Vous êtes sur la page 1sur 60

REPUBLIQUE DE MADAGASCAR

Tanindrazana - Fahafahana - Fandrosoana

OFFICE NATIONAL DE NUTRITION


MINISTÈRE DE LA SANTÉ DU PLANNING FAMILIAL ET DE LA PROTECTION SOCIALE
PNSAN et UNICEF

ENQUETES NUTRITIONNELLES D’URGENCE


DANS LES REGIONS D’ALAOTRA MANGORO
ET ANALANJIROFO

MADAGASCAR

Rapport

Juin 2008
RESUME
1. Introduction

Géographie

Les Régions d’Analanjirofo et d’Alaotra Mangoro sont situées dans la partie Est de Madagascar plus précisément sur
la partie littorale pour Analanjirofo et à l’intérieur pour Alaotra Mangoro. Le Chef lieu de la Région d’Alaotra Mangoro
(Ambatondrazaka) se trouve à 270 Km de la capitale et le District d’Amparafaravola et d’Andilamena respectivement à
70 Km et à 200 Km du chef lieu de Région. Quand au Chef lieu de la Région d’Analanjirofo (Fenerive Est), il se trouve
à 450 Km de la capitale et à 49 Km du district de Vavatenina.

Population :

 Région d’Alaotra Mangoro : le district d’Amparafaravola compte 251 998 habitants répartis dans 20
communes ou 184 fokontany et celui d’Andilamena 157 231 dans 10 communes ou 101 fokontany. Ces 2
districts sont accessibles par route goudronnée jusqu'à Amparafaravola et par piste (45 km) en bon état
jusqu'à Andilamena.
 Région d’Analanjirofo : le District de Fenerive Est compte 321 713 habitants repartis dans 12 communes/145
fokontany. Le District de Vavatenina a une population de 174 128 habitants repartis dans 10 communes et
109 Fokontany.

2. Justification de l’enquête

En Février 2008, la partie Est de Madagascar à savoir les Régions d’Analanjirofo, Atsinanana et Alaotra Mangoro a
été fortement touchée par le cyclone Ivan, notamment le District de Fenerive Est et la partie Nord du district de
Vavatenina pour la Région Analanjirofo ; la partie Nord du District d’Amparafaravola et tout le District d’Andilamena
pour la région d’Alaotra Mangoro. Cette dépression accompagnée de vents puissants et de pluies abondantes a
entraîné la destruction directe de nombreuses cultures et les inondations ont compromis la production de riz. Les
dommages subis par le secteur de l’agriculture laisse présager une période de soudure prolongée ou précoce en
fonction des zones affectées et ce jusqu’à la récolte de décembre. Les populations vivant dans ces zones sont à
risque d’insécurité alimentaire dans le court et moyen terme et les groupes vulnérables (enfants moins de 5 ans,
femmes enceintes/allaitantes) sont à haut risque de développer une malnutrition aiguë.

2
Afin de suivre l’impact de ces aléas sur le statut nutritionnel des groupes vulnérables ; enfants <5 ans, femmes
enceintes et allaitantes un système qui puisse détecter précocement une détérioration de l’état nutritionnelle a été mis
en place au niveau des zones affectées : prise du PB par les agents communautaires et référence aux Centres de
Santé de Base (CSB) pour confirmer ou infirmer avec l’indicateur poids/taille. L’objectif était de détecter de façon
précoce toute détérioration du statut nutritionnel des populations affectées. Malgré les formations et les supervisions
aux agents communautaires et des CSB, la qualité des données recueillies n’a pas permis d’affirmer ou d’infirmer la
nécessité de renforcer les actions pour la prise en charge de la malnutrition aigüe.

Afin d’obtenir des données précises sur la situation nutritionnelle et alimentaire de ces zones touchées par le cyclone,
et permettre de cibler conformément les interventions à mettre en place, deux enquêtes nutritionnelles ont été
conduites dans les communes les plus touchées de ces 2 Régions. La première enquête a été menée du 1er au 13
Juin 2008 concernant 2 communes du District d’Amparafaravola et toutes les communes du District d’Andilamena
(Région de Alaotra Mangoro). La deuxième enquête a eu lieu du 14 au 27 Juin 2008 pour toutes les communes du
District de Fenerive Est et 8 communes de la partie Nord du District de Vavatenina (Région de Analanjirofo).

3. But et objectifs des enquêtes

Les enquêtes nutritionnelles visaient à fournir des données sur la situation nutritionnelle et alimentaire des populations
dans les zones affectées par le passage du cyclone Ivan pour les Régions d’Alaotra Mangoro et d’Analanjirofo.

Les objectifs des enquêtes étaient les suivants :


 Estimer la prévalence de la malnutrition aiguë globale chez les enfants entre 6 et 59 mois ;
 Estimer le taux de mortalité brute et le taux de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans ;
 Evaluer la sécurité alimentaire des ménages ;
 Estimer la couverture de la vaccination de la rougeole et du BCG ainsi que la couverture de la
supplémentation en vitamine A chez les enfants de moins de 5 ans
 Estimer la morbidité chez les enfants moins de 5 ans dans les 15 jours précédents l’enquête.

4. Méthodologie pour l’enquête

Les enquêtes nutritionnelles ont été conçues de telle façon qu’elles soient représentatives de la population des zones
touchées par le cyclone Ivan dans les régions d’Alaotra Mangoro et d’Analanjirofo (Districts d’Andilamena, partie
d’Amparafaravola, Fenerive Est et partie Nord de Vavatenina). Pour que les indicateurs soient statistiquement fiables,
le logiciel Nutrisurvey de la méthodologie SMART a été utilisé pour le tirage aléatoire de l’échantillon. Trente (30)
grappes ou fokontany avaient été tirées au hasard pour chaque Région.

- Région d’Alaotra Mangoro : les échantillons ont été tirés parmi la population de 101 Fokontany des 10
communes d’Andilamena et des 24 Fokontany des 2 Communes touchées d’Amparafaravola (Tanambe et
Beanana).

- Région d’Analanjirofo : les échantillons ont été tirés parmi la population de 145 Fokontany des 12 communes
de Fenerive Est et des 91 Fokontany des 8 communes de la partie Nord de Vavatenina en utilisant la
méthode des probabilités proportionnelles à la taille de la population.

3
Les échantillons enquêtés étaient :
 Région Alaotra Mangoro :
 pour l’anthropométrie : 808 enfants de 6 à 59 mois
 pour la mortalité : 3683 résidents et 720 ménages
 pour la sécurité alimentaire par ménage : 720 ménages
 Région Analanjirofo :
 pour l’anthropométrie : 900 enfants de 6 à 59 mois
 pour la mortalité : 3996 résidents et 750 ménages
 pour la sécurité alimentaire par ménage : 750 ménages

Les outils utilisés étaient :


 Une fiche anthropométrique pour le volet nutrition ;
 Deux fiches (une pour chaque ménage et une autre pour chaque grappe) pour le volet mortalité ;
 Deux fiches (une pour chaque ménage et une autre pour chaque grappe) pour la sécurité alimentaire par
ménage ;
 Une fiche pour la situation alimentaire au moment de l’enquête pour les discussions de groupe.

La collecte des données s’est déroulée du 4 au 12 Juin 2008 pour la Région d’Alaotra Mangoro et du 14 au 26 Juin
2008 pour la Région d’Analanjirofo après 2 jours de formation.
Pour l’enquête, il y avait 5 équipes pour chaque Régions composées chacune de 3 personnes dont 2 mesureurs
recrutés localement et un superviseur provenant de l’équipe nationale SMART. L’enquête a été coordonnée et
supervisée par l’ONN, le Service de la Nutrition du MINSANPFPS et le PNSAN.

5. Résultats principaux

a) Fiabilité des données


 Pour la Région Alaotra Mangoro :
Les résultats du contrôle de qualité montrent qu’il n’y a pas de préférence pour une décimale spécifique dans
les valeurs du poids et de la taille indiquant que les mesures ont été prises avec la précision nécessaire de 100
g pour le poids et de 1 mm pour la taille. Il en est de même pour la détermination de l’age des enfants, aucun
biais n’a été constaté vers les âges ronds.
D’autre part, l’écart type de la distribution du poids/taille en z-scores qui est de 0.998 est comprise entre les
limites acceptables de 0.80 à 1.2 z-scores et que l’enquête est de bonne qualité puisque l’écart -type se
rapproche de 1.

 Pour la Région Analanjirofo :


Les résultats du contrôle de qualité montrent qu’il n’y a pas de préférence pour une décimale spécifique dans
les valeurs du poids et de la taille indiquant que les mesures ont été prises avec la précision nécessaire de 100
g pour le poids et de 1 mm pour la taille. Il en est de même pour la détermination de l’age des enfants, aucun
biais n’a été constaté vers les âges ronds.
4
D’autre part, l’écart type de la distribution du poids/taille en z-scores qui est de 1.024 est comprise entre les
limites acceptables de 0.80 à 1.2 z-scores et que l’enquête est de bonne qualité puisque l’écart -type se
rapproche de 1.

b) Prévalence de la malnutrition aiguë en z-scores


 Pour la Région Alaotra Mangoro :

Prévalence Intervalle de Confiance à 95%


Malnutrition aiguë globale
7.4 % 5.6%- 9.7%
P/T<-2 z-scores et/ou oedèmes
Malnutrition aiguë sévère
1.3% 0.7% - 2.3%
P/T<-3 z-scores et/ou oedèmes

 Pour la Région Analanjirofo

Prévalence Intervalle de Confiance à 95%


Malnutrition aiguë globale
11.7% 9.1%- 14.3 %
P/T<-2 z-scores et/ou oedèmes
Malnutrition aiguë sévère
2.5% 1.0% - 3.9 %
P/T<-3 z-scores et/ou oedèmes

d) Taux de mortalité rétrospective


 Pour la Région Alaotra Mangoro

Taux Intervalle de Confiance à 95%


Mortalité brute (population totale)
0.13 0.06–0.30
Nombre de décès/10,000 personnes/jour
Mortalité enfants 0-59 mois
0.00 0.00- 0.00
Nombre de décès/10,000 enfants/jour

 Pour la Région Analanjirofo

Taux Intervalle de Confiance à 95%


Mortalité brute (population totale)
0.21 0.05– 0.37
Nombre de décès/10,000 personnes/jour
Mortalité enfants 0-59 mois
0.22 0.04- 0.48
Nombre de décès/10,000 enfants/jour

5
d) Taux de couverture vaccinale
 Pour la Région Alaotra Mangoro :
Le taux de couverture en BCG pour les enfants de 6 à 59 mois est de 98 % et pour la vaccination anti-rougeoleuse il
est de 89.9% pour les enfants de 9 à 59 mois.
 Pour la Région Analanjirofo
Le taux de couverture en BCG pour les enfants de 6 à 59 mois est de 97% et pour la vaccination anti-rougeoleuse il
est de 88.9% pour les enfants de 9 à 59 mois.

e) Supplémentation en vitamine A
 Pour la Région Alaotra Mangoro :
Lors de dernière campagne de la Semaine de la Santé de la Mere et de l’Enfant (SSME) en Avril 2008, le taux de
supplémentation en Vitamine A est 93.9%
 Pour la Région Analanjirofo
Lors de dernière campagne de la Semaine de la Santé de la Mère et de l’Enfant (SSME) en Avril 2008, le taux de
supplémentation en Vitamine A est 89.8%

f) Morbidité au cours des 15 derniers jours précédents l’enquête :


 Pour la Région Alaotra Mangoro :
40.7% des enfants enquêtés ont présenté une pathologie durant les 15 jours précédents l’enquête dont 64.9% cas
sont de la fièvre, 58.8% des IRA, 12.1% de la diarrhée, 0.0% des cas de rougeole, 4% des cas de paludisme confirmé
et 21.8% d’autres maladies comme des dermatoses, des plaies.

 Pour la Région Analanjirofo


53.3% des enfants enquêtés ont présenté une pathologie durant les 15 jours précédents l’enquête dont 58.5% cas
sont des cas d’IRA, 48% des cas de fièvre, 9.8% des cas de diarrhée, 0.0% des cas de rougeole, 0.8% des cas de
paludisme confirmé et 17.5% d’autres maladies comme des dermatoses, des plaies …
g) Sécurité alimentaire

 Pour la Région Alaotra Mangoro :


Discussions de groupe :
1) Les principales cultures pratiquées dans les 2 districts enquêtés sont le riz, le manioc, le mais, les haricots,
les arachides, la canne à sucre et les taros ; le calendrier des récoltes pour chaque culture est le suivant:
 Riz : Mai et Juin
 Manioc : Janvier
 Maïs : Mars-Avril
 Haricots : Mai
 Arachides : Juin
 Canne à sucre : Juin
 Taro : Juin
 Patates Douces : Juin

3) Pour toutes les cultures, la récolte a été nettement moins bonne qu’en précédence sauf pour la canne à
sucre. Les inondations qui ont suivi le cyclone Ivan ont ensablées les terrains situés dans les bas fonds
détruisant les rizières et les champs pour le manioc, les arachides et les haricots et les vents ont déraciné le
6
maïs. Jusqu'à maintenant, les pluies sont suffisantes pour les cultures en attente de récolte mais les
prochaines récoltes seront affectées par les mauvaises conditions des champs dues aux inondations,
entrainant ainsi une réduction de la productivité.

4) La période de soudure pour l’aliment de base (riz) et pour les aliments de subsistance (maïs et patate douce)
risque d’être précoce, le mois d’Août au lieu du mois de Novembre dû à l’insuffisance de production.
En étant au moment de l’enquête en pleine période de récolte on n’a pas enregistré un problème de pénurie
alimentaire et la principale source de revenue a été constaté être la vente de riz et le travail des champs. La
récolte de riz pour la journée est actuellement rentable : une journée de travail est payée en riz (15 Kg de
paddy).
Au niveau des marchés, soit de chef lieu de district que de district, le riz et de même pour les volailles (oies et
poulets) sont disponibles en grande quantité en comparaison aux produits comme le manioc, les haricots et
les arachides présents en quantité assez réduite et cependant que les prix des aliments de subsistances
soient présent sur le marché en quantité limitée dû à la baisse de production, leur prix reste dans la
moyenne :
o Arachides : 250 ariary/kapoaka
o Haricots : 500 Ariary/kapoaka
o Manioc : 500 Ariary le tas
o Oies : 8000 Ariary
o Poulets : 6000 Ariary
en comparaison au prix du riz, 334 Ar/kg, assez cher en période de récolte et de plus de quantité sur le
marché.

 . Household Food Insecurity Access Score (HFIAS)

Le tableau ci-dessous reporte les résultats du questionnaire (9 questions),


o Les « conditions » de l’insécurité alimentaire (Household Food Insecurity Access-related Conditions) :

Comportements et perceptions des ménages


Durant les 4 semaines précédant l’enquête Oui
Crainte (inquiétude, incertitude) de ne pas avoir assez
Q1 (572) 79.4%
à manger pour la famille
Incapacité de consommer le type d’aliments préféré à
Q2 (550) 76.4%
cause d’un manque de ressources
Consommation d’un nombre limite d’aliments différents
Q3 (501) 69.6%
à cause d’un manque de ressources
Consommation d’aliments non appréciés à cause d’un
Q4 (450) 62.5%
manque de ressources
Prise de repas de plus petite taille que d’habitude à
Q5 (450) 62.5%
cause d’un manque de ressources
Prise de moins de repas que d’habitude à cause d’un
Q6 (249) 34.6%
manque de ressources
Existence d’un moment où il n’y avait rien à manger
Q7 (130) 18.1%
dans la maison
Existence d’un moment où la famille ou un membre de
Q8 la famille s’est couché en ayant faim à cause du (35) 4.9%
manque de nourriture
Existence d’un moment où la famille ou un membre de
Q9 la famille a passé une journée et une nuit entière sans (35) 4.9%
manger par manque de nourriture

7
Les résultats du questionnaire montrent que :
- 79.4% des ménages montrent une inquiétude et une incertitude de na pas avoir assez a manger pour toute
la famille,
- 69.5%: ont un régime alimentaire insuffisant en qualité et 25% une prise alimentaire insuffisante
- 4.9% ont passé un moment où la famille n’a pas mangé durant une journée et une nuit entière.

o La prévalence de l’insécurité alimentaire (Household Food Insecurity Access Prévalence ou HFIAP) :

Prévalence des différents niveaux d’insécurité alimentaire


n %
Sécurité alimentaire 45 6.3%
Légère insécurité alimentaire 71 9.9%
Insécurité alimentaire modérée 400 55.6%
Insécurité alimentaire sévère 204 28.3%

Ce tableau nous montre que malgré qu’on soit dans période de récolte (Juin 2008) 55.6% des ménages enquêtées
sont déjà en insécurité alimentaire modérée et 6.3% en sécurité alimentaire.

 Pour la Région Analanjirofo

 Discussions de groupe

1) Les principales cultures pratiquées dans les 2 districts enquêtés sont le riz (riz irrigué et pluvial), le manioc, le
girofle, la vanille, le café, les letchis, le poivre, le mais et les patates douces.
Les dernières récoltes de cette année pour chaque culture ont eu lieu :
 Riz irrigué: Mai
 Mais : Mars
Et seront suivies par les récoltes de:
 Poivre : Juin
 Café : Juin
 Vanille : Juillet
 Manioc : Août
 Patates douces : Octobre
 Girofle : Novembre
 Letchis : Novembre

3) Pour toutes les cultures, la récolte a été nettement moins bonne que l’année dernière. Les pertes sont de
l’ordre de 80% pour le riz irrigué et 100% pour le riz pluvial. Pour le riz irrigué, cette situation est due aux
inondations apportées par le cyclone Ivan qui ont ensablées les rizières situées dans les bas fonds et pour le
riz pluvial à la sécheresse qui a suivi cette période cyclonique (durant 2 mois aucune pluie n’est tombée au
contraire de la région Alaotra Mangoro qui a pu bénéficier de tombées de pluie satisfaisantes). A cause des
champs de manioc aussi inondés, les racines ont été pourries et ainsi on prévoit une production très limitée
sinon inexistante. D’égal problème la situation du maïs entièrement endommagé par les vents violents et
presque en totalité déraciné. Pour les cultures de rente en récolte attendue au cours des prochains mois
(girofle, vanille, café, poivre) les prévisions sont mauvaises du fait que les fortes pluies et les vents violents
ont touchés les cultures au moment de leur floraison.

8
4) La période de soudure pour l’aliment de base (riz) risque d’être précoce dû à l’insuffisance de la production
aggravé aussi par l’insuffisante production des produits de rente et actuellement (mois de juin 2008) pour
subvenir à leurs besoins la population se tourne vers la vente de charbon de bois, de bois de chauffe et des
produits de la culture maraîchère.
Au contraire de la Région Alaotra Mangoro dans les marchés périphériques les prix sont élevés et ils ne sont
pas pourvus de tous les produits ; de conséquence la population doit se rendre au niveau des chefs lieu pour
s’approvisionner moins cher et normalement même si les prix restent à des niveau supérieurs à l’année
précédente (voir tableau) :

Produits Prix normal (années précédentes) Prix actuel


Riz (paddy) 7000Ar /vata (17 Kg) 9000 Ar/vata (17 Kg)
Riz blanc 250 Ar/Kapoaka 300 Ar/Kapoaka
Haricots 350 Ar/Kapaoka 400 Ar/Kapoaka
lentilles 200 Ar/Kapoaka 200 Ar /kapoaka
Arachides 400 Ar/Kapoaka 400Ar/Kapoaka
Poulets 7000 Ar/unité 12000 Ar/unité
Gisa 15000 Ar 22000Ar
Canards 4000Ar 5000Ar
Viande de boeuf 4000Ar/Kg 4000Ar/Kg
Viande de porc 5000 Ar/Kg 5000Ar/Kg

 . Household Food Insecurity Access Score (HFIAS)

Le tableau ci-dessous reporte les résultats du questionnaire (9 questions, résultats tableau ci-dessous),

o Les « conditions » de l’insécurité alimentaire (Household Food Insecurity Access-related Conditions) :

Comportements et perceptions des ménages


Durant les 4 semaines précédant l’enquête Oui
Crainte (inquiétude, incertitude) de ne pas avoir assez
Q1 (631) 84.1 %
à manger pour la famille
Incapacité de consommer le type d’aliments préféré à
Q2 (461) 61.5%
cause d’un manque de ressources
Consommation d’un nombre limite d’aliments différents
Q3 (553) 73.7%
à cause d’un manque de ressources
Consommation d’aliments non appréciés à cause d’un
Q4 (503) 67%
manque de ressources
Prise de repas de plus petite taille que d’habitude à
Q5 (596) 79.5%
cause d’un manque de ressources
Prise de moins de repas que d’habitude à cause d’un
Q6 (354) 47.2%
manque de ressources
Existence d’un moment où il n’y avait rien à manger
Q7 (139) 18.5%
dans la maison
Existence d’un moment où la famille ou un membre de
Q8 la famille s’est couché en ayant faim à cause du (82) 10.9%
manque de nourriture
Existence d’un moment où la famille ou un membre de
Q9 la famille a passé une journée et une nuit entière sans (81) 10.8%
manger par manque de nourriture
9
Des résultats du questionnaire on peut déduire que :
- 84,1% des ménages montrent inquiétude et incertitude,
- 67.4% ont un régime alimentaire insuffisant en qualité et 33.4% une prise alimentaire insuffisante
- 10% ont passé un moment ou la famille n’a pas mangé durant une journée et une nuit entière.

o La prévalence de l’insécurité alimentaire (Household Food Insecurity Access Prévalence ou HFIAP) :

Prévalence des différents niveaux d’insécurité alimentaire


n %
Sécurité alimentaire 21 2.8%
Légère insécurité alimentaire 58 7.7%
Insécurité alimentaire modérée 407 54.3%
Insécurité alimentaire sévère 264 35.2%

La plupart des ménages (54.3%) sont en insécurité alimentaire modérée et même 35.2% des ménages sont déjà en
insécurité alimentaire sévère.

6. Conclusion et recommandations

 Pour la Région Alaotra Mangoro :

La situation nutritionnelle dans la Région Alaotra Mangoro touchée par le cyclone Ivan (districts d’Andilamena et
d’Amparafaravola) n’est pas alarmante compte tenu du taux de Malnutrition Aigue Global 7.3% et du taux de
Malnutrition Aigue Sévère 1.3%,. Aussi le Taux Mortalité Brute (0.13) et le Taux Mortalité Enfants (0.00) dans les
6 mois précédents l’enquête ne montrent aucune augmentation.

o Néanmoins la situation de la sécurité alimentaire est préoccupante, pour la saison agricole 2008 :
 Riz : la production de riz de Mai-Juin a été réduite de plus de la moitié du fait de l’inondation
des ¾ des rizières ;
 Arachide : la production de Mai-Juin est aussi très faible puisque les inondations ont détruit
90% des cultures. Il faut mentionner que la vente des arachides donne de revenues
permettant aux communautés de subvenir à leurs besoins pendant la période de soudure ;
 Manioc : la production est pratiquement inexistante puisque les plants ont pourris.

o Concernant les 720 ménages enquêtés : 69.5% ont une alimentation insuffisante en qualité, 55.6% sont
déjà en insécurité alimentaire modérée et 28.3% sont en insécurité sévère malgré qu’on soit en pleine
période de récolte de l’aliment de base (riz).

Dans cette situation une détérioration de l’état nutritionnelle après 3 mois (septembre –octobre 2008) est à
considérer.

Pour la Région d’Alaotra Mangoro compte tenu des résultats de l’enquête, les actions suivantes sont
recommandées:
 renforcer la surveillance nutritionnelle au niveau des sites communautaires et des CSB afin de détecter à
10
temps une éventuelle détérioration de la situation nutritionnelle de la communauté ;
 mettre en oeuvre des activités de VCT afin d’améliorer la sécurité alimentaire immédiate des ménages.
Etant donné que les surfaces cultivables dans les bas fonds sont insuffisantes, il serait opportun
d’orienter ces travaux vers le réaménagement des périmètres cultivables et la remise en état des
rizières.

 Pour la Région Analanjirofo :


La situation nutritionnelle dans la Région Analanjirofo touchée par le cyclone Ivan dans les districts de Fenerive
Est et Vavatenina) est très alarmante1 compte tenu du taux de Malnutrition Aigue Global 11.7% et du taux de
Malnutrition Aigue Sévère de 2.5%. Mais il n’y a pas encore eu une augmentation de la mortalité : Taux Mortalité
Brute (0.22) et le Taux Mortalité Enfants (0.21).

La situation de la sécurité alimentaire est aussi préoccupante. Les problèmes suivants ont été rencontrés pour la
saison agricole 2007:

 Riz : la production de riz irrigué du mois de Juin a été réduite de 80% dû à l’inondation des ¾ des
rizières et la production de riz pluvial a été extrêmement basse à cause de la période de sècheresse
après le passage du cyclone;
 Manioc : la production est pratiquement inexistante puisque les plants ont pourris à cause des
inondations;
 Fruit à pain et bananes, production limitée à 25%.

o Concernant les 750 ménages enquêtés : 67.4% des ménages ont une alimentation insuffisante en
qualité, 54.3% des ménages sont déjà en insécurité alimentaire modérée et 35.2% sont en insécurité
sévère malgré la saison de récolte de riz.

Ainsi dans la Région d’Analanjirofo, une aggravation ultérieure de la situation nutritionnelle est à envisager si les
interventions de sécurité alimentaire et nutritionnelle ne seront pas mises en place rapidement. Ainsi les actions
suivantes sont recommandées :
 mener un dépistage actif des enfants, des femmes enceintes/allaitantes
 renforcer les structures déjà fonctionnelles pour la prise en charge de la malnutrition aigüe sévère au niveau
des Centres de Santé de Base ;
 effectuer des distributions ciblées pour les familles ayant des enfants, des femmes enceintes/allaitantes en
traitement pour malnutrition aigüe ;
 renforcer la sécurité alimentaire des ménages à travers distribution de semences appropriées.

1
Seuils internationaux d’alerte >MAG >10% et MAS >2.0%

11
1- CONTEXTE

En Février 2008, la partie Est de Madagascar à savoir les Régions d’Analanjirofo, Atsinanana et Alaotra Mangoro a
été fortement touchée par le cyclone Ivan, notamment le District de Fenerive Est et la partie Nord du district de
Vavatenina pour la Région Analanjirofo et pour la région d’Alaotra Mangoro, la partie Nord du District
d’Amparafaravola et tout le District d’Andilamena. Cette dépression accompagnée de vents puissants et de pluies
abondantes a entraîné la destruction directe de nombreuses cultures et des inondations qui risquent de compromettre
la production principale de riz attendue en mai/juin. Les dommages subis par le secteur de l’agriculture laisse
présager une période de soudure prolongée ou précoce en fonction des zones affectées et ce jusqu’à la récolte de
décembre. Aussi, les populations vivant dans ces zones sont à risque d’insécurité alimentaire dans le court à moyen
terme et à risque de malnutrition aiguë.

Afin de suivre l’impact de ces aléas sur le statut nutritionnel des populations affectées et dans l’objectif de la mise en
place du système de surveillance nutritionnelle précoce, un ensemble d’activités de surveillance nutritionnelle a été
mis en place au niveau des zones affectées (mesure du PB) . L’objectif est de détecter de façon précoce toute
détérioration du statut nutritionnel des populations affectées afin de mettre en place une réponse nutritionnelle
adaptée en cas de crise. Les résultats attendus sont l’obtention de données régulières et actualisées sur les taux de
malnutrition aiguë et le déclenchement d’enquêtes nutritionnelles standardisées si les données de surveillance
montrent l’émergence d’une crise nutritionnelle.

Afin de valider les résultats des activités de surveillance effectuées au niveau des sites de nutrition communautaire et
des CSB et d’évaluer la situation nutritionnelle et alimentaire de ces zones touchées par le cyclone, des enquêtes
nutritionnelles d’urgence ont été menées dans la partie nord du District d’Amparafaravola et dans tout le District
d’Andilamena du 1er au 13 Juin 2008 et dans les Districts de Fenerive Est et dans les communes de la partie Nord du
District de Vavatenina du 14 au 27 Juin 2008.

2 - OBJECTIFS

2.1. Objectif global

Les enquêtes nutritionnelles visaient à fournir des données sur la situation nutritionnelle et alimentaire des populations
dans les zones affectées par le passage par le cyclone Ivan pour les Régions d’Alaotra Mangoro et d’Analanjirofo.

2.2. Objectifs spécifiques

Les objectifs des enquêtes étaient les suivants :


 Estimer la prévalence de la malnutrition aiguë globale chez les enfants entre 6 et 59 mois ;
 Estimer le taux de mortalité brute et le taux de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans ;
 Evaluer la sécurité alimentaire des ménages ;
 Estimer la couverture de la vaccination de la rougeole et du BCG ainsi que la couverture de la
supplémentation en vitamine A chez les enfants de moins de 5 ans
 Estimer la morbidité chez les enfants moins de 5 ans dans les 15 jours précédents l’enquête..

12
3 - MÉTHODOLOGIE

3.1. Types d’échantillonnage

L’enquête nutritionnelle a été conçue de telle façon qu’elle soit représentative de la population des zones touchees
par le cyclone Ivan au niveau de la Région d’Alaotra Mangoro (à savoir District d’Andilamena et 2 communes
d’Amparafaravola) et de la Région d’Analanjirofo (a savoir Districts de Fenerive Est et partie Nord du District de
Vavatenina). L’échantillonnage en grappes a été retenu pour ces enquêtes nutritionnelles.

La base de sondage était :


 Pour la Région d’Alaotra Mangoro : la liste des 101 Fokontany des 10 communes du District d’Andilamena et
des 24 Fokontany des 2 communes (Tanambe et Beanana ) du District d’Amparafaravola ainsi que la taille de
leur population obtenue à partir des informations recueillies auprès des Autorités administratives des Districts.
 Pour la Région d’Analanjirofo : la liste des 145 Fokontany des 12 communes du District de Fenerive Est et
des 91 Fokontany des 8 communes de la partie Nord du District de Vavatenina ( Vavatenina, Maromitety,
Ambohibe, Ampasimazava, Anjahambe, Ambatoharanana, Andasibe, Sahatavy).

3.1.1. Procédure de tirage

Les enquêtes par grappe exigent un échantillonnage à deux degrés. L’unité primaire de sondage est la grappe, l’unité
secondaire est le ménage.

 Premier degré de sondage : la grappe


La grappe est l’unité géographique de l’enquête : c’est un Fokontany au sein de la commune. Les 30 grappes
enquêtées pour chaque Région avaient été sélectionnées de façon aléatoire, en utilisant la technique des probabilités
proportionnelles à la taille de la population, c'est-à-dire que le nombre de grappes attribué à chaque zone était
proportionnel à la taille de la population de la zone concernée. La base de sondage et la liste des grappes
sélectionnées sont données en annexes.

 Deuxième degré de sondage : le ménage


Les enquêteurs avaient défini les limites du Fokontany à l’aide d’un guide issu de la communauté. A partir des listes
des ménages de chaque Fokontany, un pas de sondage a été calculé (nombre total de ménages / nombre de
ménages à enquêter) et les ménages à enquêter ont été sélectionnées de façon systématique à partir de ce pas de
sondage. Dans les cas ou la liste de tous les ménages du Fokontany échantillonnés n’est pas disponible, les équipes
avec l’aide d’un guide délimite le Fokontany et tous les ménages sont alors dénombrés par un système de balayage
puis le processus reste le même c'est-à-dire la sélection des ménages par un pas de sondage.

3.1.2. La taille des échantillons

Tableau 1 : Taille des échantillons pour l’anthropométrie et la mortalité : Région Alaotra Mangoro
Anthropométrie Mortalité
Population totale - 157 231
Population enfants < 5 ans 28 303 -
Prévalence/taux attendu 12 % 0.8
Précision désirée 3% 0.4
Effet de grappe 2 2
Période de rappel - 105
13
Taille de l’échantillon en nombre d’enfants 807 -
Taille de l’échantillon en personne-jour à risque* - 3587
Nombre d’enfants par grappe 27 -
Nombre de ménages par grappe 24
* taille moyenne des ménages = 5

Tableau 2 : Taille des échantillons pour l’anthropométrie et la mortalité : Région Analanjirofo


Anthropométrie Mortalité
Population totale - 511 128
Population enfants < 5 ans 92 003 -
Prévalence/taux attendu 12 % 0.8
Précision désirée 3% 0.4
Effet de grappe 2 2
Période de rappel - 105
Taille de l’échantillon en nombre d’enfants 897 -
Taille de l’échantillon en personne-jour à risque* - 3615
Nombre d’enfants par grappe 30 -
Nombre de ménages par grappe 25
* taille moyenne des ménages = 5

3.2. Critères d’inclusion

 Pour le volet anthropométrie : l’unité d’observation était les enfants de 6 à 59 mois ;


 Pour le volet mortalité : tous les ménages avec ou sans enfants ;
 Pour le volet sécurité alimentaire par ménage : les mêmes ménages que ceux de la mortalité avec ou sans
enfants ;
 Pour la situation alimentaire actuelle : pour chaque Région, deux discussions de groupe ont été menées dans
chaque district : une dans une zone difficile d’accès et une au niveau du chef lieu de District.

3.3. Outils utilisés et données collectées

Pour les 2 Régions, les outils utilisées étaient les mêmes :


 une fiche anthropométrique simple a été utilisée pour le volet nutrition
 deux fiches (une pour chaque ménage et une autre pour chaque grappe) pour le volet mortalité
 deux autres fiches pour la sécurité alimentaire (une pour chaque ménage et une autre pour chaque grappe)
 une fiche pour les discussions de groupe au niveau des communautés enquêtées.

Les questionnaires sont annexés à ce rapport.

14
Les informations collectées étaient les suivantes :

Pour l’enquête anthropométrique :


 Sexe de l’enfant ;
 Date de naissance et/âge en mois ;
 Poids (en kg) et Taille (en cm) ;
 Présence d’oedèmes ;
 PB en mm ;
 Supplémentation en Vitamine A lors de la dernière SSME ;
 La morbidité au cours des 15 derniers jours précédents l’enquête;
 Vaccination contre la rougeole et le BCG.

Pour l’enquête de mortalité :


 Nombre de personnes (total et chez les enfants de moins de 5 ans) composant le ménage le jour de l’enquête ;
 Nombre de personnes (total et chez les enfants de moins de 5 ans) arrivées dans le ménage après le passage du
cyclone Ivan (17 février 2008) (naissances exclues)
 Nombre de personnes (total et chez les enfants de moins de 5 ans) parties du ménage après le passage du
cyclone Ivan (17 février 2008) (décès exclus) ;
 Nombre des naissances ;
 Nombre des décès (total et chez les enfants de moins de 5 ans).

Pour la sécurité alimentaire des ménage :


Le questionnaire de « l’échelle d’insécurité alimentaire des ménages » (HFIAS : Household Food Insecurity Access
Scale2) a été utilisé pour cette enquête. C’est un outil simple pour mesurer l’accès des ménages à la nourriture. Le
questionnaire inclut 9 questions sur l’occurrence et la fréquence d’un événement spécifique dans les 30 jours
précédant l’enquête. Certains événements sont liés à la perception des répondants de la vulnérabilité alimentaire et
d’autres sont liés aux réponses comportementales des répondants vis-à-vis de l’insécurité alimentaire. Les questions
concernent tous les membres du ménage et ne différencient pas les enfants des adultes. Les questions d’occurrence
sont reliées à 3 domaines d’insécurité alimentaire : inquiétude et incertitude par rapport à l’approvisionnement en
aliments des ménages, qualité insuffisante (variété, préférence et type d’aliments) et prise alimentaire insuffisante et
ses conséquences physiques.

Pour la situation alimentaire :


Les informations suivantes ont été recueillies par le biais des discussions de groupe :
 Les précipitations ;
 La production agricole (campagnes précédentes et à venir) ;
 Les migrations normales (saisonnières) et anormales ;
 Les stratégies de résilience actuellement utilisées normales et anormales ;
 La disponibilité des denrées de base sur le marché, les prix sur le marché et le pouvoir d’achat.

3.4. Formation et pré enquête

Afin de compléter les équipes centrales, 15 mesureurs ont été recrutés localement au niveau des chefs lieu de District
(Andilamena pour la Région Alaotra Mangoro et Fenerive Est pour Analanjirofo). Ces derniers ont été sélectionnés
d’après leur niveau d’études, leurs expériences en matière de mesures anthropométriques, leurs connaissances de la
localité et vu que les grappes sont presque toutes accessibles en voiture, les femmes ont pu être sélectionnées.

2 HFIAS for measurement of Food Access: Indicator guide, version 3; August 2007, FANTA.
15
Avant d’entamer l’étape de la collecte des données, tous les agents impliqués dans cette enquête avaient reçu une
formation de trois jours.

La formation théorique a porté sur :


 Les objectifs et la méthodologie de l’enquête
 Les techniques de dénombrement
 La détermination de l’âge des enfants
 Les techniques de la prise des mesures anthropométriques et le diagnostic des oedèmes nutritionnels
 Le remplissage des questionnaires.

La formation pratique a porté sur les pratiques des mesures anthropométriques, le test de variabilité. Pour des raisons
de contrainte temps, pour les 2 régions la pré enquête n’a pas pu être réalisée.

 Pour la Région Alaotra Mangoro :

Cette formation théorique a duré une journée et a été donnée par les équipes de coordination de l’enquête (ONN.
SNUT et PNSAN) au niveau du chef lieu du District d’Andilamena. Le Chef du SSDPFPS d’Andilamena et le
responsable Nutrition ont assisté à cette formation.

Cette journée de théorie a été renforcée par une séance de pratique des mesures anthropométriques au niveau du
CSB II d’Andilamena. L’après-midi de la deuxième journée a été consacré au test de standardisation des mesures à
l’issue de laquelle 10 mesureurs ont été retenus pour réaliser l’enquête.

La pré enquête n’a pas pu être réalisée pour cette région par faute de temps car la durée impartie pour la collecte (8j)
s’est avéré insuffisante après organisation du calendrier de collecte à partir des données collectées sur place (il a
fallu 9j) et les équipes ont du partir des le 3 eme jour pour rejoindre leurs grappes.

Calendrier des événements locaux (pour la détermination de l’age des enfants de 6 a 59 mois):

Mois 2003 2004 2005 2006 2007


Janvier Festivités du nouvel an, repiquage du riz
Février Cyclone Période des inondations et début de la période de
Gafilo/Elita soudure
Mars Fête des femmes (8 Mars) et commémoration du 29 mars 1947
Avril Fin de la période de soudure et récolte du riz « vary aloha »
Mai Fête du travail et début de la récolte du riz « vary taona » et des arachides
Juin Fête nationale, examen national CEPE, vacances scolaires et début hiver
Juillet Grève des natifs Floraison des manguiers
d’Antsiranana
Aout Période des circoncisions Foire Torajofo
Septembre Période des retournement des morts et rentrée scolaire
Octobre 1ere exploitation Période sèche
du rubis « star »
Novembre Début de la saison des pluies, fête des morts
Décembre Noël, semis du riz et période des mangues mures

16
 Pour la Région Analanjirofo :

Cette formation théorique a duré une journée et a été donnée par les équipes de coordination de l’enquête (ONN.
SNUT et PNSAN) avec l’UNICEF et le RT de l’ONN pour la Région Analanjirofo au niveau du chef lieu du District de
Fenerive Est.

La deuxième journée a été consacrée au test de standardisation des mesures à l’issue de laquelle 10 mesureurs ont
été retenus pour réaliser l’enquête et au remplissage des questionnaires.

La pré enquête n’a pas pu être réalisée pour cette région par faute de temps car le trajet Tamatave-Fenerive Est a
nécessitée plus d’une journée .

Calendrier des événements locaux (pour la détermination de l’age des enfants de 6 a 59 mois):

Mois 2003 2004 2005 2006 2007


Janvier Festivités du nouvel an, récolte de riz « aloha »
Février Grandes Semis « vary Cyclone Indlala
inondation tenantaona »sy
« vary an-
tanety »
Mars Alerte tsunami Fête des femmes et commémoration
29 Mars
Avril Pâques et récolte des patates douces
Mai Fête du travail, ascension et récolte « vary an-tanety »
Juin Fête nationale, vacances début vacances scolaires et récolte du manioc et du
riz « tenan-taona »
Juillet Lancement « sur Période des circoncisions, récolte Formation Chef
eau » PSI vanille, café FKT Iavoloha
Août Assomption (15 Août) et 2eme Baisse marquée
récolte des patates douces du prix de la
vanille
Septembre Rentrée scolaire et plantation manioc Festival Iribeana) Députation
Octobre Défrichage, semis « vary aloha » Tele Food
Novembre Fête des morts, récolte girofle et Prix du letchi en Prix du letchi en
festival « jerijery » a Vavatenina hausse baisse
Décembre Noël Election
présidentielle

3.5. Collecte, saisie et analyse des données

 Pour la Région Alaotra Mangoro :

La collecte des données s’est déroulée du 4 au 12 Juin 2008. 75% des données ont pu être saisies à la fin de chaque
journée. Aucune grappe n’a nécessité une correction sur terrain.
L’analyse des données a été réalisée à l’aide du logiciel ENA version décembre 2007. Pour certaines analyses
complémentaires (taux de couverture en Vit À, en vaccin anti-rougeoleuse et BCG, la morbidité au cours des 15
derniers jours) le logiciel SPSS (version 12) a été utilisé et les questionnaires HFIAS ont été analysés sur Excel.
17
 Pour la Région Analanjirofo :

La collecte des données s’est déroulée du 18 au 25 Juin 2008. La majorité des grappes (90%) a pu être saisie au jour
le jour puisque 95% des grappes ont été accessibles en voiture malgré l’état des routes en cette saison de pluie.

Pour l’analyse des données nutritionnelles, elle a été réalisée à l’aide du logiciel ENA version Mai 2008. Pour les
analyses complémentaires le logiciel SPSS (version 12) a été utilisé et l’analyse des questionnaires HFIAS n’a
nécessité que le logiciel Excel.

3.6. Les indicateurs utilisés

3.6.1. Techniques de mesure


Date de naissance/âge: La date de naissance avait été relevée à partir d’un document au nom de l’enfant ou bien elle
avait été donnée par la mère ou la personne qui s’occupe de l’enfant. Cependant, lorsque la date de naissance est
inconnue, l’enquêteur a essayé de l’estimer avec l’aide du parent ou du moins estimer l’âge en mois à l’aide d’un
calendrier des événements locaux.

Poids: Les enfants avaient été pesés à l’aide d’une balance de type Salter d’une capacité de 25 kg et graduée au 100
grammes près. Chaque jour ou avant le début des mesures dans chaque village, les balances avaient été vérifiées
grâce à un poids de référence afin de garantir leur bon fonctionnement.

Taille: La taille a été mesurée à l’aide d’une toise graduée à 0,1 cm près chez tous enfants sauf les handicapés. Les
enfants âgés de 2 ans et plus avaient été mesurés debout. La tête, les épaules, les fesses et les talons touchant la
toise. L’enfant regardant droit devant lui et les genoux maintenus droits. Quant aux enfants âgés de moins de 2 ans,
ils avaient été mesurés couchés. L’enfant est placé au milieu de la toise, le corps tendu en maintenant les épaules et
les genoux contre le bois. Les talons touchant le curseur.

Oedèmes bilatéraux : Une pression avec le pouce pendant 3 secondes (compter 1-0-2-1, 1-0-2-2, 1-0-2-3) a été
appliquée sur le dos des deux pieds en même temps. Si un godet persiste sur les 2 pieds, l’enfant présente des
oedèmes de malnutrition. Si l’enfant présente un oedème sur un seul pied, il n’a pas été enregistré comme ayant des
oedèmes bilatéraux.

3.6.2. Mesures anthropométriques et Indices nutritionnels


Le poids pour la taille (P/T) est utilisé pour évaluer l’état d’amaigrissement, qui dans les urgences est principalement
le résultat d’un manque d’accès à une alimentation suffisante et équilibrée. L’organisme est alors contraint de
consommer ses propres réserves (muscles et tissu adipeux) pour satisfaire à ces besoins en énergie et en nutriments.
Une maigreur excessive s’appelle l’émaciation ou « la malnutrition aiguë ». Le poids pour la taille reflète le présent
nutritionnel de l’enfant ; c’est l’indice de choix dans les situations d’urgence.
Le périmètre brachial (PB) est un très bon indicateur de l’amaigrissement. Il mesure directement les tissus de réserve,
muscles et graisse sous cutanée, au niveau du bras et toute variation du PB reflète exclusivement la variation de ces
deux tissus. Il n’existe pas de seuils acceptés universellement pour estimer la prévalence de la malnutrition avec le
PB mais il permet d’identifier individuellement les enfants à risque de mortalité.

Le poids pour l’âge (P/A) est un indice qui reflète soit l’émaciation, soit le retard de croissance, ou une combinaison
des deux. En moyenne, 80% de la variation dans le poids pour âge est relatif au retard de croissance et 20% à
l’émaciation. Ce n’est pas un bon indicateur d’un stress nutritionnel récent de la population. Il est principalement utilisé
au niveau de la communauté pour suivre la croissance individuelle des enfants longitudinalement.

18
La taille pour l’âge (T/A) est utilisée pour évaluer la croissance staturale. Un enfant ayant une taille très insuffisante
pour un âge donné souffre d’un retard de croissance ou nanisme nutritionnel, encore appelé « malnutrition
chronique ». Le retard de croissance est un long processus qui reflète le passé nutritionnel de l’enfant mais il n’est pas
irréversible pour autant que les conditions de rattrapage de la croissance soient remplies. Les individus accusant un
retard de croissance possèdent, à quelques détails prés, les caractéristiques d’un sujet normal de même taille, et ne
sont généralement pas considérés comme une urgence nutritionnelle. Ils ne sont donc pas ciblés par l’aide
humanitaire.

Les oedèmes nutritionnels : La présence d’oedèmes représente un facteur confondant et tout enfant présentant des
oedèmes nutritionnels doit être considéré comme souffrant de malnutrition aiguë sévère quel que soit son poids pour
la taille. Les oedèmes représentent une accumulation de liquides et augmentent donc le poids corporel, aussi le poids
pour la taille n’est pas calculé pour les enfants présentant une malnutrition oedémateuse.

3.6.3. Indicateurs nutritionnels


La classification des différentes formes de la malnutrition aiguë est présentée dans les tableaux ci-dessous.
Malnutrition aigue

Tableau 3 : Classification de la malnutrition aiguë définie par le P/T et les oedèmes


Classification P/T exprimé en z-scores P/T exprimé en % de la médiane
Malnutrition Aiguë Globale (MAG) P/T < -2 z-scores et/ou œdèmes P/T < 80% et/ou oedèmes
Malnutrition Aiguë Modérée (MAM) -3 z-scores =< P/T < -2 z-scores 70% <= P/T < 80%
Malnutrition Aiguë Sévère (MAS) P/T <-3 z-scores et/ou œdèmes P/T < 70% et/ou œdèmes

Tableau 4 : Valeurs seuil pour le PB


Valeurs de PB Classification
PB < 11,0 cm Malnutrition sévère
11,0 cm =< PB < 12,5 cm Malnutrition modérée
PB >= 12,5 cm Pas de malnutrition

Insuffisance pondérale:

Tableau 5 : Classification de l’insuffisance pondérale définie par le P/A


Classification P/T exprimé en z-scores
Insuffisance Pondérale Globale
P/A< -2 z-scores
(IPG)
Insuffisance Pondérale Modérée
-3 z-scores =< P/A < -2 z-scores
(IPM)
Insuffisance Pondérale Sévère
P/A <-3 z-scores et/ou œdèmes
(IPS)
Malnutrition chronique (retard de croissance) :
Tableau 6 : Classification de la malnutrition chronique définie par le T/A
Classification P/T exprimé en z-scores
Retard de croissance Globale
T/A< -2 z-scores
(RTG)
Retard de croissance Modérée
-3 z-scores =< T/A < -2 z-scores
(RTM)
Retard de croissance Sévère
T/A <-3 z-scores et/ou œdèmes
(RTS)

19
3.6.4. Indicateurs pour la mortalité

Les deux indicateurs utilisés pour le volet mortalité de cette enquête sont : le Taux de mortalité brute (TMB) pour toute
la population enquêtée et le Taux de mortalité rétrospective chez les moins de 5 ans (TME). Le logiciel Nutrisurvey
permet de calculer automatiquement ces 2 taux. Les formules utilisées sont définis comme suit :

TMB = Nombre total de décès au cours de la période de rappel = Décès/10000 personnes/jour


(Population totale mi-période/10000) x période rappel

TME = Nombre total de décès chez les enfants de 0-59 mois = Décès/10000 personnes/jour
(Population enfants mi-période/10000) x période rappel

3.7. Contrôle de la qualité des enquêtes

3.7.1. Contrôle de qualité des échantillons

La distribution démographique des échantillons permet de déterminer si ces derniers sont biaisés en terme d’âge et
de sexe, et s’ils sont représentatifs ou non de la population (6-59 mois) enquêtées. Dans les enquêtes nutritionnelles
les classes d’âge, 6-17 mois, 18-29 mois, 30-41 mois, 42-53 mois et 54-59 mois sont construites autour des âges entiers
afin de minimiser les biais dus aux déterminations approximatives et inexactes des âges en l’absence de date de
naissance précise. La distribution par âge des échantillons ne doit pas être significativement différente d’une
distribution typique pour les enfants dans les pays en voie de développement comme montré dans le tableau ci-
dessous.

Tableau 7 : Distribution démographique typique (OMS, 2000)


Groupe d’âge Proportion
6-17 mois 23,9%
18-29 mois 25,5%
30-41 mois 22,4%
42-53 mois 19,2%
54-59 mois 9,0%

Le cas échéant l’échantillon sera biaisé ce qui pourra résulter en une surestimation ou une sous-estimation de la
prévalence de la malnutrition. En effet, les enfants les plus jeunes (6-29 mois) sont en général plus touchés par la
malnutrition aiguë que les enfants plus âgés (30-59 mois). Aussi une sous représentation des groupes d’âge plus
jeunes peut conduire à une prévalence plus basse que dans la réalité alors qu’une sous représentation des groupes
plus âgés peut conduire à une prévalence plus élevée que dans la réalité.

De la même façon, la distribution par sexe des échantillons ne doit pas être significativement différent de celle
attendue pour les enfants de 6-59 mois dans les pays en voie de développement et le ratio garçons :filles doit être
compris entre 0.9 et 1.1. Les conséquences d’un biais de sélection dans le sexe dépendront du contexte à savoir si l’un des
sexes est plus enclin à être touchée par la malnutrition aiguë.

20
3.7.2. Contrôle de qualité des données anthropométriques

Le logiciel Nutrisurvey opère une série de contrôle standardisé afin d’évaluer la qualité des données
anthropométriques. D’une part, les biais potentiels des mesures sont évalués en analyse la fréquence d’apparition des
décimales finales des valeurs du poids et de la taille, les enfants devant être mesurés précisément au 100 g près pour
le poids et au mm près pour la taille. L’apparition systématique d’une décimale spécifique, le plus souvent il y a une
préférence vers les décimales 0 ou 5, indique un manque de précision et donc un manque de fiabilité pour les
estimations de la prévalence de la malnutrition.

D’autre part, les caractéristiques de la courbe de distribution du poids/taille de l’échantillon, l’écart type, le degré de
symétrie et le degré d’aplatissement, sont comparées à celles d’une distribution normale afin d’évaluer la fiabilité et de
la vraisemblance des mesures anthropométriques. Une enquête de qualité acceptable doit avoir un écart type de la
distribution P/T compris entre 0,8 et 1,2 z-scores alors que dans une enquête de très grande qualité, l'écart type est
compris entre 0,9 et 1,1 et se rapproche de la valeur idéale de 1. La forme de la courbe de distribution du poids/taille
est un autre indicateur de qualité des enquêtes, en particulier le degré de symétrie et d’aplatissement dont les valeurs
doivent être proche de la valeur 0 comme dans une distribution normale et comprises dans les limites acceptables de
-1 à +1. Une valeur positive pour la symétrie indique une longue queue sur la droite de la courbe alors qu’une valeur
négative indique une longue queue sur la gauche de la courbe. Une valeur positive pour l’aplatissement indique une
courbe relativement plate par rapport à une distribution normale alors qu’une valeur négative indique une courbe
relativement pointue par rapport à une distribution normale.

4- RESULTATS

4.1. Profil démographique de l’échantillon

 Région Alaotra Mangoro

Le tableau 8 montre qu’il n’y pas de biais dans la sélection de l’échantillon en terme de sexe : le ratio garçons/filles
qui est de 1 est compris entre les limites attendues de 0.9 à 1.1. Il y a, par contre, un léger biais dans la distribution
par âge de l’échantillon avec une surreprésentation des groupes d’âge les plus jeunes (6-29 mois) et une sous-
représentation des groupes plus âgés (42-59 mois).

Tableau 8 : Distribution de l’âge et du sexe de l’échantillon : Région Alaotra Mangoro


Garçons Filles Total Ratio
N % N % N % G/F
6-17 mois 129 49.2 133 50.8 262 32.3 1.0
18-29 mois 104 47.7 114 52.3 218 26.9 0.9
30-41 mois 78 50.3 77 49.7 155 19.1 1.0
42-53 mois 69 51.5 65 48.5 134 16.5 1.1
54-59 mois 18 42.9 24 57.1 42 5.2 0.8
Total 398 49.1 413 50.9 811 100.0 1.0

 Région Analanjirofo :

Le tableau montre qu’il n’y pas de biais dans la sélection de l’échantillon en terme de sexe : le ratio garçons/filles qui
est de 0.9 est compris entre les limites attendues de 0.9 à 1.1. Comme pour la Région Alaotra Mangoro, il y a toujours
un léger biais dans la distribution par âge de l’échantillon avec une surreprésentation des groupes d’âge les plus
jeunes (6-29 mois) et une sous-représentation des groupes plus âgés (42-59 mois).
21
Tableau 9 : Distribution de l’âge et du sexe de l’échantillon : Région Analanjirofo
Garçons Filles Total Ratio
N % N % N % G/F
6-17 mois 129 47.8 141 52.2 270 30.0 0.9
18-29 mois 118 48.0 128 52.0 246 27.3 0.9
30-41 mois 74 43.0 98 57.0 172 19.1 0.8
42-53 mois 87 51.5 82 48.5 169 18.8 1.1
54-59 mois 18 41.9 25 58.1 43 4.8 0.7
Total 426 47.3 474 52.7 900 100.0 0.9

4.2. Anthropométrie

4.2.1. Qualité des données anthropométriques

 Région Alaotra Mangoro

Les résultats du contrôle de qualité indiquent qu’il n’y a pas de préférence pour une décimale spécifique dans les
valeurs du poids et de la taille indiquant que les mesures ont été prises avec la précision nécessaire de 100 g pour le
poids et de 1 mm pour la taille. Il en est de même pour la détermination de l’âge des enfants, aucun biais n’a été
constaté vers les âges ronds.

D’autre part, l’écart type de la distribution du poids/taille en z-scores de 0.998 est comprise entre les limites
acceptables de 0.80 à 1.2 z-scores et on peut même dire que l’enquête est de bonne qualité puisque l’écart type est
proche de 1.

Par ailleurs, le degré de symétrie, dont la valeur est de 0.477 est proche de la valeur 0 comme dans une distribution
normale et donc comprise dans les limites acceptables de -1 à +1. Par contre, le degré d’aplatissement qui est de
1.331 n’est pas comprise entre les limites acceptables de -1 a +1 indiquant que la courbe est plus pointue qu’un
courbe de distribution normale.

Tableau 10 : Résultats du contrôle de qualité des données anthropométriques : Région Alaotra Mangoro
Décimales Décimales Ecart Type Symétrie Aplatissement
Poids Taille Courbe P/T Courbe P/T Courbe P/T
Aucun biais Aucun biais 0.998 0.477 1.331

 Région Analanjirofo :

Les résultats du contrôle de qualité indiquent qu’il n’y a pas de préférence pour une décimale spécifique dans les
valeurs du poids et de la taille indiquant que les mesures ont été prises avec la précision nécessaire de 100 g pour le
poids et de 1 mm pour la taille. Il en est de même pour la détermination de l’âge des enfants, aucun biais n’a été
constaté vers les âges ronds.

D’autre part, l’écart type de la distribution du poids/taille en z-scores de 1.024 est comprise entre les limites
acceptables de 0.80 à 1.2 z-scores et on peut même dire que cette enquête est de bonne qualité puisque l’écart type
est de 1.
22
Par ailleurs, le degré de symétrie, dont la valeur est de 0.347 est proche de la valeur 0 comme dans une distribution
normale et donc comprise dans les limites acceptables de -1 à +1. Par contre, le degré d’aplatissement qui est de
1.356 n’est pas comprise entre les limites acceptables de -1 a +1 indiquant que la courbe est plus pointue qu’un
courbe de distribution normale.

Tableau 11 : Résultats du contrôle de qualité des données anthropométriques : Région Analanjirofo


Décimales Décimales Ecart Type Symétrie Aplatissement
Poids Taille Courbe P/T Courbe P/T Courbe P/T
Aucun biais Aucun biais 1.024 0.347 1.356

4.2.2. Prévalence de la malnutrition aiguë en Z-scores

Tableau 12: Prévalence de la malnutrition aiguë en Z-scores et/ou oedèmes par sexe : Région Alaotra Mangoro
Total Garçons Filles
N = 799 N =394 N = 405
Prévalence de la malnutrition globale (59) 7.4% (34) 8.6% (25) 6.2%
(<-2 z-scores et/ou oedèmes) (IC 95% :5.6-9.7) (IC 95% :5.8-12.6) (IC 95% :3.9-9.7)
Prévalence de la malnutrition modérée (49) 6.1% (26) 6.6% (23) 5.7 %
(<-2 z-scores et >=-3 z-scores) (IC 95% :4.7-8.0) (IC 95% :4.5-9.5) (IC 95% :3.5-9.0)
Prévalence de la malnutrition sévère (10)1.3 % (8) 2.0% (2) 0.5%
(<-3 z-scores et/ou oedèmes) (IC 95%:0.7-2.3) (IC 95%:1.0-4.1) (IC 95%:0.1- 2.1)

Tableau 13: Prévalence de la malnutrition aiguë en Z-scores et/ou oedèmes par sexe : Région Analanjirofo
Total Garçons Filles
N = 891 N = 423 N = 468
Prévalence de la malnutrition globale (104) 11.7% (44) 10.4% (60) 12.8 %
(<-2 z-scores et/ou oedèmes) (IC 95% :9.1-14.3) (IC 95% 6.7:-14.1) (IC 95% :9.1- 16.6)
Prévalence de la malnutrition modérée (82) 9.2 % (35) 8.3% (47) 10.0%
(<-2 z-scores et >=-3 z-scores) (IC 95% :7.0- 11.4) (IC 95% :5.0- 11.6) (IC 95% 7.0:-13.1)
Prévalence de la malnutrition sévère (22) 2.5 % (9) 2.1% (13) 2.8%
(<-3 z-scores et/ou oedèmes) (IC 95%:1.0- 3.9) (IC 95%:0.7- 3.5) (IC 95%:0.6- 4.9)

Tableau 14 : Prévalence de la malnutrition aiguë en Z-scores et/ou oedèmes par âge : Région Alaotra Mangoro
Emaciation sévère Emaciation modérée Normal
Oedèmes
(<-3 z-scores) (>= -3 et <-2 z-scores) (> = -2 z-scores)
Age Total
N % N % N % N %
(mois) N
6-17 253 1 0.4 6 2.4 246 97.2 0 0.0
18-29 216 5 2.3 26 12.0 185 85.6 0 0.0
30-41 155 3 1.9 9 5.8 143 92.3 0 0.0

23
42-53 133 1 0.8 4 3.0 128 96.2 0 0.0
54-59 42 0 0.0 4 9.5 38 90.5 0 0.0
Total 799 10 1.3 49 6.1 740 92.6 0 0.0

Tableau 15 : Prévalence de la malnutrition aiguë en Z-scores et/ou oedèmes par âge : Région Analanjirofo
Emaciation sévère Emaciation modérée Normal
Oedèmes
(<-3 z-scores) (>= -3 et <-2 z-scores) (> = -2 z-scores)
Age Total
N % N % N % N %
(mois) N
6-17 270 3 1.1 20 7.4 247 91.5 0 0.0
18-29 246 8 3.3 34 13.8 204 82.9 0 0.0
30-41 172 9 5.2 18 10.5 145 84.3 0 0.0
42-53 169 2 1.2 9 5.3 158 93.5 0 0.0
54-59 43 1 2.3 1 2.3 41 95.3 0 0.0
Total 900 23 2.6 82 9.1 795 88.3 0 0.0

Aucun cas d’oedemes n’a été rencontré dans les 2 Régions.

Tableau16: Distribution de la malnutrition aiguë en Z-scores et/ou oedèmes : Région Alaotra Mangoro
<-2 z-scores >=-2 z-scores

Marasme kwashiorkor Kwashiorkor


Oedèmes présents
(0) 0.0% (0) 0.0 %
Marasme Normal
Oedèmes absents
(11) 1.4% (797) 98.6 %
Tableau17: Distribution de la malnutrition aiguë en Z-scores et/ou oedèmes : Région Analanjirofo
<-2 z-scores >=-2 z-scores

Marasme kwashiorkor Kwashiorkor


Oedèmes présents
(0) 0.0% (0) 0.0%
Marasme Normal
Oedèmes absents (23) 2.6% (877) 97.4%

4.2.3. Prévalence de la malnutrition aiguë en % de la médiane

Tableau 18 : Prévalence de la malnutrition aiguë en % de la médiane et/ou oedèmes : Région Alaotra Mangoro
Total
N = 808
Prévalence de la malnutrition globale (34) 4.2%
(< 80% médiane et/ou oedèmes) (IC 95% :2.8-6.3)
Prévalence de la malnutrition modérée (30) 3.7%

24
(>= 70% et <80% médiane) (IC 95% :2.4 - 5.7)
Prévalence de la malnutrition sévère (4) 0.5%
(< 70% médiane et/ou oedèmes) (IC 95% :0.2-1.3)

Tableau 19 : Prévalence de la malnutrition aiguë en % de la médiane et/ou oedèmes : Région Analanjirofo


Total
N = 900
Prévalence de la malnutrition globale (65) 7.2 %
(< 80% médiane et/ou oedèmes) (IC 95% :4.7- 9.7)
Prévalence de la malnutrition modérée (58) 6.4%
(>= 70% et <80% médiane) (IC 95% :3.9- 9.0)
Prévalence de la malnutrition sévère (7) 0.8%
(< 70% médiane et/ou oedèmes) (IC 95% 0.2:- 1.3)

Tableau 20 : Prévalence de la malnutrition aiguë en % de la médiane et/ou oedèmes par âge :


Région Alaotra Mangoro
Emaciation sévère Emaciation modérée Normal
Oedèmes
(<- 70% médiane) (>= 70% et <80%) (> = 80% médiane)
Age Total
N % N % N % N %
(mois) N
6-17 253 0 0.0 4 1.6 256 101.2 0 0.0
18-29 216 1 0.5 19 8.8 198 91.7 0 0.0
30-41 155 3 1.9 2 1.3 150 96.8 0 0.0
42-53 133 0 0.0 4 3.0 129 97.0 0 0.0
54-59 42 0 0.0 1 2.4 41 97.6 0 0.0
Total 799 4 0.5 30 3.8 774 96.9 0 0.0

Tableau 21 : Prévalence de la malnutrition aiguë en % de la médiane et/ou oedèmes par âge :


Région Analanjirofo
Emaciation sévère Emaciation modérée Normal
Oedèmes
(<- 70% médiane) (>= 70% et <80%) (> = 80% médiane)
Age Total
N % N % N % N %
(mois) N
6-17 270 0 0.0 15 5.6 255 94.4 0 0.0
18-29 246 1 0.4 21 8.5 224 91.1 0 0.0
30-41 172 5 2.9 14 8.1 153 89.0 0 0.0
42-53 169 0 0.0 7 4.1 162 95.9 0 0.0
54-59 43 1 2.3 1 2.3 41 95.3 0 0.0
Total 900 7 0.8 58 6.4 835 92.8 0 0.0

25
4.2.4. Prévalence de la malnutrition aiguë évaluée par le PB

Tableau 20 : Prévalence de la malnutrition aiguë évaluée par le PB : Région Alaotra Mangoro


N %
Prévalence de l’émaciation
48 5.9%
(PB < 125 mm)
Prévalence de l’émaciation modérée
46 5.6%
(110 mm =< PB < 125 mm)
Prévalence de l’émaciation sévère
2 0.2%
(110 mm < PB)

Tableau 21 : Prévalence de la malnutrition aiguë évaluée par le PB : Région Analanjirofo


N %
Prévalence de l’émaciation
75 8.3%
(PB < 125 mm)
Prévalence de l’émaciation modérée
71 7.9%
(110 mm =< PB < 125 mm)
Prévalence de l’émaciation sévère
4 0.5%
(110 mm < PB)

4.2.5. Prévalence de l’insuffisance pondérale en Z-scores

Tableau 22: Prévalence de l’insuffisance pondérale en Z-scores par sexe : Région Alaotra Mangoro
Total Garçons Filles
N = 807 N =396 N = 411
Prévalence de l’insuffisance pondérale (326) 40.4% (175) 44.2% (151) 36.7%
globale (IC 95% :35.7-45.3) (IC 95% :39.1-49.4) (IC 95% :30.8-43.1)
(<-2 z-scores)
Prévalence de l’insuffisance pondérale (247) 30.6% (133) 33.6% (114) 27.7 %
modérée (IC 95% :27.4-34.0) (IC 95% :30.3-37.0) (IC 95% :22.9-33.1)
(<-2 z-scores et >=-3 z-scores)
Prévalence de l’insuffisance pondérale (79)9.8 % (42) 10.6% (37) 9.0%
sévère (IC 95%:7.3-13.0) (IC 95%:7.2-15.3) (IC 95%:6.4- 12.5)
(<-3 z-scores)

26
Tableau 23: Prévalence de l’insuffisance pondérale en Z-scores par sexe : Région Analanjirofo
Total Garçons Filles
N = 892 N = 421 N = 471
Prévalence de l’insuffisance pondérale (430) 48.2 % (211) 50.1% (219) 46.5 %
globale (IC 95% :43.6 – (IC 95% :44.3 – (IC 95% :40.3 –
(<-2 z-scores) 52.8) 55.9) 52.8)
Prévalence de l’insuffisance pondérale (310) 34.8% (156) 37.1% (154) 32.7%
modérée (IC 95% : 31.8- (IC 95% :32.0- (IC 95% : 28.0-
(<-2 z-scores et >=-3 z-scores) 37.9) 42.4) 37.7)
Prévalence de l’insuffisance pondérale (120) 13.5% (55) 13.1 % (65) 13.8%
sévère (IC 95%: 10.9- (IC 95%: 9.5-17.7) (IC 95%:10.6-17.8 )
(<-3 z-scores) 16.5)

Tableau 24 : Prévalence de la malnutrition aiguë en Z-scores et/ou oedèmes par âge : Région Alaotra Mangoro
Insuffisance Insuffisance Normal
pondérale sévère pondérale modérée (> = -2 z-scores) Oedèmes
(<-3 z-scores) (>= -3 et <-2 z-scores)
Age Total
N % N % N % N %
(mois) N
6-17 258 25 9.7 65 25.2 168 65.1 0 0.0
18-29 218 33 15.1 74 33.9 111 50.9 0 0.0
30-41 155 10 6.5 52 33.5 93 60.0 0 0.0
42-53 134 4 3.0 43 32.1 87 64.9 0 0.0
54-59 42 7 16.7 13 31.0 22 52.4 0 0.0
Total 807 79 9.8 247 30.6 481 59.6 0 0.0

Tableau 25 : Prévalence de la malnutrition aiguë en Z-scores et/ou oedèmes par âge : Région Analanjirofo
Insuffisance Insuffisance Normal
pondérale sévère pondérale modérée (> = -2 z-scores) Oedèmes
(<-3 z-scores) (>= -3 et <-2 z-scores)
Age Total
N % N % N % N %
(mois) N
6-17 266 28 10.5 85 32.0 153 57.5 0 0.0
18-29 243 42 17.3 84 34.6 117 48.1 0 0.0
30-41 171 31 18.1 58 33.9 82 48.0 0 0.0
42-53 169 11 6.5 70 41.4 88 52.1 0 0.0
54-59 43 8 18.6 13 30.2 22 51.2 0 0.0
Total 892 120 13.5 310 34.8 462 51.8 0 0.0

27
4.2.6 Prévalence du retard de croissance en Z-scores

Tableau 26: Prévalence du retard de croissance en Z-scores par sexe : Région Alaotra Mangoro
Total Garçons Filles
N = 797 N =391 N = 406
Prévalence du retard de croissance (347) 43.5% (183) 46.8% (164) 40.4%
globale (IC 95% :37.8-49.5) (IC 95% :40.7-53.0) (IC 95% :33.5-47.7)
(<-2 z-scores)
Prévalence du retard de croissance (231) 29.0% (127) 32.5% (104) 25.6 %
modérée (IC 95% :24.9-33.5) (IC 95% :27.5-37.9) (IC 95% :20.0-32.1)
(<-2 z-scores et >=-3 z-scores)
Prévalence du retard de croissance sévère (116) 14.6 % (56) 14.3% (60) 14.8%
(<-3 z-scores) (IC 95%:11.1-18.9) (IC 95%:9.8-20.5) (IC 95%:10.9- 19.8)

Tableau 27: Prévalence du retard de croissance en Z-scores par sexe : Région Analanjirofo
Total Garçons Filles
N = 891 N = 422 N = 469
Prévalence du retard de croissance (403) 45.2% (202) 47.9% (201) 42.9%
globale (IC 95% : 38.9- (IC 95% : 40.7- (IC 95% :36.0-50.0)
(<-2 z-scores) 51.8) 55.2)
Prévalence du retard de croissance (258) 29.0% (126) 29.9 % (132) 28.1 %
modérée (IC 95% :24.8-33.6) (IC 95% :23.9-36.6) (IC 95% :23.7-33.0)
(<-2 z-scores et >=-3 z-scores)
Prévalence du retard de croissance sévère (145) 16.3% (76) 18.0% (69) 14.7%
(<-3 z-scores) (IC 95%:12.8-20.5) (IC 95%:13.7-23.3) (IC 95%:10.6-20.0 )
Tableau 28 : Prévalence du retard de croissance en Z-scores et/ou oedèmes par âge : Région Alaotra Mangoro
Retard de Retard de croissance Normal
croissance sévère modérée (> = -2 z-scores)
(<-3 z-scores) (>= -3 et <-2 z-scores)
Age Total
N % N % N %
(mois) N
6-17 257 37 14.4 80 31.1 140 54.5
18-29 214 35 16.4 63 29.4 116 54.2
30-41 152 26 17.1 34 22.4 92 60.5
42-53 132 10 7.6 37 28.0 85 64.4
54-59 42 8 19.0 17 40.5 17 40.5
Total 797 116 14.6 231 29.0 450 56.5

28
Tableau 29 : Prévalence du retard de croissance en Z-scores et/ou oedèmes par âge : Région Analanjirofo
Retard de Retard de croissance Normal
croissance sévère modérée (> = -2 z-scores)
(<-3 z-scores) (>= -3 et <-2 z-scores)
Age Total
N % N % N %
(mois) N
6-17 265 31 11.7 87 32.8 147 55.5
18-29 244 50 20.5 62 25.4 132 54.1
30-41 171 26 15.2 49 28.7 96 56.1
42-53 168 26 15.5 48 28.6 94 56.0
54-59 43 12 27.9 12 27.9 19 44.2
Total 891 145 16.3 258 29.0 488 54.8

4.3. Mortalité

Tableau 30 : Taux de mortalité brute et taux de mortalité chez les enfants : Région Alaotra Mangoro
Taux de mortalité brute Taux de mortalité (0-59 mois)

0.13/10000/j 0.0/10000/j
(IC 95% :0.06 – 0.30) (IC 95% :0.0-0.0)

Tableau 31 : Taux de mortalité brute et taux de mortalité chez les enfants : Région Analanjirofo
Taux de mortalité brute Taux de mortalité (0-59 mois)

0.21/10000/j 0.22/10000/j
(IC 95% :0.05 – 0.37) (IC 95% :0.04- 0.48)
4.4. Autres résultats

4.4.1. Morbidité rétrospective

Tableau 32 : Morbidité chez les 6-59 mois : Région Alaotra Mangoro


N %
Morbidité totale 330 40.7%
Maladies/Symptômes
Diarrhée 40 12.1%
Toux 194 58.2%
Fièvre 126 64.9%
Paludisme confirmé 5 4.0%
Rougeole 0 0%
Autres 72 21.8%

29
Tableau 33 : Morbidité chez les 6-59 mois : Région Analanjirofo
N %
Morbidité totale 479 53.3%
Maladies/Symptômes
Diarrhée 47 9.8%
Toux 280 58.5%
Fièvre 230 48%
Paludisme confirmé 4 0.8%
Rougeole 0 0.0%
Autres 84 17.5%

4.4.2. Couverture vaccinale et de la supplémentation en vitamine A

Tableau 34 : Couverture de la vaccination BCG et rougeole et de la vitamine A : Région Alaotra Mangoro


BCG (6-59 mois) Rougeole (9-59 mois) Vitamine A (6-59 mois)
N = 811 N = 736 N = 811
(795) 98%% (662) 89.9% (762) 93.9%
Oui

Tableau 35 : Couverture de la vaccination BCG et rougeole et de la vitamine A : Région Analanjirofo


BCG (6-59 mois) Rougeole (9-59 mois) Vitamine A (6-59 mois)
N = 900 N = 836 N = 900
(873) 97 % (743) 88.9% (808) 89.8%
Oui

4.5. Profil de la sécurité alimentaire

4.5.1. Région Alaotra Mangoro

 Caractéristiques agro-écologiques

Les 2 districts (Andilamena et Amparafaravola) ont les mêmes caractéristiques agro-écologiques et les populations
partagent les mêmes moyens d’existence.

 Au point de vue agriculture :


- la majorité (85%) de la population est constituée d’agriculteurs ;
- La principale culture vivrière est le riz et en même temps une culture de rente. Toutefois, les arachides
sont aussi cultivées mais en faible quantité. La principale source de revenu de la population provient
de la vente du riz car cette région est la plus grande productrice de riz du pays et le riz est écoulé au
niveau national.
- La culture de manioc et de patate douce sont aussi pratiquée mais par une faible proportion de la
population (10%) car elle n’est pas rentable puisque le cycle de production de ces cultures est longue
(2 ans pour le manioc et 1 an pour les patates douces) et le sol n’est pas adapté pour ces cultures.

30
 L’élevage de bovins/ovins est aussi pratiqué par 25% de la population mais pas en grand nombre ; les
familles de situation économique moyenne possèdent au maximum 20 têtes de zébus. Mais il est important
de signaler que l’élevage des volailles surtout les oies constitue une grande source de revenus pour plus de
la moiti de la population

 Pour le District d’Andilamena, les sources d’eau potable sont les puits pour la population en zone « urbaine »
et les rivières pour ceux qui vivent en zone « rurale ». Mais pour le District d’Amparafaravola, la majorité des
Fokontany visités sont desservis par des pompes publiques de la JIRAMA. En outre, l’électricité fonctionne
de 6h a 23h pour Andilamena et 24h pour Amparafaravola.

 Au point de vue santé :

Les 5 maladies prédominantes au cours du premier trimestre sont :


Pathologies 1er trimestre 2007 1er Trimestre 2008
IRA 1160 1139
Paludisme simple 1062 580
Maladies diarrhéiques 733 456
Affections cutanées 395 408
Affections digestives 301 329

 Autres sources de revenus :


Pour le District d’Andilamena, une des principales sources de revenus non négligeables est l’exploitation des
mines de pierres précieuses (rubis et saphir) dans les carrières et la vente aux opérateurs économiques. Mais
cette source de revenus est devenue un fléau pour certains car elle a favorisé la prostitution et l’apparition des
IST et a occasionné une augmentation des prix des PPN.
Au niveau de la commune de Miarinarivo (commune a 150Km du chef lieu, limitrophe du District de Mampikony),
l’exploitation de l’or est une grande source de revenus mais aussi d’insécurité.

Calendrier saisonnier

J F M A M J J A S O N D
Riz
Riz irrigué
Riz pluvial (an-tanety)
Arachides
Mais
Manioc
Arachides
Taro
Période de soudure

Semis

Récolte

31
4.5.2. Région Analanjirofo

 Caractéristiques agro-écologiques

Les 2 districts (Fenerive Est et Vavatenina) ont les mêmes caractéristiques agro-écologiques et la population est en
majorité agriculteurs.

 Mais cette agriculture est basée sur la culture de rente comme la vanille, le girofle et les letchis et la culture
de riz est pratiquée seulement par 50% de la population et les surfaces cultivables sont insuffisantes. Or ces
cultures de rente ne rapportent plus puisque leurs prix ont connu une grande baisse au cours des 5 dernières
années.

 L’élevage n’est pas une activité pratiquée couramment par contre la pêche constitue une principale activité
et rentable pour les populations riveraines et vivant au bord de la mer.

 Les moyens de subsistance de la population sont alors basés sur le commerce de fruits (bananes, fruits a
pain), de feuilles vertes, des produits de la pêche et de l’artisanat. Le tourisme occupe une place non
négligeable.

 Au point de vue santé :

Les 5 maladies prédominantes au cours du mois de Janvier à Mai sont :

Pathologies Janvier à Mai 2007 Janvier à Mai 2008


IRA 2353 1663
IST/SIDA 1170 5580
Paludisme 1657 1470
Maladies diarrhéiques 636 1804
Affections digestives 1492 2749

 Les sources d’eau potables sont constituées pour presque tous les Fokontany visités des eaux de rivières, les
quelques puits rencontrés ne sont pas protégés mais les chefs lieu de District ont accès à l’eau de la JIRAMA.

Calendrier saisonnier

J F M A M J J A S O N D
Riz
Riz irrigué « vary aloha »
Riz irrigue « vary
tenantaona »
Riz pluvial (an-tanety)
Patates douces
Manioc
vanille
café
Girofle
Période de soudure

32
Récolte
Semis

4.5.3. Discussions de groupe

 Pour la Région Alaotra Mangoro :

2 discussions de groupe ont été menées :


 1 dans une commune enclavée (50 Km de marche à pied) commune de Bemaitso
 1 au niveau du chef lieu de district d’Andilamena

Les résultats sont les suivants :

1) Les principales cultures pratiquées dans les 2 districts sont le riz, le manioc, le mais, les haricots, les arachides,
la canne à sucre et les taros.
Les dernières récoltes pour chaque culture ont eu lieu :
 Riz : au cours de ce mois de Juin
 Manioc : Janvier 2008
 mais : Avril 2008
 haricots : Mai 2008
 Arachides : au cours de ce mois de Juin
 Canne à sucre : au cours de ce mois de Juin
 Taro : au cours de ce mois de Juin

2) En général :
 90% des ménages ont pu bénéficier de la récolte du riz
 95% des ménages pour le manioc
 50% pour la mais
 100% pour les haricots
 20% pour les arachides
 70% pour la canne à sucre
 20% pour le taro

5) Pour toutes les cultures, la récolte a été nettement moins bonne que l’année dernière. Ceci est du aux
inondations apportées par le cyclone Ivan qui ont ensablées les rizières situées dans les bas fonds et les
champs (pour le manioc, les arachides et les haricots) et par les vents amenés par ce cyclone qui ont
déraciné le mais. Toutefois, pour la canne a sucre, la récolte a été identique aux années précédentes.

6) Les prochaines récoltes attendues seront :


 Riz : juillet 2008 (récolte tardive pour le riz qui a été tardivement repiqué)
 Manioc : Juillet 2008 (2eme récolte)
 Taro : Juillet 2008

7) Jusqu'à maintenant, les pluies sont suffisantes pour ces prochaines récoltes.

8) Actuellement, ce sont les légumes (feuilles vertes et les tomates) qui ont été plantées ;pour les autres cultures
la saison culturale est terminée.

33
9) Au niveau du chef lieu du district, seulement 50% des ménages ont pu planter les légumes. Ce genre de
culture n’est pas pratiqué dans les communes difficiles d’accès du fait du problème d’écoulement des produits
ultérieurement.

10) Les prévisions pour ces cultures sont bonnes, meilleures que les années antérieures normales.

11) La période de soudure risque d’être précoce car elle pourrait commencer vers le mois de Novembre au lieu
du 1er trimestre du fait de l’insuffisance production du riz qui devrait durer 5 mois pour les années normales
mais au cours de cette année, les stocks de chaque ménage risquent d’être épuisés au bout de 2 mois.

12) Actuellement, la population est en pleine période d’abondance et leurs sources de revenus proviennent de la
vente de riz. Entre autres, le travail des champs (récolte de riz) pour la journée est très rentable actuellement
car une journée de travail est payée en riz (15 Kg de paddy).

13) Au niveau de chef lieu de district, il y a toujours un marché mais pour la zone difficile d’accès, le marché se
trouve au niveau du chef lieu de commune situé à plusieurs heures de marche (6 h).

14) Sur les marchés des grandes localités, le riz, le manioc, les haricots et les arachides sont disponibles en
grande quantité. Il en est de même pour les volailles (oies et poulets).

15) Pour le prix de ces produits :


 Le riz est a 5000 ariary/15Kg, ce qui est cher en cette période de début de récolte par rapport aux
années antérieures ;
 Le prix des autres produits reste identique aux années précédentes :
o Les arachides : 250 ariary/kapoaka
o Haricots : 500 Ariary/kapoaka
o Manioc : 500 Ariary le tas
o Oies : 8000 Ariary
o Poulets : 6000 Ariary

16) Les petits travaux journaliers exécutés par la population ne sont pas nombreux actuellement il n’y a que le
travail dans les champs de riz (coupe et transport) : 5000 Ar/15 Kg ;

 Pour la Région Analanjirofo :

2 discussions de groupe ont été menées dans chaque District : Fenerive Est et Vavatenina.

Les résultats sont les suivants :

1) Les principales cultures pratiquées dans les 2 districts sont le riz (riz irrigué et riz pluvial), le manioc, le girofle,
la vanille, le café, les letchis, le poivre, le mais et les patates douces.
Les dernières récoltes pour chaque culture ont eu lieu :
 Riz irrigué: Mai 2008
 Riz pluvial : Mars 2007
 Manioc : Août 2007
 Girofle : Novembre 2007
 Vanille : Juillet 2007
 Café : Juin 2007
34
 Letchis : Novembre 2007
 Poivre : Juin 2007
 Mais : Mars 2008
 Patates douces : octobre 2007

2) En général :
 90% des ménages ont pu bénéficier de la récolte du riz irrigué mais seulement 40% du riz pluvial
 60% des ménages pour le manioc
 30% pour le girofle
 20% pour la vanille
 30% pour le café
 90% pour les letchis
 30% pour le poivre
 40% pour la mais
 60% pour les patates douces.

3) Pour toutes les cultures, la récolte a été nettement moins bonne que l’année dernière. Les pertes sont de
l’ordre de 80% pour le riz irrigué et 100% pour le riz pluvial.
Pour le riz irrigué, cette situation est du aux inondations apportées par le cyclone Ivan qui ont ensablées les
rizières situées dans les bas fonds et pour le riz pluvial a la sécheresse qui a suivi cette période de passage du
cyclone (durant 2 mois aucune pluie n’est tombée).
Les champs de manioc ont aussi inondés et les racines ont été pourries. Pour les cultures de rente (girofle,
vanille, café, poivre) et pour le mais les vents violents amenés par ce cyclone ont déraciné les plants.

4) Les prochaines récoltes attendues seront :


 Manioc: août 2008 (mais récolte attendue très mauvaise)
 Girofle : Novembre 2008 (récolte attendue moyenne)
 Vanille : Juillet (récolte attendue très mauvaise)
 Café : Juin 2008
 Poivre : juin 2008
 Letchis : novembre 2008
 Patates douces : Octobre 2008

5) Jusqu'à maintenant, les pluies sont plus que suffisantes pour ces prochaines récoltes.

6) Actuellement, ce ne sont que les légumes (feuilles vertes surtout) qui ont été plantées ; pour les autres
cultures la saison culturale est terminée.

7) Dans les 2 Districts, seulement 50% des ménages ont pu planter les légumes car ce n’est pas une activité
très rentable.

8) Les prévisions pour ces cultures sont bonnes.

9) La période de soudure risque d’être précoce car elle pourrait commencer vers le mois d’Août au lieu du mois
d’Octobre du fait de l’insuffisance production du riz et des produits de rente. Mais pour la soudure du mois de
Février, elle sera moins dure si la prochaine récolte du mois de Janvier 2009 sera bonne.

10) Aucune migration anormale n’a été signalée ; Actuellement, la population se tourne vers la vente de charbon
de bois et de bois de chauffe pour subvenir à leurs besoins et a la vente des produits de la culture
35
maraîchère.

11) Au niveau des chefs lieu des 2 districts, il y a toujours un marché et les communes les plus éloignées ont des
petits marches hebdomadaires mais les prix de tous les produits sont élevés et on ne trouve pas tout et il faut
aller au niveau des chefs lieu pour s’approvisionner normalement et a moindre coût.

12) Sur les marchés des grandes localités on trouve surtout du riz (paddy et riz blanc), des légumineuses
(haricots, lentilles, doliques) et des arachides. Les volailles sont aussi vendues en grand nombre vue la
période de fête nationale.

13) Pour le prix de ces produits :

Produits Prix normal (années précédentes) Prix actuel


Riz (paddy) 7000Ar /vata (17 Kg) 9000 Ar/vata (17 Kg)
Riz blanc 250 Ar/Kapoaka 300 Ar/Kapoaka
Haricots 350 Ar/Kapaoka 400 Ar/Kapoaka
lentilles 200 Ar/Kapoaka 200 Ar /kapoaka
Arachides 400 Ar/Kapoaka 400Ar/Kapoaka
Poulets 7000 Ar/unité 12000 Ar/unité
Gisa 15000 Ar 22000Ar
Canards 4000Ar 5000Ar
Viande de boeuf 4000Ar/Kg 4000Ar/Kg
Viande de porc 5000 Ar/Kg 5000Ar/Kg

14) Les petits travaux journaliers exécutés par la population sont surtout des travaux de champs (défrichage,
repiquage de riz et aménagement des rizières), le prix d’une journée de travail est pareil aux années
normales : 1500 Ar la journée plus le repas.

4.5.4. Household Food Insecurity Access Score (HFIAS)

 Les « conditions » de l’insécurité alimentaire (Household Food Insecurity Access-related Conditions) :

Ces indicateurs donnent des informations spécifiques et désagrégées sur les comportements et les perceptions des
ménages dans le domaine de l’alimentation. Ils donnent le pourcentage de ménages qui ont répondu par l’affirmatif à
chaque question quelque soit la fréquence. Aussi, ils mesurent le pourcentage de ménages ayant vécu une certaine
événement quelque soit son degré de sévérité.

Tableau 36 : Comportements et perceptions des ménages : Région Alaotra Mangoro


Durant les 4 semaines précédant l’enquête Oui
Crainte (inquiétude, incertitude) de ne pas avoir assez
Q1 (572) 79.4%
à manger pour la famille
Incapacité de consommer le type d’aliments préféré à
Q2 (550) 76.4%
cause d’un manque de ressources
Consommation d’un nombre limite d’aliments différents
Q3 (501) 69.6%
à cause d’un manque de ressources
36
Consommation d’aliments non appréciés à cause d’un
Q4 (450) 62.5%
manque de ressources
Prise de repas de plus petite taille que d’habitude à
Q5 (450) 62.5%
cause d’un manque de ressources
Prise de moins de repas que d’habitude à cause d’un
Q6 (249) 34.6%
manque de ressources
Existence d’un moment où il n’y avait rien à manger
Q7 (130) 18.1%
dans la maison
Existence d’un moment où la famille ou un membre de
Q8 la famille s’est couché en ayant faim à cause du (35) 4.9%
manque de nourriture
Existence d’un moment où la famille ou un membre de
Q9 la famille a passé une journée et une nuit entière sans (35) 4.9%
manger par manque de nourriture

Tableau 37 : Comportements et perceptions des ménages : Région Analanjirofo


Durant les 4 semaines précédant l’enquête Oui
Crainte (inquiétude, incertitude) de ne pas avoir assez
Q1 (631) 84.1 %
à manger pour la famille
Incapacité de consommer le type d’aliments préféré à
Q2 (461) 61.5%
cause d’un manque de ressources
Consommation d’un nombre limite d’aliments différents
Q3 (553) 73.7%
à cause d’un manque de ressources
Consommation d’aliments non appréciés à cause d’un
Q4 (503) 67%
manque de ressources
Prise de repas de plus petite taille que d’habitude à
Q5 (596) 79.5%
cause d’un manque de ressources
Prise de moins de repas que d’habitude à cause d’un
Q6 (354) 47.2%
manque de ressources
Existence d’un moment où il n’y avait rien à manger
Q7 (139) 18.5%
dans la maison
Existence d’un moment où la famille ou un membre de
Q8 la famille s’est couché en ayant faim à cause du (82) 10.9%
manque de nourriture
Existence d’un moment où la famille ou un membre de
Q9 la famille a passé une journée et une nuit entière sans (81) 10.8%
manger par manque de nourriture

 Les « domaines » de l’insécurité alimentaire (Household Food Insecurity Access-related Domains) :

Ces indicateurs donnent une synthèse de l’information sur la prévalence des ménages ayant vécu une ou
plusieurs des conditions relatives à chaque domaine de l’HFIAS : inquiétude et incertitude, qualité insuffisante et
prise alimentaire insuffisante.

o Région Alaotra Mangoro


Inquiétude et incertitude (Q1) : 79.4%
Qualité insuffisante (Q2, Q3 & Q4) : 69.5%
Prise alimentaire insuffisante (Q5, Q6, Q7, Q8 & Q9) : 25%

37
o Région Analanjirofo
Inquiétude et incertitude (Q1) : 84.1%
Qualité insuffisante (Q2, Q3 & Q4) : 67.4%
Prise alimentaire insuffisante (Q5, Q6, Q7, Q8 & Q9) : 33.4%

 Le score de l’insécurité alimentaire (Household Food Insecurity Access Scale Score) :

Cet indicateur est une mesure du degré d’insécurité alimentaire des ménages dans les 30 jours précédant l’enquête.
Un score HFIAS est calculé pour chaque ménage en additionnant les codes obtenus pour chaque question. Le score
du ménage peut donc varier de 0 (réponse négative pour les 9 questions) à 27 (réponse « souvent » pour les 9
questions). Plus le score est élevé, plus l’insécurité alimentaire du ménage est grande. Les ménages ont été divisés
en 3 groupes en fonction du score obtenu et les résultats sont présentés dans le tableau ci-dessous.

Tableau 38 : Score d’insécurité alimentaire des ménages : Région Alaotra Mangoro


Score (N) %
HFIAS< 9 (445) 61.8%
9<HFIAS<18 (263) 36.5%
HFIAS>18 (12) 1.7%

Tableau 39 : Score d’insécurité alimentaire des ménages : Région Analanjirofo


Score (N) %
HFIAS< 9 (344) 45.8%
9<HFIAS<18 (378) 50.4%
HFIAS>18 (28) 3.7%

 La prévalence de l’insécurité alimentaire (Household Food Insecurity Access Prevalence ou HFIAP) :

Le HFIAP est un indicateur qui définit 4 catégories de sécurité alimentaire : normal, insécurité légère, insécurité
modérée, et insécurité sévère. Les ménages sont catégorisés comme à risque d’insécurité alimentaire grandissant
quand ils répondent affirmativement aux « conditions » les plus sévères et/ou ont vécu ces « conditions »
fréquemment. Un ménage en sécurité alimentaire n’a connu aucune de ces « conditions » ou a connu l’inquiétude
seulement rarement. Un ménage en insécurité alimentaire légère est inquiet de ne pas avoir à manger parfois ou
souvent, et/ou ne peux pas consommer ses aliments préférés, et/ou consomme un nombre limité d’aliments, et/ou
consomme des aliments non appréciés, seulement rarement. Mais il n’a pas vécu une seule des 3 conditions les plus
sévères (n’avoir rien à manger, se coucher en ayant faim et passer une journée et une nuit sans manger).Un ménage
en insécurité alimentaire modérée réduit la qualité de son régime plus fréquemment en consommant en consommant
un nombre limité d’aliments et des aliments non appréciés parfois ou souvent, et/ou a commencé à réduire la quantité
consommée (taille ou fréquence des repas) rarement ou parfois. Mais il n’a pas vécu une seule des 3 conditions les
plus sévères. Un ménage en insécurité alimentaire sévère réduit souvent la taille des repas et le nombre de repas
et/ou a vécu une des 3 conditions les plus sévères rarement à souvent. Le tableau ci-dessous illustre la catégorisation
utilisée.

Tableau 32 : Catégories d’insécurité alimentaire


Question Fréquence
Rarement Parfois Souvent
Q1
Q2

38
Q3
Q4
Q5
Q6
Q7
Q8
Q9

Sécurité alimentaire
Légère insécurité alimentaire
Insécurité alimentaire modérée
Insécurité alimentaire sévère

Tableau 33 : Prévalence des différents niveaux d’insécurité alimentaire : Région Alaotra Mangoro
n %
Sécurité alimentaire 45 6.3%
Légère insécurité alimentaire 71 9.9%
Insécurité alimentaire modérée 400 55.6%
Insécurité alimentaire sévère 204 28.3%

Tableau 34 : Prévalence des différents niveaux d’insécurité alimentaire : Région Analanjirofo


n %
Sécurité alimentaire 21 2.8%
Légère insécurité alimentaire 58 7.7%
Insécurité alimentaire modérée 407 54.3%
Insécurité alimentaire sévère 264 35.2%

5. DISCUSSIONS

 Pour la Région Alaotra Mangoro :


La situation nutritionnelle dans la Région Alaotra Mangoro touchée par le cyclone Ivan (districts d’Andilamena et
d’Amparafaravola) n’est pas alarmante compte tenu du taux de Malnutrition Aigue Global 7.3% et du taux de
Malnutrition Aigue Sévère 1.3%,. Aussi le Taux Mortalité Brute (0.13) et le Taux Mortalité Enfants (0.00) dans les
6 mois précédents l’enquête ne montrent aucune augmentation.

o Néanmoins la situation de la sécurité alimentaire est préoccupante, pour la saison agricole 2008 :
 Riz : la production de riz de Mai-Juin a été réduite de plus de la moitié du fait de l’inondation
des ¾ des rizières ;
 Arachide : la production de Mai-Juin est aussi très faible puisque les inondations ont détruit
90% des cultures. Il faut mentionner que la vente des arachides donne de revenues
permettant aux communautés de subvenir à leurs besoins pendant la période de soudure ;
 Manioc : la production est pratiquement inexistante puisque les plants ont pourris.

o Concernant les 720 ménages enquêtés : 69.5% ont une alimentation insuffisante en qualité, 55.6% sont
déjà en insécurité alimentaire modérée et 28.3% sont en insécurité sévère malgré qu’on soit en pleine
39
période de récolte de l’aliment de base (riz).

Dans cette situation une détérioration de l’état nutritionnelle après 3 mois (septembre –octobre 2008) est à
considérer.

 Pour la Région Analanjirofo :

La situation nutritionnelle dans la Région Analanjirofo touchée par le cyclone Ivan dans les districts de Fenerive
Est et Vavatenina) est très alarmante3 compte tenu du taux de Malnutrition Aigue Global 11.7% et du taux de
Malnutrition Aigue Sévère de 2.5%. Mais il n’y a pas encore eu une augmentation de la mortalité : Taux Mortalité
Brute (0.22) et le Taux Mortalité Enfants (0.21).

La situation de la sécurité alimentaire est aussi préoccupante. Les problèmes suivants ont été rencontrés pour la
saison agricole 2007:

 Riz : la production de riz irrigué du mois de Juin a été réduite de 80% dû à l’inondation des ¾ des
rizières et la production de riz pluvial a été extrêmement basse à cause de la période de sècheresse
après le passage du cyclone;
 Manioc : la production est pratiquement inexistante puisque les plants ont pourris à cause des
inondations;
 Fruit à pain et bananes, production limitée à 25%.

o Concernant les 750 ménages enquêtés : 67.4% des ménages ont une alimentation insuffisante en
qualité, 54.3% des ménages sont déjà en insécurité alimentaire modérée et 35.2% sont en insécurité
sévère malgré la saison de récolte de riz.

6. RECOMMANDATIONS

 Pour la Région d’Alaotra Mangoro compte tenu des résultats de l’enquête, les actions suivantes sont
recommandées:
 renforcer la surveillance nutritionnelle au niveau des sites communautaires et des CSB afin de détecter à
temps une éventuelle détérioration de la situation nutritionnelle de la communauté ;
 mettre en oeuvre des activités de VCT afin d’améliorer la sécurité alimentaire immédiate des ménages.
Etant donné que les surfaces cultivables dans les bas fonds sont insuffisantes, il serait opportun
d’orienter ces travaux vers le réaménagement des périmètres cultivables et la remise en état des
rizières.

 Ainsi dans la Région d’Analanjirofo, une aggravation ultérieure de la situation nutritionnelle est à envisager si
les interventions de sécurité alimentaire et nutritionnelle ne seront pas mises en place rapidement. Ainsi les
actions suivantes sont recommandées :
 mener un dépistage actif des enfants, des femmes enceintes/allaitantes

3
Seuils internationaux d’alerte >MAG >10% et MAS >2.0%

40
 renforcer les structures déjà fonctionnelles pour la prise en charge de la malnutrition aigüe sévère au niveau
des Centres de Santé de Base ;
 effectuer des distributions ciblées pour les familles ayant des enfants, des femmes enceintes/allaitantes en
traitement pour malnutrition aigüe ;
 renforcer la sécurité alimentaire des ménages à travers distribution de semences appropriées.

41
Annexe 1 : Base de sondage et liste des grappes sélectionnées
 Région Alaotra Mangoro
DISTRICT Commune Nom de FKT Pop totale/Fkt N Grappes

ANDILAMENA Andilamena Andilamena I 9342 1

Andilamena II 6422 2 et 3

Andilamena III 4998 4

Ampamoho 1392

Ampamohokely 594

Amparatsiraka 745

Antsirabe 1733

Maromandia 2033 5

Tsarahonenana 1033

Ambatobe 2638

Behorefo 2830 6

Sahavolo 2419

Antsiradava 1504 7

Tanambao 155

Antanimenabaka Antanimenabaka I 5394 8

Antanimenabaka II 1691

Ambinanitelo 609

Ambodilaitra 243

Ambohitromby 993

Amparafaravolakely 1908 9

Andranotsara 1580

Ankaiafo Sud 2810 10

Ankisaka 1301

Dihizana 677

42
Mahatsara 2361 11

Tananambo 1287

Vodivato 1767

Maroadabo Maroadabo 1486

Amboasaribe 698 12

Andranofasika 541

Ankaiafo Nord 786

Bevoay 2344

Miarinarivo Miarinarivo 6102 13

Amboasarikely 677 14

Ambatovoay 995

Ambodiakondro 1878

Amparihimadio 1905

Ampondrabe 1989 15

Antsiradava 1060

Mangarivotra 966

Antsevakely 1820 16

Manopy Sud 1467

Manakana 2189

Ambohitsara 574

Bemaitso Bemaitso 1861 17

Ambatolampy 952

Ambodifamotsotra 1453

Fiadanana 1557

Ambatomalama 498 18

Mangabe 243

Antsomangana 1281

43
Betalevana 438

Antanifotsy 1139

Antsiradava 721

Behaokaoka 463

Morarano 763 19

Maitsokely Ambalabe 3779

Ambalavia 1126

Makoeny 2603 20

Ambodimanga 897

Ambatoloaka I 894

Ambatomiankina 577

Ankiripika 1884 21

Manopy Nord 929

Marovato Marovato 1516

Ambatosatrana 929

Ambohimasina 677 22

Analamanga 656

Berahotra 1222

Marofany 912

Tanananifolahy Tanananifolahy 1583

Ambohimanjaka 1081 23

Amparihilava 653

Ampondravelona 1153

Maroantova 1008

Marovoalavo 1118

Tsaratanimbary 601

44
DISTRICT Commune Nom de FKT Pop totale/Fkt N Grappes

Tanambe 6617 24 et 25

Antsiraka 1332

Morarano Betambako 1237

Ambodiadabo 1286

Ambohimanarivo 1554 26

Ampilahoana 2729

Ambohitsiampiana 752

Amborompotsy I 1079 27

Amborompotsy II 771

Sahandranihika 473

Tananasondrotra 505

Ambohitria 627

Ambodiamontana 977

Tanambe Manorita 720

Beanana 1285 28

Ampasika 1615

Antsiradava II 1474

Tanambao 437

Ambalavary 916

Ampananganana 859 29

Antsiradava I 1613

Marogoro 1969

Bekarangy 556

AMPARAFARAVOLA Beanana Ankitsika 746 30

TOTAL 10 101 157231 30

45
 Région Analanjirofo
Pop° par
DISTRICT Communes Fokontany Grappes
FKT 2008

FENERIVE Ambatoharanana (11)


EST Ambatoharanana
2219
Anjahamarina I
1444
Mangoandrano
3697
Ambodihazinina
4618
Ambodivohitra
1701
Soberaka
1610
Ambodimanga Mahalena
804
Ambohimanarivo
1109 1
Beampy
4023

Tsaratampona I 1166
Ambodimanga II (25)
Ambodimanga II
3215
Ambonivato
920
Anarivo
2363
Betampona
4837 2
Mananarahely
1092
Marofinaritra
1927
Marolondo
960
Marovato I
1276
Tanambiavy
921
Ankorabe
3547
Marojomana
1132
Ambodimanga I
462
Ambonilaitra
721

46
Ampasimpotsy II
1156
Antanetilava II
2069
Marovato II
976
Vohipenohely
796 3
Vohitrambo
1721
Ambinan'Iazafo
652
Amboakarivo
793

Antanetilava I 964
Andapa II
672
Antetezampafana
960
Mahavanona
639
Manakambahiny
Ampasimbe
Ambatotsondrona
Manantsatrana (15) 2299
Ambodiampaly
758
Ambodibonara
1973
Ampasimbe
Manatsatrana 5540 4

Anjahambe 2105
Manakambahiny
22488 5
Ambanja
2479
Andongazabe
2486
Antenina
2639
Antsirandava I
3853 6
Marokiso
3856
Ambodisatrana
1996

Anjahamarina 818
Antsara I
1337

47
Marovovonana
2969
Ampasina Maningory (19)
Ambodimanga II
2795 7
Ambilodozera
1951
Amboditononana
2363
Ampasimbola
3195
Ampasina Maningory
2877
Anjahamarina
3578
Anorombato
1330
Marotrano
1642 8
Marovato I
1305
Ronkonina
2540
Tanambao I
2894
Ambatomitrozona
1397
Ambinanindranomena
1607
Andapabe
2023
Mahatera
1236
Rantolava
1686
Takobola
1173
Tanambao II
916
Tanambao Tampolo
1542 9
Antsiatsiaka (12)
Ambodimanga II A
1818
Manakambahiny II
3144
Vohirandranina
4769
Amboangy
1240
Ambodihazinina
3131
Ambodirafia
1997

48
Ambodirotra
507
Andranomiditra
1898 10
Antsiatsiaka
3333
Tananambo
1495
Vohimafaitra
1378
Antanandava
Fénérive (5)
Amparatanana 3877

Ampasipotsy 4978

Andranofeno 6482 11

Mahavelonkely 2638

Sahavola 4608
Mahambo (16)
Ambodiatafana 1534

Ambodihasina 1346

Lakandavaina 1388 12

Marofinaritra II 2745

Ambalafary 2796

Ambodigavo Benavony 1414

Ambodivoanio 2237

Fotsialanana 2949

Ambodiforaha 2220

Androka 1749

Antsikafoka 2645 13

Mahadilo 1119

Mahambo 4669

Namahoaka 3473

Sambolaza 1620

49
Tanambazaha 1480
Mahanoro (6)
Ambalabe II 1336

Andratanimoina 1460 14

Mahanoro 1542

Mahatsara 726

Tanetilava 837

Vohitsara Nord 925


Miorimivalana (5)
Ambinanivolosy 1768
Ambohitsara
(Miorimivalana) 648

Antsiradava 826

Ambarimbalavo 1965

Sahavontsira 2511
Saranambana (10)
Ambodihasina I 2455

Ambodilaitra 2853 15

Ambolozatsy 5618

Ampandrana 1731

Ampangamena 6511

Ihazomena 2947 16

Saranambana 7495
Vohilengo (12)
Ambolomadinika 1567

Ampasimbola M. 2116

Anorombato 1997

Tanambao Doany 2681

Vohilava 2317 17

Ambodiampaly 1269

Ambodivoapaka 1315

50
Behalo 1082

Fandalazana 1950

Maraomby 1388

Vohilengo 9908 18

Vohipenohely 848
Vohipeno (13)
Ambatoharanana III 3793

Ambinanisahonotra 1128

Ambodiara 2549

Tanetilava I 2863

Ambohimanakana 1528

Ampasimbola II 5390 19

Ambohitsara 3862

Ampasimatera 3137

Anamborano 1746

Ankobahoba 1296

Maromandia 2375

Sahandray 1240

Vohipeno 15342 20
VAVATENINA Vavatenina
941
Ambalakondro

Ambalatenina 856
1150
Ambatoharanana 21
1708
Ambodihasina

Ambodivato II 1232
1297
Ambolofotsy
1065
Ambonihoraka
1067
Ampasimbola

51
10864
Ankazomianko 22
1165
Antoby
1422
Bongarano

Mahanoro 920
4140
Mahatera

Mahatsara 1307
1665
Tanamariana
1673
Tanambiavy
1014
Tsaramainandro
3748
Vohibarihely 23
1851
Vohitsivalana
1441
Ambalarongana
1424
Marofinaritra
3597
Vohilengo
Maromitety (12)
Ambalakondro 2248

Ambatohasana 1501
Ambodimanga-
Sahavaviana 1466

Ambohimarina 858

Ankorovana 1039

Antsirabe-Sud 1183 24

Antsirakoraka 1628

Maromitety 1959

Morafeno 1894

Tsarahonenana 1634

Vavazahana 2095

Vohibary 1272

52
Ambohibe (14)
Ambatomanana 1511

Ambohibe 2426

Ambohimahasoa 998

Ambohimiarina 1252

Ambolomadinika I 1780 25

Ampasina 2687

Analanandiana 1689

Andakazera 915

Andapavola 829

Anjiro 1221

Ankoraka 796

Mahasoa 1184

Marovato 1844

Saranonjana 921
Ampasimazava (7)
Ambatomipaka 1947

Ampasibola 1921 26

Ambohitsaralaza 347

Ambodihazovola 1709

Ampasimazava 2406

Ampahibe 735

Vohibirimo 734
Anjahambe (08)
Ambodimanga I 2506

Ambodimangabe 2285

Ambohimanjato 2360

Anivorano 1320

Anjahambe 3341 27

53
Ankorabe 1201

Fiadanana 1756

Marangibato 968

Ambodivoangy 768

Ambodinonoka 889
Ambatoharanana (8)
Ambalabe 1246

Ambatoharanana 1730

Ambodinonoka II 2975

Antsirabe 2628

Mahabo 1356

Manakambahiny 1912 28

Vatove 1222

Vohitsivalana 996
Andasibe (11) Ambatoharanana-
Mandiamanga 1968

3168

Ambodisatrana 2724

Ampatsy 1843

Andasibe 1631

Anjahamarina 2002

Sakana 1406 29

Tabonanaka 1421

Vohibinany 2121

Bemanasy 1326
Sahatavy (8)
Ambavala 1110

Ambodimanga-Moratelo 1667

Mahatsara 1255

54
Mahatsinjo 976

Sahatavy 2475

Salangina 1801

Sazomena 1386

Tsarasambo 890 30
TOTAL 20 237 511128 30

55
56
Annexe 2 : Questionnaire anthropométrique

Région : District : Commune : FKT :

Date: No de grappe : No d’équipe :

Morbidité dans les 2


Vaccination
dernières semaines
0 = non
% Poids/Taille A reçu la
Poids Taille Oedèmes 1 = diarrhée
No Sexe Date de Age en < 70 % PB vitamine A Vaccin contre la rougeole Vaccin contre le BCG
No (kg) (cm) n = non 2 = toux
ménage (F/M) naissance mois <80% (mm) 0= non 0 = non 0 = non
100g 0,1cm y = oui 3 = fièvre
>= 80% 1 = oui 1 = oui 1 = oui
4 = paludisme confirmée
9 =NSP 9 = NSP 9 = NSP
5 = rougeole
6 = autres
1
y n 0 1 9 0 1 2 3 4 5 6 0 1 9 0 1 9
2
y n 0 1 9 0 1 2 3 4 5 6 0 1 9 0 1 9
3
y n 0 1 9 0 1 2 3 4 5 6 0 1 9 0 1 9
4
y n 0 1 9 0 1 2 3 4 5 6 0 1 9 0 1 9
5
y n 0 1 9 0 1 2 3 4 5 6 0 1 9 0 1 9
6
y n 0 1 9 0 1 2 3 4 5 6 0 1 9 0 1 9
7
y n 0 1 9 0 1 2 3 4 5 6 0 1 9 0 1 9
8
y n 0 1 9 0 1 2 3 4 5 6 0 1 9 0 1 9
9
y n 0 1 9 0 1 2 3 4 5 6 0 1 9 0 1 9
10
y n 0 1 9 0 1 2 3 4 5 6 0 1 9 0 1 9
11
y n 0 1 9 0 1 2 3 4 5 6 0 1 9 0 1 9
12
y n 0 1 9 0 1 2 3 4 5 6 0 1 9 0 1 9
13
y n 0 1 9 0 1 2 3 4 5 6 0 1 9 0 1 9
14
y n 0 1 9 0 1 2 3 4 5 6 0 1 9 0 1 9
15
y n 0 1 9 0 1 2 3 4 5 6 0 1 9 0 1 9
16
y n 0 1 9 0 1 2 3 4 5 6 0 1 9 0 1 9
Annexe 3 : Questionnaire de mortalité

Région : District : Commune : Fokontany:


Date : Numéro de grappe : Numéro d’Equipe: Numéro de ménage :

A – Combien de personnes composent le ménage au jour de l‘enquête ?


Enumérez les membres Né après le Arrivé dans le ménage après
Age
N composant le ménage au jour de Sexe passage du cyclone le passage du cyclone Ivan
(ans)
l’enquête ? Ivan (17 fev 2008) ? (17 fev 2008) ?
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13

B – Combien de personnes ont quitté définitivement le ménage après le passage du cyclone Ivan (17 fev 2008) ?
Enumérez les membres du ménage qui ont quitté
Age
N définitivement le ménage après le passage du cyclone Sexe
(ans)
Ivan (17 fev 2008)?
1
2
3
4
5

B – Combien de personnes sont décédées dans le ménage après le passage du cyclone Ivan (17 fev 2008) ?
Enumérez les membres des ménages décédés après le Age Causes
N Sexe
passage du cyclone Ivan (17 fev 2008)? (ans) de décès
1
2
3

Résumé
Membres composant le ménage – total
Membres composant le ménage et âgés de moins de 5 ans
Membres composant le ménage mais arrivés après le passage du cyclone Ivan (17 fev 2008) - total
Membres composant le ménage mais arrivés après le passage du cyclone Ivan (17 fev 2008) et âgés
de moins de 5 ans
Membres ayant quitté le ménage après le passage du cyclone Ivan (17 fev 2008) - total
Membres ayant quitté le ménage après le passage du cyclone Ivan (17 fev 2008) et âgés de moins de
5 ans
Naissances après le passage du cyclone Ivan (17 fev 2008)
Décès après le le passage du cyclone Ivan (17 fev 2008) – total
Décès après le passage du cyclone Ivan (17 fev 2008) et âgés de moins de 5 ans
Annexe 4 : Questionnaire HFIAS au niveau des ménages

Région : District : Commune : Fokontany :

Date : No de grappe: No d’Equipe: No de ménage :

DANS LES 4 SEMAINES PRECEDANT L’ENQUETE…

No Question Code

1 Avez-vous redouté que votre famille n’ait pas assez à manger ? 0 1 2 3

2 N’avez-vous pas pu manger le type d’aliments que vous aimez à cause d’un manque 0 1 2 3
de ressources ?

3 Avez-vous mangé un nombre limite d’aliments différents à cause d’un manque de 0 1 2 3


ressources ?

4 Avez-vous mangé des aliments que vous n’aimiez pas à cause d’un manque de 0 1 2 3
ressources ?

5 Avez vous pris des repas de plus petite taille que d’habitude à cause d’un manque 0 1 2 3
de ressources ?

6 Avez-vous pris moins de repas que d’habitude a cause d’un manque de 0 1 2 3


ressources ?

7 Y a à -t’il eu un moment ou il n’y avait rien a manger dans la maison ? 0 1 2 3

8 Etes vous allé vous coucher en ayant faim a cause du manque de nourriture ? 0 1 2 3

9 Avez-vous passé une journée et une nuit entière sans manger par manque de 0 1 2 3
nourriture ?

Codage des réponses

0 = Non

1 = Rarement (1 ou 2 fois dans les 4 dernières semaines)

2 = Parfois (3 à 10 fois dans les 4 dernières semaines)

3 = Souvent (Plus de 10 fois dans les 4 dernières semaines)


Annexe 5 : Checklist pour les groupes de discussions sur la sécurité alimentaire

1- Quant a eu lieu la dernière récolte de riz/manioc/culture de rentes ? (Liste à dresser sur place)
2- Quelle proportion de ménages a bénéficié de cette récolte de riz/manioc/culture de rentes ?
3- Comparée à l’année dernière comment a été la dernière récolte de riz/manioc/culture de rentes ? (identique, meilleure,
moins bonne…)
4- Si la récolte de riz/manioc/culture de rentes était moins bonne, expliquez pourquoi ? (Trop d’eau, pas assez d’eau,
maladie, manque d’intrants agricoles…)
5- Quand auront lieu les prochaines récoltes ? De quelles types de produits agricoles ?
6- Quelle est la situation des pluies jusqu'à maintenant pour la prochaine récolte ?
7- Qu’est ce qui a été planté pour la prochaine saison agricole ?
8- Quelle proportion des ménages a pu planté ces différentes types de produits agricoles ?
9- Quelles sont les prévisions pour la prochaine récolte ? (Identique, meilleure, moins bonne qu’une année de référence)
10- Quelle va être la durée de la période de soudure ? Sera-t-elle comparable à celle d’une année de référence ?
11- Y a-t-il eu des migrations normales saisonnières dans la communauté au cours des 3 derniers mois ? Quel type de
migration et dans quel but ? Quelle proportion de la communauté ?
12- Quelles sont les stratégies actuellement utilisées par les membres de la communauté pour obtenir leur nourriture ?
(Stratégies normales/saisonnières vs stratégies de dernier recours)
13- À quelle distance du village (en nombre d’heures de marche) se trouve le marché le plus proche ?
14- Quel est le niveau de disponibilité alimentaire au niveau du marché pour les denrées de base ? (Liste complète à définir
une fois sur place en fonction des habitudes alimentaires : riz, manioc, bétail…)
15- Quels sont les prix pour les denrées de base au moment de l’enquête ? Et pour une année de référence ?
16- Quel le coût actuel d’une journée de main d’œuvre pour les différents types de travaux disponibles au niveau de la
communauté ? Et pour une année de référence ? (Liste des travaux à définir sur place)

60