Vous êtes sur la page 1sur 4

Le porte-avions "Charles-de-Gaulle"

DCN et Technicatome sont les maîtres d’œuvre du


porte-avions Charles-de-Gaulle , livré à la marine nationale en
septembre 2000.
Le Charles de Gaulle s’inscrit dans la perspective d’une
stratégie de défense adaptée aux réalités géopolitiques
contemporaines. Il est la réponse idéale aux crises
ponctuellement réparties sur l’ensemble du globe.
Sa supériorité s’exprime par ses capacités aéronautiques, son système de combat et son autonomie :
le haut niveau d’intégration du système de combat place le porte-avions au coeur d’un dispositif de
communication inégalé, le système de stabilisation performant autorise la mise en œuvre par mer
forte de nombreux aéronefs, et la propulsion nucléaire augmente l’autonomie du groupe aéronaval.

Fiche technique
Centre de commandement d’un dispositif naval et aérien, le porte-avions Charles-de-Gaulle est lui-
même équipé de systèmes d’armes performants et innovants.
Caractéristiques
Déplacement : 38 000 t
Longueur entre PP : 238 m
Largeur à la flottaison : 31,50 m
Profondeur de carène : 8,45 m
Puissance de propulsion : 76 000 CV
Vitesse maxi : 27 noeuds
Autonomie en vivres : 45 j
Equipage : 1 950 pers.
Système de combat
Equipé de deux catapultes, le Charles-de-Gaulle peut mettre en œuvre une quarantaine d’aéronefs :
Rafale Marine, Hawkeye, Super Etendard modernisé, NH90 et Panther. Grâce à son radar, l’avion
de guet Hawkeye, embarqué sur le porte-avions, étend considérablement la surface de la zone
contrôlée.
Le système de traitement de l’information SENIT 8 recueille les données issues des senseurs,
élabore une situation tactique et permet la mise en oeuvre des armes.
Le système de combat du Charles-de-Gaulle intègre :
- 1 système de défense anti-missiles SAAM (4 x 8 missiles Aster)
- 2 postes de tir à très courte portée (SADRAL)
- des systèmes de détection électromagnétique (1 radar de veille longue distance, 1 radar de veille
tridimensionnelle, 1 radar de veille aérienne moyenne portée et veille surface, 1 radar de veille et de
conduite de tir SAAM)
- 1 veille infrarouge
- des équipements de guerre électronique (1 détecteur de radar, 1 brouilleur de radar) et des contres
mesures (4 affûts lance-leurres)
- des équipements de lutte sous-marine (lance-leurres EM et IR)
Propulsion
Le Charles-de-Gaulle est équipé de deux ensembles propulsifs indépendants constitués chacun :
- d’une chaufferie nucléaire du type compact à eau pressurisée,
- d’un appareil moteur à turbines à vapeur.
Énergie électrique
- 4 turbo-alternateurs de 4 000 kW
- 4 diesels alternateurs de 850 kW
Installations aviations
Longueur pont d’envol : 261,5 m
Largeur pont d’envol : 64,35 m
Surface pont d’envol : 12 000 m 2
Longueur piste oblique : 195 m
2 catapultes de course : 75 m
Hangar superficie : 4 600 m 2
2 ascenseurs de capacité unitaire : 36 t

Architecture industrielle
DCN est le maitre d’oeuvre industriel. Les principaux partenaires et équipementiers sur ce
programme sont précisés ci-dessous :
Dassault : avion de combats embarqués Rafale Marine et Super Etendard
DCN : système d’exploitation et de traitement de l’information tactique (SENIT)
MBDA : missiles anti-missile & anti-aérien
EADS : leurrage (IR et électromagnétique)
NH Industries : hélicoptère NH90 version navale NFH
Sagem : viseur optronique
Thales :radar (surveillance, veille et guidage de missiles), brouilleur et détecteur de radar

Equipements et munitions
Rafale Marine
La version marine du Rafale est adaptée à des missions spécifiques : chasse, assaut, reconnaissance
et vecteur de la force nucléaire. Réalisé par : Dassault Aviation
Super Etendard
Le Super-Etendard est un appareil multifonctions polyvalent. Il peut mener tout type de missions :
assaut contre la terre, assaut à la mer, appui feu de troupes au sol et interception aérienne. Cet avion
a fait l’objet d’un programme de modernisation dit SEM (Super Etendard Modernisé) au niveau des
systèmes embarqués (radar, navigation et système d’arme). Réalisé par : Dassault Aviation
NH90 version navale
Le NH90 NFH est un hélicoptère de moyen tonnage destiné à la lutte anti-sous-marine et anti-
surface à partir de navires ou de bases terrestres. Le NH90 NFH est destiné à accomplir des
opérations de jour et de nuit, dans des conditions atmosphériques hostiles.
SENIT 8
Le SENIT est le système de traitement de l’information qui reçoit les données issues des senseurs
du système de combat du porte-avions, des avions de guet Hawkeye et des autres navires de la force
de frappe. Il élabore la situation tactique et permet la mise en oeuvre des armes. Réalisé par : DCN
DRBJ 11 B
Pour les grands bâtiments de lutte antiaérienne, Thales a développé un radar 3D à grande portée de
détection et à balayage électronique. Ce radar permet de mesurer de façon précise les coordonnées
spatiales de tout mobile détecté.
DRBV 15 C
Radar bande S pulse Doppler avec antenne stabilisée, assurant la veille combinée air et surface et la
désignation d’objectif. Réalisé par : Thales
DRBV 26
Le DRBV 26 est un radar de veille lointaine pour bâtiments de moyen et fort tonnage, dont la
puissance d’émission en bande L permet l’alerte précoce contre les attaques à haute altitude. Il est
conçu pour fonctionner dans un environnement très perturbé. Réalisé par : Thales
ARABEL
Ce radar multifonctions bande X à balayage électronique est destiné à l’autodéfense antimissile des
bâtiments de premier rang. Il assure le guidage des missiles Aster au sein du système anti-missiles
et anti-aérien SAAM.
VIGY 105
Le VIGY 105 est un viseur optronique gyrostabilisé pour bâtiments de surface de tous tonnages. Il
assure de jour comme de nuit la protection du bâtiment contre les missiles subsoniques ou
supersoniques, manoeuvrant, à vol rasant ou à trajectoire plongeante. Réalisé par : Sagem
Aster 15
Aster est un missile antimissile ou contre avions, possédant une agilité et une manoeuvrabilité
inégalées. En phase finale, le guidage est assuré par un autodirecteur électromagnétique actif, qui
lui confère une capacité tout temps. Réalisé par : MBDA France
SADRAL
Deux postes de tir SADRAL assure la défense anti-aérienne très courte portée du porte-avions.
Réalisé par : MBDA France
ARBB 33
Le brouilleur de radar ARBB 33 a été conçu pour protéger des bâtiments de combat contre les
radars de veille et de désignation d’objectif, les radars de conduite de tir et les autodirecteurs
électromagnétiques des missiles.
ARBR 21
Ce détecteur de radar permet à l’utilisateur d’être informé en temps réel de la situation tactique par
l’identification et le relèvement précis des émissions électromagnétiques dans l’environnement du
navire.
SAGAIE
Le système SAGAIE est destiné à protéger les bâtiments de surface de moyens et grands tonnages
contre des menaces missiles, en utilisant des leurres électromagnétiques et infrarouges (actions de
confusion, dilution, distraction et séduction).