Vous êtes sur la page 1sur 6

MATHS Term LN et EXP CORRIGES

1. FONCTION EXPONENTIELLE

Exercice 1.1 propriétés algébriques


Simplifier les expressions suivantes.
a. exp ( −2 ) × exp ( 4 )

exp ( −2 ) × exp ( 4 ) = exp ( −2 + 4 ) = exp (2 )


1
b.
exp ( −5 )

= exp ( − ( −5 ) ) = exp ( 5 )
1
exp ( −5 )

c. ( exp ( 2 ) )
3

( exp (2) ) = exp ( 2 × 3 ) = exp ( 6 )


3

d. ( e x + e − x ) − ( e x − e − x )
2 2

(a + b) − ( a − b ) = 4 ab , donc ( e x + e − x ) − ( e x − e − x ) = 4e x e − x = 4
2 2 2 2

Compléter les égalités suivantes.


2
ex + 1 e6 x  e3 x 
e. e + e x −x
= e (1 + e
x −2 x
) f. 1 + e −x
= g. 2 =  
ex x  x 

Exercice 1.2 équations


Résoudre les (in)équations suivantes.
a. exp ( 2 x − 1 ) = e

exp ( 2 x − 1 ) = e1 ⇔ 2 x − 1 = 1 ⇔ x = 1 .
+x
=1
2
b. e x
+x
= e 0 ⇔ x2 + x = 0 ⇔ x ( x + 1 ) = 0 ⇔ x = 0 ou x = −1 .
2
ex

c. e2 x + 2e x − 3 = 0
Posons X = e x avec X > 0. e2 x + 2e x − 3 = 0 ⇔ X 2 + 2 X − 3 = 0 . Les racines de ce polynôme sont –3 et 1.
Seule la valeur 1 est une possibilité pour X. Donc e x = 1, soit x = 0.
ex + 3
d. >0
ex − 1
e x + 3 > 0 et e x − 1 > 0 e x − 1 > 0  x>0
e +3
x
  
>0⇔ ou ⇔  ou ⇔ ou .
e −1
x
  
 e + 3 < 0 et e − 1 < 0 e + 3 < 0
x x x
impossible

Exercice 1.3 étude


1) Soit la fonction f1 à étudier sur ℝ + définie par f 1 ( x ) = xe − x . On appelle C1 sa courbe représentative.
2

a. Montrer que f 1′( x ) = e − x − 2 x2 e − x . En déduire le sens de variation de f1.


2 2

xe− x est vu comme u × v . f1′( x ) = u ′v + uv′ = 1 × e − x + x × −2 xe − x = ( 1 − 2 x 2 ) e − x .


2 2 2 2

1
MATHS Term LN et EXP CORRIGES
1 1
f1′( x ) > 0 ssi 2 x 2 < 1 ⇔ x2 <
⇔x< (n’oublions pas que l’étude est à mener sur ℝ + ).
2 2
 1   1 
f1 est donc strictement croissante sur  0 ;  et décroissante sur  ; + ∞ .
 2  2 
b. On appelle ∆ la droite d’équation y = x . Déterminer la position de C1 par rapport à ∆.

( )
f 1 ( x ) − x = x e − x − 1 . Sur ℝ + , e− x < 1 . Ainsi, C1 est en-dessous de ∆.
2 2

2) On note f3 la fonction définie par f 3 ( x ) = x 3e − x . On appelle C3 sa courbe représentative.


2

a. Etudier le sens de variation de f3 sur ℝ + .

x3e− x est vu comme u × v . f 3′ ( x ) = u ′v + uv′ = 3 x2 × e− x + x 3 × −2 xe− x = x2 ( 3 − 2 x 2 ) e− x .


2 2 2 2

3 3
f 3′ ( x ) > 0 ssi 3 − 2 x 2 > 0 ⇔ x 2 <
⇔x< (sur ℝ + ).
2 2
 3  3 
f3 est donc strictement croissante sur  0 ;  et décroissante sur  ; + ∞ .
 2  2 
b. Etudier la position relative de C1 et C3.
f 3 ( x ) − f1 ( x ) = ( x 3 − x ) e− x = x ( x 2 − 1 ) e− x .
2 2

C1 est au-dessous de C3 si x > 1 et au-dessus sinon.

Exercice 1.4 vrai ou faux


Pour tout réel m, on considère l’équation suivante, d’inconnue réelle x : ( Em ) : e2 x − 2e x − m = 0 .
a. L’unique valeur de m pour laquelle x = 0 est solution de l’équation ( Em ) est m = 0.
b. Pour toute valeur de m, l’équation ( Em ) admet au moins une solution.
c. Si – 1 < m < 0, l’équation ( Em ) a deux solutions positives.
d. Si m > 0, l’équation ( Em ) a une unique solution.

a. FAUX. Si x = 0 est solution de l’équation, alors e0 − 2e0 − m = 0 ⇔ 1 − 2 − m = 0 ⇔ m = −1 .


b.c.d. Remarques : l’équation ( Em ) se traduit en X 2 − 2 X − m = 0 avec X = e x , qui est donc forcément
positif. Le discriminant de cette équation du second degré est ∆ = 4 + 4 m = 4 ( 1 + m ) .
b. FAUX. Le discriminant est négatif si m < –1.
2 −2 1 + m
c. FAUX. Les solutions de X 2 − 2 X − m = 0 sont X 1 = = 1 − 1 + m : 0 < X 1 < 1 , et
2
X 2 = 1 + 1 + m > 1 . Revenons à x : 0 < e x1 < 1 ⇔ x1 < 0 et e x2 > 1 ⇔ x2 > 0 .
d. VRAI. m > 0 ⇒ X 1 = 1 − 1 + m < 0 et X 2 = 1 + 1 + m > 2 . Revenons à x : e x1 < 0 est impossible et
e x2 > 2 est possible et donne lieu à une unique valeur de x2.

Exercice 1.5 vrai ou faux


Soit f la fonction définie sur ℝ par : f ( x ) = xe2 x − 1 .
 1 
a. Pour tout x ∈ℝ , f ′ ( x ) = ( x + 1 ) e2 x . b. f est croissante sur  − ; + ∞  .
 2 
c. lim f ( x ) = +∞ . d. lim f ( x ) = −∞ .
x →+∞ x →−∞

e. L’équation f ( x ) = −1 admet une et une seule solution.

2
MATHS Term LN et EXP CORRIGES
a. FAUX. xe2 x est vu comme u × v . f ′ ( x ) = u ′v + uv ′ = 1 × e2 x + x × 2e2 x = ( 2 x + 1 ) e2 x .
 1 
b. VRAI. Sur  − ; + ∞  , f ′ ( x ) ≥ 0 .
 2 
c. VRAI.
ex
d. FAUX. Un théorème de comparaison donne lim = +∞ pour tout réel a.
x →+∞ x a

e2 x
Par passage au carré : lim = +∞ . En choisissant a = 1 et en inversant : lim xe −2 x = 0 .
x →+∞ x a x →+∞

Par changement de signe : lim xe = 0 ; finalement, lim f ( x ) = −1 .


2x
x →−∞ x →−∞

2. FONCTION LOGARITHME NEPERIEN

Exercice 2.1 propriétés algébriques


Simplifier les expressions suivantes.
a. ln 2 2 ( )
( )
ln 2 2 = ln (2 ) + ln ( 2 ) = ln (2) + 12 ln (2) = 23 ln (2 )
3
b. ln ( 6 ) − ln  
2
3
ln ( 6 ) − ln   = ln ( 3 × 2 ) − ( ln ( 3 ) − ln ( 2 ) ) = ln ( 3 ) + ln ( 2 ) − ( ln ( 3 ) − ln ( 2 ) ) = 2 ln ( 2 )
2
 2 
c. ln  3 
e 

ln  3  = ln ( 2 ) − ln ( e 3 ) = ln ( 2 ) − 3 ln ( e ) = ln ( 2 ) − 3
2 
e 
d. ln (16 ) + ln ( 4 )

ln (16 ) + ln ( 4 ) = ln ( 24 ) + ln ( 22 ) = 4 ln ( 2 ) + 2 ln ( 2 ) = 6 ln ( 2 )

e.
ln ( 8)
ln ( 2 )

( 8 ) = 2 ln (8 ) = ln (8 ) = ln (2 ) = 3 ln (2) = 3
1 3
ln
ln ( 2 ) 1 ln (2 ) ln (2 ) ln ( 2 ) ln ( 2 )
2

Exercice 2.2 domaine de définition


Etudier les domaines de définition des fonctions suivantes.
a. f ( x ) = ln ( x2 )

x2 > 0 ⇔ x ≠ 0. D = ℝ*

b. g ( x ) = ln e x − 1( )
e x − 1 > 0 ⇔ e x > 1 ⇔ x > 0. D = ℝ*+

3
MATHS Term LN et EXP CORRIGES

(
c. h ( x ) = ln e x − e− x )
e x − e− x > 0 ⇔ e x > e− x ⇔ e2 x > 1 ⇔ x > 0. D = ℝ*+
1
d. k ( x ) =
ln x − 1
 x>0 x > 0
 ⇔ . D = ℝ* \ {e} = ]0 ; e[ ∪ ]e ; + ∞[
ln x ≠ 1  x ≠ e

Exercice 2.3 étude


Pour tout réel x > 0 on pose : f ( x ) = x − 1 − ln x . Déduire de l’étude de f que ln x ≤ x − 1 .

La question revient à établir que f ( x ) ≥ 0 . Etudions les variations de cette fonction.


1
. f ′ ( x ) > 0 ⇔ x > 1 . La fonction f est strictement décroissante sur ]0 ; 1[ et strictement
f ′( x ) = 1 −
x
croissante sur ]1 ; + ∞ [ . Elle atteint donc son minimum en x = 1 et ce minimum vaut f ( 1 ) = 0 .
La fonction f est donc effectivement positive.

Exercice 2.4 limite


Soit f la fonction définie sur ]0 ; + ∞ [ par f ( x ) = x − ln x .
1) Etudier les variations de f sur ]0 ; + ∞ [.
1
. f ′ ( x ) > 0 ⇔ x > 1 . La fonction f est strictement décroissante sur ]0 ; 1[ et strictement
f ′( x ) = 1 −
x
croissante sur ]1 ; + ∞ [ . Elle atteint donc son minimum en x = 1 et ce minimum vaut f (1 ) = 1 .

2) En déduire, sur ]0 ; + ∞ [, ln x ≤ x .
f ( x ) étant positive, cela implique que ln x ≤ x et en notant x = a , ln a ≤ a pour tout réel a.
ln x
3) Donner un encadrement de quand x > 1.
x
1
ln x
ln x x 1 ln x 2 ln x 2
ln x ≤ x ⇔ ≤ ⇔2 ≤ ⇔ ≤ . Ainsi, 0 < ≤ .
x x x x x x x x
ln x
4) Que pouvez-vous dire de la limite de en + ∞ ?
x
2 ln x
tend vers 0, donc également.
x x

Exercice 2.5 avec une suite


1) On admettra que pour tout réel x positif, ln (1 + x ) ≤ x . En déduire que pour tout entier naturel n non
1
nul, ln ( n + 1) ≤ ln ( n ) + .
n
  1   1 1
ln ( n + 1 ) = ln  n  1 +   = ln ( n ) + ln  1 +  ≤ ln ( n ) + .
  n   n n

2) Soit la fonction f : x ֏ x + e − x . Démontrer que f ( ln ( n ) ) = ln ( n ) +


1
.
n

f ( ln ( n ) ) = ln ( n ) + e − ln ( n ) = ln ( n ) +
1 1
ln ( n )
= ln ( n ) + .
e n

4
MATHS Term LN et EXP CORRIGES

3) On considère la suite ( u n )n ≥ 1 à termes positifs, telle que u1 = 0 et u n +1 = un + e − un . Démontrer par


récurrence que un ≥ ln ( n ) . (on admettra que la fonction f est croissante sur ℝ + ).

Initialisation – Pour n = 1 : u1 = 0 ≥ ln (1 ) .
Récurrence – Hypothèse : à un rang n, un ≥ ln ( n ) . A-t-on alors un + 1 ≥ ln ( n + 1 ) ?

f ( ln ( n ) )
1
u n + 1 = u n + e − un = f ( u n ) ≥ = ln ( n ) + ≥ ln ( n + 1) .
f croissante question 2 n question 1
4) En déduire la limite de la suite ( u n )n ≥ 1 .

un ≥ ln ( n ) ⇒ lim un = +∞ .
n →+∞

Exercice 2.6 vrai ou faux


Soit f la fonction définie par : f ( x ) = ln ( ln x ) , D son ensemble de définition, et C sa courbe
représentative.
a. On a : D = ℝ* .
1
b. Pour tout x ∈ D , f ′ ( x ) = .
x ln x
x −e
c. Une équation de la tangente à C au point d’abscisse x = e est y = .
e
f (b) − f ( a ) 1
d. Pour tous réels a et b vérifiant b > a ≥ e, on a : >
b−a e

a. FAUX. Pour que ln ( ln x ) soit défini, il faut que ln x soit strictement positif, donc que x soit strictement
supérieur à 1.
1
u′ 1
b. VRAI. La dérivée de ln ( u ) est , soit ici avec u = ln x : f ′ ( x ) = x = .
u ln x x ln x
c. VRAI. Au point d’abscisse x = e, l’équation de la tangente est :
1 x−e
y = f ′ ( e )( x − e ) + f ( e ) = ( x − e ) + ln ( ln e ) = +0
e e
d. FAUX. Le théorème des accroissements finis assure que si f est une fonction de classe C² sur un
intervalle, alors pour tous a et b intérieurs à cet intervalle il existe un réel c entre a et b tel que
f (b ) − f ( a ) 1 1 1
= f ′ ( c ) . Ici, f ′ ( c ) = et comme c > a ≥ e, c ln c > e ln e ⇔ c ln c > e ⇔ < .
b−a c ln c c ln c e

Exercice 2.7 vrai ou faux


ln x
Soit f la fonction définie sur ℝ*+ par : f ( x ) = x + 1 + et C sa courbe représentative.
x2
a. lim f ( x ) = +∞ . b. Pour tout x ∈ ℝ* , f ( x ) ≥ 0 .
x →0

c. C admet la droite d’équation y = x + 1 comme asymptote.


d. C admet la droite d’équation x = 0 comme asymptote.

ln x
a. FAUX. Un théorème de comparaison donne lim = −∞ pour tout réel a > 0.
x →0 x a

b. FAUX. La réponse a. nous indique que pour x suffisamment faible, f ( x ) devient négatif.
ln x
c. VRAI. Un théorème de comparaison donne lim = 0 pour tout réel a > 0.
x →+∞ xa
d. VRAI. voir réponse a.

5
MATHS Term LN et EXP CORRIGES