Vous êtes sur la page 1sur 5

Étienne Jodelle

Comme un qui s'est perdu dans la forest profonde

Comme un qui s'est perdu dans la forest profonde

Loing de chemin, d'orée et d'adresse, et de gens :

Comme un qui en la mer grosse d'horribles vens,

Se voit presque engloutir des grans vagues de l'onde :

Comme un qui erre aux champs, lors que la nuict au monde

Ravit toute clarté, j'avois perdu long temps

Voye, route, et lumiere, et presque avec le sens,

Perdu long temps l'object, où plus mon heur se fonde.

Mais quand on voit, ayans ces maux fini leur tour,

Aux bois, en mer, aux champs, le bout, le port, le jour,

Ce bien present plus grand que son mal on vient croire.

Moy donc qui ay tout tel en vostre absence esté,

J'oublie, en revoyant vostre heureuse clarté,

Forest, tourmente, et nuict, longue, orageuse, et noire.


En quelle nuit, de ma lance d'ivoire

En quelle nuit, de ma lance d'ivoire,

Au mousse bout d'un corail rougissant,

Pourrai-je ouvrir ce boutin languissant,

En la saison de sa plus grande gloire ?

Quand verserai-je, au bout de ma victoire,

Dedans sa fleur le cristal blanchissant,

Donnant couleur à son teint pâlissant,

Sous le plaisir d'une longue mémoire ?

Puisse elle tôt à bonne heure venir,

Pour m'engraver un joyeux souvenir,

Tardant si peu de son cours ordinaire

Qu'elle voudra l'ombre noir qui la suit,

Car de la nuit le clair Jour je puis faire,


Et du clair Jour l'ombreuse noire nuit
Titre du livre Comme un qui s'est perdu dans la forest
profonde
Auteur Etienne Jodel
Date de parution sonnet, les amours, 1549

Nombres de pages 1 page.


Recherches documentaires Etienne Jodel est un poète et dramaturge
français de la Renaissance mort dans
l’anonymat et la misère (1532-1573). Une
partie de son œuvre s’est perdue car de son
vivant, il ne la fit pas imprimer .Ses fidèles
amis firent éditer ce qui fut retrouvé en
1574 et il était un poète mais aussi ce
dramaturge, musicien, peintre, architecte,
orateur etc.…artiste polyvalent, il fut
pourtant membre de la Pléïade et fait parti,
comme Ronsard et Du Bellay, desécrivains
de Défense et Illustration de la langue
française.

Genre Ce poème est construit comme un sonnet,


On remarque 2 quatrains et 2 tercets
composés de vers se terminant par des
rimes féminines ou masculines (profonde/
onde …. Gens/vents) Ces rimes sont
embrassées et semblables puisqu’ elles
correspondent au schéma (abba…abba)
Dans les 2 tercets, Jodelle emploie selon
les règles, 3 rimes nouvelles dans cet
ordre : ccd, tour/jour/croire --
eed,été/clarté/noire
Résume du livre
Mots clés Forêt : qualifie une formation
végétale ligneuse constituée
d'arbres feuillus ou résineux qui dominent
un sous-bois. La forêt de petite taille est
appelée bois ou futaie selon qu'elle est
naturelle ou non. Une minuscule forêt est
un bosquet d'arbres. La prairie est
essentiellement peuplée d'herbacées, avec
peu de ligneux, ce qui en fait l'opposé de la
forêt.
Mer :
Vaste étendue d'eau salée qui couvre une
grande partie de la surface du globe.
Nuit :Obscurité qui enveloppe
quotidiennement une partie de la Terre du
fait de sa rotation.
L’amour : Sentiment vif qui pousse à aimer
(qqn), à vouloir du bien, à aider en
s'identifiant plus ou moins.
Les personnages
La thèse de l’auteur Comme on sait que l'auteur fait partie de la
pléiade, l'amour est un thème de
prédilection des auteurs de cette période.
En fait, c’est l’un des thèmes les plus
récurrents dans ces créations et, en général,
il est souvent teinté de mélancolie, de
tristesse, de douleur, etc. L'amour
impossible, les douleurs ressenties par le
manque d'amour ou l'impossibilité d'aimer
est la façon dont ce sujet est souvent traité,
qui abonde dans les œuvres de la
Renaissance. Le narrateur conçoit l'amour
passionné de la Renaissance (la beauté
extérieure considérée) du bien-aimé
comme une émanation de sa beauté
intérieure, reflet de la beauté divine.

Analyse littéraire L’amour joue un rôle primordial dans la


littérature de la Renaissance,
caractéristique de ce poème, l’angoisse
vécue pendant l’absence de la femme
chérie, il a une teinte mélancolique et triste,
un poète affectueux qui pleure incapacité
d'être avec la femme qu'il aime. L'amour
est un destin, une raison de vivre, une force
contre laquelle vous ne pouvez pas
combattre. « Moy donc qui ay tout tel en
vostre absence esté,
J'oublie, en revoyant vostre heureuse
clarté. » (Comme un qui s'est perdu dans la
forest profonde.ligne 12 »
A la Renaissance, la nature est aussi un
sujet d’intérêt, le paysage, la beauté et les
sentiments qu’elle évoque sont déversés
dans la littérature de cette période. Un
exemple est reflété dans la phrase suivante
"Pour la forêt, la mer, les champs, la fin, le
port, le jour" La nature apparaît comme un
symbole de perfection. (Comme un qui
s'est perdu dans la forest profonde.ligne 10
)
Opinion personnel

prolongement