Vous êtes sur la page 1sur 16

COURS 1

CARACTÉRISTIQUES DE LA FORME SCOLAIRE


ET ÉMERGENCE DES PÉDAGOGIES DU SUD
1. Apprendre avant la domination de
la forme scolaire
2. Histoire de la forme scolaire
3. Les caractéristiques de la forme
scolaire
4. Les pédagogies du Sud/Cultures et
pédagogies

1
1. APPRENDRE AVANT LA DOMINATION
DE LA FORME SCOLAIRE
•Education = une socialisation communautaire
•Pas de séparation entre école et communauté
•Pas de séparation entre les générations même s’il y a
des cérémonies (rites de passage) ciblant les enfants et
les jeunes
•Apprentissages quotidiens et informels
•Savoirs au service de la communauté
•Pas de séparation entre « travailler » et « apprendre »
•« Apprendre » n'était pas distinct de « faire »

2
LES SAVOIRS AVANT LA FORME
SCOLAIRE
Savoirs quotidiens Savoirs spirituels et sacrés
Partagés par l’ensemble de la communauté Maîtrisés par certains
membres de la communautés
qui les partagent avec d’autres
à certains moment

Apprentissage informel par imitation, essais et Mobilisés à des moments


erreurs spécifiques : récoltes,
cérémonies, changements de
saisons etc.
Tradition orale des transmissions des savoirs Emergence d’une tradition
écrite de transmission des
savoirs
Pas de fonction spécifique ou permanente Existence de détenteurs de
d’instructeur savoirs sacrés

3
EXEMPLE: EDUCATION
TRADITIONNELLE AFRICAINE
•L’éducation originelle africaine est considérée par
Ngakoutou (2004, pp. 56-57) comme ayant les
spécifications suivantes :
• un cachet fondamentalement collectif et social
• un lien intime avec la vie sociale
• un caractère polyvalent
• une grande souplesse
•Il s’agit d’une éducation traditionnelle qui se réalise
dans le cadre de structures communautaires
•Le proverbe africain « Pour qu’un enfant grandisse, il
faut tout un village » le dit si bien
2. HISTOIRE DE LA FORME SCOLAIRE
•Au départ, une évolution spécifique des
sociétés européennes (Europe de l’Ouest et
du Nord, protestantisme)
•Mais, rapidement une diffusion mondiale
•Une séparation entre « socialisation
familiale » et « instruction scolaire »
•Une séparation entre le monde de
l’enseignement et de la production
(économie)

5
L’ÉVOLUTION DE LA FORME
SCOLAIRE
•Institutions exclusivement religieuses
•Institutions religieuses qui incorporent
l’enseignement des disciplines profanes et
scolaires/scientifiques (mathématiques, langues,
Recrutement
etc.) plus ouvert

•Institutions publiques transmettant principalement


des disciplines scolaires tout en gardant
l’enseignement religieux (Deuxième moitié du 19ème
siècle avec l’instauration de l’école obligatoire)
•Institutions d’enseignement public obligatoire

6
3. LES CARACTÉRISTIQUES DE LA
FORME SCOLAIRE
•« La forme scolaire » est un ensemble cohérent de traits au
premier rang desquels il faut citer la constitution d’un univers
séparé pour l’enfance, l’importance des règles dans
l’apprentissage, l’organisation rationnelle du temps, la
multiplication et la répétition d’exercices n’ayant d’autres
fonctions que d’apprendre et d’apprendre selon les règles ou,
autrement dit, ayant pour fin leur propre fin
•Un nouveau mode de socialisation, le mode scolaire de
socialisation. Celui-ci n’a cessé de s’étendre et de se
généraliser pour devenir le mode de socialisation dominant
Vincent, G., Lahire, B. & Thin, D. (1994). Sur l'histoire et la théorie de la forme
scolaire. In G. Vincent (Ed.), L'éducation prisonnière de la forme scolaire ?
Scolarisation et socialisation dans les sociétés industrielles (pp. 11-48). Lyon:
Presses Universitaires de Lyon.

7
LES CARACTÉRISTIQUES DES FORMES SCOLAIRES DES
RELATIONS SOCIALES PEUVENT ÊTRE RÉSUMÉES EN
CINQ POINTS:
1. L'école est un lieu spécifique séparé des autres pratiques
sociales où se transmettent des savoirs objectivés (scientifiques)
2. La pédagogisation des relations sociales d'apprentissage sont
liées à la constitution de savoirs scripturaux formalisés, délimités,
codifiés concernant aussi bien ce qui est enseigné que la manière de
l'enseigner, les pratiques de l'élève autant que celles du maître
3. La codification des pratiques scolaires rend possible une
systématisation de l'enseignement et, du même coup, permet la
production d'effets de socialisation durables
4. L'école, comme institution dans laquelle se jouent des formes
de relations sociales, repose sur un énorme travail d'objectivisation et
de codification. Elle est le lieu d'apprentissage des formes d'exercice du
pouvoir
5. Pour accéder à n'importe quel type de savoir scolaire, il faut
maîtriser la « langue écrite »

8
LA FORME SCOLAIRE

9
4. LES PÉDAGOGIES DU
SUD/CULTURES ET PÉDAGOGIES
•Pédagogies du Sud sont des pédagogies peu ou pas connues dans
la forme scolaire contemporaine dominante (occidentale)
•Le terme Sud renvoie aux pays du Tiers-Monde, Pays en
développement, Pays émergents etc.
•Apprentissages traditionnels, informels, quotidiens
•Institutions traditionnelles (religieuses) de transmission des savoirs
(école coranique, école sanskrite, école bouddhiste)
•Pédagogies et savoirs des peuples indigènes
•Pédagogues peu connus et peu utilisés
•Le statut particulier des pédagogies nouvelles: Freinet, Montessori,
Rogers etc.
•L’idée de prendre au sérieux les pédagogies du Sud se base sur le
constat que les cultures influencent nos orientations éducatives et
pédagogiques

10
INTÉRÊT ÉDUCATIF DES PÉDAGOGIES
DU SUD
•Crise de la forme scolaire dominante:
• « Les élèves qui n’apprennent pas ou plus! »
• Violence émergeante
• Inégalités persistantes
•Ouverture interculturelle
•Globalisation de la diffusion des savoirs
pédagogiques
•Prise de conscience écologique et nécessité d’un
développement durable
•Courant intellectuel postmoderne et critique

11
LES PÉDAGOGIES DU SUD

Institutionnalisati Changeme Développement Religion


on nt social durable Spiritualité
Formalisation
Freire + +++ +

Pédagogie ++ + +++
bouddhiste
Pédagogie + +++ ++
indigène
Krishnamurti ++ +++

Ecole +++ + +++


sanscrite
Ecole +++ +++
coranique
Pédagogie + ++ ++
Africaine

12
DÉFINITION D’UNE SITUATION
PÉDAGOGIQUE
« La situation pédagogique peut être définie comme un
triangle composé de trois éléments, le savoir, le professeur
et les élèves, dont deux se constituent comme sujets tandis
que le troisième doit accepter la place du mort ou, à défaut,
se mettre à faire le fou. (...) Toute pédagogie est articulée
sur la relation privilégiée entre deux des trois éléments et
l’exclusion du troisième avec qui cependant chaque élu doit
maintenir des contacts. Changer de pédagogie revient à
changer de relation de base, soit de processus »
Houssaye, J. (1988). Le triangle pédagogique. Berne: Peter
Lang.
QUELS PROCESSUS EST PRIVILÉGIÉ
PAR L’APPROCHE PÉDAGOGIQUE?
CONSTRUCTIVISME ET
COGNITION SITUÉE
Perspectives constructivistes Cognition
située/
Communauté
de pratiques

Constructivisme Constructivisme Constructivisme Pratiques


externe interne mélangé d’apprentissage
(hybride) dans des
contextes
authentiques
Contextes Contextes
abstraits réels
Continuum
LE SUD EST MAJORITAIRE!

16