Vous êtes sur la page 1sur 4

Nina

Titre : Je suis rivière

Genre : One shot

Auteur et artiste :
Nina Luec

Parution : Juin 2019

Je suis
Rayon : Bande dessinée
Collection : Tébéos

Rivière
Format 220 x 320 à la française

Reliure : Cartonné, cousu, collé

80 pages :
64 pages bande dessinée

Nina
10 pages de documentaire

Tirage : 2000 exemplaires

Age niveau de lecture : à partir de 9 ans

Prix : 19 euros

ISBN : 2 - 910867 - 67 - 6

EAN : 9782910867676
L’Histoire : Ne sachant comment le retrouver, elle
décide de remonter le cours entier de la
La Bièvre est une rivière urbaine qui rivière et en chemin elle traverse nom-
prend sa source près de Versailles. Ses breuses épreuves qui vont profondément
méandres traversent de nombreuses com- la changer.
munes avant d’arriver à Paris où elle con- Le vécu de cette jeune fille est mis en
tournait la Butte aux Cailles pour aborder parallèle avec le cours de la Bièvre, ini-
le quartier des Gobelins avant de se jeter tialement naturel et sauvage et ensuite
dans la Seine. Jusqu’à la fin du XIXe siècle, utilisé comme force de travail pour enfin
elle a été polluée puis recouvrerte et enter- finir comme outil d’évacuation des eaux
rée, ses émanations devenant dangereuses usées. L’histoire imaginée va baigner dans
pour les riverains. Elle se jette actuelle- des séquences aquatiques, se teintant d’on-
ment dans les égoûts de Paris plutôt que de irisme pour restituer la saveur bucolique,
poursuivre son chemin à l’air libre jusqu’à poétique et parfois féérique de la rivière
la Seine. d’antan. Fort heureusement les choses
Cette fiction repose sur l’idée d’assim- s’arrangent pour Louise à la fin du récit.
iler la Bièvre à une femme, Louise : de la Le récit s’achève en 2020 avec une
pureté initiale de sa source à la pollution ouverture vers la réhabilitation de la riv-
par l’activité humaine et industrielle. Le ière comme identité territoriale et enjeu
récit nous conte l’histoire de la belle Lou- citoyen. La reconstitution de l’existence
ise, perdant peu à peu sa naïveté et sub- de la Bièvre est personnifiée par la descen-
issant les épreuves mises sur sa route par dante de Louise, Adèle, qui ressuscite cette
l’activité des hommes. Au milieu du XIXe rivière urbaine en renouant avec le désir
siècle, Louise, toute jeune paysanne na- de nature et d’eau des habitants.
tive de Buc, part à la recherche d’Arthur, Notre pari est de réenchanter l’histoire
qui l’a secourue lors d’une agression, ce de la Bièvre, dans le prolongement d’une
qui eut pour effet d’éveiller un sentiment réhabilitation réussie qui servit d’exemple
amoureux à son, endroit. pour quelques rivières urbaines : un roman
Arthur, dont la famille a connu une graphique de 80 pages qui trouve écho
mauvaise fortune, est parti s’employer dans les mouvements autour de l’écologie
dans une industrie au bord de la Bièvre. et la défense du patrimoine naturel.