Vous êtes sur la page 1sur 7

ALIMENTATION

ÉQUILIBRÉE
BIEN MANGER, POUR LE BIEN-ÊTRE

La Fédération Française de Cardiologie finance :


la prévention, la recherche, la réadaptation et les gestes qui sauvent
grâce à la générosité de ses donateurs.
REPÈRES
L’obésité connaît un développement accéléré. BIEN MANGER, POUR LE BIEN-ÊTRE
En France, elle concernait 8,2 % de la population en 1997, 9,6 % en ET POUR LE CŒUR
2000 et 11,3 % en 2003, soit une augmentation d’environ 5 % par an.
(Obépi, 2003)

L’augmentation du nombre d’enfants touchés est très rapide : 6 % Une alimentation équilibrée, associée à une activité physique
des enfants de 5 à 12 ans dans les années 80, 10-12 % actuellement. régulière, est une source réelle de plaisir et de bien-être. Elle est
(Inserm, 2000)
également un excellent moyen de protection contre l'excès de
Le diabète de type 2 concerne plus de 2 millions de personnes. cholestérol, le diabète ou l'obésité et favorise la santé du cœur.
Souvent lié à des erreurs alimentaires, il touche surtout les personnes
âgées de plus de 50 ans. Mais la nourriture peut aussi devenir un facteur de risque pour
la santé.

L’abondance d’aliments trop riches en graisses ou en sucres, des


repas irréguliers et peu variés, le grignotage, le manque d'activité
Glossaire physique conduisent inévitablement à l'excès de poids.

• Nutriments : éléments qui constituent les aliments (glucides, Le surpoids, l'obésité, le diabète sont en forte progression : nos
lipides, protéines, minéraux, etc.) pouvant être assimilés
habitudes alimentaires actuelles et nos modes de vie sont en
directement par l'organisme.
cause. Apprendre à nos enfants, dès le plus jeune âge, les bons
• Les glucides, ou sucres, fournissent le carburant de l’organisme.
comportements et les bons réflexes est la meilleure façon de les
• Les fibres alimentaires favorisent le transit intestinal sans
apport calorique. aider à préserver leur « capital santé » tout au long de leur vie.
• Les lipides, ou graisses, très concentrés en calories, consti- L’information est primordiale à cet égard.
tuent les réserves d’énergie de l’organisme.
Vous pouvez agir pour votre bien-être et la santé de votre cœur.
• Les minéraux (calcium, magnésium, phosphore, potassium,
sodium) sont nécessaires à l'organisme, en petites quantités, Prenez-vous en main !
tout comme les vitamines.
• Les protides, ou protéines, sont les constituants indispensables
à la fabrication et au renouvellement des muscles, des os, de la
peau.
Geneviève Potier de Courcy
Docteur ès biologiste - nutritionniste

2 3
VOTRE CŒUR AIME L'ÉQUILIBRE

QU'EST-CE QU'UNE ALIMENTATION ÉQUILIBRÉE ? L'ACTIVITÉ PHYSIQUE


À tous les âges de la vie, notre alimentation doit fournir un apport calorique proportionné L’activité physique régulière est le complément naturel et indispensable
à notre dépense d'énergie. Elle doit aussi être suffisamment variée et bien répartie de l’équilibre alimentaire: des jeux pour les tout-petits, du sport à
dans la journée pour apporter tous les éléments (les nutriments*) nécessaires au bon partir de 12 ans, de la marche et du vélo pour tous…
fonctionnement de notre organisme.
Bougez pour vous dépenser ! Il vous
sera d'autant plus facile d'équilibrer vos
LA DIVERSITÉ DANS L'ASSIETTE
dépenses énergétiques et vos apports
Les aliments se répartissent en 5 grandes caloriques.
catégories :
• viande, poisson, œufs ; L'activité physique entraîne de nombreux
• produits laitiers ; bienfaits pour le cœur :
• produits céréaliers et féculents ; • amélioration de la circulation sanguine ;
• légumes ; • ralentissement du pouls et meilleure
• fruits. performance ;
Une alimentation diversifiée doit compor- • augmentation du taux d’oxygène et
ter chaque jour au moins un aliment de diminution du taux de cholestérol dans
chaque catégorie. L'eau est la seule boisson le sang ;
indispensable, sans modération ! • meilleure gestion du poids et du stress.

LA RÉGULARITÉ DES REPAS Au moins 30 minutes d'exercice physique chaque jour et en


min
3j0
continu sont indispensables pour entretenir votre cœur.
Pour une bonne hygiène alimentaire, il est par
our
Alors, saisissez toutes les occasions de bouger : marchez,
conseillé, autant que possible, de faire prenez les escaliers, faites du vélo… Et si vous choisissez le
régulièrement 3 repas (plus un goûter pour La bonne portion
sport, n'oubliez pas l'échauffement indispensable avant tout
les enfants, les adolescents et les personnes exercice, 10 à 20 minutes, avec beaucoup d'étirements.
âgées). Ne pas sauter des repas permet À titre indicatif, une portion de 50 g
d'éviter les fringales ! par jour de viande suffit pour un
Prendre un vrai petit-déjeuner, sans trop enfant de 4/5 ans ; vers 12 ans, elle
de matières grasses, est essentiel pour bien passera à 100 g par jour.
démarrer la journée et éviter le grignotage En règle générale, la quantité de
dans la matinée. viande sera toujours inférieure à celle
Il est recommandé de limiter la consom- de l'accompagnement (légumes et
mation de boissons alcoolisées et la féculents).
fréquence des « bons repas » , généralement
trop riches.

N'oubliez pas : manger lentement et calmement permet de mieux apprécier N'oubliez pas : le sport et l’activité physique sont recommandés à tout
le goût des aliments et de sortir de table frais et dispos. âge mais, après une longue interruption, consultez votre médecin.

4 5
LES JEUNES

LE NOURRISSON ET L’ENFANT LES ADOLESCENTS


L'ALIMENTATION DU NOURRISSON : TROIS ÉTAPES À RESPECTER
Pendant les 4 premiers mois, la nourriture est constituée UNE PÉRIODE DE CROISSANCE ET DE GRANDE ACTIVITÉ
exclusivement de lait maternel (seul aliment complet parfaitement L'alimentation des adolescents doit répondre aux besoins
adapté au nourrisson) ou de lait maternisé. de la croissance et de l'activité physique. C'est le moment
Entre le 4e et le 9e mois, l'alimentation se diversifie progressivement. de promouvoir une alimentation saine et de faire une
À partir du 10e mois, l'enfant peut, petit à petit, partager les place particulière aux produits laitiers, aux fruits et
repas familiaux. aux légumes !
Le Programme National Nutrition Santé, lancé en 2001
ACCOMPAGNER LA CROISSANCE DE L'ENFANT par le gouvernement français, recommande d'améliorer
La corpulence de l'enfant varie au cours chez les enfants et adolescents les apports en fer (viandes,
de la croissance : elle augmente la première céréales, fruits et légumes), en calcium (lait et produits
année, diminue jusqu’à 6 ans, puis croît laitiers) et en vitamine D (poissons gras, produits laitiers,
à nouveau. À 5-6 ans, la proportion de la œufs) mais le corps la fabrique surtout par l'action du
masse grasse est la plus faible ; les enfants soleil sur la peau.
paraissent généralement très minces à cet
âge. La masse grasse est plus élevée chez
les filles et représente 20 à 25 % du corps
contre 15 à 20 % chez les garçons.
L'ADOLESCENT ET LES ACTIVITÉS PHYSIQUES
EN PRATIQUE
• L’enfant doit manger varié. Chaque Bouger pour se dépenser Dépense énergétique
groupe d'aliments doit être présent au • Compétition sportive type football ou athlétisme 10
moins une fois par jour. C'est le moment
• Éducation physique et sportive, entraînement, vélo 5,2
de favoriser l’éveil du goût.
• Marche normale ou rapide, jeux actifs en groupe, travaux manuels 3,5
• Les besoins varient selon l’âge, le sexe
• Récréation, jeux peu actifs 2,6
et l’activité physique. Il n’est pas
nécessaire de définir des quantités de • Toilette, marche lente, achats, cuisine, vaisselle 2,1
nourriture à consommer (sauf en cas de • Télévision, jeux vidéo, jeux de société, lecture, classe 1,76
maladie particulière), mais il faut éviter • Sommeil, repos 1
l'excès, limiter les boissons sucrées
et surtout le grignotage en dehors Par exemple, l'éducation physique représente une dépense
des repas (chips, fromage, biscuits ou L’activité physique doit être
énergétique 5,2 fois plus importante que celle du repos.
autres sucreries), principales causes de encouragée. Les jeunes
surpoids chez l'enfant. enfants se dépensent
spontanément, à condition de ne pas
• La régularité des repas est essentielle : passer trop de temps à grignoter devant
les bonnes habitudes, comme les la télévision ou les jeux vidéo !
mauvaises, se prennent pendant l'enfance.

6 7
LES ADULTES

L'EQUILIBRE, SOURCE DE BIEN-ÊTRE L'ACTIVITÉ PHYSIQUE, MEILLEURE ALLIÉE DU CŒUR


Les règles de • Consommer viande, poisson et autres Un sport bon pour le cœur est avant tout
& l'équilibre alimentaire produits de la mer ou œufs 1 à 2 fois un exercice d'endurance, long et
fruitusmes
5 lég
par jo
ur
sont simples. Les
respecter est une
garantie de confort
par jour, en favorisant les viandes
maigres et la consommation de
poisson.
régulier.
Certains peuvent être pratiqués à tout
âge et figurent au palmarès pour la
de vie. • Limiter la consommation de pâtisseries, prévention des maladies cardiovasculaires.
• Consommer au moins 5 fruits et légumes sucreries, boissons sucrées. • La marche permet une adaptation très
par jour. • Limiter la consommation de boissons progressive du cœur et de la respiration
• Limiter la consommation des graisses, alcoolisées à 2 verres de vin de 10 cl par à l’effort.
surtout saturées (viennoiseries, pâtisseries, jour pour les femmes et 3 verres pour • La course à pied doit être pratiquée
charcuteries, beurre, sauces, fromages, lait les hommes. L'eau est la seule boisson selon les capacités musculaires de son
entier…). indispensable ; il faudrait en boire au âge.
moins un litre et demi par jour, telle
• Augmenter la consommation des • La natation favorise le développement de la cage thoracique et de la capacité
quelle ou sous forme de boissons
sucres lents, plus énergétiques, respiratoire.
chaudes.
notamment du pain, des pâtes, du riz, • Le cyclisme nécessite une adaptation cardiaque progressive (allure modérée et
des pommes de terre, des légumineuses. régulière).
• La gymnastique assouplit les muscles chez les « non-sportifs » ; à pratiquer en
séances de 10 à 30 minutes en moyenne par jour et de préférence de façon régulière,
sans brusquer ni surmener le cœur, les muscles et les articulations.
Femmes enceintes
Le respect de la diversi-
té alimentaire doit res-
ter la règle en donnant Sportifs
une place de choix aux L’alimentation quotidienne du sportif doit respecter les grands princi-
produits laitiers, aux pes de l’alimentation pour tous.
fruits et aux légumes. Elle sera personnalisée et adaptée à l'activité. Pour des dépenses énergétiques
Les besoins en certai- supérieures à 3 000 kcal/j, quatre repas quotidiens sont conseillés : deux repas
nes vitamines sont accrus (vitamines D principaux, un petit déjeuner copieux et une collation prise une à deux heures
et B9 notamment). avant l’entraînement.
Les apports en eau, au-delà de celle contenue dans les aliments, iront de 1,5 litre
à 6 litres et plus selon les besoins : en petites quantités pendant les repas et très
régulièrement entre les repas.

8 9
LA PERSONNE ÂGÉE

PRÉVENIR LES EFFETS DE L'ÂGE EN


EN SAVOIR
SAVOIRR LU
PPL PLUS
U S
PLUS
ENEN
EN
EN
EN
EN
EN
E NEN
EN
ENENSSAVOIR
SAVOIR
SA V O
SAVOIR
A VO
SAVOIR
V
SAVOIRO
SAVOIR
I
I
SAVOIRIR
SAVOIR
SAVOIR
SAVOIRR PLUS
P L USS
PLUS
PLUS
PLUS
PLUS
PLUSPLUS
PLUS
PLUS
PLUS
La consommation alimentaire tend à toutes les fonctions digestives, avec en EEN
SURN SSAVOIR
A
SUR INTERNET
INTERNET
PLUS
isee ddee Cardioloilglés, avec eenn
ie.
Cardiologie.
SUR SUR INTERNET
INTERNET T rannççaais
onn FFra
diminuer progressivement avec l'âge. Il particulier une diminution de la tolérance SURSUR
SUR
SURINTERNET
INTERNET
IN TE
T R
RNN
INTERNET
INTERNET
E E
ET
ET m : le::: sle F é d é ra tio els
nnnde lsdeconnsseelog s, avec
illéie.
SU
SUR
SUR
SSUR
SUR U
SUR••Rwww.fedecardio.com
SUR
SUR INTERNET
INTERNET
INTERNET
INTERNET
INTERNET
INTERNET
TE R
INTERNETN
www.fedecardio.com it
le esite
site
la FlaédFédération
dee de
la
de la érati
Fédérationn
rt s nu
Fra nça io
itio
Française
trit ise
Française
n e
de codio
Car
Car
de Cardiologie.
dio log ie.
Cardiologie.
faut donc veiller à éviter le risque de au glucose d'où le •S IN
www.fedecardio.com
www.fedecardio.com
•Rwww.fedecardio.com

•www.fedecardio.com
••U
•www.fedecardio.org .com :::: le
o : le le
site
site itsite
sle d
site
de
esite de
la la
Féd éra
Fédération tio
p
ap tio
éra o
Fédération
sFédération Fra nça
s Française
ortnFrançaise
ise
Française
tr nde
nuFrançaise de de Cardiologie.
.Cardiologie.
rdio
www.fedecardio.com
ecardi
www.fedecardio.com
w.fed
www.afssa.fr
ww rdi o.c
www.fedecardio.com
edeca o.c om
om
:.cdes
w.feddeca
le
le
le
le sit
sit
:: le
informations oede
site
site slasde
nde
de
de la
de Fédération
ula
la Féd
le
rsur
Fédération
la
la appapports
sFédération
Fédération
les Française
me tade
Française
Française irCardiologie.
de
linutritionnelsede
ls .Cardiologie.
de seillés,
Cardiologie.
Cardiologie.
Cardiologie.
con s, ave
conseillés, cc. en
ntéavec
ave en en iollé n SSaaavec
dénutrition qui pourrait entraîner une développement •••••www.fedecardio.com

ww
w••www.fedecardio.com
www.fedecardio.com
www.fedecardio.com
• ••www.afssa.fr wwww.fedecardio.com
•www.afssa.fr
w.f
www.afssa.fr
www.fedecardio.com
www.fedecardio.com
www.afssa.fr
w.fefss
www.anses.fr
w w
www.afssa.fr eca:rd
.f r :::io
des des d::::eeinformations
des sdes
des in::fo
informations
inf
informations
fo le
::le :le
lesite
:informations
rm
le
informations
orm rm
le
:site
ale
sitetiosite
asite
tisite
site
ati
ati on
on
de
de
nde
surs de
ssde
de la
la
sur
sur
de
la
ssurula
la
illes lé
la
Fédération
sur
les le
rFédération
sur la Fédération
Fédération
Fédération
Fédération
les
leseapports
Fédération
les
les
dles ap
u bbapports
apports
ap
apports
po
po apports
ate
apports
a
terts
rts Française
aFrançaise
uFrançaise
aFrançaise
nu
Française
nu aFrançaise
Française
unutritionnels
nutritionnels trit
trit meion
nutritionnels
nutritionnels
linutritionnels
anutritionnels
nutritionnels
ion nta de
o
dene
ne
de
n
irde
de
de eCardiologie.
Cardiologie.
ls
aconseillés,
de con
Cardiologie.
Cardiologie.
Nconseillés,
sei
Cardiologie.
uCardiologie.
l.Cardiologie. trconseillés,
itio
conseillés,
conseillés, it n avec ntéavec
avec
. en en
avec
en en en
• ••
ww
•••••www.afssa.fr www.afssa.fr
www.afssa.fr
www.afssa.fr
particulier
•particulier
ww w
www.afssa.fr w.a
•www.afssa.fr
www.afssa.fr
www.afssa.fr
w.a .a
w.afss
www.afssa.fr
particulier fs s a
a.f
a.f .f :r
r
: r : une
:
des :
des
une des
:
des d
des :des desdes
s
informations
des in
inf
informations
présentation
informations
présentation
informations orm
informations
informations
informations
informations informations ti o n d é ta
sur
sur sur
détaillée
sur
détaillée
sur ilsursur
les sur
les
sur
léles les
e
les les
les d
apports
apports
les apports
u du
apports
apports du apports
apports
apports bateau
bateau nutritionnels
nutritionnelsm
nutritionnels
m
u e
nutritionnels
nutritionnels
ali
nutritionnels N
alimentaire.
nutritionnels
me
alimentaire.a ti
nta o ire
n
ire a l. N u
conseillés, tr
conseillés,
conseillés,
conseillés,
conseillés,
conseillés,
conseillés,
conseillés, conseillés, r le g
avec
avec
avec avec
avec avec
id
uavec een
avec
en
avec enen
en
en en
en
en
diminution des défenses immunitaires et fréquent du diabète • w
www.afssa.fr
particulier fsune s a une :
une des
eprésentation informations
présentation
s tat e n ta é
d tai
ndétaillée ta sur
détaillée les
eeddu du apports
du ba
rotea
bateau teag ra
bateau u nutritionnels
ali
malimentaire. me N
alimentaire.a ti
nta conseillés,
a rg e guté.avec id e en
particulier
w
particulier
•particulier w uli
wparticulier
particulier
particulier
www.sante.gouv.fr
••pparticulier uli ereeune
lier une
rune
un
une un nprésentation
uneeeprésentation
une pré ré
présentation
pré sen
présentation
présentation
pré sentat
présentation
sen ta
:: les ion
ti
ion dé
odétaillée
dé tai
détaillée enllé
détaillée
détaillée
détaillée
documentsm
udétaillée llé tsdu du
du
du ubateau
udu du Pdu
Pbateauba
bateau
ro
bateau bateau
Programme raalimentaire.
gbateau m ealimentaire.
alimentaire.
alimentaire. pootio
:alimentaire. ur té
National téllé léNu chargion
chNutrition
trit er leSan enn Santé.
San té.
l'apparition ou l'aggravation de maladies de la personne âgée. •
pa
pa •paartic
particulier
particulier
particulierrtic
particulier
www.sante.gouv.fr
• •www.sante.gouv.fr rt
iculi
particulier
rtic
www.sante.gouv.fr
www.sante.gouv.fr
www.sante.gouv.fr u une un
rune
uneuune
.g
une
o uv. u
pprésentation
eprésentation
présentation
présentation
présentation
v présentation
.f
:
fr r:
les : :
:lesles
le
: les
sdocuments
les
documents
le s do d o
documents
do
cdétaillée
odétaillée
ddétaillée
documents
détaillée
documents
c
cum
cum u détaillée
détaillée
m en
enents ts
n dutsdu
g e
du
du
du
du
ddu
du rbdu
Programme
du
du
du bateau
bateau
Pro du
Programme
o
Pro u
Programme
bateaubateaubateau
Programme
bateau
g gra
e
Programme
gra
e
r.mm
r. mm c
calimentaire.
o m
m
oalimentaire.eealimentaire.
alimentaire.
alimentaire.
alimentaire.
National
Na
alimentaire.
Na
National
: p
National
urna
National
tio
National
L
naNutrition
a S a
Nu
l Nutritionn té
Nutrition
trit
Nutrition
v
Nutrition ion
ie
ie n
t Santé.
nSanté.
t e
Santé.
gu
Santé.
Santé.
ide
• ••
ww www.sante.gouv.fr
www.sante.gouv.fr
www.sante.gouv.fr an
www.inpes.sante.fr
w.s
w an
www.sante.gouv.fr
••••www.sante.gouv.fr .s a nte.
te. te go
go uv.
o ::.f u v fr
.f r : les: : les
etles documents
documentsdocuments
w
wdocuments.m
www.mangerbouger.coma du
edu rb du du o u
Programme g
Programme
Programme n téNational
: National
«National
pour
ur tél
atélSNutrition éch
a Nutrition
télécharger
n téarg v
Nutrition
Nutrition er
er le
le Santé.
Santé.
le
gu
d’â Santé.
’â ge
ide
guide
liées à l'âge comme les maladies Le cœur perd de www.sante.gouv.fr
www.sante.gouv.fr
••w
ww www.sante.gouv.fr
••www.inpes.sante.fr
ww.s
www.inpes.sante.fr
www.sante.gouv.fr
• ••www.inpes.sante.fr
www.sante.gouv.fr
www.inpes.sante.fr
ww.i w.snp antes.g adu nte. te et :les ::les
et les
ret :les
les e:les
documents
et
et wdocuments
tdocuments
les documents
documentswww.mangerbouger.com
documents
www.mangerbouger.com
w.man
www.mangerbouger.com
www.mangerbouger.com
ww ww.m
wwww.mangerbouger.coman ange ge
du gdu
du du
rbo
rbo
du
Programme
Programme
du trProgramme
uProgramme
Programme
NNutrition ug
Programme
ug Programme
it er.
er.io.fr n SS:aapour
com
com :National po
n::National
National
::National
po ::National
National
pour
té «National
pour
ur
pour Ltélécharger
télécharger
Nutrition
éch Nutrition
télécharger
pNutrition
Nutrition
télécharger
até
arg
rNutrition
Nutrition
traannlecch hSanté.
leSanté.
eSanté.
Santé.
eSanté.
guide dSanté.
le
le
guide Santé.
guide
ge
guide

• • •• w
www.inpes.sante.fr
www.inpes.sante.fr
www.inpes.sante.fr
www.inpes.sante.fr
ww alimentaire .i n es.
p
es. e .s
san
san n te. te Programmefr
fr.f ret et
et e ettwww.mangerbouger.com
etww w.m
www.mangerbouger.com
www.mangerbouger.com
N a ti
National o n a l N u tr it io n S anté s pour
:
pourg: pour
u id
pour
« s
télécharger
e télécharger
télécharger
La San télécharger
Santé
a r trvie nt
vient
nt le
leen
en guide
le
le
guide
en guide
guide
••www.inpes.sante.fr
•••••www.inpes.sante.fr
ww w
www.inpes.sante.fr w.inp
•www.inpes.sante.fr
•www.inpes.sante.fr
wwww.inpes.sante.fr
•alimentaire w.i
alimentaire s.s adu Programme etet get
et et www.mangerbouger.com
www.mangerbouger.com
e NNational
www.mangerbouger.com
et
www.mangerbouger.com
mwww.mangerbouger.com
www.mangerbouger.com nllaNutritionl Nutrition tan d:SS::eeanté
pour
::pour
té :pour :««pour La stélécharger
««télécharger
pour télécharger
etélécharger
La San pSanté
télécharger tévient vievient le
leen le le
guide
guidele
guide
en guide
guide
cardiovasculaires, l'ostéoporose, la son élasticité, ce www.inpes.sante.fr
alimentaire w alimentaire
alimentaire
•alimentairewwnta
alimentaire
alimentaire
alimentaire
mangeant,
npdu
ntata ire
edu
ir du
edu
du Programme
ddu
le
du
du
Programme
uProgramme
Pro
Programme
Pro guide
Programme
PProgrammero
Programme
ro gra
gra gra
et ra mm
mm m
mwww.mangerbouger.com
alimentaire eeNational
National
m eNational
Na
Na atina
National
tio
ireena
tio
National
National
National
oNutrition
ppour uNu
NurNutrition
Nutrition
oNutrition
Nutrition
trit
Nutrition
trit
to
Nutrition
tous
usion
us» S»et
ion »anté SeeSSSStanté
Set
»»SSanté
an
anté
antéSSSdantéanté
des

anté «spour
anté pour
««gLa
«La uLa
La
La
guides
La
id
«««Santé
télécharger
La
télécharger
La
Santé
LaSanté
Santé Santé
Santé
rrvient
Santé
par tra vient
vient enle
vient
vient
nch vient
tranche
le
en
end’â
eeen
guide
guide
en
en
en d’âgege
ge
démence ou le cancer. qui handicape le ali
alimentaire
alimentaire
ali
alimentaire
a me
alimentaire
me
alimentaireli m
alimentaire
mangeant,
mangeant, e
nta ire du
du
ir du du
e
dudu du d
le
le u
Programme
Programme
du Programme
Programme P
Programme
guide
Programme
guide Programme a alimentaire
li m
alimentaire n
National
National
e ta
National
National
National National
National ir p Nutrition
o
pour
pour u
Nutrition rNutrition
Nutrition
Nutrition
tou to
Nutrition
tous
tous s S» S
anté
S et
et S
anté
anté
des
anté
des des
desanté ««
gu
gu « «« La ide
« La
guides
La
ide
La
guides Las
Santé
Santé
La
Santé
s pa
Santé
pa
Santé Santé Santé
par
par vient
tra
vient
vient nch
vient
vient
tranche
vient
tranche en
vient en
en en d’â
enen d’âge
d’âge
mangeant,
mangeant, menealet,nle
ling
amangeant, guide guide
le gide idalimentaire
ualimentaire e ame
eali limnta enta ire
pour
ire pour
po
popour urtous
ur
tous tou »s»et »et etet
»»»des
des guides guides par par tranche tranche d’âge d’âge
L'âge modifie le goût et l'odorat, réduit remplissage des
mangeant,
mangeant,
mangeant, mangeant,
mangeant,
ma mangeant,
mangeant,
ma
mangeant, annean
(notamment
mangeant,
m
mangeant,
(notamment ng
(notamment
(notamment geale
ean
g
t,le
nle
le
t,
le
le
le
le
t,le le
guide
guide
les
le
guide
guide
gu
guide
gu
guide
le
guide guideguide
gguide
les
les
les
ide
guide
enfants).
id
ualimentaire alimentaire
alimentaire ali
alimentaire
enfants).
alimentaire
enfants).
alimentaire
alimentaire
enfants).
e n alimentaire
fa
me
alimentaire
alimentaire
alimentaire
nts
nta
ts. ). ). pour pour pour
pour
pour
pour
pourpourpour
pour tous
tous
tous
tous
tous
tous
tous toustous
tous
tous»»»»»»»et et et
et
et
»et
et et
des
des
deset
et des
des
des
des desdes des
guides
des
guides
guides
guides
guides
guides
guides
guides
guides guides
guides par
par par
par
par
par
par par parpar
tranche
par tranche
tranche
tranche
tranche
tranche
tranche
tranche
tranche
tranche
tranche d’âge d’âge
d’âge
d’âge
d’âge
d’âge
d’âge
d’âge
d’âge
d’âge
d’âge
(notamment m
(notamment a
(notamment
(notamment
(notamment me m les
nt e les
n
les lesenfants).
t les le
les s
enfants).
en
enfants).
en fan
enfants).
enfants).
e fan n fa ts)
n
ts) .
la sensation de faim et de soif et altère artères. (notamment(no
(no
(notamment (ntam
(notamment tam
(notamment
(notamment
(notamment otame
(notamment ta m m ntles
les
e lesn les
les lesles
t le
enfants).
enfants).
les senfants).
enfants).
enfants).
enfants). enfants).
(no m ionnnneels ls
rtss nnuutr trititio
«A Appppoort
À
À LIRE
LIRE meennts ts (A (AFSSA), «F S S A ),
Doocc,, PPaari riss, 2003..
, 2 0 0 3
MAINTENIR L'ÉQUILIBRE ÀÀ ÀÀ LIREÀÀLIRE
LIRE
LIRE LIRE
LIRE E ir e d e ali
saliments lim n s T e c &D ss
ÀÀÀ À
ÀLIRE
À LIRE
À
LIRELIRE
ÀLI
Agence
LIRE
LIRE RE IRfrançaise
Lfrançaise française de sécurité sanitaire it
saannitairedes a des dali esaliments a (AFSSA),
, ÉSSA d ), it io «
s««Ap Apports
epo
TApports &
c rts nu tritionenel
trit
nutritionnelsion nel
Agence
Agence
Agence
LIRE
Agence
Agence
À L
française
conseillés
IR
française
E deçde
française
pour n ise a
de
la sécurité
isde
de
de
sécurité
e sécurité
population d
séc esécurité
sécurité s é
cté
ésanitaire
suri c u
té ri
tésanitaire
risan
usanitaire
té sanitaire
sanitaire
san sita
françaiseita ire
des
ire ç des
des
a is des
des des
aliments
»,e aliments
»
aliments
3 ,
ali
e d
me
e éd
eealiments
3édition,
me é
nts
nts
(AFSSA),
it
io(AF
it(AFSSA),
io
(AFSSA), (AFn(AFSSA),
n , ÉSSA
(AFSSA),
Éditions
dit « ««n««Apports
io
),Apports
Ap
Apports
Tec
po
Apports
&
nunutritionnels
rtsnutritionnels
nutritionnels
Doc,
it nnutritionnels
nutritionnels
io s
Paris,
Par Ois,d il20
e
Jaacc. oobb,,
03
J
2003. .
Agence Agence
Agenceen ce françaisefrançaise
française
frae nça a
franise
cfrançaise de dede de sécurité
esécurité dsécsécurité
sécurité
e la uri sanitaire
sanitaire
sanitaire fraandes n des des des aliments aliments
,eéd
Ȏdition, aliments
3édition, (AFSSA), (AFSSA),
(AFSSA), «««eApportsnTec « «
Apports Apports
Apports
&,&
»Apports ÉDo dDoc, c, nutritionnels
nutritionnels
nutritionnels
c, Pars Ois, d 20il 03
En pratique, les conseils donnés pour Agence
Agence
Agence Ag
Agence
Agence Agence Aggfrançaise
en
conseillés française
ce efrançaise
française e nça
nfrançaise
fra frpour de de
çde lais
ade
la de
sécurité
sécurité
de population
sécurité sécurité sécurité sanitaire
sanitaire n fr
ofrançaise
sanitaire
sanitaire
ti
sanitairesanitaire des ades
çdes edes
is ealiments
3aliments
des
»,aliments 33eealiments
eealiments aliments (AFSSA),
(AFSSA),
n, (AFSSA),
(AFSSA), (AFSSA),
Éd (AFSSA),
Éditionsitio «ns
««Tec Apports «Apports
Tec
Apports t«&
Tec Apports
& ÉDo nutritionnels nnutritionnels
ionutritionnels
dnutritionnels
nutritionnels
nutritionnels Paris, 2003.
e
Agence
conseillés Ag
conseillés conseillés e française
n
pour cpour pour
la la population de
population
r la sécurité
population p olat puufrançaise
ion sanitaire
française
ti o
frafrançaise
n nça », ise
ise », des
3 »,
», », ee3
3
édition,aliments eeéd
itio
édition,
itio n,
Éditions (AFSSA),
Éditionsl’ Éd
a Éditions
d itio
ole leTec scns n& Apports
Tec
t »
Doc, &
,Doc, it
Doc, nutritionnels
Paris, Paris, Paris, 2003.
2003. 2003.
conseillés A
conseillés
conseillés pour
ilpo pour
pour
surur p la olalau population
la popopulation
population pu
pu o lat p la
ion française
fra nça
française
française »,
»,l’33», »,»,3 3 édition,
3 édition, e
édition, t d e Éditions Éditions
Éditions
do Tec sc e
Tec TecTec & Doc,
&& Doc,
Doc, Paris, Paris,
Paris, 2003. 2003.
2003.
l’adulte restent tous valables pour la conseillés
con
conseillés
conseillés
conseillés
conseillés
conseillésconseillés
con onllés
csei
sei se
pour
lléspour pour
pour
pour léla
po
ilpour
lépoursla laplalapopulation
la
la population
opopulation po
upopulation
population la
larpopulation
population p française française
françaisefrançaise
française
françaisefrançaise »,»,
e»,», 333nneédition,
3ee»,
e e e3
édition,
e édition,
3nnet
faédition,
e
édition, e t et dÉditions
édition,
tédition, ÉditionsÉditions
eÉditions
Éditions aÉditions
l’Éditions Tec
TecTec
Tec Tec &Tec
&&Éd &Doc,
& &
Doc,Doc,
&Doc,
Doc,
Doc, Paris,
Doc, Paris,
Paris,
Paris,
Paris, Paris,
Od Paris, 2003.
2003.
2003.
ile 2003.
2003.
2003.Jac obn,,ce »,
2003.
ob
conseillés
Marie-Laure consepour
Marie-Laure
Marie-Laure
Marie-Laure Frelut,
la
Frelut,
Frelut,
Frelut,
population
« L’Obésité
«« L’Obésité
« L’Obésité
«
L’Obésité L’O française
Ode bde ési té ddl’enfant
de
sil’enfant
de
de
té e»,l’fan
l’enfant
l’enfant et tfa édition,
et et
et
de de de
de
de l’ad
l’adolescent
l’ad
Éditions
l’adolescent
l’adolescent
l’adolescent ole
ole sce
sce nt
nt »,
Tec »,
», »,
»,
»,
Éditions
&Éditions
Éd Doc,
itions
itio
Éditions
Éditions ns Paris,
Odile Od Odile
Odile
Odile
ile 2003.
Jac
Jacob,le
Jacob,
Jacob,
sc
Jacob,e
personne âgée. En particulier : Marie-Laure
Marie-Laure
Marie-LaureMarie-Laure
Marie-Laure
Marie-Laure
Ma
Marie-Laure Paris,
Marie-Laure
Marie-Laure rie
Marie-Laure
Paris,rie -La
-La
a ri e
Frelut,
ure
2003.
2003. -L
ure
Frelut,Frelut,
uFre
Frelut,
aFrelut,
Frelut,
Frelut,Fre relut
Frelut,
Frelut,
Frelut, lut«
F
F
« «
L’Obésité
re
re «
«
lu
,,L’Obésité
«L’Obésitélu
« «L’Obésité
««t,
«L’Obésité
L’Obésité
t, L’O
L’Obésité
L’O
L’Obésité L’Obésité
bés
«bésde
L’Obésité L’ ité
b
ité
de
é
de de
l’enfant
de
del’enfant
de de
l’en
l’en
l’enfant
de l’enfant
l’enfant
l’enfant
de l’enfant
l’enfant
l’enfantl’enfant
et
fan
et
et et t
de
etde
et et
de
et
etde
et de
l’adolescent
de
del’adolescent
et
de de l’adolescent
de l’adolescent
l’adolescent
l’adolescent
de l’adolescent
l’adolescent
l’adolescent l’adolescent
»,
»,
»,
Éditions
»,
»,
», »,
Éditions »,
Éditions Éditions
»,
Éditions
»,
Éditions
co Éditions
nÉditions
ce
Éditions
Éditions pti Odile
tiOdile
OdileOdile
nOdile
oOdile
Odile
Odile
à
à
Jacob,
l’
Odile
Odile
l’
Odile
a
a
Jacob,
d o
Jacob,
dJacob,
Jacob,oJacob,
Jacob, scence »,
Jacob,
Jacob,
le
Jacob,
Marie-Laure
Paris, Ma
Marie-Laure
Paris, M2003. 2003. Frelut, u
Frelut,
-L 03.a re « « L’Obésité
L’Obésité de
de l’enfant
l’enfant et et dede l’adolescent
l’adolescent »,
e »,
De la conce la Éditions
Éditions p o n
Odile Jacob,
Jacob,
• satisfaire les besoins en vitamine D Paris,
Paris, Paris,
Paris,2003.M 2003. rie03
a2003. dee l’l’eennfa fanntt :: D
Paris,
Paris,
Paris,
Paris,
Paris,
Paris, Par
Paris,
Paris,
ParJacques is,
2003. 2003.
2003.
P2003.
is,
2003.
2003. ri2003.
20
a2003.
202003.s,,03 2.0
2.003. «« Guide
Fricker, de l’alimentation m ennta tati tide onnl’enfant d ::De De la conception ààààl’ad olesce
ole
l’adolescence scence ncea», »,»,santé
et en calcium, tous deux nécessaires à Jacques Jacques
Jacques P a ri
Fricker, s Fricker,
Fricker, ««ri,Guide «eGu Guide
Guide « de GParis,udede
ideel’al
de d e l’
l’alimentation
l’alimentation
l’alimentation a
l’anta
li
limede tio de nnl’enfant de de
deo
l’enfant
de l’enfant
l’en
l’enfant
l’en fan
fan ::tDet :
::De De
De
la la
lalacon
la
conception conception
con
conception cepàtio
cep tioànnl’adolescence
àl’ad l’adolescence
l’adolescence ) , », « »,La »,»,santé
Jacques
Jacques
Jacques Éditions
Jacques
Jacques Fricker, Fricker,
Fricker, Odile
Fricker,
Fricker,
Fric «
s ker F Guide
« c Guide
«
Guide «k
Jacob, Guide r,
Guide de ide
ide de de G ude
del’alimentation
l’alimentation
id l’ald ime
eime
1998.
l’alimentation
l’alimentation
l’alimentation nta 9 tio
9 8 de
de . dede l’enfant
l’enfant l’enfant
l’enfant : De : De
De la
: : De
De la
conception
la laconception
la conception
conception
conception àà l’adolescence
l’adolescence
à à ( I N P
l’adolescence E
l’adolescence
l’adolescence S « »,
L
», »,»,
la minéralisation des os ; Jacques
Jacques
Jacques
Jacques
Jacques
ÉditionsJac
Jacques
Jacques
JacÉditions
Éditionsque
queFricker,
Fricker,
JOdile cssFricker,
aFricker,
Fricker,
Fricker,
Odile u
esker
uOdile
qFric
Fricker,
Odile
e ««Jacob,
«
F ««Guide
ri ,«cGuide
Guide
Guide Jacob,
Guide
Jacob, eGu
«kGuide r,de
Guide de«de
Paris, ade
de c deParis, l’alimentation
l’alimentation
l’alimentation
de
l’alimentation
l’alimentation
Paris,
o b , P
l’alimentation
1998. a19riss98
l’alimentation
1998.
1998. , 1199de
, . de 8
de de
de de
.l’enfant
l’enfant
de l’enfant
l’enfant
l’enfantl’enfant
l’enfant :::De De
::De : :la
De
De De lala
Dela
la la
conception
p laoconception
conception
conception
conception conception
conception
u r la té
saaàànnàààl’adolescence
àl’adolescence
àl’adolescence
l’adolescence
té PESd),u »,
l’adolescence
l’adolescence
( I N
l’adolescence P»,
»,»,
»,
ro »,
g rammee
»,
Éditions
Éditions Éditions
ÉditionsÉditions
Éd itio Jans c q
Odile
Odile Odile Jacob,
Odile
Od
io
Od n ile Jacob,
sJacob,
Jacob,
ile dJacob,
Jac
OJacob,
Jacob,
Jac ileeob Paris,ob J
J
Paris,
Paris,
a ,,Paris, c Par
Par
Paris,o
Paris, 1998.,is,
b1998.is, 1998.
Pa1998.
1998. 19ri
1998. 98. d ’é d u caati tioonn pour la e alimentair s iree du Programm riss,,
Éditions
ÉditionsÉditions
Éditions
Éditions
ÉditionsÉditions
Éd itio ÉOdilens
Odile
d
Odile it
OdileOdile
Odile Odile Jacob,
Jacob,
Jacob,
nsJacob, O de d Jacob, il Paris,
Paris,
Paris,Paris,
Paris, Paris, 1998.1998.
1998. 1998.
1998. 1998. ond’éducation e t uc po laesan guuidté id enS), ta ««« LaLa san
ESS),),téPPaari

• pour l’élasticité cardiaque, veiller à la Institut
Institut
Institut
Institut Édnational itio national
national
national de de
de
prévention
prévention
prévention
prévention
l d even pré rétiovet ennti tiet
et
et ond’é
d’éducation etdu
d’éducation
d’éducation dcat ’édion
o
ionupour r to topo pour
pour
pour ussur ur
la » santé (l
la
la
(l e sansanté
santé
g(INPES),
santé té e a(IN
(INPES), (IN limPE
(INPES),
(INPES),
(INPES), PE
la S),annLa
s«aLa té « (CFFsan
La
La
santé
santé
santé
Emm
santé
Institut
Institut
Institut
Institut national national
national t nna de a detiprévention
l o de n
préventiona pré d vene p et
tio v eetn
nd’éducation
etd’éducation d’én
e pour ta du ir cat
e p pour pour
upour r la u la »
santé santé n
oalimentaire p
(INPES),o u r « s « té
La Pro (C
santésanté
gra mme e
qualité des lipides ingérés en Institut
Institut
Institut
Institut vient
Ins
Institut
Institut tit Ienutnational
nnational
national
ut
national tinational
na
na
snationaltutio
mangeant,
tutio
national t nde na
de adedetilde de ode de
prévention
prévention prévention
nle
préventionaprévention
prévention prévention
lpré
guide
prévention galimentaire
et
et eet aet
et et
etd’éducation md’éducation
d’éducation
lid’éducation d’éducation
md’éducation
ad’éducation
et d’éducation irer tous popour
apour
»pour
»»pour
pour
»pour
pour
d(le lalala la
dguide lala
csanté
usanté
la
santé csanté
ide santé
tisanté
asanté oalimentaire
alim(INPES), (INPES),(INPES),
(INPES),
ent
oent
(INPES), urair
p(INPES), laee«««du
air «««La««La
««Programme
La Pro La
LaLasanté
gra
santé
santé santé
santé
santé
Institut
vientInstitut
vient
vient
vient
vient
Ins
vient
enen
vient
vient en
en
tit
mangeant,
en
en
national
en
enmangeant,
mangeant,
mangeant,
nnational
Imangeant, mangeant,
ti
smangeant,
mangeant, ngen m
de
leant a delengg,,guide
guide
le
le
le
prévention
eprévention
le
guide
le lele
le
guide aguide guide
guide
nguide
gui
gui
le
t, alimentaire
alimentaire
t, de
uid
alimentaire
uideet
alim et
alimentaire
galimentaire
alimentaire
le
de alim
alimentaire
alimentaire ent
ent
d’éducation
d’éducation
lipour
air
air m
eeentous
pour
pour
pour it pour
tatous
pour
pour
pou
pou
pouré tous frraatous
tous
tous
tou
tous
nçç(le
tou
»tous »
»
pour
a
ss(le
pour is
(le
is
»
(le»guide (le
(le
guide
d(le
(le
’é
’élala
guide
guide
gu
gu
dguide
guide usanté
guide
guide la ide
santé
alimentairetisanté
aalimentaire
alimentaire
alim
alimentaire
n(INPES),
alimentaire
alimentaire
alimentaire
(INPES),
(INPES), (INPES),
dudu du

du
du
du
Programme
du
La
La
ProgrammeLa
Programme
du (CF
santé
ES)
Programme
Programme
Programme
La
Programme
santé
santé
Programme ,,
santé
Par
Par is,
is, Odile
privilégiant l’huile de colza et les vient
vient
vient vientNational
vie
vienten
en nt
en en
ntmangeant,en
mangeant,
en
mangeant,
en nma
ma Nutrition
t
mangeant,
iemangeant, e nge ant
le le le
nguide le
guide e
guideSanté),
aguide
leSanté), n guide alimentaire
alimentaire
alimentaire comité
alimentaire
Saa,alimentaire ), c o
pour français
pour pour étous fr
tous tous n d’éducation
»
»»d’éducation
»»(le
(le »(le (le
»guide guide
(le guide guideguide pour
alimentaire
po
alimentaire
alimentaire ur
alimentaire
alimentaire la san
santé
sandudu té
du du (CFES),
Programme(CF
Programme
Programme
du ES)
Programme
Programme Paris,
vient
vient
National
National
National
National
vie en
Nationalen vmangeant,
mangeant,
Nutrition
v Nutrition
ie n Nutrition
t
Nutrition en mSanté),
Nutrition N
aleSanté),
le
u
Santé),
guide
tr guideSanté),
itSan io n alimentaire
comité
té) alimentaire
comité
comité
S ncom
com
téfrançais
ncomité
comité
té ), opour
français
ité
itéc
français
pourfrançais
mpour
fra
fra itnça
français pour
nça
tous
tous
tous is
d’éducation
d’éducation is tous
d’éducation
d’é
d’é (le
d’éducation du
(le
du cat
guide
cat guide pour
ion
ion pour
pour
pour
alimentaire
po
alimentaire
pour
la la ur
lasanté la
la
santé
santé
santé
santé du du
(CFES),
(CFES),(CFES),
(CFES),
Programme
Programme
(CFES),
é » Paris,
Paris,
, É d
Paris,
Paris,
ionnss O
Paris,
it dile
poissons gras ; National
National
National
National
National National
2002.
Na
National
National
2002. tio
tio na
na Nutrition
Nutrition
Nutrition
l ti
Nutrition
Nutrition a
Nutrition
N l Nu
Nuo
Nutrition n
Nutrition trit
trita l ion
ion
Santé), Santé),
Santé),
Santé),
u tr Santé),
Santé), Santé),
itSan
Santé), io nté)
comité
comitécomité
comité,comité
comité
comité
comité français
français
français
français français
françaisfrançais
français d’éducation
d’éducation
d’éducation
d’éducation
d’éducation d’éducation
d’éducation
d’éducation pour
pour pour
pour pourpour
pour
pour la
la la
la la
santé la
santé la
santé
santé
la santé
santé
santé
lo n
santé g é v it
(CFES),
(CFES),
(CFES),
(CFES), (CFES),
(CFES),
(CFES),
(CFES), » , Paris,
É d
Paris,
Paris,
Paris,Paris,io
Paris,
Paris,
it
Paris,
National
National
2002. Na
2002. Nutrition
Nutrition o n a l N Santé),
Santé), comité
comité français
français d’éducation
d’éducation pour pour d la
e la santésanté g (CFES),
é v it
(CFES), é Paris,
Paris,
2002.2002.
2002. 2002.
2002. Nati Dié iété téti tiqquuee de la lon
• veiller à l'hydratation (1,5 l/j). 2002.
2002.
2002.
2002.
2002.2002. 2002
20
2002.
Dominique02..2000022..Lanzmann-Petithory, th
« oLa ry,,Diététique « LLaa D de la »,
», Éditio
Éd
», Éditions itions ns OdileOdile
Od ile
Dominique
Dominique
Dominique Dominique
Dominique 2 Lanzmann-Petithory,
Lanzmann-Petithory,
Lanzmann-Petithory,
Lanzmann-Petithory,
Lanzmann-Petithory, L annn-P zm meti n
anntho n -P
« e«La
-P
e ti
«tiLa
ry,
ry,
«
th
La ««La o
«Diététique La
La ry
Diététique
La
Diététique
La
«
Diététique
Diétét
Dié
Diététique tétde iqu
iqu de de e
e de
la dede
de
lala
longévité la
lala longévité
la
longévité
longévité longév
lon
longévité
longévité gév »,»,
ité
ité Éditions
», »,
»,
ÉditionsÉditions Éditions
Éditions 9 6Odile
Odile
9
Odile
Odile
. Odile
Odile
Dominique
Dominique
Dominique Jacob, mi niq ue Lan
Lanzmann-Petithory,
Lanzmann-Petithory,
Lanzmann-Petithory,
Paris, in Lan iq 2002. u e
zm
zm an
an n-P z a
eti tho « «
La« La Diététique Diététique
Diététique de de de la lala
longévitélongévité
longévité », »,
»,u s
Éditions e ,
Éditions
Éditions 1 Odile
.
6Odile Odile
L'âge diminue la sensation de chaleur et Dominique
Dominique
Dominique
Dominique
Dominique Do
Dominique
Dominique
Jacob,
DoParis,mi niq DParis, mLanzmann-Petithory,
ue
oLanzmann-Petithory,
Lanzmann-Petithory,
Lanzmann-Petithory,
Lanzmann-Petithory,
oLanzmann-Petithory,
Lanzmann-Petithory, iq 2002. ue L,a2002. «««««La «La
La
La La«La Diététique
Diététique
La Diététique
Diététique
Diététique
Diététique Diététique de de
de dede
de la
la de
la la
lalongévité
longévité
la Plongévité
longévité
longévité vat, T»,
rilongévité »,
o»,», lo
u»,Éditions
», uÉditions
Éditions
»,
Éditions
Éditions
Éditions , 199Odile
seÉditions Odile
Odile Odile
Odile Odile ie »
l'organisme régule plus difficilement la
Jacob,
Jacob,Jacob,
Jacob,
Jacob,
Jacob,
Jacob,
Jacob,
Jacob,
Jacob,
Jacob, Jac
Jacob,
Paris,
ob
Paris,
Paris,
Paris,
Paris,
Paris, ,
Paris,
,
Paris,
Paris,
Par
Par
a
Paris,
J
m2002.
2002.
DParis,
c
2002.o
2002.
in
2002.
is,
2002.
b
is,
2002.2002. 2002.
2002.
,2002.
2002. Paari
20
20 ri
02
02 s,.. 2002.
s n » , É dit itio iola n
nss longévité P ri vat, Toulo l' a n th roppoom méétrtrie »
Jacob,
Jacob, Jac
Jean-Michel ob
Paris,
Paris, a c 2002.
o Lecerf, P
b,Lecerf, « La Nutrition
2002. « La Nutrition a N u »,
tr it io
Éditions n » , É dPrivat, Toulouse, lou se, 1996.
ta 19
19 ti o 96
96 n d
.
. e a n th ro
Jean-Michel J L
, « L»,a», »,
tr», Éditions
itÉditions io ns Privat,
Pri vat , eTouTou
Toulouse,
t inlou
,Toulouse, terp se,
rp1996. ré 1996.tion de l'
température corporelle. En cas de grosse Jean-Michel
Jean-Michel Jean-Michel
Jean-Michel
Jean-Michel
Jean-Michel
Jean-Michel Lecerf,Lecerf,
Lecerf,
nel
Lecerf,Lecerf,
Lecerf,
Lecerf, Lec ic«««hh«erf «La««eeLa lLa La
La
«L«eNutrition
«,,««LNutrition
«eLa
La
LacLa
cLa
erf
Nutrition rfNutrition
eNutrition, «trit
Nu
Nu
Nutrition
Nutrition Nutrition trit ionN»,
Éditions
ion
»,
»,
»,
uÉditions »,Éditions
Éditions
»,
Éditions Éditio
Éd
Éditions itio
Privat, Privat,
nsPrivat,
Privat,
Privat,
Privat,
Pri
Privat,
lisa saToulouse, tivat
Toulouse,
onnToulouse,
Toulouse,
Toulouse, et inete1996.
Toulouse, 1996.
1996.
1996.
ta
ré1996.
1996.
Jean-Michel
Jean-Michel
Jean-Michel
Jean-Michel Jean-M
Jea
Jean-Michel
Jean-Michel Jean-Michel
Organisation n-MJich aLecerf,
eLecerf,
ich
Lecerf,
Lecerf,
a
el
Lecerf,
n
-M
Lecerf,Lecerf,
-M Lec
Mondiale ic erf «« La l«La
La La La
Nutrition
Nutrition
La
deNutrition
Nutrition
Nutrition Nutrition
la Santé, »,
»,»,»,
», la»,
Éditions
Éditions
« »,
Éditions
S Éditions
Éditions
a
Éditions Éditions
Utilisationn té , «Privat,
, «tio
Privat,
Privat, tiPrivat,
UPrivat,
Privat,
Privat,
U ti li
et Toulouse,
ti o
Toulouse,
Toulouse,
Toulouse,
interprétationToulouse,Toulouse,
Toulouse,
ennrét è v , 1996.
1996.1996.
1996.
1
on 9
1996.1996.
de9 1996.
de
.l'anthropomé
5l'anthropométrie
. l'anthropomé»,
5l'anthropométrie trie
trie», »,
»,
chaleur, il est donc fortement conseillé de Organisation
Organisation
Organisation JeMondiale Mondiale
Mondiale de de
de
la o n la
d
la
Santé, iaSanté,
leSan
Santé, d«eeté, «««SUtilisation
Utilisation
la aUti
Utilisationntélisa et
tio n et
et8 et
nninterprétation
interprétation
° et 5 interprétation
4int int ,G
interprétation Gerp
erp rét
è v ati
ati
e ,de on 9de
19l'anthropométrie
de
de l'anthropométrie » »,
»,
Organisation
OrganisationOrganisation
Organisation
Organisation
OMS – Mondiale
sat
Série Mondiale
ion
MondialeMondiale
Mondiale
n
de Mo
is a ti de
nd
nd
Rapport o n de
iale
iale
de la M de de la
Santé,
la
o de
denla Santé,
lad
Santé,la
ia
la le
Santé,
Technique, «
San
Santé, d ««té, Utilisation
Utilisation
« «
Utilisation « Uti
Utilisation
cUtilisation
h
n°854, n iq lisau ete , et
interprétation
et n
Genève, et
° et8 5 4
interprétation
interprétation ,
interprétation 1995. e de dede de l'anthropométrie
l'anthropométrie
de l'anthropométrie
l'anthropométrie
l'anthropométrie tr e c œ u r »,» »,
», »,»,
Org
Organisation ani sat rgion
OMondiale a
Mondiale Mo nde M
de la laaSanté, T e
«n°854, eet , 95 ..de v o tre cœu »,
rl'anthropométrie r »,»,»,
boire même sans avoir soif. Organisation
Organisation
OMS
Organisation
Organisation
OrganisationOMS
–Org
Organisation
OMS
OMS OMS –Série
– Sérieani
–– Série
Série Série
de O
Mondiale
de Mondiale
Mondiale ade
Mondiale
rg
deRapport
Mondiale
n
de
Rapport isaRapport
Rapport tide
SRapport
ode de de
rieeTechnique,
la la ladeeSanté,
la
la
dTechnique,Santé,
Santé,
RTechnique,
Santé,
Technique, Santé,
Technique,
pphn
poo««rt
pSanté, rt
hnn°854, e«Utilisation
«««Utilisation
Utilisation
TUtilisation
Utilisation
iqu Utilisation
n°854, cUtilisation
e, n°854,
hn°
n°854, niq 85
85
Genève,
uGenève, etetet
4,
4,
Genève, et et etinterprétation
interprétation
interprétation
Genève, interprétation