Vous êtes sur la page 1sur 23

Pertes de charge

singulières
TP Hydraulique

Réalisé par :
Pertes de charge singulières 2017

Sommaire

TP1 : Mesure des pertes de charges singulières : venturi &


Diaphragme

Introduction
I. Description de l’appareil
II. Objectif de la manipulation
III. Déroulement de la manipulation
IV. Résultats
V. Interprétation des résultats
Conclusion

TP2 : Mesure des pertes de charges singulières : (coude


moyen, coude court, rétrécissement, élargissement)

Introduction
I. Description de l’appareil
II. Objectif de la manipulation
III. Déroulement de la manipulation
IV. Résultats
V. Interprétation des résultats
Conclusion

2
Pertes de charge singulières 2017

Introduction :

➢ Etude du venturi
Un tube de Venturi est de la forme d'un tube qui comporte un
rétrécissement. On l’utilise pour mesurer le débit et en même
temps de démontrer l’application du théorème de Bernoulli
afin de déterminer la perte de charge et puis la singularité.
o Principe du venturi
C’est la mesure de la différence de pression entre l'amont et
l’aval rétrécie du tube.

➢ Etude du Diaphragme
Un diaphragme est une plaque rigide de faible épaisseur et
percée d’un orifice. Cette plaque s’introduit dans la
canalisation perpendiculairement au sens d’écoulement.
Le liquide dont le débit est constant voit obligatoirement sa
vitesse augmenter au passage de l’orifice.
Dans le même temps on observe une variation opposée de la
pression, c'est-à-dire une chute de la pression statique au
niveau de l’orifice.
o Principe du Diaphragme
Des prises de pression du diaphragme permettent la mesure
de la différence de pression.

3
Pertes de charge singulières 2017

I. Description de l’appareil

Diaphragme : plaque d'orifice installée sur la


conduite de dessus permettant un
rétrécissement brusque du diamètre.

Valve contrôle Rotamètre :


banc appareil
Permet de permettant de
contrôler : mesurer le débit.
o Le débit
du banc.
o Les niveaux des
pressions
hydrostatiques.

4
Pertes de charge singulières 2017

Flotteur

Venturi : tube comportant un col à rétrécissement et


élargissement progressifs.

II. Objectif de la manipulation

✓ Détermination des caractéristiques d’un venturi


(convergent, divergent et diaphragme) ;
✓ Détermination des coefficients de pertes de charge
singulières.
✓ Détermination des caractéristiques d’un venturi
(convergent, divergent et diaphragme) ;
III. Déroulement de la manipulation

1. Installer l’appareil « perte de charge singulière » sur banc


d’essai ;
2. Ouvrir les vannes d’alimentation du banc hydraulique et
la valve de contrôle pour permettre un écoulement dans le
dispositif et évacuer les poches d’air. Quand la conduite est
entièrement remplie d’eau, refermer la valve de contrôle et
ouvrir délicatement la vis de purge d’air pour évacuer l’air
des tubes piézométriques ;
3. Ajuster les niveaux d’eau par la pompe à air en condition
d’écoulement ;

5
Pertes de charge singulières 2017

4. Ouvrir lentement la valve de contrôle à son maximum


d’ouverture ;
5. Relever les niveaux d’eau dans les tubes piézométriques et
mesurer le débit par la méthode volumétrique ;
6. Répéter l’étape précédente pour différentes positions de la
valve de contrôle.
IV. Interprétation des résultats
➢ La singularité ΔHs :
En appliquant le théorème de Bernoulli, on tire les valeurs
du coefficient de perte de charge singulière (Ks) :
ON TROUVE LES RESULTAS SUIVANTS :
N.E V1 T1 V2 T2 H1 H2
1 80 8.9 80 8.93 416 200
2 80 10.96 104 14.09 386 244
3 44 8.92 64 13.53 355 392
4 48 6.00 46 16.12 345 310
5 14 29.73 18 39.40 336 326

L’équation de Bernoulli entre 1 et 2:

𝑃1 𝑉1² 𝑃2 𝑉2²
+ +Z1 =𝜌𝑔+ 2𝑔 +Z1+ΔHs12
𝜌𝑔 2𝑔

𝑃1 𝑃2
Avec : =H1 et =H2
𝜌𝑔 𝜌𝑔

(𝑉1²−𝑉2²)
ΔHs12=H1-H2+ +Z1-Z2
2𝑔

6
Pertes de charge singulières 2017

Avec : Z1=Z2
(𝑉1²−𝑉2²)
Donc : ΔHs=H1-H2+
2𝑔

Diamètre de venturi (conduite) : D =0.032m


Diamètre de venturi (gorge): d =0.02m

Et pour calculé les vitesses on a :

𝑄.4 𝑄.4
V₁²= (𝜋.𝐷²) ² et V₂² = (𝜋.𝑑²)²

✓ Les pertes de charge dans les singularités s’expriment sous la


forme :
𝑉²
ΔHs=𝐾s×
2𝑔
Ks : coefficient de perte de charge singulière
ΔH : Perte de charge singulière (mcE)
V : vitesse de l’écoulement (m/s)
g : accélération (m/s)
Avec :
Q = V.S
𝑄
V= 𝑆
V² = (Q×4π×ф²)²
2𝑔
Donc : Ks=Δ𝐻𝑠12× 𝑉²

7
Pertes de charge singulières 2017

On a : y=0.0007x
𝑉²
Et : ΔHs=𝐾s×
2𝑔
𝐾𝑠
Alors : = 0.0007
2𝑔
Donc on trouve que : 𝐾s12 = 3.57. 10-5
Et en fonction de V22 on trouve :
On a : y=0.0007x
𝑉²
Et : ΔHs=𝐾s×
2𝑔
𝐾𝑠
Alors : = 0.0007
2𝑔

Donc : On a : y=0.0007x
𝑉²
Et : ΔHs=𝐾s×
2𝑔
𝐾𝑠
Alors : = 0.0007
2𝑔

✓ Les pertes de charge dans les singularités s’expriment sous la


forme :
𝑉²
ΔHs=𝐾s×
2𝑔
Ks : coefficient de perte de charge singulière
ΔH : Perte de charge singulière (mcE)
V : vitesse de l’écoulement (m/s)
g : accélération (m/s)
Avec :
Q = V.S
𝑄
V=𝑆
V² = (Q×4π×ф²)²

8
Pertes de charge singulières 2017
2𝑔
Donc : Ks=Δ𝐻𝑠23× 𝑉²

Donc : On a : y=0.0078x
𝑉²
Et : ΔHs=𝐾s×
2𝑔
𝐾𝑠
Alors : = 0.0078
2𝑔
On a : y=0.0078x (la même équation pour V2²)
Donc on trouve que : 𝐾s23= 0.0392

Donc on trouve que : 𝐾s23= 0.0392


Petite Conclusion Pour Le Venturi : Si on compare entre le
coefficient de la perte de charges singulier a la entré et a la
sortie en remarque que c’est négligeable pour l’entré
(Ks12 = 3.57. 10-5) Donc on se contente que de la sortie !

➢ La singularité ΔHsing67 :
En appliquant le théorème de Bernoulli, on tire les valeurs du coefficient de
perte de charge singulière (Ks) :

L’équation de Bernoulli entre 6 et 7:

𝑃6 𝑉6² 𝑃7 𝑉7²
+ +Z6 =𝜌𝑔+ 2𝑔 +Z7+ΔHs67
𝜌𝑔 2𝑔

𝑃6 𝑃7
Avec : =H6 et =H7
𝜌𝑔 𝜌𝑔

(𝑉6²−𝑉7²)
ΔHs67=H6-H7+ +Z6-Z7
2𝑔

Avec : Z6=Z7

9
Pertes de charge singulières 2017

(𝑉6²−𝑉7²)
Donc : ΔHs67=H6-H7+
2𝑔

Diamètre de venturi (conduite) : D =0.035m


Diamètre de venturi (gorge): d =0.019m

Et pour calculé les vitesses on a :

𝑄.4 𝑄.4
V6²= (𝜋.𝐷²) ² et V7² = (𝜋.𝑑²)²

✓ Les pertes de charge dans les singularités s’expriment sous la


forme :
𝑉²
ΔHs=𝐾s×
2𝑔
Ks : coefficient de perte de charge singulière
ΔH : Perte de charge singulière (mcE)
V : vitesse de l’écoulement (m/s)
g : accélération (m/s)
Avec :
Q = V.S
𝑄
V= 𝑆
V² = (Q×4π×ф²)²
2𝑔
Donc : Ks=Δ𝐻𝑠67× 𝑉²

Donc : On a : y=0.0089x

10
Pertes de charge singulières 2017
𝑉²
Et : ΔHs=𝐾s×
2𝑔
𝐾𝑠
Alors : = 0.0089
2𝑔

ON TROUVE LE RESULTATS SUIVANTS

N.E V1 T1 V2 T2 P1 P2
1 154 3.3 142 2.99 1.3 0.99
2 144 3.09 139 2.9 1.38 1.05
3 120 2.69 102 2.33 1.41 1.16
4 76 4.32 94 5.3 1.91 1.9
5 46 6.62 54 11.83 2.00 2.5

Donc on trouve que : 𝐾s23= 0,00045362Et pourtant :


𝐾s23= 0,00045362
Remarque : Pour ne pas avoir une redondance au niveau du
rapport on a trouvé le même coefficient en fonction de V6 et V7 !

Conclusion
En générale les pertes de charges singulières dans le
diaphragme et le tube venturi (Convergent-Divergent)
sont très faibles et pratiquement on les néglige et pourtant
se sont les pertes de charges singulières dans les coudes

11
Pertes de charge singulières 2017

qui présentes un problème dans le dimensionnement et


c’est l’objectif de la deuxième partie du TP .

I. Description de l’appareil

II. Objective de la manipulation


Mesure du débit, de la pression et des pertes de charge singulières
III. Deroulement de la manipulation :

12
Pertes de charge singulières 2017

Le remplissage des tubes piézométriques :


1. On ferme la vanne (VC) du bassin d’alimentation et la vanne (VCC)
du banc d’essai.
2. On vérifie si la vanne de la série avec les éléments du circuit est
ouverte.
3. On vérifie si les vannes de prises de pression et de la pressurisation
sont ouvertes.
4. On connecte la pompe manuelle, puis on ouvre complètement la
VCC.
5. On attend jusqu’à ce que les manomètres différentiels soient pleins
et qu’il n’y ait pas de bulles d’air, puis fermer la VC puis la VCC en
s’assurant que l’eau n’entre et ne sort plus.
6. On arrête la pompe du système d’alimentation puis on pressurise le
banc avec la pompe manuelle.
7. On ferme la vanne de purge une fois qu’on atteint le niveau d’eau
souhaité dans les manomètres différentiels en vérifiant que c’est le
même niveau dans tous les manomètres différentiels.
8. Afin d’ajuster le niveau d’eau on le pressurise pour le baisser après
avoir vérifié la pression usant les manomètres Bourdon, pour que
l’eau ne tire pas le tube de raccordements en haute pression.
9. On vérifie si la vanne de purge est fermée puis on déconnecte le
clapet anti-retour.
10. On ouvre graduellement la vanne de purge jusqu’à atteindre le
niveau souhaité.
11. On ferme la vanne puis on connecte le clapet anti –retour de
nouveau.

Mesure du débit :

La mesure du débit se fera par la méthode volumétrique classique au moyen


d’une éprouvette graduée en ml. On fera 10 essais tels qu’on aura 2 lectures de
volume et de temps ; puis l’on prendra la moyenne des débits afin de
minimiser les incertitudes.

13
Pertes de charge singulières 2017

1. On déclenche le chronomètre au début du prélèvement d’eau sortant du


tuyau introduit dans le réservoir en la faisant écouler dans l’éprouvette
graduée en ml puis on l’arête vers la fin.
2. On note le temps écoulé.
3. On pose l’éprouvette puis on lit le volume indiqué par les graduations
après la stabilisation de la surface libre d’eau.
4. On fait varier le débit tout en gardant un pas constant puis on reprend
la même expérience.

Mesure des pertes de charges singulières :

1. On pressurise le système
2. On démarre la pompe puis on ouvre lentement la VC en ouvrant
en même temps graduellement la VCC d’une façon très précise et
délicate afin d’éviter des mesures dépassant l’échelle.
3. On ouvre complètement la VC puis on règle le débit avec la VCC.
4. On effectue 10 essais avec la méthode volumétrique, pour chaque
essai on écrit les mesures associées aux coudes :
5. Coude moyen (90°) indiqué sur les sur les tubes (H7 et H8) et le
coude court (90°) indiqué sur les tubes (H9 et H10)
6. Elargissement brusque : indiquées sur les tubes (H3 et H4)
7. Rétrécissement brusque indiqué sur les tubes (H5 et H6)
8. puis on écrit toutes les valeurs du débit.

IV. Interprétations :

14
Pertes de charge singulières 2017

coude
coude long retraississement court coude vif
mombre
d'essai v1 T1 v2 T2 h1 h2 h5 h6 h9 h10 h11 h12

1 165 2.11 225 2.99 463 460 462 456 456 452 439 436

2 252 2.50 260 2.76 464 460 462 456 453 448 423 418

3 240 1.16 314 2.45 464 460 462 455 450 445 408 400

4 355 2.62 310 2.16 468 462 462 452 446 436 338 372

5 400 2.42 327 1.93 470 462 464 449 439 428 355 340

6 460 2.35 385 1.9 472 460 464 442 430 414 316 396

7 507 2.10 298 1.22 470 454 458 428 408 386 246 220

8 326 1.12 395 1.4 438 418 424 384 360 330 144 108

15
Pertes de charge singulières 2017

➢ Cas de coude court et coude long :

La singularité ΔHs9-10 :

En appliquant le théorème de Bernoulli, on tire les valeurs du coefficient de


perte de charge singulière (Ks) :

L’équation de Bernoulli entre 9 et 10:

𝑃9 𝑉9² 𝑃10 𝑉10²


+ +Z1 = 𝜌𝑔 + +Z1+ΔHs910
𝜌𝑔 2𝑔 2𝑔

𝑃9 𝑃10
Avec : =H9 et =H10
𝜌𝑔 𝜌𝑔

(𝑉9²−𝑉10²)
Donc : ΔHs9-10=H9-H10+ +Z9-Z10
2𝑔

Diamètre : D =0.025m
Et pour calculer les vitesses on a :

𝑄.4 𝑄.4
V9²= (𝜋.𝐷²) ² et V10² = (𝜋.𝐷²)²

✓ Les pertes de charge dans les singularités s’expriment sous la


forme :
𝑉²
ΔHs=𝐾s×
2𝑔
Ks : coefficient de perte de charge singulière
ΔH : Perte de charge singulière (mcE)

16
Pertes de charge singulières 2017
V : vitesse de l’écoulement (m/s)
g : accélération (m/s)
Avec :
Q = V.S
𝑄
V= 𝑆
V² = (Q×4π×ф²)²
2𝑔
Donc : Ks=Δ𝐻𝑠910× 𝑉²

Et on appliquant cette relation on trouve les pertes de


charge singulières au niveau des points 9 et 10 :

Et a partir des résultats on a tiré graphiquement la valeur


de la perte de charge singulière en Ks1 :
En fonction de V on trouve :
0.70000

0.60000 y = 0.197x0.3632

0.50000

0.40000
Series1
0.30000 2

0.20000

0.10000

0.00000
0.1040.1060.1160.1150.1170.1200.1220.1260.1280.140

En fonction de V12 on trouve :

17
Pertes de charge singulières 2017

0.160

0.140 y = 0.0998x0.0865

0.120

0.100

0.080 Series1
2
0.060

0.040

0.020

0.000
0.104 0.106 0.116 0.115 0.117 0.120 0.122 0.126 0.128 0.140

On a : y=0.099x^0,086
𝑉²
Et : ΔHs=𝐾s×
2𝑔

Donc on trouve que : 𝐾s1-2 = 12.78. 10-2

La singularité ΔHs910 :

En appliquant le théorème de Bernoulli, on tire les valeurs du coefficient de


perte de charge singulière (Ks) :

En fonction de V on trouve :

18
Pertes de charge singulières 2017

0.7000

0.6000
y = 0.197x0.3632
0.5000

0.4000
Series1
0.3000
Power (Series1)
0.2000

0.1000

0.0000

En fonction de V2 on trouve :
0.45000

0.40000
y = 0.0388x0.7263
0.35000

0.30000

0.25000
Series1
0.20000
2
0.15000

0.10000

0.05000

0.00000
0.1060.1090.1130.1120.1220.1280.1290.1300.1380.152

On a : y=0.038x^0,726
𝑉²
Et : ΔHs=𝐾s×
2𝑔

Donc on trouve que : 𝐾s910 = 32 ,98* 10-2

19
Pertes de charge singulières 2017

➢ Cas de coude vif et de rétrécissement :

Calcul de ΔHs34 :
On utilise les mêmes équations, il faut juste noter que pour le coude
vif, on a passé par l’équation de Bernoulli pour calculer le ΔH avec
V1= 25mm et V2= 40mm ( coude vif), et la section de V² c’est
toujours = 25mm.
Pour le rétrécissement, on a passé par l’équation de Bernoulli aussi
pour calculer le ΔH avec V1= 40mm et V2= 25mm (Rétrécissement
40/25), et la section de V² c’est toujours = 25mm.

En fonction de V2 on trouve :
0.45000
0.40000
0.35000 y = 0.0388x0.7263
0.30000
0.25000
Series1
0.20000
Power (Series1)
0.15000
0.10000
0.05000
0.00000

On a : y=0.038x^0,726
𝑉²
Et : ΔHs=𝐾s×
2𝑔

20
Pertes de charge singulières 2017

Donc on trouve que : 𝐾s11-12 = 32 ,98* 10-2

En fonction de V on trouve :
0.7000

0.6000 y = 0.197x0.3632
0.5000

0.4000
Series1
0.3000
Power (Series1)
0.2000

0.1000

0.0000

En fonction de V2 on trouve :

21
Pertes de charge singulières 2017

0.45000
0.40000
0.35000 y = 0.0388x0.7263
0.30000
0.25000
Series1
0.20000
Power (Series1)
0.15000
0.10000
0.05000
0.00000

On a : y=0.038x^0,726
𝑉²
Et : ΔHs=𝐾s×
2𝑔

Donc on trouve que : 𝐾s910 = 32 ,98* 10-2

En fonction de V2 on trouve :
0.7000
y = 0.197x0.3632
0.6000

0.5000

0.4000
Series1
0.3000
Power (Series1)
0.2000

0.1000

0.0000

Remarque :

22
Pertes de charge singulières 2017

On remarque que les pertes de charges sont les mêmes pour le


coude long ,rétrécissement
V. Conclusion :
A partir des diagrammes des pertes de charge on constate que les
coudes courts ont le plus faible perte de charge , et puisque dans
tout les projets que se soit d’assainissement ou juste des projets
mineurs on cherche a optimiser et reduir les pertes de charges au
minimum donc on va utiliser les coudes longs

23