Vous êtes sur la page 1sur 8

Exercice 5. Soit un espace probabilisé. Soient , , trois élément de telles que , , sont strictement positives.

1. Exprimer en fonction de , et les événements :

: « au l’un mois des événements , et se réalise», : « exactement un seul des 3 événements se réalise »

: « aucuns des trois événements ne se réalise » et :« ne se réalise pas mais au moins ou se réalise ».

2. Exprimer pour : en fonction de , , , , , et .


3. Si , , , , , et forment-ils un système complet d’événement ?

Solution :

1. Expression des événements :

, , et .

2. Expression des probabilités des événements :


Puisque cette réunion d’événements est disjointe par additivité, on


obtient . On

, et

D’où


3. Si , , , , , et forment-ils un système complet d’événements ?

Pour que , et forment un système complet d’événements, il faut que :

i. , et soient non nulles ;


ii. ; et
iii. .

Les conditions (i.) et (iii.) étant vérifiées, il reste de vérifier la condition (ii.). On a

En remplaçant dans , , , et par leurs valeurs, on obtient


De , on en déduit que . Cependant, puisque , on a
. Par conséquent, d’où .

De la même façon, on en déduit de que . Cependant, puisque ,


on a . Par conséquent, d’où .

D’où . Ainsi la condition (ii.) est vérifiée.

Donc , et forment un système complet d’événements.

Exercice 6. On modifie un dé de telle sorte que la probabilité du résultat obtenu quand on jette le dé soit proportionnelle au résultat
(par exemple, 6 a une probabilité deux fois plus grande que 3). Soient les événements = « obtenir un nombre pair », : « obtenir
nombre premier » et : « nombre impair ».

1. Donner l’espace probabilisé associé à cette expérience.


2. Calculer , et .
3. Calculer la probabilité que :
a) on obtienne un nombre pair ou un nombre premier,
b) on obtienne un nombre premier impair,
c) se réalise mais pas .

Solution :

1. Il s’agit de déterminer l’univers , l’espace des événements et la mesure de probabilité associés à


l’expérience aléatoire.
 .
 Puisque est fini .
 On a . Puisque est mesure de probabilité sur alors

Ainsi

2. Calcul de , et .
 On a donc .
 On a donc
 On a donc
3. Calculer la probabilité que :
a) « on obtienne un nombre pair ou un nombre premier » est l’événement :

b) on obtienne un nombre premier impair,

c) se réalise mais pas .

Exercice 7. Une usine fabrique des pièces d'un certain type pour l'industrie automobile. Deux défauts de fabrication seulement sont
possibles : un défaut de diamètre et un défaut de longueur. Une étude statistique permet d'admettre que, pour une pièce prélevée au
hasard dans la production d'une journée, la probabilité de l'événement : « La pièce possède un défaut de diamètre » est et
la probabilité de l'événement : « La pièce possède un défaut de longueur » est .

On admet que les événements et sont indépendants. Calculer la probabilité de chacun des événements suivants :

: « La pièce prélevée au hasard possède les deux défauts»;

: « La pièce prélevée au hasard possède au moins l'un des deux défauts »;

: « La pièce prélevée au hasard ne possède aucun des deux défauts » ; et

: « La pièce prélevée au hasard possède exactement un seul défaut ».

Solution :

 , puisque et sont indépendants, on a


 :
 : 1-
 : (car et sont incoùpatibles.

Et puisque et sont indépendants :

Exercice 8. On tire une carte au hasard d'un jeu de 32 cartes bien battu, on note le résultat, on remet la carte dans le paquet, on bat les
cartes et on tire de nouveau une carte au hasard. Un résultat est un couple de cartes. Tous les couples sont équiprobables.

1. Donner l’univers associé à cette expérience.


2. Quelle est la probabilité de l'événement : « Les deux cartes tirées sont des piques » ?
3. Quelle est la probabilité de l'événement : « Les deux cartes tirées sont des dames » ?
4. A et B sont-ils indépendants ?

Solution :

1. Donner l’univers associé à cette expérience : où est l’ensemble des 32 cartes.


2. Soient les événements, pour : : « tirer un pique au ième tirage ». On a alors :

Ayant l’indépendance des tirages,

3. Soient les événements, pour : : « tirer une dame au ième tirage ». On a alors :

Ayant l’indépendance des tirages,

4. Pour que A et B soient indépendants, il faut que .

Calculons Car : « tirer la carte dame de pique dans les deux tirages »

qui est événement élémentaire. En plus, on a d’où .

Donc A et B sont indépendants.

Exercice 9. Une boîte contient 9 jetons sur lesquels sont respectivement inscrits les nombres : 0; 1; 2; 3; 4; 5; 6; 7; 8. On tire
simultanément deux jetons de cette boîte. Les tirages sont supposés équiprobables. Soient les deux événements : : « Obtenir deux
nombres pairs » et : « Obtenir deux nombres multiples de 3 ».

1. Calculer les probabilité des événements , , et .


2. et sont-ils indépendants ou incompatibles ?

Solution :
1. Calcul de , , et . Univers associé à l’expérience: , c’est-
à-dire, l’ensemble des sous-ensembles de à 2 éléments. Ayant l’équiprobabilité,
alors avec .

 . On a d’où

 . On a d’où

 . On a d’où

 . On a d’où
2. Pour que A et B soient indépendants, il faut et il suffit que . On a et
Par conséquent, .

Pour que A et B soient incompatibles, il faut que . Ce qui n’est pas le cas car .

Exercice 10. Soit un espace probabilisé et soient et deux événements de .

1. Démontrer que si et sont indépendants alors et sont aussi indépendants.


2. Dans quel cas et sont incompatibles et indépendant ?

Solution :

1. Démontrer que si et sont indépendants alors et sont aussi indépendants. On a


. Puisque et sont indépendants
d’où et sont indépendants.

2. et sont incompatibles et indépendant .

Ainsi et sont incompatibles et indépendant si et seulement si ou sont impossibles.

Exercice 11. Un fabricant de composants électroniques d'un certain modèle possède trois machines , et qui fournissent
respectivement 10%, 40% et 50% de la production totale de son usine. Une étude a montré que 3,5% des composants produits par la
machine , 1,5% des composants produits par la machine et 2,2% des composants produits par la machine sont défectueux. Après
fabrication, les composants sont versés dans un bac commun aux trois machines. On prélève au hasard un composant dans le bac qui
contient la production d'un jour donné. Tous les composants ont la même probabilité d'être choisis.

1. Calculer la probabilité que ce composant provienne de la machine et soit défectueux.


2. Calculer la probabilité que ce composant soit défectueux.
3. Calculer la probabilité que ce composant provienne de la machine , sachant qu'il est défectueux.

Solution :

1. Soient les événements , et que le composant prélevé provient, respectivement, des machine , et .
On a , et . Soit l’événement que le composant prélevé soit défectueux, On a
, et .

La probabilité que ce composant provienne de la machine et soit défectueux est


.

2. La probabilité que ce composant soit défectueux est . Puisque , et forment un système complet
d’événements, c’est-à-dire,
 , et ;

Ainsi , et sont deux-à-deux incompatibles.

et en utilisant la formule des probabilités totales, on obtient

3. La probabilité que ce composant provienne de la machine , sachant qu'il est défectueux est . Par
définition de la probabilité conditionnelle :

Exercice 12. On effectue une enquête sur les goûts des consommateurs concernant les accessoires automobiles. Dans la population
interrogée, 90 % souhaitent un véhicule équipé d'un autoradio, 15 % souhaitent la climatisation et 12 % souhaitent ces deux
équipements.

1. On prélève un individu au hasard dans cette population. Tous les individus ont la même probabilité d'être choisis. On note
l'événement : « le consommateur souhaite un autoradio » et l'événement : « le consommateur souhaite la climatisation ».
a) Quelle est la probabilité qu'il ne souhaite pas d'autoradio?
b) Quelle est la probabilité qu'il souhaite au moins l'un des deux équipements?
2. On prélève au hasard un individu parmi ceux qui souhaitent la climatisation. Quelle est la probabilité qu'il souhaite aussi un
autoradio ?

Solution :

1. , et .
a) La probabilité qu'il ne souhaite pas d'autoradio est .
b) La probabilité qu'il souhaite au moins l'un des deux équipements est
.

2. Il s’agit de

Exercice 13. On dispose de cinq urnes en trois compositions:

 deux urnes (composition A1) avec 2 blancs et 3 boules noires chacune;

 deux urnes (composition A2) avec une boule blanche et 3 noires chacune ; et

 une urne (composition A3) avec 4 boules blanches et une noire.

Une boule est tirée au hasard d’une urne parmi les cinq urnes. Sachant que la boule est blanche :

1. quelle la probabilité qu’elle soit tirée de l’une des urnes de la première composition ?
2. quelle la probabilité qu’elle soit tirée de l’une des urnes de la deuxième composition ?
3. quelle la probabilité qu’elle soit tirée de l’urne de la troisième composition ?

Solution :

Soient , et les événements que l’on tire d’une urne de composition, respectivement, A1, A2 et A3. Et soit
l’événement l’événement que l’on tire une boule blanche.

1. . Puisque , et forment un système complet d’événements et en utilisant la formule de


Bayes :

Il y a 5 urnes dont :
 deux urnes (composition A1) avec 2 blancs et 3 boules noires chacune ;

 deux urnes (composition A2) avec une boule blanche et 3 noires chacune ; et

 une urne (composition A3) avec 4 boules blanches et une noire .

En remplaçant les probabilités par leurs valeurs dans , on obtient .

2. . En utilisant la formule de Bayes :

3. . En utilisant la formule de Bayes :

Exercice 14. Un hôpital comporte deux salles d'opération qui ont la même probabilité d'être occupées. La probabilité que l'une des
salles au moins soit occupée vaut 0.9, celle que toutes deux soient occupées 0.5.

1. Quelle probabilité y a-t-il...


a) que la première salle soit libre ?
b) que les deux salles soient libres ?
c) que l'une des deux salles au moins soit libre ?
d) qu'une seule salle soit libre ?
e) que la seconde salle soit libre si l'on sait que la première est occupée ?
2. Les événements et suivants sont-ils indépendants ?
: « La première salle est occupée » et : « La seconde salle est occupée ».
Solution :

1. Notons par l’événement que la première salle soit occupée et par l’événement que la deuxième. De
l’énoncé, on a , et .
a) . On a et puisque on aura

En remplaçant les probabilités par leurs valeurs,

b) . On a
c) . On a .
d) . On a

e) . Par définition de la probabilité conditionnelle, on a

Et puisque les deux salles ont la même probabilité d’être occupées donc automatiquement elles ont la même
probabilité d’être libres : . devient
3. Pour que et soient indépendants, il faut et il suffit que
On a et , d’où . Donc
et ne sont pas indépendants.
Exercice 15. Soit un espace d’épreuves à 4 éléments et soit la probabilité sur définie par
On considère les événements suivants :

Montrer que est indépendant de , est indépendant de , est indépendant de , mais que , et ne sont pas mutuellement
indépendants.

Solution :

Ayant l’équiprobabilité, on a , et .

On a aussi , , et .

 est indépendant de car ;

 est indépendant de car ; et

 est indépendant de car ;

Mais , et ne sont pas mutuellement indépendants car .

Exercice 16. Un lot de 100 pièces de machines est soumis à un contrôle de la qualité. En testant 5 pièces du lot, on rejette le lot si l'on
trouve au moins une pièce défectueuse. Trouver la probabilité que le lot soit rejeté, s'il contient effectivement 5% de pièces
défectueuses.

Solution :

Le test se fait successivement et l’on arrête dés qu’une pièce testée est défectueuse. On définit alors pour
les événements l’événement que la ième pièce testée est bonne.

La probabilité que le lot soit rejeté est

En appliquant la formule des probabilité composées sur , on obtient

 car initialement on a 95 bonnes pièces parmi 1000.


 sachant que 1er test on a eu une bonne pièce on disposerait au 2ème test de 94 bonnes
pièces parmi 99.
 Pour les même raisons, , et .

Exercice 17. À l'oral d'un concours, un candidat doit tirer au hasard une question dans un sabot de 50 questions réparties en 20
questions d'économie, 20 questions de sociologie et 10 questions de géographie. Un candidat se présente à l'oral. La probabilité qu'il
réponde correctement s'il tire une question d'économie est de , alors qu'elle n'est que de s'il tire une question de sociologie. Il a choisi
de faire l'impasse sur la géographie et ne peut répondre à aucune question sur ce thème. Quelle est la probabilité que ce candidat
réponde correctement à la question tirée au hasard dans le sabot ?
Solution :

Définissons les événements : « Le candidat répond correctement », : « le candidat tire une question
d’économie », : « le candidat tire une question de sociologie » et : « le candidat tire une question de
géographie ». Supposons que les tirages de questions sont équiprobables. On a alors

, et forment un système complet d’événements. En appliquant la formule des probabilités totales :

Exercice 18. Lors d'une épidémie, on estime que la probabilité de contamination d'un individu est de . Pour contrer l'épidémie, on a
développé un test pour repérer si un individu est contaminé ou non. On estime le test fiable à 90%, c'est-à-dire que le résultat du test
est positif (respectivement négatif) sachant que l'individu est contaminé (respectivement n'est pas contaminé) avec une probabilité de
. Quelle est la probabilité qu'un individu soit contaminé sachant que le test est négatif?

Solution :

Soient les événements : « l’individu est contaminé » et : « le test est négatif ». Il s’agit de calculer . On
a et . En appliquant la formule de Bayes

Puisque et , en remplaçant dans l’expression précédente, on


obtient

Exercice 19. Trois tireurs tirent sur un cactus. La probabilité que le premier touche le cactus est égale à , le deuxième touche le cactus
avec une probabilité égale à et le troisième touche le cactus avec une probabilité égale à . On suppose que les tirs des trois tireurs
sont mutuellement indépendants. Quelle est la probabilité que les trois tireurs touchent le cactus ?

Solution :

Soient pour les événements que le ième tireur touche le cactus. On , et .

Il s’agit de calculer . Puisque les tireurs sont mutuellement indépendants