E.L) :
*Gmur=65.9kn
*Gend=10.18kn
*GD1=7.57kn
*Gptr1=6.068kn
*Get=1.35kn
*Gpltr=81.09kn
*GD2=7.57kn
*Gptr=6.068kn
*Grev=1.081kn
*GD=7.57kn
*Gptr=6.068kn
*Gconsl=2.24kn

17
RAPPORT DE STAGE
GT=202.75kn et QT=20.27kn
Nu=304.117kn et Ns=223kn
2√3𝑥𝐿𝑓
-on fixe 𝜆=35 et 𝑎 = λ
avec Lf=0.7x3.2m Yb=1.5 et Ys=1.15

a=22cm donc a=25cm fc28=25MPa


fe=400MPa
0.85
α= λ ⥰ 𝛼 = 0.708
1+0.2∗( )²
35

Nu Br∗fc28
Br= (a-0.02)(b-0.02) et Asc ≥ ( 𝛼 − ) ≥0 a=25cm et b=25cm ⥰⥰
0.9yb
Br=624cm²
Nu Br∗fc28 ys
Ath≥ ( 𝛼 − 0.9yb
) x𝑓𝑒 =-0.00208cm² MPa=0.001kn/mm²

0.2B 0.2x25x25
Amin : 100 𝑂𝑈 4𝑈⥰ 100
= 1.25𝑐𝑚² et 4u=0.25x4x4=4cm² ⥰ Amin=4cm²

4cm²⥰4HA12

∅𝑙𝑚𝑖𝑛
∅≥ 3
= 4𝑚𝑚 Armateurs transversales ⥰ ∅=6mm

espacement de cadres t< (15∅𝑙𝑚𝑖𝑛 ;40cm ;a+10cm) ⥰ es=15cm

-une autre méthode :


La charge : Ns= surface x n dalle x1.2 (ton) (pour surface on prend les longueurs entre axe et
l’autre)
Nu=Ns x 1.38
On vérifier :S=4.38x2.9/4=6.351m²
Ns=6.351x3x1.2=22.86ton=228.6kn≂223kn qui nous trouve par la 1er étape (1kg=0.01kn)
Après la détermination de Nu et Ns on doit suive les étapes qui nous faire précédemment
(méthode B.A.E.L).
Dons ce cas ne doit pas faire la semelle car 22.3-20(de chainage périphérique)=2.3ton.
 Les poteaux de milieu (P2):
GT=283.603kn et QT=143.41kn
Nu=597.98kn et Ns=427.013kn ⥰ Nu (+15%)=687.98kn et Ns(+15%)=491.065kn ( 2 poteaux de rive)
2√3𝑥𝐿𝑓
-on fixe 𝜆=35 et 𝑎 = λ
avec Lf=0.7x3.2m

a=22cm donc a=25cm


0.85
α= λ ⥰ 𝛼 = 0.708
1+0.2∗( )²
35

18
RAPPORT DE STAGE
Nu Br∗fc28
Br= (a-0.02)(b-0.02) et Asc ≥ ( 𝛼 − 0.9yb ) ≥ 0 ⥰b=26cm

⥰⥰ a=25cm et b=30cm
Br=749cm²
Nu Br∗fc28 ys
Ath≥ ( 𝛼 − 0.9yb
) x𝑓𝑒 =-0.061cm² Yb=1.5 et Ys=1.15

MPa=0.001kn/mm² Fc28=25MPa
Fe=400MPa
0.2B 0.2x25x30
Amin : 100 𝑂𝑈 4𝑈⥰ = 1.5𝑐𝑚² et 4u=(0.25x2)+(0.3x4)=4.4cm² ⥰ Amin=4.4cm²
100


4cm²⥰4HA12

∅𝑙𝑚𝑖𝑛
∅≥ 3
= 4𝑚𝑚 Armateurs transversales ⥰ ∅=6mm

espacement de cadres t< (15∅𝑙𝑚𝑖𝑛 ;40cm ;a+10cm) ⥰ es=15cm

-une autre méthode :


La charge : Ns= surface x n dalle x1.2 (ton) (pour surface on prend les longueurs entre axe et
l’autre)
Nu=Ns x 1.38
On vérifier :S=(4.7+4.38)x(2.9+5.94)/4=20m²
Ns=20x3x1.2=72.24ton=722.4kn>491kn qui nous trouve par la 1er étape (1kg=0.01kn)
NB :il y a une grande différence entre les deux résultats, c’est probablement une erreur dans le
calcul précédent, mais je vais compter sur ce dernier pour la sécurité.
Après la détermination de Nu et Ns on doit suive les étapes qui nous faire précédemment
(méthode B.A.E.L).
Dons ce cas la semelle elle est nécessaire car 72.24-20(de chainage périphérique)=52.24ton.
2√3𝑥𝐿𝑓
-on fixe 𝜆=35 et 𝑎 = avec Lf=0.7x3.2m
λ

a=22cm donc a=25cm


0.85
α= λ ⥰ 𝛼 = 0.708
1+0.2∗( )²
35

Nu Br∗fc28
Br= (a-0.02)(b-0.02) et Asc ≥ ( 𝛼 − 0.9yb
) ≥ 0 ⥰b=26cm

⥰⥰ a=25cm et b=30cm
Br=749cm²

19
RAPPORT DE STAGE
Nu Br∗fc28 ys
Ath≥ ( 𝛼 − 0.9yb ) x𝑓𝑒 =-0.061cm² Yb=1.5 et Ys=1.15

MPa=0.001kn/mm² Fc28=25MPa
Fe=400MPa
0.2B 0.2x25x30
Amin : 𝑂𝑈 4𝑈⥰ = 1.5𝑐𝑚² et 4u=(0.25x2)+(0.3x4)=4.4cm² ⥰ Amin=4.4cm²
100 100


4cm²⥰4HA12

∅𝑙𝑚𝑖𝑛
∅≥ 3
= 4𝑚𝑚 Armateurs transversales ⥰ ∅=6mm

espacement de cadres t< (15∅𝑙𝑚𝑖𝑛 ;40cm ;a+10cm) ⥰ es=15cm

 S=Ns/𝜎 = 52.24×0.01/0.2=2.6m²
 A≥√S × a/b =√2.6 × 0.25/0.3 = 1.5m
 B≥√S × b/a =1.8m
 H=d+0.05m et d ≥ sup (A-a/4 ;B-b/4) = 0.35m ⥰h=0.4m
Vérifier a condition 𝜎sol< 𝜎sol admi=0.2 MPa
𝜎sol=Ns+p×Vsemelle/Ssemelle avec p= poids des éléments BA=25MPa
𝜎sol=52.24+0.025×0.4×1.8×1.5/1.5×1.8=0.002MPa est vérifié
On utilise les nappe inferieur :
-E.L.U
Nu=Ns×1.38=52.24×1.38=72.09 ton
𝑁𝑢(𝐵−𝑏) 0.721×(1.8−0.3)
As//B≥8×𝑑×𝑓𝑠𝑢= 8×0.4×347.83
= 9.72𝑐𝑚² avec fsu=fe/Ys

𝑁𝑢(𝐴−𝑎) 0.721×(1.5−0.25)
As//A≥8×𝑑×𝑓𝑠𝑢= 8×0.4×347.83
= 8.1𝑐𝑚²

-E.L.S
𝑁𝑠(𝐵−𝑏) 0.5224×(1.8−0.3)
As//B≥8×𝑑×σst= 8×0.4×201.63
= 12.14𝑐𝑚² avec σst=inf (2/3×fe ; 110× √ŋ × ft28)
𝑁𝑠(𝐴−𝑎) 0.5224×(1.5−0.25)
As//A≥8×𝑑×σst= 8×0.4×201.63
= 10.12𝑐𝑚² avec ŋ=1.6 et ft28=0.6+0.06×fc28

⥰⥰ E.L.S>E.L.U donc on prendre résultat de E.L.S


⥰As//B : 8HA14 (S2)
⥰As//A : 7HAT14 (S2)

20
RAPPORT DE STAGE
En résumé :
On a calculé tous les poteaux et notre extraction que ;
 On a deux types de poteau, mais de même ferraillages.
 On a trois types de semelles

S1 ;
 Ns=48.54 ton
 Ns-20ton=28.54ton =0.2854Mn
 S=Ns/𝜎=0.2854/0.2 =1.43m²
 B≥√S × b/a =1.2m
 La semelle S1 est excentre DONC A=0.6m
 H=d+0.05m et d ≥ sup (A-a/4 ;B-b/4) = 0.25m ⥰h=0.30m
Vérifier a condition 𝜎sol< 𝜎sol admi=0.2 MPa
𝜎sol=Ns+p×Vsemelle/Ssemelle avec p= poids des éléments BA=25MPa
𝜎sol=0.2854+0.025×0.3×1.2×0.6/1.2×0.6=0.004MPa est vérifié
On utilise les nappe inferieur :
-E.L.U
Nu=Ns×1.38=28.54×1.38=39.39 ton
𝑁𝑢(𝐵−𝑏) 0.3939×(1.2−0.25)
As//B≥8×𝑑×𝑓𝑠𝑢= 8×0.3×347.83
= 4.48𝑐𝑚² avec fsu=fe/Ys

𝑁𝑢(𝐴−𝑎) 0.3939×(0.6−0.25)
As//A≥ = = 1.65𝑐𝑚²
8×𝑑×𝑓𝑠𝑢 8×0.3×347.83

-E.L.S
𝑁𝑠(𝐵−𝑏) 0.2854×(1.2−0.25)
As//B≥8×𝑑×σst= 8×0.3×201.63
= 5.6𝑐𝑚² avec σst=inf (2/3×fe ; 110× √ŋ × ft28)
𝑁𝑠(𝐴−𝑎) 0.2854×(0.6−0.25)
As//A≥8×𝑑×σst= 8×0.3×201.63
= 2.064𝑐𝑚² avec ŋ=1.6 et ft28=0.6+0.06×fc28

⥰⥰ E.L.S>E.L.U donc on prendre résultat de E.L.S


⥰As//B : 5HA12 (S1)
⥰As//A : 5HAT8 (S1)
S3 ;
 Ns=39.78ton
 Ns-20ton=19.78ton =0.1978Mn
 S=Ns/𝜎=0.1978/0.2 =1m²
 B≥√S × b/a =1m
 La semelle S1 est excentre de corner DONC A=1m
 H=d+0.05m et d ≥ sup (A-a/4 ;B-b/4) = 0.20m ⥰h=0.25m

21
RAPPORT DE STAGE
Vérifier a condition 𝜎sol< 𝜎sol admi=0.2 MPa
𝜎sol=Ns+p×Vsemelle/Ssemelle avec p= poids des éléments BA=25MPa
𝜎sol=0.1978+0.025×0.25×1×1/1×1=0.002MPa est vérifié
On utilise les nappe inferieur :
-E.L.U
Nu=Ns×1.38=19.78×1.38=27.3 ton
𝑁𝑢(𝐵−𝑏) 0.273×(1−0.25)
As//B≥ = = 2.94𝑐𝑚² avec fsu=fe/Ys
8×𝑑×𝑓𝑠𝑢 8×0.25×347.83

𝑁𝑢(𝐴−𝑎) 0.273×(1−0.25)
As//A≥8×𝑑×𝑓𝑠𝑢= 8×0.25×347.83
= 2.94𝑐𝑚²

-E.L.S
𝑁𝑠(𝐵−𝑏) 0.1978×(1−0.25)
As//B≥8×𝑑×σst= 8×0.25×201.63
= 3.68𝑐𝑚² avec σst=inf (2/3×fe ; 110× √ŋ × ft28)
𝑁𝑠(𝐴−𝑎) 0.1978×(1−0.25)
As//A≥ = = 3.68𝑐𝑚² avec ŋ=1.6 et ft28=0.6+0.06×fc28
8×𝑑×σst 8×0.25×201.63

⥰⥰ E.L.S>E.L.U donc on prendre résultat de E.L.S


⥰As//B : 5HA10 (S3)
⥰As//A : 5HAT10 (S3)

3 - Etablissement de plan de fondation et des plans de


coffrage d’un logement R+2 :
 Conception plan de fondation avant l’étude :

22
RAPPORT DE STAGE

 Conception plan de fondation après l’étude :

-chainage intermédiaire : on utilise lorsque surface >20m² ou la hauteur ou longueur > 4m.
- Les poutres : e=L/10 (L : est longueur de poutre, e : est profondeur ou épaisseur) et l=suivant e de
mur inferieur.
- Les bondes noyées : 20x20.
-les consoles : si L<= 60cm e=15cm si L>60cm on doit faire le contre poids = L+20 et e=L/20+7cm.
-les escaliers : On considère qu’une hauteur de marche confortable doit être entre 17 et 18 cm, et
que le giron doit être entre 25 et 30 cm. Grâce à la formule 2h + g, il est alors aisé de connaître le
nombre de marches d’un escalier, mais dans notre cas l’architecte déterminer g=30 et n=56 donc
h=15cm.
-Les hourdis: e (avec dalle de compression)=L/22.5 avec L est longueur de poutrelle, et l’épaisseur de
dalle de compression entre 5 et 7, et les hourdis :12-15-20-25-30, Après on trace le sens des nervures
pour les dalles : dans ce plan j’ai pris ce sens pour les nervures parce qu’elles suivent la direction de
la portée la plus petite.

23
RAPPORT DE STAGE

Les plans de coffrages :

24
RAPPORT DE STAGE

 Détailles de ferraillage :
o les longrines et poutres: 6HA T10 ET RENFORT : T10, Lr=L/3 +l poteaux +encrage.

25
RAPPORT DE STAGE

26
RAPPORT DE STAGE

27
RAPPORT DE STAGE

28
RAPPORT DE STAGE

29
RAPPORT DE STAGE

4 -Calcule métré du lot gros œuvre :

avant metre de
stage.xls

5 -Calcule métré du lot aciers :

AVANT METRE
ACIER.xls

30
RAPPORT DE STAGE

6 -visites des chantiers :


 Chantier a chtoka ait baha (construction de voirie) :

31
RAPPORT DE STAGE

32
RAPPORT DE STAGE

 Chantier a club du forestier agadir (construction des stades) :

33
RAPPORT DE STAGE

34
RAPPORT DE STAGE

35
RAPPORT DE STAGE

36
RAPPORT DE STAGE

Conclusion:

Le stage que j’ai effectué au sein de l’entreprise SUD INFRA s’est


déroulé dans des meilleures conditions, car j’ai pu enrichir et
approfondir mes connaissances.

Ce stage m’a permet d’acquérir les notions théoriques que j’ai


reçu au sein de l’Institut Spécialisé de Technologie Appliquée –
ZAGORA (I.S.T.A). Il m’a permis de mettre mes apprentissages
théoriques en application durant toute la période du stage.

Finalement, je tiens à remercier chaque personne qui m’a aidé


de près ou de loin pour passer mon stage dans les meilleures
conditions.

37
RAPPORT DE STAGE

38