Vous êtes sur la page 1sur 4

Jeremy, Metin et Océane

TP : Les voix humaines et leurs fréquences

Introduction: Les voix humaines varient selon les personnes, les âges et les sexes, c'est, plus
précisément, leur fréquence qui varie. Une voix de femmes adultes atteint, en moyenne, 256Hz,
un hertz représentant le nombre d'oscillations par seconde, alors qu'une voix d'homme adulte
n'atteint que 128Hz, cela veut donc dire que la voix d'homme et plus grave que celle des
femmes, excluons les exceptions. La voix humaines changent avec la tension et surtout
l'épaisseur des cordes vocales. Elle est également « l'instrument » capable de produire le plus
de fréquences différentes. Les voix enfantines sont, bien entendu, plus aiguës et sont donc de
fréquences plus élevées. L'homme change de voix à l'adolescence, lorsqu'il mue, et prend donc
une voix plus grave, contrairement à la fille qui ne mue pas ou peu, elle a une voix très aiguë
étant enfant et légèrement plus grave à l'adolescence, et elle gardera cette voix.

But: Comparer différentes voix humaines entre elles, ici une voix masculine et une voix
féminine à différents âges. Les « cobayes » doivent, pour ce faire tous prononcer la même
phrase, en l'occurrence « pingouin rose » !!

Matériel:

 un ordinateur
 programme « Soundmaker »
 6 cobayes « femme » « homme » « garçon » « fille » « adolescent » «
adolescente »

Résultats:

HOMMES FEMMES
ENFANTS 300Hz 400Hz
ADOLESCENTS 150Hz 250Hz
ADULTES 160Hz 250Hz
Voilà quelques-uns des spectres que nous avons obtenus :

Ici la voix masculine d'un enfant de dix ans (300Hz)

1000Hz

Ensuite, la voix masculine d'un adolescent de 14ans (150Hz)


Et là une voix féminine d'un adulte (250 Hz)

Commentaires et discussions:

Nos résultats sont pas totalement précis car les « cobayes enfants » étaient un peu gênés et
stressés à l’idée de parler devant nous, ce qui fait qu’ils n’avaient pas leurs voix habituelles.

Nous avons « estimer » la hauteur des Hertz sur le spectre, car ce n’est pas gradué très
régulièrement. Cela peut aussi faire quelques imprécisions.

Nous avons pu constater, ici que la voix la plus grave est celle d’un adolescent (ayant mué) et
la plus aiguë la voix féminine de l’enfant.

Les voix aiguë, comme celles des deux enfants, ont sur le spectres des harmoniques beaucoup
moins rapprochées qu’une voix grave, comme chez l’adolescent par exemple. (voir ci-dessus).

En moyenne, on dit que les femmes ont une voix à une fréquence de 256Hz, nous sommes donc
assez justes dans nos résultats, vu que nous avons obtenu 250Hz pour la femme adulte.

De même chez l’homme, la moyenne est de 128Hz, nous sommes un peu plus éloignés avec
160Hz mais tenant compte des imprécisions, c’est un assez bon résultat.

Nous avons été surpris de voir qu’un garçon (enfant) à une voix plus aiguë qu’une adolescente
ou qu’une femme.

C’est intéressant de voir que l’adolescent a une voix plus grave que l’homme, mais cela peut
également changer d’une personne à l’autre. Certains ont la voix plus graves que d’autres. !

On voit donc, ici, que les adolescents, juste après avoir muer, peuvent avoir une voix plus grave
qu’un adulte.

Conclusion : Les voix varient d’une personne à l’autre, d’un sexe à l’autre et est différente,
en plus, d’un âge à l’autre. Les voix vont donc entre 150 et 400 Hz environ. Il y a bien entendu
des exceptions, mais c’est bien les femmes qui ont les voix les plus aiguës et les enfants
également.

Pour finir : Nous savons également que dans les années 1950, l’Allemande Marita Günther
chantait 7,25 octaves (de la plus basse à la plus haute note d’un piano). Ce qui prouve que la
voix humaine est surprenante, et qu’on peut en faire beaucoup de choses.

Jeremy, Metin et Océane.