Vous êtes sur la page 1sur 30

Université Hassan II-Aïn Chock

Ecole Supérieure de Technologie de Casablanca

Département : Techniques de Management


Filière : Technique de commercialisation

Rapport de stage d’initiation

Encadré par :

Réalisé par :
Année universitaire : 2014/2015
Sommaire :
Remerciement.......................................................
..1
Introduction...........................................................2

Première section : Présentation de la SGMB:


1) Fiche technique..........................................3
2) Historique de la SGMB.................................5
3) Organisation de la SGMB.............................8
3.1) Organisation.............................................8
3.2) organigramme.........................................9

4)Produits et services de la SGMB.................10


4.1) La banque au quotidien...........................10
4.2) L’assurrance............................................12
4.3)Prêts.........................................................16

Deuxième section : Déroulement du stage :

1) Les tâches
effectuées.....................................................17

1.1) Services Guichet...........................................17


1.2) Services Arrière Guichet.............................18
1.3) Services d’Exploitation...............................20
1.4) Autre Tâches Accessoires...........................22

2) Les apports du stage.....................................................26


Conclusion…………………….......................................27
Webiographie....................................................................28
Remerciement
Avant tout développement sur cette expérience professionnelle, il apparaît opportun
de commencer ce rapport de stage par des remerciements, à ceux qui m’ont
beaucoup appris au cours de ce stage, et même à ceux qui ont eu la gentillesse de
faire de ce stage un moment très profitable.

Je tiens à exprimer ma gratitude et mes remerciements àXX, le


directeur de l’agence de m’avoir reçu pendant le stage.

Aussi, je remercie Mr aa, Mlle ab et ac mes maîtres de stage qui m’ont formé et
accompagné tout au long de cette expérience professionnelle avec beaucoup de
patience et de pédagogie. Ainsi, je remercie l’ensemble des employés de la société
générale pour les conseils qu’ils ont pu me prodiguer au cours de ce mois.

Finalement , mes sincères remerciements à l’Ecole Supérieure de Technologie de


Casablanca qui m’a donné l’opportunité de passer un stage d’initiation qui m’a
servi à avoir une idée sur le domaine professionnel et pour sortir de tout ce qui est
théorique à la pratique.

1
Introduction

Du 00/007/2000 au 00/00/2000, j’ai effectué un stage au sein de la Société Générale


Marocaine des Banques (située à). Au cours de ce stage, j’ai pu m’intéresser au
fonctionnement de cette agence, il s’agit de comptabiliser, effectuer, contrôler, les
opérations d’entrée et de sortie des fonds.

Plus largement, ce stage a été l’opportunité pour moi d’obtenir l’expérience nécessaire
pour développer mes connaissances sur le secteur bancaire et d’être au courant des
nouvelles politiques adoptées par les banques car elle est en perpétuel changement.

Au-delà d’enrichir mes connaissances professionnels, ce stage m’a permis de


comprendre et de mesurer les opportunités dans mon futur parcours professionnel.

2
Première section :Présentation de la SG :
La Société Générale Marocaine appartient au Groupe Société Générale
France, (qui a vu le jour en 1864), sixième groupe bancaire de la zone
euro. Et c’est ainsi que la Société Générale Marocaine de Banques a été crée
en 1913, cette dernière est considérée parmi les premières banques arrivées au Maroc
et donc filiale de la société générale en France.

La SG est une société anonymes au capital de 2.250.000.000 DH, qui a connu pas
mal d’amélioration ses dernières années et cela bien sûr revient en premier lieu à la
diversité et l’innovation que présentent ses produits et aussi la bonne organisation
interne chose qui lui facilitera l’atteinte de ses objectifs.
La SG est aujourd’hui une banque de référence au Maroc avec :

 Un réseau en perpétuelle expansion : 400 agences et plus de 100


guichets automatiques
 Plus de 4000 collaborateurs
 De conseillers de clientèle pour l’accueil personnalisé et un service
dans des meilleures conditions.

La Société Générale Marocaine occupe une place de premier rang parmi les
grandes banques privées du Royaume. Cette position est le fruit d’une persévérance
constante au service des clients et partenaires de la banque, et d’une synergie
renforcée avec le Groupe Société Générale, l’actionnaire de référence.

Dans ce chapitre on va présenter la SG, tout en donnan t l’historique,

l’organigramme de l’agence de la SG , ainsi que ses différents produits .

3
1) Fiche technique :

Dénomination sociale Société générale marocaine des banques


SGMB
Siège social 26. Place des Nations Unies .Casablanca
Téléphone (212) 022 46 10 00
Télécopie (212) 022 22 46 04
Adresse Electronique http://www.societegenerale.com/fr/accueil
Forme Juridique Société Anonyme de droit privé régie par la
loi n°17-95 du 30 août 1996 et par le Dahir
portant loi n° 1-93-147 du6 juillet 1993
relatif à l’exercice de l’activité des
établissements de crédit et à leur contrôle
(loi bancaire 1993 ).
Secteur d’Activité Banque
Année de Construction 1945
Durée de Vie 97 ans
Numéro d’Inscription au 4091- Casablanca
Registre de Commerce
Exercice Social Du 1er Janvier au 31 Décembre
Date d’Introduction en 28 février .1972
bourse
Capital Social 1 000 275 100 ,00 MAD
Président du Conseil de Abdelaziz TAZI
Surveillance
Président du Directoire Joël SIBRAC
Commissaires aux Comptes Price Waterhouse Coopers / Ernst & Young
Régime Fiscal La Banque est régie par la législation
commerciale et fiscale de droit commun. Elle
est ainsi assujettie à l’Impôt sur les sociétés
au taux de 39,6%. Le taux de la TVA
applicable aux opérations de Banque 7%.

4
2) Historique de la SG : Dates clés :
 1913 : le début d’une histoire
La Société Générale ouvre sa première agence à Casablanca, à l’aube de la grande
guerre dans les années qui suivent la promulgation du traité du protectorat français.

A l’indépendance du Maroc, en 1956, la Société Générale restait une petite banque,


avec 3 agences et un effectif d’une quarantaine de personnes. Et c’est après 43 années
d’exercice, qu’elle a pu s’imposer par sa culture et sa tradition qui n’ont jamais cessé
de guider son action.

 1962 : Développement des activités

Au lendemain de l’indépendance, en juin 1962, la banque se transforme en

établissement de droit marocain, appelé Société Générale Marocaine de

Banques. Et c’est ainsi qu’elle élargit son réseau et étend ses activités.

 1973 : l’essor d’une banque

L’année 1973 est marquée par la promulgation du dahir sur la marocanisation du


capital et du conseil d’administration des sociétés exerçant au Maroc.
La Société Générale Marocaine de Banques devient le quatrième
établissement bancaire du Maroc. C’est ainsi qu’on a vu un essor d’une banque et une
innovation non négligeable aux niveaux de ses produits.

Au cours de cette période, la banque a renforcé ses effectifs, revu ses structures
organisationnelles, étendu son réseau, amélioré son système d’information en se
dotant d’importants moyens informatiques, confirmé ses performances commerciales
et conforté sa position dans le système bancaire marocain.
Fidèle à sa tradition de banque innovante et dynamique, la Société Générale

5
Marocaine de Banques a pris part au lancement de la première carte de paiement
interbancaire « Interbank». Elle est également la première banque à avoir instauré
une informatique décentralisée et une organisation favorisant la prise de décision en
agences.
 1991 : Innovation et Modernité

En 1991, la banque procède au lancement d’une nouvelle identité visuelle qui traduit
une vision d’avenir bâtie sur des principes de dynamisme, de sérieux et de performance.

 1996 : L'avenir ensemble

La banque inscrit son avenir dans un projet d'entreprise " l'avenir ensemble ", axé
sur l'amélioration continue de ses performances, sur le professionnalisme de ses
ressources humaines, ainsi que sur la volonté de travailler en équipe.

 2001 : Un nouveau siège

Le nouveau siège est un immeuble moderne, « intelligent », équipé d’installations


techniques de haut niveau en matière de confort et de sécurité. Ce nouvel immeuble
inscrit fortement la Société Générale Marocaine de Banques dans le paysage
urbain de Casablanca.
 2002 : les valeurs

En 2002, c’est tout le groupe Société Générale qui s’affirme dans une démarche
identique à travers le monde. La Société Générale Marocaine de Banques retrouve
dans cet aboutissement et cet élargissement la marque de sa propre contribution.

En effet, ces trois valeurs résument parfaitement les engagements retenus dans la
charte « L’avenir ensemble »

6
Les trois valeurs sont :
o Professionnalisme
o Esprit d’équipe
o Innovation
La formation est un axe majeur pour atteindre un professionnalisme performant,
l’esprit d’équipe peut-être enrichi grâce aux échanges de compétences et d’expériences
et l’innovation est un état d’esprit à développer en permettant l’audace et la
spontanéité.

 2003 : Une organisation moderne et adaptée


Dans un souci permanent d’efficacité et de proximité avec sa clientèle, la Société
Générale Marocaine de Banques réaménage son réseau et met en place neuf
directions régionales .
Elle adopte aussi une nouvelle organisation mieux adaptée à sa stratégie de
développement et se transforme en S.A à Conseil de Surveillance et Directoire.

7
3-1) Organisation de la SG :
Conseil de surveillance
Président du conseil de surveillance :
Jean-Louis MATTEI

Président d'honneur et membre du Conseil de Surveillance :


Abdelaziz TAZI

Membres Conseil de Surveillance :


Didier ALIX
Abdeljalil CHRAIBI
Caroline GUILLAUMIN
Abdellatif HAKAM
Layla M’ZALI
Jean-Luc PARER
Jean-François SAMMARCELLI
Bernardo SANCHEZ INCERA
Mohamed Ben Thami TAZI
Marc VIENOT

Conseillers du Président:
Alexandre MAYMAT
Brahim ZNIBER

Secrétaire du Conseil de surveillance :


Sophia Zemmama

Directoire :
Président du Directoire :
Khalid CHAMI
Directeur Général :
Dominique POIGNON
Secrétaire du Directoire :
Kawtar ENNAYER

3.2) Organigramme :

8
Directeur de l’agence

Conseiller de clientèle
professionnelle

Conseiller de clientèle privée Conseiller de clientèle privée

Front office Back office

4. Produits et services de la SGMB :

9
1-Les produits de la SG:

Avec un réseau de plus de 400 agences au Maroc, 4 bureaux de représentation en


France et une grande qualité d’accueil et de dialogue avec sa clientèle, la Société
Générale Marocaine de Banques a su franchir avec réussite de grandes étapes depuis
sa création.
Elargissant constamment sa gamme de produits et services, elle a pu accélérer son
développement en s'adaptant aux exigences de ses clients et partenaires.

A. Banque au quotidien :

 Convention de compte particulier :


C’est un support pour formaliser l’entrée en relation avec un nouveau client,
d’envisager la délivrance des moyens de paiement et la souscription immédiate à
certains produits courants. Le principe consiste en le fait de formaliser la relation
bancaire dans un cadre contractuel et de proposer de produits de la banque des
l’entrée en relation (facilité de caisse, cartes,…).

 Carte déclic électron :


Est une carte on-line de paiement et de retrait d’espèces, valable sur le territoire
national
Ses fonctionnalités peuvent être résumées comme suit :
 Le retrait d’espèces dans la limite du solde disponible et à hauteur des
plafonds suivants : 2000dh par période de 48h et 1000dh par semaine
fixe
 le paiement dans la limite du solde disponible
 les services complémentaires sur les GAB société générale marocaine
des banques : extrait du compte, consultation du solde commande d’un
chéquier.

 Carte visa :

10
Carte de retrait et de paiement valable au Maroc. Ses principales fonctionnalités
sont les mêmes que la carte déclic électron, la seule différence consiste en un
retrait d’espèce en 2000dh par période de 7 jours fixes.

 Carte dynamique :
Permet d’effectuer des retraits 24h sur 24h et 7jours sur 7 jours auprès de tout les
GAB du réseau de la SGMB.
Cette carte permet :
 Le retrait d’espèce
 L’édition d’un extrait de compte
 Consultation du solde du compte auquel est adossé la carte
 Commande d’un chéquier
 Carte horizon
Est une carte nationale de retrait et de paiement à débit différée en fin de mois
En plus des fonctionnalités communes avec les autres cartes, elle offre un service
complémentaire qui consiste en une assurance décès accidentel pouvant atteindre
250000dh.
 Carte élite gold
Destinée à une clientèle de haute gamme, cette carte est un instrument de paiement
prestigieux. Ses fonctionnalités sont similaires aux autres cartes sauf quelle permet
un découvert permanent modulable pouvant atteindre 50000dh.

 Sogéphone :
C’est un service à distance, accessible à partir du Maroc ou à l’étranger. les
opérations possibles sont :
 Consultation du solde du compte chèque
 Consultation des 5derniéres écritures enregistrées sur le compte
 Consultations des cours de valeurs

 SG Maroc-on line :

11
C’est le service de banque via Internet de la société SGMB. Ce service permet
au client abonnés d’&accéder à leurs comptes et d’effectuer des opérations
bancaires à distance.
Ce service permet de :
 De consulter ses comptes : soldes, détails des opérations, détails des
mouvements prévisionnels.
 Réaliser des ordres de virement sur l’ensemble de comptes
 Consulter les cours des devises
 Commander un chéquier, une carte bancaire, des devises ou chèques.

 Western union :
Permet d’envoyer et de recevoir de l’argent à travers le monde, la société
générale fait partie des agents western union offrant le service de réception des
fond auprès de 79 agences du réseau.
 A l’envoi ; les frais sont à la charge de l’expéditeur
 A la réception : aucune charge n’est demandée.

B. Assurances
 Vital protection :
Est un contrat d’assurance de décès de l’assuré, qui permet de protéger financièrement
ces proches par le versement d’un capital d’urgence et de revenus mensuels servis
pendant un an.
 Secours plus
Est un contrat d’assistance intervenant en cas de maladie, accident, panne, vol de
véhicule.
Les garanties sont :

 Assistance médicale aux personnes


 Assistance en cas de décès

12
 Assistance technique aux véhicules
 Assistance juridique

 Assistance MRE :
Il s’agit aussi d’un contrat d’assistance mis à la disposition des clients marocains
résidents à l’étranger.
Les garanties sont :
 Assistance médicale
 Assistance juridique à l’étranger
 Assistance technique aux véhicules
 Assistance en cas de décès

 Vital hospitalisation :
Les garanties principales de cette assurance consistent e :
 Un remboursement de 100% des frais d’hospitalisation
 Garantie complémentaire en option : remboursement de 90% des frais
d’hospitalisation
 Etendue territoriale des prestations.

 Quiétude :
Offre à l’assuré la couverture de sa carte bancaire, ses papiers personnels et ses clés en
cas de perte de vol ou suite à une agression.
Donc les garanties sont
 Garanties financière: couverture du risque d’utilisation frauduleuse de
la carte bancaire.
 Remboursement de frais constitution de la carte bancaire, des pièces
administratives et des clés dérobées au moment de ’agression.
 Sécurité vol espèce : suite au vol par agression sur les personnes
titulaires d’une carte société générale marocaine des banques.

13
 Assurance multirisques habitation :
Elle offre une couverture totale du domicile, des biens personnels de l’assuré et
garantit les responsabilités liées à la vie familiale et à l’occupation des lieux.

 Livret d’épargne :
Est un compte d’épargne rémunérée dont les fonds restent disponibles à tout moment
Les opérations possibles sont :
 Retrait d’espèces, versements d’espèces et virements reçus,
 Retraits déplacés.

 Compte à terme :
 Dans ce cas le client s’engage à mobiliser les fonds durant une période convenue.
En contrepartie, il perçoit des intérêts en fonction des montants et de la durée de
placement.
 Les intérêts sont versés à échéance.

 Bon de caisse :
Est un placement matérialisé par une reconnaissance de dette de la banque vis-à-vis de
son client et matérialisé par un titre remis au client.
La rémunération se fait selon le taux en vigueur, communiqué par lettre circulaire à la
direction commerciale.
Les intérêts peuvent être précomptés ou post comptés, à la demande du client.
 Vital éducation :
Prévoit la constitution progressive d’une épargne au profit d’un enfant pour arriver à
financer ses études supérieures ou de le doter d’un capital dessiné à lui faciliter son
entrée dans la vie active.

 Vital retraite :

14
Cette offre s’adresse aux particuliers et aux professionnels, permettant la constitution
d’une épargne retraite.

 Log épargne :
Permet de constituer progressivement une épargne valorisée après 5ans d’épargne log
épargne donne le droit d’un prêt immobilier.

 SG perspectives :
C’est une SUCAV à moyen terme, constitué de valeurs diversifiées (actions,
obligations, liquidités).
 SG oblige plus :
C’est une SICAV obligatoire de capitalisation investie dans les produits de taux moyen
et long terme.
 SG expansion :
C’est une SICAV actions investie à hauteur minimale de 85% en actions, permettant à
moyen terme une appréciation du capital investi.

 SG valeurs :
C’est une SICAV actions investie dans les produits de taux à très court terme et en
liquidités.

 SG trésor plus :
C’et une FCP dynamique, de catégorie obligatoire court terme investi dans les produits
de taux avec une prise de risque limité.

15
C- Prêts :
 Convention équilibre :
Est un contrat de facilité de caisse octroyé sur le compte chèque du client. C’est une
solution bien adaptée pour tout client enregistrant des décalages de trésorerie, surtout
en fin de mois.

 Crédit flash :
C’est une formule de crédit rapide, pour laquelle aucun justificatif quand à
l’utilisation des fonds n’est exigé.

 Crédit résidence :
Est un prêt immobilier qui permet de financer l’achat, la construction, ou l’extension
d’une résidence principale ou secondaire ou l’achat d’un terrain.

 Crédits logements fondations Mohammed VI :


La SGMB propose aux adhérents de cette fondation une offre de crédit immobilier à des
conditions privilégiées.

 Prêts étude banky :


Est réservé aux parents des étudiants de grandes écoles pour financer les frais de scolarité

16
Deuxième section : Déroulement du stage :
Avant de commencer mon stage, mon encadrant m’a précisé les différentes tâches à
accomplir. Le but a été fixé alors sur le passage par tous les services de l’agence
bancaire. Ces services se résument dans :

 Le service guichet “ Front office ”


 Le service arrière guichet “ Back office ”
 Le service d’exploitation.

1) Les tâches effectuées :


1.1) Services Guichet :
Dans ce service, j'ai assisté aux opérations telles que le retrait et
le versement d'argent ainsi que le change de devises (opérations
d'achat et de vente). En fait, il existe plusieurs manières d'effectuer
un versement: soit en espèce, en chèque, en effet ou en devise.
Par contre, un retrait ne peut se faire que par chèque ou par avis
(accord du client justifiant le retrait).
En outre, j'ai eu l'occasion d'effectuer plusieurs remises de
chèques ou d'effets de commerce.
Cette opération se fait de deux manières différentes selon la nature du
chèque. En effet, si le chèque est un chèque BMCI, son traitement
(Escompte ou Encaissement) se fait d'une manière plus rapide (qui se
résume simplement à créditer un compte et débiter l'autre) que si le
chèque provient d'une banque confrère. Cette dernière opération
passe via le service informatique SIMT qui vient remplacer la
compensation manuelle des chèques dans la banque centrale
(Banque du Maroc) entre les différentes banques.

J'ai pu également remplir les demandes de chéquiers et de cartes


bancaires tout en précisant leurs types. Par exemple, un carnet de
chèques peut être de 10, 15, 20 ou 25 chèques. De plus, j'ai pu assister
à la destruction de cartes bancaires, dans le cas où leurs
propriétaires s'attardent plus de deux mois sur les demandes. Cette
opération de destruction ne peut s’effectuer qu'à la présence de deux
personnes pour des raisons de sécurité. Ces deux personnes sont:
 Le responsable des cartes (ou le responsable de chéquiers dans le
cas de destruction de carnets de chèques).
 L'agent principal de la banque.

17
Pour plus de sécurité dans les banques, l'argent n'y est pas stocké. Il
est transmis chaque deux jours à une société belge «Securise»
spécialisé dans le ramassage et la protection d'argent. Ainsi, il
circule en toute sûreté de la SGMB à la Banque Centrale. Lors de
chaque visite à l'agence en fin de journée, le caissier vérifie les
sommes à renvoyer avec cette société, idem pour l'agent principal, et
c’est pour éviter toute sorte de risque.
Enfin, les sections sont préparées avec des enveloppes
spécifiques, où on met des pièces bancaires qui présentent les
différentes opérations effectuées durant la journée. Ces documents
sont des pièces justificatives des opérations effectuées par le
caissier, à savoir: les versements, les retraits, les mises à
disposition, les remises de chèque, les achats et ventes de devise, les
retraits déplacés, ainsi que les opérations de compensation
effectuées à travers le système interbancaire .
La préparation de la journée comptable se fait après la fermeture
des portes de l'agence et l'achèvement de toutes les opérations
bancaires de la journée. La journée comptable comporte en plus des
sections, les pièces Justificatives, la situation de la caisse, et le brouillard
qui représente la synthèse des opérations effectuées à travers le
système bancaire.

1.2) Services Arrière Guichet:

La première des choses que j'ai apprise dans le service arrière


guichet est le numéro de compte bancaire. Ce numéro est propre à
chaque client, se compose de 16 chiffres et est sous la forme suivante:

 Code Agence: Ce code est composé de cinq chiffres et


caractérise chaque agence bancaire (Exemple: Agence SGMB=
0101).
 Racine du compte: Ce numéro est composé de six chiffres. Il
diffère de client en client de la même agence bancaire.

18
 Ordinal du compte: Il détermine la nature du compte
(Compte sur carnet, compte courant, compte chèque, compte MRE…).
 Clé du compte: Un nombre de deux chiffres attribués d'une
manière aléatoire lors de la création du compte.

Le traitement des remises de moyens de paiement se fait dans


l'arrière guichet. Il commence d'abord par une vérification de la
signature si la source est affiliée à la même agence de traitement. La
date de valeur est alors à j+1. Si non, Une circulation de ces moyens
est à effectuer.

Cela veut dire un envoi des chèques et des effets à la direction


régionale Casa ouest. Leur traitement s'effectue alors via le service
SIMT, sauf que la date de valeur est cette fois ci à j+2 pour les
chèques et effets non SGMB.
Après la vérification de la signature, et dans le cas d'un chèque
SGMB, on vérifie via l'outil informatique* (transaction GESTION
COMPTE) que le concerné par le chèque est bien approvisionné.
Dans le cas contraire, il revient impayé à l'agence.

Par ailleurs, j'ai assisté à la mise à disposition d'argent liquide à un


client loin de son agence principal. Cette opération repose sur la
coopération entre deux agences SGMB pour lui attribuer une somme
d'argent. Elle doit aussi être visé par l'agent principal.

Une autre opération qui s'effectue à l'arrière guichet est le


virement: c'est un envoi de fonds de compte en compte qui demande
un numéro complet du compte recevant le virement. Ce numéro est le
RIB (relevé d'identité bancaire). Il est composé de 24 chiffres et
permet d'effectuer des virements internationaux.

Une autre opération qui se fait à l'arrière guichet est la dotation.


C'est une sortie de devises réglementée par l'office de change qui
justifie les moyens financiers lors d'un voyage à l'étranger. Elle doit
obligatoirement être accompagnée d'un passeport en cours de
validité.

Le service arrière guichet est le service qui prend en charge la


clientèle entreprise. Il leur propose des cautions justifiant leurs
ressources financières pour accéder aux nouveaux marchés. Par

19
exemple, quand un secteur propose un marché à prendre en charge
par une société, les différentes compagnies concurrentes font
chacune une caution bancaire. Par conséquent, la société qui semble
avoir celle adaptée au marché décroche le contrat de la prise en
charge du service.

La politique du risque calculé est l'une des principales


caractéristiques du service arrière guichet. Cela veut dire
l'estimation du risque de chaque opération avant d'être validée. Par
conséquent, tout ce qui est administratif dans la banque doit être
visé par l'agent principal, alors que le directeur vise les opérations
en relation avec les clients. J'ai même assisté à une estimation de
risque lors d'une simple ouverture de compte.

En effet, un prospect (chauffeur de camion) voulait avoir une


attestation justifiant sa possession de 10.000 DH le jour même de
l'ouverture du compte après le versement de cette somme d'argent.
Ceci est possible. Mais son intention était suffisamment claire pour
l'agent principal de la banque. En effet, le risque opérationnel a été
estimé au paiement par traites sans approvisionnement, une
pratique assez récurrente chez les personnes travaillant dans le
domaine de transport

1.3) Services d’Exploitation:


Ce service n'est pas un service comme les autres. C'est un service
commercial qui doit satisfaire les objectifs fixés par la Direction
Régionale de Casa ouest, et donc ceux du Siège de CASA. Il est alors
important de vendre aux clients le maximum de produits. Ces
derniers sont des comptes bancaires (de différents types), des
contrats d'assurance, des crédits et des cartes bancaires.

Le but du service d'exploitation est de satisfaire le client. Par


conséquent, le risque n'est pas une priorité dans ce service.
Contrairement au service arrière guichet, les exploitants visent le
maximum d'opérations dans le but de remplir leurs objectifs
annuels.
Pour ouvrir un compte à un prospect, il faut effectuer diverses
vérifications :

20
 Vérifier qu'il n'est pas interdit de chéquier au niveau du Service Centrale
des Incidents de Paiements (SCIP). Il suffit d'entrer l'identifiant national
du prospect sur l'outil ATLAS II, transaction
 MCSCIP. L'interrogation se révèle positive s'il a des chèques ou des effets
impayés dans la banque centrale.
 Vérifier qu'il n'est pas interdit de compte à la SGMB. Cette vérification se
fait par la transaction INTERD. Le prospect est interdit de compte à la
SGMB s'il a eu un problème juridique (à cause d'un crédit, d'un compte
débiteur...) avec la banque au près des tribunaux.
 S'assurer en utilisant VIGILANCE (outil en format WEB) que le prospect
ne figure pas dans la liste noire du terrorisme international.

Après toutes ces vérifications, un objet « tiers » peut être créé par la
transaction OUVTIE sur . Cet objet a pour attributs les informations
personnelles du client (nom, prénom, CIN, adresse ...), et est stocké
sur la base de données (serveur centrale) à Casablanca. Finalement,
on crée l'objet principal qui est le compte. Il a pour attributs le tiers,
le type, le solde et l'historique, et le client doit verser une somme
d'argent, qui dépend du type de compte, pour qu'il soit activé.

Ensuite, il faut enregistrer la signature du nouveau client. Elle est


cruciale pour toutes les opérations car leurs validités en dépendent.
D'abord, le client signe sur la fiche CA010 (fiche d'interrogation
client), puis elle est scannée et l'image qui en résulte est envoyée au
serveur central par Intranet « Lotus Notes », une manipulation que
j'ai pu exercer en présence du Conseiller Relations Clientèles.

J'ai également rempli les fiches de convention d'ouverture de compte


chèques, de crédit personnel et habitat, ainsi que des assurances. Ce
sont des fiches assez simples à remplir car elles contiennent
simplement des renseignements sur le client (Nom, CIN, Numéro de
compte) et le nom du produit à assurer, dans le cas des assurances.
Après l'ouverture d'un compte, une fiche « profil clientèle » est à
garder avec le dossier. Elle permet de faciliter l'accès aux
informations clients lors de l'ouverture.

A côté d'ouverture des comptes, j'ai assisté à l'octroi des crédits aux
clients, qu'ils soient des particuliers ou des professionnels. Ainsi,
une distinction est à faire entre deux catégories de prospects: les
salariés et les non salariés. Pour les seconds, on distingue entre les
professionnels et les commerçants.

21
Concernant les premiers, ils n'ont besoin que d'une attestation de
travail et un bulletin de paie pour bénéficier d'un crédit, et la
mensualité dans leur cas ne peut pas dépasser 45% de leur salaire,
ou bien 50% s'il s'agit des conjoints

Par rapport aux professionnels, ils ont l'obligation


d'amener avec eux deux pièces, à savoir:
1. Carte Professionnelle qui atteste leur profession (médecin, avocat,
notaire...).
2. Tableau des Mouvements de la dernière année, et ce pour calculer un revenu
mensuel sur lequel sera basée la mensualité à payer.

Quant aux commerçants, ils sont censés être immatriculés au


registre de commerce au moins un an. Dans le cas contraire, il sera
vraiment difficile pour eux de contracter un emprunt, qu'elle que soit
la période durant laquelle ils effectuent des transactions avec la
banque.
Dans tous les cas, la banque ne peut pas octroyer des crédits que si
elle a reçu des garanties suffisantes pour éviter strictement d'avoir
des crédits non remboursables (exemple de la crise des Etats-Unis
d'Amérique).

1.4) Autre Tâches Accessoires:


 Communication Téléphonique:

Les communications téléphoniques restent un outil primordial aussi


bien pour le contact des personnes externes avec lesquelles l’agence
a des relations professionnelles ainsi qu’au niveau interne puisque
les collaborateurs s’entre-transfèrent les communications selon la
responsabilité de chacun d’eux.
Toutefois, la maîtrise des langues est obligatoire pour pouvoir
réussir cette tâche (arabe, français, anglais et berbère).
 Envoi de documents par Fax & Photocopie:

Un outil efficace et rapide, le FAX reste un moyen agile et efficace


pour envoyer les documents urgents pour traitement, soit aux
agences de la BMCI, soit aux banques confrères, soit à la compagnie
d’assurance ou soit à toute autre personne.

22
Et puisqu'il est obligatoire de garder une copie de chaque document
transmis ou délivré, la photocopie est alors une des tâches
essentielles.
 Bureautique :

Cette tâche fait partie intégrante des outils du travail quotidien.


L’utilisation de l’outil informatique est devenue souhaitable voire
même indispensable pour l’exécution des différents travaux dans les
plus brefs délais afin d’augmenter la qualité du travail et du service
rendu au client. Par conséquent, différents logiciels sont utilisés au
sein de l’agence :
WORD : traitement de texte, lettres, avis d’échéance, bordereaux, …
EXCEL : établissement des devis, les factures et les divers situations
comptables (situation journalière, état des chèques,…).
PROGICIELS : des logiciels spécifiques au domaine banquier et conçus
spécialement pour la SGMA,

 Tenue du registre des impayés (chèques et effets):

Ce registre doit être mis à jour au jour le jour. Cela consiste à porter
sur ledit registre la situation des effets et chèques retournés impayés
pour pouvoir Laisser une preuve écrite. A la présentation du client,
l’effet ou le chèque ne peut être retiré qu’après avoir porté sa
signature sur le registre adéquat.

 Scannage des spécimens de signature des clients :

Scannage des spécimens de signature des clients dans un logiciel


conçu spécialement pour cette tâche, pour permettre aux agents de
vérifier à chaque opération la conformité de la signature avec celle
qui a été déposée sur le spécimen lors de l'ouverture du compte

 Remise des Cartes Guichets:


Plusieurs clients se complaignent de la perte de leurs cartes dans le
guichet de l'agence. Des causes diverses peuvent être derrière ce
problèmes mais dans la majorité des cas ce sont les clients eux-
mêmes qui en responsables. Durant la période que j'ai passé au
service commercial, je m'occupais de la récupération des cartes
restantes dans le GAB, et ce en collaboration avec l'agent principal
qui se charge de cette mission importante.

23
 Classement des dossiers:
Pour avoir un accès facile et rapide aux différents documents de
l’agence, un classement des dossiers est nécessaire. Dans le cadre de
cette tâche, le classement peut être fait en respectant plusieurs
ordres, par exemple :
 Ordre numérique : par numéro de compte pour les dossiers des
incidents,
 Ordre chronologique : pour les spécimens de signatures ;....

Une fois l’ordre de classement est déterminé, plusieurs matériels


peuvent être utilisés, à savoir :

 Chemises cartonnées,
 Pochettes cartonnées,
 Classeurs,
Chemises bulle,...

24
2-Les apports du stage :
Au cours de ce stage, j’ai pu approfondir mes connaissances aussi
bien d’un point de vue personnel que d’un point de vue
professionnel.

 Apports professionnels :
 Le sens d’initiative.
 Le partage des savoirs avec les différents professionnels.
 Etre prudent en réalisant les tâches demandées.
 Choisir le bon moment et la bonne personne pour
demander l’information.

 Apports personnels :
Certes le monde du travail est très différent des études et demande
d’autres connaissances pour s’intégrer. Mais heureusement,
l’ambiance que j’ai trouvée au sein du bureau m’a beaucoup aidé
pour s’intégrer rapidement et cela a développé certains caractères
dans ma personnalité.

 Briser les barrières de timidité.


 Le sens de la responsabilité et l’auto organisation.
 La confiance en mes capacités.

25
CONCLUSION:
Mon stage au sein de la banque SGMB a été bénéfique et instructif.
Au cours de ce mois, j'ai pu observer et participer, au
fonctionnement quotidien d'une agence bancaire.

Au delà de l'activité de chacun des services, j'ai pu constater les


relations sociales régnant dans la banque entre les différents
employés, indépendamment de l'activité exercée par chacun d'eux.
Ainsi j'ai pu ressentir l'importance des relations humaines au sein
de l'entreprise et même celles nouées avec les clients parce qu'une
bonne relation induit une bonne réputation à l'organisme et aux
employés de ce dernier.

L'atmosphère au sein de la banque était chaleureuse. A titre


d'exemple, j'ai constaté qu'un air familial régnait au sein de la
banque, il y avait une absence des rapports de force entre dirigeant
est subordonnés, et une présence de l'entraide entre les différents
employés. D'une autre part, je me suis rendu compte de l'importance
qu'on donne au client en essayant de le satisfaire en mettant en
œuvre tout ce qui était possible, ce qui le fidélise plus. A travers cette
convivialité, j'ai pu comprendre que l'activité d'une entreprise
devient plus performante et plus rentable dans une atmosphère
accueillante.

Ce stage m'a aussi permis d'avoir une expérience, une responsabilité


personnelle, et une idée générale sur le déroulement du travail au
sein d'une agence bancaire et ceci grâce à l'occasion que j'ai saisi qui
se manifeste sur le passage par les différents services de l'agence.

26
Webiographie :

 Guide des pratiques (Document interne)

 http://www.societegenerale.com/

 http://www.sgmaroc.com/

 http://www.sgmaroc.com/fileadmin/templates/
images/images1/communique/Guidebanky.pdf

 https://particuliers.societegenerale.fr/guide_ess
entiel_banque.html

27