Vous êtes sur la page 1sur 3

Premier chapitre : Un aperçu sur la Banque et l'Assurance

Section I : La notion de la banque

Section II : Le secteur des assurances.

Deuxième chapitre : La bancassurance au Maroc.

Section I : La bancassurance : Le rapprochement des deux activités.

Section II : L’évolution financière et commerciale du Bancassurance.

1.1 – Présentation du système bancaire Marocain


1.1.1 – Historique

Certains événements ont marqué l’histoire bancaire au Maroc, nous citons quelques un :

‐ Ouverture des premiers guichets bancaires au Maroc durant de la deuxième moitié du 19ème
siècle.

‐ Institution de la banque d’Etat : Acte d'Algésiras (1906) - par 12 pays européens, les USA et le
Maroc.

‐ Protectorat français en 1912 : Implantation des filiales de grandes banques commerciales


européennes.

‐ Premier texte en 1943, suite à la promulgation du dahir du 31 mars relatif à la réglementation et à


l'organisation de la profession bancaire.

‐ Institution de la Banque du Maroc par le dahir n° 1-59-233 du 30 juin 1959 pour se substituer à la
Banque d'Etat du Maroc (l'émission de la monnaie fiduciaire, la mission de veiller à la stabilité de la
monnaie et de s'assurer du bon fonctionnement du système bancaire).

‐ Création des Organismes Financiers Spécialisés et à la restructuration de certaines institutions


bancaires existantes (objectifs de développement et aux besoins de financement spécifiques à des
secteurs économiques jugés prioritaires).

‐ La seconde étape importante de la mise en place et de la consolidation du système bancaire


marocain a débuté avec la promulgation du décret royal n° 1-67-66 du 21 avril 1967 : loi relative à la
profession bancaire et au crédit.

‐ Aux termes du dahir du 2 mars 1973, modifié par celui du 7 mai, ont été réputées marocaines les
sociétés ayant leur siège au Maroc et répondant à certains critères (capital, conseil d’administration
et Président doivent être marocains). En application de ce texte, le décret du 8 mai 1973 a placé les
banques dans la liste des activités qui doivent être "marocanisées" au plus tard le 31 mai 1975.

‐ Les Organismes Financiers Spécialisés étaient au nombre de 6 établissements : BNDE, CCG, CDG,
CIH, CMM et CNCA.

‐ En 1993, réforme du système bancaire marocain : Dahir portant loi n° 1-93-147 du 15 moharrem
1414 (Loi bancaire du 06 juillet 1993) relatif à l'exercice de l'activité des établissements de crédit et
de leur contrôle.

‐ En 2006, une autre réforme du système bancaire : Loi n°34-03 relative aux établissements de crédit
et organismes assimilés (loi du 14 février 2006), couronne les efforts déployés depuis plusieurs
années, par les autorités monétaires, en vue de doter le Maroc d’un dispositif de supervision
bancaire au diapason des standards internationaux. Le nouveau cadre législatif et réglementaire
s’inscrit, en effet, dans la droite ligne des normes édictées en la matière par le Comité de Bâle.

‐ En 2014, la dernière réforme du système bancaire : Loi n°103-12 relative aux établissements de
crédit et organismes assimilés promulguée par le dahir n° 1-14-193 du 1er rabii I 1436 (24 décembre
2014), appelée "Loi bancaire". Cette réforme a été introduite suite aux différents événements et
changements qu’ont connus le monde et le Maroc. Parmi ces changements, on peut citer la crise
mondiale, le risque systémique, Bâle III, …

Cours - Opérations de Caisse et de Crédit - 2018.pdf

1.1.2 – Définition de la banque :

D’après l’article 11 de la loi : « Sont considérés comme établissements de crédit, les personnes
morales qui exercent leur activité au Maroc, quels que soient le lieu de leur siège social, la nationalité
des apporteurs de leur capital social ou de leur dotation ou celle de leurs dirigeants et qui effectuent,
à titre de profession habituelle, une ou plusieurs des activités suivantes :

- la réception de fonds du public ;

- les opérations de crédit ;

- la mise à la disposition de la clientèle de tous moyens de paiement ou leur gestion».

4-2. Catégorie :

Banque Marocaine Il existe cinq formes de catégorie bancaire qui sont mentionné sur le tableau
suivant :

Catégorie Banque Marocaine


Banques universelles

 Arab bank
 Attijariwafa Bank
 Banque Populaire
 BMCE Bank
 BMCI
 CIH
 Societe Generale
 Credit Agricole
 Credit du Maroc

Banques d'investissement
 Capital TrustUpline Group

 CDG Capital

 Holdagro
 Attijari Finances Corp

Opérateur postal
 Poste Maroc

Banque centrale
 Bank Al-Maghreb

1.2 – Cadres juridique et institutionnel de la banque :

1.2.1 – Cadre juridique :

Le marché financier marocain a été profondément réformé autour de trois axes: le décloisonnement
des marchés de capitaux, la libéralisation des opérations financières et la réforme du cadre
réglementaire des banques. Ainsi ont été introduits, dans le cadre de la loi bancaire n°103-12 du 24
décembre 2014, le désencadrement du crédit, la suppression progressive des emplois obligatoires, la
libéralisation des taux d'intérêts débiteurs, le lancement d'un marché des changes interbancaire.
Cette libéralisation de l'activité bancaire s'est réalisée dans un cadre prudentiel renforcé.

Le cadre actuel de la réglementation bancaire au Maroc est fixé par la loi bancaire n°103-12 du 24
décembre 2014.

La loi comporte 196 articles dont les principaux axes peuvent être résumés comme suit:

‐ Définition de l’activité bancaire (Etablissement de crédit et Organismes assimilés) ;

‐ Fixation des règles générales de fonctionnement des banques (Comptables, prudentielles et de


contrôle);

‐ Définition de la compétence des différentes institutions de tutelle et de surveillance ;

‐ Définition des nouvelles dispositions relatives aux associations de micro-crédit et banques offshore,
lesquelles, tout en restant régies par leurs textes spécifiques, seront soumises aux dispositions de la
loi bancaire relatives à l’octroi et au retrait d’agrément, à la réglementation prudentielle et
comptable et au régime des sanctions ;

‐ Définition du cadre légal et réglementaire pour l’encadrement de l’activité de commercialisation


des produits et services de banques participatives dans le secteur bancaire marocain ;