Vous êtes sur la page 1sur 8

11/2/2010 Le routage

Formation Cisco CCNA 10 jours de formation, services coaching & PC Portable offert ! www.egilia.be

Telecom VoIP Afrique Plate-forme Télécom VoIP Prepaid Card, Call-Back, Call-Shop www.iperbill.com
Vidéosurveillance sur IP Caméras & enregistreurs. Devis, conseils et configurateur en ligne www.agix.fr

Général Le routage Recherche


Accue il Par Eric
Re vue de pre sse
Conta cte z-nous 1 - Introduction
Pa rticipe z 1.1 - O bjet de ce cours Web FrameIP
1.2 - Pré re quis
Les modèles 1.3 - Ré utilisation de ce cours
1.4 - Dé cha rge
TcpIp
O si 1.5 - Votre travail
2 - Une com m unica tion, com m e nt ça m a rche ? Votre IP
O si-TcpIp
X.200 2.1 - Q ue fa ut-il pour dia logue r ? 196.200.91.54:16167
Les R fc 2.2 - Ana logie de la parole Te ste r votre débit
2.3 - Et Inte rne t da ns tout ça ?
Les entêtes 3 - Dé finitions Interactif
3.1 - Le m odè le O SI Forum s
Entê te Ethe rne t
3.2 - L'e nca psula tion Multim edia
Entê te Ip 3.3 - Re tour à Inte rne t
Entê te Arp Q cm
4 - La couche physique (couche 1) Ex a m e n bla nc C isco
Entê te R arp 4.1 - Le rôle de la couche 1
Entê te Icm p Sonda ge s
5 - La couche liaison de donné e s (couche 2)
Entê te Igm p
5.1 - Le s rôle s de la couche 2 Les sockets
Entê te Tcp
5.2 - L'a dre ssa ge de s m a chines
Entê te Udp W insock
5.3 - Le protocole Ethe rnet
Entê te IPv6 C - conne cté
5.4 - Form a t d'une tra m e Etherne t
C - non conne cté
Divers 5.5 - Dia logue e ntre de ux m achine s
Vb - Tcp et Udp
6 - La couche ré se a u (couche 3)
Annonces Google 6.1 - Le s rôle s de la couche 3 La sécurité
Cours Reseau 6.2 - Q uelle s a dre sse s pour la couche 3 ?
6.3 - Pourquoi e ncore une a dre sse a lors que nous avons déjà l'a dresse MAC ? Block s fédé raux
Cours CCNA Dos C isco
6.4 - Com m e nt déte rm ine r qu'une m a chine est sur m on rése a u ?
Routage SMS 6.5 - Q u'est ce que la ta ble de routa ge ? Firewa ll
Gestion Réseau 6.6 - Q u'est-ce qu'une route pa r dé fa ut ? Sa tura tion Cpu
6.7 - Ma is si l'on m e t une route par défa ut, peut-on en m e ttre plusie urs ? Sa tura tion Syn
6.8 - Puis-je m e ttre l'a dresse d'un route ur n'é ta nt pa s sur m on rése a u com m e pa sse re lle ? Sm a rtSpoofing
Le fonctionnement 6.9 - Vu que m a m a chine a plusie urs interfa ce s, dois-je a voir plusieurs ta ble s de routa ge ? Sm urf
6.10 - Form at d'un data gra m m e IP Les outils on line
Na t
6.11 - C a s pa rticulie r de s lia isons point à point
Routa ge Liste de s P orts Tcp Udp
Sous-ré se a ux 7 - Le s intera ctions e ntre le s couches 2 et 3
7.1 - Tra m e e t da ta gram m e , qu'e st-ce qui circule sur le ré sea u ? Liste de s @MAC
IP /Blue tooth
7.2 - L'orga nisa tion de l'e nca psula tion Look ingGla ss
Les services 7.3 - Q u'est-ce que le protocole AR P ? Ca lcul de s Masque s
8 - Dia logue entre de ux m a chine s dista nte s Scan Tcp
Dhcp 8.1 - Pré se nta tion du dia logue W hois IP
Dns
8.2 - Em ission du m essage pa r A
Ntp
8.3 - Ré ce ption du m essage pa r le route ur 1 inte rm é diaire
Les outils exe
Snm p 8.4 - Ré ce ption du m essage pa r la m achine B CiscoDos.ex e
La VoIP 8.5 - Q uelque s re m arques Fram e IP .ex e
9 - Mini le x ique P ingIcm p.ex e
Toip 9.1 - Adre sse IP Se ssion.ex e
Voip 9.2 - Ré se a u logique SynFlood.ex e
Triple P la y 9.3 - Conne x ion/interconne xion TcpPing.ex e
9.4 - Sous-ré se a u
Les IpVpn La newsletter
9.5 - AR P
Vpn 10 - Anne x e s
IpSec 10.1 - R e ssources utilisé es Ici votre Email
L2TP PP P 10.2 - R e m e rcie m e nts
Mpls 11 - C onclusion
Mpls C isco 12 - Discussion a utour de la docum enta tion 1 m a il / m ois
13 - Suivi du docum e nt

1 - Introduction
1.1 - Objet de ce cours

Le but de ce docum e nt e st de vous pré se nte r com m ent le s inform a tions pe uve nt tra nsite r d'un ordina te ur à
l'a utre sur Inte rnet. Nous nous lim ite rons a ux a spe cts ré se au du dialogue . Tous le s a spe cts a pplica tifs se ront
donc m is de coté (ge stion des nom s de m achine s, protocole s applica tifs, e tc.) L'é tude se lim itera donc aux
couche s 2 et 3 du m odè le O SI, soit Ethe rnet e t IP v4 da ns notre ca s. O ups... ces m ots sont du chara bia pour
vous, je vous invite a lors à continuer la le cture du docum e nt qui vous pré se nte ra plus e n dé ta il cha cun de ces
conce pts é voqué s.

1.2 - Pré requis

P our une m e ille ure com préhe nsion de ce cour, il sera né ce ssa ire d'a voir que lque s ba se s e n ce qui conce rne
l'a dre ssa ge IP v4 e t le s sous-ré se a ux . P our ce la , je vous conseillera i la le cture de la fa q sur le s m asque s de
sous ré se au

1.3 - Réutilisation de ce cours

Vous ête s libre d'utilise r de courts e x tra its de ce cours, da ns la m esure où vous incluez un lien pe rm e tta nt
d'avoir a ccè s à l'e nse m ble du docum ent. Ce ci da ns le but de pe rm e ttre à vos lecteurs d'obte nir fa cile m ent un
com plé m ent d'inform a tion. De m ê m e , vous ê te s libre de copier ce cours da ns son inté gra lité , à condition
ce pe nda nt d'en a vertir l'a ute ur, e t que ce tte utilisa tion soit e x em pte de tout cara ctè re com m e rcia l (ba nniè re s
publicita ire s incluse s). Ce tte re striction éta nt principa le m e nt due au plus élé m enta ire de s re spe cts : ce lui du
tem ps que j'a i consa cré à la ré da ction de ce cours. Toute a utre utilisa tion de vra faire l'obje t d'un accord
pré a la ble a ve c l'a ute ur.

1.4 - Décharge

L'a ute ur décline toute re sponsabilité conce rnant la m auva ise utilisation ou com pré he nsion du docum e nt qui
e nge ndre rait l'é croule m e nt de votre rése a u ;-)

1.5 - Votre travail

La seule et unique tâ che que je vous dem a nde ra i d'accom plir se ra de corriger m e s e rre urs (aussi bien dans la
cohé re nce de s é lé m e nts a va ncé s que pour l'orthographe ), m e donner des conse ils sur ce qui e st m al e x pliqué
pour le rendre plus a cce ssible , a joute r de s é lém e nts qui ont tra it a ux m a sque s e t re nde nt l'e x posé plus
com ple t, com bler tout m a nque pour a m éliore r ce cours. Ma is m ainte na nt, e ntrons da ns le vif du suje t...

2 - Une communication, comment ça marche ?

www.frameip.com/routage/#2_-_Une_… 1/8
11/2/2010 Le routage
2.1 - Que faut-il pour dialoguer ?

"P e ux tu m e pa sse r le se l s'il te pla it ?"


"O ui, tie ns, le voici"
Il appa ra ît souve nt trè s sim ple de dia logue r, ce penda nt, un dia logue né cessite une m ultitude de norm e s à
m e ttre e n pla ce pour que cha cun puisse s'e x prim e r e t com pre ndre l'a utre .
"P e ux tu m e pa sse r le se l s'il te pla it ?"
"Ex cuse m e , but I don't unde rsta nd what you're ta lk ing a bout"
"P a rdon ? je te de m a nde le SEL ! tu m e com pre nds pas ou quoi ?"
Et bie n non, il ne com pre nd pa s puisqu'ils n'utilise nt pa s le m ê m e m oye n pour com m unique r.

O n voit donc qu'il est néce ssa ire de se m e ttre d'a ccord sur de s norm e s pour pouvoir dia logue r.

2.2 - A nalogie de la parole

Nous a vons vu pré cé dem m e nt que de ux personnes deva ie nt utilise r la m ê m e langue pour se com pre ndre , ou
du m oins, que chacun d'e ux com pre nne la langue utilisé e pa r l'autre. Mais le dialogue pa r la pa role ne se
lim ite pa s à ce la . Le dia logue m e t en pla ce de ux inte rlocute urs, cha cun à le ur tour ém e tte ur puis ré ce pteur. Ils
doivent donc a voir chacun un m oyen d'é couter, e t un m oye n de pa rler. Il faudra pa r a ille urs un m oyen de
tra nsm ission de l'inform a tion.

L'é m e tte ur sera le s cordes voca le s. Le réce pte ur le tym pa n. Le m oye n de transm ission se ra le s onde s
sonore s. Le support de transm ission se ra l'a ir. Il fa udra a ussi se m e ttre d'a ccord sur une la ngue à utilise r, qui
e lle-m ê m e se ra ré gie pa r de s rè gles, e tc.

Nous voyons donc qu'il e st né ce ssa ire de m e ttre e n place tout un nom bre de norm e s pour com m unique r.

2.3 - Et Internet dans tout ça ?

Effe ctive m ent, vous ne voye z pe ut-ê tre toujours pas le ra pport que tout ce la peut avoir a ve c Inte rne t ? Et bie n
de la m ê m e fa çon que nous com m uniquons pa r la pa role , nous souha itons fa ire com m unique r de s m a chine s
par Interne t. Si l'on suit le m ê m e ra isonnem e nt que pré cé dem m e nt, il a ppa ra ît né ce ssa ire de m e ttre e n pla ce
des norm e s pe rm e tta nt de décrire la fa çon dont le s ordina te urs vont com m uniquer e ntre e ux .

Et e ffectivem e nt, lors de la cré ation d'Inte rne t, un m odèle dé criva nt le s norm e s à m e ttre e n pla ce a été choisi,
il s'a git du m odè le O SI (ope n system s inte rconne ction)

3 - Définitions
Ce cha pitre va nous perm ettre de pré se nte r plusie urs notions qu'il se ra né ce ssa ire de bie n com pre ndre pour
pouvoir poursuivre la le cture du cours sa ns problè m es.

3.1 - Le modèle OSI

En se ba sant sur les observa tions pré cé dente s, on voit que cha cun de s é lé m e nts e n je u (tym pa ns, corde s
voca le s, e tc,.) re m plit une tâ che pa rticulière . Le m odè le O SI e st ba sé sur ce principe . Il pa rt de l'obse rvation
des tâ che s que nous a vons à a ccom plir e t a ssocie ce s tâ che s à de s couche s. Le m odè le e st orga nisé en sept
couche s aya nt chacune un ou plusie urs rôles précis.

Re prése ntation:

Couche 7: Applica tion


Couche 6: P ré se nta tion
Couche 5: Se ssion
Couche 4: Tra nsport
Couche 3: R é sea u
Couche 2: Liaison de donné e s
Couche 1: P hysique

Cha que couche a donc un rôle pré cis sé paré de s a utre s. Les couche s pe uve nt com m unique r a vec les couche s
dire cte m ent a dja ce nte s (la couche 2 pourra avoir de s é cha nge s a ve c le s couches 1 e t 3). Ainsi, l'utilisa tion de
l'e nsem ble de ce s couche s pe rm e t de ré aliser une suite de tâ che s qui, re groupée s, pe rm e ttent la
com m unica tion.

Un m essage à envoye r pa rcourt le s couche s de la couche 7 à la couche 1 qui re pré se nte le support de
tra nsm ission. L'a na logie a ve c la pa role se ra it le ce rve au qui cré e le m e ssa ge de la couche 7, jusqu'a u support
de transm ission qui e st l'a ir e t qui re présente la couche 1. Tout ce la e n pa ssa nt pa r le s couche s inte rm é dia ire s
repré senté es pa r le s nerfs, le s cordes vocale s, les ondes, e tc.

Cha cune des couche s form a te donc bie n le m essage e t l'e nvoi à la couche suiva nte (du ce rve au a ux ne rfs,
des ne rfs a ux cordes vocale s, etc.)

3.2 - L'encapsulation

Au cours de son pa ssa ge pa r cha cune de s couche s, des inform a tions re la tive s à cha cune d'entre elles sont
a jouté es pour lui pe rm e ttre d'e ffe ctue r la tâ che qui lui incom be, on appe lle ce la l'e n-tê te . C ela pe rm e t d'a voir
un ce rta in nom bre d'inform ations né ce ssa ires à cha que couche pour e ffectue r son tra va il, e t que ce s
inform a tions circulent ave c le m e ssa ge à tra nsm e ttre .

++++++++++++++++++++++
couche 7 | Info à tra nsm ettre |
++++++++++++++++++++++

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
couche 6 | e n-tê te couche 6 | Info à tra nsm e ttre |
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
couche 5 | e n-tê te 5 | e n-tê te 6 | Info à tra nsm e ttre |
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

... e t a insi de suite ... jusqu'a u pa que t fina l

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Couche 1 | e n-tê te 1 | ... | e -t 5 | en-tê te 6 | Info |
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Cha que couche a joute donc sa propre en-tê te à l'inform a tion d'origine . C e procé dé s'a ppelle l'encapsula tion.
Ce s notions se ront prése nté es plus e n déta il pa r la suite . Lorsqu'une m a chine re çoit le m e ssa ge , il parcourt
le s couches da ns le sens inverse , de la couche 1 à la couche 7 qui re pré se nte l'a pplication qui doit re ce voir le
m e ssa ge . De la m ê m e façon que lors de la réce ption d'un m essage a uditif (onde s tra nsportée s par l'air, qui
font vibre r le s tym pa ns, le s tym pa ns e nvoient l'inform a tion reçue pa r l'inte rm é dia ire de s ne rfs au ce rve au).

3.3 - Retour à Internet

Ma inte na nt que nous connaissons le m odè le e n couche e t le s principe s qu'il re pré se nte , nous a llons pouvoir
nous penche r sur l'im plé m enta tion de ce m odè le e n couche s pour la com m unica tion de m a chines sur Inte rnet.
Da ns ce docum e nt, nous prése nterons les couche s 2 et 3 qui pe rm ette nt d'a chem ine r le s donné e s d'un
ordina te ur à un autre. La couche 2 pe rm e t à deux m a chine s dire cte m e nt conne cté e s de dia logue r, on dit
a lors que le s m a chines sont sur un m ê m e ré se au (a ve c la dé finition de ré sea u prése ntée dans le le x ique ) La

www.frameip.com/routage/#2_-_Une_… 2/8
11/2/2010 Le routage
couche 3 pe rm e t le dialogue entre ré se a ux , ce que l'on a ppe lle le routa ge . O n re m a rque ainsi que deux
m a chine s sur un m ê m e ré se au pourront dia logue r dire ctem e nt, m a is pour pa rler à une m a chine situé e sur un
rése a u dista nt, il fa udra pa sse r pa r de s m achine s inte rm é diaire s qui feront la lia ison entre le s ré seaux (on
a ppe lle ra ce s m a chine s inte rm é dia ire s de s route urs).

4 - La couche physique (couche 1)


4.1 - Le rôle de la couche 1

Nous ne nous a ttarde rons pa s longte m ps sur la couche 1 car son rôle e st sim ple e t ne de m a nde pa s de
connaissance pa rticuliè re s (du m oins, si l'on n'entre pa s da ns les dé ta ils ;-)

La couche 1 conce rne le support physique de tra nsport des donné e s. C ela peut a lle r du sim ple câble
tra nsporta nt un signa l é le ctrique , à la fibre optique , e n pa ssa nt pa r le s onde s ra dio. Le rôle de la couche 1 e st
donc d'offrir un support de tra nsm ission pe rm e tta nt d'a che m ine r les donné e s d'un point à un a utre .

5 - La couche liaison de données (couche 2)


5.1 - Les rôles de la couche 2

La couche lia ison de donnée s a pour rôle de tra nsm e ttre les donné e s de fa çon fia ble entre de s é quipe m ents
dire cte m ent connecté s. D'a utre s rôle s lui incom bent, m a is le ur connaissance ne nous se ra pa s utile pour
com pre ndre le transport des inform ations.

Nous allons donc voir da ns ce cha pitre com m e nt deux m a chines dire cte m ent lié e s vont faire pour dialoguer.
Sur un ré se a u, il y a souve nt plusie urs m a chine s conne cté e s, il fa ut a lors pouvoir le s diffé re ncie r le s une s pa r
rapport a ux a utre s. P our ce la , nous a llons les ide ntifie r individuelle m ent grâ ce à de s adre sse s.

5.2 - L'adressage des machines

P our la couche 2, ce sont le s adre sse s MAC .

Le s adre sse s MAC sont codée s sur 6 octe ts, soit 48 bits donc 2^48 = ... plusie urs m illie rs de m illiards
d'adre sse s possibles ! Elles sont la plupa rt du te m ps écrite s par octe t sous form e he x a dé cim a le , sé pa ré s pa r
le ca ra ctè re ":" C e qui donne pa r e x e m ple 3C:AB:35:48:FF:D2 qui e st une a dre sse MAC. Nous pouvons a insi
identifier cha que inte rfa ce de m a chine individue lle m e nt. Il nous fa ut m a intena nt dé finir le s rè gle s qui
perm ettront aux m a chine s de dia loguer. Pour cela nous a llons dé finir un protocole .

5.3 - Le protocole Ethernet

Le protocole Ethe rne t dé finit le form a t de s m e ssa ges é cha ngé s. Le m e ssa ge de base utilisé par Ethe rne t e st
la tram e . La tram e e st com posé e d'une e n-tête e t d'une "cha rge utile " contena nt le s inform a tions à
tra nsm e ttre . L'e n-tê te Ethe rne t contie nt les inform a tions né cessa ire s a u bon fonctionne m ent de la couche 2
qui pourront pe rm e ttre la tra nsm ission de s inform a tions. Nous y re trouvons nota m m e nt le s adre sse s MAC des
m a chine s pa rticipa nt a u dia logue .

5.4 - Format d'une trame Ethernet

La de scription suiva nte ne prend e n com pte que les inform a tions qui nous inté re ssent et n'e st pa s le form a t
com ple t d'une tram e Etherne t. La tra m e e st com posé e d'une e n-tê te conte na nt le s inform ations du protocole
Ethe rnet, et d'un payloa d conte na nt le s inform a tions à tra nsporte r.

Tra m e Etherne t
++++++++++++++++++++-----------------------------
| En-tê te Etherne t | Inform a tions à tra nsporte r |
++++++++++++++++++++-----------------------------

Nous a llons voir plus e n dé ta il ce que contient l'en-tê te Ethe rne t.

En-tê te Ethe rnet


++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
| @ MAC source | @ MAC de stination | Protocole sup |
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

L'a dre sse MAC source e st l'a dresse de la m a chine qui e nvoi la tra m e .
L'a dre sse MAC de stination e st ce lle de la m a chine qui doit re cevoir la tram e (jusqu'ici ce n'e st pa s bie n sorcie r
:-)
Le protocole sup e st le protocole utilisé pa r la couche supérie ure (la couche 3 da ns notre cas puisque Ethe rne t
e st un protocole de couche 2) Ce ci e st utile ca r qua nd la couche 2 re çoit le m e ssa ge , elle doit savoir à que l
protocole de couche 3 e nvoyer le s inform ations reçues (il e st possible sur une m a chine d'utilise r plusieurs
protocole s pour une m êm e couche).

5.5 - Dialogue entre deux machines

P re nons l'ex e m ple d'une m a chine A qui ve ut e nvoye r le m e ssa ge "Bonjour" à une m a chine B situé e sur le
m ê m e ré sea u. Il lui suffit de connaître l'a dre sse MAC de B pour lui e nvoye r le m essage . Ainsi, e n lui e nvoya nt
la tra m e suivante , e lle de vra it pouvoir lui e nvoyer le m e ssa ge :

++++++++++++++++++++++++++++++++++------------------
| @MAC A| @MAC B | protocole sup | XXXXX | Bonjour |
++++++++++++++++++++++++++++++++++------------------

B re çoit la tra m e e t voit que c'est son a dre sse MAC qui e st e n de stina tion, e lle lit donc le re ste des
inform a tions. Il s'a git de s inform a tions de s couches supé rie ures (XXXXX), e t e nfin, du m essage "Bonjour".

Nous a vons donc ré ussi grâ ce à la couche 2 à fa ire dia logue r de ux m a chine s conne cté e s sur un m ê m e ré se au.
Nous a llons m a inte nant voir com m e nt fa ire com m unique r de ux m achine s appa rte na nt à de s ré sea ux
diffé rents.

6 - La couche réseau (couche 3)


6.1 - Les rôles de la couche 3

La couche ré sea u a pour rôle d'achem ine r le s inform a tions d'un ré se a u à un a utre . C 'e st ce que l'on a ppelle le
routa ge . Le s ré se aux sont donc re lié s e ntre e ux pa r de s m achine s que l'on appe lle routeurs. C es routeurs
vont donc re ce voir le s pa quets sur un ré sea u, e t le s re nvoyer sur l'a utre . Ils ont donc une conne x ion sur
cha que ré se a u. Tous le s résea ux ne pouva nt pa s ê tre relié s entre e ux , il va souve nt fa lloir pa sse r pa r des
rése a ux inte rm é dia ire s pour pouvoir e nvoye r un paque t d'un ré se au à un autre.

La couche ré sea u a d'a utre s fonctionna lité s a ux que lle s nous ne nous intére sse rons pa s ici.

P rincipe de fonctionne m e nt:

Ma chine A Ma chine B
| |
---------- ---------- ----------
|R ésea u 1|--Route ur1--|Ré se au 2|--Routeur2--|Ré se a u 3|
---------- ---------- ----------

Lorsque la m achine A ve ut e nvoye r un m e ssa ge à B, le pa quet va d'a bord pa sse r par le ré se a u 1. P uis le
route ur 1 qui e st connecté à ce ré se au va le ré cupé re r pour le renvoyer ve rs le ré se au 2, e t ainsi de suite

www.frameip.com/routage/#2_-_Une_… 3/8
11/2/2010 Le routage
jusqu'a u résea u 3 où la m a chine B va pouvoir le recevoir. Ce la e st bie n joli, m a is com m e nt ça m a rche ?
Com m e nt le route ur 1 sa it-il qu'il fa ut e nvoyer le pa que t sur le rése a u 2 pour qu'il puisse atte indre B ??? Et
puis on sa it m ainte nant e nvoyer une tra m e d'une m achine à une a utre sur un m ê m e ré se a u, m a is sur deux
rése a ux diffé re nts ? Nous a llons e ssa ye r de ré pondre à ce s que stions da ns le s pa ra gra phe s suiva nt.

6.2 - Quelles adresses pour la couche 3 ?

Je vous invite à lire le pa ra gra phe 2.2 de la fa q sur le s m a sque s pour com pre ndre l'inté rê t de l'a dre sse IP e t
du m asque qui lui e st a ssocié. Une a dresse IP est donc codé e sur 4 octe ts. Elle s'écrit e n dé cim al sé paré s pa r
des points. P ar e xe m ple , 192.168.0.1 est une a dre sse IP .

6.3 - Pourquoi encore une adresse alors que nous avons déjà l'adresse MA C ?

Il e st né cessaire de différe ncie r les a dresse s de couche 2 e t de couche 3, ca r l'a dressage au nive a u de
cha cune de ce s couches n'a pa s le m ê m e rôle .
L'a dre ssa ge MAC e n couche 2 pe rm e t d'ide ntifie r les m achine s SUR UN MEME R ESEAU.
L'a dre ssa ge IP e n couche 3 pe rm e t d'a dresse r les m achines SUR DES RESEAUX DISTINC TS.

P eut-on alors utilise r pour ce s de ux couche s une se ule de ces de ux a dre sse s ? La ré ponse e st
m a lhe ure use m e nt non. Les a dre sse s de couche 2 sont e n rapport a ve c le m a té rie l résea u utilisé (le protocole
de couche 2 est gé ré au nivea u de la ca rte conne ctée a u ré se a u e t non pa s pa r le systè m e d'e xploitation
com m e le s couches supé rie ure s) il e st donc difficile de m odifie r le s a dresses MAC qui sont ce nsé e s ê tre
codé es dire cte m e nt sur la ca rte ré se au. Ce la e st nota m m e nt du a u fa it que cha que adre sse MAC doit ê tre
unique sous peine de conflit m a térie l, e t que ce tte a dre sse doit être acce ssible trè s tôt lors du boot d'une
m a chine . Le s a dresses de couche 3 qua nt à e lle s de m a nde nt une ce rta ine souplesse d'utilisa tion ca r on ne
connaît pa s à priori l'a dre sse du ré se a u sur le que l une m a chine va se trouve r. Il y a donc une incom patibilité
d'utilisa tion d'une a dre sse de couche 2 pour une a dre sse de couche 3, et vice ve rsa.

Enfin, le s protocole s ré se au évolua nt au fil du te m ps, il e st néce ssaire que cha que couche soit indé penda nte
des autres. Il y a d'autres ra isons qui nous oblige nt à utilise r de s a dresse s diffé re nte s pour de s couche s
diffé rente s, m ais ce ci n'é tant pa s pa rtie intégra nte du sujet, nous ne nous y a tta rderons pa s ici, d'auta nt plus
que le s a rgum e nts prése ntés de vraie nt vous a voir conva incus :-)

6.4 - Comment déterminer qu'une machine est sur mon réseau ?

Si vous a vez com pris la faq sur le s m a sques de sous rése a u, vous sa vez que le m a sque pe rm e t nota m m e nt à
une m a chine de sa voir que lle s sont le s a utre s m a chine s de son rése a u. Ainsi, qua nd une m a chine veut
dialogue r avec une a utre , elle va d'a bord rega rde r si ce tte m a chine e st sur son propre ré se a u, ou si e lle va
devoir pa sse r pa r de s route urs interm édia ire s pour lui e nvoye r son pa quet. C eci va ê tre possible grâ ce à la
table de routa ge .

6.5 - Qu'est ce que la table de routage ?

La ta ble de routa ge e st un re groupem e nt d'inform a tions pe rm e tta nt de déte rm ine r le procha in route ur à
utiliser pour a ccé de r à un ré se a u pré cis sur le que l se trouve ra la m achine a ve c la que lle nous souhaitons
dialogue r. Ainsi, si l'on repre nd l'ex e m ple du §6.1, le route ur 1 doit sa voir que pour a tte indre le ré se a u 1, il
devra e nvoye r le s inform a tions sur son inte rfa ce de gauche sur le sché m a , que pour atte indre le ré se a u 2, il
devra e nvoyer le s inform a tions sur son inte rfa ce de droite , e t e nfin, pour a tte indre le ré se a u 3, il de vra
e nvoye r les inform a tions sur son inte rfa ce de droite ve rs le route ur 2. La ta ble de routage doit pouvoir
regroupe r toute s ce s inform a tions. Elle le s re groupe pa r ligne e n indiquant pour un ré se a u donné par où il faut
passer.

P our le route ur 1 pa r ex e m ple , sa table de routa ge doit ê tre :

ve rs ré se au 1 -> utiliser inte rface ga uche


ve rs ré se au 2 -> utiliser inte rface droite
ve rs ré se au 3 -> utiliser inte rface droite ve rs route ur 2

En fait, la ré alité e st un pe u plus précise . Les inte rfa ce s pe uve nt ê tre ide ntifié s pa r le urs a dresses ou leur
type , et le s ré se a ux sont ide ntifié s pa r l'a dresse du ré se a u e t le m a sque a ssocié .

Ainsi, ce la se tra duit en:

Ré se a u Ma sque Inte rfa ce P a ssere lle


192.168.0.0 255.255.255.0 e therne t 1 ethe rne t 1
172.16.0.0 255.255.0.0 e the rnet 2 e therne t 2
10.0.0.0 255.0.0.0 e the rnet 2 172.16.0.254

O ù 192.168.0.0, 172.16.0.0 et 10.0.0.0 repré se nte nt le s rése a ux 1, 2 e t 3. Et 172.16.0.254 repré se nte


l'a dre sse de l'interfa ce de ga uche du route ur 2. Ainsi, pour a tte indre la m achine d'a dresse 10.0.0.45 situé e
sur le ré se a u 3, le route ur va voir dans la ta ble de routa ge que lle e ntré e corre spond a u ré se a u conte nant
ce tte a dre sse . Il s'a git du rése a u 10.0.0.0/255.0.0.0, et pour a tte indre ce résea u, il e st dit d'e nvoye r le
paque t pa r l'interfa ce ethe rne t 2, vers l'a dre sse 172.16.0.254. Et voilà !

Ce systè m e se m ble trè s bien, m a is on e n voit vite le s lim ite s sachant que le rése a u Inte rne t est com posé de
plusieurs m illions de rése a ux ... C e la voudra it dire qu'il fa ut conna ître la route ve rs cha cun de ce s ré se a ux pour
pouvoir dia logue r ave c e ux. He ureuse m e nt, une solution a é té m ise e n pla ce pour ré pondre à ce problè m e . Il
s'a git de la route pa r dé faut.

6.6 - Qu'est-ce qu'une route par défaut ?

La route pa r dé fa ut e st la route qui se ra utilisée lorsque a ucune route spé cifique pour a lle r ve rs la de stina tion
spécifiée n'a ura é té trouvée . Ainsi, da ns le ca s pré cé de nt, si je voula is a tteindre l'a dre sse 193.253.25.46,
a ucune e ntré e de m a ta ble de routa ge ne m 'aura it indiqué com m e nt y a ller... Ce qui fa it que m a m a chine
n'aura it pa s su ve rs qui e nvoye r le pa que t e t qu'il se rait a llé directem e nt à la poube lle :-(

En indiqua nt e n plus une route pa r dé fa ut, ce la a ura it pe rm is à m a m a chine d'a voir une destina tion, m ê m e
qua nd a ucune e ntré e de la ta ble de routa ge ne corresponda it à l'a dre sse de m a ndé e . J'a urais donc envoyé
m on pa que t ve rs m a route pa r défa ut, e n fa it ve rs le procha in route ur à utiliser, e t c'est ce prochain routeur
qui se se ra it occupé de continue r à route r le paque t. Si lui non plus n'a va it pas eu de route spé cifié e pour
l'a dre sse de destina tion de m andé e, il a ura it e nvoyé le pa quet à son propre route ur pa r défa ut, et a insi de
suite jusqu'à tom ber sur un route ur conna issa nt la route !

Ce la pe ut se m bler un pe u aléa toire com m e stra té gie , m a is a ujourd'hui, Inte rne t e st fa it de te lle fa çon que le s
route urs qui le com pose nt conna isse nt le s route s ve rs toute s les destina tions. C e la e st m is e n pla ce grâce à
des protocole s é volué s pe rm e tta nt d'échange r de s inform ations de routa ge e n te m ps rée l ! Ma is ce ci sort un
peu de notre obje ctif :-)

La ta ble de routa ge pour le route ur 1 de vie nt a lors:

Ré se a u Ma sque Inte rfa ce P a ssere lle


192.168.0.0 255.255.255.0 e therne t 1 ethe rne t 1
172.16.0.0 255.255.0.0 e the rnet 2 e therne t 2
10.0.0.0 255.0.0.0 e the rnet 2 172.16.0.254
défa ut 0.0.0.0 e the rnet 2 172.16.0.254

Ce tte ligne pe ut parfois ê tre a ussi écrite :


0.0.0.0 0.0.0.0 e the rne t 2 172.16.0.254

NB: O n pe ut se re ndre com pte da ns notre ex e m ple que la route ve rs le ré se au 10.0.0.0 n'est plus néce ssa ire ,

www.frameip.com/routage/#2_-_Une_… 4/8
11/2/2010 Le routage
vu que la route pa r dé faut pointe ve rs le m êm e route ur.

6.7 - Mais si l'on met une route par défaut, peut-on en mettre plusieurs ?

Ce la n'a pa s d'intérê t da ns l'a bsolu, e t se ra traité différe m m e nt selon le s systèm e s. Disons qu'une table de
routa ge norm ale ne de vrait a voir qu'une route pa r dé fa ut.

6.8 - Puis-je mettre l'adresse d'un routeur n'étant pas sur mon réseau comme passerelle ?

Non ! Et d'a ille urs, ce la n'a ura it pa s de sens, puisqu'une pa sse re lle e st ce nsé e nous indique r un che m in pour
sortir de notre ré se au. Si on indique l'a dre sse d'une m achine e n de hors de notre ré se au, c'e st que l'on e n e st
déjà sorti !

La consé que nce e st que les passere lle s indiqué e s dans une ta ble de routage de vront toujours a ppa rte nir à
m on propre résea u, ou du m oins, à l'un des ré se a ux a ux que ls a ppartie nne nt m e s inte rfa ce s, si j'en a i
plusieurs.

6.9 - Vu que ma machine a plusieurs interfaces, dois-je avoir plusieurs tables de routage ?

Là e ncore la réponse e st non. La table de routa ge est censé e conte nir toute s le s inform ations de routage pour
votre m a chine (ou routeur) que l que soie nt le nom bre d'inte rfa ce s. D'a ille urs, vous a ve z pu voir da ns la ta ble
de routa ge du route ur 1 que le s route s conte naie nt de s inform a tions sur ses de ux interfa ce s. Il ex iste
ce pe nda nt de s fonctions a va ncé e s de routage ave c plusie urs ta ble , m a is nous n'e n som m e s pa s là ;-)

Ma is m a inte nant que nous sa vons com m e nt une m a chine fa it pour a iguille r un pa que t, il nous re ste à sa voir
que lle s inform a tions de couche 3 ce pa que t de vra contenir pour que le routa ge puisse ê tre e ffe ctué . Le
m e ssa ge de ba se utilisé par IP e st le da ta gra m m e .

6.10 - Format d'un datagramme IP

De la m ê m e fa çon qu'a ve c Ethe rne t, la couche IP (couche 3) va né cessite r un ce rtain nom bre d'inform ations
pour pouvoir e ffe ctue r le s tâ ches qui lui incom be nt com m e le routa ge . A la m a niè re de la tra m e Ethe rnet, le
data gra m m e IP se com pose d'une en-tê te IP , e t d'un pa yload contena nt le s inform a tions à tra nsporte r.

Da ta gra m m e IP
********************-----------------------------
| En-tê te IP | Inform a tions à transporte r |
********************-----------------------------

Nous a llons voir plus e n dé ta il ce que contie nt l'e n-tê te IP, m ê m e si nous ne dé crivons pa s l'e nse m ble de
l'e n-tête , m a is juste les inform ations qui nous intére sse nt.

En-tê te IP
****************************************************
| @ IP source | @ IP de stina tion | P rotocole sup |
****************************************************

Ce lle -ci re sse m ble fort à ce que nous a vons vu précé de m m e nt pour Ethe rne t, nous ne dé taillerons donc pa s
son contenu. Ma intena nt que nous a vons dé crit la couche 3, nous a llons pouvoir voir plus e n déta il com m ent
se fa it l'inte rfa ce a ve c la couche 2.

6.11 - Cas particulier des liaisons point à point

Il ex iste ce pe nda nt des ca s où l'utilisation d'une ta ble de routa ge e st un peu diffé re nte , e t où la pré cision
d'une pa sse re lle n'e st pa s né ce ssa ire . C'est qua nd de ux m achine s sont re liée s dire cte m e nt l'une à l'a utre . O n
parle alors de liaison point à point. Da ns ce cas, nous som m e s sûrs qu'un pa quet e nvoyé par une de s
m a chine s à une e xtré m ité de la connex ion va ê tre reçu pa r l'a utre m achine . Il suffit a lors da ns la table de
routa ge de spé cifie r l'inte rfa ce de sortie .

7 - Les interactions entre les couches 2 et 3


7.1 - Trame et datagramme, qu'est-ce qui circule sur le réseau ?

Et bie n oui, nous a vons vu que le s couches 2 et 3 ava ie nt cha cune le ur propre form a t de m essage utilisé pour
tra nsporte r l'inform a tion, m a is le que l de s de ux circule vra im e nt sur le ré se a u ? Si nous ré pondons la tra m e ,
ce la voudra dire que notre tra m e se ra contra inte de re ste r sur le ré se au local, puisque la couche 2 ne pe rm e t
pas d'aller d'un ré se a u à l'a utre . Si nous ré pondons le da tagra m m e, de la m êm e façon, nous ne serons pa s
ca pa ble s de dialogue r avec le s m a chines de notre rése a u, e t donc pa s a ve c le s route urs à utilise r pour a lle r
ve rs d'a utre s ré se a ux .

Donc la ré ponse se m ble être : ni l'un ni l'a utre ... O u plutôt: l'un et l'a utre !

Effe ctive m ent, nous a vons pa rlé a u §3.2 d'e nca psulation de s inform a tions. C'e st e xa cte m e nt le principe qui va
ê tre utilisé ici. Le s inform a tions de couche 2 e t 3 vont être m ises e nsem ble a vec les inform a tions à
tra nsm e ttre . Le pa quet a insi form é contiendra ainsi l'e nse m ble de s inform ations né ce ssa ires a u tra nsport de
l'inform a tion. C'e st donc une tra m e qui circule ra sur le rése a u, e t ce tte tra m e Ethe rne t contie ndra le
data gra m m e IP .

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
| e n-tête 2 | e -t 3 | ... | en-tê te 6 | Info |
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
<--------- Da tagra m m e IP -------->
<-------------- Tra m e Etherne t -------------->

Ma inte na nt, com m ent e st organisé e ce tte e nca psulation pour que chaque couche re trouve fa cilem e nt se s
inform a tions ?

7.2 - L'organisation de l'encapsulation

Com m e nous l'a vons vu au §3.2, lors de l'é m ission d'une inform a tion, chaque couche ajoute son e n-tête . Le
paque t final a insi form é contient donc le s inform a tions de toute s le s couches, a insi que l'inform ation d'origine .
La derniè re couche a yant a pporté son e n-tê te e st la couche 2 (la couche 1 n'a pa s be soin d'a pporte r de
l'inform a tion, ou du m oins, ce la e st tra nspa re nt pour nous). Ainsi, qua nd le pa quet a rrive à sa de stina tion, ce
sont les inform a tions de couche 2 qui sont a cce ssible s en prem ie r, et ça tom be bie n puisque ce sont e lle s
dont nous avons besoin e n prem ie r pour rece voir le m e ssa ge !

La ré ce ption d'un m e ssa ge se pa sse donc ainsi:

La ca rte ré se a u de m a m a chine re çoit la tra m e suivante

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Couche 2 | e n-tê te 2 | e -t 3 | ... | en-tê te 6 | Info |
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

La couche 2 re ga rde l'a dresse MAC de de stination e t si ce la corre spond bien à notre m a chine , e lle e nvoi le s
inform a tions à la couche 3 e n pre nant soin d'e nle ve r l'en-tê te Ethe rne t, qui ne servira plus.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Couche 3 | e n-tê te 3 | e -t 4 | ... | en-tê te 6 | Info |
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

www.frameip.com/routage/#2_-_Une_… 5/8
11/2/2010 Le routage
De la m êm e façon, la couche 3 rega rde l'adre sse IP de de stina tion, e t si ce la correspond bie n à UNE DES
a dre sse s IP de notre m a chine s, e lle e nvoi le s inform a tions à la couche 4, e t a insi de suite . Si pa r contre , le
data gra m m e est à destina tion d'une a utre adre sse IP, notre m a chine va route r ce paque t ve rs sa vra ie
destina tion (cela n'e st vrai que si le routa ge e st a ctivé sur la m a chine , m a is c'e st norm a le m e nt le cas pour un
route ur :-) En fin de cha îne , l'a pplication im pliquée da ns le dia logue va re ce voir les inform ations qu'e lle
a tte nd:

++++++++++++++++++++++
couche 7 | Info à tra nsm ettre |
++++++++++++++++++++++

Tout ce la se m ble m a rche r pa rfaite m e nt com m e une m a chine bie n huilée . Ce penda nt, il nous m a nque encore
que lques inform a tions pour pouvoir a voir une com pré he nsion globa le du fonctionne m e nt du routa ge . Pa r
e xe m ple , nous sa vons dé te rm ine r l'a dresse IP du procha in route ur à utilise r, m a is c'e st de l'a dre sse MAC dont
nous avons be soin pour dialogue r avec lui dire cte m e nt sur notre ré se au... Il fa ut donc pouvoir ré cupé rer une
a dre sse MAC en fonction d'une a dre sse IP . P our ce la , nous a llons de voir utilise r un protocole pa rticulie r, dédié
à ce tte fonction, que l'on a ppelle ARP .

7.3 - Qu'est-ce que le protocole A RP ?

Le protocole ARP pe rm e t d'obtenir une adre sse MAC e n fonction d'une a dresse IP .

Re prenons notre problè m e .


Le route ur 1 ve ut e nvoye r un pa quet vers l'a dre sse 10.0.0.45 du ré se a u 3. Com m e nous l'a vons vu
pré céde m m e nt, le route ur re ga rde da ns sa ta ble de routa ge pour sa voir où il va de voir e nvoyer le paque t. La
table de routa ge lui dit que pour a tte indre le ré se a u 10.0.0.0/255.0.0.0 qui contie nt l'a dre sse 10.0.0.45, il
faut pa sse r pa r le routeur dont l'une de s adre sse s d'interfa ce est 172.16.0.254. Le nouve au tra va il du route ur
e st donc d'e nvoyer le pa que t ve rs 172.16.0.254. Ce tte a dre sse IP éta nt sur son propre ré se a u (notre routeur
a une inte rfa ce dans le ré se a u 172.16.0.0./255.255.0.0), il faut conna ître son a dresse MAC pour pouvoir lui
e nvoye r le pa que t. P our connaître son a dresse MAC, l'idéa l se ra it de lui de m a nder, m a is pour lui de m a nde r, il
faudrait connaître son adre sse MAC !!!

Et on tourne e n rond :-( Vu qu'a ucune autre m achine du rése a u n'est censé e connaître l'a dre sse MAC de
172.16.0.254, nous ne pouvons pa s non plus le ur de m a nde r. Il faut donc trouve r un m oye n de s'a dre sse r à
l'a dre sse MAC de 172.16.0.254 sa ns la conna ître !

Et si vous vous rappe lez bie n du cours sur le s m a sques de sous ré se a u, vous a ve z pe ut-ê tre de viné que nous
a vons un m é canism e à notre disposition nous pe rm e ttant de fa ire ce la ... Il s'a git du principe de broadca st !
En e nvoya nt m a que stion à tout le m onde , je suis sûr que la m achine 172.16.0.254 va le rece voir.

Je peux donc e nvoye r à tout le m onde m a re quête AR P de m a nda nt:


- Q ui a l'a dre sse IP 172.16.0.254 ? e t que lle est son a dre sse MAC ?
Toute s le s m achine s reçoivent ce tte que stion, m a is se ule 172.16.0.254 va m e ré pondre :
- Je suis 172.16.0.254 e t m on a dresse MAC e st 04:C F:65:84:C 5:E2

J'a i ainsi pu ré cupé re r l'a dre sse MAC de 172.16.0.254, e t je pe ux désorm a is lui e nvoye r le pa que t à
tra nsm e ttre .

Nous a vons a insi ré ussi à fa ire la liaison souha ité e e ntre l'adre sse IP connue e t l'a dresse MAC re che rchée :-)

Une que stion se pose qua nd m ê m e , ca r si toute s le s m a chine s doive nt e nvoye r des m e ssa ge s à tout le
m onde à cha que fois qu'elle s souha ite nt com m unique r, on va vite e ncom bre r le ré se a u...

P our ré pondre à ce problèm e , ARP utilise une solution de ca che local. C'e st à dire que lorsqu'une requê te ARP
va ê tre e ffe ctué e, la réponse à cette re quê te va ê tre ga rdé e penda nt un ce rta in tem ps pour pouvoir ê tre
réutilisé e . Ce te m ps e st pa ra m é tra ble , e t e st souve nt de l'ordre de que lques m inute s. Ainsi, si m e s m achine s
continue nt de dia logue r ense m ble , il n'y a ura plus be soin de faire de s broa dca sts ARP , il suffira d'alle r
che rcher dans le ca che ARP l'inform ation. D'a ille urs, le fonctionne m ent de ARP ve ut que le systè m e a ille
d'abord re ga rder da ns le cache ARP si l'inform a tion s'y trouve , avant de fa ire le broadcast ARP (ce qui sem ble
norm al :-)

Bon, et bie n nous a vons m a inte na nt en notre possession toute s les conna issa nce s de vant nous pe rm e ttre de
com pre ndre en partie le dialogue e ntre deux m a chine s dista nte s. Allons-y !

8 - Dialogue entre deux machines distantes


8.1 - Présentation du dialogue

Nous a llons repre ndre le m ê m e type de sché m a que nous a vons vu pré cé de m m ent, a ve c une m a chine A
souha ita nt e nvoye r un m e ssa ge à une m a chine B sur Inte rne t.

Ma chine A (193.25.25.25/24) (232.32.32.32) Ma chine B


| |
---------- ---------- ----------
|R ésea u 1|--Route ur1--|Inte rnet|--R oute ur2--|R é sea u 3|
---------- ---------- ----------

Inte rfa ce ga uche routeur 1: 193.25.25.254/24


Inte rfa ce droite route ur 1: 140.40.40.14/28
La pa rtie Inte rne t n'e st pa s m ise e n dé tail m ais repré se nte quelque s de route urs successifs a vant le routeur
2.

NB: Com m e pe tit ex e rcice, vous pouve z vous de m ande r pourquoi je n'a i pa s pré cisé le m asque de sous
rése a u pour la m a chine B ?

8.2 - Emission du message par A

La m achine A ve ut e nvoyer le m e ssa ge "bonjour" à B. C om m e nous l'avons vu à tra ve rs le m odè le O SI, ce


m e ssa ge va tra ve rse r les diffé rente s couches du m odè le pour que cha cune y apporte l'inform a tion né cessaire
à l'a ccom plisse m e nt de sa tâ che . Dans le m odè le TC P/IP utilisé sur Inte rne t, le s couches 5 e t 6 ne sont pa s
utilisée s (on pe ut e n dé duire que les fonction effe ctuée s par ce s couche s ne sont pa s néce ssa ire s, ou qu'e lle s
sont prises e n charge pa r une a utre couche) Le m essage pa sse donc pa r la couche 4 qui, une fois son e n-tête
a jouté e, e nvoi le pa quet à la couche 3.

La couche 3 reçoit le pa que t (se gm e nt TC P) e t l'a dre sse de de stina tion 232.32.32.32. Elle va voir da ns sa
table de routa ge (ce lle de la m a chine sur la que lle on e st, ca d A) à qui e nvoye r le s inform a tions.

Table de routa ge de A:

Ré se a u Ma sque Inte rfa ce P a ssere lle


193.25.25.0 255.255.255.0 e therne t 1 ethe rne t 1
défa ut 0.0.0.0 e the rnet 1 193.25.25.254

Elle n'a pa s de route spé cifique pour l'adre sse 232.32.32.32, ce se ra donc la route par défa ut qui sera
utilisée .A doit donc m ainte nant e nvoyer le pa que t à l'interfa ce 193.25.25.254 du routeur 1. A re tourne voir
dans sa table de routage pa r quel inte rfa ce sortir pour e nvoye r le da tagra m m e à 193.25.25.254.Elle doit
m a intena nt conna ître l'adre sse MAC de l'inte rface 193.25.25.254. Pour cela , elle va voir da ns son cache ARP si
e lle ne trouve pa s l'inform a tion. Si c'e st le ca s, e lle conna ît l'a dre sse MAC , sinon, il fa ut qu'e lle fasse un
broa dca st AR P pour la trouve r.Ma inte nant que la couche 3 conna ît l'a dresse MAC de stina tion, e lle pe ut e nvoye r
le da tagra m m e IP (e n-tê te IP + se gm e nt TCP ) e t l'adre sse MAC de stination à la couche 2.

www.frameip.com/routage/#2_-_Une_… 6/8
11/2/2010 Le routage
En-tê te IP
**************************************************--------
| IP SRC 193.25.25.25 | IP DST 232.32.32.32 | ps | infos |
**************************************************--------
<----------------------Data gra m m e IP --------------------->

La couche 2 reçoit le da tagra m m e e t y ajoute son en-tê te Ethe rne t. La tra m e est m ainte nant prê te à ê tre
e nvoyé e sur le ré se au.

En-tê te Ethe rnet


++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++--------
| MACSR C MAC A | MAC DST MAC 193.25.25.254 | ps | infos |
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++--------
<---------------------Tra m e Etherne t------------------->

La tra m e circule sur le ré se au jusqu'à sa de stination qui e st l'a dre sse MAC de 193.25.25.254.

8.3 - Réception du message par le routeur 1 intermédiaire

Le route ur 1 inte rm é diaire re çoit la tra m e . La couche 2 re ga rde l'adre sse MAC e n destina tion, e t com m e c'e st
l'a dre sse MAC de l'interfa ce 193.25.25.254, le da tagra m m e IP e st e nvoyé à la couche 3.

La couche 3 reçoit le da tagra m m e e t re ga rde l'a dre sse IP de destina tion. Ce n'e st l'a dre sse d'a ucune de s
inte rface s du route ur 1, donc le pa quet de vra ê tre routé ve rs sa de stination. Le route ur va donc voir sa ta ble
de routa ge pour voir ve rs qui renvoye r le paque t.

Table de routa ge du route ur 1:

Ré se a u Ma sque Inte rfa ce P a ssere lle


193.25.25.0 255.255.255.0 e therne t 1 ethe rne t 1
140.40.40.0 255.255.255.240 e the rnet 2 e the rne t 2
défa ut 0.0.0.0 e the rnet 2 140.40.40.13

Il n'y a pa s de route spé cifique pour l'a dresse 232.32.32.32. C'e st donc la route pa r défa ut qui se ra utilisée .
La prochaine m a chine à qui e nvoyer le pa que t e st donc 140.40.40.13. Le route ur retourne voir da ns sa table
de routa ge pa r quel interfa ce sortir pour a tte indre 140.40.40.13. C 'e st la se conde ligne de la ta ble qui contient
l'inform a tion e t l'inte rfa ce à utiliser e st l'inte rface 2.De la m ê m e façon que pré cé dem m e nt, il fa ut trouve r son
a dre sse MAC pour lui e nvoye r la tram e conte na nt le s inform a tions né cessaire s. O n la trouve fa cile m e nt grâ ce
a ux m é ca nism e s AR P. Le route ur 1 pe ut donc e nvoye r la tra m e ve rs le procha in routeur. Nous n'a llons pas
déta ille r la suite , le pa ssa ge par cha que route ur é ta nt ide ntique à ce lui-ci.

Le s inform ations arrive nt donc jusqu'au route ur 2 grâ ce a ux m é ca nism e s de routa ge d'Interne t :-) Ce lui-ci va
com m e pré cé dem m e nt re nvoyer le pa que t qui ne lui e st pa s de stiné ve rs la m achine B qui est sur son ré se a u.

8.4 - Réception du message par la machine B

La tra m e a rrive donc sur l'inte rfa ce de la m a chine B. L'a dre sse MAC e n de stina tion e st bie n ce lle de ce tte
inte rface (Ce tte adre sse MAC a ura été trouvé e grâce a u m éca nism e AR P m is e n oe uvre pa r le route ur 2, vous
suive z bie n ?) La couche 2 re nvoi donc le da tagra m m e IP à la couche 3 IP . La couche 3 re çoit le da ta gra m m e
e t re ga rde l'a dre sse IP de de stina tion. C 'e st bien l'a dre sse d'une de s interfa ce s de la m a chine ! La couche 3
va donc pouvoir e nvoye r le s inform a tions à la couche 4, qui e nverra elle-m ê m e le m e ssa ge "bonjour" à la
couche 7 a pplica tive . Et hop, nous a vons ré ussi a insi à e nvoyer le m e ssa ge "bonjour" de la m a chine A à la
m a chine B !!! Ma gism e ...

Bien sûr, ce rta ins points n'ont pa s é té dé ta illé s e t de m a ndent de s conna issa nce s plus poussé e s pour pouvoir
ê tre ex pliqué s. Ma is ce la fe ra l'objet d'un a utre cours ;-)

8.5 - Quelques remarques

Et bie n oui, m ê m e si tout s'e st bie n dé roulé dans notre dia logue , et que vous a ve z tout pa rfa item e nt com pris,
il est bon de m e ttre e n vale ur certa ins a spe cts de la com m unication.

- Le s adre sse s MAC source e t destina tion sont m odifié es à cha que pa ssa ge pa r un routeur

O ui, e t c'e st norm a l. C es a dre sse s MAC sont rela tive s à la couche 2 dont le rôle principa l e st le dia logue sur
un rése a u loca l. Donc le s adre sse s MAC utilisée s dans une tra m e doive nt être e n re la tion a ve c le réseau sur
le que l on se situe , pa s ce lui d'à coté ;-)

Q ue se pa sse ra it-il si une a dresse MAC de de stination é ta it ce lle d'une inte rface é ta nt sur un a utre ré se a u ?
Ca ne m arche rait plus :-( ca r la tram e se ra it e nvoyée sur le ré se a u loca l (e n couche 2) e t ne trouve rait pa s de
m a chine aya nt ce tte adre sse MAC . La tra m e se ra it donc pe rdue .
Le s a dre sse s MAC conte nue s da ns une tra m e Ethe rnet doive nt donc toujours être e n rapport a ve c le réseau
loca l. C 'e st ce qui e x plique qu'e lle s doive nt ê tre m odifié e s à cha que passa ge sur un nouve a u ré se a u.

- P a r contre , les a dre sse s IP source e t de stina tion n'ont pa s é té m odifié e s dura nt le tra nsport de A à B

O ui, et ce la est encore norm al ! La couche 3 conce rne les inform a tions de routa ge, donc sur de s a dre sse s
a ppa rte na nt à des ré sea ux dista nts. C es a dre sse s repré se nte nt donc le s de ux e x tré m ité s du dia logue e t ne
doivent pa s ê tre m odifié e s.

Q ue se se ra it-il pa ssé si on a va it m odifié le s a dre sse s IP source e t de stination à cha que passage d'un route ur
? Ici encore , nous aurions e u de s problè m e s. Le da ta gra m m e IP se ra it bien arrivé jusqu'au routeur 1, et lui
l'a ura it re nvoyé ve rs le procha in route ur sur Inte rnet e n m e tta nt com m e a dre sse IP de stination 140.40.40.13.
Le route ur a yant ce tte a dre sse 140.40.40.13 a urait bie n re çu le da ta gram m e , m a is voya nt que c'é ta it lui
l'a dre sse IP de de stination, il a ura it pris le pa que t pour lui e t la com m unica tion se se ra it a rrê té e là (la couche
4 n'aura it pa s re connu ce pa que t com m e a ppa rtena nt à une connex ion va lide) e t bada boum ... Il e st donc
im pé ratif de ne pas m odifie r le s adre sse s IP lors du tra nsport du da tagra m m e. Le dia logue IP se fait de bout
e n bout entre le s ré se a ux dista nts, a lors que le dia logue Ethe rnet se fa it de proche e n proche sur chacun de s
rése a ux traversé s.

Voici un petit de ssin pour sché m a tise r le s de ux principe s que nous venons d'é voquer.

Ma chine A Ma chine B
| |
---------- ---------- ----------
|R ésea u 1|--Route ur1--|Inte rnet|--R oute ur2--|R é sea u 3|
---------- ---------- ----------
<---------------- Dia logue IP ---------------->
<--- DE ---><-------- DE ---------><--- DE --->

Avec DE = Dialogue Etherne t

NB: Il est ce penda nt possible que le s a dre sse s IP source e t de stina tion soient m odifié e s da ns le ca s de la
tra duction d'a dre sse . Ce ci ne fa isa nt pa s pa rtie inté grante du suje t, je vous invite à lire la faq sur la na t
(traduction d'a dresse )

- Une a utre re m arque que nous pouvons fa ire, e st la foultitude d'é tape s qui ont é té utilisé es pour un sim ple
e nvoi de "bonjour"

www.frameip.com/routage/#2_-_Une_… 7/8
11/2/2010 Le routage
Et e ncore , ce n'e st rie n, e n re ntra nt plus da ns le dé ta il, il y a e ncore bon nom bre d'a utre s com m unications que
nous n'a vons pa s dé ta illé e s qui sont né ce ssa ire s a u dialogue. Et dire que tout ce la se fa it e n quelque s
m illiseconde s et e st com plète m e nt tra nspa rent pour l'utilisa te ur fina l... C'e st qua nd m ê m e bô Inte rne t :-))

9 - Mini lexique
9.1 - A dresse IP

L'a dre sse IP e st un num éro codé sur 4 octe ts pe rm e tta nt d'ide ntifie r une m achine de façon unique sur le
rése a u.

9.2 - Réseau logique

O n a ppe lle rése a u logique un e nse m ble d'a dre sses IP appa rte nant à une m ê m e pla ge d'adre sse s. C e tte
plage est nota m m e nt dé finie pa r l'adre sse de ré se a u e t le m a sque a ssocié.

9.3 - Connexion/interconnexion

Ce s deux te rm e s sont souve nt e m ployé s indiffé re m m e nt, à tort ! O n parle de conne x ion de m a chines a u sein
d'un m ê m e ré se au, e t d'inte rconne x ion de ré se aux e ntre e ux . La conne xion se ra pporte a lors à une notion de
couche 2, alors que l'inte rconnex ion e st une notion de couche 3.

9.4 - Sous-réseau

O n dé finit un sous-ré se a u com m e un sous-e nse m ble d'une pla ge d'a dre sse s ré se a u. C'e st grâce a u m asque
que l'on pe ut dé finir un sous-résea u a u se in d'un ré sea u, e t a insi dé coupe r un résea u e n plusie urs sous-
rése a ux.

9.5 - A RP

ARP est un protocole pe rm e ttant de déte rm ine r une adre sse MAC e n fonction d'une adre sse IP .

10 - Annexes
10.1 - Ressources utilisées

Je m e suis inspiré des conna issa nce s que j'a i pu gla ne r un pe u pa rtout de puis que je fa is du ré sea u, sa ns
m 'a ppuyer sur un docum e nt e n particulie r. Je dois ce penda nt avoue r que j'en ai be aucoup a ppris depuis que
je donne de s cours e n é cole d'ingé nie ur et qu'il faut ré pondre a ux m ultiple s que stions de ce s petite s tê te s
blonde s :-) Ca m 'a pe rm is de m e re m ettre e n que stion e t d'a pprofondir des suje ts que je pe nsa is m a îtriser.
La route ve rs le sa voir e st e ncore longue ! :-)

P our a lle r plus loin sur le sujet, je vous conse ille ra i la le cture du livre de Richa rd Ste ve ns "Le TCP/IP illustré"
qui e st une m ine d'or pour com pre ndre le s m é ca nism e s TC P /IP.

Et sa ns oublie r l'e xce llente fa q sur le s fire wa lls de Sté phane Ca tte a u dont je m e suis inspiré pour la m ise e n
form e. Disponible sur:
http://fr.com p.se curite .fre e.fr/fire wa ll.tx t
N'hé site z pa s à la consulter, on y apprend ple in de chose s.

10.2 - Remerciements

Je re m e rcie nota m m e nt le s pe rsonne s suiva nte s pour le ur le cture a ssidue du cours dura nt sa ré a lisa tion e t
le urs conse ils pré cie ux .

Da vid Ble vin, Eric Be lhom m e, Annie D.

11 - Conclusion
Arf... je vois le bout du tunnel...
Je dois bie n a voue r que j'a i du tourne r le problèm e da ns tous le s se ns a fin de trouver une fa çon cohé re nte
d'aborde r les principe s de routa ge . J'e spè re que le résulta t e st à la ha ute ur de m e s a tte ntes, et surtout qu'il vous
a ura perm is de com pre ndre un peu m ieux le fonctionnem e nt d'un de s principes m a jeur d'Interne t. La
com pré he nsion e n profonde ur du routa ge n'e st vra im ent pa s une chose a isé e . D'a ille urs, il m e re ste un bon
nom bre de questions en suspend aux que lle s je va is e ssa ye r de ré pondre . Pe ut ê tre da ns une suite du cours :-) En
tout ca s, je com pte sur vous pour m e faire un retour e ffica ce sur ce docum e nt. Je m anipule be a ucoup des conce pts
a bordés tous le s jour. Mon oe il sur le suje t n'e st donc pa s très ne uf, e t il e st proba ble que je n'e x plique pa s bie n
ce rta ine s notions. Si de s é lé m e nts ne vous se m ble nt pa s cla ir lors de la le cture du docum e nt, je vous invite à m e
conta cte r à l'a dre sse spé cifié e da ns l'e n-tê te du docum e nt pour m e fa ire pa rt de vos re m arques. Ne néglige z pa s
vos rem a rque s, e lle s m e sont e x trê m em e nt utiles pour am é liore r ce docum e nt, ainsi que m a com pré he nsion
personne lle . Merci de votre a ttention, vous pouvez é te indre votre ordina teur.

12 - Discussion autour de la documentation


Vous pouvez pose r toute s vos questions, vos re m a rque s e t vos ex pé rience s à propos du routa ge . P our cela ,
rende z-vous sur le Forum "TC P-IP ".

13 - Suivi du document
Le 16 Juille t 2009, pa r Ya sse r ZAIRI, Correction du cha pitre 6.5

Le 07 juillet 2003, pa r Eric, de rniè re m ise à jour.

Le 06 janvie r 2002, pa r Eric La litte , cré ation du docum e nt.

Vidéo sur IP CamTrace Surveillance locale ou distante sur réseau d'entreprise. Devis en ligne www.agix.fr
Formations Bus et Réseaux PCI, PCI-X PCI-Express, VME64x, USB IEEE1394, RapidIO, CAN, Ethernet www.mvd-fpga.com
Distributeur Infinera BE FREE : Integrateur des équipements Optique Infinera www.befree-online.fr

mot clé : statique pont adresse ip bgp route router masque passerelle ipv4 igrp vpn tcpip ip voip table
dynamique gateway routeur ipv6 couche 3 routage ospf

Copyright © 2003-2010 Fra m e IP TcpIP . Tous droits ré se rvés. Les m arques e t


m a rque s com m e rcia le s m e ntionné e s appa rtie nnent à leurs propriéta ires
respe ctifs. L'utilisa tion de ce site W e b TcpIP im plique l'a ccepta tion de s
conditions d'utilisa tion e t du rè glem e nt sur le respe ct de la vie privé e.
Sécurité e ntre prise Té lé phonie e ntre prise Ex pert de votre Infrastructure Te st
ADSL Affilia tion

www.frameip.com/routage/#2_-_Une_… 8/8

Vous aimerez peut-être aussi