Vous êtes sur la page 1sur 18

ROYAUME DU MAROC

Ministère de l’Equipement et du Transport et de la Logistique


Direction Régionale de l’Equipement et de la Logistique de Fès
Institut Spécialisé des Travaux Publics - Fès

Effectué à : LA Direction des Equipements Publics

Encadré par : Mr Taha EL Mehdaoui

Réalisé par : OUSSAMA EL MOUSTAQIM

Du 01/7/2016 au 25/7/2016
Au service des études de structures

Année 2016/2017

1
 Remerciements………………………………………………………………3
 Introduction…………………………………………………………………..4
 Présentation de la DEP…………………………………………………..5
 Fiche d’identité………………………………………………………………5
 Mission de la DEP…………………………………………………………..6
 Ambitions………………………………………………………………………7
 Orientations stratégiques………………………………………………7
 Contexte et environnement………………………………………….8
 Politique de qualité………………………………………………………9
 Organigramme……………………………………………………………10
 Déroulement du stage…………………………………………………11
 Conclusion……………………………………………………………………

2
Remerciements

Celui qui ne remercie pas les gens ne remercie pas

Dieu, donc au terme de ce travail, Je tiens à exprimer mon

immense gratitude, et à présenter mes remerciements les plus

Sincères à Mme la Directrice de la Direction des Equipements

Publics de m’avoir accordé le stage, et Mr Taha EL Mehdaoui

techniciens dans le service bâtiments qui a eu l’amabilité

d’assurer mon encadrement durant la période de mon stage en

me fournissant une aide précieuse.

J’adresse par la même occasion, mes plus vifs remerciements


aux responsables et au corps professionnel de L’Institut
Spécialisé des Travaux Publics de Fès pour les efforts qu’ils n’ont
cessés de déployer pour assurer une meilleure formation.

3
Introduction

Dans le cadre d’une stratégie de formation se basant sur deux


axes, l’un théorique et l’autre pratique, l’Institut Spécialisé des
Travaux Publics de Fès « ISTPF » donne l’opportunité aux élèves
techniciens dans leur première année de découvrir et d’explorer
le milieu professionnel à travers un stage intitulé « stage
professionnel ». Ce stage permet à l’élève technicien
d’approfondir ses connaissances et ses acquis et lui permet
également de mieux s’adapter à des conditions qui diffèrent de
celles de sa vie d’étudiant et qui nécessitent autant d’implication
et de communication.

C’est dans ce cadre que s’inscrit mon « stage professionnel »,


qui s’est déroulé au sein de la Direction des Equipements Publics
et qui s’est étalé sur une durée d’un mois. Le présent rapport est un
compte-rendu à travers lequel je vais essayer de vous donner un
large aperçu sur le déroulement de mon stage, les activités
effectuées ainsi que les apports personnels et professionnels tirés
tout au long de ce stage.

4
Présentation de la DEP

Fiche d’identité de la DEP

La Direction des Equipements Publics a été créée en août 1980 pour répondre

à deux missions primordiales et une Direction parmi d’autres des ministres

des travaux publics a pour mission principales la réalisation de constructions

Publics et des ouvrages de bâtiments confiés au Ministère par d’autres

ministères ou collectivités locales et établissements publics ou même pour le

Compte du Ministre des travaux publics.

Adresse : BP5130 Takaddoum, Rabat.


Téléphone : 06 65 51 05 00 (Standard)
Fax : 05 37 75 58 80 / 14 20
Site Internet : www.mtpnet.gov.ma

5
Missions de la DEP
La mission de la DEP se décline en trois principales activités:

 La maîtrise d’ouvrage déléguée


Veiller à la réalisation des projets de construction confiés au Ministère de
l’Equipement et du Transport et Logistique par d’autres départements
ministériels, établissements publics, collectivités locales et associations.

 La normalisation et réglementation technique


Etudier et proposer des réformes concernant la législation, la réglementation
et la normalisation dans le domaine des équipements publics.

 La recherche et expérimentation
Contribuer au développement de la recherche et de l’expérimentation dans le
domaine du bâtiment et des équipements publics

L’effectif global est de 358 employés, dont:


 20 Architectes,
 62 Ingénieurs,
 7 cadres administratifs,
 210 techniciens

Répartition géographique:
 Services centraux: 122
 Services territoriaux: 236

Ratios et indicateurs:
 Taux d’encadrement supérieur (T.E.S): 24,8%
 Taux d’encadrement technique (T.E.T): 83,7 %
 Expérience professionnelle moyenne: 22 ans
 Age moyen: 45 ans

6
Ambitions

Dans le cadre de sa mission, la DEP a pour ambition d’être un référent en


matière de construction et de régulation dans la réalisation des équipements
publics:

Par la maîtrise de la qualité, l’optimisation des coûts et des délais dans le


domaine de la construction publique.

En jouant véritable rôle de régulateur dans son domaine d’activité:


 En développant la normalisation et la réglementation
 En favorisant la vulgarisation technique et la diffusion du savoir-faire
 En développant l’expérimentation et la recherche appliquée

Orientations stratégiques

Dans cette perspective, la stratégie globale de la DEP s’appuie sur les


orientations suivantes:
 Etre le premier acteur dans la réalisation des grands projets
 Développer une réglementation pertinente pour le secteur de la
construction publique
 Optimiser les ressources et le mode d’organisation de la DEP

Des objectifs mesurables sont établis, et un plan d’action est élaboré et met à
contribution l’ensemble des acteurs de la DEP, tant au niveau central que
régional. Les résultats de ce plan d’actions sont évalués lors des réunionsde
revues de direction et de revues territoriales.

7
Contexte et Environnement

Un projet pris en charge par la DEP met en action un ensemble d’acteurs


identifiés par le schéma ci-dessous :

Les relations contractuelles sont établies entre:


 La DEP avec le maître d’ouvrage
 La DEP avec les prestataires, bureaux d’études, architectes, entreprises,
…etc.
Selon les cas, le maître d’ouvrage peut s’identifier également au client
exploitant.

8
9
Organigramme de la DEP

10
Déroulement du stage:
Durant la période de mon stage, je me suis adapté à la procédure
de travail de la Division des études (service des études de
structures).
Le rôle du bureau ou j’avais fait mon stage est DU ‘’METRE’’
Dès mon embarquement sur le service, mon encadrant, Mr Taha
EL Mehdaoui n’a pas hésité de m’apprendre des méthodes et
outils pour mieux utiliser L’AUTOCAD puis m’a proposé sur le
champ d’adopter le projet qu’elle avait en mains et d’en faire
l’objet de mon propre rapport. Ainsi j’ai pu m’adapter facilement à
la routine du travail journalier et acquis de nouvelles maîtrises
techniques.

Le Projet :

La superficie du terrain est de 400m² dont 204m² construite et le reste réparti


entre jardin et plate-forme.

Les pièces constitutives que doit comporter un tel marché sont :

- Rapport géotechnique.
- Plan topographique (plan côtés).
- Les plans architecturaux (coupes et façades, plans de repérage et
détails de menuiserie, plans de calepinage et de faux plafonds).
- Les plans de béton armés fourni par le bureau d’études (coupes et
détails des semelles, longrines, chaînage, poteaux, poutres et tout
élément en béton armé)
- Le Cahier de Prescription Spéciales.
- L’avant métré des ouvrages effectué par le bureau d’étude.
- Le fichier AutoCAD du projet.

11
Tout d’abord, on eût confronté une contrainte, c’est que le quantitatif que
le bureau d’études avait envoyé pour être vérifié n’était pas complet, vue qu’il
ne contenait que les quantités de gros œuvres et d’enduits et non celles de
menuiseries, revêtements, peintures et étanchéités.

Notre contrainte ne s’était pas limitée à ce point car il nous manquait le


détail de menuiserie et du faux plafond. Le bureau d’étude fut d’office
responsable de son retard.

Au début c’était les fouilles en plein masse de 60cm de profondeur (exigée


par le laboratoire pour trouver le bon sol qui est le tuf de calcaire), ensuite les
fouilles en puits pour les différentes semelles, et les fouilles en tranchées pour
les différentes longrines de la mosquée. Tout paraissait normal et évident, suite
au bagage que j’avais déjà accumulé à propos, pendant mes cours de métré en
1ère année, sauf que dans ce cas-là c’est à l’aide du logiciel AutoCAD. Mais il
n’y a rien de si compliqué. On crée notre propre calque on trace une
« polyligne » suivant la longueur/largeur de l’élément « rectangle » dans le cas
des surface rectangulaires/carrées) ensuite grâce à un « lisp » on obtient la
valeur (longueur/surface) qu’on cherchait qu’on multiplie par les dimensions
qu’on a (suivant les plans).

12
Qu’est-ce qu’un lisp ? « List Processing Language »Langage de
programmation fonctionnel conçu pour le traitement de listes. Il est utilisé dans
le domaine de l'intelligence artificielle et des systèmes experts, permettant
notamment de développer des programmes qui se modifient eux-mêmes ou
engendrent d' autres programmes.

Il existe des milliers de lisps sur AutoCAD, ceux que j’ai utilisés sont faits pour le
calcul des longueurs et le calcul des surfaces en utilisant respectivement les
commandes « longt » et « surftyp ».
Après avoir effectué mon propre calcul, tout fut en règle, les quantités que
j’avais résulté étaient plus ou moins les mêmes prescrites sur le tableau donné
par le bureau d’études, et donc j’avançais dans mon travail avec confidence et
sans aucun problème.

Mais il est vrai que parfois il y avait quelques différences, mon encadrant
avait précisé que ce qui importait le plus était le nombre prescris sur le tableau
de bordereau des prix qui faisait la somme de toutes les quantités de l’ouvrage,
c’est celui-ci qui doit être bien arrondi et bien en règle, car c’est le nombre sur
lequel se base la vérification en gros.

Après c’était au tour du béton armé en l’élévation. D’après ce que mon


encadrant avait précisé, les quantités dans l’élévation se contentaient sur les

Poutres, les poteaux et les dalles pleines. Bien évident, le calcul du béton armé
s’effectue en m³, la hauteur du poteau, sa largeur et sa longueur, et ainsi pour
la poutre.
13
Pour cela, il fallait se rendre à chaque fois aux plans et aux coupes, quant
aux outils, c’était les deux logiciels AutoCAD et Microsoft Excel. Puis il fallait
passer aux escaliers qui se calculaient de la même manière : en m³ et ainsi de
suite pour tous les ouvrages du projet .Les planchers et les dallages extérieurs
se calculaient en m², d’autres prestations comme les regards qui se calculent
par unité et les buses d’assainissement se calculent en ml.

Dans le cas du calcul des poutres du minaret on eût confronté une autre
contrainte, c’est que le bureau d’études ne nous avait pas fourni son détail et
donc on a du se référer à un détail d’une mosquée déjà construite pour
connaître l’emplacement exacte des poutres et leurs nombre.

Ce que je trouvais plutôt difficile c’était le fait d’être très précis et très
attentif aux plus petits détails, et c’est bien cela qui faisait que le travail prenne
beaucoup de temps, et encore beaucoup plus pour un débutant comme je le
suis.

Au bout de la 3ème semaine le bureau d’études a pu enfin envoyer la


partie manquante du bordereau des prix qui contenait l’avant métré de la
menuiserie, revêtements, peintures, étanchéités et aussi le détail de
menuiserie. On a remarqué qu’il y avait quand même pas mal de discordances
entre le CPS et le détail de menuiserie notamment celui du minbar et l’absence
du détail de la chaire de conférence. Voici une liste des différentes remarques
qu’on a établies.

14
Royaume du Maroc – Ministère de l’Équipement du transport
et de logistique

Direction des Équipements Publics

Fiche de remarques

Projet : TRAVAUX DERECONSTRUCTION DE LA MOSQUEE

N° Désignation des prestations Unité Quantit Quantit


de de é é
prix mesur modifié bordere
e e au

101 Fouille en pleine masse y/c M3 337 337m²


évacuation à la DP

102 Fouilles en tranchées et en puits M3 80 135


terrains

103 EDP ou mise en remblai M3 80 135

104 Apport de tout venant sélectionné M3 100 62

122 Dallage périphérique y compris M² 140 120


armatures

124 Béton pour Béton armé en élévation M3 80 112

15
Remarques générales:

 Fournir un détail du minaret (BA des poutres)


 Prévoir un prix pour travaux de façonnage et construction de tassa
 pour azéri du minaret
 Revoir le détail de l’acrotère 1 (repérer ou supprimer)
 Faire correspondre la coupe 1-1 du plan BA (nombre de marches) à la
coupe AA du plan architectural
 Revoir la discordance entre le descriptif du prix n°417 relatif au
Jamor à 3 sphères et le plan architectural (2 sphères)
 Indiquer la hauteur de la faïence sur plan ou sur descriptif
 Fournir le plan du faux plafond
 Fournir un plan de masse plus détaillé (passage de la voie à la
mosquée, mur de clôture et aménagements extérieurs)
 Fournir le repérage de menuiserie et compléter son détail (châssis)
 Compléter le bordereau des prix
 Justifier les prix suivant : n° 127, 128 et 129 (relatifs aux prix des
arcades de petite, moyenne et grande taille)
 Justifier ou supprimer le prix n°138 (relatif à la double cloison)
 Justifier ou supprimer le prix n°140 (relatif à l’agglos de 15cm)

16
Conclusion

Pour conclure, je suis persuadé que ce


stage a tout à fait sa place dans
l’enseignement. En effet, pour notre vie
professionnelle, où j’espère trouver
satisfaction et accomplissement de soi, il
est important de savoir qu’on doit s’en
donner à fond dans le travail et surtout au
domaine de génie civil, là où le droit à
l’erreur est fortement réprimandé.

Ce stage reste pour moi une expérience


enrichissante et un bon complément à ma
formation professionnelle.

17
18