Vous êtes sur la page 1sur 10

Compte rendu des Tp2 et 4

Dispositifs électroniques
Tp4 : Filtrage Analogique
Tp2 :Amplificateur à base de transistor

Assisté par : Réalisé par :


Pr.MOUTCHOU
AFANE MOHAMMED LEKHLIVE
SBAI AYMAN
BANAN Mohammed
CHEIKH ELBIDHANE Aboubecrine

1
1. INTRODUCTION
Le filtrage est une forme de traitement de signal qui consiste à l’envoyer à travers
un ensemble de circuits électroniques qui modifient son spectre de fréquence et/ou sa
phase.
On distingue deux types de filtres : numérique et analogique.
Lors de ce travail, nous allons nous intéresser aux filtres analogiques, qui se
divisent eux- mêmes en filtres passifs (faisant appel à des inductances et des
condensateurs) et les filtres actifs (constitués de condensateurs, résistances et
d’éléments actifs, essentiellement les amplificateurs linéaires).

2. OBJECTIFS
 Étudier des gabarits et dimensionner des filtres analogiques qui répondent au
cahier des charges.
 Valider le choix du filtre dimensionné par simulation et par essai expérimental.

III. Matériel utilisé:


 L’oscilloscope
 Beardboard
 Les cables de connexion
 Multimètre
 Ampère-mètre
IV. Partie théorique : synthèse du filtre
 Filtre 1 : passe-bas:

 Normalisation des fréquences :

 Normalisation du gabarit :
Gabarit veut un gabarit et donne des modèles de fonctionnement pur .
C’est le premier principe d’Euler, avec un gain de 20 dB

 Détermination de l’ordre du filtre passe-bas :

On a Ap = 3dB, donc e = 1,
D’où n >ln (103010 −1)2ln (4)=2,49

2
Ce qui implique n = 3 donc l’ordre du filtre passe-bas est 3.

 Réponse de Butterworth :

w01 = w02 = wp= 2πfp= 3141,6 rad/s Avec Fp = 500 Hz


2*m=1 ce qui nous donne m=0,5

 Calcul des éléments de chaque filtre :


𝟏
1) Pour le filtre 1 : T1(s)= (𝐬 +𝟏)
1
Pour le filtre du premier ordre : T1(jw) = jw
( +1)
w0

1
On a w0 = R∗C Nous avons R=10KΩ ce qui nous donne C = 33nF
𝟏
2) Pour le filtre 2 : T2(s)= 𝐬² +𝐬 +𝟏
1
Pour le filtre du second ordre : T2(jw) = jw jw
( )2 + +1
w0 w0

Nous avons d’après le mo,tage du filtre la relation suivante :


V2 −𝑌1∗𝑌3
=
V1 𝑌4∗𝑌3+𝑌5∗(𝑌1+𝑌2+𝑌3+𝑌4)
1 1 1
𝑌1 = , 𝑌3 = , 𝑌4 =
𝑅1 𝑅3 𝑅4
Avec :
𝑅3 = 𝑅1 = 𝑅4 = 𝑅
𝑌5 = 𝑗𝐶5𝑤 , 𝑌2 = 𝑗𝐶2𝑤
−1
Ce qui donne : T2(jw) = 2
((jRw√C5C2) +3jRC5 +1)
3 𝐶5
𝑚= √𝐶2
2
Nous déduisons donc les relations suivantes : { 1
𝑤0 = 𝑅√𝐶2𝐶5
Avec m=0.5 et w0 = 3141.6 rad/s
On prend R=27KΩ on trouve C5= 38nF et C2 = 35nF

 Filtre 1 : passe-bande:
Le but dans cette partie est de ramener l’étude de tous les types de filtres
à l’étude d’un filtre passe bas afin de faciliter les calculs.

 Normalisation des fréquences :

Les filtres symétriques vérifient la raltion suivante 𝑓02 = 𝑓𝑝1 × 𝑓𝑝2

Donc Fréquence centrale : f0 = √fp1 ∗ fp2 =2000 𝐻𝑧

3
𝑓𝑎1
𝑥𝑎1= =0,25
𝑓0
𝑓𝑝1
𝑥𝑝1 = =0,5
𝑓0
𝑓𝑝2
𝑥𝑝2= =2
𝑓0
𝑓𝑎2
𝑥𝑎2= =4,5
𝑓0
 Normalisation à un gabarit de filtre passe-bas :
𝑓𝑝2 −𝑓𝑝1
La largeur de bande normalisée est définie par: ∆𝑋 = 𝑓
0
Δ𝑥=(𝑓𝑝2− 𝑓𝑝1)/𝑓0=1,5
1 1
𝑋𝑐1=Δx| 𝑥𝑎1−xa1|=2,5
1 1
𝑋𝑐2=Δx| 𝑥𝑎2−xa2|=2,85

𝑋𝑐=min(𝑋𝑐1,𝑋𝑐2)=2,5

 Normalisation du gabarit :

 Détermination de l’ordre du filtre :


On a Ap = 3dB, donc e = 1, d’où n >ln (101510 −1)*2*ln (2,5)=1,867 on trouve n = 2

 Fonction de transfert normalisée du filtre passe-bas (réponse de Butterworth) :

 Fonction de transfert normalisée du filtre passe-bande :


1 1
En appliquant la transformation s → Δx|𝑠+ 𝑠 | , on obtient :

4
 Dénormalisation des fréquences :
2

2.25( )
jω jω ωp
On a : s = =ω donc T(jω) = 4 3 2
ω0 p jω jω jω jω
( ) +2.12( ) +4.25( ) +2.12( )+1
ωp ωp ωp ωp
2.25𝑠2 2.25𝑠2
On a aussi : 𝑇(𝑠) = = (𝑠2 +1.6𝑠+3.1)(𝑠2 +0.52𝑠+0.32)
𝑠4 +2.12𝑠3 +4.25𝑠2 +2.12𝑠+1
2

) 2.25(
ωp
Donc T(jω) = 2 2
jω jω jω jω
(( ) +1.6( )+3.1)(( ) +0.52( )+0.32)
ωp ωp ωp ωp
2

7.03(0.568 )
ωp
T(jω) = 2 2
jω jω jω jω
((0.568 ) +0.516( )+1)((1.768 ) +1.625( )+1)
ωp ωp ωp ωp

T(jω) est l’association de deux filtres de deuxième ordre 𝑇(jω) = 𝑇1(jω) × 𝑇2(jω)
2

(0.568 )
ωp
 T1(jω) = jω
2

(0.568 ) +0.516( )+1
ωp ωp

jω 2
𝐴()
ω01
On met T1(jω) sous la forme canonique: T1(jω) = jω 2 jω
( ) +2𝑚1 ( )+1
ω01 ω01
C’est une fonction de transfert d’un filtre passe haut de 2éme ordre avec 𝐴 = 1 , 𝜔01 =
22123.89 𝑟𝑎𝑑/𝑠 𝑒𝑡 𝑚1 = 0.45423
7.03
 T2(jω) = jω
2

(1.768 ) +1.625( )+1
ωp ωp

𝐵
On met T2(jω) sous la forme canonique : T2(jω) = jω 2 jω
( ) +2𝑚2 ( )+1
ω02 ω02
C’est une fonction de transfert d’un filtre passe bas de 2éme ordre avec :𝐵 = 7,03 , 𝜔02 =
710768 𝑟𝑎𝑑/𝑠 𝑒𝑡 𝑚2 = 0.45956

 Calcul des éléments de chaque filtre :


jω 2
𝐴( )
ω01
Pour le filtre du deuxième ordre : T1(jω) = jω 2 jω
( ) +2𝑚1 ( )+1
ω01 ω01
2
−(jωC√𝑅2 𝑅5 )
T1(jω) = 2
(jωC√𝑅2 𝑅5 ) +j3R2 Cω+1
3 𝑅2
𝑚1 = √𝑅
2 5
Donc {
1
ω01 = 𝐶√𝑅2 𝑅5
On prend 𝐶 = 15 𝑛𝐹 𝑜𝑛 𝑡𝑟𝑜𝑢𝑣𝑒 𝑅5 = 10𝑘Ω 𝑒𝑡 𝑅2 = 820 Ω
𝐵
Pour le deuxième filtre du deuxième ordre : T2(jω) = jω 2 jω
( ) +2𝑚2 ( )+1
ω02 ω02
R
− 3
𝑅1
T2(jω) = 1 1 1
jR2 R3 C2 ω( + + +jC1 ω)+1
R1 R2 R3

5
On prend 𝑅2 = 𝑅3 = 𝑅 = 12𝑘Ω
𝑅3
𝑅1 = 7.03
1
Donc 𝜔02 = 𝑅√𝐶
1 𝐶2
1 2 1
𝑚 = ( + )
{ 2 2𝐶2 √𝐶1𝐶2 𝑅 𝑅1

𝐶1 = 10 𝑝𝐹
On trouve donc : { 𝐶1 = 15 𝑝𝐹
𝑅1 = 1500 Ω

1. VALIDATION PAR SIMULATION SUR MATLAB


Filtre 1 :

Avec le script (figure 1), on vérifie si la fonction de transfert déterminée satisfait


les exigences du cahier des charges.

Figure 1 : script pour tracer le gain de la fonction de transfert du filtre 1 en fonction de la fréquence

Le résultat obtenu est le suivant :

Figure 2 : Le gain de la fonction de transfert du filtre 1 entre 0 et 10kHz

6
Figure 2 : Le gain de la fonction de transfert du filtre 1 entre 0 et 10kHz 22
On remarque que le gain en à fp = 500Hz est supérieur à -3dB, ce qui justifie que la fonction de
transfert remplie bien ce que le gabarit du cahier des charges impose.

Filtre 2 :
Le script suivant est celui que nous avons utilisé pour la détermination de la fonction de transfert du
filtre 2 et pour le traçage de son gain en fonction de la fréquence.

Figure 3 : script pour le calcul de la fonction de transfert du filtre 2 et son gain

La figure 4 représente le gain de la fonction de transfert du filtre 2 en fonction de la fréquence,


permet de conclure que la fonction déterminée remplie correctement les exigences du gabarit sur le
cahier des charges, vu que l’atténuation en 500Hz est égale à 15dB et en 1kHz est à peu près égale à
3dB.

7
Figure 4 le gain de la fonction de transfert du filtre 2 entre 500Hz et 9kHz

VI. Validation par simulation sur ISIS PROTEUS


Fitre 1 :

Fitre 2

8
9
VII. Validation expérimentale :
 Validation Expérimentale du Filtre passe bas

𝑭𝒓é𝒒𝒖𝒆𝒏𝒄𝒆 (𝑯𝒛) 𝑽𝒆 (𝑽) 𝑽𝒔 (𝑽) 𝑮 𝒅𝒕 𝟐𝟎 𝐥𝐨𝐠(𝑮) 𝝋(°)


50 1,5 1,4 0,93 0,25 -0,599 -90
100 1,5 1,4 0,93 0,5 -0,599 -180
200 1,5 1,45 0,97 0,525 -0,294 -189
300 1,5 1,5 1 0,625 0 -225
400 1,5 1,5 1 0,7 0 -252
500 1,5 1,4 0,93 0,725 -0,599 -261
600 1,5 0,97 0,65 0,7 -3,786 -252
700 1,5 0,65 0,43 0,65 -7,263 -234
800 1,5 0,4 0,27 0,625 -11,480 -225
900 1,5 0,29 0,19 0,6 -14,273 -216
1000 1,5 0,2 0,14 0,54 -17,077 -195
2000 1,5 0,018 0,012 0,3 -38,661 -108
3000 1,5 0,006 0,003 0,2 -49,542 -72

VIII. Conclusion :
Nous avons pu observer les qualités des amplificateurs
opérationnels. Elles consistent en la facilité de fabriquer un bon nombre
de fonctions utiles comme des fonctions mathématiques ou encore des
capteurs.
Pour conclure, lors de ce travail pratique, nous avons pu réaliser
expérimentalement plusieurs montages types
On n’oubliera pas de remercier notre professeur Monsieur Moutchou qui a
veillé sur l’encadrement et le déroulement de ce travail pratique .

10