Vous êtes sur la page 1sur 4

Crci1 PORTIQUE DS

y
0 x
2

Le portique ci-dessus est constitué d’une barre de


flèche 1 et de deux tirants 2 reliés au bâti 0. Pour la suite Travail demandé :
de l’étude, on considérera que les deux tirants 2 forment
un seul solide 2. 1
Ce portique supporte une charge 3, non représentée, 1- Isoler le solide 2, modéliser les actions mécaniques
de valeur maximale 5000N, accrochée en D. extérieures à 2, puis en appliquant le principe
fondamental de la statique au point A, montrez que
But de l’étude : Y12 = -0,48 X12 et que les composantes Z des forces
sont nulles.
Déterminer les actions mécaniques aux centres des 2- En isolant le solide 1 et en appliquant le principe
articulations en A, B et C. fondamental de la statique , déterminer complètement
les composantes des actions mécaniques en B et C.
Hypothèses : (Utilisez les relations de Q1)
Présenter les résultats sous forme de torseurs et
 Les poids propres des pièces sont négligeables. représenter graphiquement, sur un croquis à main
levée de 1, les composantes de ces actions
 Les liaisons sont parfaites. mécaniques.

 Les liaisons de centre C entre 1 et 2 et de centre A 3- Déterminer l’action mécanique en A, puis


entre 0 et 2 sont des liaisons rotule. représenter graphiquement les composantes des
actions mécaniques agissant sur 2 sur un croquis à
 La liaison de centre B entre 0 et 1est une liaison main levée.
pivot d’axe z.
 4- Calculer
 les intensités
 des forces :
A( 0  2 ), B( 0  1) et C (1  2 ) .
 L’action de la charge 3 sur 1 est modélisée par :
En déduire la valeur de la résultante de l’action

L R   5000 y

O mécanique appliquée sur un seul tirant 2.
 ( 3  1)  MN M
( 3  1)

D ( 3  1)  0
PQ
D

LX L 45 O
MY P
45

 Notation à utiliser : ( 4  5) 
M 45 M 45
P
J
MN Z 45 N 45 PQ 

PORTIC23d.docx 1/1
CORRECTION
1- ISOLEMENT DE {2}:

C A
(1->2) 2 (0->2)

Modélisation des actions mécaniques :

 X 12 0
 (1  2)    Y 12 0  ; ou bien  (2  4)   C (1  2)  X 12 x  Y 12 y  Z 12 z  Cette action est une force.

 M (1  2)  0 
 Z 12
C 
0  R C 
C

 X 02 0
 (0  2)    Y 02 0  …..de la même manière cette action est aussi une force.

 Z 02
A 
0  R

Donc le solide 2 est soumis à deux forces, nous savons que dans ce cas 2 sera en équilibre si les deux forces sont
égales, opposées, et de même support, la droite (A,C). Ce résultat est directement utilisable graphiquement dans un
plan de symétrie, mais dans les autres cas, il faut trouver une équation reliant les composantes des forces vérifiant la
direction imposée (A, C). Une des façons efficace d’y arriver est d’écrire les équations du principe fondamental de
la statique.

Equilibre de l'ensemble :

 (0  2)    (1  2)    0
Théorème de la résultante :
MA(0  2)  MA(1  2)  0 avec MA(0  2)  0
C (1  2)  A(0  2)  0
L’équation devient :
 X 12  X 02  0 0  Mc (1  2)  AC  C (1  2)  0

 Y 12  Y 02  0
 Z 12  Z 02  0 0  0  ((1000 x  480 y )  ( X 12 x  Y 12 y  Z 12 z ))  0

1000Y 12 z  480 X 12 z  1000 Z 12 y  480 Z 12 x  0
Les deux forces sont bien égales et opposées. 480 Z 12  0
1000 Z 12  0 donc Z 12  0
1000Y 12  480 X 12  0
donc Y 12  0, 48 X 12
Cette équation correspond à l’équation de la
droite (AC).

Les composantes sur z sont bien nulles.

Théorème du moment en A :

PORTIC23d.docx 2/1
2- ISOLEMENT DE {1}:
C B
(2->1)
1 (0->1)

D (3->1)

Modélisation des actions mécaniques :

 0 0  X 21 0 
 (3  1)    5000 0  ;  (2  1)  
  Y 21 0  avec
  Y 21  0, 48 X 21 (eq1); et
 0
D 
0  R  0 0  R
C 

 X 01 L 01 
 (0  1)    Y 01 M 01 .
 Z 01
B 
0  R

On constate que le système étudié présente 7 inconnues algébriques pour 7 équations disponibles, donc la résolution est
envisageable.

Equilibre de l'ensemble :
Résultats :
 (0  1)    (2  1)    (3  1)    0 Y 21  8.103 (N)
Théorème de la résultante : 8.10 3
(eq1)  X 21   16667( N )
C ( 2  1)  B (0  1)  D (3  1)  0 0, 48
 X 21  X 01  0 ( eq 2)
 (eq3)  Y 01  5000  8000  3000( N )
Y 21  Y 01  5000  0 ( eq 3)
 Z 01  0 X 01  16667( N )

Théorème du moment en B :
M B (0  1)  M B ( 2  1)  M B (3  1)  0  16667 0  16667 0 
Avec :  (2  1)    8000 0  ;  (0  1)    3000 0 
 
M B (0  1)  L 01 x  M 01 y  0 0  R   R
C  B 
0 0

M B ( 2  1)  M C ( 2  1)  BC  C  2 1
M B ( 2  1)  0  (1000 x  ( X 21 x  Y21 y ))
M B ( 2  1)  1000Y21 z

M B (3  1)  M D ( 3  1)  BD  D  31
M B ( 3  1)  0  (1600 x  ( 50 00 y ))
M B (3  1)  8.10 6 z .
en projection :
 L 01  0

 M 01  0

1000Y 21  8.10 6  0

PORTIC23d.docx 3/1
3- Actions sur 2:

Action en A :
On a vu que :
C (1  2)  A(0  2)  0
 X 12  X 02  0
 donc A(0  2)  C (1  2)  C (2  1)  16667 x  8000 y
 Y 12  Y 02  0

4-Normes :

A(0  2)  18487, 5 N

B (0  1)  16935 N

PORTIC23d.docx 4/1

Vous aimerez peut-être aussi