Vous êtes sur la page 1sur 5

5. La rme BETONEX est une entreprise qui fabrique des dalles et des tuyaux en béton.

Elle écoule toute sa fabrication de tuyaux à un syndicat d'entrepreneurs de la région qui


s'est engagé à prendre livraison de 1 000 tuyaux par jour.
Sa production quotidienne est de 1 500 pièces.
Dans la mesure de son temps disponible, l'entreprise fabrique des dalles qui sont vendues
et livrées immédiatement.
L'appareil de production se compose principalement d'une presse à béton alimentée par
un mélangeur.
Le passage d'un type de fabrication à un autre entraîne les frais suivants :
 changement de moules : 60 euros
 nettoyage du mélangeur : 40 euros
Le coût de stockage est de 0,01 euros par tuyau et par jour.
Déterminez la quantité optimale de tuyaux en béton que la rme doit fabriquer lors de
chaque lancement ainsi que la période optimale de ces lancements.
La fonction de coût est donnée par
· Q + cste
100 000 1
C(Q) = +
Q 600
On obtient Q = 7745, 96 et T = 7, 745. En arrondissant T à 7 jours on obtient que
∗ ∗ ∗

la quantité optimale à fabriquer par jour est de 1106, 56 tuyaux par jour (et le reste en
dalles).
6. Un artisan fabrique pour un consommateur particulier 3 600 articles par an.
La réalisation de cet article se fait en deux étapes principales : le gros oeuvre et la nition.
L'artisan eectue d'abord le gros oeuvre d'une certaine quantité d'articles au rythme de
30 gros oeuvres par jour. Il achève ensuite ces articles à raison de 20 par jour. Abandon-
nant la production, il peut alors eectuer lui-même la livraison de ces articles au prix de
5 euros la pièce. La capacité de livraison est de 60 produits nis par jour.
L'artisan a établi comme suit la liste de ses coûts;
 coût de stockage : 0, 075 euros par jour et par article entré dans le cycle de fabrication;
 coût de démarrage du matériel destiné au gros oeuvre : 150 euros;
 coût de démarrage du matériel nécessaire à la nition : 75 euros;
 coût d'immobilisation du matériel de livraison : 5 euros/jour.
a) Établissez son plan de production optimal.
On additionne les coûts de stockage pour chaque période :
30 30T T
CS = 0, 075 · · T · T + 0, 075 · 1, 5T · 30T + 0, 075 · ·
2 2 2
1
Pour la livraison, on a comme coût :
T
Clivraison = 5 · 30T + 5 ·
2
La fonction de coût par cycle est donc
Ccycle (T ) = 5, 0625T 2 + 152, 5T + 225

Le nombre de cycle par an est de 3600


30T
=
120
T
. Et donc
27 000
C(T ) = 607, 5T + 18 300 +
T
On obtient T = 6, 67 jours. On calcule C(6) = 26 445 et C(7) = 26 409, 65 et on

obtient que que la valeur de T optimale est de 7 jours.


b) Pour avoir des livraisons plus rapprochées, le client serait disposé à payer plus cher
les articles. L'artisan se propose alors de faire le gros oeuvre d'une certaine quantité
d'articles, d'en nir la moitié et de la livrer puis de terminer l'autre moitié et de la
livrer. Quel doit être le nouveau plan de production? De combien l'artisan doit-il
augmenter le prix de l'article pour garder le même bénéce?

Le coût par cycle, avec un même raisonnement est


Ccycle (T ) = 4, 21875T 2 + 152, 5T + 300
Le coût par an :
36 000
C(T ) = 506, 25T + 18 300 +
T

2
On obtient T = 8, 4327 jours. Quand on compare C(8) et C(9) on s'aperçoit que C(8) =

26 850 euros est plus intéressant. L'augmentation des coûts est de 440, 35 euros. On doit
dès lors augmenter le prix de 440,
3600
35
= 0, 1223 euro par pièce.

7. Une entreprise prévoit que la demande de l'article AA qu'elle distribue devrait être de 4000
unités pour l'année. Le coût de passation/lancement d'une commande est de 100 euros. Le
coût de possession en stock est de 10% de la valeur d'achat de l'article. Le fournisseur de
cet article pour inciter ses clients à augmenter l'importance de leurs commandes propose
à l'entreprise les conditions suivantes :
a) Quantités commandées inférieures à 2000 unités : prix unitaire de 8 euros.
b) Quantités commandées comprises entre 2000 et 3500 unités : remise de 2%.
c) Quantités commandées supérieures à 3500 unités : remise de 3%.
Questions :
(a) Comment l'entreprise doit-elle gérer ses achats?
On détermine les trois fonctions de coûts :
 si Q < 2000
400 000
C1 (Q) = + 32000 + 0, 4Q
Q
 si 2000 6 Q < 3500
400 000
C2 (Q) = + 31 360 + 0, 392Q
Q
 si Q > 3500
400 000
C3 (Q) = + 31 040 + 0, 388Q
Q
On commence par calculer Q : Q = 1015, 346. Malheureusement, en Q on n'a pas
∗ ∗ ∗

encore atteint le niveau de commande pour bénécier du prix p .


3 3
3
3

On calcule Q : Q = 1010, 1525. Malheureusement, en Q on n'a pas encore atteint


∗ ∗ ∗

le niveau de commande pour bénécier du prix p .


2 2
2
2

On a donc que le minimum sera atteint en Q = 1000, en 2000, ou en 3500. On


calcule donc 1

C1 (1000) = 32 800
C2 (2000) = 32 344
C3 (3500) = 32 512, 2857

On commande donc 2000 pièces au prix de p . 2

(b) Donner le coût annuel de l'achat et de la conservation en stock de l'article.

3
Le coût annuel de l'achat : 4000 · 7, 84 = 31 360 euros
Le coût annuel de stockage : 784 euros.
(c) Que se passe-t-il si les prévisions de demandes passent à 6000 unités par an?
On détermine les trois fonctions de coûts :
 si Q < 2000
600 000
C1 (Q) = + 48 000 + 0, 4Q
Q
 si 2000 6 Q < 3500
600 000
C2 (Q) = + 7, 84 · 6000 + 0, 392Q
Q
 si Q > 3500
600 000
C3 (Q) = + 7, 76 · 6000 + 0, 388Q
Q
On commence par calculer Q : ∗
. Malheureusement, en Q on n'a pas
Q∗3 = 1243, 54 ∗

encore atteint le niveau de commande pour bénécier du prix .


3
p3
3

On calcule Q : Q = 1237, 179. Malheureusement, en Q on n'a pas encore atteint


∗ ∗ ∗

le niveau de commande pour bénécier du prix p .


2 2
2
2

On a donc que le minimum sera atteint en Q = 1224, 7448, en 2000, ou en 3500.


On calcule donc 1

C1 (1224, 7448) = 48 979, 7959


C2 (2000) = 48 124
C3 (3500) = 48 089, 43
On commande donc 3500 pièces au prix de p . 3

8. Une société de distribution vend des batteries AA à raison de 15 000 unités par an.
Cette demande est répartie uniformément sur l'année qui comporte 50 semaines. Le prix
d'achat unitaire est de 16 euros. Le coût d'une commande est de 24 euros quelle que
soit la quantité et le délai de livraison est d'une semaine. Comme le matériel se déprécie
rapidement, il faut compter qu'un matériel détenu en stock perd (linéairement) toute sa
valeur en un an.
a) Déterminer la politique d'approvisionnement optimale.
La fonction de coût par an :
360 000
C(Q) = + 240 000 + 8Q
Q
qui atteint un minimum en Q∗ = 212 .
4
b) Actuellement, la société utilise la politique suivante : elle dispose de deux bacs conte-
nant au maximum 500 pièces. Dès qu'un bac est vide, la société repasse une commande
de 500 pièces. Par rapport à cette stratégie, quel est le gain annuel que vous allez réa-
liser?

C(500) = 244 720


c(212) = 243 394, 1132

Les gains sont de 244 720 − 243 394, 1132 = 1325, 8868 euros.
c) La société vend également des batteries BB à raison de 15 000 unités par an dont le
coût d'achat unitaire est de 20 euros . Sachant que la société s'approvisionne auprès
du même fournisseur que pour les batteries AA, la société a-t-elle intérêt ou non à
grouper ses commandes?
Si elle ne regroupe pas, le coût total est la somme du coût optimal pour AA 243 394, 1132
et du coût optimal pour BB. La fonction de coût pour BB est donnée par
360 000
C B (Q) = + 300 000 + 10Q
Q
qui atteint son minimum en Q = 189, 74.

Le coût total est donc 243 394, 1132 + C (189.74) = 243 394, 1132 + 303 794, 7332 =
B

547 188, 8464.

Si elle regroupe, on doit donc commander r =Q30 000 pièces. On Qsuppose que quand
on commande une quantité Q, on commande 2 unités de AA et 2 unités de BB. La
fonction de coût par cycle est donnée par
Q Q 16 Q 1 20 Q 1
Ccycle (Q, T ) = 24 + 16 · + 20 · + ·T · + ·T ·
2 2 50 2 2 50 2 2
La nouvelle fonction de coût par an en fonction de est :
Q

720 000
C(Q) = + 540 000 + 9Q
Q
qui atteint son minimum en Q = 282, 84. Et C(282, 84) = 545 091, 144. Si elle re-

groupe, elle gagne donc 2097, 7 euros par an.