Vous êtes sur la page 1sur 8

ETUDE DES FONDATIONS 2018/2019

CHAPITRE X
ETUDE DES FONDATIONS
ETUDE DES FONDATIONS 2018/2019

X .1-Introduction :

Ce chapitre présente une étude des fondations d'un pont et qui portera leurs choix et
leurs dimensionnements. La méthodologie d'étude consiste à passer en revue les types de
fondations existantes et d'en choisir le plus techniquement fiable et qui propose en outre une
compétitivité économique intéressante. La satisfaction de ce double objectif est basée sur la
considération des normes et règles en vigueur.

X .2-Différents types de fondations :

Le type de fondation dépend de la largeur de B de fondation et de la profondeur H de


l'assise:
𝐇
 Si 𝐁 <1,5 la fondation est dite superficielle.
𝐇
 Si < < 5 la fondation est dite semi-profonde.
𝐁
𝐇
 Si 𝐁 >5 la fondation est dite profonde.

1- fondation est dite superficielle:


Les fondations superficielles forment un type d'assise pouvant être mise en place sur
des couches de sols proches de la surface, c'es- à dire capable de reprendre les charges en
entrainant un tassement minimum. Le niveau de sol sur lequel reposent des fondations
superficielles est appelé niveau d'assise.

2-Fondation profonde :
D
Lorsque les couches résistantes du sol se trouvent à une grande profondeur (B > 6);
les fondations doivent être profondes. Elles permettent de reporter les charges au-delà des
couches de surfaces non résistantes. Elles peuvent être des pieux , puits parois.

X .3-Choix du type des fondations:


Le choix du type de fondation dépend :
 Du type de l'ouvrage à fonder, donc des charge appliqué à la fondation.
 La résistance du sol, il est important de faire une bonne reconnaissance des sols .

-Si la couche superficielle est suffisamment résistante, il sera quand même nécessaire de faire
une reconnaissance de sol sous le niveau de la fondation sur une profondeur de deux fois de la
largeur de la fondation et s'assurer que les couches du dessous sont assez résistantes.
-Si la couches superficielle n'est passé résistantes, une reconnaissance des sol devra être faaite
sur une profondeur plus importante.

Remarque:
On choisira toujours la fondation la plus économique.

Pour le choix de la fondation de notre ouvrage,


ETUDE DES FONDATIONS 2018/2019

X .4-Pré dimensionnement de la semelle superficielle:

On s'intéresse essentiellement à la détermination de la largeur B de la semelle d'une


pile en fonction de la contrainte admissible sur le sol de fondation sous l'effet des actions dues
aux tablier (réactions d'appuis et efforts horizontaux ) et poids propre de pile (y compris le
poids des remblai des terres).
On considère ici le cas d'une semelle filante. De toute façon, pour des raisons de
stabilité la largeur de la semelle sera d'au moins 1,5 mètre.
 La largeur de la semelle est liée à la superstructure de l'appui, laquelle dépend de la
largeur de la ligne d’appui.
 Le niveau de la semelle, qui dépend des caractéristiques géotechniques et mécaniques
du sol de fondation.
B−b
 La hauteur de la semelle est au mois égale à , (valeur permettant comme de
4
considéré la semelle comme rigide (répartition linéaire des déformations sur le sol) rt
d'employer la méthode des bielles pour le calcul du ferraillage.

4.1-Détermination de la largeur de la semelle :

Dans le cas d'une semelle superficielle; l'examen des notes de calcul des appuis des
ponts par le programme PP73 fait apparaitre que la largeur de la semelle est en général
déterminé par la vérification au poinçonnement par la semelle, sous la sollicitation en service
des charges :charges permanentes et charges d'exploitations maximales avec freinage.

Pour notre ouvrage nous avons une pile intermédiaire:


En tenant compte que les charges verticales (réactions du tablier et poids propre de la
pile), on aurait:

Q=R + γBo. D. L +P2 =𝑞̅ . Bo .L


-Bo la largeur de la semelle
qr
-𝑞̅ : la contrainte admissible du sol sous la semelle= f
-qr = contrainte à rupture sous la fondation.
-f; coefficient de sécurité, il est généralement pris égal à 3.
- L:longueur de la semelle.
-γ: poids volumique du remblai.
Q: résultante maximal des charges verticales.
D'ou
R+P2
B = (q̅−γBo)L = mètres

Remarque:
Pour tenir compte de l'effet d'une force horizontale en tête de pile, on augmentera la
valeur Bo trouvé à 3 fois. (après l'application de la méthode de MEYERHOF ), on obtient:
ETUDE DES FONDATIONS 2018/2019

F .H
B=Bo +3 Q

 Modélisation de la fondation de la pile :

Figure X.1 : Fondation de la pile

X.5- Ferraillage de la semelle :

Moment de fondation de la pile :


 Verticale :

Mu Nu Mser Nser
204.94 0.01 +150.11 00
-1553.40 -0.01 -1157.84 00
ETUDE DES FONDATIONS 2018/2019

Figure X.2: section d’armature par logiciel ROBOT EXPERT

Nappe infer = 8 HA 25 esp =12 cm

Nappe super = 7 HA 20 esp =15 cm

 Horizontale :

Mu Nu Mser Nser
+15.99 0.01 +11.86 0.01
-1833.58 -0.01 -1364.98 -0.01
ETUDE DES FONDATIONS 2018/2019

Figure X.3: Section d’armature par logiciel ROBOT EXPERT

Nappe infer = 10HA25 esp =15 cm

Nappe super = 7 HA 20 esp =15 cm

Figure X.4: Ferraillage de la semelle de la pile


ETUDE DES FONDATIONS 2018/2019

 Modélisation de la fondation de la culée :

Figure X.5: Fondation de la culée

Moment de fondation de la culée :


 Verticale :

Mu Nu Mser Nser
+1318.99 109.14 +19.23 +80.85
-693 -198.22 -473.14 -145.38

Figure X.6: Section d’armature par logiciel Robot


ETUDE DES FONDATIONS 2018/2019

Nappe infer = 9HA20 esp =10 cm

Nappe super = 7 HA 20 esp =15 cm

 Horizontale :

Mu Nu Mser Nser
+478.86 +275.33 +354.71 +203.95
-184.16 -206.03 -136.42 -151.11

Figure X.7: Section d’armature par logiciel ROBOT EXPERT

Nappe infer = 7 HA20 esp =15 cm

Nappe super = 7 HA 20 esp =15 cm

Figure X.8: Ferraillage de semelle de la culée