Vous êtes sur la page 1sur 4

Description de l'algorithme de calcul de la

valeur du coefficient d'équivalent K


Produits et versions couvertes

Par: Aidez-moi
13 février 2014Vue du produit

PARTAGER AJOUTER À LA COLLECTION

Le processus de calcul du coefficient K est le suivant.

Le sol sous la fondation est divisé en bandes de 0,2 m d'épaisseur. Si l'épaisseur de la couche est inférieure

à 0,2 m, des calculs sont effectués pour la couche entière.

Chaque bande n est analysée à partir des valeurs calculées à la profondeur étant le centre de la bande Z .
n

Pour la profondeur Z , la contrainte moyenne, causée par les charges externes dues au poids d'une
n
fondation et au sol sous-jacent (σ (z)) sous la fondation, est déterminée à l'aide de la formule présentée ci-

dessous.

où:

B - Dimension transversale d'un rectangle (fondation)

L - Dimension longitudinale d'un rectangle (fondation)

La formule ci-dessus décrit une valeur moyenne des contraintes sous


une zone rectangulaire. Il est dérivé de la formule de Boussinesque qui
décrit la répartition des contraintes dues à une charge de force
concentrée dans un demi-espace élastique.
L'application du principe de superposition permet de calculer une
contrainte au point P (0,0, z), résultant d'une zone arbitraire chargée
d'une charge uniforme selon le principe ci-dessous.

Des solutions aux équations ci-dessus pour les sommets de la surface


rectangulaire, sous le centre de la surface rectangulaire, ainsi que pour
une valeur moyenne sous la surface rectangulaire, sont données dans la
littérature. Pour obtenir une valeur des contraintes moyennes dans la
zone rectangulaire, utilisez la formule suivante. Après intégration, il
assume la forme appliquée dans l’algorithme de calcul.
Pour la profondeur Z une contrainte initiale induite par le sol situé au-dessus de la bande
n, on détermine
analysée.

Remarque: en cas de présence d'eau souterraine, la pression d'Archimède et un poids d'eau sont pris en

compte dans les calculs.

Les contraintes supplémentaires dans le sol, prises en compte dans les calculs de tassement, sont les

contraintes causées par la charge externe.

Les calculs du tassement moyen de la bande n sont effectués sur la base des propriétés du sol.

où:

M - Est le module de compressibilité d'origine (sans effets de


0n
relaxation), oedométrique (dans l'appareil de compression triaxiale) du
sol dans la n-ième bande. Une relation entre le module de Young et le
module de compressibilité oedométrique est exprimée par la formule
suivante.

Remarque: lorsqu'une valeur du coefficient de Poisson pour un type de sol donné n'est pas spécifiée, les
bases de données sur les sols de différents pays peuvent inclure les valeurs E = M, qui correspondent à un

matériau parfaitement compressible (ν = 0.0). Les valeurs typiques du coefficient de Poisson sont égales à
0,2 0,3 pour les sols non cohésifs (la valeur 0,2 correspond aux sols à grains grossiers tels que les graviers,

tandis que 0,3 correspond aux sols à grains fins tels que les poussières) et 0,25 0,37 pour les sols cohésifs
(la valeur 0,25 concerne les sols fortement consolidés, tandis que 0,37 - sols limoneux).

Le tassement total du sol est la somme des valeurs de tassement des


couches successives.
Les calculs sont effectués jusqu'à atteindre le niveau Z :
n

Qui n'est pas moins de 1 (m).

Pour lesquels les contraintes dues à la charge estimée représentent moins de 25% des contraintes dues au

poids du sol.

Pour lequel incrément de règlement de la couche Δu dans la couche suivante est inférieure à 0,1% de la
n
solution totale

Ce qui n'est pas supérieur à 10 (m).

Le coefficient de rigidité calculé s'élève à K = 1 / ∆u. Le coefficient de


rigidité K correspond à la charge surfacique de l'unité.

Sujet parent: Notes supplémentaires