Vous êtes sur la page 1sur 2

Mr :Khammour.

K Résumé 1 : Nombres complexes 4émeMath & Sc-exp

 z  a  ib ; a et b sont deux réels : forme cartésienne ou algébrique de z , a  Re( z ) et b  Im( z ) .


z  a  ib : le conjugué de z z  a 2  b2 : module de z .

z  z  2Re( z) z  z  2i Im( z) z.z  Re( z) 2  Im( z) 2  z


2

 z  z0   z  z0   z 2  2 Re( z0 ) z  z
2
Pour tout nombre complexe z et z0 on a : .

 z est réel ssi Im(z) = 0 ssi z  z .


z est imaginaire ssi Ré(z) = 0 ssi z   z .
 Le plan muni d’un repère orthonormé direct ( ⃗ ).
A tout point M (a , b) on associe le nombre complexe z  a  ib noté aff(M) où z M . On a :

 
OM  z et u, OM  arg( z )  2 

M’=S(Ox)(M) ssi zM  zM ' ; M’= SO(M) ssi z M '   zM M’=S(Oy)(M) ssi  zM  zM '
Opérations sur les arguments:
arg  zz’  arg( z)  arg( z ') 2  arg  z   arg( z )  arg( z ') 2
  arg     arg( z )  2 
1
 
 z’  z
arg  z n   n arg( z )  2  
arg z   arg( z )  2  arg  z     arg( z) 2 

L’affixe du vecteur AB est z B  z A


zB  z A  AB 
et arg  zB  z A   u, AB  2  
z A  zB
L’affixe du milieu de [AB] est .
2
M d’affixe z appartient à la médiatrice de [AB] ssi zM  zA  zM  zB
M d’affixe z appartient au cercle de centre A et de rayon r ssi zM  z A  r

 AB, CD   arg  zz D


  zC
 (2 )
B  zA

u et v deux vecteurs tels que v est non nul


aff (u )
u et v sont colinéaires ssi est réel.
aff (v )
aff (u )
u et v sont orthogonaux ssi est imaginaires.
aff (v )

z A  z MA z z 
 
zB  z MB

et MA, MB  arg  B M 
 z A  zM
 (2 )

MA
 {M un point du plan tel que ,  1 } = med [AB].
MB
 
 {M(z) tel que , arg( z  z A )   (2 ) }= la demi droite [AT) privé du point A tel que u, AT   (2 ) .

 {M(z) tel que , arg( z  z )   ( ) }= la droite (AT) privé du point A tel que  u, AT    (2 ) .
A
 
 {M(z) tel que , MA, MB   (2 );   k }= l’arc AB privé des points A et B du cercle

passant par A et B et tangent à [AT) tel que AT , AB   (2 ) .  



Remarque : Si ( ) , l’ensemble est le demi cercle de diamètre [AB] privé de A et B.
2
 
 {M du plan tel que , MA, MB   (2 );   k }= cercle passant par A et B privé des


points A et B et tangent à [AT) tel que AT , AB   (2 ) . 

Remarque : Si (2 ) , l’ensemble est le cercle de diamètre [AB] privé de A et B.
2
a b
 z  r (cos   i sin  ) : forme trigonométrique de z avec r  a2  b2 et  tel que cos   et sin   .
r r
   ein ou  cos  isn   cos(n )  i sin  n 
n
z  rei : forme exponentielle de z.Formule de Moivre : ei
n

z  rei , r  0  z  r et arg( z )    2   OM  r et u, OM    2  .  
Opposé :  z  rei (  ) Conjugué : z  rei
Produit : rei .r ' ei '  rr ' ei (  ') rei r
Quotient : i '
 ei (  ')
r 'e r'
Puissance : (rei )n  r n ein i
e e  i
ei  ei
cos   et sin  
2 2i

x ix x i 2x
1  eix  2 cos e 2 et 1  e ix
 2i sin e
2 2
M  z     A z , R   z  z0  R  il existe   IR, z  z0  Rei
0

2 k
i
 z n  1 ssi z k  e n
, k  {0,1, 2,....., n  1}, racines nièmes de l'unité .
 2 k
i(  )
z  a ssi zk  re
n n n
avec r n = a et arg (a)   (2 ), k {0,1, 2,....., n  1}
 Equation : az2+bz+c=0
On calcule   b2  4ac et on cherche  une racine carré de .
| |
Si   x  iy alors : { ( )
( )
b   b  
z'  et z ''  sont les solutions de l’équation.
2a 2a
b c
z  z '   et zz '  .
a a
 P(z)=0 équation de degré n :
Si z0 solution de P(z)=0 alors P(z) = (z-z0)Q(z) est un polynôme de degré n-1.