Vous êtes sur la page 1sur 35

Cursus : Module Danse PS / Danse MS + Module Danse C2 + Module Danse C3

APSA : Danse Cycle 1 Petite et moyenne sections


Vidéo d’élèves
en pratique

Compé étencespropres
Compétences propresààl’lEPS
’EPS Compé
Compé
Comp Compétences
Comp
Compéétencesgé
génénérales
ggé érales
ououTypes
Typesd’
dd’’expé
d’expé ériences
expériences
exp
Programmesdedel’école
l’écoleprimaire
primaire2008
2008- -EPS
EPS
Programmes Se repérer etetsesedéplacer dans l’espace.
Se repérer déplacer dans l’espace.
Voir les autres compétences générales sollicitées dans ce module
Voir les autres compétences générales sollicitées dans ce module
S’exprimer
S’exprimersur surun
unrythme
rythmemusical
musical
ounon,
non,avecavecengin
enginouounon;
non;exprimer
exprimer Percevoir,
ou Percevoir,sentir,
sentir,imaginer
imaginercré
créer
crcrééer
dessentiments
des sentimentsetetdesdesémotions
émotionspar
parlele
gesteetetleledéplacement.
geste déplacement. Ecouter
Ecouterun unextrait
extraitmusical
musicalou
ouune
uneproduction,
production,
puis
puis s’exprimer et dialoguer avec les autrespour
s’exprimer et dialoguer avec les autres pour
Voir les autres compétences ou types d’expériences non
Voir les autres compétences ou types d’expériences non
donner ses impressions.
donner ses impressions.
abordées dans ce module.
abordées dans ce module.

Compétence attendue :

Sur un rythme musical,


avec ou sans engin,
danser de manière contrastée dans deux espaces différents.

Suite
Musique:
Un travail d’écoute et de repérage sur des chansons au préalable est nécessaire , il peut être réalisé pendant
les semaines qui précédent le module danse.
- S’exprimer de façon générale sur ce qu’évoque la musique
- Repérer : rupture, refrain, couplet, pulsation, accents .
Les musiques proposées installent un climat imaginaire, si les élèves doivent y prendre des
repères, il n’est pas nécessaire que la danse suive entièrement la structure musicale.

Cliquez sur ces icônes pour écouter un extrait de 30 sec maximum. RETOUR
Musiques danse
Titre temps Artiste Album Pulsation

1 Tuolumne 1.00 Eddie Vedder Into the wild lente

2 Théâtre des Singes 5.27 Hadouk Trio Now rapide

3 Barca Solaris 5.30 Hadouk Trio Now rapide

4 Big Noise 3.38 Kyle Eastwood Paris blues très rapide

5 Prologue 4.22 Loreena McKennitt The book of secrets lente

6 Ondulé 3.58 Mathieu Boogaerts Super rapide

7 Tales 2.36 Marcus Miller Tales lente

8 The river 6.29 Mike Stern Voices rapide

9 Générique 2.52 Miles Davis Ascenseur pour l’échafaud lente

10 Serenade for the Doll 3.05 Debussy Children’s Corner lente

11 The Snow is Dancing 2.45 Debussy Children’s Corner lente

12 Pour la danseuse aux crotales 2.17 Debussy 6 Epigraphes antiques contrastée

13 Lullaby 2.09 Tom Waits Blood Money lente

14 Hey Joe 4.15 Willy Deville Backstreets of Desire rapide

15 Englishman in New York 4.27 Sting Nothing like the sun rapide

16 Ya Rayah 6.14 Rachid Taha Diwân rapide


ORGANISATION DU MODULE

Phase d’entrée Phase de référence initiale Phase d’apprentissage Phase de référence finale

Situations d’Entrée Situation de Référence Situations Situation de Référence


(SE) Initiale d’Apprentissage Finale
(SRI) (SR/SA/At) (SRF)
Pour installer les Pour voir où on en est Pour apprendre et Pour mesurer les
règles de sécurité et progresser progrès
de fonctionnement.

Lien vers les Lien vers la Lien vers les Lien vers la
situations d’entrées situation de référence situations situation de référence
du module initiale d’apprentissage finale

Comment organiser la séance d’EPS? RETOUR vers la première page: les compétences
Situations d’entrée (SE)

Tourner
Sculptures
Foulards

RETOUR à l’organisation du module


Situationd'ENTRÉE
Situation d'ENTRÉE

Composantes de la danse: Espace et Temps

BUT : Danser en fonction de la musique avec et sans foulard.

DISPOSITIF :
- 4 plots, bandes au sol pour délimiter l’espace scène.
- Deux musiques avec des pulsations contrastées.
- Foulards.
- Classe entière.
- L’enseignant arrête la musique de manière aléatoire ou frappe
dans ses mains

Intérêts de la situation :
CONSIGNES : - Associer danse et musique.
- Je danse sur la scène et je m’arrête lorsque la musique s’arrête. - Permettre à tous d’entrer en danse.
- Je danse avec le foulard et je m’arrête lorsque la musique s’arrête. - Prendre conscience de l’espace scénique et de
ses limites.

Ce que l’élève doit apprendre dans cette situation :


Connaissances Capacités Attitudes

- Nommer les différents - Respecter l’espace de - S’engager dans


déplacements danse et ses contraintes. la danse
- Respecter l’immobilité

RETOUR
Situationd'ENTRÉE
Situation d'ENTRÉE

Composantes de la danse: Espace et Corps

BUT : Danser en tournant

DISPOSITIF :
- Espace scénique complet.
- Musique incitatrice: par exemple : « Barca Solaris » ,
Hadouk Trio; rythmique et climat musical adapté à
l’action « tourner »
- Classe entière, enseignant participant.

CONSIGNES Intérêt de la situation:


- Au début et à la fin, on est en statue. - Cette situation est une situation ouverte qui introduit et
- On danse en tournant en l’air ou au sol. prépare une des consignes de la SR.
- Lorsque un élève fait une proposition intéressante,
nouvelle, l’enseignant dit son prénom et on danse
comme lui pendant un petit moment. Puis on reprend sa
propre danse en cherchant d’autres possibilités.

VARIABLE Ce que l’élève doit apprendre dans cette situation :


- Utiliser d’autres actions motrices : marcher, voler …
Connaissances Capacités Attitudes
- Une danse a un début - Respecter une consigne - S’engager dans la
et une fin. danse

RETOUR
Situationd'ENTRÉE
Situation d'ENTRÉE

Composantes de la danse: Espace et Corps


BUT : Danser avec un foulard

DISPOSITIF :
- Espace scénique complet.
- Musique incitatrice
- Classe entière, enseignant participant.

CONSIGNES Intérêt de la situation:


- Au début et à la fin on est en statue. - L’objet est un inducteur qui prolonge le corps et qui
permet de mieux visualiser le mouvement.
- On danse avec un foulard en l’air ou au sol.
- L’objet permet de réorganiser l’espace (foulards au sol,
- Lorsque un élève fait une proposition intéressante, en l’air, entre deux danseurs…)
nouvelle, l’enseignant dit son prénom et on danse - Cette situation est une situation ouverte qui introduit et
comme lui pendant un petit moment. Puis on prépare une des consignes de la SR
reprend sa propre danse en cherchant d’autres
possibilités.

VARIABLE
- Utiliser d’autres objets : coussins, élastiques, Ce que l’élève doit apprendre dans cette situation :
chaises, bassines ….
Connaissances Capacités Attitudes
- Une danse a un début - Respecter une consigne - S’engager dans la
et une fin. danse

RETOUR
Les situations d’apprentissage
Infos sur les composantes
de la danse:
Corps, espace, temps…
« Foulards»
« Musique » Espace
Espace
Temps
Rituels Temps
……
d’entrée
SRI « Je prends
« Les deux maisons » ta place »
Espace Espace

« Visite au Temps

Musée » Corps

Espace SRF « Tourner 2 »


Espace
Temps
« Tourner 1 » Corps
Situation de référence Espace
Corps
Situation proche de la
situation de référence

Situation décontextualisée

Atelier RETOUR vers l’organisation du module


Nature des différentes
situations d’apprentissage
Situation de référence initiale.
Rappel de la compétence attendue:
« Sur un rythme musical, avec ou sans engin, danser
de manière contrastée dans deux espace différents. »
Composantes de la danse: Espace et Temps

BUT : Danser dans un espace puis dans un autre.

DISPOSITIF :
- 2 séances pour observer l’ensemble de la classe. De préférence par ½
classe : un groupe danse, l’autre est spectateur.
- Espace scène balisé et éventuellement délimité, divisé en deux : un
espace foulard et un espace vide.
- Deux musiques avec pulsation contrastée.

Consignes.
- Danser dans la maison des foulards ou dans la maison sans objet .
- A l’arrêt de la musique s’immobiliser puis changer de maison

Elèves en SRi
CRITERES DE REUSSITE: …
- Voir fiche d’observation

L’espace de danse

Fiche d’observation

RETOUR vers les situations d’apprentissage RETOUR vers l’organisation du module


Les colonnes grisées ne sont pas à renseigner.
Certaines compétences ne sont pas évaluées en
SRi ou SRf.

Retour
La SR dans la phase de structuration (phase d’apprentissage)

Pour les élèves de Petite Section, on privilégie comme axes de travail:

- L’espace : occuper l’ ensemble de l’espace scénique ainsi que différencier « danse au sol »
et « danse en l’air ». Repérer un espace délimité.

- Le corps : nommer et utiliser les différentes parties du corps. Danser en variant ses
déplacements (verbes d’actions : tourner, ramper, sauter, glisser, rouler, tournoyer ….)

- Le temps: Marquer début et fin de phrase. Marquer les silences par l’immobilité. Danser en
continu. Danser différemment sur refrain et couplet. Ajuster sa danse à la musique (pulsation,
accents, silences …)

L’aspect relationnel sera plus développé en cycle 2, l’imaginaire et la relation aux


spectateurs approfondis en cycle 3

RETOUR à la SR RETOUR vers les situations d’apprentissage


Situationd'APPRENTISSAGE
Situation d'APPRENTISSAGE(proche(prochede
delalaSR)
SR)
««Danser
Danseren
enmusique
musique»»

Composantes de la danse: Temps et Espace

BUT : Changer sa façon de danser entre refrain et couplet.

DISPOSITIF :
- Espace scénique entier.
- Un groupe de danseurs, un groupe de spectateurs. Intérêt de la situation:
- Une chanson: par exemple: « Ondulé » M. Boggaerts - Les spectateurs jouent un rôle actif dans le repérage
ou toute autre chanson avec des refrains et couplets musical
identifiables. - Investissement de l’espace vertical (haut/bas)
- Pas de rupture dans la danse.
CONSIGNES - Attention nécessité de faire un travail préalable en
classe sur l’écoute de la musique.
- Au début et à la fin, on est en statue.
- Sur le couplet on danse au sol, sur le refrain, on danse
en l’air ou l’inverse. Consignes
- Les spectateurs lèvent la main (ou frappent la pulsation)
au moment du refrain.
Elèves en danse

CRITERES DE REUSSITE :
Ce que l’élève doit apprendre dans cette situation :
- Danse en changeant de plan (danse au sol, danse en
l’air) aux changements de la musique. Connaissances Capacités Attitudes
- Notion de refrain , - Repérer les - Etre attentif à la
VARIABLES couplet. changements musicaux musique.
- Mettre en parallèle deux groupes avec sur le refrain les - Des verbes de et faire correspondre
déplacement au sol différents déplacements
uns au sol, les autres en l’air. Inversement sur le couplet. et/ou en l’air dansés.
- Deux zones et changement de zone au changement de
musique.
- Utiliser d’autres contraintes: tourner debout ou au sol;
tourner ou sauter… RETOUR
Situationd'APPRENTISSAGE
Situation d'APPRENTISSAGE(proche (prochededelalaSR)
SR)
««Etendre
Etendreson
sonlexique
lexiquecorporel:
corporel:rechercher
rechercherdifférentes
différentes
façonsde
façons detourner
tourner»»
Composantes de la danse : Espace et Corps
BUT : Rechercher différentes manières de danser
DISPOSITIF :
- Espace scénique complet.
- Musique incitatrice: exemple: « Barca Solaris »
Hadouk Trio
- Classe entière, enseignant participant.

CONSIGNES
- Au début et à la fin on est en statue.
- On danse en tournant en l’air ou au sol
- Lorsque un élève fait une proposition intéressante, Intérêt de la situation:
nouvelle, l’enseignant dit son prénom et on danse - Cette situation est une situation ouverte, de recherche.
comme lui pendant un petit moment. Puis on - En PS, « tourner » correspond aux réponses les plus
reprend sa propre danse en cherchant d’autres spontanées des élèves.
possibilités.
CRITERES DE REUSSITE :
- Produit un inventaire et un lexique des différentes Ce que l’élève doit apprendre dans cette situation :
manières de tourner (ou rouler) . Il est nécessaire
d’en garder des traces en classe (photos, dessins, Connaissances Capacités Attitudes
codages, textes…)
- Vocabulaire moteur et - Rechercher différentes -Être concentré.
VARIABLE spatial avec des façons de …. -Mettre en œuvre une
- Utiliser d’autres actions motrices: marcher, voler .. adjectifs pour qualifier - S’approprier les actions pensée divergente.
le mouvement. motrices des autres. -Se laisser entraîner
Remarque « tourner vite, rouler, -Imiter puis retrouver sa par la musique.
Dans cette situation, le passage par la verbalisation pivoter sur les fesses motricité
(élève et enseignant) est incontournable. Cela …»
permet de stabiliser les trouvailles et d’avoir des
dénominations communes à la classe.
RETOUR
Situationd'APPRENTISSAGE
Situation d'APPRENTISSAGE(proche (prochede
delalaSR)
SR)
««Adapter
Adaptersasadanse
danseaux
auxrepères
repèresmusicaux
musicaux»»
Composantes de la danse: Espace, Temps et Corps

BUT : Danser sur une musique

DISPOSITIF :
- Espace scénique complet.
- Musique incitatrice: exemple: « Barca Solaris »
Hadouk Trio
- Deux groupes.

CONSIGNES
Intérêt de la situation:
- On danse en tournant en l’air sur le refrain et au
Cette situation combine l’ensemble des variables travaillées.
sol sur le couplet
- Les spectateurs lèvent la main aux changements
refrain – couplet.
Ce que l’élève doit apprendre dans cette situation :
CRITERES DE REUSSITE : Connaissances Capacités Attitudes
- Respecte la consigne. Change d’espace (haut,
-Vocabulaire moteur et - Enchaîner différentes -Être concentré.
bas) aux changements de la musique. spatial avec des façons de danser en -Danser en continu
adjectifs pour qualifier tournant. malgré les
le mouvement. -Réagir à un changement changements de
VARIABLE
« tourner vite, rouler, de musique, voire même motricité.
- Utiliser d’autres actions motrices: marcher, voler pivoter sur les fesses l’anticiper
Remarque …»
-Notion d’espace haut
Dans cette situation, le passage par la verbalisation et d’espace bas.
(élève et enseignant) est incontournable. Cela
permet de stabiliser les trouvailles et d’avoir des
dénominations communes à la classe.

RETOUR
Situationd'APPRENTISSAGE
Situation d'APPRENTISSAGE(proche (prochede delalaSR)
SR)
««Trouver
Trouvercollectivement
collectivementdifférentes
différentesfaçons
façonsde
dedanser
danser
avecun
avec unfoulard
foulard»»
Composantes de la danse : Espace et Corps
BUT : Rechercher différentes manières de danser avec un
foulard
DISPOSITIF :
- Espace scénique complet.
- Deux groupes.
- Musique
CONSIGNES
- Danser de différentes façons avec votre foulard.
- Lorsque un élève fait une proposition intéressante,
nouvelle, l’enseignant dit son prénom et on danse Intérêt de la situation:
comme lui pendant un petit moment. Puis on reprend • L’utilisation d’un objet détourne l’attention sur l’objet et
sa propre danse en cherchant d’autres possibilités. permet pour certain d’investir plus facilement l’activité.
CRITERES DE REUSSITE : • La danse avec un objet peut, dans certains cas ,
- Propose des actions variées et des mouvements de augmenter l’amplitude du geste et enrichir les
foulards diversifiés. productions.
- Reproduit une manière de faire immédiatement et/ou • Attention à la dérive possible du jeu avec l’objet.
en différé. Ce que l’élève doit apprendre dans cette situation :
- Reprend sa propre danse.
VARIABLE Connaissances Capacités Attitudes
- Utiliser d’autres objets : coussins, élastiques, chaises, -Vocabulaire moteur et - Enchaîner différentes - Pouvoir se décentrer
bassines …. spatial avec des façons de danser avec un pour être disponible
adjectifs pour qualifier foulard. aux propositions des
Remarque le mouvement. -Mémoriser des actions autres
Dans cette situation, le passage par la verbalisation « balancer le foulard, pour les reproduire.
(élève et enseignant) est incontournable. Cela permet tourner dessus… »
de stabiliser les trouvailles et d’avoir des -Notion d’espace
devant, derrière, au-
dénominations communes à la classe. dessus …

RETOUR
Atelier
Atelier
Prendredes
" "Prendre desrepères
repèresdans
dansl’espace ""
l’espace

Composante de la danse : Espace

DISPOSITIF :
- Sans musique
- Un tambourin

CONSIGNES :
- On marche. Au signal, on s’arrête en
sculpture.
- On regarde un autre élève. Au signal on prend
sa place en marchant.
Etc.

CRITERES DE REUSSITE : Intérêt de la situation:


- Occupe des positions précédemment « Visualiser » un espace non matérialisé, prendre des repères
occupées par 1, 2, 3 …élèves dans un espace vide.
- Verbalise un projet précis : « Je prends la
place de … »

VARIABLE :
- Même travail sur une musique et lorsque la
musique s’arrête on doit rejoindre la place
qu’avait un copain.

RETOUR
Atelier
Atelier
Occuperun
" "Occuper unespace
espacebalisé""
balisé

Composantes de la danse : Espace

BUT :
- Occuper un espace balisé par des élèves
immobiles. Diversifier les trajets

DISPOSITIF :
- Musique:
- La classe est séparée en deux groupes,

CONSIGNES :
- L’un des groupes est en sculpture pendant
Intérêt de la situation:
que l’autre visite l’exposition. Au signal on
Les élèves ont tendance à faire des trajets circulaires autour de
change de rôle.
la scène. Pour rompre cela, il est nécessaire de baliser l’espace
scénique par des élèves immobiles répartis sur scène qui
CRITERES DE REUSSITE : incitent à créer des chemins différents pour se déplacer.
- Réalise des trajectoires diversifiées.

VARIABLES :
- Même travail sur une musique et lorsque la
musique s’arrête, on inverse les rôles.
- Aux changements couplet-refrain, on change
de rôle.

RETOUR
Situation de référence finale (SRF).
Rappel de la compétence attendue: « Sur un rythme
musical, avec ou sans engin, danser de manière contrastée
dans deux espace différents. »
Composantes de la danse : Espace, Temps, Corps

BUT :
- Danser dans deux espaces distincts sans rupture.

DISPOSITIF :
- Scène partagée en deux. Une moitié « tourner », l’autre « foulard »
- Danse par demi – groupes
- Musique: une chanson connue et dont le refrain et le couplet sont repérés.

CONSIGNES / Règles du jeu.


- Choisir une maison de départ et en changer quand on veut.
- Danser en l’air sur le refrain, au sol sur le couplet

CRITERES DE REUSSITE:
Voir la fiche outil
Danseur:
• Danse en continu
• Marque début et fin de la danse
• Danse en fonction du contexte
Spectateur:
• Regarde ses camarades en silence

RETOUR vers les situations d’apprentissage RETOUR vers l’organisation du module


Retour
RETOUR vers les situations d’apprentissage
lointain

jardin

cour
face

spectateurs

L’espace de danse:
Il est délimité avec quatre plots de couleurs différentes et avec des lattes posées au sol.
Il est orienté comme une scène de spectacle :
Par rapport au spectateur,
à gauche « jardin » (vert et jaune), à droite « cour » (rouge et bleu), devant « face », en fond de
scène « lointain ». C’est la terminologie habituelle des artistes pour se repérer sur scène .
Cet espace horizontal est complété par un espace vertical : haut (sauts par exemple) et bas
(déplacements au sol).
Ce balisage permet de « transporter » la scène, sous forme de maquette en classe pour passer
des consignes ou faire un retour sur l’activité.
La délimitation de l’espace est importante car en danse l’espace vécu est « vide » a priori. Tout geste
fait sur « scène » est signifiant. C’est l’espace où l’on est exposé.

RETOUR vers la Situation de référence RETOUR vers les Situations d’entrée


Au cycles 2 et 3, l’EPS est organisée autour de 4 grands types de
compétences : ce sont des expériences à faire vivre aux élèves.

Le module « Danse PS/MS » est programmé dans le cadre du type d’expérience :


« S’exprimer sur un rythme musical ou non, avec engin ou non; exprimer des
sentiments et des émotions par le geste et le déplacement»

Pour ce type d’expérience, il nous paraît essentiel de :


• Permettre et favoriser l’expression spontanée.
• Développer la sensibilité de l’élève: à la musique, à son corps, aux autres…
• Vivre différents rôles de danseur et de spectateur.

RETOUR
La « compétence attendue » est celle qui doit être acquise par les élèves en fin
de module. Elle est construite en prenant en compte :
1- Le type d’expérience, le sens de l’activité,
2- Des compétences générales choisies dans le Socle Commun

Pour le module « Danse PS / MS » :


1- le contexte de la compétence attendue fait vivre le type d’expérience et
respecte bien le sens de l’activité:
• Les « contraintes » sont des inducteurs au service de l’expression spontanée. La danse n’est pas
fixée et apprise.
• Les élèves construisent une intention particulière qui est de se mouvoir dans un contexte
particulier: musique et espace scénique différencié (espace scénique divisé en deux zones à partir
de la SR)
• En SR il y a toujours des danseurs et des spectateurs.

2- La compétence attendue doit nourrir les compétences générales: « Se repérer


et se déplacer dans l’espace »:
• Tout au long du module, les élèves doivent être attentifs à leur positionnement
dans l’espace de danse (zones, haut/bas, les autres danseurs, les spectateurs). Des
activités langagières autour de la réalisation d’une maquette, d’un dessin facilitent
ces acquisitions.

RETOUR
Les situations d’entrée (SE)
« Pour installer les règles de sécurité et de fonctionnement »

Situations
Situationsqui
quipermettent
permettentd’entrer
d’entrerdans
dansl’activité
l’activité::
•• Mise
Miseen
enplace
placeprogressive
progressivedu
dufonctionnement:
fonctionnement:gestion
gestionmatérielle,
matérielle,organisation
organisationsociale.
sociale.
•• Compréhension du sens de l’activité.. de l’expérience à vivre dans l’activité.
Compréhension du sens de l’activité.. de l’expérience à vivre dans l’activité.

Situations
Situationsqui
quipermettent
permettentd’accéder
d’accéderààlalaSituation
Situationde
deRéférence
Référence
dans
dansdedebonnes
bonnesconditions:
conditions:
•• Apport
Apportprogressif
progressifdes
desrègles
règlesdes
dessécurité,
sécurité,des
desrituels,
rituels,du
dufonctionnement.
fonctionnement.
•.•.Apprentissages
Apprentissages nécessaires pour aborder la SR : apports progressifsdes
nécessaires pour aborder la SR : apports progressifs desrègles
règlesdu
dujeu,
jeu,
apprendre le minimum pour s’engager dans la
apprendre le minimum pour s’engager dans la SR. SR.

Les
Lestâches
tâchesmotrices
motricesproposées
proposéesdoivent
doiventdonc
doncêtre:
être:
- -ouvertes simplespour
ouvertesetetsimples pourpermettre
permettreààtous
tousles
lesélèves
élèvesde
des’engager
s’engagerdans
dansl’action;
l’action;
- -sollicitantes pour permettre à chacun d’y trouver de l’intérêt et l’envie de s’engager;
sollicitantes pour permettre à chacun d’y trouver de l’intérêt et l’envie de s’engager;
- -spécifiques
spécifiquespar
parrapport
rapportààl’essentiel
l’essentielde
del’activité.
l’activité.

RETOUR
La situation de référence initiale (SRi)
« Pour voir où on en est »

Cette
Cettesituation
situationest
estune
uneréférence
référencepour
pourl’élève
l’élèveetetpour
pourlelemaître.
maître.

L’élèverepère
L’élève repèreetetformalise
formaliseleleniveau
niveaudedeses
sesréussites
réussiteset/ou
et/oude
deses
seséchecs,
échecs,
l’enseignantl’aide
l’enseignant l’aideààles
lesmettre
mettreenenrelation
relationaux
auxmoyens
moyensutilisés
utilisésdans
dansl’action.
l’action.
C’est
C’estune
unesituation
situationdederéférence…
référence…««pour pourl’apprentissage
l’apprentissage»»: :
• •Le
Lediagnostic
diagnosticinitial
initialpermet
permetdededéfinir
définiravec
avecles
lesélèves
élèvesdes
desthèmes
thèmesd’étude
d’étudepour
pourlelemodule
moduleààvenir.
venir.Ce
Cediagnostic
diagnostic
est donc une référence pour l’apprentissage tout au long du module. Ce diagnostic va permettre de
est donc une référence pour l’apprentissage tout au long du module. Ce diagnostic va permettre de mesurer mesurer
ensuite
ensuiteles
lesprogrès
progrèsréalisés.
réalisés.
• •En
En conséquence lasituation
conséquence la situationde
deréférence
référencedoit
doitpermettre
permettreun
unrecueil
recueilde
dedonnées
donnéesgrâce
grâceààdes
desindicateurs
indicateursprécis.
précis.

C’est
C’estune
unesituation
situationdederéférence
référence… …««ààlalaculture
cultureque
queconstitue
constitueles
lesAPSA
APSA»»ou…ou…««au ausport
sport»»: :
• •Une
Unesituation
situationdederéférence
référenceetetnon
nondederévérence
révérenceauausport!!
sport!!Nous
Nousnous
nousaccordons
accordonsdans
danslalaconstruction
constructiond’une
d’uneSR
SR
des
des écarts parfois importants avec la pratique sociale de référence. Nous ne cherchons pas à respecter la formede
écarts parfois importants avec la pratique sociale de référence. Nous ne cherchons pas à respecter la forme de
lalapratique, nous nous attachons à construire une forme de pratique scolaire de l’activité qui soit à la fois adaptée
pratique, nous nous attachons à construire une forme de pratique scolaire de l’activité qui soit à la fois adaptée
aux
auxélèves
élèvesetetqui
quileur
leurpermette
permettededevivre
vivreune
uneexpérience
expérienceauthentique
authentiquede
de……grimpeur
grimpeurscolaire,
scolaire,……d’athlète
d’athlète
scolaire…
scolaire…

RETOUR
La situation de référence finale (SRf)
« Pour mesurer les progrès »

L’élève
L’élèveva:
va:
--vérifier
vérifierlalavalidité
validitéde
deson
sonprojet,
projet,
--évaluer
évaluerleslesprogrès
progrèsréalisées
réaliséespar
parrapport
rapportààsasaperformance
performanceinitiale,
initiale,par
parrapport
rapportààdes
des
rôles
rôlestenus,
tenus,par
parrapport
rapport au
aurespect
respectdes
desrègles,
règles,......

L’enseignantpeut
L’enseignant peutdresser
dresserun
unbilan
bilandu
dumodule
module(bilan
(bilanpersonnel
personneletetbilan
bilanààpartager
partageravec
avecles
les
élèves).
élèves).

RETOUR
Les situations dans la phase de structuration :
Pour apprendre et progresser.
Dans la phase d’apprentissage, l’enseignant va construire ses séances en « jonglant » avec 4 types de situations.
Ces situations sont plus ou moins proches du contexte de la situation de référence(SR).

Situation de référence Situation proche de la Situation Situation


Situation de référence décontextualisée très décontextualisée

Des situations qui ont directement du sens pour l’élève. Des situations qui permettent de faire progresser les élèves
Des apprentissages transférables plus facilement. et de cibler ce que l’élève doit apprendre
Mais Mais
difficultés éventuelles de l’élève: Difficulté de transfert en SR.
repérer ce qu’il doit apprendre. Problème de sens pour certains élèves.

Situation de Situations Situations


d’apprentissage Atelier
Référence d’apprentissage
proches de la SR décontextualisées
( SR )

Exemples dans le module :


« Les deux maisons » « Musique » « Tourner » «Visite au musée»

RETOUR vers l’organisation du module RETOUR vers les situations d’apprentissage


Compétencespropres
Compétences propresààl’EPS
l’EPS Compétences
Compétencesgénérales
générales
ouTypes
ou Typesd’expériences:
d’expériences:

Programmes2008
Programmes 2008

Adapterses
Adapter sesdéplacements
déplacementsààdes
des
environnementsou
environnements oucontraintes
contraintes Serepérer
Se repéreretetse
sedéplacer
déplacerdans
dansl’espace
l’espace
variées.
variées.
Décrireetetreprésenter
Décrire représenterun
unparcours
parcourssimple.
simple.

Coopéreretets’opposer
Coopérer s’opposer
individuellementou
individuellement oucollectivement
collectivement; ;
accepterles
accepter lescontraintes
contraintescollectives
collectives. .

S’exprimersur
S’exprimer surun
unrythme
rythmemusical
musical
ouounon,
non,avec
avecengin
enginou
ounon;
non;exprimer
exprimer
dessentiments
des sentimentsetetdes
desémotions
émotionspar
par
lelegeste
gesteetetleledéplacement.
déplacement.

RETOUR
Adaptation à la grande difficulté voire au handicap.

Les aménagements proposés en situation Proposition d’aménagements :


d’entrée sont valables tout au long du module.
Ils permettent de prioriser l’entrée dans l’activité, Proposition 1:
le respect de l’espace et des autres.
•matérialiser fortement l’espace scénique (rue-balise
autour de la scène)
•bien distinguer les zones scène/spectateur (à l’aide
Nature de la difficulté : de tapis par exemple)
•imposer des chemins dansés, des emplacements
•Grande difficulté à …se repérer dans l’espace et pour les statues avec des plots de couleurs
à l’investir Proposition 2:
•Garder le même support rythmique sur plusieurs
séances
•Garder la même organisation spatiale

•Grande difficulté à ….entrer dans un espace •Eviter les contacts physiques avec les autres, mais
partagé (élèves ayant des difficultés dans les guidance physique de l’adulte pour accompagner le
interactions sociales, des troubles du geste.
comportement, dont il faut calmer les •En amont de la séance, préparer le scénario du
angoisses…) déroulement avec l’élève individuellement avec des
repères visuels (photos)
•Pour ces élèves l’entrée dans l’activité peut se faire
sur un modèle qu’ils affectionnent particulièrement,
celui de la répétition. L’AVS peut être partie
prenante dans cette adaptation.

RETOUR à la SRi
Rituels d’entrée

Pour les enfants des tranches d'âges de l’école primaire, la mise en activité n'est pas
physiologiquement indispensable : ils peuvent alterner les temps d'activité physique et de
repos sans conséquence pour leur santé.

En revanche la mise en activité est une étape fondamentale de la séance d’EPS : elle permet à
la fois la mise en place d’un rituel et la mobilisation de l’attention des élèves.
- Ces situations peuvent être utilisées indifféremment en début où en fin de séance.
- Chacune des situations doit être répétée sur un grand nombre de séance.
-Elles sont toutes basées sur une certaine connaissance du schéma corporel, elles permettent aussi de
l’installer .
-L’enseignant danse avec les élèves.
- L’enseignant doit prendre le temps (vraiment) dans ces moments, c’est une variable importante.
- Pour certains enfants agités, on peut s’asseoir à côté, voire, installer un contact physique au niveau des
jambes , du bras ou de la tête.
- Des situations « introspectives » peuvent être une bonne entrée en matière pour des séances basées sur la
relation aux autres. Pour être disponible aux autres, c’est souvent bénéfique de faire un détour par « être bien
avec soi-même »
- Celles qui ne se déroulent pas dans la position couchée peuvent être réutilisées à d’autres moments de la
classe qu’en EPS, quand l’agitation gagne.
- Les effectuer les yeux fermés permet de renforcer les sensations internes.
- Lorsqu’on est allongé, on se relève doucement en roulant sur le côté pour ne pas forcer sur les abdominaux
en s’asseyant.
-Lorsqu’on les connaît suffisamment, on peut en enchaîner deux.
-Les situations qui suivent sont rédigées en direction du PE et doivent être formulées dans des termes
adaptés aux élèves. Elles ne sont pas présentées dans un ordre chronologique.

Suite
Toilette
Frotter (ou tapoter ou caresser ) toutes les parties du corps en les nommant .
Pour le dos, on peut se mettre par deux. On peut aussi faire le même travail en tournant au
niveau des articulations (autre lexique).

Le foulard qui réveille


Les élèves sont allongés dans la salle les yeux fermés. On choisi une musique calme. Pendant
ce temps, l’enseignant circule dans la salle en effleurant les élèves avec un foulard. Lorsqu’un
élève ressent le contact du foulard, il se lève soit pour prendre une position sur scène soit pour
se mettre en rang. Avec l’habitude, on peut donner le rôle de l’enseignant à un élève.

Les sculptures
Les élèves se déplacent en marchant sur la scène. Au signal sonore, ils s’immobilisent en
« sculpture » (on peut changer de sculpture à chaque arrêt) et on vérifie si l’espace est bien
occupé.
Cette situation peut-être déclinée avec une musique dont l’arrêt engendre une sculpture.
Devenir un arbre :
Chacun se met debout, les pieds posés bien à plat sur le sol, un peu écartés (parallèles aux hanches)
de façon à trouver sa meilleure position d’équilibre. On fléchit un peu les genoux, le buste est droit, la
tête aussi, comme relié au ciel par un fil invisible.
On respire calmement et on lève les bras vers le ciel comme si on englobait une touffe de branches et
de feuilles au-dessus de soi, à laquelle on donne une forme.
Voilà, on est devenu un arbre : bien enraciné, on imagine la forme de nos racines courtes ou longues.
On laisse flotter doucement notre corps et sa ramure dans l’air ambiant, les yeux fermés.
On sent la brise qui souffle dans les feuilles et puis le vent devient un peu plus fort et on sent sa
présence dans notre tronc mais comme on est bien enraciné, on ne risque rien, on se laisse
légèrement balancer par les ondes qui passent à travers notre être.
C’est comme si on flottait dans l’air, avec ce léger balancement qui nous envahit : certains se
balancent plus fort que d’autres, peu importe, il faut juste se laisser envahir par ce léger
balancement.
On est un arbre (ou une fleur ou un brin d’herbe) qui se balance dans le vent.
Puis l’on abaisse doucement, doucement les bras et l’on rapproche les pieds. On prend une grande
respiration et on ouvre les yeux.

Chanter les voyelles


On commence par A, à voix haute sans crier ou à voix basse. On le chante jusqu’à ce qu’on n’ait plus
du tout d’air en soi.
On reprend une inspiration et on recommence deux fois. Même chose avec E, I, O, U. trois fois
chaque voyelle.
On a opéré un véritable massage vibratoire à l’intérieur de nous, on a respiré à fond et donc on s’est
bien oxygéné. On est entièrement concentré sur chacun des sons et on pense à rien d’autre.

Suite
La petite plume
On est allongé et bien sentir le sol au dessous de soi comme si on s’y enfonçait dedans (sol coton ou
chamallow). Il faut sentir ses talons sur le sol, ses fesses sur le sol, son dos sur le sol, son crâne sur
le sol, ses coudes et ses mains sur le sol.
Une fois qu’on a passé en revue toutes les parties du corps bien posées par terre, on se met à
respirer : on souffle l’air par la bouche puis on l’inspire par les nez, une dizaine de fois en essayant
d’avoir des inspirations et expirations de plus en plus longues. On respire à nouveau normalement.
On imagine qu’une petite plume vous caresse la plante des pieds, elle ne chatouille pas, elle caresse.
C’est doux. Elle caresse ensuite le mollet puis les genoux, les cuisses, les fesses …Elle remonte le
long de la colonne vertébrale et passe sur tout le dos. Elle vient caresser le ventre où elle dessine
des ronds. Elle remonte ensuite sur la poitrine puis vers les épaules, les bras, le coude, l’avant bras,
les poignets, les mains et les doigt l’un après l’autre. Ensuite le cou puis le visage : joues, yeux, front
haut de la tête.
Pour terminer l’exercice le plume est sur la bouche et l’on dot la faire voler et longtemps trois fois, à
son rythme. On ouvre les yeux et on se relève
On peut varier cet exercice en imaginant une onde de chaleur.

Etirer – relâcher (relaxation par contraste)


Allongé, on étire les parties du corps une à une comme si quelqu’un nous avait attaché un fil sur
lequel il tirait, puis on relâche doucement On commence par les jambes l’une puis l’autre et
l’étirement passe par les talons (pas par la pointe des pieds), puis les bras l’un puis l’autre et enfin la
tête. L’orientation de l’étirement n’a aucune importance.
Pour finir on fait glisser les mains sur le sol en dessinant un cercle autour de nous. Lorsque les
mains se rejoignent on s’étire en même temps par les mains et les talons.
Puis on roule doucement sur le côté et on se met en boule. On recommence une seconde fois en
roulant en boule de l’autre côté.
Puis la boule roule sur les genoux et on se redresse lentement en passant accroupi, en remontant
les fesses d’abord, puis le dos (vertèbre par vertèbre) puis le cou et enfin la tête en tout dernier se
redresse.

Suite
Un ballon de baudruche dans le corps
Allongé sur le dos, on respire calmement puis on alterne inspiration et expiration consciente.
On pose les mains sur le cou : à l’inspiration on sent un mouvement ascendant de la trachée. A
l’expiration, un mouvement descendant. Plusieurs fois.
Idem avec les mains sur le thorax (poitrine) : à l’inspiration le ballon intérieur se gonfle, les mains se
soulèvent. A l’expiration, le ballon se dégonfle, les mains s’abaissent.
Idem mains sur le ventre (sous le nombril)

RETOUR vers l’organisation de la séance RETOUR vers les situations d’apprentissage


L’organisation d’une séance en EPS - Module Danse PS / MS

La séance doit constituer une entité, elle ne doit pas être une succession d’exercices.

1. Présentation:
L’enseignant fait un rappel du déroulement de la dernière séance et présente celle à
venir.
2. Rituels d’entrée en danse:
1. Installe une qualité d’écoute. (d’abord sur soi, puis les autres, l’espace, la musique…)
2. Donne corps au groupe.
3. Peut amorcer l’apprentissage visé dans la séance.
4. Met en condition le corps. Propositions de mise en
3. Corps de la séance: activité
1. Nous conseillons une seule situation par séance dans laquelle les élèves disposent d’un temps
important pour entrer dans l’activité. L’enseignant les sollicite par la suggestion, les encourage,
met des mots sur des réalisations d’élèves, peut danser avec les élèves …
2. C’est au cours de la séance ou avant le retour au calme que l’enseignant fait émerger les points
essentiels, ce qu’il faut retenir de la séance.
4. Retour au calme.
ou « réinvestissement libre » sur la musique utilisée
5. En fin de séance:
Inventorier les « manières » de danser pour construire un répertoire commun d’actions

RETOUR vers l’organisation du module