Vous êtes sur la page 1sur 75

Plan du cours

1
1

Généralités sur l'optique

Notions élémentaires sur la F.O. Le Bilan de Liaison

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Plan du cours

2
2

Généralités sur l'optique

Notions élémentaires sur la F.O. Le Bilan de Liaison

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Objectifs

3
3

Pourquoi la fibre Optique ?

Des transmissions multiservices toujours croissantes

L'avènement du réseau "tout optique" pour remplacer les

réseaux numériques déployés (PDH vers 1980 puis SDH dès

1990)

L'atout de la lumière guidée

L'immunité aux interférences externes

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Comparaison avec les autres média

4
4
 

Paires

Câble coaxial

Fibre

torsadées

optique

Coût

   

Assez

Bas

Moyen

élevé

Bande passante

Moyenne

Large

Très large

Longueur maximale

Moyenne

Elevée

Elevée

Immunité aux interférences

Basse

Moyenne

Très

moyenne

élevée

élevée

Facilité de connexion

Simple

Variable

Difficile

Facilité d'installation

Variable

Variable

Difficile

Fiabilité

Bonne

Bonne

Très

Formation Théorique en Fibre Optique

   

bonne

19/04/2012

 

Spectre disponible

5
5
 

La quantité d'informations susceptible d'être transportée est

proportionnelle à la fréquence de l'onde porteuse :

 
 

L m = C m/s / F Hz

avec C = 3 10 8

VLF

( Very Low Frequency ) ( Low Frequency ) ( Medium Frequency ) ( High Frequency ) ( Very High Frequency )

de 3 à 30 kHz de 30 à 300 kHz de 300 à 3000 kHz de 3 à 30 MHz de 30 à 300 MHz

de 10 à 100 km

LF

de 1 à 10 km de 100 à 1000 m de 10 à 100 m de 1 à 10 m

MF

HF

VHF

UHF

( Ultra High Frequency )

de 300 à 3000 MHz

de 1 à 10 dm

SHF

( Super High Frequency )

de 3 à 30 GHz de 30 à 300 GHz

de 1 à 10 cm de 1 à 10 mm de 100 à 1,6 µm

EHF

( Extra High Frequency )

Lumière infra-rouge

 

Lumière visible

de 1,55 à 0,8 µm

Formation Théorique en Fibre Optique

 

19/04/2012

Spectre disponible 6 100 1 10 100 1 10 100 1 10 100 1 10
Spectre disponible
6
100
1
10
100
1
10
100
1
10
100
1
10
100
Hz
kHz
kHz
kHz
MHz
MHz
MHz
GHz
GHz
GHz
THz
THz
THz
VLF
LF
MF
HF
VHF
UHF
SHF
EHF
km
hm
dam
m
dm
cm
mm
µm
F.V.
Infra-rouge
U.V.
Formation Théorique en Fibre Optique
19/04/2012
Spectre disponible 7 100 1 10 100 1 10 100 1 10 100 1 10
Spectre disponible
7
100
1
10
100
1
10
100
1
10
100
1
10
100
Hz
kHz
kHz
kHz
MHz
MHz
MHz
GHz
GHz
GHz
THz
THz
THz
VLF
LF
MF
HF
VHF
UHF
SHF
EHF
km
hm
dam
m
dm
cm
mm
µm
F.V.
Infra-rouge
U.V.
Onde de sol
Réflexion ionosphérique
Réfraction troposphérique
Dispersion troposphérique
Visibilité directe
Formation Théorique en Fibre Optique
19/04/2012
Mode de propagation
Spectre disponible 8 100 1 10 100 1 10 100 1 10 100 1 10
Spectre disponible
8
100
1
10
100
1
10
100
1
10
100
1
10
100
Hz
kHz
kHz
kHz
MHz
MHz
MHz
GHz
GHz
GHz
THz
THz
THz
VLF
LF
MF
HF
VHF
UHF
SHF
EHF
km
hm
dam
m
dm
cm
mm
µm
F.V.
Infra-rouge
U.V.
Ondes longues (OL) 150 à 285
kHz
Ondes moyennes (OM) 0,525 à 1,6 MHz
Ondes courtes (OC) 4 à 26 MHz
Ondes ultra-courtes (OUC) 87,5 à 108 MHz
Télévision (bande I, III, IV et V)
41/68, 174/216, 470/605, 606/960 MHz
visuelle
Formation Théorique en Fibre Optique
19/04/2012
Radiodiffusion
sonore

Radiodiffusion

Spectre disponible 9 100 1 10 100 1 10 100 1 10 100 1 10
Spectre disponible
9
100
1
10
100
1
10
100
1
10
100
1
10
100
Hz
kHz
kHz
kHz
MHz
MHz
MHz
GHz
GHz
GHz
THz
THz
THz
VLF
LF
MF
HF
VHF
UHF
SHF
EHF
km
hm
dam
m
dm
cm
mm
µm
F.V.
Infra-rouge
U.V.
Faisceaux hertziens
(FH) 0,25 à 22 GHz
Satellites 3 à 30 GHz
Télégraphie et téléphonie par ondes courtes
1,6 à 30 MHz
Radio communications mobiles
80, 160 et 460 MHz
Formation Théorique en Fibre Optique
19/04/2012
Systèmes de
télécommunications

Longueurs d'onde utilisées

Lumière visible

Longueurs d'onde utilisées Lumière visible Infra-Rouge Ultra-Violet l F = c / l 8 0 0

Infra-Rouge

Longueurs d'onde utilisées Lumière visible Infra-Rouge Ultra-Violet l F = c / l 8 0 0

Ultra-Violet

utilisées Lumière visible Infra-Rouge Ultra-Violet l F = c / l 8 0 0 n m
l F = c / l
l
F = c / l

800 nm

1300 nm

1550 nm

l

3 longueurs d’onde utilisées en communications optiques

Formation Théorique en Fibre Optique

10

19/04/2012

Concepts de l'optique

11
11

Optique "géométrique"

Rayons lumineux rectilignes utilisés pour la description des instruments optiques classiques (lentilles, lunettes,…)

Optique "ondulatoire"

Les rayons peuvent être perçus comme des ondes électromagnétique qui se propagent.

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Vitesse de propagation

12
12

Vitesse de propagation de la lumière dans le vide :

C = 300 000 km/s (Célérité)

La vitesse de propagation de la lumière dans un milieu est :

Vitesse de propagation = C / n ( n = indice de réfraction )

Les principaux indices de réfraction sont :

1

1,003

1,3 pour l'eau

1,5 pour le verre

2

pour le vide

pour l'air

pour le diamant

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Indice optique d'un milieu

L'indice absolu n 1 d'un milieu est le rapport entre la vitesse de la lumière dans le vide et la vitesse de la lumière dans le milieu

considéré.

c = n 1 c 1
c
=
n 1
c
1
Vitesse de la lumière : c = 299792,5 km/s
Vitesse de la lumière : c = 299792,5 km/s

Formation Théorique en Fibre Optique

13

19/04/2012

Théorèmes optiques

14
14

La réflexion

La réfraction

La diffusion

L'absorption

La diffraction

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

La Réflexion

15
15
1 ère loi de Descartes
1
ère loi de Descartes

La réflexion est le renvoi de la lumière par la surface qui la reçoit :

 Le rayon réfléchi est dans le plan d'incidence i i'  L'angle de réflexion
 Le rayon réfléchi est dans le plan d'incidence
i
i'
 L'angle de réflexion est égal à l'angle d'incidence
Rayon réfléchi
Rayon incident
N
n
1
n
2

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

La Réflexion Formation Théorique en Fibre Optique 16 19/04/2012
La Réflexion
Formation Théorique en Fibre Optique
16
19/04/2012

La Réfraction

2
2

ème loi de Descartes

17
17

La réfraction est la déviation subie par les rayons

lumineux à la traversée de la surface séparant deux

milieux transparents :

Le rayon réfracté se trouve dans le plan d'incidence

L'angle de réfraction suit la loi : n 1 sin i = n 2 sin r

i Rayon incident N n1 n2 r i n 1 n Rayon réfracté 2 r
i
Rayon incident
N
n1 n2 r i
n
1
n
Rayon réfracté
2
r

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Réflexion & Réfraction

18
18
Réflexion & Réfraction 18 Rayon incident i  N n 1 n 2 Rayon réfléchi n
Réflexion & Réfraction 18 Rayon incident i  N n 1 n 2 Rayon réfléchi n

Rayon incident

i

 N n 1 n 2
N
n
1
n
2

Rayon réfléchi

n 1 > n 2

Rayon réfracté

i >  (effet miroir)
i > 
(effet miroir)
1 > n 2 Rayon réfracté i >  (effet miroir)  n  1 

n

1

2

= arcsin

n

i = = angle limite de réfraction

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

L'absorption

19
19

Partie de l'énergie lumineuse qui est absorbée par certains éléments. Elle est transformée en une autre forme d"énergie :

Vibrations moléculaires

Rayonnement stimulé ……

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

La diffusion 20  La diffusion est le renvoi de la lumière dans toutes les
La diffusion
20
 La diffusion est le renvoi de la lumière dans toutes
les directions par le milieu qu'elle frappe.
R
Formation Théorique en Fibre Optique
19/04/2012
La diffraction 21  La diffraction est l'éparpillement d'un rayon lumineux traversant une ouverture de
La diffraction
21
 La diffraction est l'éparpillement d'un rayon
lumineux traversant une ouverture de faible
diamètre sur une surface finement striée.
théorique
réel
Formation Théorique en Fibre Optique
19/04/2012
22
22

Généralités sur l'optique

Notions élémentaires sur la F.O. Le Bilan de Liaison

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

23 Supports physiques de transmission EMETTEUR CANAL OU LIGNE RECEPTEUR  Un élément de transport
23
23

Supports physiques de transmission

EMETTEUR

CANAL

OU

LIGNE

RECEPTEUR

de transmission EMETTEUR CANAL OU LIGNE RECEPTEUR  Un élément de transport apparent, par exemple un
de transmission EMETTEUR CANAL OU LIGNE RECEPTEUR  Un élément de transport apparent, par exemple un

Un élément de transport apparent, par exemple un câble ou un guide d’onde

Ils sont classés en diverses catégories en fonction de leurs matériaux constituants et de leurs formes.

Généralement, chaque support correspond à un mode de propagation et à

une étendue de fréquence, on dit qu’il est adapté à une gamme de fréquence.

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Mode d’exploitation des lignes

24
24

Simplex : la ligne n’est utilisée que dans un seul sens de transmission

Semi duplex ou half duplex : la ligne autorise la passage des signaux

dans les deux sens mais pas simultanément.

Dans ce type d’utilisation, il faut prévoir a chaque modification du sens

de transmission des temps de silence, dits « temps de retournement ».

Duplex intégral ou full duplex : la ligne autorise le passage des signaux

dans les deux sens simultanément.

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

25  Les fibres optiques sont non-conducteurs de l’électricité et n’irradient pas de l’énergie ;
25
 Les fibres optiques sont non-conducteurs de l’électricité et n’irradient pas
de l’énergie ;
 Ce sont des guides pour des ondes électromagnétiques de fréquences très
élevées, dont certaines sont dans le spectre visible.
Leurs principales propriétés sont:
 Grande capacité
 Indifférence aux rayonnements ou parasites électromagnétiques de tous
genres.
• Immunité aux diaphonies causées par induction magnétique entre
câbles voisins ;
• Immunité aux interférences statiques causées par allumage, moteurs
électriques, lumières fluorescentes et autres sources de bruit électrique ;
 Plus résistantes à l’environnement et sont moins infectées par les liquides
solvants, les gaz corrosifs, ou autres produits contaminant ;
Faciles à installer et à maintenir
Sécurisées ;
Formation Théorique en Fibre Optique
19/04/2012
26 La technologie de la fibre optique bénéficie des capacités potentielles: • Une largeur de
26
La technologie de la fibre optique bénéficie des capacités potentielles:
• Une largeur de bande énorme,
• Une faible atténuation du signal (en dessous de 0,2dB/km),
• Une faible déformation du signal,
• Une faible alimentation électrique,
• Un petit espace requis
• Un prix réduit
Formation Théorique en Fibre Optique
19/04/2012

Structure d'une fibre optique

Fibres multimode 20 à 100µm

Fibres monomode < 10 mm 250 mm 125 mm Gaine optique (n 2 ) Coeur
Fibres monomode < 10 mm
250 mm
125 mm
Gaine optique (n 2 )
Coeur
(n 1 >n 2 )
Gaine mécanique
Formation Théorique en Fibre Optique
27
19/04/2012

Structure d'une fibre optique

28
28

La masse d'une fibre optique est d'environ 1/10e de la masse d'un câble coaxial d'égale performance pour les fibres optiques actuelles les moins performantes.

Le regroupement de plusieurs fibres constitue un câble optique. Pour des besoins d’installation, on ajoute un élément qui renforce le câble à fibre optique

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Structure d'une fibre optique 29 La définition d'une fibre optique s'appuie sur la longueur d'onde
Structure d'une fibre optique
29
La définition d'une fibre optique s'appuie sur la longueur d'onde du signal
électromagnétique qu'elle peut transporter.
La longueur d'onde (λ) est donnée par le rapport de la vitesse de la lumière
(en km/s) par la fréquence:
λ = c/f = 300000km/f
Les fibres optiques sont généralement utilisées dans l'infrarouge proche,
soit à une longueur d'onde de l'ordre du μm. Les pertes relatives (dB/km)
en fonction de la longueur d'onde montrent un minimum autour de
λ=1550nm; et cette longueur d'onde permet aussi des fibres à faible
dispersion.
Formation Théorique en Fibre Optique
19/04/2012

Principe du guidage dans une fibre

Rayon réfracté n 1 Rayon guidé N n 2
Rayon réfracté
n
1
Rayon guidé
N
n
2
Il existe un angle limite d’injection
Il existe un angle limite d’injection

Formation Théorique en Fibre Optique

30

19/04/2012

L'injection dans la fibre Cône d’acceptance n 1  max N N n 2 2
L'injection dans la fibre
Cône d’acceptance
n 1
 max
N
N
n 2
2 2
Ouverture numérique
ON = n1sin max =
n
1  n
2
Formation Théorique en Fibre Optique
31
19/04/2012
Conditions de guidage 32 • Il existe deux conditions de guidage :  n 1
Conditions de guidage
32
Il existe deux conditions de guidage :
 n 1 > n 2
 i >   réflexions totales tout au long de la fibre optique
 On utilise deux types de fibre.
Fibre multimode
Fibre monomode
10 µm < Rayon de cœur < 100 µm
Rayon de cœur très faible
Bande passante limitée à 1GHz
Bande passante > 1GHz
Fibres à saut ou gradient d’indice
Fibres à saut d’indice
Formation Théorique en Fibre Optique
19/04/2012

La notion de mode

33
33

Issue du caractère ondulatoire de la lumière, l'injection d'une onde électromagnétique dans la fibre optique entraîne une

décomposition de l'énergie incidente en sous entités

énergétiques ou "mode" qui se propagent différemment.

En multimode l'énergie se répartie sur plusieurs modes ou chemins possibles. Les chemins étant de longueurs différentes, les temps de propagation seront différents, ce qui

limitera la bande passante.

C'est la dispersion modale. Elle est négligeable en monomode

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Types de fibre optique

34
34

Trois catégories de fibres optiques:

La fibre multimode à saut d'indice

La fibre multimode à gradient d'indice (graded index),

La fibre monomode

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

La fibre multimode à saut d'indice r n Elles sont constituées: d’un cœur d’indice n
La fibre multimode à saut d'indice
r
n
Elles sont constituées:
d’un cœur d’indice n 1
d’une gaine d’indice n 2
Formation Théorique en Fibre Optique
35
19/04/2012
La fibre multimode à saut d'indice 36 Indice de réfraction dans le cœur n1 est
La fibre multimode à saut d'indice
36
Indice de réfraction dans le cœur n1 est constant
Formation Théorique en Fibre Optique
19/04/2012
Propagation de la lumière dans la fibre multimode à saut d'indice n 1 n 2
Propagation de la lumière dans la fibre
multimode à saut d'indice
n
1
n
2
’
Plusieurs modes de propagation
t
t
Pulse émis
Étalement + atténuation
Formation Théorique en Fibre Optique
37
19/04/2012

Propagation de la lumière dans la fibre

multimode à saut d'indice

Inconvénient :

Divers modes de propagation lumineux.

Diversité de chemins pour chaque Longueur d’Onde.

Différents temps de parcours lumineux.

Déformation du signal.

Formation Théorique en Fibre Optique

38

19/04/2012

Fibre multimode à gradient d'indice

Elles limitent le phénomène d’élargissement d’impulsion r n
Elles limitent le phénomène d’élargissement d’impulsion
r
n
L'indice du cœur varie suivant une loi parabolique fonction de r
L'indice du cœur varie suivant
une loi parabolique fonction de r

Formation Théorique en Fibre Optique

39

19/04/2012

Fibre multimode à gradient d'indice • L’indice du cœur diminue suivant une loi parabolique depuis
Fibre multimode à gradient d'indice
• L’indice du cœur diminue suivant une loi parabolique depuis l’axe
jusqu’à l’interface cœur-gaine.
• La diminution de l'indice fait que la lumière se propage plus vite, ce
qui réduit la dispersion intermodale.
Formation Théorique en Fibre Optique
40
19/04/2012
Propagation de la lumière dans la fibre multimode à gradient d'indice n 1 n 2
Propagation de la lumière dans la fibre
multimode à gradient d'indice
n
1
n
2
’
Plusieurs modes de propagation
t
t
Atténuation
Pulse émis
Etalement moins important
Formation Théorique en Fibre Optique
41
19/04/2012

La fibre monomode

r n
r
n

3à10mm

La fibre monomode r n 3à10 m m Le diamètre du cœur est très petit Elles
La fibre monomode r n 3à10 m m Le diamètre du cœur est très petit Elles

Le diamètre du cœur

est très petit

Elles sont constituées: d’un cœur d’indice n 1 d’une gaine d’indice n 2
Elles sont constituées:
d’un cœur d’indice n 1
d’une gaine d’indice n 2

Formation Théorique en Fibre Optique

42

19/04/2012

Propagation de la lumière dans la fibre monomode n 1 n 2   t
Propagation de la lumière dans la fibre
monomode
n
1
n
2
t
Un seul mode de propagation
t
Faible atténuation
Pulse émis
Faible étalement
Formation Théorique en Fibre Optique
43
19/04/2012

Propagation de la lumière dans la fibre

monomode

Avantages:

Un seul mode de propagation lumineux (par le centre de la FO).

Diamètre du noyau plus réduit, compris entre 8 et 10 µm.

Le signal ne se déforme pas

Communication à longue distance

Communication à haute vitesse

Traitement plus complexe

Formation Théorique en Fibre Optique

44

19/04/2012

La fréquence normalisée (V) C’est une variable utilisée par les technologues, elle est donnée par
La fréquence normalisée (V)
C’est une variable utilisée par les technologues, elle est donnée par la
relation suivante:
2
p
V
=
. ON . R
l
Si V<2,405
alors la fibre est MONOMODE
Si V>2,405
alors la fibre est MULTIMODE
Formation Théorique en Fibre Optique
45
19/04/2012

Bande passante

Les valeurs typiques de bande passante pour une fibre de 1 km

sont:

Multimode à Multimode à Monomode saut d'indice gradient d'indice 100 MHz quelques GHz > 10
Multimode à
Multimode à
Monomode
saut d'indice
gradient d'indice
100 MHz
quelques GHz
> 10 GHz

Formation Théorique en Fibre Optique

46

19/04/2012

Les types de Perte dans la F.O

47
47

Une partie du signal se perd dans le noyau, malgré la non-existence de

réfraction.

La mesure est en décibels par unité de longueur (dB/Km).

Les pertes sont causées par divers facteurs, que l’on peut ainsi

qualifiés:

Extrinsèque

Intrinsèque

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

 

Les types de Perte dans la F.O

 
48
48

EXTRINSÈQUE

 

Pertes par courbure:

Défauts de fabrication.

Procédure d’installation.

Elles sont appelées microcourbes, et elles ont des effets sur la longue distance.

Pertes par connexion et épissure:

 

Pertes d’insertion des connexions (0,3-1,5dB)

Épissures mécaniques (0,3-0,2dB).

 

Épissures par fusion (<0,2dB).

Préparation de l’épissure ou connexion:

 

Coupure défectueuse.

Saleté des surfaces à épisser.

Caractéristiques différentes des FO.

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Les types de Perte dans la F.O

49
49

INTRINSÈQUE

Pertes inhérentes à la FO:

Pertes par absorption des métaux de transition Fe, Cu,

Pertes par absorption par l’eau sous la forme de ions de OH-.

Irrégularités dans le processus de fabrication:

Variation du Ø du noyau.

Réflexion de Fresnel:

Quantité de lumière qui est réfléchie à cause d’un changement du milieu

qui est réfléchie à cause d’un changement du milieu Lumière Réfléchie (%)= n1 - indice de

Lumière Réfléchie (%)=

n1 - indice de réfraction du noyau n2 - indice de réfraction de l’air

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Les types de Perte dans la F.O

50
50

Les pertes dans la puissance du signal lors de la traversée de la lumière

dans la fibre optique sont appelées atténuation.

Les trois fenêtres principales de fonctionnement des fibres optiques sont

autour de 800nm, 1300nm et 1500nm. Elles correspondent aux régions de

longueurs d’onde l’atténuation est faible et qui sont adaptées du côté

émetteur de générer efficacement la lumière et du côté récepteur d’en

détecter.

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Atténuation de la fibre optique Formation Théorique en Fibre Optique 51 19/04/2012
Atténuation de la fibre optique
Formation Théorique en Fibre Optique
51
19/04/2012

Les types de Perte dans la F.O

52
52

Parmi les causes physiques d’atténuation sont l’absorption et la diffusion :

Absorption : conversion de l’énergie de la lumière en chaleur ; l’absorption

enlève l’énergie du signal à cause de l’interaction entre la lumière qui se propage (photons), et les molécules dans le noyau.

Diffusion : radiation de la lumière propagée ; la diffusion redirige la lumière du

noyau vers la gaine

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Atténuation de la fibre optique

53
53

Si on injecte une puissance lumineuse P 0 alors sa décroissance linéique est donnée par la relation

suivante :

 

P x

x

= P0 e

(W ou dBW)

P 0  atténuation linéique en (dB/km)
P 0
 atténuation linéique en
(dB/km)
x en
x en

Formation Théorique en Fibre Optique

km

19/04/2012

Atténuation de la fibre optique

54
54
Atténuation de la fibre optique 54  Aujourd’hui  vaut typiquement 0,2dB/km , ce paramètre d’atténuation
Atténuation de la fibre optique 54  Aujourd’hui  vaut typiquement 0,2dB/km , ce paramètre d’atténuation

Aujourd’hui vaut typiquement 0,2dB/km, ce paramètre d’atténuation traduit l’ensemble des

pertes causées par différents processus physiques

(absorptions atomique ou moléculaire, diffusion,…)

(absorptions atomique ou moléculaire, diffusion,…)  Typiquement en 1974 on avait  =20 dB/km on a

Typiquement en 1974 on avait =20 dB/km on a donc réussi à optimiser la transmission optique dans un rapport de 100 000

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Atténuation de la fibre optique

55
55
Atténuation de la fibre optique 55 Aujourd’hui  vaut t yp i q uement 0,2 dB/km
Atténuation de la fibre optique 55 Aujourd’hui  vaut t yp i q uement 0,2 dB/km

Aujourd’hui vaut typiquement 0,2 dB/km, ce paramètre d’atténuation traduit l’ensemble des pertes causées par différents processus physiques (absorptions atomique ou moléculaire, diffusion,…). Typiquement en 1974 on avait = 20 dB/km on a donc réussi à optimiser la transmission optique dans un rapport de 100 000.

Les valeurs recommandées par la spécification G 957 de

Les valeurs recommandées par la spécification G 957 de  l’UIT sont :   l

l’UIT sont :

 
par la spécification G 957 de  l’UIT sont :   l = 1310 nm,

l = 1310 nm, l = 1550 nm,

= 0,3 0,4 dB/km = 0,15 0,25 dB/km

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Dispersion chromatique ou de longueur d’onde

56
56

Lorsqu’une onde se propage dans un milieu dispersif, les diverses composantes fréquentielles de l’onde se propagent à des vitesses différentes, créant un étalement temporel de l’onde à l’arrivée. On parle alors de

dispersion en groupe de vitesse

. On parle alors de dispersion en groupe de vitesse Élargissement temporel d’une impulsion dans une

Élargissement temporel d’une impulsion dans une fibre

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Dispersion chromatique ou de longueur d’onde

57
57

L’étalement temporel entre deux longueurs d’ondes est proportionnel à

La distance de transmission

La largeur spectrale de la source

Au paramètre de dispersion du milieu

Le paramètre de dispersion d’un milieu est proportionnel à la longueur d’onde et à l’accélération du changement de l’indice de réfraction

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Dispersion chromatique ou de longueur d’onde

58
58

Si le paramètre de dispersion est négatif, le milieu est dit posséder une

dispersion normale ou positive et les composantes de hautes fréquences du

signal transmis “voyagent” plus lentement que les composantes de basses fréquences et le signal devient “chirpé positivement” augmentant en fréquences avec le temps

positivement” augmentant en fréquences avec le temps impulsion à pas décroissant Formation Théorique en Fibre

impulsion à pas décroissant

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Dispersion chromatique ou de longueur d’onde

59
59

Dans le cas contraire où le paramètre de dispersion est positif, le milieu possède une dispersion anormale et le signal diminue de fréquences avec le temps.

anormale et le signal diminue de fréquences avec le temps. Impulsion à pas croissant  Si

Impulsion à pas croissant

Si ce paramètre est nul, le milieu est non-dispersif et toutes les composantes fréquentielles du signal voyagent à une même vitesse à travers ce milieu

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Dispersion chromatique ou de longueur d’onde

60
60

Dispersion modale – ou étalement d’impulsions

Causée par la différence dans le temps de propagation des rayons lumineux empruntant des chemins différents dans les fibres multimodes.

Les rayons de lumière parcourent des distances différentes, et ils arrivent en des temps différents.

Cette dispersion peut être réduite considérablement en utilisant des fibres a gradient d’indice.

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

61
61

Généralités sur l'optique

Notions élémentaires sur la F.O. Le Bilan de Liaison

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Bilan de la liaison

62
62

Budget d’équipement :

B.E = Pe Pr MS

Il représente l’affaiblissement maximal admissible

Par contre la liaison subit :

Bilan d’atténuation de la liaison optique

Bilan de dispersion chromatique

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Bilan de la liaison

63
63

Bilan d’atténuation de la liaison optique se présente dans :

Pertes dues aux épissures Pepi = N*αepi

Pertes dues aux connecteurs Pconn = N* α conn

Pertes dues à la fibre Pf = αf * L

cela plus la marge câble Mc

αT + Mc < B.E

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Bilan de la liaison

64
64

Bilan de dispersion chromatique D’une part :

Dadmissible = 0,33/ Bu

Bu bande utile du système

D admissible Représente la dispersion totale admissible à la limite de porté de notre système Donc la dispersion de notre liaison doit être inférieur à cette valeur :

Dc *Δλ* L2 < Dadmissible

Ainsi:

Lmax = Min (L1, L2)

Lmax représente la porté maximum de notre liaison optique

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Bilan de la liaison

65
65

Exemple :

Soit une fibre T.F 140 ALCATEL

Avec B = 167 Mhz, λ=1300 nm, Δλ= 4nm

La puissance émise est de : Pe = -3 bB A la réception le seuil de réception est de Pr= - 37,5 dB

Son Dc = 3,5 ps/nm.Km

Atténuation linéique des épissures = 0,05 dB/Km Pertes dues aux connecteurs et de 2dB Marge système est de 5,5 dB

Marge câble est de 0,02 dB/Km

Atténuation de la fibre est de 0,45 dB/Km

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Bilan de la liaison

66
66

Questions :

Déterminer le budget d’équipement Déterminer la Dispersion maximale admissible

Déterminer la portée du système

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

67
67

Le processus de fabrication

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Fabrication de fibres optiques et de câbles

optiques

68
68

La composition de la fibre optique est régit par deux paramètres :

l’atténuation et le coût.

Pour ce qui est de l’atténuation, on cherche à travailler dans une fenêtre

de longueurs d’onde l’atténuation est la plus faible.

Les fibres sont construites de verre, de plastique ou d’une combinaison des deux, (ou même de chlorite de zinc) ;

En comparant le plastique au verre, on note les avantages suivants:

+ Plus flexible ;

+ Plus facile à installer ;

+ Moins cher ;

+ Pèse 60% moins que celui de verre ;

- Forte atténuation, ne propage pas aussi bien la lumière que le verre ;

-Moins résistant - Plus encombrant ;

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

La fibre optique en verre

69
69

La fibre optique de verre, possède un diamètre nominal de 125μm et

dispose d'une grande capacité de transmission

Les fibres optiques en verre sont constituées de verres spéciaux,

généralement dopés (plomb, etc.) de 2000 à 40000 fois plus transparents que le verre ordinaire

Ce dopage peut se modifier dans le temps ou peut être pollué, par

rayonnements radioactifs,

caractéristiques de propagation

Les fibres à noyau de verre et à gaine de verre (SCS) présentent les meilleures

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

La fibre optique en verre

70
70

Durant le processus de fabrication des fibres optiques en verre, des impuretés sont ajoutées pour obtenir les indices de réfraction désirés pour guider la

lumière.

On réalise un écart d'indice entre le coeur et la gaine en incorporant des dopants, tels que:

Le Germanium et le Phosphore qui accroissent l'indice de réfraction dans le

coeur, Le Bore et le Fluor qui le font décroître dans la gaine.

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

CÂBLES DE FIBRE OPTIQUE

71
71

CONSTRUCTION

STRUCTURE AISÉE (FO 250μm)

STRUCTURE SERRÉE (FO 900μm)

STRUCTURE AISÉE:

Les câbles de structures aisées sont employées dans la plupart des installations

extérieures, aériennes, dans des conduits, ou enfouis sous terre directement

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

CÂBLES DE FIBRE OPTIQUE

72
72

UNITUBE Les FO se logent de façon aisée à l’intérieur de chaque tube (creux en général),

ou avec un gel hydrofuge résistant à l’eau, qui empêche le passage de celle-ci.

La FO a une surlongueur pour éviter les efforts de tension quand ceux-ci

adviennent sur le câble.

Une couche de renforcement mécanique est appliquée sur le tube comme

support dans les opérations de pose et installation.

La gaine ou protection extérieur du câble peut être formée, entre autres

matériaux, par du polyéthylène, une armature en acier ou d’autres matériaux

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

CÂBLES DE FIBRE OPTIQUE

73
73
CÂBLES DE FIBRE OPTIQUE 73 ÉLÉMENTS PRINCIPAUX A - Fibre optique (250 μm) B - Tube

ÉLÉMENTS PRINCIPAUX

A - Fibre optique (250μm)

B - Tube polyamide

C - Élément de renforcement

D - Gaine interne

E Armature

F - Gaine extérieure

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

CÂBLES DE FIBRE OPTIQUE

74
74

Vidéo sur le processus de fabrication

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012

Formation Théorique en Fibre Optique

75
75

FIN Des Questions ?

Formation Théorique en Fibre Optique

19/04/2012