Vous êtes sur la page 1sur 25

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET

METIERS

CHAIRE DE TRAVAUX PUBLICS & BATIMENT

COURS CCV004

« ELEMENTS DE BETON ARME »

___________

COURS THEORIQUE ET EXERCICES DE COURS

Flexion simple à l'ELS

Responsable de l’enseignement : F. GUILLEMARD novembre 2006


CNAM CCV109 – Béton armé 2

Sommaire
10. CALCUL D’UNE SECTION RECTANGULAIRE A LA FLEXION SIMPLE A L’ELS ............... 3
10.1. PRESENTATION ........................................................................................................................ 3
10.2. CAS DE LA FISSURATION PEU PREJUDICIABLE ............................................................................. 3
10.3. ETATS LIMITES D’OUVERTURE DES FISSURES.............................................................................. 5
10.3.1. Fissuration préjudiciable................................................................................................ 5
10.3.2. Fissuration très préjudiciable......................................................................................... 6
10.4. NOTION DE MOMENT RESISTANT DU BETON : MRB ...................................................................... 6
10.5. CALCUL DES ACIERS DANS LE CAS OU MS ≤ MRB........................................................................ 7
10.6. CALCUL DES ACIERS DANS LE CAS OU MS > MRB ....................................................................... 8
10.6.1. Détermination de la section A1 => équilibre de la section 1 ......................................... 8
10.6.2. Détermination des sections A2 et A' => équilibre de la section 2 ................................. 9
10.6.3. Sections d'aciers totales.............................................................................................. 10
10.7. EXERCICE DE COURS: POUTRE RECTANGULAIRE SANS ACIERS COMPRIMES .............................. 11
10.7.1. Sollicitations................................................................................................................. 11
10.7.2. Caractéristiques des matériaux................................................................................... 11
10.7.3. Calcul de la position de l’axe neutre............................................................................ 12
10.7.4. Calcul du moment résistant Mrb.................................................................................. 12
10.7.5. Calcul des armatures................................................................................................... 12
10.7.6. Vérification du % mini .................................................................................................. 13
11. CALCUL D'UNE SECTION EN T EN FLEXION SIMPLE A L'ELS ....................................... 14
11.1. DETERMINATION DE MTSER..................................................................................................... 14
11.2. AXE NEUTRE DANS LA TABLE DE COMPRESSION ........................................................................ 15
11.3. AXE NEUTRE EN DEHORS DE LA TABLE DE COMPRESSION .......................................................... 15
11.3.1. Méthode simplifiée sans aciers comprimés ................................................................ 16
11.3.2. Méthode complète ....................................................................................................... 16
11.4. AXE NEUTRE EN DEHORS DE LA TABLE AVEC ACIERS COMPRIMES .............................................. 19
11.5. EXERCICE DE COURS: SECTION T SANS ACIERS COMPRIME ..................................................... 21
11.5.1. Caractéristiques des matériaux................................................................................... 21
11.5.2. Calcul de Mtser............................................................................................................ 21
11.5.3. Contrainte de compression du béton .......................................................................... 21
11.5.4. Calcul des armatures................................................................................................... 22
11.6. EXERCICE DE COURS: SECTION EN T AVEC ACIERS COMPRIMES ................................................ 23
11.6.1. Caractéristiques des matériaux................................................................................... 23
11.6.2. Calcul de Mtser............................................................................................................ 23
11.6.3. Contrainte de compression du béton .......................................................................... 23
11.6.4. Calcul des armatures................................................................................................... 24
CNAM CCV109 – Béton armé 3

10. Calcul d’une section rectangulaire à la flexion simple à l’ELS

10.1. Présentation
Comme nous l'avons vu précédemment, il existe plusieurs type d'état limite de service, dont les
deux principaux sont :
 Un état limite de service concernant la vérification des flèches.
 Un état limite de service concernant la limitation des fissures.

De façon générale, on fait un dimensionnement à l'E.L.S dans 2 cas de figures:


 Lorsque la vérification des contraintes ELS, suite à un dimensionnement ELU, n'est pas
satisfaite.
 Lorsque la fissuration est préjudiciable ou très préjudiciable.

Le critère de fissuration est la raison principale pour laquelle on a souvent recours à un


dimensionnement aux Etats Limite de Service, ce qui amène a effectuer un dimensionnement en
limitant les contraintes sur le béton et les aciers.

Lorsque la fissuration est peu préjudiciable, on se rend compte que le dimensionnement ELS n'est
pas prépondérant (voir paragraphe ci-après).

A l'E.L.S, il existe donc deux limites à respecter:


 La limite de compression sur le béton qui vaut σ bc = 0,6.f c 28
 La limite d'ouverture des fissures qui se traduit par une limite de traction sur les aciers,
fonction du critère de fissuration (fissuration préjudiciable ou très préjudiciable).

10.2. Cas de la fissuration peu préjudiciable

Dans ce cas, seule la contrainte de compression du béton est limitée à σ bc = 0,6.f c 28 .

Pour un calcul à l’E.L.S, on établi donc un diagramme d'équilibre en contraintes, et non plus en
déformations comme c'était le cas du dimensionnement à l'E.L.U:
CNAM CCV109 – Béton armé 4

A partir du diagramme précédent, on peut écrire les équations d’équilibre suivantes :

1- Equilibre des forces : ∑F = 0


On a 2 forces internes et aucune force externe normale puisque l’on est en flexion.
Donc, en utilisant le diagramme triangle :

1
FBC = .b.y1 .σBC = AS .σ S (1)
2

2- Equilibre des moments : ∑M = 0


On a 1 moment externe MS et les 2 forces internes engendrées par la section du béton comprimé
et la section de l’acier tendu.

En écrivant l’équilibre au niveau des aciers tendus, ce qui permet d’éliminer une inconnue As, on
trouve :
M S = FBC .Z b (2)

avec Z B bras de levier de la résultante du béton comprimé par rapport aux aciers tendus :

y1
ZB = d −
3

1 y
On a l’expression complète de Ms : M S = .b.y 1 . σ BC . (d − 31 )
2

y1
Ou en divisant par b.d². σ BC et en posant α 1 = et :
d

Ms
 µ ser = Moment de service réduit
b .d ².σ bc

α1 α
 µ ser = (1 − 1 ) (3)
2 3

L'équation (3) nous permet d'écrire α en fonction du moment réduit : α 1 = 1,5[ 1 − 1 − .µ ser ]
8
3

On peut ensuite écrire la contrainte sur les aciers tendus σS en fonction de la contrainte limite sur

le béton comprimé, en utilisant le théorème des triangles semblables (voir figure précédente):

1 − α1
σ S = 15.σ BC .
α1
CNAM CCV109 – Béton armé 5

Finalement, on peut exprimer la section d’armatures cherchée en fonction du moment de service:

MS
AS =
Z B .σ S

α11
avec : Z B = d (1 − 3 )

Mais en pratique le calcul à l’ELS dans le cas de fissuration peu nuisible est inutile car il est
intégré dans le calcul à l’ELU lorsque l’on tient compte du « moment réduit limite ultime ».

10.3. Etats limites d’ouverture des fissures


Dans ce cas, en plus de la limite imposée à la contrainte maximale du béton comprimé, on limite la
contrainte de l’acier en service selon les conditions de fissuration à une valeur limite σ S , fonction
du critère de fissuration, et définie ci après :

10.3.1. Fissuration préjudiciable

Lorsque les éléments de structure sont soumis aux intempéries, à des condensations ou peuvent
être alternativement noyés ou immergés en eau douce.

Dans ce cas on limite la contrainte de traction des armatures à σs = ξ


2/3 fe
ξ = MIN
MAX ( 0,5 fe ; 110 η f tj )

fe ,η, ftj sont donnés chapitre 2

valeur de ξ pour fe = 500 Mpa

fe= 500 Valeur de ξ


fcj ftj n=1,0 n=1,6
20 1,80 250,0 250,0
25 2,10 250,0 250,0
30 2,40 250,0 250,0
35 2,70 250,0 250,0
40 3,00 250,0 250,0

valeur de ξ pour fe = 400 Mpa


fe= 400 Valeur de ξ
fcj ftj n=1,0 n=1,6
20 1,80 200,0 200,0
25 2,10 200,0 201,6
30 2,40 200,0 215,6
35 2,70 200,0 228,6
40 3,00 200,0 241,0
CNAM CCV109 – Béton armé 6

10.3.2. Fissuration très préjudiciable

Lorsque les éléments de structure sont exposés à un milieu agressif ( eau de mer, atmosphère
marine , gaz ou sols corrosifs) ou lorsque les éléments doivent assurés une étanchéité

Dans ce cas on limite la contrainte de traction des armatures à : σs = 0,8 ξ


ξ donné pour la fissuration préjudiciable

Valeur de σs pour fe = 500 MPa fissuration très préjudiciable


fe= 500 Valeur de σs
fcj ftj n=1,0 n=1,6
20 1,80 200,0 200,0
25 2,10 200,0 200,0
30 2,40 200,0 200,0
35 2,70 200,0 200,0
40 3,00 200,0 200,0

Valeur de σs pour fe = 400 MPa fissuration très préjudiciable

fe= 400 Valeur de σs


fcj ftj n=1,0 n=1,6
20 1,80 160,0 160,0
25 2,10 160,0 161,3
30 2,40 160,0 172,4
35 2,70 160,0 182,9
40 3,00 160,0 192,8

10.4. Notion de moment résistant du Béton : Mrb


Le moment résistant du béton Mrb est le moment de service pour lequel l’état limite de compression
du béton (caractérisé par σ B = σ BC ) et l’état limite d’ouverture des fissures (caractérisé par
σ S = σ S ) sont simultanément atteints.
CNAM CCV109 – Béton armé 7

Lorsque le moment est égal au moment résistant, l’axe neutre occupe une position définie par les
triangles semblables égal à :

y1 15.σ BC 15.σ BC
α1 = = donc : y1 = .d
d 15.σ BC + σ S 15.σ BC + σ S


1
 Fbc = .b. y1 .σ bc
2
y1
 Z B = d − 3

1 y
 M rb = Fbc .Z b = .b. y1 .σ bc .(d − 1 )
2 3
M rb 1 α
d’où le moment résistant réduit du béton : µ rb = = .α 1 .(1 − 1 )
b.d ².σ bc 2 3

Il est donc possible de calculer Mrb à priori, une fois connues les valeurs des contraintes limites
σ BC et σ S .

10.5. Calcul des aciers dans le cas où Ms ≤ Mrb

On a σ B ≤ σ BC et σ S =σ S
D’où A’ = 0 l n’y a pas d’acier comprimé

On « cale » le dimensionnement de As à la limite de Mrb

Soit :

y1 15.σ BC
α1 = =
d 15.σ BC + σ S


α1
 Z B = d .(1 − )
3

MS
 AS =
Z B .σ S
CNAM CCV109 – Béton armé 8

10.6. Calcul des aciers dans le cas où Ms > Mrb

On a σ B > σ BC , ce qui veut dire que l'on a atteint l'état limite de compression du béton => il
faut donc des aciers comprimés

On décompose alors la section réelle en deux sections fictives :


 une section fictive 1, de largeur b, sans aciers comprimés
 une section fictive 2, sans béton, munie de la section A’ d’aciers comprimés

On obtient :

d’
A’ A’

d A.N = +
1 2

A A1 A2

Mser = Mrb + M2

 La section 1 reprend le moment Mrb, ce qui veut dire que le béton et les aciers travaillent à
leur contrainte maxi, soit respectivement σ bc et σs .
 La section 2 reprend le moment restant M2=Mser – Mrb avec une section d’acier
comprimée A’. La section d’acier tendu A2 a pour but d’équilibrer la section A’.

Pour dimensionner la section totale, il nous faut donc écrire l’équilibre des deux sections 1 et 2 puis
additionner les armatures trouvées dans chacune d’entre-elles.

10.6.1. Détermination de la section A1 => équilibre de la section 1

Pour déterminer la section A1, il nous faut équilibrer la section 1, en partant de l'hypothèse que le
béton et les aciers travaillent au maximum de leurs possibilités:

15σ bc

Fb
y1 = α 1d
A.N

Zb
A1

Fs
σs

Contraintes Forces
CNAM CCV109 – Béton armé 9

L’équilibre de la section 1 en prenant M=Mrb nous donne :

y1 15σ bc
 α1 = =
d 15σ bc + σ s

 α  Mrb
 Z b = d 1 − 1  et A1 =
 3  Zb ×σ s

10.6.2. Détermination des sections A2 et A' => équilibre de la section 2

L’équilibre de la section 2 se fait en ne tenant compte que des sections d’acier A’ et A2,
respectivement aciers comprimés et aciers tendus.

L’équilibre de la section 2 nous donne :

A’
σ sc
F = A'×σ sc

A.N d-d’

A2

σs F = A2 × σ s

Contraintes Forces

 A2 σ s = A'σ sc (1)
Equilibre des forces :
 Equilibre des moments / A2 : M 2 = M ser − M rb = A'σ sc (d − d ' ) (2)

A partir de l’équation (2), on peut écrire la formule nous permettant de déterminer A’ :

M ser − M rb
A' =
(d − d ' )σ sc

Pour calculer A’, il nous faut donc déterminer σsc (contrainte sur les aciers comprimés).

A partir de l’équation (1), on peut déterminer la section A2 qui doit équilibrer A’ :

σ sc
A2 = A'
σs
CNAM CCV109 – Béton armé 10

Calcul de la contrainte sur les aciers comprimés σsc

Pour déterminer la contrainte sur les aciers comprimés, il faut repartir de la section complète
(béton et acier) .

En zone de compression, on a :

15σ bc
d’
d’
A’ σ sc
y1 = α 1d
A.N

Pour déterminer σsc, on applique le théorème des triangles semblables :

15σ bc σ sc α1d − d '


= => σ sc = 15σ bc
α 1d α 1d − d ' α1d

En posant d ' = δ ' d , on obtient :

α1 − δ '
σ sc = 15σ bc
α1

10.6.3. Sections d'aciers totales

M rb σ
 Aciers tendus: As = A1 + A2 = + A' sc
Zb ×σ s σs

M ser − M rb
 Aciers comprimés: A' =
(d − d ' )σ sc
CNAM CCV109 – Béton armé 11

10.7. Exercice de cours: Poutre rectangulaire sans aciers comprimés


Le but de cet exercice est d’analyser une poutre isostatique en flexion simple à l’ELS, sans aciers
comprimés.

Afin de comparer un dimensionnement ELU et ELS, reprenons la même poutre que celle étudiée
lors du cours de flexion simple ELU:

 Sollicitations : la poutre est soumise à une charge uniformément répartie (notée P) sur
toute la travée avec :
o Pg= 15 KN/ml + poids propre
o Pq= 20KN/ml
 Matériaux :
o Béton: Fc28= 25Mpa
o Acier: Fe500
 Enrobage des armatures : 5cm
 Fissuration très préjudiciable
 Densité du béton : 25KN/m3

On se propose :
 De déterminer les armatures longitudinales.
 De vérifier le pourcentage minimum.

10.7.1. Sollicitations

Le calcul des sollicitations (voir ED flexion simple ELU 1) nous donne :


 Pser= 15 + 3,75 + 20= 38,75 KN / ml.
38,75 × 5,5²
 M ser = = 146,52 KN .m
8
10.7.2. Caractéristiques des matériaux
La compression maxi sur le béton est de σ bc = 0,6 Fc 28 = 0,6 × 25 = 15Mpa

 Contrainte maxi sur les aciers : en fissuration très préjudiciable, on a

 2 
 Fe   333,33 
 3   
σ s = 0,8 × min  
 0,5 Fe  = 0,8 × min max 
250  = 200 Mpa
max    110 1,6 × 2,1 = 201,63
 110 η × F  
 tj

CNAM CCV109 – Béton armé 12

10.7.3. Calcul de la position de l’axe neutre

Il nous faut déterminer la position de l’axe neutre en calculant α1

15σ bc 15 × 15
α1 = = = 0,529
15σ bc + σ s 15 × 15 + 200

10.7.4. Calcul du moment résistant Mrb

Connaissant la valeur de α 1 , on peut déterminer la valeur du moment résistant de la section de


béton Mrb en appliquant la formule suivante :

1  α   0,529 
Mrb = α 1 1 − 1  × b0 × d ² × σ bc = 0,5 × 0,5291 −  × 0,25 × 0,54² × 15 = 0,238MN .m
2  3   3 

avec Hauteur utile : d=0,9h= 0,54m

Le moment Mrb vaut donc 238KN.m

On a bien Mser= 146,52KN.m < Mrb => pas d’aciers comprimés.

10.7.5. Calcul des armatures

On détermine les sections d’aciers en se calant au max des contraintes.

On a donc :

α1 0,529
z b = d (1 − ) = 0,54 × (1 − ) = 0,445m
3 3
et

M ser 0,1465
Aser = = = 16,46cm²
zb × σ s 0,445 × 200

On peut mettre en place 3HA16 + 3HA16 + 3HA14 (16,68cm²)


CNAM CCV109 – Béton armé 13

10.7.6. Vérification du % mini

Le pourcentage minimum pour une poutre rectangulaire en flexion simple vaut :

Ft 28 2,1
Amin = 0,23 b0 d = 0,23 0,25 × 0,54 = 1,30cm² < 16,68cm² => OK
Fe 500
CNAM CCV109 – Béton armé 14

11.Calcul d'une section en T en flexion simple à l'ELS

Prenons une section en T, définie par les paramètres géométriques suivant:

h0

b0

Pour dimensionner une section en T, en flexion simple à l'ELS, il faut avant toute chose déterminer
la position de l'axe neutre.
On distingue alors deux cas de figure:
 L'axe neutre tombe dans la table de compression => la section travaille alors comme une
section rectangulaire de largeur b.
 L'axe neutre est en dehors de la table de compression => dimensionnement d'une section
en T.

Le moment qui correspond à la limite sera noté Mtser

Il nous faut donc déterminer Mtser.

11.1. Détermination de Mtser.


Pour déterminer Mtser, moment équilibré par la table de compression, on part des diagrammes
suivants, en considérant que les aciers tendus travaillent au maximum de leur capacité:

Avec n=15

Ce diagramme intègre un coefficient d'équivalence béton \ acier n=15

On détermine le moment Mtser en écrivant l'équilibre des moments par rapport aux aciers tendus:

 h 
 M Tser = Fbc × z b = Fbc ×  d − 0 
 3

1 h
 M Tser = bh0σ bc (d − 0 ) (1)
2 3
CNAM CCV109 – Béton armé 15

L'hypothèse de cet équilibre est que les aciers tendus travaillent au maximum de leurs capacité,
donc à σs .

σs
On exprime alors σ bc en fonction de par la règle des triangles semblables:
n

σs h0
σ bc = ×
15 d − h0

En injectant la valeur de σ bc dans l'équation (1), on obtient la valeur de Mtser en fonction de σs :

h0
d−
σs 3 × b × h2
M Tser = ×
30 d − h0
0

11.2. Axe neutre dans la table de compression


Pour que l'axe neutre soit dans la table de compression, il faut que l'on ait Mser < Mtser.

Dans ce cas, on se ramène au calcul d'une section rectangulaire de largeur b, de hauteur utile d,
avec ou sans aciers comprimés.

h0
Attention, pour le calcul des armatures, on doit considérer le bras de levier zb = d −
3
(voir diagramme précédent)

11.3. Axe neutre en dehors de la table de compression


Si on a Mser > Mtser, cela veut dire que la table de compression n'est pas suffisante pour
équilibrer la totalité du moment, et on doit donc prendre une partie de la nervure (calcul en T).

Dans ce cas, le problème consiste à déterminer la position de l'axe neutre alors que l'on a pas
d'indication sur le taux de compression du béton. Un dimensionnement précis exige alors de faire
appel à un calcul itératif avec, à chaque itération, la vérification de l'hypothèse de compression du
béton fixée au départ.
Ce genre de calcul itératif ne peut être fait que par un logiciel de calcul.

Pour un calcul manuel, il existe deux méthodes:


 Une méthode simplifiée basée sur une estimation forfaitaire du bras de levier Zb.
 Une méthode plus complète qui consiste à discrétiser la section en T en deux sections
fictives rectangulaires.
CNAM CCV109 – Béton armé 16

11.3.1. Méthode simplifiée sans aciers comprimés

Cette méthode consiste tout simplement à estimer forfaitairement le bras de levier Zb:


 zb = 0,99d − 0,4h0
 Pour un bâtiment, on a :  ou
 z = d − h0
 b
2
 Pour un ouvrage d'art, on a: Z b = 0,93d

La section d'acier se traduit par:

M ser
Aser =
zb × σ s

11.3.2. Méthode complète

Comme nous l'avons vu précédemment, le but de cette méthode est de se ramener au calcul de
deux sections rectangulaires.

Le principe de la décomposition est le suivant:

Toute la difficulté de ce calcul consiste à déterminer y1, c'est-à-dire la position exacte de l'axe
neutre.

Pour connaître y1, il nous faut estimer la contrainte de compression sur le béton: σ bc
CNAM CCV109 – Béton armé 17

Détermination de la contrainte de compression du béton: σ bc

On part du diagramme suivant:

On estime d'abord la contrainte moyenne de la table de compression, considérant que cette


dernière s'exerce au milieu de la table:

M ser
σm =
h0
bh0 (d − )
2

Ensuite, on applique le théorème des triangles semblables aux triangles AEB et ADC. On obtient la
relation suivante:

σ st σ st
σ bc + σm +
n = n
d h0
d−
2

De cette relation, on en déduit la valeur de σ bc .

Avant de poursuivre les calculs, il faut impérativement vérifier que l'on respecte bien la
compression limite sur le béton, soit σ bc < σ bc .

Dans le cas contraire, il faut mettre en place des aciers comprimés.

Connaissant la valeur de σ bc , on peut déterminer les sections d'aciers à mettre en place dans les
deux sections fictives.
CNAM CCV109 – Béton armé 18

Calcul des armatures de la section fictive 1

nσ bc
 y1 = d
nσ bc + σ st
σ bc
 N b1 = b × y1 ×
2
y1
 M 1 = N b1 × z1 avec z1 = d −
3
M1
 As1 =
z1 × σ st

Calcul des armatures de la section fictive 2

 y 2 = y1 − h0
σ ×y
 σ b 2 = bc 2
y1
σ b2
 N b 2 = (b − b0 ) y 2
2
y2
 M 2 = N b 2 × z 2 avec z 2 = d − h0 −
3
M2
 As 2 =
z 2 × σ st

Notion de moment de service M0

En superposant donc les deux sections fictives, on a une section totale: As 0 = As1 − As 2

Cette section permet d'équilibrer un moment M 0 = M1 − M 2

Ce moment, repris par la section d'acier calculée, est basée sur l'estimation de la contrainte de
compression du béton que l'on a déterminé auparavant.

Section d'acier théorique à mettre en place

D'après les calculs que l'on a mené précédemment, le moment M0 sera forcément différent du
moment Mser à reprendre. Il convient donc de pondérer la section d'aciers obtenue par le rapport
des deux:

As 0 × M ser
As =
M0
CNAM CCV109 – Béton armé 19

11.4. Axe neutre en dehors de la table avec aciers comprimés


En réalité, ce cas de figure est très rare car le plus souvent, la prise en compte de la table de
compression dispense de mettre en place des aciers comprimés.

Cependant, pour dimensionner la poutre dans un tel cas de figure, on part sur la même
décomposition que celle du cas précédent, sans aciers comprimés.
ème
La seule différence vient du fait que l'on ajoute une 3 section fictive qui correspond à la
détermination des aciers comprimés.

On a donc la décomposition suivante:

Détermination de la contrainte de compression du béton: σ bc

Le calcul de la contrainte de compression du béton est le même que dans le cas de la section en T
sans aciers comprimés.

Par contre, si on a des aciers comprimés, cela veut dire que σ bc > σ bc

Calcul des armatures de la section fictive 1

Le dimensionnement de la section fictive 1 est le même que celui effectué précédemment (pour la
section en T sans aciers comprimés) à une différence près: étant donné que l'on met en place des
aciers comprimés, on considère que le béton en compression et les aciers en traction travaillent
au maximum de leurs capacités.

nσ bc
 y1 = d
nσ bc + σ st
σ bc
 N b1 = b × y1 ×
2
CNAM CCV109 – Béton armé 20

y1
 M 1 = N b1 × z1 avec z1 = d −
3
M1
 As1 =
z1 × σ st

Calcul des armatures de la section fictive 2

La remarque concernant le dimensionnement de la section 1 est également valable pour la section


2.

 y 2 = y1 − h0
σ bc × y 2
 σ b2 =
y1
σ b2
 N b 2 = (b − b0 ) y 2
2
y2
 M 2 = N b 2 × z 2 avec z 2 = d − h0 −
3
M2
 As 2 =
z 2 × σ st

Calcul des armatures de la section fictive 3

Contrairement aux calculs qui sont menés à l'ELU, on calcul d'abord la section d'acier tendu pour
reprendre M3, puis les aciers comprimés qui rééquilibre cette section.

Aciers tendus
 M 3 = M ser − (M 1 − M 2 )
 z3 = d − d '
M3
 As 3 =
z 3 σ st

Aciers comprimés
 y1 − d ' 
 Contrainte de l'acier comprimé: σ sc = nσ bc  
 y1 
M3
 Section d'armature comprimée: As' =
z 3 × σ sc

Section d'acier totale

 Section d'acier tendue: As = As1 − As 2 + As 3


 Section d'acier comprimée: As'
CNAM CCV109 – Béton armé 21

11.5. Exercice de cours: Section T sans aciers comprimé


Prenons de la poutre ci-dessous:

0,90

0,10 Hypothèses de départ:


 Fc28= 18 Mpa
 Fe= 400 Mpa
 Fissuration préjudiciable
0,60  Mu= 0,552 MN.m
 Mser= 0,400 MN.m

0,18

11.5.1. Caractéristiques des matériaux

Fissuration préjudiciable:
 σ bc = 0,6 Fc 28 = 0,6 ×18 = 10,80Mpa
 2 Fe = 266,67 Mpa
 σ s = min  3 = 200Mpa
 MAX ( 0,5 Fe;110 ηf tj ) = MAX ( 200,180)

11.5.2. Calcul de Mtser

h0 0,10
d− 0,60 −
σs 3 × b × h2 = 200 3 × 0,90 × 0,10 2 = 0,068MN .m
 M Tser = × ×
30 d − h0 30 0,60 − 0,10
0

 On a Mser > Mtser, donc l'axe neutre est dans la nervure.

11.5.3. Contrainte de compression du béton

M ser 0,400
 σm = = = 8,08Mpa
h0 0,10
bh0 (d − ) 0,90 × 0,10 ( 0, 60 − )
2 2
 σ   200 
 σ m + st  σ  8,08 + 
 σ bc = d n  − st = 0,60 15  − 200 = 10,02 Mpa
 d − h0  n  0,60 − 0,10  15
   
 2   2 

On a σ bc < σ bc => pas d'aciers comprimés


CNAM CCV109 – Béton armé 22

11.5.4. Calcul des armatures

Calcul des armatures de la section fictive 1

nσ bc 15 ×10,02
 y1 = d= 0,60 = 25,74cm
nσ + σ st 15 × 10,02 + 200
σ 10,02
 N b1 = b × y1 × bc = 0,90 × 0,257 × = 1,159 MN
2 2
0,2574
 M 1 = N b1 × z1 = 1,159 × 0,5142 = 0,60 MN .m avec z1 = 0,60 − = 0,5142m
3
M1 0,60
 As1 = = = 58,34cm²
z1 × σ st 0,5142 × 200

Calcul des armatures de la section fictive 2

 y2 = y1 − h0 = 0,2574 − 0,10 = 0,1574m


σ × y 10,02 × 0,1574
 σ b 2 = bc 2 = = 6,13Mpa
y1 0,2574
σ b2 6,13
 N b 2 = (b − b0 ) y 2 = (0,90 − 0,18) × 0,1574 ×
= 0,3473MN
2 2
 M 2 = N b 2 × z 2 = 0,3473 × 0,4474 = 0,155MN .m
0,1574
avec z 2 = 0,60 − 0,10 − = 0,4474m
3
M2 0,155
 As 2 = = = 17,32cm²
z 2 × σ st 0,4474 × 200

Notion de moment de service M0

 As 0 = As1 − As 2 = 58,34 − 17,32 = 41,02cm²


 M 0 = M 1 − M 2 = 0,60 − 0,155 = 0,445MN .m

Section d'acier théorique à mettre en place

As 0 × M ser 41,02 × 0,400


 As = = = 36,87cm²
M0 0,445
CNAM CCV109 – Béton armé 23

11.6. Exercice de cours: Section en T avec aciers comprimés


Prenons de la poutre ci-dessous:

Hypothèses de départ:
1,20  Fc28= 20 Mpa
d'=0,04  Fe= 500 Mpa
0,10  Fissuration préjudiciable
 Mu= 1,3 MN.m
 Mser= 0,95 MN.m
0,68

0,30

11.6.1. Caractéristiques des matériaux

Fissuration préjudiciable:
 σ bc = 0,6 Fc 28 = 0,6 × 20 = 12Mpa
 2 Fe = 333,33Mpa
 σ s = min  3 = 250Mpa
 MAX ( 0,5 Fe;110 ηf tj ) = MAX (250,186,7)

11.6.2. Calcul de Mtser

h0 0,10
d− 0,68 −
σ 3 × b × h 2 = 250 × 3 × 1,20 × 0,10 2 = 0,111MN .m
 M Tser = s×
30 d − h0 30 0,68 − 0,10
0

 On a Mser > Mtser, donc l'axe neutre est dans la nervure.

11.6.3. Contrainte de compression du béton

M ser 0,95
 σm = = = 12,56 Mpa
h 0,10
bh0 (d − 0 ) 1,20 × 0,10(0,68 − )
2 2
 σ   250 
 σ m + st  σ  12,56 + 
 σ bc = d n  − st = 0,68 15  − 250 = 14,88Mpa
 d − h0  n  0,68 − 0,10  15
   
 2   2 

On a σ bc > σ bc => aciers comprimés


CNAM CCV109 – Béton armé 24

11.6.4. Calcul des armatures

Calcul des armatures de la section fictive 1

nσ bc 15 × 12
 y1 = d= × 0,68 = 28,46cm
nσ bc + σ st 15 × 12 + 250
σ bc 12
 N b1 = b × y1 × = 1,20 × 0,2846 ×
= 2,05MN
2 2
 M 1 = N b1 × z1 = 2,05 × 0,5851 = 1,20 MN .m
0,2846
avec z1 = 0,68 − = 58,51cm
3
M1 1,20
 As1 = = = 85,45cm²
z1 × σ st 0,5851 × 240

Calcul des armatures de la section fictive 2

La remarque concernant le dimensionnement de la section 1 est également valable pour la section


2.

 y 2 = y1 − h0 = 28,46 − 10 = 18,46cm
σ bc × y2 12 × 0,1846
 σ b2 = = = 7,78Mpa
y1 0,2846
σ b2 7,78
 N b 2 = (b − b0 ) y 2 = (1,20 − 0,30) × 0,1846 × = 0,646 MN
2 2
 M 2 = N b 2 × z 2 = 0,646 × 0,5185 = 0,335MN .m
18,46
avec z 2 = 68 − 10 − = 51,85cm
3
M2 0,335
 As 2 = = = 25,84cm²
z 2 × σ st 0,5185 × 250

Calcul des armatures de la section fictive 3

Aciers tendus
 M 3 = M ser − ( M 1 − M 2 ) = 0,95 − (1,20 − 0,335) = 0,085MN .m
 z 3 = d − d ' = 0,68 − 0,04 = 0,64m
M3 0,085
 As 3 = = = 5,31cm²
z3 σ st 0,64 × 250
CNAM CCV109 – Béton armé 25

Aciers comprimés
 Contrainte de l'acier comprimé:
 y1 − d '   0,2846 − 0,04 
σ bc = nσ bc   = 15 ×12  = 154,70Mpa
 y1   0,2846 
M3 0,085
Section d'armature comprimée: As = = = 8,58cm²
'

z3 × σ sc 0,64 × 154,70

Section d'acier totale

 Section d'acier tendue: As = As1 − As 2 + As 3 = 85,45 − 25,84 + 5,31 = 64,92cm²


 Section d'acier comprimée: As' = 8,6cm²

Vous aimerez peut-être aussi