Vous êtes sur la page 1sur 4

1

DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES


EXERCICE DE PERFECTIONNEMENT SUR LES BASES DU COMPORTEMENT ELASTIQUE
ex-soudure.doc/ version du 01/11/2010

LIAISONS STRUCTURALES : SOUDURE

On considère la liaison soudée de deux pièces notées (1) et (2) avec un cordon d'épaisseur uniforme "e". La pièce supérieure
(1) est soumise à l'effort F . Vérifier la tenue des cordons de soudure

2l

1 2
a =e
2
h
F

On se propose d'évaluer les sollicitations dans les joints de soudure pour en déterminer leur dimension minimale afin de
satisfaire à la condition de résistance
(voir méthodologie extraite de l'ouvrage "Dimensionnement des structures" D. GAY et J. GAMBELIN éditions Hermes)
Appliquer la démarche suivante:
- formuler les hypothèses de calcul
- définir la section équivalente de la jonction soudée (repère local) et ses caractéristiques géométriques.
- rechercher le torseur de cohésion transmissible au centre géométrique de la section équivalente
- calculer les contraintes induites par les composantes du torseur de cohésion dans chaque section de gorge du cordon
- appliquer le critère de résistance sur le cordon le plus sollicité
2

liaison soudée

un cordon de soudure est réduit à sa section de gorge; celle-ci est rabattue sur le
plan de la jonction :

n section de gorge
ai×li
ai
ai
tt
li si=ai×li

on
de
ct i
n
jon
pla
tl li

la
ligne moyenne

une liaison soudée (entre deux pièces 1 et 2) est réduite à une jonction
équivalente

y x

plan
la jo de G
nctio
n
z
li
ai

- G est le centre géométrique : ydS = 0 ; ∫ ∫ zdS = 0


S S

- y et z sont les axes quadratiques principaux :

∫ yzdS = 0 ; ∫
I y = z 2 dS ; ∫
I z = y 2 dS ; I0 = I y + I z
S S S
R 1/ 2 y x MG 1/ 2
torseur des efforts de cohésion
transmissibles (connu; c'est une donnée)

z G R 
 1/ 2 = N x + T y y + T z z 
 
M G1/2 = M x x + Mf y y + Mf z z 
G
3

contraintes sur la ligne moyenne des cordons

N Mf y Mf z
σx = + ×z− ×y
S Iy Iz
Ty Mx
τ xy = − ×z
S I0
Tz Mx
τ xz = + ×y
S I0

contraintes réglementaires dans un cordon


y

x
σ n  1 s - c  σ x 
  1   
s 2  • τ xy 
n
cordon n°i
tt τ l  = 0 c 2
τ  2
c  τ xz 
α G  t  1 - s

π/4
( )
avec α = t l , y , s = sin α ; c = cos α
z tl

critère de tenue du cordon

(
σn 2 + 3 τl 2 + τ t 2 ≤ ) R r cordon
Cs
avec 1 ≤ Cs ≤ 1.2
4
CORRECTION
Modélisation de la jonction mécanosoudée entre les deux pièces On obtient la jonction équivalente où l'on a noté les projections non
nulles des éléments de réduction du torseur des efforts de cohésion de (1) sur (2) :

x x
l

l Mx
y y Mfy
Tz
G
l G

z a z
l
T z = −F; Mx = F ; Mf y = F × h
2
Les caractéristiques de la jonction s'écrivent :
S = 2a × l
a × l3 13
I y ≅ 2a × l 3 ; I z =
; I0 ≅ a × l3
6 6
En suivant les résultats résumés en Erreur ! Source du renvoi introuvable. :
 la contrainte de traction maximum vaut (z = l) :
F× h F× h
σx = ×l =
Iy 2a × l 2
 la contrainte de cisaillement maximum sur le cordon précédent est relevée au point M0 de la figure Erreur ! Il n'y a pas
l
de texte répondant à ce style dans ce document.-1 ci-après ( y M 0 = − ; z M 0 = l ) :
2

τmax τmax
τxz

y y
τTz
τMx
τxy
z M0 z M0

figure Erreur ! Il n'y a pas de texte répondant à ce style dans ce document.-1


On a en ce point :
F× l 3 F
τ xy = − ×l = −
2I 0 13 a × l
F F× l l 8 F
τ xz = − + ×− = −
2a × l 2I 0 2 13 a × l
l
Les contraintes réglementaires au point ( y = − ; z = l ) valent ici avec α = 0 :
2
n tt

t
Attention à la définition du trièdre orthonormé local n , t l , t t ; l
F h 8 3 F F h 8
σn =  2l + 13  ; τl = − ; τt =  − 
a×l 2   13 a × l a × l 2  2l 13 
permettant d'écrire le critère :
( R
σ n 2 + 3 τ l 2 + τ t 2 ≤ r cordon
Cs
)

Vous aimerez peut-être aussi