Vous êtes sur la page 1sur 28

Du 27 AvRIL Au 8 juin 2019

CENTRE SOCIOCULTUREL journée d'ouverture


JEAN-PRÉVOST SAMEDI 27 AvRIL 2019
RENSEIGNEMENTS Au 02 32 95 83 66
e c o l lectif
L
SWING AT THE TOP
B3AT
Lyon - 2013
pour
réalise es 10 ans
d
Projection d’animation 3D sur un bloc de béton surplombant le toit-terrasse de la Sucrière à Lyon.
sion
l'occa es urbaines
Cette animation mettait en image de manière abstraite le caractère esthétique de l’implantation de l’oeuvre.

de vein spécia
le
n s ta l lation e .
l'i rsair
annive

B3AT est un collectif qui expérimente l’associa- L’histoire collective de B3AT trouve ses racines
tion de procédés pluriels (Peinture, anamor- dans l’univers associatif.
phose, architecture, musique, lumière, mapping La création du B3AT est une résultante, après
et vidéo…) autour d’interventions in situ insérées plusieurs années d’acquisition de compétences,
dans l’architecture et en interaction complète de savoir faire et de regards divers et l’envie
avec leur environnement spatial et social, de part de créer des œuvres collectives transdiscipli-
leur structure, leur implantation, leur agence- naires...
ment et leur mise en lumière.
Né à Rennes en 1981, il y réside. Passionné Sud (Guyane, Suriname, Brésil...) à l’océan Pa-
d’échanges humains, de vie animale et végé- cifique (Polynésie française), il en prend plein
tale, c’est dans l’ensemble de ses pérégrinations les yeux, les oreilles et les papilles. De retour à
qu’AERO puise son inspiration et construit son Rennes, il se concentre sur son expression vi-
identité artistique. En commençant le graffiti en suelle et multiplie les peintures de rue, exposant
1997, à Rennes, il ne s’imaginait pas qu’il sème- en plein air des portraits d’enfants, de femmes,
rait ses peintures aux quatre coins de la planète. d’hommes et d’animaux. AERO se nourrit de son
Pourtant, en 2002, son métier de chef de cuisine environnement et est aussi à l’aise sur façades
l’amène à débuter un parcours initiatique qui que sur d’autres supports, au regard des nom-
durera quinze années. De l’Europe (Espagne, breuses toiles qu’il signe.
Suisse, Allemagne, Angleterre) à l’océan Indien
(Réunion, Mayotte, Comores, Madagascar), de Adresse mail : creaero@yahoo.fr
Nouvelle-Zélande au Canada, de l’Amérique du Instagram : @creaero

AERO
CAJOU

L’atmosphère des lieux dans lesquels je fais


évoluer ma peinture au fur et à mesure du
temps a toujours énormément inspiré mon tra-
vail sur toile. Des lieux chargés d’histoire, d’ob-
jets du passé et d’énergie parfois dérangeante.
CELHUB
DAWN

Dans un travail subtil entre street art, provoca-


tion et peintures réalistes, la bombe aérosol me
permet d’apporter un côté dynamique à mes
productions souvent fortes d’impact. Je ne me
définis pas dans un style particulier, la pluralité
de mes propositions donne force à mon travail.
Je reste LIBRE COMME L’ART.

DHOA

Ma pratique artistique est issue d’un appren-


tissage académique du dessin et de la peinture
influencée parallèlement par le tag et le graffiti.
Cette contradiction de genre et de style m’a ame-
né à trouver un équilibre entre une peinture ap-
pliquée et une autre plus libre.
Je vise à retranscrire mes influences de la culture
urbaine tout en y apportant ma personnalité par
une peinture qui se veut à la fois explosive et
contrôlée.

Adresse mail : postmaster@dhoa.fr


Site internet, Facebook, Instagram :
www.dhoa.fr ; fb/dhoa.fr ; insta/d.h.o.a
Né en 1979, photographe autodidacte, Emma- l’image, le spectateur s’interroge sur le devenir
nuel Lardinois vit et travaille à Rouen. de ces bâtiments, inéluctables victimes du temps
Son travail est en premier lieu guidé par une re- et de l’oubli ? Leur représentation photogra-
cherche esthétique. La frontalité, la symétrie et phique questionne sur leur place dans le pay-
la précision des cadrages confèrent à l’ensemble sage urbain contemporain.
une harmonie particulièrement sensible. La ges- Emmanuel Lardinois participe à des expositions
tion de la lumière, de ses reflets, le mélange des personnelles en France depuis 2010. En 2014,
textures, végétation, matières organiques en dé- ses photos ont été présentées au festival Inter
composition, béton, métal et rouille génèrent une Kultur Foto Art de Stuttgart, à L’Affordable Art Fair
chromie et une atmosphère qui donnent à ces / Spring Edition de New York et la Red Dot Art Fair
vestiges pourtant synonymes de crise, chômage de Miami. En 2015, il est lauréat (2e prix) du prix
et décadence, une beauté irréelle. Lens Art Photographic.
La dimension patrimoniale transparaît égale-
ment dans ces images comme le témoignage Adresse mail : info@inter-stices.fr
d’une époque, prospère mais révolue. Devant Site internet : http://www.inter-stices.fr/

EMMANUEL LARDINOIS
EL MOOT MOOT

Depuis quelques années, je peins un petit per-


sonnage que j’ai nommé « el moot moot ». Avec
le temps, j’ai affiné les traits et commencé à l’il-
lustrer dans toutes les positions. Je le fais évoluer
en fonction de mes pratiques artistiques, qui se
passent essentiellement dans la rue, mais parfois
aussi dans l’atelier, avec comme exemple la sé-
rigraphie.

Adresse mail : elmootmoot@gmail.com


Facebook : www.facebook.com/elmoot.mout
D’origine lyonnaise, François Bel est un artiste poraine, tant dans son individualisme que dans
multiple, aussi à l’aise en peinture qu’en sculp- son matérialisme. Ainsi chaque médium sert une
ture ou dans la mise en place d’installations. Son démarche à la fois artistique et philosophique.
œuvre et ses inspirations sont éclectiques. Bercé Ses petits « Big Bang » incrustés dans du verre
par le street art, auquel il emprunte le système de acrylique, comme figés dans l’instant de grâce
répétition et de déclinaison, l’artiste s’intéresse ultime de l’explosion, nous interrogent sur le
tout autant à des mouvements dits du « nouveau temps qui passe, se consume et nous survit, in-
réalisme » dans lesquels il se reconnaît, comme déniablement. Dans une société où tout va de
le dada ou le pop art, qui détournent les objets plus en plus vite, et où l’homme contrôle bien des
du quotidien pour mieux critiquer la société de choses, l’artiste François Bel cristallise le rêve de
consommation actuelle, à l’image des ready- chacun, en arrêtant un instant le temps dans ses
made de Duchamp. œuvres.
Travaillant tour à tour le fil de nylon pour ses sus- Mêlant frustration, fascination, ses sculptures
pensions et le fil de fer pour ses sculptures, Fran- sont le reflet de notre civilisation, de nos colères
çois Bel se réapproprie chaque matériau. et de nos révoltes emprisonnées, claustrées,
Jouant sur l’idée de cloisonnement, en enfermant dans des contextes économiques, culturels, so-
certaines de ses sculptures dans du grillage, l’ar- ciaux et politiques.
tiste dénonce une fois de plus la société contem-

F.BEL
GILEN

« Si l’apparence du monde se dévoile sous sa zone de réflexion temporaire qui titube sur des
forme esthétique, médiatique, calculée, ordon- territoires (im)parfaits ! Ces portraits mixés dans
née, corrigée, bref dressée sous le joug de l’ar- le désordre universel, du “crados” au bucados,
tifice... il est alors évident que notre rôle est de en passant par Dionysos et Carlos, il n’y a qu’un
curer le vernis bien-pensant de ce merdier et de temps : celui du vivant. Gilen est vivant et semble
mettre en évidence : un monde hybride, mons- l’être pour longtemps, rien que pour nous faire
trueux, difforme, sanguin, poilu et cocu... bref, chier ! Cocktail d’humour, de molotov, de rythmes
NOTRE monde ! et de regards...Gilen est là... Les petits fours sont
Nous restons les créatures d’un mec qui s’ap- déjà cramés !… Et... Boum !!!... »
pelle Dieu ou Jean-Luc ?... S’il faut être à genoux
soyons debout, s’il faut être Adam et Éve soyons Manu Berk
Bonnie and Clyde, s’il faut être beau soyons laids, Deux ans de prépa à Bayonne en école d’art (pé-
s’il faut être ordonné soyons bordéliques, s’il faut riprépa - prépa)
être lucide soyons bourrés, si nous avons des Cinq années d’études aux beaux-arts à l’Ensa de
chevilles, prônons les entorses, si nous aimons la Bourges, dont deux diplômes (DNAP-DNSEP)
pâte, choisissons les grumeaux, s’il y a des bons Six mois à Montréal, à l’Uqam en art visuel et mé-
préférons les cons !... diatiques
C’est sur ce genre “d’idiotie(s) du réel” que Gilen Puis Toulouse en 2007...
tient en équilibre et investit un monde imagi-
naire, saltimbanque, et visionnaire. Bref un
monde permanent... www.gilen.fr
Par une approche absurde et burlesque, Gilen https://www.instagram.com/gilen.art/
caricature le superficiel pour mieux consentir https://www.facebook.com/gilenArt/
à la profondeur. La peinture reste pour lui une gillevil@hotmail.com
Je suis un artiste vivant à Saint-Denis, utilisant
principalement la technique du pochoir, mais
également la photographie et la sérigraphie. J’ai
appris la technique du pochoir multicouche en
autodidacte.
J’ai commencé à peindre dans les rues il
y a maintenant trois ans et j’aime peindre
partout où le vent me mène. On retrouve
donc mes travaux dans de nombreuses
villes, comme Hanoï, Dakar, Bordeaux,
Toulouse, Barcelone, Valence, Montpellier… et
bien sûr Saint-Denis.

Courriel : guate.mtp@gmail.com
Facebook : Guaté Mao

GUATÉ MAO
IDEM

Graffiti-artiste depuis le début des


années 90, inspiré des pionniers du
graffiti Américains, la bombe de pein-
ture reste mon outil de prédilection
principal…

JHANO

Pendant une année, Jhano a suivi, de la vigne à la fois basculant vers une représentation abstraite.
bouteille, Robert et Sébastien Agelet. On peut y lire l’amour d’un citadin, de l’art urbain,
Ce travail a initialement pris racine dans l’amour envers ce monde rural, envers le monde rural et,
d’un terroir (Paziols, 11), de la vigne, dans une peut-être, au final, le décloisonnement de nos
amitié, dont on pouvait lire le témoignage réci- origines, de nos lieux de vie. Espérons alors, avec
proque, entre le travail du viticulteur et l’écriture l’ouverture d’esprit qui l’accompagnerait, une
de l’artiste. De cette aventure humaine, on a pu ap- amorce de la convergence des luttes, la note uni-
précier divers témoignages : croquis sur le vif, ta- taire d’un accord « philosophico – politique » entre
bleaux, sculptures, du reportage iconographique la ville et les campagnes…
au portrait, jusqu’à l’interprétation abstraite. Adresse mail : jhanozero@gmail.com
Pour cette dixième édition de Veines urbaines, Site internet, facebook : www.jhano.org /https://
un condensé est présenté aux spectateurs, par- www.facebook.com/JHANO-360009139252/
Retranscription de mon travail sur mur ou sur ta-
blette graphique sur support béton. Support en
béton allégé rappelant le côté brut du support de
la rue.

Adresse mail : loufka@yahoo.fr 
Site internet, Instagram, Facebook,
Vero : www.kalouf.com 

KALOUF
KOOL FRED

Je ne crée qu’à partir d’objets métalliques


recyclés.

Mail : fred76800@hotmail.fr
Facebook: kool fred nad the iron gang
J’ai commencé à graffer en 1997 dans le Val- le vandalisme qui m’a permis de pouvoir réaliser
d’Oise et en Seine-Saint-Denis. Mes collectifs tout ce que je fais aujourd’hui. Mon travail évo-
sont : BPM, LE LOTUS, VB, A2R. Ma passion pour cet lue en permanence. J’essaie de ne pas m’accro-
art de rue n’a jamais cessé depuis. Rues, terrains, cher à un style ou à une mode. Je me cherche, je
toiles, dessins, tout m’intéresse. Malgré quelques m’écoute, je découvre.
moments de retrait et de réflexion, je reste tou-
jours actif dans cette discipline. Je suis parti vivre www.facebook.com/tontonKZ
à Toulouse et à Tours pendant neuf ans et je suis www.instagram.com/tonton_kz
de retour à Paris depuis deux ans. Aujourd’hui, à www.flickr.com/kzper
40 ans, j’essaie de vivre de ma passion sans être
trop pressé. J’anime des ateliers dans différentes
structures sociales. Team buildings, décorations,
expositions et vente de mes dessins et travaux.
Aussi, je peins sur cuir pour des créateurs tels
que YSL ou LOEWE. En revanche, je n’oublie pas

KZPER
LKSIR

Lksir projette le spectateur dans une réflexion sur


la multiplicité d’interprétations d’un même sujet.
Ces réalisations, peintures, installations, ana-
morphoses sont autant de prétextes à démontrer
que selon son état d’esprit, selon le moment qu’il
choisit ou selon l’endroit où le spectateur se posi-
tionne pour observer son sujet, celui-ci ne lui ap-
paraît pas de la même manière. Quel qu’en soit la
forme, l’artiste présente une matière à s’interro-
ger sur la beauté de ce que nous voyons en fonc-
tion de son contexte.

Adresse mail : lksircontact@gmail.com


Site internet, facebook : http://lksir-blog.tumblr.
com/, http://www.facebook.com/lksirhsh
En découvrant le graffiti au début des années Dernièrement, il a réalisé avec Idem et la
1990, Mozaik devient vite fasciné par cette collaboration de Lisa Quine artiste de Cleve-
nouvelle forme d’expression. land, la façade de 400 m2 du gymnase Lenglen à
Après ses premières esquisses dans son ga- Rouen.
rage, son intérêt pour ce mouvement ne cesse de Custom tous supports, toiles, déco pour particu-
grandir. liers ou professionnels souvent accompagné de
Membre du collectif A31, Mozaik affectionne son compère Idem, Mozaik continue d’évoluer
particulièrement le style old school, racine de dans la street culture avec passion...
cette culture mais aussi les formes graphiques Facebook : mozaik.one
très colorées. Instagram : mozaik.one

MOZAÏK
NIKKO K.K.O

Nikko K.K.O vit et travaille à Toulouse. Passion-


né par le dessin et la peinture depuis longtemps,
il illustre un univers imaginaire sur différents
supports : toiles, papiers, skates, objets et murs
peints à l’acrylique, au posca, à l’encre de chine
et à la bombe.
Son travail illustre un monde coloré, peuplé de
personnages étranges exilés ou sédentaires à
bords de camions volants ou de camping-cars
désossés dans un paysage désertique, industriel
ou urbain.

Adresse mail : nikkoart@hotmail.com


Site internet : www.nikko-shop.fr
Technicien dans l’imprimerie grand format et
graphiste illustrateur, NO HASH détourne le mé-
tier d’enseigniste, où il a travaillé durant six ans.
Grâce à ses connaissances sur les différentes
matières et supports, il conçoit des illustrations
à base de stickers superposés et d’impressions.
Il tire ses inspirations de cartoons, mangas et il-
lustrations d’équipes de sport américaines pour
proposer des compositions amusantes.

Instagram : @noish_no_hash

NO HASH
SERGE PRIEUX

L’exploration urbaine est le terrain de jeu favori Véritable créateur d’images, avec un sens inné de
du photographe Serge Prieux : lieux désaffectés la mise en scène, Serge Prieux peut façonner une
et abandonnés, lieux chargés d’histoire, là où le ambiance singulière. Dans un écrin de tons gris
temps s’est arrêté. et bruns, il met en exergue des objets insolites et
Le photographe redonne un aspect esthétique à colorés, qui suggèrent des émotions intenses où
ce monde en décrépitude et parvient à faire sur- l’humain a définitivement imprimé sa marque.
gir le romantisme et la noblesse d’une situation à
l’éclat en apparence perdu. Facebook : Serge Prieux
SMILE
SOONE

Soone, graffiti-artiste devenu designer, origi-


naire de Toulouse, trace dès l’adolescence son
itinéraire une bombe à la main…
En 1995, à la recherche d’un nouveau support de
communication, il crée ses premiers tee-shirts
sous la marque « Bullrot », le succès est immé-
diat.
Opposé à la routine, il quitte du jour au lendemain
la France pour découvrir la Chine.
Dix ans plus tard, l’aventure continue, il s’installe
en 2005 à Shenzhen et fonde « S2one Ltd », s’en-
tourant d’une équipe internationale.
Grâce à cet atelier-laboratoire, il acquiert une
expérience polyvalente lui permettant de mettre
en forme son imagination.
Soone s’exprime dans le design, le graffiti et la
mode pour ses propres marques ainsi que pour
des sociétés faisant appel à son œil et à sa griffe
pour leur image.
Sa volonté d’affirmer ses engagements donne
lieu à des objets divers et variés, du design de
meubles aux accessoires de fameuses marques…
Son travail fait de lui un créateur libre, sans
contrainte ni frontière, laissant au public le soin
de découvrir et de partager son monde.
Depuis vingt ans, il fige et idéalise les mouve-
ments, c’est pourquoi, aujourd’hui, il décide
d’exposer ses œuvres en s’investissant dans des
techniques de fabrication alliées à un design sur-
prenant.

Adresse mail : juliensoone@gmail.com


Site internet, Facebook, Instagram,
Vero :www.juliensoone.com,
https://www.instagram.com/juliensoone,
https://www.facebook.com/juliensoone
L’artiste pluridisciplinaire Tarek est né en 1971 à New York, Genève, Zürich, Hambourg, Venise,
Paris. Il étudie l’histoire médiévale et l’histoire de Lodz, Prague, Athènes, Zagreb, Budapest, Kribi,
l’art à la Sorbonne. À l’âge de 20 ans, il sort le livre São Paulo…
Paris Tonkar qui devient le premier livre consa- Il est coté sur Artprice depuis 2014. Ses peintures
cré au graffiti publié en Europe, discipline dans ont intégré les collections de plusieurs amateurs
laquelle il évoluera au début de sa prolifique car- d’art dans le monde.
rière artistique. Artiste complet, il s’adonne éga-
lement à la bande dessinée, à la scénarisation Adresse mail : elzar58@hotmail.com
pour des documentaires et des fictions en Europe Site internet : www.tarek-bd.fr
et aux États-Unis ou encore la photographie. Il
crée même sa propre revue consacrée à l’art ur-
bain et au graffiti Paris Tonkar Magazine. Il a écrit
près de soixante-dix livres dont certains sont de-
venus des ouvrages incontournables : la série BD
Sir Arthur Benton et La guerre des Gaules… Cer-
tains de ses ouvrages lui vaudront une vingtaine
de prix en France et en Belgique. Ses peintures
ont été exposées et ont rejoint des collections pu-
bliques et privées dans le monde entier : Paris,
Lyon, Marseille, Rennes, Bruxelles, Montréal,

TAREK
VÉRONIQUE MOLLERO

Les photos de Véronique Mollero prennent au contraire foisonnantes, tout en gardant la part
source dans l’impermanence et la poésie qui se de mystère que suggèrent ces sites abandonnés.
dégagent de ces lieux vides, témoins d’une ac-
tivité humaine passée, lieux patinés par l’usure Adresse mail : kinoreve76@orange.fr
du temps et réinvestis parfois par une végétation Facebook : « Les photos de Véronique
luxuriante. La photographe stéphanaise sait cap- MOLLERO », www.flickr.com/photos/
ter avec sensibilité des atmosphères intimistes ou kinoreve76/
Des lignes, des courbes, la dose de couleurs, de
bonne humeur, de créativité, d’expression, de
partage, de sensations, de rencontres… Tout ça
depuis 31 ans, comme ma smalA31 ! Pourvu que
ça dure…

Adresse mail :s.dasilva31@hotmail.fr
Facebook : Palissart

WEB
ZARIEL

Zariel est un artiste/illustrateur. et la peinture (aquarelle, huile, acrylique et encre


Graphiste de formation, il dessine depuis son de Chine) et est aussi un adepte du dessin numé-
plus jeune âge. Il commence son apprentissage rique, de la découpe laser et de l’impression 3D.
des Arts graphiques en alternance dès 16 ans. Il Aujourd’hui, toujours fan de graphisme et d’il-
suit entre autres des cours d’histoire de l’art et de lustration, il exerce à paris et expose ses travaux
dessin. En parallèle, il commence à travailler en dans divers lieux en France.
imprimerie. Grâce à certains professeurs et des
rencontres dans son milieu professionnel, il est Adresse mail : Contact@zariel.fr
encouragé à continuer sa pratique du dessin et Site internet, Facebook, Instagram :
de la peinture. zariel.fr, Facebook Zariel,
Il mélange différentes techniques pour le dessin Instagram : zariel_work
Pumpelup, à base de popopopop !

Adresse mail : zcape500@gmail.com


Instagram : zcape_hec

ZCAPE
LISTE DES EXPOSANTS
VEINES URBAINES 2019

collectif B3AT kool fred


aero kzper
cajou lksir
celhub mozaïk
dawn nikko k.k.o
dhoa no hash
emmanuel lardinois serge prieux
el moot moot smile
f.bel soone
gilen tarek
guatÉ mao véronique mollero
idem web
jhano zariel
kalouf zcape