Vous êtes sur la page 1sur 21

UNIVERSITAIRE DE BORDJ BOU ARRERIDJ Llcence 2 : informatique.

FACULTE MATHEMATIQUE & INFORMATIQUE Semestre : 2


DÉPARTEMENT INFORMATIQU E Matière : Système d'exploitation 1.

Série TD nol
Exercice I : (Notion de base)
- Queiles sont les fonctions d'un système d'exploitation ?
- Quelle est la différence entre un sy'stème mono-programmé (monotâche) et un systèrne multiprogrammé ?
quels sont ies avantages et les défis imposés par la multitâche ?
- Que fait i'UC quand il n'i' a auclin programme à exécuté ?
- L'arnorce(Bootstrap).
- Peut-on avoir une multiprogramrnation sans time-sharing (à temps partagé) ?
Exercice 02 : (évaluation de performance)
On considère un ordinateur dont les organes pér_iphériques sont un iecteur de cartes (1000 cartes/minute) et une
imprimante (1000 lignestminutes). ùn tràuàii moyen', est ainsi
défini:
- lire 300 cartes,
- utiliser le processeur pendant 1 minute,
n.--l;1.-*
\-l '?'l A
l" Ll
/ \ r,
- irnprimer 500 iignes. -Lr \7
on suppose que tous les travaux soumis par les usagers ont des
a a
caractéristiques identiques à celles de ce travail moyen. on définit
deux mesures des performances du système:
- le débit moyen D des travaux: nornbre de travaux exécutés en une
neuTe.
fr
- le rendement q de I'unité ceutrale: fraction du ternps total d'utiiisation de l'unité centrale pendant lequel eile
exécute du travail utile (autle que la gesrion des périphériques).
A- On suppose d'abord que les périphériques sont gérés par I'unité centrale. Calculer 11 et D dans les hypothèses
de fonctionnement suivantes:
A.l- La durée d'une session est limitée à 15 minutes. On suppose qu'un usager a besoin de 4 minutes pour
corriger son programme au vu des résultats, et faire une nouvelle soumission.
4.2- Le système est exploité avec un moniteur d'enchaînement séquentiel des travaux.
B- On suppose maintenaut que ies périphériques sont gérés par un ordinateur séparé. qui constitue une bande
rnagnétique d'entrée à partir des cartes et liste sur imprimante le contenu d'une bande magnétique de sortie.
L'ordinateur est alimenté par la bande magnétique d'entrée et produit la bande de sortie; ot neg6g. la durée de
iecture et d'écriture des bandes. Le temps de transfert des bandes d'un ordinateur à l'autre est de 5 minutes dans
.lu1:: sens; on suppose qu'une bande regroupe une foumée de 50 travaux (voir schéma).
-Etablir ia planification de la construction des trains de travaux et calculer le temps d'attente moyen d'un usager
(temps entre la soutuissiou du travaii et la réception des résultats). On admettra que les travaux anivent
à un
rytlune régulier" que le ten.ips de construction d'une fournée (préparation du train dô cartes) est de 10 minutes et
que le temps de distribution des résultats d'une fournée (découpage et tri des listings) est de 10 minutes
également.
C- Les périphériques sont maintenant gérés par un canal d'entrée-sortie. Le système est monoprogrammé, et le
moniteur d'enchaînentcnt pcrmet à l'unité centrale d'exécuter le traitement d'un travail parallèlement a la lecture
du sr'rivant et à I'impression du précédent. Calculer dans ces conditions et D. Même question si le travail
n
moyen lit 1200 caftes et imprime 1500 lignes pour lminute de l'unité centrale.
Exercice 04 : (tau:c d'occupcrtion)
Considérons deux tâches identiques T1.T2, T3 effectuant le traitement suivant :
- Opér'ation de Calcul (5 unité de temps (UT)).1 - Opération de Calcul (3UT)
l- Opération de Calcul (2 UT).
- Opération d'E/S (3 tJT).
- Opération de Calcui (2 LIT)
| _
| Opération d,E/S (2 UT).
I | _ Opération de Calcul (2 UT).

1) Représentez sur un diaglaurme des temps I'exécution deal tâche T1 en monoprogrammation et puis
-It en
mr,ritiprogrammation en mode non préemptif ?
2) quèl e-st votre renrarquc ? Y a-t-il un intérêt à la multiprogrammatiof?n mode non préemptif si I'ordinateur
ne ciispose pas d'une unité d'échange? c'est non proposé une solution ?

t/2
Solution de TD 01 :
Exercice 01

L
-1. Gestionnaire (allocateur) des ressources. (Partage, contrôle, fonctionnement).
-2. Présenter une machine virtuelle à I'utilisateur. (Efficace, fiable) : Fournir une Interface
Homme Machine (IHM) plus intuitive, plus conviviale et plus pratique. Le programme qui
cache les complications matérielles au programmeur est le système d'exploitation. Une machine
virtuelle est une machine créée par des couche de logiciel
-3.Un programme de contrôle : assure I'utilisation fiable et efficace

2.
En monoprogrammation (mono programmé, mono tâche), il y a un seul programme utilisateur
dans laMC. G y a un seul processus à lafois enmémoire).Lorsqu'une tâche est soumise et
que le processeur est disponible, on la charge en mémoire puis on exécute le processus
associé jusqu'à ce qu'il soit terminé. On passe alors à la tâche suivante.

En multiprogrammation, il peut y avoir plusieurs programmes


(processus) à la fois en
mémoire. (Une tâche soumise est chargée en mémoire s'il y a de la place et donne naissance
à un processars). Un programme est prêt s'il n'est pas en attente d'une entrée-sortie. Les
processus prêts s'exécutent à tour de rôle, on parle de commutation de processus. La
multiprogrammation peut être utilisée en mode non préemptif ou préemptif (temps partagé).
il
En multi-programmation non préemptive, n'y a commutation que si le programme
(processus) actifdoit effectuer une entrée sortie.
Les avantagcs et les défïs de multitâche :
- A.rgmentation de taux d'occupation du CPU.
- Augmentation de rendement de I'UC *Temps de réponse d'un processus.
- Néccssite d'un matériel spécialisé plus coûteux (système d'exploitation plus
complexe) * gestion des ressources.

Résumé : hors le TD
En temps partagé, il y a commutation si le processus actif doit effectuer une entrée-sortie ou s'il a
épuisé son quanfirm.
Un moniteur d'enchaînement des travaux est un programme spécifique qui assure, à la fin d'exécution
d'un programme utilisateur, le chargement et I'exécution du suivant de façon automatique.
La multiprogrammation consiste à mettre plusieurs programmes en mémoire centrale au même
moment de façon à pouvoir exécuter I'un d'entre eux pendant que les autres sont en attente de la fin
d'une entrée-sortie.

Le temps partagé consiste à partager dans le temps les ressources de la machine entre les utilisateurs,
de telle sofie que chacun d'eux ait I'impression d'avoir la machine pour lui seul.
Le débit des travaux est le nombre moyen de travaux exécutés par la machine en un temps donné.
Le temps de réponse est le délai qui sépare le moment où I'utilisateur soumet sa commande et le
moment où il obtient le résultat.

3. Il y a touforrrs un programme à exécuter (dés lors que I'ordinateur est sous-tension). Le


cycle de :'echerchc et d'exécution ne s'arrête jamais. Lorsqu'il n'y a aucun progftunme
utilisateur à exécrrter. Le système d'exploitation s'exécute dans une boucle qui ne fait rien
(boucle d'allente ûctive ou boucle inactive) jusqu'à ce que survienne une intemrption.

4. L'amorce (bootstrap) est un petit programme qui est chargé en mémoire en une seule
opération r,l'enlr'tlc lors de la mise en route de I'ordinateur, et dont I'exécution permet le
chargemerri ct lt ilrccrnent d'un programme plus important.

2t2
. -rt \
TD nfé # C ( s'"x')
'==: --+-
t
-

ry*E"9' (el D l1l Av o6fue"s{0,.4âc P^J^* çta^tg


TII4 * ( 7æ c'utP" =

1 L MLcPU(cl
,
( fi"s"" I0"5"^(s)
I

Aocc ,Uff^ lfûi


CN\,X,' lMn
^ooo
tl
nt
a
-= -:+*)=- L_ \
= l* !,;qrn" >L lt1,i.
@ Pnafiîl:e,--ffi;^ dn o(e*,^aonW**4
Sot hW ---n x (û Lr&"". /, * frnn^n^-

* u o,( h"L (4) ,erl" ar lnw<s,a d*CV,t^ (ê,61çolç<oatt*


u L.J*
'-_-,/L*æ
@ Co'f,Att
-' e T*^ff^"J*Je.',a*(ce" -- êts\

Xs
3æ cN{>-_+ \
Ô 13 tf';ûm G)^1
'eyvÊwffi"
,o
8 a**1"ff, nJ
rcum
À+ o,) to (+ Ll s b 1\
r t ,Tm+u .@-,@-
t
A(Ptr"^{T't* ^.
,

' -sl /''s- " t- * d'uu",,,b"^Iel")

ç*4'a T(n =^,(;


Â8,n + 4(.-"\<le =,oo(o,rxç"\ +6r (l+G\ +6
5 ,(
^- *(o. + G,çx5â +Ao =filA
A ( rg
,=
n(/-- DoÊAM -
s( \
---;-: M
Âe,
6o
=
or9 =è k"A * &Ërtr
tcO

T tvt; ç S^,
Ao= E@'oçi'Aoo5
6 s 33igs 4
?o= Ç6 çC' 13,s
,\8
t

9/r^ s o, (f
\.
as+A =
^t
?**€n aC- +S^
6a ?
fo s 6^(TJ
o, aÉ"^

Pt^=Ë"ffo\*C"h\ L ftu
ltvt;
li
I l'nal-
D=6o 4, nt = 4o*A
--;--=/- t /'o*A;tuâç :Lv
æ /MJ"l=e
-T'-
= l',æ%
=5
Ts= I
"
!**^f, )'*ko^ To- Âe-
1;= I
1;-,-'6-êf,@ffia^; -f z' l,t
-TLn"dw"ûî*^ fSJ- =
._E-:--:,--
n
/ryPs a6- Ylpoa'p -o
-:-:-: ^*o=ol
At* Ê/g=*'@(3G

6 ô AqlV^A
^Âo
t^4s l,'*a*:*-fJà[ = Âè
T*r,ê, =*= o/87
T* -- txo
TL=P
-Tg aYun = _L - orgt-
-- À5 ,t(
el"t*.fo dl"fi#"- T:^1.
Jl =^9
I autx- =
,ul*u#fêpur
cpn ar",ç d'*o*f,*-f$.Î

8AoÀlAq
UNIVERSITAIRE DE BORDJ BOU ARRERIDJ Licence 2 : informatique.
FACULTE INFORMATIQUE & MATHEMATIQUE Semestre:2
oÉplRreu ENT tNFoRMATreuE Matière : Système d'exploitation 1.

Série TD no2
Exercice 1 : (Notion de base "Intewuptions")
- Quelle est la difference entre un déroutement, appel au superviseur, et les intemrptions?
- Qu'est-ce qui différencie les déroutements, les appels au superviseur, les intemrptions, avec les appels aux
sous-programmes d'un côté. Et la différence entre les appels au superviseur, les sous programmes, et les
déroutements, les interruptions d'un autre côte ?
- Un dispositif extérieur déclenche une intemrption toutes les millisecondes. La prise en compte de cette
intemrption par le système entraîne I'exécution du programme suivant:
{ programme sous IT horloge }
cpt_mes := ( cpt_mes + 1 ) nod 1000;
sicpt_mes=0aIors
cpt_sec i= ( cpt_sec + 1 ) mod 60;
si cpt sec = 0 alors
.\vr ( cnt min + L ) mod 60;
Eot min :=
si nnt min : 0 alofs
c[t_tl ,= (cpt_h + I ) mod24;
si cpt_h = 0 alors cpt*j :: cpt_j + 1;
finsi;
f insi,'
finsi;
finsi;
Définir la fonction système qui délivre dans un tableau de 5 entiers la date exacte, à la milliseconde près, au
moment de I'appel. On prendra garde au fait que I'intemrption d'horloge peut survenir pendant I'exécution de cette
fonction. Comment vous proposeriez-vous d'utiliser cette fonction système.
- Quel est la place et le rôle de l'éditeur de liens dans la chaîne de production de programmes.

Exercice 02 : (l'édîtion de liens)


On dispose d'un ensemble de modules définis comme suit:
modu]e PROGRAMME taill-e: 332
-L].ens à sati-sfaire: OUVRIR
LIRE
FERMER
EDÏTER
adresse fancement: 133
module ETIQUETTE tai11e:. L28
l-iens util-isables: NOM 0
SOCIETE 32
ADRESSE 64
CODEPOST 96
VILLE 101
modufe LECTURE tail]e: 840
liens utilisabfes: OUVRIR 0
LIRE 340
FERMER 732
liens à satisfaire: NOM
SOCIETE
ADRESSE
CODEPOST
VILLE
modufe IMPRESSION tai11e:. 2I2
liens util-isables: II4PRTMER 0
module EDITION taille, 9:?
-Llens utllisables: EDITER 0
liens à satisfaire: NOM
SOCTETE
ADRESSE
CODEPOST
VILLE

U2
on effectue l'édition de liens des modules pRoGRAM#itiiiË""TTE,
EDITION. Donner: LECTURE, TM.RESST'N et
- la table des modules ? La table des liens à
satisfaire et les liens utilisables ?
- les adresses d'implantations de ces modules après
la construction de programme finale? et
quelles ont les modification ?
- la taille totale du programme résultant ?
- la table des liens après la translation des
modules?
- l'adresse de lancement (chargeur fixe)
? Après le chargement quelles ont les
Exercice 03 (édition de lien) modifîcations ?

lï'Içrdul* {}lij*r Â,{[,rim*ïp:rt*; ûfi.iet e


h,.Teu1lrle
| : &.$*rilmle ffihi*û {]
X:(XX) :
ûûil 0û() . iuou:Àx.f
Jnrp l 5t) iû0
j{t{} I\lov AX. 04
l Stl
t0CI
[,'lç"i1 H,\. 15 '''..':.'
3{:}û 5ûû Call C
3S9 C.all B 599 499
_ Jrnn toô'l;
d'implantations
de ces modules après la construcrion de prosramme
l;u.rr?f,iiî.ofï"ig:Ë;:
2' La taille totale du programme résultant ? la table des modules
programme exécutable ? après la conskuction de
3. Latable des liens après la translation des modules
?

2/2
Solution de TD 02 :
Exercice 0I

t.
- Matériels & losiciels

2.
- Les déroutements, les appels au superviseur, les intemrptions provoquent le basculement de
la machine en mode superviseur, alors que les appels aux sous-programmes ne modifient pas
le mode d'exécution.
- les appels au superviseur et les sous programmes sont des instructions exécutables par les
programmes utilisateurs. Ce n'est pas le cas des déroutements et des intemrptions qui sont des
événements déclenchés par le système.
3.
L'intemrption d'horloge pouvant intervenir à tout moment, si elle est prise en compte pendant
I'appel de la fonction système, certains des entiers transmis seront relatifs au temps précédant
I'intemrption, d'autres à celui qui le suit, et il y aura incohérence dans les données. Pour éviter
que I'intemrption soit prise en compte pendant I'exécution de la fonction, il suffit de masquer
les intemlptions au début et de les démasquer à la fin. Si on ne veut pas perdre d'intemrption
d'horloge, il faut que la durée de ce masquage soit assez bref. Étant donné que cette exécution
est plus simple que le programme de prise en compte de I'intemrption elle-même, on peut
penser que ce sera bien le cas, sinon la machine passerait son temps à mettre à jour les
compteurs de I'horloge!
forretion temlrË t var Ë: ta ].aau [1- - 15] d.e enE.ier) ;
d#buk
tïË. Ëqus r_ T T_lror 1 crge ;
È [t] i: #trrt"_TnËs i
t l?j : É r;Tlt ËËtr;
t {31 ,: cirt-min;
t' l4l :- cpt_h;
t {51 ; : çIrr.*j ;
d.*nt,a. n qu* r_I T*}:.cr I cEe ;
fin;
a. L'éditeur de liens a pour but de constituer un programme exécutable à partir d'un ensemble de (cul* oUi,f)
modules. Le chargeur peut ensuite mettre en mémoire ce programme exécutable pour I'exécuter.

- Assurer une fonction de placement des modules dans le programme exécutable.


- Translater les modules de façon à permettre leur bon fonctionnement dans I'espace qui leur a été
athibué.
- Relier les modules entre eux.
- Compléter la liste des modules avec des modules en bibliothèque. Une liste initiale de modules est
fournie à l'éditeur de liens qui relie les liens à satisfaire aux liens utilisables correspondants. Il est
possible que certains liens à satisfaire ne correspondent à aucun lien utilisable d'un module de la
liste. L'éditeur de liens utilise ces liens à satisfaire pour rechercher dans les bibliothèques de
modules s'il peut en trouver un qui contienne ce lien comme lien utilisable. Lorsqu'il en trouve, il
ajoute ce module à la liste.
-
Exercice 03 :
Solution

3t2
;(,rcJe - x0 tb
a\ h , , h q\ 4uc
.r\
b, x e'tu c€ o:J",r
tg -
4"s"to,1.8 -\aCî'-.l.*-r
\
w: * ((+çù
ù
o-bt ' c
f
--r_.-r r^ qïr
.l c\cl H o.ÀrL*n_q J--lo @ e-

v'ir '46r> ) LLI


NJ
".* @,t Ta-& Ûu */

ÈCPR{b//t,rv\A 0 bàL Lir- g,rx> ) LU


,\r\c\).,
ÊrQ",d't- 0 4r-g
Feçrvrn ef 4
LU
Dr Lf"'- }ÂL LA5
-(0rluÀ-sz-* 0 84o ?

I *p"*.lrrr 0 t 4|." b"ôLLo. 34,q 2 I AE


ËJ,{ben. A,àrrn à6q rl
LAE
c 6qg_
4,od*P".&*l* \1-g ( LA5
\ ï1
LA5
{ilL
ê

c3û:),
'A\!\?
,;.4--;* r
6i* L*tt I
i)
NG'rot ILt-/ blJP. rL- [cr c)ût "$r,tl.)
_\
OUrf fr f '4bo2 LF g h/
"r* @ +--*
r
$ F*.
I

hat? Ltr5 Êsiter l15\L^ CI LU


Ëed^"u;f q
LNg rJr^ LAS I
Ëd;te-( ? L Arg î1 " /l-
>12cJerr_,
),rtti, , LA5
t

AJ-ç- lô_s* .".


c)
t:,.-
LÀg
KJ tlrE {7 LÀg
{itL, \3L? LNg
T^r*"pfum;q:f . ? LÀ6 "

lut/o,,,,
@) F(j _o
h/"*n tr'O LU .- a r'\

f4hv i \/! f\54


b"ûLv Lù
L{bC
i{s'
hâretçe Lr\
.%

Cod".P"4,
'!Èle\ ,4k'g- 4À
ryBa LU f^t cea,4Àç3qn
vTW: |p'/tLg,{ Lut ,{5Â L
'16'1

6 J.lI.r
.', r't i- r\
4 | ).) R [53 .
a
I

I .l

^l I
>l-
^\'aâ >P
i
I
l

t7
g
$a
Ir5

"x/
4
\v I * tO,

.3i â 9,-
"-Ëâ
,ùi
tÈ,
'i
\of
s

=+s
âé
.;
g
'é 8
o q
\9
i+{
G d] u o -.ê;s-
zà d q.l S-
GGO

te
.$
Ê\ > 1A ï/t
3 {
\ -J J

lAo a
o
g
I ,o
.l
a
% 3 q
E' ?
d.
d
o

é l s.t
"4 $\'. \ FP

toçof \9
ËENTRE UT{IVËRSIT,AIRE DE ffiORDJ BOU ARRERIDJ Licence 2 : informatique.
IN{STIT'IJT TE$ SEIFNGËS ET TFGI+NOLOGIES $emeslre :2
DÉPARTEI$iÊITT,M,
".i..I ËT iNFORMATISU E Matière : $ystème d'exploitatlern
Série TS no3
Exercice tr :
Nous co:tsidérons u:a tableau qui coi,tient ies informations de quatre processus Â.,B,C,D :

i. Dessinez (repr1:;entez) un schérna illustrant leur Frocessus Date d';*rrivée Temps de traiteiuenl
exc,;utio;r à I'aide de :
- I'rlgcr;'.irme FCFS. A û.00û J

- l' i'-, ihrne S.]F. B 1.001 û


- l'algcrith*ne SRT. \- 4.001 4
'------l

- l'aigor rthrne â tourniqriet RR (quantum : 9).


- l'algorithrne à tourniquet RR (quantum =4,). D 6.û01 2

2. Donr:ez le tentps d* réponse rnoyen de ces processus dans chaque type d'ordonnancement.
3' I)onnez le ternps d'attentes moyen de ces processus dans chaque type d'ordonnancernent.

Exereice ii7 .
Dans un sys :me morroprocçsseur, doté d'un seul disque. On considère deux prooessus dont le comportemi,
ie suivaitt :
Ii n' y a allcun r rocessus utilisateur. On Processus Pl Frocessus P2
lance F1, puis crn lance F2 10 ms après. Calcul pendant 2û ms Calcul pendant 30 ms
La politique d'ordonnanÇr;rnent est fif,o. Lecture disque pendant 5ûms Lecture disque pendant lJm:i
- Donne:z la chronologie des évènements Calcul pendant 30 ms Calcul pendant 50 ms
* Donnez pour . chaque processus : Lecturs disque pendant 30ms Lecl.ure disque pendant 2r ). .
- la durée. de vie. Calcul pendant 40 ms Calcul pendant 1û ms
- le temp s CPU consornmé, Lecture disque pendant 40ms Lecture disque pendant ,.1',
- ie temlrs passd:,! l'état bloqué, Calcul pendant 40 ms Calcul pendant 20 rn:c

$,*tif "l*
!

Ë
{
::1il r'
I
r':lullr& I

Processgur Activ;
Attsnlf

Disque Act ,ve


Af .(ente

Exe,r"bi,t:e $3
On cçrnsiclère 4 processus, A, B, C, D. On suppose que I'exécution des processus nécessite :
" For'rr A : 7 unités de temps CPU, 3 unités de temps d'E/S.et 5 unités dô temps CPU.
' P'rur B : 6 unités de terirps cPU, 4 unités de temps d'E/s, 4 unités de temps c},u.
u,/.'c;ur C : 5 unités cie iemi:s
CPU.
" PourlJ : 1 unité de t*mps CPU" 4 unités de temps d'E/S et 2 unités de temps cpu.
On suppose o re ;
. .A se présen*,; ûn rrrernier, à l'instant 0,
. L\ se présente à l'instant 1,
. C se présente à I'instant 9,
. D se pr; 'tente à I'instani i 2.

lt?
lvlrt;tre:z i:ar';'Jre e i. nps d'exécution comrnent les 4 processus vont utiliser le processeur deinr;
chacu-n des cas sui.vanis:
l) Chrrque procÊjssus a sûn ptoprfl périphérique d'ElS et l'Ordonnaûreur
fonctionne selon Freff:ir.i
Arrir,ée Fremie'.. Servi (:rnus préernption)
?) chrique processus a son pro['re périphérique d'E/s et l'orclonnanceu, utilise
i'algoriti:iie cli
tr:r"lrniq''let, a''iec un qua.ntum de 5. Le temps dô commutation
est égal à 0. ilo'n'2, cians ce cas, ler
lemps dri se.'our d*r *roçessus A, B, C et D.
3.) Le; tro'i,", Ûto..ssus utiÏisent le même périphérique
d'EiS dont la file d'attente est gérée premiei anivé
premier s/'jr. i' L'{.r dannal-rcsur du p;ocesseùr utilise I'algorithme
clu tourniqusr, aveû un quantrm Ce J"
i-* temps de i,.ri,,.r: ruta,i*i: est supposé égal à 0.
Exerci*: t4
iV,JUS r;'.)nsiderOnS ieS rT. :frCCeSSUti dOnt
ie comportement est le suivant (la prio'ité au <iérnarrage esl
iridiqr,' entre parrn+}1 .,. r..; ,
.sLj
lln f:.it i'.*tat bloqué se ciivise en deux états : attente de P1 (100) Calcul- pendant 40 ns
la lr;5s6l,rce disque ei ir.1i*nte de ia flrn d'exécution Lecture disque nan,_i:ni-
rvr lvqrr L
de Caicu1 pendant 30 rns
!'îtiréi a',ic;. Les demar:rie::.; d'entrées-sorties sont gérées Lecture disque nonr-l:rr*- JU
I'ancreri;l::rté. et l';rii,rc:.Ltion du processeur est Cali:u1 pendant 20 ms
",tàite selcn la priorité P2 (99) Calcul pendant 30 rns
affecrÉe au processus, et
repr:ésentée par une vaier;r entière. Le processus Lecture disque tser
nônd:hf
rvui I u 8û
prioritaire est celui qui a la plus grand,e valeur et si deux Cal-cul pendant 80 ms
processus ont même pricrité,c'est le plus ancien dans la
Lecture disque nonrlrnl- a(\
Cal-cuf pendanr 1.0 ns
iile d'ettente des processrrs prêts. Ca.fcul" pendant 40 rns
] Les 4 processus so;.:t lancés en mêrne temps et gardent Lecture disque 4 f.i :r::
ieur priorité initiale perlr:!ant toute leur exécution. Calcul penclant i0 ms
P4 (9?) CaIcul- pendant ll 0 :i.s
Êltablif le chronogramn.jç des 4 proceiisus sur le diagramme
suii''ant' vous ncircire;r lçs caser conespondant à l'état du processus,
comrne cela a été fait pour le
ilé'but du prcccssus ir1, à titre ii'exemple"
El5
a{I
prÊi
ariif
I)l

Ei.
aïtr
nrât
actif
P3

f&
:lûn

2" Doimer le temps toial de l'exjcution cle ces 4 processus


- L'activatitn- <les 4 processus est demandée dans les deux cas suivants :
à I'instant initial et ils s,exécutent
trri Jnoprogiarrunaiicrn da;ls i,ordre pl,p2, p3
puis p4,
, - selon la questi*:r 1.
'i'i cornparer les temps c{': réponse rnoyens dans les deux cas c!, c2.
4" , Donnei ie taux d'utilise.tiÀn du processeur
dans les 2 cas {aI, cz.

2t2
L * n-,r.' ce- o {-:
* FiEoe {
A b \- \
') l'3 Arc

TRn 3-o ,3 -fAL=ÂB-\=$


TAs= g- L.= b ASù= ê=1
^g-
TRrr= f 1 gt$+3 9B
=4n
\

\.r = o")'+5ï*
,{\
'+ a 5,

(r{
s.
A I s C
1a! 63

nftu.:3-O "3
TÈ*.8-4.- s8
ftot*1:-!L3t\ t-_ ,g; = 6,
Tnu s B-B = e
Tlç =8-L = 1,
t NT\ --
* Ô Çl-T s-t (
F>-

A D' È L L s /t\5

0 tL 3tr Ê '\o

= 3*$\'r\t\q
-T=R.,y1
=\'6 '6,

tl\
"-B:O =
<
A,u=. \\-L =- %
!

I lnn = orB+Olrfu \o ê
.J a?
q
S
-dt
l \ 'l't
I
*A'È *g,t (-/ A.
{
A ts A B L \ B L

.Ço É'5- o Ta.o- < \5-\ *AÂ


=4
€rtRÈ-_ Tç{,o aAA*L =6
\B -/L s \Qz

TRg
'
{rrLt^A+5' ç2 t{
,8,
\
\sx ' \ -B --a. . \*o $,-{ =S.
=
Tn*= \q,-G = È \lrss É-).,'3
Trvr , \rb\: \r
\
rQR. ,c Ë

o '>\ qAa 4 g5
^ ^.a\^\Z\B\\\6

aRN *\-t> .=q -(ç.e,g\\*\--Ào


TeG=^5-& -q Go:\t--ç. ,t
-ffiLtl
=\\$\trvtr+t s 2q/\/ st)t
,*,

e\*3 -L Too =\ro-L\ s A


\s =\\-t =g -rÀs
= C-!r "\
T5."r
' Lt 8+ \6+U ,s 1%/n , \,
-Tb ub
â*,.0 o-l
{
Cf,r ,6k %\Dnt Sr'ç{"
(- o
&nx
--#dl 6ê^tr,"Àf l)l-Stç td\r\ - F'tl-u
.ll
ç-Fa
ùl"K- r\ ."l,lmrtt

I

r*o**?
:

I va$cantt'.^'

'\È, Q ooo ? ---l


B /po â g _-__l
s R_f
C u{,ooa *
IRR
--
_ J1!""^[ônL fr*^r-,
oo*t fo' -rT (c) T'r(
L' 4 >
às ïPôqS
tq K^Ètâ
Lls
D
rl LI L-J

TRrl =
D-tR.
1

, a'A = 3-o =b l_rr 3 -t =Y rTK. --

= A\_
6= Ç>
L; rRD
4 K+^atS
-a
Rnç"=* =,uTr'- 't(
'
Tlfl TR-rT=g L) bNg=Y-e =E
LlNx= 3 -3 =
N.= - Ll =FJ Là VA.,p- f*r- =E
LrT
^\

TNN z. OtL 1 ?t3 =tr


\
r*r\?$ !r^".^'tU{
N =?-
c?.À

D
\
k4= Lp39
N.3
L--t G)Fsi
1,l^^^Â"
cr-yttx(n,B)
[]d" .pq ,-,o' 1
te\ ---=>trt là=,.t1999
\t
t'\-J O
BO
ffi" (c,D)
C'= 4,t999
Lrrry
nt@ n=1 ,rq:
C^^t^$^Q,tJ ., \
\ r)ô
k
bL=9-\"

.-
o\
ë- ù -:,
\
\

{Nil kss=
L\ \-i6! o)u:iï-:,_

AO
TNR=t-f*"+ -/\è!

- \l\
\
-*
ruD Êr{
I
tlr\.1 9 ry\

o'L
C = ti,oo5 dru
trl
tl -r E
A----\

6
.Âi:{
\rr-
c \ B9 ---*-/'

c-Pu
É'-----j
'(g
l9-r,?rô=Z \9-l 8. L
n @Y Bl \
\jJ OJ

hR-ç\= tR =4b -/\=q


t bRrÉe'c unRD= s-* =[j
LK Rc=n(; ffi
TR[\ =
S+\

{nçr Lxf ç- 3 =\H


bHs: ls-t\=[
?-{\ 1G t 3 /\1
{N\\. L\ ï
ItR- q4 rsw *ilâ
iD
Ê'-'l'
fi

*en*ys*A,æo
N\8. b N b\ c Its' ,clD s\c D
u L\
6 'l r ) lu t

TR.-g-A\-\\

-i-A[l=b5x*
q-3= 6l bn, o\o- \=O
bA B=^\;b- L:^t =6-is
lNn e \ *Y* n rr
b\4\ [1 Aq t-
=- '2
\.

1\
Ir^-( f i-rç -+c ;*-rY:à=-ct-*-* 4
0"'\r (p @
Ri=-o
'^'{
".rtr/,
&)
b b.
(
C^erlÂ^ft' &PNr6erv\\^h -^^ô
{^Â. t ); - App&tt 1/r4s^.\

4a^,h\);
z>'fuffut, i/^'r WI 1"* Pn f^l"^uyL
ï. ù -4;lo

?yc
Wa{tnr*uoJ;?-
Qd") t

I+o: T =_
lqtu
ruW
Dnl
5v
N=t^)lù)-
r\ [N)o) ry
["lt}*(i,'"--s)
\;ttN=1Y
[.*' {m'h\\;

o
1'J*\ )
4a^k
@ -; A"ct*Jûclù"

s
losda-
1-

fr-1
\P<^l' ) p
ttL \n\a'{*fi/*j) 4ou /lD
{ ^=:
l-l
l{ilr! f\-'-{"".Àû;/ A, 1=1-n i-}{
9t
L_1 1----r,tr=3
=zr=3

6
d oB 3
iAi*
e%}
ll rt I !\ il
t3 4-r
B c- t)
LT t{ tl \ l! it I

L){^N "lF"B L)F.-a *)


.---'.. F
r-t t,--------Ë tR o. 3---u =S, bRR=?-'t-.8
.TYÀ

no
i-[_l------\c-Ptt
f n.*4\*\\} k

TR\=?tYt9t)-LJ,LN
,.Q-
n". {S-G.

\_-, g ril
l-l -t.-a
bNFR*T*î =@'tne
\ \\

kÀc=3_q-EÇÀr=&t,Ë
g TÀn * o=t L1 ÇtX 4tt ?
)