Vous êtes sur la page 1sur 15

1

MDS-UPDRS

-
; 18 : 738-750).

Par la suite, la MDS recruta un

iées
-
membres. Chaque partie a été écrite par des membres appropriés des sous-commissions, puis a été revue
et ratifiée par le groupe entier. Ces membres sont listés ci-dessous.

Le MDS ou UPDRS comprend 4 parties :


- Partie I : expériences non motrices de la vie quotidienne
- Partie II : expériences motrices de la vie quotidienne
- Partie III : examen moteur
- Partie IV : complications motrices

La partie I se compose de deux parties :


1A
informations pertinentes provenant des patients et des aidants.
1B is indépendamment de

La partie II est destinée à être un questionnaire auto-administré comme dans la partie IB, mais peut être

On note que les versions officielles de la partie 1A, partie 1B et partie II de la MDS-

individuels, les mêmes questions peuvent être employées séparément pour évaluer le patient en
condition ON et OFF.

La partie III
démonstration

La partie IV au
patient. Cette partie intègre des informations provenant de patients avec les observations et les

Les auteurs de la nouvelle version sont :


Président : Christopher G. Goetz
Partie I : Werner Poewe (Président), Bruno Dubois, Anette Schrag
Partie II : Matthew B. Stern (Président), Anthony E. Lang, Peter A. Lewitt
Partie III : Stanley Fahn (Président), Joseph Jankovic, C. Warren Olanow

Official Working Document MDS-UPDRS


2

Partie IV : Pablo Martinez-Martin (Président), Andrew Lees, Olivier Rascol, Bob van Hilten
Standards de développement : Glenn T. Stebbins (Président), Robert Holloway, David Nyenhuis
Annexes : Cristina Sampaio (Présidente), RicharD Dodel, Jaime Kulisevsky
Evaluation statistique : Barbara Tilley (Présidente), Sue Leurgans, Jean Teresi
Consultant : Stephanie Shaftman, Nancy LaPelle

Personne à contacter : Christopher G. Goetz, MD


Rush University Medical Center
1725 W. Harrison Street, Suite 755
Chicago, IL USA 60612
Téléphone : 312-942-8016
Email : cgoetz@rush-edu

1er Juillet 2008

Official Working Document MDS-UPDRS


3

PARTIE I : EXPERIENCE NON MOTRICE DE LA VIE QUOTIDIENNE

expériences des patients dans leur vie quotidienne. Il y a 13 questions.

complexes.
-administré par le patient couvrant 7 questions
sur les expériences non motrices dans la vie quotidienne.

Partie 1A :
:
1-

2- La réponse à chaque item doit se référer à la période correspondant à la semaine précédente

3- Tous les items doivent êtes notés par un nombre entier (pas de demi-point, ni de score manquant).
: un amputé ne pouvant marcher), cet
item est noté NE pour Non Evaluable.
4- Les réponses doivent refléter le niveau habituel de la fonction et des mots tels que :
« habituellement », « généralement », « la plus part du temps » peuvent être utilisés avec les patients.
5-
Après cette formulation, vous pouvez élabor

-ci ont été

6- Les patients peuvent avoir des co- vant affecter

EXEMPLE DE NAVIGATION A TRAVERS LES OPTIONS DE REPONSES POUR LA


PARTIE IA

: après lecture des instructions au

question suivante.

Si vos questions identifient un problème dans ce domaine, vous devez par la suite travailler avec un
ieu de la gamme des réponses (option 2 ou léger)
pour déterminer si le patient fonctionne à ce niveau, mieux ou moins bien. Vous ne lirez pas les choix
des réponses au patient, car les réponses utilisent une terminologie clinique. Vous poserez suffisamment
de questions tests pour déterminer la réponse que vous devrez coder.

Official Working Document MDS-UPDRS


4

Travaillez les options supérieures ou inférieures avec le patient pour identifier la réponse la plus
appropriée, en vous donnant une vérification finale en excluant les options supérieures et inférieures à la
réponse sélectionnée.

« Oui »
Cet item est-il normal pour vous ? Notez (0) normal

« »
« Oui, minime et le plus proche »
Considérez léger (2) comme point
de référence Confirmez et notez (1) minime
et puis comparez avec minime (1)

Si léger est plus proche que minime

Considérez modéré (3) pour voir si « Non, modéré est trop sévère »
cette réponse correspond mieux Confirmez et notez (2) léger

Si modéré est plus proche que léger

Considérez sévère (4) pour voir si « Non, sévère est trop sévère »
cette réponse correspond mieux Confirmez et notez (3) modéré

Oui, sévère est le plus proche


Confirmez et notez (4) sévère

Official Working Document MDS-UPDRS


5

MDS-UPRS
Partie I : Expérience Non Motrice de la vie quotidienne (EnMVQ) SCORE

Partie IA

:
patient aidant patient et aidant en proportion égale

A lire au patient : je vais vous poser 6 questions à propos de comportements que vous pouvez
avoir ou non présenté(s). Certaines questions font référence à des problèmes communs, et
roblèmes moins communs. Si vous avez des problèmes dans un de ces

pas gêné(e) par un prob

vous-même.

1.1 ALTERATION COGNITIVE

activités

: Au cours de la semaine précédente, avez-vous eu


des problèmes pour vous rappeler des choses, pour suivre des conversations, pour fixer votre
attention, pour avoir des pensées claires ou pour trouver votre chemin dans la maison ou en
ville
approfondissements pour information).

0 : Normal : Pas d

1 : Minime :

sociales normales.

2 : Léger : Dysfonctionnement cognitif cliniquement évident, mais avec seulement

activités et des interactions sociales normales.

3 : Modéré :
patient à mener des activités et des interactions sociales normales.

4 : Sévère :
des activités et des interactions sociales normales.

Official Working Document MDS-UPDRS


6

1.2 HALLUCINATIONS ET PSYCHOSE

Instructions à : Considérez à la fois les illusions (interprétations erronées de


stimuli réels) et les hallucinations (fausses sensations spontanées). Considérez tous les
principaux domaines sensoriels (visuel, auditif, tactile, olfactif et gustatif). Déterminez la
présence de sensations non formées (par exemple : sentiment de présence ou fausses
impressions de flottement) aussi bien que des sensations formées (pleinement développées
et détaillées). Evaluez la capacité du patient à critiquer ses hallucinations et identifiez

: Au cours de la semaine précédente, avez-vous vu,


?[Si oui,

information.]

0 : Normal :

1 : Minime : Illusions ou hallucinations non formées, mais le patient les reconnaît et


les critique.

2 : Léger : Hallucinations structurées indépendantes des stimuli environnementaux.


Pas de perte de sens critique à leur égard.

3 : Modéré : Hallucinations structurées non critiquées par le patient.

4 : Sévère : Le patient a des idées délirantes ou paranoïaques.

Official Working Document MDS-UPDRS


7

1.3 HUMEUR DEPRESSIVE

les sentiments de vide ou la perte de plaisir. Déterminez leur présence et leur durée pendant

mener sa routine quotidienne et à participer à des interactions sociales.

: Au cours de la semaine précédente, vous êtes vous


? Si oui, ce
sentiment durait- ? Rendait-il difficile pour vous le fait de mener vos
?[
our information.]

0 : Normal :

1 : Minime :

interactions sociales normales.

2 : Léger : Humeur dépressive durant plusieurs jours, mais sans interférence avec
des activités et des interactions sociales normales.

3 : Modéré :
activités et des interactions sociales normales.

4 : Sévère :
et des interactions sociales normales.

Official Working Document MDS-UPDRS


8

1.4 ETAT ANXIEUX

: Déterminez les sensations de nervosité, de tension,

activités journalières routinières et à participer à des interactions sociales.

: Au cours de la semaine précédente, vous êtes vous


senti(e) nerveux, inquiet ou tendu(e) ? Si oui, ce sentiment durait-
Est-ce que cela a constitué pour vous une difficulté pour suivre vos activités habituelles ou

de donner des détails et des approfondissements pour information].

0 : Normal :

1 : Minime :

interactions sociales normales.

2 : Léger : Sentiments anxieux persistant

interactions sociales normales.

3 : Modéré :
du patient à mener des activités et des interactions sociales normales.

4 : Sévère :
activités et des interactions sociales normales.

Official Working Document MDS-UPDRS


9

1.5 APATHIE

de fair
expliqués par la dépression.

: Au cours de la semaine précédente, vous êtes vous


senti(e) indifférent à faire des activités ou à être avec des gens ? [

information.]

0 : Normal :

1 : Minime : ec
les activités quotidiennes ni les interactions sociales.

2 : Léger :

3 : Modéré :
sociales.

4 : Sévère :

Official Working Document MDS-UPDRS


10

1.6 SIGNES DE SYNDROME DE DYSREGULATION DOPAMINERGIQUE

: Déterminez la participation du malade à diverses activités


incluant par exemple une passion atypique ou excessive du jeu (ex : casino ou billets de
loterie), des pulsions ou des intérêts sexuels atypiques ou excessifs (ex : intérêt inhabituel à la
pornographie, la masturbation, sollicitation exagérée vis-à-vis du partenaire),
: passe-
ou à la prise de médicaments non prescrits sans raison clinique (ex : comportement addictif).
aux sur la vie personnelle du patient

ne partie du temps de travail, le fait de sauter des repas ou de


manquer de sommeil en raison de ces activités).

: Au cours de la semaine précédente, avez-vous


ressenti(e) des fortes pulsions inhabituelles que vous avez eues du mal à contrôler. ? Vous
sentez-vous poussé(e) à faire ou à penser à des choses et éprouvez-vous de la difficulté à les
arrêter ? [Donnez des exemples au patient tels que la passion du jeu, le nettoyage,
de médicament supplémentaire, avoir une attitude
addictive au sexe et à la nourriture, tout cela en fonction des patients].

0 : Normal : Pas de problème présent.

1 : Minime :
difficulté po

2 : Léger : Des problèmes existent et entrainent habituellement quelques difficultés


dans la vie personnelle du patient et sa vie de famille.

3 : Modéré : Des problèmes existent et entrainent habituellement beaucoup de


difficultés dans la vie personnelle du patient et sa vie de famille.

4 : Sévère :
activités et des interactions sociales normales, ou de maintenir les
standards antérieurs de sa vie personnelle et familiale.

Les questions suivantes dans la partie I (Expérience Non Motrice de la Vie Quotidienne)
(sommeil, somnolence diurne, douleur et autre sensation, problèmes urinaires, problèmes de
constipation, sensation de tête vide au lever et fatigue) se trouvent dans le Questionnaire
patient avec toutes les questions de la partie II [Expériences Motrices de la Vie Quotidienne].

Official Working Document MDS-UPDRS


11

QUESTIONNAIRE POUR LE PATIENT

Instructions :

Ce questionnaire vous posera des questions sur vos expériences de la vie quotidienne.

e problème, notez
simplement 0 pour NON.

de sélectionner celle qui vous correspond le mieux.

Nous nous intéressons à votre fonctionnement moyen et habituel au cours de la semaine

chaque

faire la plupart du temps.

Parkinson. Ne vous préoccupez pas de séparer les effets de la maladie de Parkinson de ceux
de ces autres problèmes médicaux. Répondez simplement à la question avec votre meilleure
réponse.

Votre médecin ou infirmier peuvent revoir les questions avec vous, mais le questionnaire est
destiné à être complété par les patients, soit seul ou avec leurs aidants.

Qui remplit ce questionnaire (cochez la meilleure réponse) :

patient aidant patient et aidant en proportion égale

Official Working Document MDS-UPDRS


12

Partie I : EXPERIENCES NON MOTRICES DE LA VIE QUOTIDIENNE Score

1.7 PROBLEMES DE SOMMEIL

Au cours de la semaine précédente, avez-vous rencontré des problèmes pour vous endormir
la nuit ou pour rester endormi pendant la nuit ? Prenez en compte la façon dont vous vous
êtes senti(e) reposé(e) après vous être réveillé(e) le matin ?

0 : Normal : Pas de problème.

1 : Minime :
habituellement de difficultés à avoir une nuit complète de sommeil.

2 : Léger : Des problèmes de sommeil entrainent habituellement quelques


difficultés à avoir une nuit complète de sommeil.

3 : Modéré : Des problèmes de sommeil entrainent beaucoup de difficultés à avoir


une nuit complète de sommeil, mais je dors encore habituellement plus
de la moitié de la nuit.

4 : Sévère : Je ne dors habituellement pas la plus grande partie de la nuit.

1.8 SOMNOLENCE DIURNE

Au cours de la semaine précédente, avez-vous rencontré des problèmes pour rester éveillé(e)
pendant la journée ?

0 : Normal : Pas de somnolence diurne.

1 : Minime : Une somnolence diurne apparaît mais je peux résister et rester éveillé(e).

2 : Léger :
que je lis ou en regardant la télé.

3 : Modéré : endors parfois alors que je ne devrais pas. Par exemple, en

4 : Sévère :

Official Working Document MDS-UPDRS


13

1.9 DOULEUR ET AUTRES SENSATIONS

Au cours de la semaine précédente, avez-vous eu des sensations inconfortables dans votre


corps telles que douleur, courbatures, fourmillements ou crampes ?

0 : Normal : Pas de sensations inconfortables.

1 : Minime : Je ressens ces sensations. Cependant, je peux faire les choses et être avec

2 : Léger : Ces sensations me procurent quelques problèmes quand je fais des

3 : Modéré : Ces sensations me procurent beaucoup de problèmes, mais ne

personnes.

4 : Sévère :
personnes.

1.10 PROBLEMES URINAIRES

Au cours de la semaine précédente, avez-vous eu des difficultés à contrôler vos urines ? Par

0 : Normal : Aucun problème urinaire.

1 : Minime :
ne causent pas de difficulté dans mes activités quotidiennes.

2 : Léger : Les problèmes urinaires causent quelques difficultés dans mes activités
inaires.

3 : Modéré : Les problèmes urinaires causent beaucoup de difficultés dans ma vie


quotidienne, incluant des accidents urinaires.

4 : Sévère : Je ne peux pas contrôler mes urines et utilise une garniture de protection
ou une sonde urinaire.

Official Working Document MDS-UPDRS


14

1.11 PROBLEMES DE CONSTIPATION

Au cours de la semaine précédente, avez-vous eu des problèmes de constipation entrainant


des difficultés à aller à la selle ?

0 : Normal : Pas de constipation.

1 : Minime : efforts supplémentaires pour aller à la


selle. Cependant, ce problème ne perturbe pas mes activités ou mon
confort.

2 : Léger : La constipation me pose quelques difficultés à faire des choses ou à me


sentir confortable.

3 : Modéré : La constipation me pose beaucoup de problème à faire les choses ou à

que ce soit

4 : Sévère :
selle.

1.12 SENSATION DE TETE VIDE AU LEVER

Au cours de la semaine précédente, avez-


?

0 : Normal : Pas de sensations de vertige ou de brouillard.

1 : Minime : Des sensations de vertige ou de brouillard surviennent. Cependant, elles


ne me causent pas de problèmes à faire les choses.

2 : Léger :

3 : Modéré :

4 : Sévère : Des sensations de vertige ou de brouillard me conduisent à tomber ou à

Official Working Document MDS-UPDRS


15

1.13 FATIGUE

Au cours de la semaine précédente, vous êtes vous senti(e) habituellement fatigué(e) ? Ce

0 : Normal : Pas de fatigue.

1 : Minime : La fatigue est présente. Cependant, elle ne me cause pas de problème à


faire les choses ou à être avec les gens.

2 : Léger : La fatigue me cause quelques problèmes à faire les choses ou à être avec
les gens.

3 : Modéré : La fatigue me cause beaucoup de problèmes à faire les choses ou être


avec les gens. Ce faire quoi que ce
soit.

4 : Sévère :

Official Working Document MDS-UPDRS