Vous êtes sur la page 1sur 9

programme détaillé

t
en
m
ti

du
pe
op
el
nv
l’e
r
su
el
nu
an
e
qu
llo
co
6e

fenêtres et
Les

murs- rideaux
Palais des congrès
de Montréal
22 et 23 avril 2015

Association de vitrerie
et fenestration du Québec
fenêtres ET www.cebq.org/colloque.htm

LES
murs rideaux

Le Conseil de l’enveloppe du bâtiment du Québec (CEBQ), en collaboration avec l’Association de vitrerie et fenestration du Québec (AVFQ) 12h00 - 13h30................................................................................................................................ dîner
invitent les architectes, les technologues au service des bureaux d’architectes, ainsi que les autres intervenants de l’industrie de la
construction au 6e Colloque annuel sur l’enveloppe du bâtiment. L’objectif du colloque est de proposer un forum sur les plus récents 13h30 - 15h00.................................................................. L’occupant et la fenêtre : une relation à optimiser
développements scientifiques et technologiques en science du bâtiment. Les praticiens, chercheurs et experts auront l’occasion d’y François Cantin, architecte, Coarchitecture www.coarchitecture.com
programme détaillé

programme détaillé
discuter des enjeux concernant la conception, la construction et l’exploitation des bâtiments, tout en mettant l’accent sur l’enveloppe Au cours des quinze dernières années, la lumière naturelle en architecture a reçu une attention accrue, et ce, pour
du bâtiment. ­plusieurs raisons. Stimulant sur le plan visuel et physiologique, un éclairage naturel de qualité (contrôlé et intégré) a, entre
autres, le potentiel de bonifier significativement le bien-être et le confort des occupants. Cette présentation fera état de la
philosophie qui anime Coarchitecture en ce qui a trait au confort global de l’occupant, à l’intégration de la lumière naturelle
Mercredi le 22 avril et à la conception d’environnements de travail de qualité supérieure. Sur la base d’études de cas portant sur des projets
récents de la firme, des stratégies complémentaires d’occultation solaire intégrée à l’enveloppe, de sélection de vitrage
8h00 - 8h30............................................................................................................................ Inscription extérieur et d’aménagement intérieur seront présentées.
8h30 - 8h45................................................................................................................... Mot de bienvenue François Cantin, chargé de projet chez Coarchitecture, spécialisé en stratégie d’occupation et confort visuel, est titulaire d’une maîtrise
scientifique en simulation d’éclairage naturel du Groupe de recherche en ambiances physiques (GRAP) de l’Université Laval. Avec le GRAP
Mario Gonçalves, Nathalie Dion, Marc Bilodeau, et divers autres intervenants, il a collaboré à de nombreux projets de recherche subventionnés ainsi qu’à plusieurs publications, tant
Président CEBQ Présidente OAQ Président AVFQ
scientifiques que grand public. Son expertise en stratégies d’occupation et en éclairage est d’ailleurs régulièrement mise à contribution
www.cebq.org www.oaq.com www.avfq.ca
dans le cadre de cours à l’École d’architecture de l’Université Laval et de conférences. Chez Coarchitecture, François a participé à
l’élaboration de projets d’envergure dans la région de Québec, tels que la Cité de la Coopération Desjardins à Lévis et l’agrandissement
du siège social de la SAAQ. Ses connaissances ont aussi été sollicitées lors de plusieurs concours d’architecture, dont celui lancé par la
compagnie GlaxoSmithKline en 2009 pour la réalisation d’un nouvel édifice administratif à Québec. Bénévole au ­Conseil du bâtiment durable
du Canada depuis 2008 et membre du comité des communications, il est activement impliqué dans l’organisation des événements de la
8h45 - 10h15................Les systèmes de fenestration moderne - un monde de possibilités pour les concepteurs section du Québec en plus de signer la chronique mensuelle du Conseil dans le journal Constructo.
André Perrotte, architecte, Saucier+Perrotte architectes www.saucierperrotte.com
15h00 - 15h15................................................................................................................................pause
La présentation portera sur l’intégration de systèmes de mur-rideau et de fenestration dans des projets récemment
complétés par la firme, entre autres l’édifice de la Faculté de pharmacie à l’University of British Columbia (Vancouver), et 15h15 - 16h45........................................................................... Le nouveau guide du mur rideau CEBQ / AVFQ
le Anne-Marie Edward Science Building au Collège John-Abbott (Sainte-Anne-de-Bellevue). D’autres exemples en cours de Louis Fortin, ingénieur, Patenaude Trempe Van Dalen, membre du CLEB www.cleb.com
réalisation seront aussi passés en revue, entre autres deux centre sportifs en construction pour la Ville de Montréal où Il n’y a pas de référence au mur-rideau dans le présent Code National du bâtiment (CNB 2005), ni dans celui-qui qui devrait
l’usage du verre offrira aux usagers un lien spectaculaire entre l’intérieur et l’extérieur. La présentation mettra l’accent être approuvé au Québec prochainement (CNB 2010). Le travail de rédaction du prochain Code (CNB 2015), qui devrait
sur l’approche conceptuelle qui a été au cœur du processus de design de ces projets, et comment le développement être approuvé au Québec vers 2018, est amorcé depuis quelques années et le mur-rideau y fera son entrée. Le CEBQ et
technique des systèmes d’enveloppe ont permis d’obtenir dans tous les cas la transparence désirée, ainsi que l’expression l’AVFQ collaborent présentement à mettre à jour le guide du mur rideau du CEBQ. Celui-ci incorporera dès maintenant les
architecturale qui soutient la vision des concepteurs. modifications concernant le mur-rideau qui devraient être introduites dans le CNB 2015. Le nouveau guide du mur-rideau
6e colloque annuel sur l’enveloppe du bâtiment

6e colloque annuel sur l’enveloppe du bâtiment


André Perrotte est l’un des deux associés-fondateurs de l’agence Saucier + Perrotte architectes, à Montréal. Fellow de l’Institut royal sera édité par chapitre. Le premier chapitre dressera un bref historique de l’utilisation du mur-rideau et traitera des
d’architecture du Canada, il est diplômé de l’École d’architecture de l’Université Laval. Sa firme a signé la conception de p­lusieurs différents systèmes sur le marché, des principes de conception ainsi que des critères de performance à atteindre. La conférence portera
édifices importants à Montréal, Toronto et Vancouver, et ces projets ont valu à la firme plus de 100 prix dont 8 ­ médailles sur le premier chapitre du nouveau guide.
du Gouverneur général du Canada. En 2014, André Perrotte a reçu le tout premier prix Ernest-Cormier (Prix du Québec). Louis Fortin, ingénieur et consultant principal dans le domaine de l’enveloppe du bâtiment, est également titulaire d’une maitrise en ­gestion
Il a piloté, à titre de chargé de projet, la plupart des projets d’envergure de la firme au cours des vingt-cinq dernières années ; de projet. Il œuvre depuis près de trente ans dans le domaine du mur-rideau et de la fenestration, que ce soit du côté manufacturier ou de
il participe à toutes les étapes de réalisation des projets, depuis les esquisses jusqu’à la phase de construction. la consultation. Directeur de projets chez Patenaude Trempe Van Dalen, ses principaux champs d’expertise sont la consultation et la mise
10h15 - 10h30................................................................................................................................pause en service ainsi que l’investigation de problèmes de performance se rapportant aux murs-rideaux, à la fenestration et au vitrage. Il est
formateur chez Contech depuis 2013, spécialiste du mur-rideau. Il est également formateur pour le Centre de formation en développement
10h30 - 12h00.......................................................Rôle de l’acoustique dans la conception de murs-rideaux : durable (CFDD) de l’Université Laval. Patenaude Trempe Van Dalen offre des services de consultation spécialisés en science du bâtiment à
stratégies pour atteindre les critères de performance désirés (en anglais) travers l’est du Canada et le nord-est des États-Unis.
John LoVerde, consultant, Veneklasen Associates www.veneklasen-assoc.com
16h45 - 17h00........................................................................................................... Discours de clôture
Les systèmes de murs-rideaux fournissent de nombreux avantages dans la conception et la construction de bâtiments,
mais ont aussi des impacts significatifs sur l’isolation acoustique de l’extérieur vers l’intérieur ainsi qu’entre les e­ spaces. 17h00 - 19h00........................................................................................................ Réseautage et cocktail
La présentation commence avec une introduction à la science acoustique pertinente, incluant des descriptions de la façon
dont l’isolation au bruit aérien est mesurée et évaluée. Les sujets abordés incluent les effets acoustiques des configu-
rations de vitrages, dont les espaces d’air, le verre laminé et les scellements ; les considérations conceptuelles pour les
meneaux ; et la transmission indirecte du son à travers les systèmes de murs-rideaux, à la fois verticalement et horizon-
Jeudi le 23 avril
talement. La présentation inclura de nombreux exemples tirés de dizaines d’années d’expérience en conception acoustique 8h00 - 8h30................................................................................................................................. accueil
des assemblages de façade extérieurs.
John LoVerde est reconnu à travers le pays pour son expertise en tant que consultant en acoustique ainsi que pour son leadership dans le 8h30 - 8h45................................................................................................................... Mot de bienvenue
domaine des essais, de la recherche et de la méthodologie de rapport. En tant que directeur de l’acoustique architecturale chez Veneklasen Mario Gonçalves,
Associates, il a conçu toutes sortes de types de bâtiments, incluant des propriétés résidentielles multifamiliales, des immeubles à Président CEBQ
bureaux, des intérieurs d’entreprises, des établissements scolaires, des salles de spectacles, des hôtels, des complexes et des hôpitaux. www.cebq.org
Son expertise est souvent requise pour des témoignages d’expert, et il a développé des programmes spécialisés de gestion du risque
en acoustique pour plusieurs propriétaires et promoteurs, que ceux-ci appliquent à tout leur portefeuille. Depuis le début de sa carrière de
consultant chez Veneklasen Associates en 1989, John a publié près de 50 articles techniques, a donné des enseignements et des
conférences à l’international et est devenu un membre à part entière de l’American Society of Acoustics, ce qui inclut un rôle dans l’ASA’s
Technical Committee on Architectural Acoustics. John détient un baccalauréat scientifique en génie mécanique de la California State
­Polytechnic University (Ponoma) et une maîtrise en acoustique de l’University of California (Los Angeles).

2 3
8h45 - 10h15....................................................................Le verre structurel - stratégies de mise en œuvre
Benoit Cloutier, ingénieur, président de CPA Verre Structurel inc. www.cpaglass.com
programme détaillé

Afin de réaliser des projets verriers uniques, il faut une planification rigoureuse et un travail d’équipe avec de nombreux
intervenants dans les disciplines suivantes : architecture, verre structurel, structure, mécanique, éclairage et entrepre-
neur verrier. Avec un budget réaliste, des documents d’appel d’offres bien détaillés et un programme qualité lors de la
réalisation, les ingrédients sont réunis pour mener à terme tout projet complexe. Plusieurs études de cas permettront de
bien illustrer les stratégies de mise en oeuvre d’ouvrages de verre structurel.
Ingénieur de formation, Benoît Cloutier est titulaire d’un maîtrise en génie des structures de l’Université McGill. Il oeuvre
d’abord chez Shector Barbacki Shemie et associés (SBSA) avant de cofonder Cloutier Powney Slosmanis & ­Associés en
1986. À titre d’ingénieur principal sur de nombreux projets industriels d’envergure, il est appelé à développer des concepts n­ ovateurs et
participe étroitement avec ses clients à toutes les étapes des procédés, de la phase préliminaire jusqu’à la livraison des ­projets construits.
En 2000, dans le but de diversifier l’offre en proposant des services d’ingénierie du verre, un satellite naît sous le nom de CPA Verre Struc-
turel. À la suite d’une fusion en 2004, il devient associé principal au sein de la firme SDK et associés et demeure président de la filiale CPA
Verre Structuel. À son historique de projets verriers des dernières années, on retrouve les grandes verrières du complexe Desjardins, de
la Maison Symphonique, de la Maison Simons à Place Ste-Foy, du Cône de verre – Cirque du Soleil.

10h15 - 10h30................................................................................................................................pause

10h30 - 12h00.....................Les nouvelles exigences réglementaires applicables aux systèmes de fenestration


Robert Jutras, ingénieur, président de Air-Ins inc, membre du CLEB www.cleb.com
Aspects pratiques des exigences relatives à la fenestration conformément au Code national du bâtiment 2010 et selon
la nouvelle norme harmonisée AAMA/WDMA/CSA/101/l.S.2/A-440-08. La présentation permettra aux délégués de com-
prendre les changements qui seront à prévoir lors de l’adoption du nouveau Code en matière d’exigences de performance
et de classification de produits de fenestration.
Robert Jutras, membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec, préside Air-Ins Inc., une firme indépendante, membre du
CLEB, qui agit à titre de laboratoire d’essai dans le domaine des composantes de l’enveloppe du bâtiment. Ce laboratoire
se spécialise dans l’évaluation des performances des produits de fenestration. M. Jutras occupe aussi la fonction de
­vice-­président de l’Association des industries de produits de vitrerie et de fenestration du Québec (AIPVFQ) et de coprésident du comité
technique et est membre du conseil d’administration de l’Association canadienne des manufacturiers de portes et fenêtres. Il siège au
6e colloque annuel sur l’enveloppe du bâtiment

6e colloque annuel sur l’enveloppe du bâtiment


comité technique de l’Association canadienne de normalisation (ACNOR) et est impliqué dans la rédaction des normes relatives aux produits
de fenestration au Canada et aux États-Unis. Il fut également professeur au certificat en technologie du bâtiment à l’École polytechnique de
­Montréal de 1996 à 2008. M. Jutras a consacré près de trente ans de sa carrière professionnelle au service de l’industrie de la fenestration.

12h00 - 13h00................................................................................................................................ dîner

13h00 - 14h30...................................L’intégration des systèmes de fenestration dans l’enveloppe du bâtimenT


Jacques Benmussa, architecte, Jacques Benmussa Architecte
• Étude de cas et étude de détails pour les secteurs résidentiel et commercial.
• Bâtiments neufs et rénovation.
• Jonction des pare-air, pare-vapeur, solins et membranes.
• Étude du cheminement de l’eau dans les systèmes.
Diplômé de l’École nationale des beaux-arts de Paris, l’architecte Jacques Benmussa pratique au sein de son entre-
prise depuis 1988. Ses interventions diverses s’adressent plus particulièrement au domaine de la rénovation, avec une
spécialité pour résoudre des problématiques associées à l’enveloppe du bâtiment, tels bris, infiltrations et condensation. Ses champs
d’intervention sur l’enveloppe concernent un ensemble de produits (murs-rideaux, verrières, maçonnerie, panneaux de béton, fenêtres,
toitures... ). M. Benmussa réalise également des inspections de résidences, bâtiments publics et condominiums, aux prises avec divers
problèmes. Les inspections, expertises légales et la production de plans et devis correctifs d’enveloppe ainsi que la surveillance des travaux
font partie des activités de routine du bureau. Il est formateur occasionnel pour différents organismes et entreprises et a écrit le livre
Éléments de base des murs-rideaux.

14h30 - 14h45................................................................................................................................PAUSE

14h45 - 16h45.................... Les nouvelles technologies et innovations au niveau des systèmes de fenestration
Présentation des projets Lauréats 2015 de l’AVFQ

16h45 - 17h00........................................................................................................... Discours de clôture

4 5
Évaluation de la performance
des fenêtres et des murs-rideaux
Mario D. Gonçalves
Robert Jutras

Les fenêtres et les murs-rideaux de verre et de métal, qui représentent généralement de 50 % à 100 % du revêtement
extérieur des bâtiments de grande envergure, sont des éléments déterminants dans la performance de l’enveloppe verticale
du bâtiment. Ils sont souvent des éléments architecturaux importants du bâtiment et représentent une portion significative du
coût total d’un projet de construction ou de rénovation. En tant qu’éléments déterminants pour la performance de l’enveloppe
verticale du bâtiment, ils doivent être étanches à l’air et à l’eau, empêcher la formation de condensation sur les surfaces

Fenêtres en aluminium et béton


préfabriqué (Montréal, QC).
6e colloque annuel sur l’enveloppe du bâtiment

6e colloque annuel sur l’enveloppe du bâtiment


Murs-rideaux de métal et de verre –
construction neuve (New York, NY).

Fenêtres en aluminium et maçonnerie


de briques (New York, NY).

Exigences de performance

Murs-rideaux de métal et de verre – Toute forme d’infiltration d’eau vers le côté intérieur d’un bâtiment ou de fuites d’air excessives entraînant : 1) l’inconfort des
rénovation (Montréal, QC). occupants du bâtiment ; 2) la formation de condensation excessive sur la face intérieure du bâtiment ; ou 3) la formation de
glaçons sur la face extérieure du bâtiment est inacceptable pour tout propriétaire ou occupant d’un bâtiment. Ceci étant dit,
un des premiers critères de performance pour toute fenêtre ou tout système de mur-rideau est d’assurer un niveau approprié
de résistance à l’infiltration d’eau et aux fuites d’air.
intérieures et résister à la charge du vent et aux autres forces extérieures agissant sur l’enveloppe du bâtiment. Étant donné La résistance à la pénétration de l’eau et la résistance aux fuites d’air ne sont évidemment pas les seuls critères de performance
la complexité et la variété toujours grandissantes des enveloppes des bâtiments modernes, l’évaluation de leur performance qui doivent être considérés. Cependant, la majorité des problèmes associés à la performance en service de l’enveloppe
lors des phases de préconstruction et de construction est essentielle afin d’éviter des problèmes indésirables et coûteux au d’un bâtiment sont reliés à des problèmes d’infiltration d’eau ou de fuites d’air. Les autres critères de performance à prendre
cours de la durée de vie du bâtiment. en considération incluent la performance thermique, la résistance à la condensation et la résistance à la charge du vent.

6 7
Évaluation de la performance Évaluation de la performance
des fenêtres et des murs-rideaux
suite…
des fenêtres et des murs-rideaux
suite…

Les exigences de performance doivent être établies de façon indépendante pour chaque projet en se basant sur la hauteur
du bâtiment, sa situation géographique, ses paramètres de conception intérieure et extérieure ainsi que le type d’occupation
du bâtiment. Les principales exigences de performance qui doivent être établies à la phase de conception de chaque projet
sont les suivantes :

t
en
•. La résistance à la charge du vent : Les pressions de calcul, qui sont généralement établies par

m
l’ingénieur en structure du projet, sont basées sur la classification d’exposition du bâtiment, sa hauteur, son type

ti

et sa configuration. Les composantes des fenêtres et des murs-rideaux doivent être conçues de façon à résister
à la pression de calcul spécifiée, au fléchissement et à la défaillance.

du
•. Résistance à l’infiltration d’eau : Les exigences de performance de résistance à l’infiltration d’eau

pe
varient selon la hauteur du bâtiment, sa situation géographique et sa classification d’exposition. Aux États-Unis,

op
le niveau de résistance à l’infiltration d’eau est généralement établi en fonction de la pression de calcul du vent.

el
Au Canada, la norme CAN/CSA-A440 inclut un guide de l’utilisateur qui recommande des niveaux de performance

nv
minimaux pour chaque ville canadienne en se basant sur la situation géographique et sur la hauteur de l’installation.

l’e
Le supplément canadien à la norme harmonisée AAMA/WDMA/CSA 101/I.S.2/A440-08, qui remplacera

r
su
éventuellement la norme CAN/CSA-A440 au Québec, fait de même.

el
•. Résistance aux fuites d’air : Les exigences de performance de résistance aux fuites d’air sont

nu
souvent établies par des codes locaux du bâtiment et de l’énergie et varient pour des sections fixes ou ouvrables.

an
•. Résistance à la condensation : Les exigences de performance de résistance à la condensation dépendent

e
de la situation géographique du bâtiment et des conditions climatiques ainsi que des conditions conceptuelles

qu
hygrothermiques intérieures et du type d’utilisation du bâtiment.

llo
co
6e
Exemple d’infiltration d’eau Exemple d’infiltration d’eau
dans un assemblage de murs-rideaux. au niveau d’un assemblage de fenêtres.

fenêtres et

Les
rideaux
6e colloque annuel sur l’enveloppe du bâtiment

6e colloque annuel sur l’enveloppe du bâtiment


murs-
Palais des congrès
de Montréal
22 et 23 avril 2015

Exemple de formation de glaçons à l’extérieur, Exemple de formation excessive de givre


causée par une exfiltration d’air excessive à l’intérieur, causée par une infiltration d’air
dans un assemblage de murs-rideaux. excessive à l’interface fenêtre/mur.

8 9
OTOBLOCK-55
mc*

mur rideau
p-55evolution
mc

konfort
Mario D. Gonçalves
Les normes de l’industrie Robert Jutras

Autant les États-Unis que le Canada ont des normes industrielles qui établissent de façon stricte des exigences de performance . NFRC 102 : Steady-State Thermal Transmittance of Fenestration Systems

et des procédés pour tester les fenêtres et les murs-rideaux. Aux États-Unis, l’American Architectural Manufacturers .Présente principalement des exigences de performance en laboratoire concernant
Association (AAMA) et le National Fenestration Rating Council (NFRC) sont les principales associations normalisant l’industrie la performance thermique de produits de fenestration (États-Unis).
des fenêtres et des murs-rideaux. Au Canada, les normes de performance pour les fenêtres sont établies par l’Association
canadienne de normalisation (ACNOR). Il n’existe aucune norme industrielle de performance pour les murs-rideaux au Canada. . AAMA 1503 : Voluntary Test Method for Thermal Transmittance

Les différentes méthodes d’essai de performance, en laboratoire comme en chantier, sont établis par l’American Society for and Condensation Resistance of Windows, Doors and Glazed Wall Sections
Testing and Materials (ASTM) pour les États-Unis comme pour le Canada. .Présente principalement des exigences de performance en laboratoire concernant la performance
thermique et la résistance à la condensation des fenêtres, des portes et des murs-rideaux (États-Unis).
Ce qui suit constitue une liste des principales normes industrielles qui sont communément utilisées pour déterminer les
critères de performance en laboratoire des fenêtres et des murs-rideaux en Amérique du Nord. . CSA/A440.2 : Energy Performance of Windows and Other Fenestration Products

. AAMA/WDMA/CSA/101/I.S.2/A440-08 : Normes nord-américaine sur les fenêtres (NAFS)/


• .Présente principalement des exigences de performance en laboratoire concernant la performance
Spécification relative aux fenêtres, aux portes et aux lanterneaux thermique et la résistance à la condensation des fenêtres et d’autres produits de fenestration (Canada).
.Présente principalement des exigences de performance en laboratoire concernant la résistance aux infiltrations Ce qui suit constitue une liste des principales normes industrielles qui sont communément utilisées pour établir les exigences
d’eau, aux fuites d’air et à la charge du vent pour la plupart des produits de fenestration (Canada et États-Unis). de performance en chantier pour les fenêtres et les murs-rideaux en Amérique du Nord.
. CAN/CSA-A440-00 : Fenêtres
• . AAMA 502 : Voluntary Specification for Field Testing of Newly Installed Fenestration Products

.Présente principalement des exigences de performance en laboratoire concernant la résistance .Présente principalement des exigences de performance en chantier concernant la résistance
aux infiltrations d’eau, aux fuites d’air et à la charge du vent pour les fenêtres (Canada). aux infiltrations d’eau et la résistance aux fuites d’air pour les produits de fenestration (États-Unis).
. AMA 501 : Methods of Test for Exterior Walls
• . AAMA 503 : Voluntary Specification for Field Testing of Newly

.Présente principalement des exigences de performance en laboratoire concernant la résistance Installed Storefronts, Curtain Walls and Sloped Glazing Systems
aux infiltrations d’eau, aux fuites d’air et à la charge du vent pour les murs-rideaux (États-Unis). .Présente principalement des exigences de performance en chantier concernant la résistance aux infiltrations
d’eau et la résistance aux fuites d’air pour les vitrines, les murs-rideaux et les lanterneaux architecturaux (États-Unis).
. CAN/CSA-A440.4 (appendice D) : Field Testing of Window and Door Installations

.Présente principalement des exigences de performance en chantier concernant la résistance


aux infiltrations d’eau et la résistance aux fuites d’air pour les fenêtres et les portes (Canada).
6e colloque annuel sur l’enveloppe du bâtiment

6e colloque annuel sur l’enveloppe du bâtiment


Essai extérieur sur prototype Essai intérieur sur prototype – laboratoire Air-Ins. Essai en chantier pour la résistance Essai en chantier pour la résistance
(AAMA 501) – laboratoire Air-Ins. aux infiltrations d’eau. aux infiltrations d’eau.

12 13
www.atfabrication.ca

TOITS MURS FONDATIONS PONTS STATIONNEMENTS

Depuis 1908, SOPREMA se spécialise dans la


fabrication de produits et de revêtements
d’étanchéité pour la construction et le génie civil.

POUR DONNER VIE


6e colloque annuel sur l’enveloppe du bâtiment

6e colloque annuel sur l’enveloppe du bâtiment


LE MUR VITRÉ
LE PLUS PERFORMANT ET FORME À VOS PROJETS
EN AMÉRIQUE DU NORD 1.800.889.9879
www.cyrell.qc.ca
Technologie certifiée Passivhaus

Partenaire de
Fondée en 1999, Cyrell AMP est une entreprise spécialisée dans les panneaux
architecturaux (aluminium et composite) pour la finition commerciale et industrielle,
les panneaux isolés muraux tympans (backpan) ainsi que le pliage, le découpage
de précision et les transformations variées des feuilles de métaux et alliages.
540 Lucien Thibodeau, Portneuf, Québec G0A 2Y0 T. 418.659.5005 info@ic2tech.com ic2tech.com

L’avenir du contrôle de la lumière et de l’intimité


Vitrage avec louvres
Stores intégrés
Lanterneaux
Persiennes fixes et motorisées

14 unicelarchitectural.com | unicel@unicelarchitectural.com | 1.800.668.1580 15


Association de vitrerie
et fenestration du Québec

Le jeudi
le 23 avril
8h00 - 8h30
Accueil
8h30 - 8h45
Mot de bienvenue
Mario Gonçalves, président CEBQ
10h15 - 10h30 8h45 - 10h15
Pause Le verre structurel -
10h30 - 12h00 stratégies de mise en œuvre
Rôle de l’acoustique Benoit Cloutier, ingénieur
dans la conception de CPA Verre Structurel inc.
murs-rideaux : 10h15 - 10h30
stratégies pour Pause
atteindre les critères de
10h30 - 12h00
performance désirés
Les nouvelles exigences
John LoVerde, consultant
Veneklasen Associates
règlementaires applicables
aux systèmes de fenestration
12h00 - 13h30 Robert Jutras, ing.
Dîner Air-Ins inc, membre du CLEB
Le mercredi 13h30 - 15h00 12h00 - 13h00
le 22 avril L’occupant et la fenêtre : Dîner
8h00 - 8h30 une relation à optimiser
François Cantin, architecte 13h00 - 14h30
Inscription
Coarchitecture L’intégration des systèmes
8h30 - 8h45 de fenestration dans
15h00 - 15h15 l’enveloppe du bâtiment
Mot de bienvenue
Pause Jacques Benmussa, architecte
Mario Gonçalves, président CEBQ
Nathalie Dion, présidente OAQ 15h15 - 16h45 14h30 - 14h45
Marc Bilodeau, président AVFQ Le nouveau guide Pause
du mur rideau CEBQ / AVFQ 14h45 - 16h45
8h45 - 10h15
Louis Fortin, ingénieur Les nouvelles technologies
Les systèmes
Patenaude Trempe Van Dalen, et innovations au niveau des
de fenestration membre du CLEB
moderne - un monde systèmes de fenestration
de possibilités pour 16h45 - 17h00 Présentation des projets
Discours de clôture Lauréats 2015 de l’AVFQ
les concepteurs
André Perrotte, architecte 17h00 - 19h00 16h45 - 17h00
Saucier+Perrotte architectes Réseautage et cocktail Discours de clôture

Niveau or Niveau argent Niveau bronze