Vous êtes sur la page 1sur 2

N e plus confondre les canards avec les oies et les cygnes

… est faire un pas énorme vers le Karaté Traditionnel.

n Chine, la femme bien née se Perrault ce chausson est en « vair », les dates, sur ce qu’ont écrit les
devait d’avoir des pieds c’est-à-dire en fourrure gris-bleu- contemporains de l’Histoire en
minuscules, en forme de nos ardoisé, très fine, venant d’un écureuil question. Et il suffit de voir les
petits chaussons aux de Sibérie. Ceci a une toute autre divergences pour comprendre que
pommes, rendant la marche difficile et signification symbolique. toute l’Histoire est à prendre au
indiquant à tous qu’elle appartenait à En japonais où les homonymies sont conditionnel. Les contemporains ont
une caste qui avait d’autres nombreuses, il y a une vingtaine de naturellement tendance à déformer
occupations que le travail. On kara à signification différente les vérités déplaisantes, surtout
obtenait ce demi-pied par des (coquille, bronze, rouge sombre, lorsqu’ils sont xénophobes, et c’est le
bandages serrés dès l’enfance, orteils arabesque, sec, race, salé, col, hors cas pour le karaté. Se baser
et phalangettes tordus sous la plante de). Deux nous concernent plus uniquement sur des textes édulcorés
des pieds. Affreux. Il paraît que cela particulièrement: le kara qui signifie ou détournés mène à une Histoire
était très érotique. À chacun ses Chine ou Cathay, bout du monde, et le approximative. Il faut (lorsque cela est
fantasmes. kara qui signifie vide, vacant. Il en est encore possible) avoir des
Et nous connaissons tous le conte de même pour te et il y a une conversations intimes avec de très
Cendrillon, perdant à minuit son tout quarantaine de kō, (kōbūdō ne signifie vieux maîtres... devenus sincères
petit chausson, récupéré par pas les petits būdō mais les būdō après quelques bières bien
l’inévitable Prince Charmant, avec qui antiques, classiques, du passé alcoolisées. Et même ainsi on en reste
elle sera heureuse et aura beaucoup glorieux). à des hypothèses, de plus en plus
d’enfants lorsqu’il l’aura enfin Bien sûr, les Chinois et les Japonais ne proches de la vérité, mais jamais
retrouvée. font pas plus d’erreur avec kara-Chine objectives. C’est pourquoi la tâche
Ce que l’on sait moins, c’est que et kara-vide que nous avec verre, vers, d’un historien est si passionnante. À
Cendrillon est un conte message « à vert, vair. Mais les promoteurs nous maintenant d’y voir clair, de ne
tiroirs » de la Tradition... chinoise, japonais du karaté-vide, ont joué sur la pas confondre les canards des oies et
repris pour les enfants par Perrault, confusion pour développer en des cygnes, trois espèces différentes
mais en respectant les messages de la Occident une adaptation sportive du que les enfants appellent tous
Tradition qui est universelle. karaté-Chine, qui a pris comme une « canards ». De pratiquer le karaté-
Or, il est arrivé avec ce chausson ce mayonnaise bien tournée. sport en tant qu’une des formes de
qui est arrivé à notre karaté. Ce qui est J’ai remarqué que mon ami Tōkitsū, boxe pieds-poings, intéressante et
arrivé aussi dans les traductions de la dans son article Ma transformation excellente pour « se défoncer » dans
Bible (faisant naître Ève d’une côte des katas classiques (dans Karaté- l’idée dite au Japon de hitōtsūki-
d’Adam alors que c’était « le côté » bushido n° 152), avait eu l’honnêteté hitōgeri (« remporter la victoire avec
d’Adam. Faute sans doute de dire que le karaté-sport moderne un seul coup de poing ou de pied »),
d’expérience personnelle, Dieu les avait peu à voir avec le karaté sans le confondre avec le karaté
avait conçus collés dos à dos, ce qui authentique traditionnel et était martial traditionnel.
n’était pas pratique pour peupler la surtout semblable aux exercices Et surtout y voir clair afin de pouvoir
terre, aussi dans l’Ancien Testament militaires d’Occident (Tōkitsū a dit entrer en karaté martial traditionnel
original se dit-il : « Ça ne va pas », et il « français », mais il y eut plus jusqu’à la fin de sa vie... lorsque l’âge
sortit Ève d’Adam). C’est arrivé dans d’inspirations de l’armée allemande du rituel sera passé (vingt-cinq/trente
d’autres textes sacrés, traduits, et que française). Il le dit avec la ans, comme la plupart des sports); de
dans d’autres domaines également: courtoisie japonaise, en demi -teinte, ne pas se bloquer, car il y a un réel
un total malentendu par suite mais très clairement. Je ne suis pas danger de blocages; ni d’avaler la
d’homonymie (même prononciation certain que les lecteurs se soient cuillère avec la confiture du karaté-
mais sens différents). rendus compte de ce que pouvait sport amusant (sport, je le rappelle,
Par exemple, la quasi totalité des représenter cette honnêteté (rare) vient de desport : amusement,
enfants comprennent que le chausson pour un Japonais. Il fallait un esprit distraction, délassement)
de Cendrillon est en « verre ». Walt très élevé pour accepter une Réfléchissons. Ce n’est pas sans raison
Disney ne les a pas contredit, ce qui opprobre éventuelle de ses compa- s’il existe quinze formes de karaté
est étrange car c’était un initié qui triotes experts en Europe. Je profite ayant donné naissance à plus de 700
avait à cœur de transmettre des de cette parenthèse pour rappeler styles dans le monde. À propos, si
messages non déformés. Dans le que tout ce qui est supposé vous pratiquez un art ne se nommant
Cendrillon chinois et dans celui de « historique » est toujours basé, sauf pas karaté, ne vous vexez pas, chaque
fois que vous lirez karaté comprenez La pensee du mois :
« main chinoise » ou votre propre « Dites aux hommes ordinaires ce
style. Fondamentalement il y a peu de qu’ils veulent entendre. »
différence. On verra ces Formes et ces SUN TSU (Repris par Lénine pour la
Styles dans une prochaine chronique. désinformation).
Le conseil technique du mois pour
éviter les effets pervers du karaté-
sport :
On ne répétera jamais trop que les
techniques et les postures que l’on
pratique à l’entraînement
fondamental (kihōn), notamment en
Shōtōkan, sont tout à fait correctes
sur le plan karaté-traditionnel. C’est
dans l’application que commence le
problème. On les oublie, se relève,
sautille, on ne bloque plus
énergiquement ni n’esquive, le cou
devient bloqué, les hanches et la
colonne vertébrale également, on ne
pense plus qu’à attaquer au corps du
poing ou du pied. Autrement dit, il y a
une dichotomie dangereuse, une
division entre ce que l’on apprend et
ce que l’on fait. On sépare nettement
et l’on oppose ce qui est transmis
avec ce que l’on fait. Ce qui peut
mener à une forme de schizophrénie,
une psychose dans laquelle il y a
ambivalence des pensées et des
sentiments, une perte de contact avec
la réalité. C’est la raison pour laquelle
il y a tant d’abandons lorsque la
vitalité de jeunesse ne permet plus
des résultats faciles.
Sauf si votre objectif est de participer
à des championnats, et si vous ne
vous souciez pas de « plus dure sera la
chute », efforcez-vous d’appliquer en
assauts (kūmité) les techniques de
blocages du kihōn, et les postures très
basses du kihōn. Et cela même si elles
vous semblent douloureuses,
inconfortables. Elles deviendront
aisées, sûres et confortables par la
suite (en cinq à dix ans), pour le reste
de votre vie. En particulier lorsque
l’âge ne vous permettra plus de faire
du karaté-boxe sautillant (ce sont les
jambes qui faiblissent les premières,
descendre très bas les entretient).
Alors, à l’âge où les gens normaux
marchent difficilement, vous pourrez
combattre droit en posture haute,
mais avec un intérieur d’acier et vous
pourrez à tout moment redescendre
très bas. Ce qui est presque
impossible si vous avez pris
l’habitude, jeune, de rester en posture
haute.

Centres d'intérêt liés