Vous êtes sur la page 1sur 2

Introduction générale

L’économique du développement est une branche de l'économie qui applique des techniques
modernes de l’analyse économique à l’étude des problèmes économiques, sociaux,
environnementaux et institutionnels. Elle est un ensemble de pratiques publiques et privées
encourageant le développement économique d’un pays ou d'une région, en favorisant la
propension à investir, l’innovation, l’initiative d’entreprendre, la formation, le travail, etc. Elle
s'intéresse aux déterminants de la pauvreté et du sous-développement ainsi qu'aux politiques
à mettre en œuvre pour sortir les pays en développement de la pauvreté. Elle cherche à
comprendre comment les sociétés changent et croissent dans le temps et dans l’espace.
L’objet de l’économie du développement est l’étude du développement économique. Le
développement est un mouvement économique dynamique de type centrifuge tourné vers le
« Bien-être » matériel dans le monde réel (choix académique).
Pour Sen, le bien-être d'un individu doit dépendre de ce que l'individu peut réaliser ou réalise
à partir des biens qu'il possède (c'est ce que Sen appelle "functionnings" « modes de
fonctionnement »). C’est à partir de cette notion de fonctionnements que Sen met en
évidence le concept de « capabilities ou capabilité ».Pour lui, le concept de capabilités
constitue une bonne mesure de ce qu'il faut entendre par bien-être : il désigne la liberté d'une
personne de maximiser ses functionings (fonctionnements). Il s’agit des valeurs universelles
qu’il faut garantir à l'individu pour lui permettre de maximiser ses capabilités (ensemble de
possibilités).
Pour SEN, les valeurs du développement sont donc celles qui libèrent l’individu :
 Emancipation des sources primaires d’asservissement : nourriture, abri, santé,
protection contre les aléas, etc.
 Emancipation des sources secondaires d’asservissement : l’éducation qui libère de
l'ignorance, la bonne gouvernance qui libère de l’arbitraire d’un dictateur, etc.
Le développement doit être compris comme un processus multidimensionnel qui ne se limite
pas à l’augmentation du RNB. Le challenge du développement est d’améliorer la qualité
devie.Car le bien être concerne tout le monde. Il permet d’allonger l’espérance de vie qui est
le bien le plus précieux à préserver.
Aujourd’hui sur le plan académique, le développement est définie dans l’approche New
DéveloppementConcept (NDC) comme étant la combinaison de la croissance économique, le
développement humain et le développement durable. La croissance économique concerne
l’augmentation de la richesse tout en cherchant l’efficacité économique, à travers des modes
de production et de consommation durables. Le développement humain se rapport surtout à
la satisfaction des besoins humains et répondre avec un objectif d’équité sociale, en favorisant
la participation de tous les groupes sociaux sur les questions de santé, logement,
consommation, éducation, emploi, de culture, etc. Et, le développement durable prend en
compte la préservation de l’environnement, l’amélioration et valorisation de l’environnement
et les ressources naturelles sur le long terme, en maintenant les grands équilibres écologiques,
en réduisant les risques et en prévenant les impacts environnementaux.
L’étude du développement se rapporte à un champ1. L’étude du développement ne se limite
plus aux seuls "pays en développement". Il y’a trois (3) critères délimitant le champ d’étude
du développement : critère administratif, géographique et économique.
Administrativement, ces pays sont caractérisés par l’inefficacité de leur appareil administratif,
la manipulation par les puissances dominantes et sont enregistrés auprès des institutions de
gestion de développement pour recevoir de l’aide au développement2. En outre
géographiquement, il s’agit des pays d’Afrique, d’Asie et de l’Amérique latine. Les pays en
développement constituant la « périphérie » ont été considérés comme qualitativement
différents des pays capitalistes à revenu élevé et des ex pays à économie planifiée constituant
le « noyau ». Enfin, économiquement, ces pays sont caractérisés par la faiblesse du revenu par
tête, la fécondité élevée, la prépondérance des entreprises multinationales, la dépendance
culturelle, l’émigration massive, etc.
Au-delà de cette introduction générale, ce cours est divisé en cinq chapitres. Le premier
chapitre aborde la trajectoire du développement. Il s’agit de montrer que le développement
est un mouvement dynamique à travers les grandes révolutions économiques qui ont
marquées l’histoire du développement depuis l’origine de l’humanité jusqu’à nos jours. Dans
le deuxième chapitre, il sera question de la mesure du développement. Le troisième chapitre
nous parlera des approches dualistes de nos économies. Le quatrième chapitre abordera la
Microanalyse du développement et enfin le cinquième chapitre examinera la rationalité de
l’agent du développement dans les PED.

1
Il s’agit du domaine d’étude du développement.
2
On les appelle les économies assistées.