Vous êtes sur la page 1sur 4

LE MOTEUR 2 TEMPS

I - INTRODUCTION
Le moteur 2 temps est polluant… Mais ce principe a le mérite de convertir de l'énergie chimique
(essence) en travail mécanique (couple moteur) avec un rendement à cylindrée égale qui est le double de
celui du 4 temps.
On peut dire aussi que cette technologie permet de fabriquer des moteurs de petits formas très
performants. Ils équipent nos petits matériels portatifs (tronçonneuse, taille haies, faux à moteur...)
Comme on le verra, les fabricants sont amenés à fabriquer "des moteurs mixtes" qui vont utiliser le
meilleur du 2 temps et du 4 temps. (ce thème sera développé ultérieurement)
La coupe en son milieu d'un petit moteur 2 temps montre à la fois sa simplicité et sa technologie
particulière.

TROU DE BOUGIE
CANAL DE
TRANSFERT CYLINDRE ET
AILETTE DE
REFROIDISSEMENT
VOLANT
MOTEUR
POT
D'ECHAPPEMENT
SYSTEME EQUIPAGE MOBILE
D'ALLUMAGE

CARTER MOTEUR

VILEBREQUIN

FIL HAUTE
TENSION (H T) BOITE A CLAPETS
JOINT
D'ETANCHEITE

ROULEMENT DE
PALIER

CARBURATEUR
ET FITRE A AIR

Photo maquette 2 temps Aspéra. JCD 99

Le deux temps à été aussi utilisé pour des applications en moteurs diesel.
1/ 4
II - EXEMPLE DE CONSTRUCTION D'UN MOTEUR 2 TEMPS

La plupart des 2 T sont à refroidissement par air, ce qui explique la quantité et le volume pris par les
ailettes de refroidissement permettant la dissipation de la chaleur.
Contrairement au 4 T, le 2T est un moteur qui doit avoir une étanchéité parfaite au niveau du carter.
Dans l'ensemble ces moteurs sont souvent composés d'un "cylindre borgne" qui repose sur un carter
moteur contenant le vilebrequin.
On constate qu'il n'y a ni de soupapes ni distribution. Les fonctions réalisées par ces éléments sont
assurées par des "lumières" souvent ouvertes ou fermées par la jupe du piston. Une liaison appelée "canal
de transfert" relie le haut et le bas moteur.
Il existe aussi quelques système à clapets.
Le bas moteur ne contient pas d'huile, l'équipage mobile sera lubrifié par le passage du mélange
"brouillardisé" (balayage des gaz) et contenant donc un faible pourcentage d'huile.
Dans les modèles anciens on trouve souvent un "déflecteur sur le piston". Il permet un balayage circulaire
des gaz pour éliminer plus efficacement les gaz d'échappement (on a aussi un meilleur remplissage).
Sur les deux temps modernes, les fabricants ont conçu par exemple plusieurs canaux de transfert orientés
de façon à créer une arrivée tourbillonnante des gaz frais. Ceci permet d'obtenir un bien meilleur
remplissage, donc meilleure combustion et moins de pollution.

Bougie d'allumage

Ailettes parallèles
Chambre de
combustion

Ailettes circulaires
Cylindre Déflecteur

Piston et segments
Lumière
d'échappement Axe de piston

Canal de transfert
Lumière
d'admission
Bielle
Jonction entre le
cylindre borgne et
Maneton le bas moteur ou
carter (étanchéité)

Sorties du
vilebrequin avec
Vilebrequin et joints d'étanchéité
masse d'équilibrage (joint spy)

Carter moteur
étanche

2/4
III - MOTEUR 2 TEMPS PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

Les 4 temps du "moteur à combustion interne" sont toujours présents, mais ils sont concentrés sur
un tour de vilebrequin au lieu de deux.
Les remplissages et évacuations des gaz brûlés vont se faire par des lumières accolées aux parois du
cylindre et du bas moteur.
Le bas moteur va avoir un rôle important puisque les gaz frais vont transiter par ce carter. Ces gaz vont
graisser l'équipage mobile, être mis sous pression par le piston qui descend, puis passer dans la chambre
de combustion par le canal de transfert. Ils seront comprimés puis enflammés par l'étincelle de la bougie.
Les gaz d' échappement résultants de cette combustion seront principalement évacués par l'arrivée des gaz
frais par le canal de transfert. Les ouvertures et fermetures des lumières et canaux de transfert sont
principalement assurés par la jupe du piston qui passe du PMB au PMH.
On peut dire que:
- le premier temps est "un temps résistant", il se compose de l'admission dans le bas moteur et la
compression dans le haut moteur
- le deuxième temps est "un temps moteur", il se compose de la combustion-détente et de
l'échappement dans le haut moteur avec en fin de phase le transfert des gaz du bas moteur vers le haut
moteur. (voir détail page suivante).

1ER TEMPS / TEMPS RESISTANT 2eme TEMPS / TEMPS MOTEUR

COMBUSTION
DETENTE

COMPRESSION
ECHAPPEMENT

ADMISSION

BALAYAGE ET
TRANSFERT DES GAZ

3/4
IV- ETUDE DES PERFORMANCES Diagramme et épure circulaire
Malgré les problèmes liés au balayage et à l’inertie des gaz, la puissance au litre
de ce moteur reste supérieur de plus de 50% de celle du moteur à 4 temps

1-Perfectionnements possibles.

• Le remplissage des cylindres peut être argumenté grâce à des dispositifs


d'admission particuliers ; distributeurs rotatif ou coulissant , admission à
clapets , piston à lumières.
• La quantité d'huile brûlée peut être réduite grâce à un dispositif de graissage
séparé comportant un circuit étanche de graissage des roulements de
vilebrequin,
• La carburation peut être réalisée par injection.

2- Diagramme théorique du moteur à 2 temps.

C.D On voit que la surface utile est


beaucoup plus grande que la surface
de préparation du cycle, ceci montre
qu’à cylindrée égale, un moteur 2
Temps est plus performant qu’un 4
temps (voir diagramme du 4T)

Signification des abréviations :


Pa : pression atmosphérique
PMH : point mort haut
PMB : point mort bas
OT : Ouverture Transfert
FT : Fermeture Transfert
OE : Ouverture Echappement
ALL : Allumage
CD : Combustion Détente