Vous êtes sur la page 1sur 4

Méthodologie de recherche :

L’objectif de la recherche consiste principalement à étudier la méthode Kaizen dans le but est
de savoir sa philosophie, sa démarche, ses méthodes et outils d’application. De manière
générale nous étudierons l’application de la démarche kaizen dans les entreprises dans la
mesure où comment peut-on appliquer cette technique ? Quels sont ses principes et ses
objectifs ? Quels sont ses avantages et ses limites ?

Plus précisément, nous mesurons le degré d’application de la méthode kaizen dans les
entreprises nationales et internationales, grâce à une étude menée sur terrain dans son objectif
principal est de connaître est ce que les entreprises s’intéressent elles à cette méthode ? Est ce
qu’elles sont conscientes de son importance et ses résultats pertinents ? et trouvent-elles des
difficultés d’instaurer cette méthode ?

Notre méthodologie s’appuie sur la mesure du degré d’application de la méthode kaizen par
les entreprises.

Toutefois, pour la présente étude nous avons décidé de nous pencher sur plusieurs secteurs
d’activité à savoir : l’automobile, l’aéronautique, le câblage, le transport. C’est parce que la
méthode kaizen pourrait s’appliquer à chaque type d’organisations quelque soit sa taille et son
secteur d’activité.

La collecte des données :

Notre population est donc composée des entreprises de différents secteurs d’activité. Pour
cette recherche, nous avons décidé de s’intéresser à deux outils principaux notamment le
questionnaire et l’entretien.

Puisque nous avons mené une étude non seulement au national mais aussi à l’international,
nous avons effectué des questionnaires en ligne en deux versions, française et anglaise.

Ainsi, la collecte des données par un questionnaire en ligne a facilité beaucoup la tâche,
néanmoins, ne garantira pas une réponse immédiate, et c’est parmi les grandes difficultés que
nous a trouvé lors de cette recherche, c’est ce qu’il faut envoyer et renvoyer plus de trois pour
avoir une réponse. Donc, la collecte des données ne s’est pas avéré une tâche simple.

Dans un premier temps, nous avons essayé de chercher les emails des entreprises à travers
plusieurs plates-formes virtuelles à savoir Kompass, linkdin, odoo.. Et aussi à travers nos
propres connaissances.

De plus, nous avons réussi à envoyer 120 questionnaires aux personnes concernées et nous
avons reçu 31 questionnaires remplis, donc le taux de retour est de 25.83%.
Il est à noter que notre questionnaire contient seize questions, la majorité des questions sont
des questions fermées ou à choix multiples afin de simplifier les choses. A travers ce
questionnaire, nous s’intéressons à l’interviewé, l’entreprise et à la démarche kaizen. C’est
pourquoi, nous avons devisé le questionnaire en trois étapes :

 les informations de l’interviewé


 les informations sur l’entreprise
 les informations sur la méthode kaizen.

Terrain d’études :

Entreprises nationales Entreprises internationales

1. Leoni GM
2. Leono Wiring Systems 1. Joyson safety systems
3. Lear Trim and Foam 2. Merlatrans
4. Lear automotive 3. Wielton groups
5. Stc ma 4. Transportes Lasarte
6. FCAM fiat chryler
7. Assafa
8. Voie express
9. Dhl
10. Leoni
11. TI
12. Daher aerospace
13. Joyson safety
14. Aicom
15. Dachser
16. Snop
17. Ifmia kenitra

Traitement des questions :

Notre population regroupe les femmes et les hommes occupant des postes différents tels que :
responsable qualité, lean manufacturing manager, technicien qualité, technicien matière,
directeur général, etc. Près de 60% sont expérimentés ayant une expérience dans leurs postes.
90% des répondants déclarent qu’ils ont déjà une expérience avec quelques méthodes de type
lean à savoir : 5S, Lean manufacturing , six sigma, kaizen, kata improvement, VSM, etc. ce
qui montre qu’ils sont familiarisés avec ces méthodes qui tendent vers l’amélioration
continue.
D’après les résultats obtenus, on constate que 71% des entreprises appliquent la démarche
kaizen dans leurs entreprises tandis que 29% ne l’appliquent pas.

Pour celles qui appliquent la méthode kaizen confirment le fruit et la rentabilité derrière cette
technique. Les répondants déclarent aussi les raisons qui poussent leurs entreprises à
appliquer kaizen, on peut les regrouper on une seule phrase : c’est la recherche d’une
amélioration continue de tout le processus, réduire les gaspillages, assurer une bonne qualité
afin de satisfaire leurs clients.

La plupart des entreprises ont mis en place cette démarche avant dix ans ou 20 ans. Ce qui
explique que les résultats de kaizen ont été déjà apparut dans l’entreprise.

De plus, on trouve que tout le monde sont d’accord que l’intégration de tous les collaborateurs
(formation, motivation, amélioration des conditions de travail, reconnaissance, etc),
l’engagement de la direction générale et la sensibilisation de l’importance de kaizen sont
parmi les principaux facteurs de sa réussite.

Selon les résultats obtenus, les difficultés que les entreprises rencontrent lors de l’application
de kaizen : d’abord c’est l’instauration de la culture kaizen, changement de la culture
traditionnelle vers une culture lean, convaincre les gens pour changer leurs habitudes et faire
les choses autrement (lean), et aussi la faible vitesse de déploiement et modestie
d’améliorations.

81.8% de notre population affirme que les grands changements remarqués après avoir
appliquer kaizen c’est la réduction de gaspillage et l’amélioration de productivité.

Pour adhérer leurs collaborateurs à la politique de kaizen, les managers les sensibilisent en
montrant les améliorations des indicateurs après l’application de kaizen, les assurent des
formations en cas de besoin, impliquent chacun d’entre eux sur les actions à investir pour
atteindre les objectifs. Aussi, ils mènent de nouveaux chantiers et conduisent le changement
en montrant l’exemple de créer de la valeur en optimisant les ressources.

Concernant les outils de suivi et évaluation appliquées par les entreprises pour assurer la
bonne démarche de kaizen :

Les tableaux de bord, élaboration des KPI (comme takt time), LLC un software spécifique
pour toute carte kaizen traitée, réunions de suivi, Gemba walk, PDCA, DMAIC,KPS

D’autre part 100% des entreprises appliquant kaizen pensent que sa réussite réside dans le
profil et le style du manager qui doit être flexible, empathique, bon communicant, social ….

Plusieurs facteurs influencent la durabilité de l’esprit de kaizen, on trouve :

L’implication des employés dans leur travail, la flexibilité du manager qui va faire face aux
différents profils qui gèrent. Les contrôles et les suivis…

29% entreprises n’appliquent pas kaizen parce qu’ils ont un manque de moyens financiers et
de temps, et autres pensent que la méthode n’est pas applicable à la nature de leurs sociétés.
En revanche, elles pratiquent d’autres méthodes de type lean à savoir :

Les 5S, PDCA, DMAIC, six sigmas, JAT, KANBAN…

Et d’autres déclarent qu’elles ont en cours d’application des méthodes VSM, QFD …