Vous êtes sur la page 1sur 43

Ecole Supérieure de technologie

Fès Université sidi Mohamed ben


Abdallah

2012/2013

Rapport de stage

Réalisé par : Chaimaa AGBI


Filière : Gestion Logistique et Transport
Encadré par : Mr Samir JEBBOURI
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

REMERCIEMENTS

Ce travail n’aurait pas pu être réalisé sans l’aide précieuse des équipes du
département de trafic des conteneurs et sa division LOGISTIQUE de Marsa Maroc,
au port de Casablanca c’est pour cela que je leur adresse un grand remerciement et
une énorme reconnaissance pour leur soutien.

Je tiens à remercier particulièrement mon tuteur d’entreprise Mr. Samir JEBBOURI


qui m’a offert l’opportunité de faire partie d’une équipe dynamique et motivée, qui m’a
considérablement guidée, qui a été à l’écoute et qui m’a fourni des conseils
pertinents

Je remercie également, Mr .Abdelkrim, Mr. REGURAGUI, Mr. MOURID, Mr. TAIF


pour leurs présences et leurs soutiens, Aussi à Marsa Maroc à qui j’exprime ma
gratitude pour m’avoir fourni les conditions nécessaire pour le bon déroulement du
stage.

Je tiens également à remercier tous le corps administratif de l’école supérieure de


technologie « EST »

La logistique portuaire, c’est notre métier


Satisfaire nos clients, c’est notre raison d’être

2
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah
SOMMAIRE
Partie théorique :
Chapitre 1 : secteur portuaire

1) Les intervenants du secteur

Chapitre 2 : MARSA MAROC

1) Création de MARSA MAROC


2) Présentation
3) Objets et missions
4) Orientation et Stratégie
5) Identification de la société
6) Statut et mode de gouvernance
7) Ports gérés par MARSA MAROC
8) Organisation
9) Activité et service
10) Quelques chiffres
11) Sujet de stage

Partie pratique :

I. Diagnostic
1) Présentation du magasin 14
2) Etat de lieu
3) Flux physique actuel
4) Résumer des diagnostique et constations
5) Problématique

II. Propositions et solutions


1) Dimensionnement statique du magasin
2) Définition des familles logistiques
3) Calcule des surfaces
4) Proposition de réorganisation
5) Elaboration des procédures

Conclusion

3
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

INTRODUCTION
Au-delà d’enrichir mes connaissances, ce stage dit d’observation a constitué
pour moi un premier contact avec le monde du travail. Il m’a permis d’approcher le
milieu du transport et de m’arrêter sur les contraintes matérielles et humaines
inhérents à l’activité de l’entreprise.

Ce stage à été une occasion d’approcher de près le monde professionnel


dans lequel nous serons plongés dans quelques années, le principal objectif du
stage à été de pouvoir connaître comment est organisée et comment fonctionne une
entreprise.

Les entretiens que j’ai pu avoir avec les employés des différents services de la
société m’ont permis de donner une cohérence à ce rapport.

Le secteur du transport est représenté comme vital pour le développement


économique du pays, et est sujet à des reformes tous azimuts en terme de mise à
niveau des professionnels, d’extension et de réalisation de nouvelles infrastructures,
de modernisation technologique, de qualification en ressources humaines, et enfin
de libéralisation totale, cadrée, ou progressive.

En effet, ce secteur en profonde mutation au Maroc, se veut volontaire,


performant, et compétitif sur le double volet de la croissance domestique et externe,
préfigurant ainsi l’image du Maroc de l’avenir.

4
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

Le transport portuaire, revêt une importance capitale dans ce secteur, grâce


notamment à la longueur du littoral marocain (3500 KM), aux investissements
conséquents consentis pour le développement du port de Casablanca et sa
modernisation, ainsi qu’aux progrès concrétisés dans le créneau de son éventuelle
libéralisation.

Ce vaste domaine qu’est la logistique portuaire présente de nombreuses


opportunités pour l’effectuation de travaux de recherche au sein du port de
Casablanca. Je me suis donc proposé d’en traiter un aspect.

Ce rapport visera donc, dans un premier temps à présenter l’organisme


d’accueil (MARSA MAROC), ainsi que ses différentes activités, pour ensuite exposer
le processus import et celui d’export ainsi que les problèmes actuels que connaît le
port de Casablanca qui pèsent sur le délai de séjour, avant de procéder à
l’énumération de certaines mesures à prendre pour y remédier.

5
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

PARTIE THEORIQUE

I. Secteur portuaire

1. LA SOCIETE D’EXPLOIATATION DES PORTS

La SODEP

Elle exerce une mission de gestion et d’exploitation de la majorité des ports


nationaux mis à part le port de Tanger Méditerranée confiée à l’Agence Spéciale
Tanger Méditerranée (TMSA). La SODEP, devenu au cours de l’exercice 2008
Marsa Maroc, gère ainsi l’ensemble des activités commerciales des différentes
plates-formes portuaires réparties sur l’ensemble du territoire marocain.

Elle assure deux missions principales : La gestion et la maintenance des ports et les
activités dites commerciales qui englobent la manutention, le magasinage des
marchandises, le pilotage, le remorquage, l’amarrage, l’avitaillement en eau des
navires, le pesage et la location de matériels.

L’AGENCE NATIONALE DES PORTS (ANP)

La création de la SODEP s’est accompagnée par la création de l’Agence Nationale


des Ports (ANP) qui est en charge de tout le volet réglementaire lié à la gestion et au
développement des ports marocain.

Parmi ses attributions, on peut citer : L’octroi des concessions et des autorisations
d’exploitation des activités portuaires et l’octroi des autorisations d’occupations
temporaires du domaine public portuaire.

6
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

LA DIRECTION DE LA MARINE MARCHANDE

En application du décret n° 2-94-858 de 1995, la DMM est l’organe principal de


régulation du transport maritime

Elle est en charge de : l’inspection de la flotte nationale, la délivrance des certificats


de navigation, le respect des normes internationales par les navires et la sûreté
maritime.

Par ailleurs, la DMM est aussi responsable des attributions des lignes maritimes tout
en se conformant aux accords bilatéraux entre le Maroc et les pays partenaires.

II. MARSA MAROC

1) Création de MARSA Maroc

Marsa Maroc, société d’exploitation des ports, créée conformément au décret


n°284844 du premier janvier 2007 pris pour application de la loi 15-02 promulguée
par le dahir 184194 du 05 janvier 2007 portant création de la SODEP au nom
commercial Marsa Maroc.

2) Présentation

La société d’exploitation des ports est une société anonyme à conseil de


surveillance et directoire, et à capital public. Son métier est l’exploitation de
terminaux portuaires, à travers l’exercice des services aux navires et des services
aux marchandises.
Elle intervient comme exploitant commercial dans les ports de Nador, Tanger,
Mohammedia, Casablanca, Jorf Lasfar, Safi, Agadir, Laâyoune et Dakhla. Au cours
de l’année écoulée, elle a réalisé 38,7 millions de tonnes dont 12,6 millions de vracs
liquides et 11,4 millions de vracs solides.

7
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

Pour sa première année d’activité, Marsa Maroc a réalisé un chiffre d’affaires


en 2007 de 1,96 milliard de DH et un résultat net de 349 millions de DH, avec un
programme d’investissement de 145 millions de dollars entre 2007 et 2009. L’effectif
global de Marsa Maroc est de plus de 2147 collaborateurs, dont 949 dans l’exécution
qualifiée, 744 dans la maîtrise et 255 dans l’encadrement supérieur. Ces personnes
sont issues du dégraissage de l’effectif de l’ODEP, à travers l’opération du départ
volontaire et la répartition des effectifs entre l’ANP et Marsa Maroc.

3) Objet et missions

Marsa Maroc a pour objet l’exploitation, en concurrence avec d’autres


opérateurs, des terminaux et quais concédés par l’ANP.

La mission principale de Marsa Maroc est le traitement dans les meilleures


conditions de délai, de coût et de sécurité, de l’ensemble des navires et des
marchandises transitant par les ports marocains.
Ainsi Marsa Maroc s’occupe de l’exploitation portuaire par des services rendus aux
navires et à la marchandise depuis l’arrivée du navire jusqu’à la livraison de la
marchandise à son propriétaire.
Elle s’occupe de :

- La maintenance des terres pleines, des voies ferrées et réseaux ;


- La construction et la maintenance des magasins et hangars ;
- La maintenance des ouvrages d’accostage ;
- La gestion du domaine public maritime et ses annexes ;
- La gestion du domaine public maritime dans l’enceinte portuaire ;
- La gestion des cales de halage et des cales sèches.

8
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

4) Orientation et Stratégie :

Marsa Maroc envisage d’élargir son potentiel de création de valeur à travers le


développement de plusieurs axes stratégiques :

- Offrir des services innovants à valeur ajoutée pour ses clients, en termes de
logistique portuaire

- Diversifier ses activités par l’intégration de la chaîne logistique portuaire : exemple


du transport terrestre

- Développer son activité de base géographiquement, en exploitant de nouveaux


terminaux aussi bien au niveau national qu’international ;

- Se positionner comme acteur de référence dans son domaine au niveau de la


région notamment l’Afrique de l’Ouest. La réalisation de cet axe stratégique passe
notamment par la recherche d’alliances et par la recherche d’opportunités de
partenariat avec des ports de la région, afin de bénéficier de l’échange d’expériences
en matière d’exploitation (formation, système d’information, maintenance)

- Mettre le client au coeur de la stratégie

- Accélérer la simplification des procédures portuaires : automatisation des


transactions quotidiennes, généralisation de l’échange de données informatisées

- Parachever la réforme du système des prix à travers une tarification unifiée

- Améliorer les indicateurs de performance du service, à l’acquisition d’engins


performants et l’automatisation des terminaux ;

- Adopter une gestion commerciale de la relation client, à travers la personnalisation


et la différenciation du service selon les besoins des clients et la conclusion de
contrats commerciaux.

9
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

5) Identification de la société

Société d’Exploitation des


Raison sociale
Ports

Nom de marque : Marsa Maroc

Date de création : 1er Décembre 2006


: Société Anonyme à Directoire
Statut juridique
et Conseil de Surveillance

Capital Social : 733.956.000 DH


: 175, Bd Zerktouni-20 100
Siège social
Casablanca - Maroc

Président du : Mohammed ABDELJALIL


Directoire

Secteur :
Gestion de terminaux et quais portuaires
d’activité

Chiffre d’Affaires : 2.372 MDH

Effectif * : 2251 collaborateurs

Trafic global * : 36 Millions de tonnes

Sites opérés : 10 à savoir Nador, Al Hoceima, Tanger, Mohammedia,


Casablanca, Jorf Lasfar, Safi, Agadir, Lâayoune, Dakhla

10
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

6) Ports gérés par Marsa Maroc

L’organisation de Marsa Maroc est fondée sur le principe de la


décentralisation avec des responsabilités claires et des moyens de gestion et d’auto
contrôle.
Si la direction générale définit la stratégie et joue un rôle de support vis-à-vis des
Directions d’Exploitation aux Ports, elle laisse une large autonomie de gestion à ces
dernières. Les Directions d’Exploitation aux Ports définissent leurs objectifs,
élaborent leurs budgets et gèrent leurs propres ressources.

Opérateur de logistique portuaire, Marsa Maroc exploite des terminaux et


quais dans le cadre de concessions et offre une gamme de services diversifiée :

·Services aux navires : pilotage, remorquage, lamanage, avitaillement


·Services aux marchandises : manutention (à bord et à quai), magasinage, pointage,
pesage, empotage et dépotage de conteneurs et remorques
·Services connexes : débardage, gerbage de la marchandise, chargement et
déchargement des camions
·Information en temps réel.

11
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

7) Statut et mode de gouvernance

Marsa Maroc a été dotée à sa création, le 1er Décembre 2006, d’un statut de Société
Anonyme. Avec ce nouveau statut, Marsa Maroc bénéficie d’une plus grande
souplesse de gestion lui permettant une meilleure réactivité dans un secteur qui
évolue rapidement.

L’adoption du statut de Société Anonyme s’est accompagnée d’un mode de


gouvernance novateur :

 Le Conseil de Surveillance exerce le contrôle permanent de la gestion de la


Société par le Directoire et approuve les grandes orientations stratégiques de
la Société.
Le Conseil de Surveillance est présidé par M. Karim GHELLAB, ministre de
l’Equipement et du Transport. Il y siège également 4 autres membres
représentant le ministère des Finances et de la Privatisation, le Fonds Hassan
II et le ministère de l’Equipement et du Transport.

 Le Directoire constitue l’organe de gestion de la Société. A ce titre, il est


investi de larges pouvoirs pour prendre toute décision d’ordre commercial,
technique, financier, ou social. Le Directoire compte 5 membres et est présidé
par M. Mohammed ABDELJALIL.

12
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

8) Organisation

Une société d’exploitation des ports avec un capital social de 733.956.000 DH


et un chiffre d’affaire de 2.359.993 KDH ; MARSA MAROC a été dotée à sa création,
le 1er Décembre 2006, d’un statut de Société Anonyme. Avec ce nouveau statut, Elle
bénéficie d’une plus grande souplesse de gestion lui permettant une meilleure
réactivité dans un secteur qui évolue rapidement.

L’adoption du statut de Société Anonyme s’est accompagnée d’un mode de


gouvernance novateur.

Le Conseil de Surveillance exerce le contrôle permanent de la gestion de la


Société par le Directoire et approuve les grandes orientations stratégiques de la
Société. Le Conseil de Surveillance est présidé par M. Karim GHELLAB, ministre de
l’Equipement et des Transports. Il y siège également 4 autres membres représentant
le ministère des Finances et de la Privatisation, le Fonds Hassan II et le ministère de
l’Equipement et des Transports

Le Directoire constitue l’organe de gestion de la Société. A ce titre, il est


investi de larges pouvoirs pour prendre toute décision d’ordre commercial, technique,
financier, ou social. Le Directoire compte 5 membres et est présidé par M.
Mohammed ABDELJALIL.

13
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

9) Organigramme

14
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

10) Activités et services

 Mission : créer de la valeur

Parce qu’elle est au cœur de la logistique du commerce, Marsa Maroc s’est


assignée comme mission de rechercher la création de valeur à chaque maillon de la
chaîne logistique portuaire.

 Un large éventail de services

Opérateur de logistique portuaire, Marsa Maroc exploite des terminaux et


quais dans le cadre de concessions et offre une gamme de services diversifiée :

Services aux navires: pilotage*, remorquage*, lamanage, avitaillement;


Services aux marchandises: manutention (à bord et à quai), magasinage, pointage,
pesage, empotage et dépotage de conteneurs et remorques ;
Services connexes: débardage, gerbage de la marchandise, chargement et
déchargement des camions; Information en temps réel.

15
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

 La maîtrise de chaque segment d’activité

Marsa Maroc bénéficie d’une implantation multi sites dans 10 ports du


Royaume. Cette diversité lui a conféré la maîtrise de plusieurs segments d’activité :
- le conteneur
- le roulier
- les passagers
- les vrac solides et les vrac liquides conventionnelles.

Pour répondre aux besoins spécifiques de chaque activité, Marsa Maroc met à la
disposition de ses clients des installations dotées d’équipements et de ressources
humaines spécialisés ainsi qu’une organisation adaptée.

11) Quelques chiffres

16
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

- Le trafic conteneurisé durant cette période était remarquablement en


croissance, vu que MARSAMAROC vient d’être crée. Grâce à ses nouvelles
méthodes, MARSAMAROC a su hausser le niveau des prestations aux
clients, d’où l’augmentation du trafic pendant l’année 2007 comparé à 2006.

- Récemment, et de point de vue global, l’activité de MARSAMAROC ne cesse


de régresser, vue l’arrivée des concurrents sur le marché portuaire (
Somaport, dépoteurs indépendants), qui proposent des offres et des services
plus intéressant en matière de qualité et de cout

12) Sujet de stage

Les échanges commerciaux par voies maritimes sont généralement les plus
répandues. Le port de Casablanca demeure l’un des ports les plus importants, compte
tenu du volume des échanges commerciaux qui s’y passent quotidiennement.

17
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

L’une des principales activités liées aux échanges commerciaux au port, et dont
MARSAMAROC porte un grand intérêt, est celle du dépotage/empotage des
remorques et des conteneurs.
Lorsque deux clients ou plus souhaitent regrouper leurs marchandises dans un
conteneur ou dans une remorque afin qu’elles soient exporter, on parle d’empotage.

Dans le cas contraire, lorsqu’un conteneur ou une remorque contient les marchandises
de deux clients ou plus, il faudra séparer ces marchandises en vidant le conteneur ou
la remorque afin que chaque client puisse récupérer son bien, dans ce cas, on parle
de dépotage.

Cette activité a connue une forte croissance pendant une certaine période, mais
depuis que MARSAMAROC a eu à faire face à la concurrence, cette activité a
fortement régressé, chose qui à pousser l’entreprise à essayer de trouver le moyen de
récupérer son image et ses clients.

MARSA MAROC ne manque pas de moyen de manutention, et le magasin alloué à


cette activité, le PA14, est bien situé et dispose de plusieurs atouts (espace, proximité
des sorties, du terminal de repos des conteneurs..).

Dans une première partie, on procèdera à un diagnostique du magasin 14 tout en


éclairant ses point forts et ses points sensibles.

A partir des constatations effectuées, des propositions d’amélioration seront


proposées ainsi qu’une procédure décrivant la démarche à suivre pour le bon
fonctionnement du magasin, et par conséquent, de l’activité.

18
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

Partie pratique

I. Diagnostic :

1) Présentation du magasin 14 :
Les conteneurs et remorques débarqués des navires ou qui y sont embarqués ne
contiennent pas toujours que la marchandise d’un seul client.
Dans ce cas, on parle de « groupage » et de « dégroupage », c'est-à-dire que deux
clients ou plus ont leurs marchandises groupées dans un seul conteneur ou
dans une seule remorque et doivent les dépoter afin de les récupérer, ou
l’inverse dans le cas d’export (empotage).

Le PA14 ou le magasin 14 est l’un des nombreux dépôts de MARSAMAROC au port


de Casablanca, mais il est le seul jusqu’à présent consacré aux activités de
dépotage et d’empotage, qui commencent à croître, vue la mobilisation de
MARSA MAROC pour regagner des parts de marché de ces activités qui
demeurent très importantes.

19
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

2) Etat de lieu :

Le magasin se situe à proximité de la zone de repos des conteneurs déchargés des


navires, et à quelques pas de la porte 3 du port.
Il s’étale sur une superficie de 3850m² environ, comprenant un bureau pour le chef
magasinier, un autre pour les magasiniers et on y trouve un emplacement d’environ
110 m² prévu pour les visites douanières.
Un hangar se situe à côté du magasin 14 consacré aux produits dits
dangereux.

Le magasin s’occupe de charger et de décharger tout type de conteurs et


remorques.
Il reçoit aussi de la marchandise dite « diverse », au sens qu’elle n’est pas mise en
conteneurs, mais plutôt en caisses en bois ou en métal, ou mise à nue sur des
palettes.

20
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

3) Flux physique actuel :

Le plan ci-dessus représente l’état actuelle du magasin 14, les flux d’entrées et de
sorties ainsi que la disposition des marchandises qui y sont stockées.
Le magasin dispose de Cinq larges portes, mais une seule est utilisée ce qui
perturbe la bonne démarche du travail. En effet, quel que soit le temps, ou le nombre
de conteneurs ou de remorques à dépoter ou à emporter, ou le nombre des sorties
de marchandises simultanées, c’est l’unique porte utilisée.
Aussi, les marchandises stockées sont déposées de façon aléatoire, sur les
travées ou dans des endroits libres sans qu’il y’ai une méthode adéquate de
gestion.

Il a été quasiment impossible de quantifier de façon significative le flux


physique, vue le caractère très aléatoire des arrivées et des sorties de
marchandises du magasin.
Il est vrai que MARSAMAROC offre une franchise de séjour de 5 jours, le
temps que le client finalise les formalités pour récupérer ou expédier une
marchandise, mais cette franchise n’est pas un critère significatif : des clients
récupèrent leurs marchandises un jour après son dépotage, d’autre après deux
semaines.

21
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

4) Résumer des diagnostique et constations :

Il est nécessaire de réorganiser le magasin.

 Remédier au problème d’encombrement au niveau de la porte d’accès


 Gérer les entrées/ sortie de façon plus optimale.
 Optimiser le flux physique des marchandises.
 La zone prévue pour la visite douanière n’est pas vraiment utilisée à cet effet,
d’autre part, les magasiniers montrent leur mécontentement sur le cagibi, une
cage prévue pour des produits à grande valeur, trop petite, et les
déplacements y sont très limités.
 Le traçage au sol qui définit les travées inexistant, les traçages qui sont
actuellement sur le magasin 14 sont anciens, et font référence à une
autre activité autre que celle pratiquée actuellement.
 La notion de « position », qui décrit l’ordre des marchandises groupées dans
un conteneur doit être maintenue durant l’emmagasinage aussi.

Cette notion est imposée par les services douaniers.

Points forts Points faibles


Un espace de stockage important Organisation inappropriée
Moyens de manutention disponibles Une seule porte d’accès utilisée
Personnel qualifié Encombrement fréquent au niveau de
Palettes superposables abondantes la porte d’accès
Activités en hausses Espace de stockage mal exploité
Activités mélangées (pas de
distinction entre l’import et l’export)
Arrivées/sorties très aléatoires.
Complication de la notion de la
Position

22
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

5) Problématique :

Le caractère très aléatoire des entrées et des sorties du magasin 14 ne permet pas
de disposer d’une base de donnée pertinente permettant de calculer de façon
précise le flux physique du magasin.

La position des marchandises pose aussi problème, vu que l’obligation du


respect des positions allouées à chaque marchandise est imposée par la
douane. D’autre part, cela fait perdre de l’espace au magasin.

Il a fallu donc trouver un critère représentatif permettant de réorganiser le


magasin de façon significative, et de remédier aux problèmes soulevés.

II. Propositions et solutions :

1. Dimensionnement statique du magasin :

Vue l’aspect très aléatoire des entrées/sorties de marchandises, on ne peut


envisager une réorganisation par zonage ABC qui serait normalement la plus
adéquate.

Cependant, il faut procéder par une réorganisation par type de flux


(import/export), et une sous organisation par familles logistiques, dans ce cas, le
conditionnement des marchandises serait le critère le plus pertinent.

En effet, actuellement le magasin est utilisé sans qu’il y’ai une vraie distinction
entre les marchandises destinées à l’export et celles dépoter et emmagasiner
en attente de sortie, il y’a juste une petite zone qu’on nomme « export », que le
personnel connait et utilise par habitude, et dans le cas où cette zone ne suffit
plus, on trouve un autre endroit, dont on se rappel pour y mettre de l’export.

23
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

Donc un dimensionnement statique permettrait d’instaurer cette distinction, vu


que son but est de définir le mode de stockage, le taux d’occupation, et la répartition
des surfaces.

2. Définition des familles logistiques:

Il est plus intéressant dans le cas de l’entrepôt 14 de procéder à un


référencement par familles logistiques, vue l’aspect aléatoires des marchandises
qui arrivent et sortent du magasin.

Une famille logistique est un ensemble d’articles ou de marchandises


nécessitant des moyens similaires de stockage, de manutention et de
préparation.

Généralement, le magasin 14 reçoit des marchandises sous tout type de


conditionnement : cartons, cartons sur palette, palette à nue, palette sous
plastique, caisse en bois ou en métal, fardeaux…

En effet, le critère permettant de définir les familles logistiques que gère le


magasin est le conditionnement : les marchandises reçues sont manipulées par les
mêmes moyens, et préparer de la même façon, c’est la manière de stockage qui
diffère.

Il existe deux familles logistiques dans le magasin 14 :

 Famille nécessitant un stockage par masse : regroupant les grandes


caisses en bois ou en métal, les fardeaux de bois ou de métaux, les grandes
palettes, pièces de machines…

 Stockage nécessitant un palettier simple profondeur : qui peut accueillir des


marchandises de la taille des palettes superposables disponibles, que ce
soit des cartons ou des petites palettes, des rouleaux de tissus…

24
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

3. Calcule des surfaces

Un dimensionnement nécessite obligatoirement une définition de la répartition de la


surface du magasin.
3.1- Surface technique :
Elle correspond à la somme de toutes les surfaces de l’entrepôt qui ne sont pas
affectés au stockage et à la circulation, tel que les bureaux, les locaux techniques et
administratif.

Dans le cas du magasin 14, cette surface se résume aux bureaux alloués au
personnel et au bureau du visa.

Bureaux personnel : 81m² Bureau visa : 12m²


Surface technique = 93m²

3.2- Surface de stockage en rayon :

Elle se compose de la surface au sol allouée à


une palette et la surface de l’allée de service.

Surface au sol d’une palette

Elle correspond à la surface au sol occupée par la palette dans le palettier ainsi que la moitié
de l’allée de service (de stockage ou de gerbage) se trouvant devant cette palette.

25
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

Allé de service

Appelées allées de travail ou de stockage, elles sont


associées à la surface de stockage. Disposées entre les
unités de stockage, elles doivent permettre au cariste de
manœuvrer avec différent type d’engin de manutention lors
des prises et déposes des marchandises.

Pour calculer la largeur de l’allée de service, une formule générale est utilisée :

AST : allée de service

X : distance de l’axe des roues avant


aux talons des fourches.

B : dimension latérale de la palette.


A : distance de sécurité.

Wa: rayon de braquage ou de


giration.
AST= Wa + X + b + a

X=0,5m , B=1,8m , A=0,5m , Wa


=2,2m

D’où : AST= 5m
La surface de stockage peut dont être calculé de la façon suivante :

Ssto = [(0.1 + F + 0.1)* ( 0.1 + P + AST/2)]* N/G


Ssto: surface de stockage

F: Côté palette en façade =1,8m

26
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

P: Côté palette en profondeur =1,5m

N: nombre de palettes à stocker = 400

G: nombre de niveaux de stockage =2

(La surface de stockage en rayon est donc de 1640m²)

3.3-Allée de circulation

Une allée de circulation est un peu différente d’une simple allée de service, dans la
mesure où elle est plus large et permet le passage de 2 chariots-élévateurs chargé à
double sens.

Une telle allée est nécessaire dans n’importe quel


entrepôt, puisqu’elle permet de relier entre toutes les
zones de stockage, les rayons, les allées de
services…
L’allée de circulation doit être deux fois plus large
qu’une simple allée de service, et elle doit aussi
parcourir l’ensemble de l’entrepôt en longueur. Dans le
cas du magasin 14, cette allée de circulation devrait
parcourir 75m de longueur, et mesurer 10m de
largeur .

27
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

4. Proposition de réorganisation

28
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

Cette réorganisation permet tout d’abord de séparer les flux des i mportations et ceux
des exportations. En effet, une zone dédiée à l’export est prévue, avec ses propres
portes d’accès, sans qu’il y’ai de chevauchement de flux avec les sorties de
marchandises ou les Conteneurs dépotés.

Concernant le dépotage, cette proposition permet d’obtenir un flux circulaire, et de


fluidifier l’accès au dépôt en utilisant plus de portes, et en séparant les sorties des
marchandises des entrées de celles dépotées.

Le CAGIBI sera agrandit, et la zone de visite supprimée, vue que la visite douanière
se fait souvent là où la marchandise est stockée, cela procurerai plus de facilité
d’accéder au cagibi, et la possibilité d’y stocker plus de marchandise à grande valeur.

Les allées de services, les rayons, l’allée principale et les zones de stockage par
masse auront la disposition figurant dans le schéma, et leurs surfaces correspondent
au calcul fait précédemment.

Afin de séparer plus clairement les flux, il serait très intéressant de peindre les palettes
superposables par deux couleurs différentes distinguant celle correspondantes au
dépotage de celle de l’empotage, et de les numérotées.

En effet, grâce à un traçage au sol qui définira clairement les travées proposées par la
nouvelle réorganisation, il serait plus facile de référencer une marchandise de position
X en utilisant un numéro de travée, et un numéro de palette superposable, ainsi, le
risque de confusion serait considérablement réduit, quelque soit la personne qui
cherche la marchandise( client, magasinier, conducteur, douanier..), elle peut la
localiser facilement.

29
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

5. Elaboration des procédures :

Une procédure décrit de manière précise l’état de fonctionnement d’un


processus déterminé.
Dans le cas du magasin 14, il a fallu décrire deux processus : le dépotage et celui de
l’empotage.

a. Procédure dépotage :

 Objet:
Ce document vise à définir le déroulement de l’activité du dépotage des
conteneurs et des remorques dans la zone logistique consacrée à cet effet.

 Pilote:
Ce processus est piloté par le chef de la division logistique, soutenu par le chef
magasinier.

 Documents de sortie:

 Demande de dépotage
 Manifeste
 Facture

 Indicateurs:

 Nombre de conteneurs et remorques dépotés pour une période donnée


 Fréquence de dépotage
 Taux d’utilisation des palettes superposables

30
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah
 Déroulement:
Qui quoi Comment
Le chef magasinier reçoit une demande de
Réception de la dépotage munie d’un manifeste. Ces
Chef magasinier demande documents
Dépotage décrivent le conteneur et la remorque (numéro,
navire, provenance..), la marchandise qu’elle
contient, les positions, les clients et les poids.
Le chef magasinier veille au bon
positionnement du conteneur ou de la
Réception du remorque à vider de façon à faciliter l’accès au
conteneur ou de la magasin.
Chef magasinier remorque, Il vérifie le plombage du conteneur, les
préparation au informations figurants sur la demande et sur le
dépotage conteneur.
En cas de non-conformité, ou d’absence du
plombage, le conteneur est déclaré à l’autorité
concernée.
Le cariste ressort les marchandises du
conteneur. Le pointeur vérifie la conformité de
la marchandise avec les informations sur le
Chef magasinier, manifeste et produit un bon de pointage.
Cariste, Pointeur Dépotage En cas de litige, le pointeur de MARSA
de Marsa Maroc, MAROC signale une réserve, avec l’accord du
Transitaire pointeur du transitaire.
Cette réserve limite la responsabilité de
MARSA MAROC en cas de poursuite
judiciaire.
Les marchandises dépotées et pointées sont
Magasinier, emmagasinage acheminées à l’intérieur du magasin.
Cariste Le magasinier, en prenant connaissance des
emplacements libres, assigne à la
marchandise une palette définie par son

31
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah
numéro, dans une travée déterminée.
Si la marchandise est de taille importante, elle
sera stocker par masse, et son emplacement
dans la zone de stockage doit être déclaré.
Un client désirant récupérer sa marchandise
doit entamer des formalités administratives,
auprès des services de la douane, et du
transitaire afin de récupérer un bon à délivrer.

Client, Visa de A la présentation du bon à délivrer, le


Magasinier reconnaissance magasinier doit vérifier soigneusement la
conformité des informations dans le bon avec
ce qui est signalé dans le système informatisé,
puis au dos du bon à délivrer est imprimé le
visa de reconnaissance qui affirme que la
marchandise évoquées existe dans le
magasin.

En cas de litige, une correction des


informations est demandée à l’intéressé.
Chef magasinier, Visite douanière Une visite douanière est effectuée, si elle est
Douanier, Client programmée par les services des douanes, sur
le lieu de stockage de la marchandise.

Grace au visa de reconnaissance, le client


peut procéder à la facturation des frais de
séjour de la marchandise.
Chef magasinier, Livraison A la présentation de la facture, le chef
Client, Cariste magasinier établie un bon de sortie en 4
exemplaires.
Le magasinier et le cariste s’occupent de
mettre à disposition de la marchandise au
client.

32
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

Logigramme :

Réception de la demande
dépotage
Contact autorité
concerné

Non-conformité
Réception du conteneur
ou de la remorque,
préparation au dépotage

Conforme

Dépotage

Visa de
reconnaissance Livraison

Emmagasinage

Visite
douanière

33
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

 Précisions:

 En cas de faible activité, une seule porte d’accès au magasin sera


ouverte.
 En cas de forte activité, et en fonction des moyens de manutention
disponible, le chef magasinier décide du nombre de porte à ouvrir pour
fluidifier les opérations.
 Des zones tampons ont été prévues en cas de mauvaises conditions
météorologiques. L’emmagasinage se fait sur deux étapes :
 La marchandise est mise dans la zone tampon pour pointage par un cariste
 Un autre cariste prend la marchandise depuis la zone tampon vers son
emplacement de stockage.

b. Procédure empotage:

 Objet :
Ce document vise à définir le déroulement de l’activité d’empotage des
conteneurs et des remorques dans la zone logistique consacrée à cet effet.

 Pilote :

Ce processus est piloté par le chef de la division logistique, soutenu par le chef
magasinier.
 Documents d’entrée :
 Déclaration douanière
 Demande d’empotage
 Manifeste

 Documents de sortie :

 Bulletin de réception
 Bon de sortie

34
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

 Indicateurs :

 Nombre de conteneurs et remorques empotés pour une période donnée


 Fréquence d’empotage
 Taux d’utilisation des palettes superposables

 Déroulement :

Qui quoi Comment


Le chef magasinier reçoit une
demande d’empotage munie
d’un manifeste. Ces
Chef magasinier Réception de la documents décrivent le
demande conteneur ou la
d’empotage remorque (numéro, navire,
provenance..), la
marchandise, les positions,
les clients et les
poids.
L’exportateur dépose la
marchandise à empoter dans
la zone export du magasin 14.
Le chef magasinier vérifie la
Exportateur, chef Réception de la conformité de la marchandise
magasinier, marchandise à avant que le cariste et le
Magasinier, Cariste Empoter magasinier ne procède au
stockage. Un bulletin de
réception est établi à cet effet.
Une visite douanière est
Chef magasinier, Visite douanière programmée avant
Douanier l’empotage. En cas de litige,

35
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah
la marchandise est bloquée.
Le chef magasinier veille au
bon positionnement du
conteneur ou de la remorque
à remplir de façon à faciliter
Chef magasinier Réception conteneur l’accès au magasin.
ou remorque à Il vérifie les informations
empoté, préparation à figurants sur la demande et
l’empotage sur le conteneur.
En cas de non-conformité, le
conteneur est déclaré à
l’autorité concernée.
On procède à l’empotage tout
en respectant les positions
Chef magasinier, Empotage figurant dans le manifeste.
Magasinier, Cariste, Le chef magasinier veille à ce
Douanier, Exportateur que les marchandises soient
bien placées pour faciliter leur
sortie.
Le douanier et l’exportateur
veillent à ce qu’il n’y a pas de
confusion lors de l’opération.
Un plombage est mise en
place afin d’éviter tout
éventuel problème, et garantir
que le
Exportateur, Chef Livraison contenu n’a pas été modifié.
magasinier Le conteneur ou la remorque
empotés sont livrés à
l’expéditeur pour entamer
l’opération de l’exportation.

36
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

Logigramme
Réception de la
demande d’empotage
dépotage

Réception de la
marchandise à
OK empoter

Conteneur/remorqu
e signalé à Cas de litige
Visite
l’autorité concernée douanière

Blocage de
Non-conforme marchandise

Réception
conteneur/remorque a
empoté.

Vérification

OK

Empotage

Livraison

37
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

Conclusion :

MARSA MAROC a bien des atouts lui permettant d’être le leader des activités
portuaire grâce à sa présence dans tous les ports marocains, son parc machine
très important et un personnel motivé et en quête de changement et
d’amélioration permanente.

Le travail dans une entreprise tel que MARSA MAROC m’a été d’une très
grande utilité. En effet, durant ce stage j’ai pu découvrir le domaine portuaire, une
expérience nouvelle dans mon parcours estudiantin, et surtout qu’elle a
renforcé mes connaissances en logistique.

Aussi, ce stage m’a permis de connaître ce qu’est l’intégration professionnelle, le


sens de responsabilité et le travail avec une équipe motivée, et ainsi
développer un sens d’initiative et de prise de décision de grande envergure.

Je tiens encore une fois à remercier toutes les personnes qui m’ont aidé à passer
cette période dans de meilleures conditions, et qui n’ont pas hésité à me
fournir conseil et orientation pour la réussite de ce travail.

38
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

Annexes

39
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

40
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

41
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

Bon de sortie : établie en 4 exemplaire : douane, client, MARSAMAROC et souche.

42
Ecole Supérieure de technologie Fès
Université sidi Mohamed ben Abdallah

Bibliographie

 Document fournis par les différents départements de MARSAMAROC

 www.marsamaroc.ma

 http://www.mtpnet.gov.ma/infrastructure/patrimoine/port/p_CASABLANCA.htm

 www.odep.org.ma

 www.techniques-ingenieur.fr

 http://www.lomag-man.org/allees%20voies/allees_%20levees.php

43

Vous aimerez peut-être aussi