Vous êtes sur la page 1sur 13

Département Génie des Procédés et Environnement

Contenu

Chapitre :5 Absorption dans les échangeurs gaz-liquide


- Absorption physique
- Absorption avec réaction chimique

Chapitre 6 : Désorption dans les échangeurs gaz-liquide

- Désorption physique

Adil DANI Second semestre 2009/2010 3

Département Génie des Procédés et Environnement

Désorption à contre-courant

Adil DANI Second semestre 2009/2010 4

1
Département Génie des Procédés et Environnement

I- Désorption à contre-courant
I.1. Introduction
- Hypothèses :
Gaz Liquide
 Fonctionnement en continu et à contre courant
Gs ys Le xe  Régime stationnaire pour les deux phases
 Un seul composé A est transféré de la phase liquide
vers la phase gazeuse
 Autres composés de la phase gazeuse ne transfèrent
pas dans le liquide
 Colonne fonctionne en isotherme
 Solutions idéales
- Description :
 La phase liquide s’appauvrit en composé A
 La phase gazeuse s’enrichit en composé A
 Le débit molaire de la phase gazeuse augmente
 Le débit molaire de la phase liquide diminue
- Notations :
Le : débit molaire de la phase liquide à l’entrée, kmol.s-1
Ge ye Ls xs Ge : débit molaire de la phase gazeuse à l’entrée, kmol.s-1
xe : fraction molaire, à l’entrée, du composé A dans la
Gaz Liquide phase liquide
Échangeur G-L =Désorbeur ye : fraction molaire, à l’entrée, du composé A dans la
phase gazeuse

Adil DANI Second semestre 2009/2010 5

Département Génie des Procédés et Environnement

I- Désorption à contre-courant
I.2. Courbe opératoire (ou de travail)

 Bilan global écrit au borne du rectangle :


Gs ys Le xe
z
G+Ls=L+Ge
H
 Bilan matière sur le constituant A :

G y+Ls xs=L x+Ge ye


Gy Lx
Équation de la courbe
z
opératoire

Évolution de y en fonction de x en tout


point de l’échangeur

Ge ye Ls xs L G L
y= x + e ye − s xs
G G G
Gi : débit molaire de la phase gazeuse
Li : débit molaire de la phase liquide

Adil DANI Second semestre 2009/2010 6

2
Département Génie des Procédés et Environnement

I- Désorption à contre-courant
I.2. Courbe opératoire (ou de travail) Cas 1 : Variation faible des débits molaires
le long de l’échangeur :
Gs ys Le xe Le = Ls = L et Ge = Gs = G
z

H
y=
L
(x − x s ) + y e
G
z

Gy Lx ys

Courbe
opératoire
L/G
m

ye
Ge ye Ls xs
Courbe
d’équilibre

Gi : débit molaire de la phase gazeuse xs xe


Li : débit molaire de la phase liquide

Adil DANI Second semestre 2009/2010 7

Département Génie des Procédés et Environnement

I- Désorption à contre-courant
I.2. Courbe opératoire (ou de travail)
Cas 2 : Variation des débits molaires le long
de l’échangeur
Gs ys Le xe  raisonnement par rapport aux
z
constituants non transférés
H

y L  x x  ye
= I  − s  +
1 − y GI  1 − x 1 − xs  1 − ye
z

Gy Lx x y
Nouvelles variables : X = et Y=
1− x 1− y
En utilisant ces nouvelles variables, on peut
montrer que :

Courbe opératoire Courbe d’équilibre


Ge ye Ls xs
LI mX
Y= ( X − X s ) + Ye Y=
GI 1 + X (1 − m )
Gi : débit molaire de la phase gazeuse
Li : débit molaire de la phase liquide

Adil DANI Second semestre 2009/2010 8

3
Département Génie des Procédés et Environnement

I- Désorption à contre-courant
I.3. Potentiel d’échange
 Potentiel d’échange moyen  à partir de la moyenne logarithmique des potentiels
d’échange de l’entrée et de la sortie

Courbe ∆y ml =
(y *
s ) (
− y s − y e* − y e )
Courbe opératoire y* − ys
d’équilibre ln s*
ys ye − ye

L/G avec, y e* = m x s et y s* = m xe
y*e
m
∆x ml =
(x e ) (
− x e* − x s − x s* )
ye x − x e*
ln e
x s − x s*

x*s xs x*e xe ys ye
avec, x e* = et x s* =
m m
 La quantité transférée par unité de temps : K0G a0 ∆yml Ω Z
(avec, Z : hauteur de la colonne)

Adil DANI Second semestre 2009/2010 9

Département Génie des Procédés et Environnement

I- Désorption à contre-courant
I.4. Détermination des dimensions de l’appareil

Détermination du NUT et du HUT  Ecriture des bilans de matière sur l’échangeur


(absorbeur ou désorbeur) en tenant compte de l’hydrodynamique des phases

I-4.1. Etablissement des équation de bilan de matière

- Principe d’écriture du bilan matière pour un écoulement piston

 les équations sont écrites sur un élément différentiel de hauteur dz

- Hypothèses :

1. Régime stationnaire pour les deux phases


2. L’écoulement des deux phases est considéré comme Piston
3. Les débits molaires gazeux et liquide G et L le long de l’échangeur sont
considérés comme constants

Adil DANI Second semestre 2009/2010 10

4
Département Génie des Procédés et Environnement

I- Désorption à contre-courant
I.4. Détermination des dimensions de l’appareil
I-4.2. Etablissement des équations de bilan de matière
Gs ys Le xe
Bilan côté gazeux :
Aire d’échange
G (y +dy) = G y + Transfert

Transfert =k0G(y -yi) a0 Ω dz =K0G(y –y*) a0 Ω dz


G, y+dy L, x+dx avec, k coefficient de transfert du film, kmol.m-2.s-1
K coefficient de transfert global
z+dz
z
 Côté phase gazeuse :

G, y L, x
G dy=k0G a0 (yi-y ) Ω dz =K0G a0 (y* –y) Ω dz

 Côté phase liquide :

L dx=k0L a0 (x-xi) Ω dz =K0L a0 (x–x*) Ω dz

Ge ye Ls xs
Adil DANI Second semestre 2009/2010 11

Département Génie des Procédés et Environnement

I- Désorption à contre-courant
I.4. Détermination des dimensions de l’appareil
I-4.2. Etablissement des équations de bilan de matière
Gs ys Le xe
 Côté phase liquide :

L dx=k0L a0 (x-xi) Ω dz =K0L a0 (x–x*) Ω dz

G, y+dy L, x+dx Hypothèses : L, K0L,a0 et Ω sont constantes le


long de l’échangeur G-L
z+dz
z Alors,
Z xe xe
L dx L dx
G, y L, x ∫ dz =
0
∫x k L0 a 0 ( x − xi ) Ω x∫ K L0 a 0 ( x − x * ) Ω
=
s s

e x e x
L dx L dx
Z= ∫ = 0 0 ∫
k a Ω x s ( x − xi ) K L a Ω x s ( x − x i )
00
L
Ge ye Ls xs
Adil DANI Second semestre 2009/2010 12

5
Département Génie des Procédés et Environnement

I- Désorption à contre-courant
I.4. Détermination des dimensions de l’appareil
I-4.2. Etablissement des équations de bilan de matière
Gs ys Le xe  Côté phase liquide :
xe x
e
L dx L dx
k a 0 Ω x∫s ( x − xi ) K L0 a 0 Ω x∫s ( x − xi )
Z= 0
=
L
avec :
G, y+dy L, x+dx
L
: Hauteur d’une Unité de Transfert, côté
k L0 a 0 Ω film liquide (notée HUTL)
z+dz xe
dx
z
xs
∫ x−x i
: Nombre d’Unité de Transfert, côté
film liquide (notée NUTL)
G, y L, x
L
: Hauteur d’une Unité de Transfert, côté
K L0 a 0 Ω fluide liquide (notée HUTOL)
xe
dx
∫x−x
xs
*
: Nombre d’Unité de Transfert, côté
fluide liquide (notée NUTOL)

Ge ye Ls xs Remarque :NUT grand  plus le désorbeur est efficace


Adil DANI Second semestre 2009/2010 13

Département Génie des Procédés et Environnement

I- Désorption à contre-courant
I.4. Détermination des dimensions de l’appareil
I-4.2. Etablissement des équations de bilan de matière
Gs ys Le xe
 Côté phase liquide :
e x e x
L dx L dx
Z= ∫ = 0 0 ∫
k L a Ω xs ( x − x i ) K L a Ω x s ( x − x * )
0 0

G, y+dy L, x+dx

z+dz Z = HUTL × NUTL


z
= HUTOL × NUTOL
G, y L, x

La hauteur Z d’un échangeur peut être


déterminée en raisonnant sur le côté film
ou côté fluide liquide (sein du liquide :global)

Ge ye Ls xs
Adil DANI Second semestre 2009/2010 14

6
Département Génie des Procédés et Environnement

I- Désorption à contre-courant
I.4. Détermination des dimensions de l’appareil
I-4.2. Etablissement des équations de bilan de matière
Gs ys Le xe  Côté phase gazeuse :

En suivant le même raisonnement que celui du


côté liquide, on obtient :

G, y+dy L, x+dx Z = HUTG × NUTG = HUTOG × NUTOG


z+dz
z
La hauteur Z d’un échangeur peut être
G, y L, x déterminer en raisonnant sur le côté
film ou côté fluide gaz (global)

 Quel que soit la méthode employée, la hauteur Z


est identique

Ge ye Ls xs
Adil DANI Second semestre 2009/2010 15

Département Génie des Procédés et Environnement

I- Désorption à contre-courant
I.4. Détermination des dimensions de l’appareil
I-4.3. Calcul du Nombre d’Unité de Transfert
Gs ys Le xe Calcul de NUT en utilisant l’équation de la courbe
opératoire C. O.
Rappel Hyp : Le = Ls = L
et Ge = Gs = G
y=
L
(x − x s ) + y e
G
xe
dx
NUTOL = ∫ x−x
G, y+dy L, x+dx
Sachant que : *
xs
z+dz
On définit le facteur d’absorption A et l’efficacité de
z Désorption (ou efficacité de transfert côté liquide) EL par :
mG xe − x s
G, y L, x S= EL =
L xe
Hyp : xe=0 S S − EL
Après calcul, on obtient : NUTOG = ln
S − 1 S (1 − E L )
 NUT ne dépend que du facteur de désorption S et
Ge ye Ls xs de l’efficacité de désorption EL
Adil DANI Second semestre 2009/2010 16

7
Département Génie des Procédés et Environnement

Désorption co-courant

Adil DANI Second semestre 2009/2010 17

Département Génie des Procédés et Environnement

II- Désorption à co-courant


II.1. Introduction
Gaz Liquide
- Hypothèses :
 Fonctionnement en continu et à co-courant
Gs ys Ls xs  Régime stationnaire pour les deux phases
 Un seul composé A est transféré de la phase gazeuse
vers la phase liquide
 Autres composés de la phase gazeuse ne transfèrent
pas dans le liquide
 Colonne fonctionne en isotherme
 Solutions idéales
- Description :
 La phase liquide s’appauvrit en composé A
 La phase gazeuse s’enrichit en composé A
 Le débit molaire de la phase gazeuse augmente
 Le débit molaire de la phase liquide diminue
- Notations :
Le : débit molaire de la phase liquide à l’entrée, kmol.s-1
Ge : débit molaire de la phase gazeuse à l’entrée, kmol.s-1
xe : fraction molaire, à l’entrée, du composé A dans la
Ge ye Le xe
phase liquide
ye : fraction molaire, à l’entrée, du composé A dans la
Gaz Liquide
phase gazeuse

Adil DANI Second semestre 2009/2010 18

8
Département Génie des Procédés et Environnement

II- Désorption à co-courant


II.2. Courbe opératoire (ou de travail) Cas 1 : Variation faible des débits molaires
le long de l’échangeur :
Gs ys Ls xs Le = Ls = L et Ge = Gs = G
z

Z
y=−
L
(x − xe ) + y e
G
y
Courbe
d’équilibre
S
z ys Courbe
opératoire
Gy Lx
- L/G
E
ye
Ge ye Le xe m

Gi : débit molaire de la phase gazeuse xs xe x


Li : débit molaire de la phase liquide

Adil DANI Second semestre 2009/2010 19

Département Génie des Procédés et Environnement

II- Désorption à co-courant


II.2. Courbe opératoire (ou de travail)
Cas 2 : Variation des débits molaires le long
de l’échangeur
Gs ys Ls xs
z  raisonnement par rapport aux
constituants non transférés
Z

y L  x x  ye
=− I  − e  +
1− y GI  1 − x 1 − xe  1 − ye
x y
Nouvelles variables : X = et Y=
z 1− x 1− y

Gy Lx En utilisant les rapports molaires, on peut


montrer que :

Courbe opératoire Courbe d’équilibre


Ge ye Le xe
LI mX
Y =− ( X − X e ) + Ye Y=
GI 1 + X (1 − m )
Gi : débit molaire de la phase gazeuse
Li : débit molaire de la phase liquide

Adil DANI Second semestre 2009/2010 20

9
Département Génie des Procédés et Environnement

II- Désorption à co-courant


II.3. Potentiel d’échange
 Potentiel d’échange moyen  à partir de la moyenne logarithmique des potentiels
d’échange de l’entrée et de la sortie

∆y ml =
(y *
e ) (
− y e − y s* − y s )
y * − ye avec, y e* = m xe et y s* = m x s
ln e*
ys − ys

∆x ml =
(x e ) (
− x e* − x s − x s* )
x − x e* ye ys
ln e avec, xe* = et x s* =
x s − x s* m m

 La quantité transférée par unité de temps : K0G a0 ∆yml Ω Z


(avec, Z : hauteur de la colonne)

Adil DANI Second semestre 2009/2010 21

Département Génie des Procédés et Environnement

II- Désorption à co-courant


II.4. Détermination des dimensions de l’absorbeur
II-4.1. Etablissement des équation de bilan de matière

Hypothèses :

1. Régime stationnaire pour les deux phases


2. L’écoulement des deux phases est considéré comme piston
3. Les débits molaires gazeux et liquide G et L le long de l’échangeur sont
considérés comme constants

Principe d’écriture du bilan matière pour un écoulement piston : les équations


sont écrites sur un élément différentiel de hauteur dz

Rappel : détermination de la hauteur de l’absorbeur en utilisant les concepts du


Nombre d’Unité de Transfert (NUT) et Hauteur d’Unité de Transfert (HUT)

Démarche : Ecriture des bilans de matière sur l’échangeur (absorbeur) en tenant


compte de l’hydrodynamique des phases (types d’écoulement)

Adil DANI Second semestre 2009/2010 22

10
Département Génie des Procédés et Environnement

II- Désorption à co-courant


II.4. Détermination des dimensions de l’absorbeur
II-4.1. Etablissement des équations de bilan de matière
Gs ys Ls xs
Bilan côté gazeux :
Aire d’échange
G (y +dy) = G y+ Transfert

Transfert =k0G(yi -y) a0 Ω dz =K0G(y*–y) a0 Ω dz


G, y+dy L, x+dx avec, k coefficient de transfert du film, kmol.m-2.s-1
K coefficient de transfert global
z+dz
z
 Côté phase gazeuse :

G, y L, x
G dy=k0G a0 (yi-y ) Ω dz =K0G a0 (y* –y) Ω dz

 Côté phase liquide :

- L dx=k0L a0 (x-xi) Ω dz =K0L a0 (x–x*) Ω dz

Ge ye Le xe
Adil DANI Second semestre 2009/2010 23

Département Génie des Procédés et Environnement

II- Désorption à co-courant


II.4. Détermination des dimensions de l’absorbeur
II-4.1. Etablissement des équations de bilan de matière
Gs ys Ls xs  Côté phase liquide :

- L dx=k0L a0 (x-xi) Ω dz = K0L a0 (x–x*) Ω dz

Hypothèses : L, K0L,a0 et Ω sont constantes le


G, y+dy L, x+dx long de l’échangeur G-L

z+dz
Alors,
z Z xe x
e
L dx L dx
G, y L, x ∫ dz = ∫ k
0 xs
0
L
=∫ 0 0 *
a ( xi − x) Ω xs K L a ( x − x) Ω
0

e x e x
L dx L dx
Z= ∫ = 0 0 ∫
k a Ω x s x − x i K L a Ω xs x − x *
0 0
L

Ge ye Le xe
Adil DANI Second semestre 2009/2010 24

11
Département Génie des Procédés et Environnement

II- Désorption à co-courant


II.4. Détermination des dimensions de l’absorbeur
II-4.1. Etablissement des équations de bilan de matière
Gs ys Ls xs  Côté phase liquide :
x
e ex
L dx L dx
Z= ∫ = 0 0 ∫
k a Ω xs x − x i K L a Ω xs x − x *
0
L
0

avec :

G, y+dy L, x+dx
L
: Hauteur d’une Unité de Transfert, côté
k L0 a 0 Ω film liquide (notée HUTL)
z+dz xe
dx
z
∫ x−x
xs i
: Nombre d’Unité de Transfert, côté
film liquide (notée NUTL)
G, y L, x
L
: Hauteur d’une Unité de Transfert, côté
K L0 a 0 Ω fluide liquide (notée HUTOL)
xe
dx
∫ (x − x
xs
*
)
: Nombre d’Unité de Transfert, côté
fluide liquide (notée NUTOL)

Ge ye Le xe
Adil DANI Second semestre 2009/2010 25

Département Génie des Procédés et Environnement

II- Désorption à co-courant


II.4. Détermination des dimensions de l’absorbeur
II-4.1. Etablissement des équations de bilan de matière
Gs ys Ls xs
 Côté phase liquide :
e x e x
L dx L dx
Z= ∫ = 0 0 ∫
k a Ω x s x − xi K L a Ω x s x − x *
0
L
0

G, y+dy L, x+dx
Z = HUTL × NUTL = HUTOL × NUTOL
z+dz
z

G, y L, x

La hauteur Z d’un échangeur peut être déterminée


en raisonnant sur le côté film ou côté fluide
liquide (sein du liquide ;global)

Ge ye Le xe
Adil DANI Second semestre 2009/2010 26

12
Département Génie des Procédés et Environnement

II- Désorption à co-courant


II.4. Détermination des dimensions de l’absorbeur
II-4.1. Etablissement des équations de bilan de matière
Gs ys Ls xs  Côté phase gazeuse :

En suivant le même raisonnement que celui du


côté liquide, on obtient :

G, y+dy L, x+dx Z = HUTG × NUTG = HUTOG × NUTOG


z+dz
z
La hauteur Z d’un échangeur peut être
G, y L, x déterminer en raisonnant sur le côté
film ou côté fluide gaz (global)

 Quel que soit la méthode employée, la hauteur Z


est identique

Ge ye Le xe
Adil DANI Second semestre 2009/2010 27

Département Génie des Procédés et Environnement

II- Désorption à co-courant


II.4. Détermination des dimensions de l’absorbeur
II-4.2. Calcul du Nombre d’Unité de Transfert

Gs ys Ls xs Calcul de NUT en utilisant l’équation de la courbe


opératoire C. O.
Rappel Hyp : Le = Ls = L
et Ge = Gs = G
y=−
L
(x − xe ) + y e
G
xe
dx
NUTOL = ∫ x−x
G, y+dy L, x+dx
Sachant que : *
xs
z+dz
On définit le facteur d’absorption A et l’efficacité de
z l’absorption EG par :
mG xe − x s
G, y L, x S= EL =
L xe
Hyp : xe=0 S S
Après calcul, on obtient : NUTOL = ln
S + 1 S − E L (1 + S )

 NUT du côté fluide gaz ne dépend que du facteur


Ge ye Le xe d’absorption S et de l’efficacité d’absorption EL
Adil DANI Second semestre 2009/2010 28

13

Vous aimerez peut-être aussi