Vous êtes sur la page 1sur 6

Physique-chimie USI et constantes doc

1 Quelques grandeurs physiques


Le but général de la physique est d'observer et d'expliquer tous les phénomènes que la Nature est
capable de produire.
Notre univers est structuré par un espace volumique dans lequel on est capable de mesurer des
distances, et cet espace est le théâtre du temps qui passe, pour lequel on sait mesurer des durées.
Enfin, des acteurs de l'univers sont les particules de matière, et qui dit matière dit masse, et ayant ou
non une charge électrique, que l'on sait également mesurer.

1.1 Unités du Système International (USI)


La présence de masses, séparées par des distances, et en mouvement dans le temps du fait de leurs
attractions ou répulsions est à l'origine de tous les phénomènes physiques observables.
On définit les sept grandeurs physiques fondamentales suivantes, avec leurs unités correspondant à
notre façon de les mesurer :

grandeurs fondamentales unités choisies


MASSE kg kilogramme
DISTANCE m mètre
TEMPS s seconde
TEMPERATURE K kelvin
INTENSITE du courant A ampère
INTENSITE lumineuse Cd candela
Quantité de matière mol mole

Les unités choisies sont celles qui, depuis des décennies, ont été adoptées par la plupart des pays du
monde (en France en 1961) afin que le langage de la physique soit universel, compréhensible de la
même façon par tout le monde.

1.2 Les unités dérivées


Toutes les autres notions (force, débit, température, intensité, énergie, charge électrique, etc.) ont été
inventées par la physique qui avait besoin d'outils, de vocabulaire, pour décrire un monde complexe.
On a défini pour ces notions les unités impératives en fonction des unités de base. Elles portent parfois
le nom de leur créateur (Newton, Pascal, Ampère, ...).

1.2.1 Quelques exemples


grandeurs dérivées unités choisies correspondances
force N newton kg.m.s-2
énergie J joule kg.m2.s-2
puissance W watt kg.m2.s-3
charge électrique C coulomb A.s
fréquence Hz hertz s-1

* voir un tableau contenant plus d’exemples en fin de document

Détaillons-en quelques-unes ci-dessous.

1
Physique-chimie USI et constantes doc

1.2.2 La force (unité SI : le newton, N)


USI des forces : le newton (N)
Une force est une notion qui paraît très concrète, mais il est très difficile de la définir. La force
d'attraction entre la Terre et une pomme a été constatée par Newton alors qu'il la voyait tomber
(comment expliquer le mouvement de la pomme autrement que par une force d'attraction qui la relie à
la Terre comme un élastique ?). Isaac Newton a donc conclu que tous les objets sur Terre ou à proximité
sont reliés à elle par une "force d'attraction" qui influait le mouvement de chaque constituant. Il en a
déduit que deux objets qui possèdent une masse doivent s'attirer, avec une force mutuelle F.
Des données astronomiques précises sur le mouvement des planètes lui ont permis d’exprimer cette
force F dans différents cas et il en a conclu que F était proportionnelle à la masse de l'objet n°1, à la
masse de l'objet n°2, et inversement proportionnelle au carré de la distance séparant leurs centres de
mm′
gravité : F = G 2 , où G ≈ 6,673×10-11 m³/kg/s² est la constante de gravitation universelle.
r
D’autre part, la notion de force appliquée à un système est définie par une relation directe entre la
masse de ce dernier et l’accélération qu’il subira, due à cette force : F = m × a .

Exemple : La masse d’un astéroïde est 120 millions de tonnes. Une sonde s’y pose « tête en bas » et
allume ses moteurs en continu pour le pousser avec une force de 3 000 N. Quelle est son accélération ?
F 3 000 N
F = m×a ⇔ a = = = 2,5 × 10 −8 m.s -2
m 120 000 000 000 kg

Exemple : Ma masse est 70 kg. Quel est mon poids ?


Mon poids est la force d'attraction qui me relie à la Terre.
On admet que la masse de la Terre est 6×1024 kg et qu’en France, la distance qui me sépare du centre de
la Terre est de 6 388 km = 6 388 000 m.
mm ′
Donc mon poids est : P = G 2 ≈ 6,673 × 10 −11 × 6 × 1024 × 70 ÷ 6 388 0002 ≈ 9,81 × 70 ≈ 686,8 N .
r

gravité : nombre, noté g, qui vaut environ 9,81 en France.


On a vu dans les exemples précédents que, premièrement, F = m × a , puis que P = m × g .
Ces deux formules peuvent être mises en correspondance directe (ce qui n’a pas été si évident, de
tous temps : le fait que la masse « pesante » et la masse « inertielle » d’un objet soient deux
concepts identiques et aient la même valeur a posé longtemps question, et un satellite, en 2019, est
encore en train d’effectuer des mesures de son mouvement afin de confirmer cette égalité avec la
plus grande précision possible !
g représente donc une accélération, celle de la pesanteur, aussi bien que le nombre de newtons par
kilogramme d’une masse placée dans un champ de gravitation.
accélération de la pesanteur : lorsqu’un objet est en chute libre dans un champ de gravitation, g
est son accélération (donc environ 9,81 m.s-2 en France au niveau de la mer : accélération d’un
objet qui tombe, par exemple, sans tenir compte des frottements de l’air).
newtons par kilogramme : lorsqu’un objet est posé sur une balance, sa quantité de matière (kg)
est mesurée par la force qu’il exerce sur la balance (donc environ 9,81 N.kg-1 en France au niveau
de la mer ; la balance retraduit donc cette force en masse en la divisant par 9,81 : une balance
réglée pour la France donnera des résultats légèrement erronés à l’équateur !).

2
Physique-chimie USI et constantes doc

1.2.3 La force électromagnétique (unité SI : le newton, N)


Charles de Coulomb a montré que la force d'attraction (ou de répulsion) entre deux charges électriques
qq
de valeurs q1 et q2 et séparées par une distance r s'exprimait de cette façon : F = k 1 2 2 .
r
* Le nombre k est dépendant du milieu dans lequel s’exercent les champs.
1
Dans le vide : k 0 = ≈ 9 × 10 9 m.F -1 (constante de Coulomb) où ε 0 est la « permittivité du vide ».
4 πε 0
* F : Farad (unité de capacité électrique)
* La formule donnant la force en newtons, et les charges q1 et q2 s’exprimant en coulombs, on en déduit
que 1 N = 1 C 2 .F -1 .m-1 .
* Les formules de force électromagnétiques et de force gravitationnelle sont ressemblantes. Par contre,
une charge électrique peut être positive ou négative, et donc la force électromagnétique sera répulsive
ou attractive.

1.2.4 L’énergie (unité SI : le joule, J)


L'énergie est un concept qui permet de faire le lien entre toutes les parties de la physique.
Elle symbolise la capacité d'un corps à fournir un certain travail. Elle peut appartenir à différentes
catégories : énergie cinétique, potentielle, chaleur, travail, énergie électrique, chimique, nucléaire, etc.
Elle se transmet d’un corps à un autre, ou au sein d’un corps, suivant différents modes : action
mécanique, conduction, convection, rayonnement.
Par exemple, une balle de révolver tirée possède, grâce à sa vitesse, une certaine quantité d'énergie.
Lors d'un choc avec une cible rigide, la balle va perdre sa vitesse et transférer ainsi cette énergie à la
cible qui va se déformer, reculer, s'échauffer.
La cible a donc emmagasiné toute l'énergie de la balle sous trois formes bien distinctes :
* déformation → Les parties internes se sont brisées, ou simplement déplacées les unes par rapport
aux autres
* recul → Mise en mouvement de l'ensemble : déplacement du centre de gravité de la cible
* échauffement → Le frottement de la balle sur les particules de la cible a créé une agitation
moléculaire, donc une élévation de température.

Sous chaque forme, il existe des formules permettant de calculer une quantité d'énergie pour l'obtenir
dans une unité commune : le Joule. Ce savant (Joule) a été un des premiers à mettre en équations le
concept d'énergie, et l'unité SI porte son nom. Il a notamment travaillé sur l'analogie entre chaleur et
énergie (voir le célèbre "effet Joule" en électricité).

Formules importantes permettant de calculer des quantités d’énergie :


Nom de l'énergie Formule unités Application
Déplacement d'un objet sur une distance d, en ayant
travail, noté W W = F.d J = N.m
appliqué la force F.
2 -2
Energie cinétique, Ec Ec = ½ mv² J = kg.m .s Energie que possède un objet grâce à son mouvement.
Energie potentielle, Ep Ep = mgh J = N.m Energie que possède un objet grâce à son altitude.
Energie à apporter à un matériau de masse m pour
Chaleur, Q Q = Cm.m.∆T J=J
augmenter sa température d'une valeur ∆T.
Energie que possède un photon (ex.) qui vibre à la
Energie radiative, E E = hν J=J
fréquence ν. (h = constante de Planck)
Energie nucléaire libérée par la désintégration totale
Energie de masse, E E = mc² J = kg.m2.s-2 d'une masse m (formule d'Einstein) (c = vitesse de la
lumière dans le vide)

3
Physique-chimie USI et constantes doc

1.2.5 La température (unité SI : le kelvin, K)


Le premier savant à réaliser des travaux sur la nature intrinsèque de la température d’un objet fut Lord
Kelvin. L’énigme à résoudre était la suivante : que se passe-t-il dans un matériau lorsqu'il s’échauffe ?
Qu’est-ce que l’échauffement ou le refroidissement ?

Chaque matériau est constitué d’atomes, regroupés en cristaux ou en molécules.


Ces atomes vibrent, avec une certaine intensité et une certaine fréquence.
L’énergie que représente la vibration de l'ensemble des atomes d’un matériau est appelée sa chaleur. La
chaleur se mesure en Joules (voir Calorimétrie).

La température d’un corps se définit à partir des vibrations de ses atomes, selon des lois mathématiques
complexes, et avec une unité adaptée à la mesure par l’homme : le Kelvin (K).

température (K) température (°C) correspondance physique


0 -273,15 atomes immobiles (irréalisable)
273,15 0 fonte de la glace (1 bar)
373,15 100 ébullition de l’eau (1 bar)

1.2.6 L’intensité électrique (unité SI : l’ampère, A)


Grace à ses travaux sur le courant électrique, Louis Ampère a vu son nom devenir une unité physique :
celle de l’intensité du courant. Le courant électrique, comme son nom l’indique, est un courant
d’électrons (souvent dans un fil prévu à cet effet).
Chaque électron possède une charge électrique : qe = -1,6.10-19 coulomb.
L'intensité de ce courant est le débit de ces charges électriques : c'est le nombre de coulombs qui
passent en une seconde à un endroit donné du fil, proportionnel au trafic des électrons.
Exemple : Supposons qu'en 50 secondes, 1021 électrons sont passés à travers le fil.
a. Quelle charge totale est passée (sans tenir compte du signe -) ?
1021 électrons ayant chacun une charge de 1,6.10-19 C représentent une charge totale Q = 160 C.
b. Quelle a été l’intensité au cours de ces 50 secondes ?
Ces 160 C se sont écoulés en 50 secondes.
La charge s’est donc écoulée avec une intensité de 160/50 = 3,2 C/s = 3,2 ampères

4
Physique-chimie USI et constantes doc

1.2.7 Quelques grandeurs et leurs unités dérivées

Nom de l'unité Equivalences


Grandeur Notation Unité
(si spécial) (si besoin est)
espace et temps
Aire, superficie A, S mètre carré m2
Volume V mètre cube m3
Vitesse v m.s-1
Accélération a m.s-2
Fréquence N, ν Hertz Hz s-1
Angle α, β radian rad m.m-1
Vitesse angulaire ω rad/s s-1
= pulsation

mécanique
Masse volumique ρ kg.m-3
Débit massique Dm kg.s-1
Débit volumique D, DV m3.s-1
Quantité de mouvement p masse.vitesse kg.m.s-1
Moment cinétique M kg.m2.s-1
Moment d’inertie J∆ kg.m2
Force F Newton N kg.m.s-2
Moment d’une force M(F) Newton.mètre N.m kg.m2.s-2
Pression, contrainte P Pascal Pa N.m-2
Energie, travail E Joule J, N.m kg.m2.s-2
Puissance P Watt W = J.s-1 kg.m2.s-3

thermodynamique
Capacité massique Cm J.kg-1.K-1
Chaleur latente Lf, Lv J.kg-1

électricité
Charge électrique Q Coulomb C A.s
Champ électrique E E V/m
Potentiel électrique,
V, U Volt V J.C-1, J. A-1.s-1
tension
Capacité C Farad F
Résistance, impédance R Ohm Ω V.A-1
Conductance Siemens S Ω-1, A.V-1
Résistivité W.m
Conductivité S/m
Champ magnétique B Tesla T kg.s-2.A-1

5
Physique-chimie USI et constantes doc

2 Constantes physiques (a priori) universelles


Nom Symbole Valeur
constante de gravitation G 6,672.10-11 m3.kg-1.s-2
constante de Planck h 6,626.10-34 J.s
vitesse de la lumière dans le vide c 3.108 m.s-1
constante de Faraday (charge d'une mole d'e-) F 9,648.104 C.mol-1
constante molaire des gaz R 8,314 J.mol-1.K-1
volume molaire d’un gaz parfait Vm 22,413 L.mol-1
constante de Boltzman k 1,38.10-23 J.K-1
constante d'Avogadro N 6,022.1023 mol-1
unité de masse atomique u 1,66.10-27 kg
charge élémentaire e 1,6.10-19 C

Vous aimerez peut-être aussi