Vous êtes sur la page 1sur 42

Ministère de L’enseignement supérieur,

De la recherche scientifique et de la technologie


★★★ ★ ★★★

Institut des Hautes Etudes à Tunis

Projet de Fin d’Etudes

Pour l’obtention d’une

Licence appliquée en technique de commerce international

Réalisé par : Mohamed Ibrahim Mohamed

Sujet : Les Relations Commerciales Tuniso-Suisse

Entreprise d’accueil :

Centre de Promotion des Exportation

Encadré par : Mme Thouraya Boulgeaid

Mme 2016/2017
Introduction Générale

Chapitre I : Centre de promotion et des exportations

Section 1 : Présentation du Cepex

Section 2 : Présentation de la direction centrale d’approche des marchés

Chapitre II : La coopération Tuniso-Suisse

Section 1 : Le profil du marché suisse

Section 2 : Les relations commerciales entre la Tunisie et la Suisse

Section 3 : Cas pratique

Chapitre III : Le déroulement de la période de stage

Section 1 : Les taches effectuées et les Apports du stage

Section 2 : les problèmes et les solutions

Conclusion Générale
Au terme de ce travail, j’aimerais adresser mes gratitudes à toutes les personnes et
institutions qui, de près ou de loin, ont contribué à la réalisation de ce Rapport de stage.

Je tiens tout d’abord à exprimer mes vifs remerciements à ma encadreuse Mme Thouraya
Belgaeid qui était , pour la confiance qu’elle m’a accordé en acceptant de diriger ce rapport
et de le suivre avec intérêt tout au long de sa rédaction. Ses disponibilités, remarques,
critiques pertinentes et encouragements m’ont été extrêmement précieux et ont joué un rôle
primordial dans l’aboutissement de ce travail. Qu’il soit assuré de ma profonde
reconnaissance.

J’aimerais également adresser mes sincères remerciements à l’IHET pour m’avoir orienté
dans ce centre.

Je remercie aussi Mr. Kamal qui m’a bien informé durant la réalisation de ce travail et je
remercie à tout le membre de salariés du Cepex pour leurs inestimables collaborations.

Je remercie enfin l’ensemble de notre famille et surtout ma mère qui, malgré mes défauts,
m’ont toujours prouvés leurs soutiens fidèles et leurs amours.

Merci à tous !
Tableau 1 : …………………………………………………………………………………………………..

Tableau 2 : …………………………………………………………………………………………………..

Tableau 3 : …………………………………………………………………………………………………..

Tableau 4 : …………………………………………………………………………………………………..

Tableau 5 : …………………………………………………………………………………………………..
Graphique 1 : …………………………………………………………………………………

Graphique 2 : …………………………………………………………………………………

Graphique 3 : …………………………………………………………………………………
L’exportation occupe une place très importante parmi les priorités économiques et sociales du
pays compte tenu de sa contribution à la garantie des grands équilibres, à la promotion des
investissements extérieures et à l’ouverture de nouveaux horizons au secteur de l’emploi.

Il en avait résulté par conséquent l’absence d’un besoin urgent pour la création d’une structure
centrale impliquée par l’export et par la commercialisation des produits nationaux, du fait que les
entreprises publiques et les instances gouvernementales comme celles concernées par le pétrole,
le phosphate, l’huile d’olive et les agrumes veillaient à l’écoulement de la majorité des articles
exportés.

Cependant, l’exportation demeure une opération compliquée qui nécessite des moyens
financiers et une mobilisation de spécialistes motivés et expérimentés. Le Centre de Promotion
des Exportations accompagne les entreprises qui veulent développer leurs activités à l’Export.

Pour ce faire le CEPEX aide l’entreprise tunisienne à mieux s’informer sur les marchés
étrangers, Oriente et conseille l’Exportateur Tunisien dans ses démarches à l’International,
Propose un programme promotionnel couvrant tous les secteurs exportateurs prometteurs et tous
les marchés porteurs.

Problématiques :

Comment marche ce centre ?


Comment est construite la coopération Tuniso-Suisse ?

Dans un premier temps je vais vous parlez des objectifs et les missions du Centre de promotion
et des exportations et en deuxième lieu je décrierai le rôle que joue cette coopération de libre
tuniso-suisse et enfin en troisième lieu je vous dirais les activités réalisées ainsi ce que les
problèmes soulever.
Chapitre I : Centre de promotion et des exportations

Section 1 : Présentation du Cepex

La maison de l’exportateur :

Cout global du projet : 12millions de dinars. Surface totale : 9000m2 incluant les espaces
suivants.

- 128 bureaux
- Une salle de congrès pouvant contenir 550 sièges avec la possibilité de la diviser en trois
parties distincts (100-150 sièges pour chaque partie).
- Un centre d’affaires.
- Un espace internet.
- La bibliothèque de l’exportateur.
- Un restaurant et une buvette.
- Des parkings de surface et souterrain pouvant contenir 40 voitures.

1) Historique du Cepex

En 1973 : Création du centre de promotion des exportations en vertu de la loi N°20-1973, en date
du 14 avril 1973.

Il y a eu 4 sièges différents pour le Cepex :

 1973-1980 = Rue d’Allemagne – Tunis.


 1980-1989 = Rue de Médine – Tunis.
 1989- 2004 = Rue Gandhi – Tunis.
 Et depuis 2004 = Maison de l’Exportateur – Centre Urbain Nord.
En 1984 : Il y a eu la création de la compagnie tunisienne pour l’assurance du commerce
extérieur, qui s’est vue attribuer le rôle de gérer les mécanismes d’assurance – crédit en vertu de
la loi N°40-1984 qui date du juin 1984.

En 1985 : L’initiation de l’activité des sociétés d’exportation mise en place du fonds de


promotion des exportations (FOPRODEX) en vertu de la loi de finances N°84-84 en date du 31
décembre 1894.

En 1988 : L’attribution des actions promotionnelles et de l’organisation des foires et salons.

En 1990 : Démarrage de l’informatisation du centre.

En 1994 : Mise en place du conseil national du commerce extérieur (CNCE) puis du comité
technique des foires et salons (CTFS). Promulgation de loi sur les sociétés de commerce
international (SCI) en date du 07 mars 1994.

En 1995 : Représentation du Cepex au BIE = Bureau International des expositions.

En 1998 : Extension du réseau des RCT à l’étranger – Restructuration du cadre juridique du


centre, par l’élévation à hauteur de 42% au lieu de la part de la représentation du secteur privé
dans le conseil d’administration du Cepex.

 Mise en place de la base de données TASDIRNET.


 Renforcement du réseau d’assistance aux exportateurs à travers l’ouverture du bureau
d’intervention rapide « SOS EXPORT » et son rattachement aux bureaux d’assistance à
l’export des ministères et des entreprises intervenantes.
 Mise en place de 8 points export auprès des chambres régionales de commerce et
d’industrie.
 Création d’un site web du Cepex et d’un site pour le commerce électronique.
 Restructuration du FOPRODEX.

En 2000 : Démarrage du projet présidentiel de la « Maison de L’Exportateur ».

Mise en place du fonds d’Accès aux marchés d’exportation « FAMEX I» (2000 – 2005).

En 2003 : Octroi au centre du certificat de qualité « ISO 9001 » version 2000.


En 2004 : Inauguration de la Maison de L’Exportateur par le chef de L’Etat.

 Transformation du bureau SOS en guichet export.


 Organisation de la 1ère session du salon international des services à l’Exportation.

En 2005 : Démarrage du fonds d’accès aux marchés d’exportation « FAMEX II ».

 Nouvel organigramme du Cepex.


 Enrichissement du Cepex par les références du commerce extérieur français à travers UBI
France (accord avec le centre).

En 2006 : Consultation Nationale sur l’Export.

 Organisation du salon textile Euro-Méditerranéen (TEXMED)

En 2007 : Organisation du salon international des services à l’exportation SISSE 2007.

 Organisation par le Cepex du salon textile Euro-Méditerranéen (TEXMED) pour la


seconde fois après l’organisation d’une première session réussie en 2006.

Passage du nombre d’employés du centre de 10 en 1973 à 178 actuellement.


2) Organigramme Général

La structure organisationnelle du Cepex se constitue de directeurs principaux supervisés par le


président directeur général (PDG) avec l’aide du directeur général (DG) et de neuf directions
centrales :

Direction
Centrale
Direction Assistance Direction
Budget et Centrale
d'audit- Animation
Interne

Direction
Direction
des
Centrale
Direction Services
Promotion
Communs
Générale

Direction
Direction
Centrale
Veille et
Approche
prospection
Marché
Direction Direction
Marketing Centrale
et Technologie
Communicat de
ion l'information
3) L’élaboration du Centre de Promotion des Exportations

L’assemblée Nationale a voté le 11 Avril 1973, la création d’un centre de promotion des
exportations.
Cette loi stipule dans ses articles :
La création d’un établissement public à caractère industriel et commercial placé sous la tutelle du
Ministre du Commerce.
Il a pour mission de promouvoir l’expansion commerciale et le développement des exportations
tunisiennes.

Le Cepex a pour objectif :


 Développer : Le positionnement des produits et services tunisiens à l’international.
 Impulser : la diversification des produits et des marchés à l’export.
 Œuvrer : pour l’exportation des produits et services tunisiens à forte valeur ajoutée.
 Renforcer : Le réseau des échanges commerciaux et optimiser l’exploitation des accords
de libre-échange conclus entre la Tunisie et plus de 130 pays.

Leurs valeurs :

Ici les mots clés sont engagement, confiance et innovation

 Engagement : Afin de réaliser des objectifs stratégiques, ils engagent activement et


durablement à accomplir des missions d’une manière professionnelle, responsable et
consciencieuse.

 Confiance : Basée sur une approche relationnelle et une orientation client, ils visent à
réaliser une réelle proximité avec leurs clients fondée sur la crédibilité, la transparence et
la bienveillance.

 Innovation : Affirmer leur volonté de réaliser des améliorations constantes en misant sur
l’expertise, la performance et la créativité de leur équipes de travail pour instaurer une
culture d’innovation basée sur le perfectionnement continu des méthodes et des
approches de travail.

Leurs Missions :

Les missions de centre s’articulent autour de quatre principaux axes.

 Informer : Conseiller et d’orienter les exportateurs tunisiens vers les opportunités


d’échanges à l’international et de partenariat commercial en mettant à leur disposition un
système d’information et de veille concurrentielle.

 Appuyer : Les acteurs économiques dans leur processus d’exportation en les soutenants
administrativement et financièrement.

 Accompagner : Les exportateurs sur les marchés extérieurs en organisant des actions
promotionnelles, des rencontres de partenariat et des missions de prospection.

 Promouvoir : Le catalogue export des produits et services tunisiens auprès de la cible


étrangère.
4) L’agencement dans ce centre

A la tête de l’organigramme du CEPEX, on trouve la direction générale présidée par le Président


Directeur général du CEPEX qui est aidé par un directeur général Adjoint et un secrétaire
général.
- 03 Unités sont directement attachées à la direction générale : l’Unité de suivi des décisions du
conseil supérieur de l’exportation et de l’investissement, le secrétariat permanant de la
commission et le bureau d’ordre central.
- 03 Directions attachées horizontalement à la Direction Générale
- 06 Directions Centrales sont attachées verticalement à la direction générale

Horizontalement :

 La direction de budget et d’audit interne


Cette direction est chargée de :
- l’élaboration et le suivi de la réalisation du contrat programme quinquennal.
- l’élaboration du budget annuel.
- l’approbation des engagements de dépenses sur la base de la consommation du budget.

 La direction communication et marketing


Cette direction a pour principales missions :
- la mise en place de la politique commerciale et Marketing.
- le développement des supports promotionnels.
- l’organisation des actions média et la consolidation des relations publiques
- le suivi de la satisfaction client …

 La direction prospective
Elle assure la collecte et l’analyse et le suivi temporel de l’information, le décryptage des
rapports et des statistiques provenant des sources officielles comme la Banque Centrale et
l’Institut National des Statistiques
Elle est également chargé de la réalisation des études stratégiques et thématiques la collecte et
l’analyse de l’information sur les marchés extérieurs afin d’anticiper et de détecter les tendances
et les comportements futurs des marchés.
Cette dernière fonction est désormais sous-traitée c'est-à-dire assurée par les prestations d’un
bureau d’étude.

Verticalement :

 La direction centrale d’approche et étude des marchés

Cette direction a pour principales missions :


- la consolidation de la position des entreprises exportatrices tunisiennes sur les marchés
traditionnels.
- la diversification géographique et la recherche de nouveaux débouchés.
- l’accroissement de la compétitivité et de l’agressivité des entreprises tunisiennes en
mettant à leur disposition une information géographique et sectorielle actualisée.
NB : cette direction sera détaillée ultérieurement puisque c’est ma direction d’accueil.

 la direction centrale d’animation

Cette direction est chargée d’animer la Maison de l’Exportateur en gérant les différents espaces
communs : la salle d’exposition de 275 m², 03 salles de conférences modulables pouvant
contenir 550 sièges, la bibliothèque, un business center.
Des séminaires, des journées d’information, des formations et des expositions sont
quotidiennement programmées.
 La direction centrale d’assistance

Elle offre un service de premier contact de soutien et d’assistance direct aux opérateurs et tente
de trouver des solutions rapides aux obstacles qui peuvent entraver les opérations d’exportation.
Sa mission est renforcée par un guichet unique commerciale qui regroupe dans un même espace
différents représentants des institutions qui interviennent dans les opérations d’exportation à
l’instar de la Banque Centrale de Tunisie (la Douane, la Compagnie Tunisienne pour
l’Assurance du Commerce Extérieur (COTUNACE), la Chambre de Commerce et d’Industrie de
Tunis (CCIT), le CEPEX (FOPRODEX – SCI – SOS Export)
Cette direction assure une fonction très importante au sein du CEPEX, celle de la gestion du
Fonds de Promotion des Exportations.

 La direction Centrale de Promotion

Cette direction a pour principales missions :


- Promouvoir les services et les produits nationaux à l’international à travers la
participation aux foires et salons spécialisés à l’étranger
- Proposition d’un programme pour les foires, les manifestations commerciales et les
salons spécialisés.
- L’organisation et l’élaboration des supports techniques et promotionnels
- Assister les exportateurs au niveau logistique lors de leur participation à une action
donnée.

 La direction centrale des technologies de l’information et de la communication

Cette direction est chargée de :


- mettre en ligne une information commerciale pertinente et fonctionnelle
- assurer l’exploitation optimale et le suivi des systèmes informatiques.

 La direction centrale des services communs


Cette direction est chargée des activités administratives et financières .Elle assure à ce titre la
gestion comptable, financière, administrative et juridique et également la gestion des ressources
humaines et la maintenance des équipements.
5) Les essentiels apports de soutien aux exportateurs

Le Centre de Promotion des Exportation met à la disposition des exportateurs plusieurs


mécanismes de soutien pour les aider à relever le défi de l’exportation et les accompagner dans
leur démarche à l’international.

Parmi ces outils, on trouve :


 Coaching export : Afin de développer les compétences les personnes qui veulent
exporter et perfectionner leurs pratiques business, le Cepex organise périodiquement des
sessions de formation à travers la Tunisie.
Ces séminaires de formation et ces workshops visent à leur procurer des connaissances utiles
et opérationnelles sur les domaines spécifiques au commerce international tels que la
réglementation, la logistique, les incoterms, le commerce électronique, la certification, le
marketing international, la communication, la négociation internationale.
Pour ce faire, le Cepex fait appel aux experts tunisiens et étrangers les plus chevronnés en la
matière et travaillent en étroite collaboration avec un réseau national et international de
centres de formation, de bureaux de consulting, de centres homologues et d’organismes
internationaux…
En outre, si vous êtes un jeune promoteur ou un exportateur potentiel, le Cepex met à votre
disposition des formations en ligne, des guides exports et des ouvrages sur les techniques du
commerce international afin de vulgariser le processus d’internationalisation et guider leur
premiers pas à l’export.

 Le Fonds de Promotion des Exportations (FORPRODEX) : C’est une boite à outils


qui vous permet de bénéficier d’un soutien financier pour développer l’exportation
tunisienne des produits et services sur les marchés internationaux à travers les différentes
actions suivantes :
o Etudes de mise en place et de développement de la fonction export au sein de votre
entreprise.
o Recrutement de diplômés de l’enseignement supérieur au sein d’une structure
d’exportation.
o Etudes des marchés extérieurs et des conditions d’implantation commerciales privée à
l’étranger.
o Réalisation de supports promotionnelles et recours aux nouvelles technologies de
communication et de promotion : supports documentaires (Catalogues, prospectus,
dépliants, fiches, techniques…), CD-Rom, films publicitaire.
o Réalisation de site web.
o Conception d’un nouveau design.
o Création d’un label de qualité.
o Enregistrement de marques commerciales à l’étranger.
o Réalisation de collections de mode et travaux de stylisme.
o Prospection des marchés extérieurs.
o Participation individuelle aux foires et salons spécialisés à l’étranger.
o Participation aux appels d’offres internationaux.
o Invitation en Tunisie des donneurs d’ordre étrangers.
o Réalisation d’actions et campagnes promotionnelles à l’étranger.
o Actions de promotion initiées et réalisées par les tunisiens.

 Fonds d’Appui à la compétitive et au développement des Exportations (TASDIR+) :


Tasdir+ et un mécanisme d’assistance technique et financier au service des entreprises
exportatrices. Sous l’égide et de la banque mondiale, ce fond a pour but de renforcer la
capacité des entreprises exportatrices, c’est-à-dire aider les entreprises à produire et
exporter des biens ou services présentant une valeur ajoutée élevée. Mais aussi
s’implanter, diversifier et accroitre ses exportations sur des nouveaux marchés en plus
des marchés traditionnels européens. Parmi ces nouveaux comme l’Afrique
subsaharienne, l’Europe de l’Est, l’Amérique du sud. Le projet est destiné aux entreprises
en activité effective depuis deux années au moins, à l’exception des start-up, aux
entreprises qui réalisent un chiffre d’affaire annuel à l’apport ne dépassant pas 30
millions de dinars et aux entreprises qui ont une situation financière saine.
Le programme Tasdir+ vise à atteindre les objectifs stratégiques suivants :
o Augmenter la valeur globale des exportations des entreprises bénéficiaires de
+20% par rapport à la moyenne nationale sur la période du projet, soit cinq ans.
o Diversifier les exportations : géographiquement, sectorielle et augmentation de la
valeur ajoutée.
o Développer l’exportation des services.
o Appuyer les projets d’exportation susceptibles de favoriser le développement
humain et l’inclusion sociale : initiative féminine, le développement régional et
emploi des jeunes diplômes de l’enseignement supérieur.
o Pérenniser les activités du programme par une collaboration continue avec le
CEPEX dans un objectif de capitalisation de son expérience.
Section 2 : Présentation de la direction centrale d’approche des marchés

Il faut savoir que cette direction a pour rôle d’aide les exportateurs tunisienne et aussi dans
l’organisation des évènements tels que les salons et foires en vue de faire promouvoir les
produits dans le monde entier.

1) Organigramme

Direction centrale
d'appche des marchés

Direction de suivi des


activités des Direction de Direction de suivi et
répresentions suivi et de promotion du
commerciales à d'assistance des commerce extérieurs
l'étranger et des secteurs
relations
service des pays
Service des Service des européens
relations produits agricoles
multilatérales et des industries
Service des
Service de suivi Service des pays arabes
des industries
représentations mécaniques et Service des
commerciales à électroniques pays africains
l'étragers
Service textile Service des
habillement pays
artisanat cuir américains et
et chaussure asiatiques

Service des
industries
diverses
Service des
prestations
de services
2) La stratégie d’approche des marchés

La définition des différents types des marchés :

Pour un ciblage adapté, trois catégories de marché ont été identifiés.


 Les marchés stratégiques : Marchés constitués de pays pouvant recevoir un large panel
des produits exportés par la Tunisie tel est le cas de la France, l’Italie, l’Allemagne ou de
l’UE de manière générale.
 Les marchés adjacents : Marchés géographiquement, culturellement et
commercialement similaire, mais moins importants en termes de volume et panier de
produits en l’occurrence la Suisse.
 Les marchés de niche : Marchés peu ou pas encore couverts par les exportations et
pouvant être ciblés par un nombre limité de produits.

3) La méthode d’approche des marchés

On cherche dans un premier temps la consolidation des acquis puis le positionnement progressif
sur de nouveaux couples produits/marchés.
 A court terme : Sauvegarder les acquis et saisir de nouvelles opportunités :
- Consolidation des marchés traditionnels.
- Développement des exportations des produits existants.
 Au moyen terme : Promouvoir la nouvelle offre et gagner des parts de marché.
- Elargissement des marchés ciblés.
- Promouvoir une nouvelle offre sur les marchés traditionnels.
 A long terme : Consolider et développer des leaders de l’export :

- Internationalisation des entreprises tunisiennes.


- Elargissement significatif de la zone géographique à couvrir.
- Promotion d’un large éventail de produits.

4) Les mesures à prendre

Les différents types de mesure qui sont mises en œuvre sont les suivantes :
 Les mesures sectorielles : Elles représentent des mesures spécifiques aux secteurs à fort
potentiel au niveau de l’exportation, concernant essentiellement les exportateurs
confirmés. Ces mesures ont pour objectif de facilité l’acte qui consiste à exporter et de
promouvoir globalement le secteur sur les marchés ciblés.
On vise alors à promouvoir en priorité un ensemble de secteurs identifiés et accompagner
d’autres secteurs au fur et à mesure du développement de leur offre. Les principaux
critères de sélection sont l’importance des exportations, la disponibilité de l’offre,
l’aptitude à exporter et la contribution économique.
 Les mesures transversales : Elles visent à encourager les entreprises à exporter quel que
soit leur secteur, leur marché ou leur taille. Elles ont 3 objectifs principaux :
- Fournir une couverture pour les produits et marchés non couverts par les mesures
sectorielles.
- Encourager les entreprises non exportatrices ou les exportateurs irréguliers à devenir des
exportateurs à part entière.
- Inciter les entreprises exportatrices à accélérer leur plan de développement à l’export.
5) les principaux secteurs et marchés de l’exportation tunisienne

L’exportation des biens représente 38% du PIB, Plus de 6600 entreprises exportatrices avec 159
destinations-export. 90 produits en moyenne exportés par marché et 3000 positions tarifaires
environ se rattachant aux biens exportés.

Les exportations par secteur 2016 :

Ce tableau élucide les différents secteurs, cela dit on constate que le secteur d’industries
mécaniques et électronique domine les autres avec une valeur de 5300,4 millions d’euros avec
une variation de +15,7% contrairement aux secteur d’agriculture et d’industries agro-
alimentaires ainsi le secteur d’énergie et lubrifiants qui connaissent une variation qui régresse de
-23% et de -17,3%.

Par secteur d’activité :


Répartition géographique des exportations tunisiennes :

1.01% 2.87% 0.06%


0.04% 4.98%
0.34%
2.05%
12.19%
2.77%

73.68%

UE Autres Pays d'Europe Afrique


Amérique du Nord Amérique Latine Amérique Centrale
Pays Arabes Extrême Orient Océanie
Autres
Les pays l’union Européenne constitue les premiers collaborateurs de la Tunisie tels que la
France, l’Allemagne, l’Italie avec 73,68% suivi par les pays de l’Afrique avec une part de
12,19% etc…

Les différents marchés à l’exportation :

PAYS-BAS 1.56
ROYAUME-UNI 1.75
ÉTATS-UNIS 1.81
BELGIQUE 1.82
LIBYE 3.26
ESPAGNE 3.50
ALGÉRIE 4.89
ALLEMAGNE 10.54
ITALIE 17.41
FRANCE 31.96

La France est le premier marché de l’exportation tunisienne avec 31,96%, suivi par l’Italie et
l’Allemagne avec des parts de 17,41% et 10,54% cela est pour les pays de l’UE et on se qui
consiste pour les pays de l’Afrique nous avons l’Algérie et la Libye avec des parts de 4,89% et
3,26 et pour finir les Etats-Unis qui est un marché pas assez exploité avec 1,81%.
Chapitre II : La coopération Tuniso-Suisse

Section 1 : Le profil du marché suisse

1) les Indicateurs économiques

 Croissance économique = 1,2% (2016)


 Inflation = 0,2% (2016)
 PIB nominal = 712,050 milliards de U$
 PIB (PPA) = 472,830 milliards de U$
 PIB nominal par hab. =87475,464 U$
 PIB (PPA) par hab. = 58087,211 U$
 Population = 8391973 hab.
 Taux de chômage = 3,164% de la population active
 Exportation
 Importation
 1US = 1,00240CHF

2) Les principaux secteurs d’activité

Répartition de
l’activité
économique par Agricole Industrie Service
secteur

Valeur ajoutée -5,3 -0,7 1,4


(croissance
annuelle en %)
Valeur ajoutée en
% du PIB 0,7 25,5 73,8
Emploi par
secteur (en % de 3,2 20,1 73,9
l’emploi total)

Nous voyons ici concernant la valeur ajoutée dans le secteur service représente 1,4% pour la
croissance annuelle contrairement aux deux autres secteurs qui connaissent un déficit de -5,3%
pour le secteur agricole et -0,7 pour le secteur d’industrie, puis pour on se qui consiste la valeur
ajoutée du PIB c’est aussi le secteur qui prédomine largement les autres avec 73,8% et
finalement pour l’emploi total c’est encore une fois le secteur service qui contribue le plus avec
73,9%.

3) Situation économique de la suisse

L’économie suisse n’a pas glissé en récession malgré le choc du franc. Cela tient d’une part à la
conjoncture intérieure toujours sociale et d’autre part, au fait que de nombreuses entreprises
exportatrices facturent en monnaie étrangère et ont accepté de comprimer leurs marges pour
conserver leurs parts de marché suite au gain de vigueur du franc. Une telle diminution des
marges s’accompagne généralement d’une progression lente mais durable du taux de chômage.
En conséquence, le crédit suisse estime que le taux de chômage augmenter de 3,7% en 2016,
contre 3,3 en 2014.

4) Le commerce extérieur de la Suisse

Les chiffres-clés du commerce extérieur suisse en 2016 :


Exportation, en
milliards de francs 211

Importation, en
milliards de francs 173
Solde de la balance
commerciale, en +38
milliards de francs
Quote-part des
exportations, en %du 32,6
PIB
Commerce extérieur par
habitant (Importation+ 45748
Exportation en francs)

Exportations
Les principaux partenaires commerciaux :

Valeur en Part en %
milliards de fracs
Allemagne 40 18,8
Etats-Unis 31 14,9
France 14 6,6

L’Allemagne est le premier pays partenaire en tête de liste avec laquelle elle effectue le plus
d’exportation avec une part de 18,8% et une valeur de 40 milliards de francs, s’en suit des Etats-
Unis avec une part de 14,8% et une valeur de 31 milliards de francs et pour finir la France qui
elle se trouve en dernière position avec une part de 6,6% et la valeur de l’exportation est de 14
milliards de francs. Pour résume un peu, on peut constater que l’Allemagne est largement le pays
dont les produits suisses sont exporté.

Les principaux produits sont :

Valeur en Part en %
milliards de
francs
Produit 94 44,8
chimiques et
pharmaceutiques
Machines et 31 14,7
électronique
Horlogerie 19 9,2

Les principaux produits exportés sont les produits chimique et pharmaceutique qui détient une
part de 44,8% avec une valeur de 94 milliards de francs, puis les produits électronique et
machines qui a une part de 14,7% avec une valeur de 31milliards et enfin les produits
d’horlogerie avec une part de 9,2% et une valeur 19 milliards de francs.

Importation
Les principaux partenaires commerciaux.

Valeur en Part en %
milliards de
francs
Allemagne 49 28,0
Italie 17 9,6
États-Unis 14 8,2

Egalement pour l’importation on remarque qu’au niveau de l’exportation c’est-à-dire que


l’Allemagne constitue le pays auquel les suisses importent le plus avec une part de 28,0% et une
valeur de 49 milliards de francs, ensuite ce trouve l’Italie avec une part de 9,6% et une valeur qui
est de 17 milliards de francs et enfin les Etats-Unis qui se retrouve en dernière position en
matière d’importation suisse avec une part de 8,2% et une valeur de 14 milliards de francs.
Taux de croissance nominal

Exportations +3,8%
Importations +4,1%

Taux de croissance nominale annuel moyen. (Moyenne 2006-2016)

Exportations +1,6%
Importations +0,4%

Remarque Importante : Les résultats du commerce extérieur représentent uniquement les


flux transfrontaliers de marchandises et correspondent au total conjoncturel ; celui-ci ne
correspond pas les échanges de métaux précieux, pierre gemmes (précieuses ou fines) ainsi que
des objets d’art et d’antiquités.

Dans la balance commerciale, le signe + indique un excédent et le signe – un déficit.


Section 2 : Les relations commerciales entre la Tunisie et la Suisses

1) Cadre juridique

Le cadre juridique régissant les relations bilatérales est particulièrement dense. La signature le 17
décembre 2004, de l’accord de libre-échange entre la Tunisie et l’Association Européenne de
libre-échange AELE (Suisse, Norvège, Liechtenstein et l’Islande) a donné une grande impulsion
aux relations économiques entre les deux pays.

La Suisse est le13ème clients et le 20 ème fournisseurs de la Tunisie. Le niveau de ses


investissements en Tunisie et appréciable.

Les échanges humains et culturels entre les deux pays sont importants. En témoignent
notamment le nombre des touristes Suisses qui visitent annuellement la Tunisie ainsi que le
nombre de la communauté tunisienne établit en suisse.

La balance commerciale entre la Tunisie et la Suisse

Valeur : Millions d’euros

A travers ce tableau on constate que tout d’abord qu’au niveau de l’export le taux augmente
incessamment par exemple la variation entre 2015 et 2016 est de 12,7%. Ensuite concernant
l’import on remarque une constante évolution car en effet la valeur passe 2012 à 114,59 millions
d’euros à 206,843 en 2014 et puis on voit une baisse en 2016 avec 174,954 millions d’euros a
virgule près que l’année 2014 avec une variation qui est de -3,7%.
2) Les principaux produits exportés de la Tunisie vers la Suisse

Transformateurs électriques 1.8%


T-shirts et maillots de corps, en bonneterie 1.8%
Moteurs et machines génératrices, électriques 2.0%
Costumes tailleurs, ensembles, vestes, robes,… 2.1%
Fils, câbles isolés 2.2%
Dattes, fraiches ou séches 2.6%
Chandails, pull-overs, cardigans, gilets et articles…
2.7%
Soutiens-gorge, gaines, corsets, bretelles et… 2.9%
Chemisiers, blouses, blouses-chemisiers et…
2.9%
Survêtements de sport 'trainings', combinaisons… 3.1%
Chauffe-eau et thermoplongeurs électriques 3.4%
Chaussures, à semelles extérieures en… 4.4%
Postes téléphoniques 6.8%
Costumes tailleurs, ensembles, vestes, robes,… 12.7%
Costumes ou complets, ensembles, vestons,… 22.9%

0.0% 5.0% 10.0% 15.0% 20.0% 25.0%

Par ce graphique on peut remarquer que les produits les plus exportés vers la suisse sont les
produits de textile et habillement, par exemple (les costumes, les pantalons, ensemble, etc. …).
Nous avons les produits mécanique et électrique et technologique comme (les postes
téléphoniques, chauffe-eau et thermoplongeurs électriques etc…) et pour finir il y a tous les
produits agro- alimentaire comme (les dattes etc…) et les produis cuir et chaussures.
3) les Principaux produits importés par la Tunisie en provenance de Suisse

Les produits qui sont généralement importés de la Suisse sont en premier lieu sont les produits
pharmaceutiques tels que les (Médicaments) avec une part de 19,7%, du sang humain et animal
avec 19,1%, les instruments et appareil pour la médecine…, Ensuite les produits de textile et
horlogerie tels que (les articles de friperie), montre-bracelet et de poche etc…, et enfin les
produits chimique comme (les insecticides, anti rongeurs, fongicides.

Les tarifs appliquées par la suisse pour les quelques produits d’origine tunisienne :

Conserves de thon, sardines 0%


Poissons et crustacés 0%
Huile d’olive 0%
Dattes 0%
Tomates 0%
Raisins de tables: 10 CHF/ 100kg
Pêches, nectarines : 4 CHF /100kg
Articles Textile : 0%
4) les opportunités à développer entre les deux pays

Si la suisse est un petit pays par sa superficie et par sa population, elle demeure néanmoins l’un
des pays les plus riches du monde avec un PIB par habitant supérieur à 87475,464 U$. A cet
effet, et étant donné sa proximité géographique et culturelle, il serait intéressant de saisir de
nouvelles opportunités à l’exportation.

Les différents secteurs qu’il faut plus exploités sont les suivantes :

 Le secteur agroalimentaire : Dans ce secteur les produits qu’il faut exporter en suisse
sont les dattes, l’olive de table, Huile d’olive, les produits de la mer, pâtes alimentaires,
les produits biologiques.
 Le secteur textile-habillement/cuir et chaussures : les produits qu’il faut plus exploités
dans l’exportation en suisse sont prêt à porter pour femme, vêtements pour bébé, linge de
maison, vêtements de sport, lingerie, maillot et bains, vêtement de travail, et un exemple
pour les chaussures : chaussures pour dame et homme, chaussure de sécurité
 Les secteurs mécaniques et électriques : les différents produits à exporter sont les
suivants interrupteurs, boites de jonction, câbles électriques, transformateurs électrique,
lampes électriques et accessoires, circuits imprimés, filtres et amortisseurs.
 Le secteur des services : donc les services sont le TIC : développement de software et
logiciel, le tourisme de santé et de bien-être, engineering consulting.
 Autres produits : et enfin cette partie regroupe toute les produits d’huile essentielles, les
produits pharmaceutiques et les produits parapharmaceutiques.
Section 3 : Cas Pratique

Dans ce cas pratique j’ai vais essentiellement vous parlez du secteur des Industries du Textile et
de l'Habillement qui est unanimement considéré comme stratégique pour l'économie nationale. Il
est le principal secteur de l'industrie manufacturière en termes d'exportation, d'emploi et de
valeur-ajoutée.

Selon l'agence de promotion de l'industrie et de l'innovation, le secteur compte 2 095 entreprises


employant 10 personnes et plus et emploie plus que 200 000 personnes, soit 41% de l'ensemble
des emplois des industries manufacturières. Parmi les 2 095 unités du secteur, 1 752 entreprises
produisent totalement pour l'exportation, soit 83% du secteur et 70% du tissu industriel tunisien.
Et 966 entreprises sont en partenariat dont 640 unités sont à capitaux 100% étrangers.

Comment lancer un projet d'appui à la compétitivité ?

Pour redynamiser le secteur, un projet d'appui à la compétitivité de la chaîne de valeur du secteur


textile-habillement «COM- TEXHA» a été lancé à Tunis, moyennant un financement de 3,2
millions de dinars accordés par la Suisse, au titre de la première phase.
Ce projet, fruit d'une collaboration tripartite (Tunisie-Suisse-Centre du commerce international),
compte aider 100 PME tunisiennes du textile-habillement à améliorer leur compétitivité à
l'international durant la 1ère phase, qui s'étale entre 2014 et 2017.
De même, il a pour objectif d'augmenter la part de marché des entreprises tunisiennes, de
soutenir leurs efforts d'évolution dans la chaîne de valeur du secteur et de promouvoir
l'innovation notamment, pour les filières de textile technique.
Il consiste, sur un autre volet, de créer des liens entre les entreprises des régions côtières et celles
des régions intérieures, entre les écoles, les jeunes professionnels et les entreprises pour favoriser
les transferts de compétence et la montée en gamme.
En 2014 il y’avait une Baisse des exportations du secteur textile-habillement en Suisse de 1,31%
selon des chiffres du Centre de promotion des exportations (CEPEX), les exportations du secteur
textile-habillement (TH) ont baissé de 1,31% et les importations ont enregistré une hausse de
5,42% durant les huit premiers mois de l'année 2014 par rapport à la période de 2013.

Avec un chiffre d'affaires de 3444,38 millions de dinars (MD), à l'exportation, au cours de la


même période 2014, le secteur TH est le 2ème exportateur au niveau national après les industries
mécaniques et électriques (IME) avec une part de 19%. Sur le plan international, le secteur se
place comme le 5ème fournisseur de l'Union Européenne (UE) et le 2ème fournisseur de
la France dans le domaine de l'habillement, relève la même source.
Malgré la conjoncture économique qui est la sienne depuis trois années, la Tunisie dispose
encore de tous les atouts pour bien se positionner dans le secteur du textile et habillement à
l'échelle aussi bien nationale qu'internationale.
Chapitre III : Le déroulement de la période de stage

Section 1 : Les Taches effectuées et l’Apport du stage

Ce stage a été pour moi une période très et très constructive tant sur le plan des compétences que
sur le plan des connaissances. En effet, au cours de cette période j’ai été amenée à effectuer
plusieurs activités.
Je me suis plus particulièrement intéressé à la procédure d’octroi de la déclaration de constitution
de la société de Commerce International et l’organisation des séminaires.

1) Les taches effectuées

 L’octroi de déclaration de constitution de Société de Commerce International :

L’opérateur désirant créer une société de commerce international doit se présenter au service SCI
au niveau du guichet unique commercial avec un dossier complet.

Dans la première phase pour que l’opérateur obtienne une attestation de dépôt de déclaration
pour éventuellement faire du commerce international il faut qu’il fasse un dossier de création
dans les 24h.

Ce dossier doit contenir les formulaires suivants dûment remplis :

- Une déclaration de constitution et d’exploitation d’une SCI.


- Un schéma d’investissement et de financement
- Fiche d’informations sur les associés et leurs activités actuelles
- Fiche d’informations sur les activités prévues de la SCI

- Une copie de l’identité des associés


- Copie des statuts
- Un timbre fiscal de 1 Dinar
- Et pour les SCI jeunes promoteurs ils doivent ajouter :
- Une copie certifiée conforme du diplôme
- Un engagement pour assurer personnellement et à plein temps la gestion du projet.
Ensuite, l’opérateur ouvert un compte indisponible à la banque en nom de sa société et il va
déposer son capitale.

NB : la banque accorde 20000DT pour les jeunes prometteur et 150000DT pour les tunisiens ou
les non-résidents.

Dans la deuxième phase qui consiste l’enregistrement et la constitution au niveau du guichet de


l’agence de promotion de l’industrie, il doit remplir le formulaire dans les 72h pour l’obtention
d’une attestation de dépôt de constitution.

Le formulaire doit contenir :

- L’enregistrement du statut
- Un registre de commerce
- Une déclaration d’existence
- Une carte d’identification fiscale
- Le code en douane
- Un contrat d’enregistrement du contrat de location.

Et pour finir il doit retourner à la banque avec le statut enregistré + le registre de commerce pour
que la banque libère la totalité des capitales.

 Elaboration des fiches pays :

J’ai procédé à l’élaboration de plusieurs fiches pays .Un ensemble d’informations


actualisées doivent figurer sur ces fiches suivant un certain modèle de qualité, on y retrouve
les rubriques suivantes : les données de base, les indicateurs économiques, le cadre juridique
des échanges, la balance commerciale de la Tunisie avec le pays concerné les principaux
produits exportés et importés par la Tunisie, les importations du pays et finalement faire
sortir les produits potentiellement exportables sur ce pays.

 Organisation et participation aux séminaires :

La vie au CEPEX se résume à séminaires et de journées informationnelles. L’organisation de ces


événements nécessite une préparation préalable.
En effet avec chaque événement les sociétés concernées sont contactées par fax et par mail et
invitées à participer massivement vue l’importance de ces événements et les enjeux qu’ils
peuvent représenter pour l’entreprise exportatrice.

J’ai eu également le privilège d’assister à un grand nombre de ces séminaires. Ceci à contribuer à
assister à l’accueil des invités mais aussi de renforcer mes connaissances en matière
d’exportation et à m’informer des dernières actualités relatives à ce domaine.

2) L’Apport de stage

Durant toute la durée de ce stage j’ai acquis plusieurs choses au sein de ce centre. Notamment le
respect des honoraires et la rigueur dans le travail m’a paru très important pour ma vie
professionnelle.
J’ai appris à avoir confiance déjà en ma personne ensuite dans ce j’entreprends et cela passe
d’abord par une motivation et un acharnement sans fin ainsi qu’une curiosité pleine.
Les différents obstacles et les difficultés que j’ai pu rencontrer m’en permis à ce que je mûrisse
et que je ne cède pas au stress, c’est qui m’a plutôt réconforter à ce que je prenne gout dans ce
milieu-ci et dans le choix dans mon futur.
Cependant, les cours acquis à la cour de mon cursus universitaire mon beaucoup aider dans cette
démarche et grâce à cela j’ai eu la chance de les mettre en pratique.
Section 2 : Les problèmes et les solutions

1) Les problèmes rencontrés

1. Les imprévus dans les organisations : Ce qui constitue une réelle problématique dans un
premier temps, c’est le fait que des entreprises tunisiennes se désistent après avoir voulu
participer à la rencontre dans le forum organisé par le CEPEX en vue de mettre en
contact les entreprises tunisiennes et celles en suisse. Cependant il faut savoir que la date
est annoncée dans les derniers jours et cela pour les entreprises tunisiennes c’est trop tard
et elles se détractent aussi tôt.

2. La lourdeur des taches administrative : Avant le CEPEX envoyait une liste des
participants au forum à l’ambassade et c’est à ce dernier de s’occuper de toute la suite
c’est-à-dire l’attribution de l’attestation, du visa etc… Mais maintenant le CEPEX est
obligé de aux participants tunisiens d’avoir une attestation de la part de la chambre de
commerce.

3. Le manque d’information : J’ai rencontré des difficultés concernant des nouvelles


données statistique sur les échanges commerciaux entre la Tunisie et la Suisse sur
internet ou autres.
2) Les solutions mises en évidence

1. Il est impératif de connaitre les motivations des entreprises avant de confirmé justement
leur participation pour ne pas avoir des mauvaises surprises le jour j, il faut savoir aussi
que les entreprises tunisiennes peuvent avoir des occupations qui sont la cause des
entreprises. Il faut aussi également annoncé et mettre l’évènement à une date fixe, pour
que tout le monde soit au rendez-vous.

2. Il faut alléger les taches administrative en négociant à l’ambassade à ce que ce dernier


puisse lui-même s’occuper de l’attestation dont il faut récupérer à la chambre de
commerce, cela facilitera vraiment l’exercice du CEPEX.

3. Il faut éventuellement actualiser chaque année les données statistiques ou autres de


chaque pays avec lequel la Tunisie échange dans les archives et pourquoi ne pas mettre
toutes ses informations dans le site officiel du CEPEX.
Pour conclure ce rapport, je peux dire que la rôle que je joue le centre de promotion et des
exportations est un rôle primordial dans l’économie de la Tunisie