Vous êtes sur la page 1sur 4

Calcul d’une voile

1. Introduction :
2. Décente charge d’une voile :

Pour plancher corps creux terrasse:


Charge permanente 𝐺 = 5.01 𝑘𝑛/𝑚²
Charge d’exploitation 𝑄 = 1 𝑘𝑛/𝑚²
Pour plancher corps creux intermédiaire :
Charge permanente 𝐺 = 5.68 𝑘𝑛/𝑚²
Charge d’exploitation 𝑄 = 1.5 𝑘𝑛/𝑚²
Pour plancher dalle pleine intermédiaire :
Charge permanente 𝐺 = 7.6 𝑘𝑛/𝑚²
Charge d’exploitation 𝑄 = 1.5 𝑘𝑛/𝑚²
Poids propre de la voile :
𝑃𝑝 = ℎ × 𝑒 × 25 = 2.85 × 0.2 × 25 = 14.25𝑘𝑛/𝑚

Charge Charge permanente Charge Charge à l ELU


kn/m d’exploitation kn/m kn/m
Etage 4 6 1 10.35
Etage 3 27 3 44.55
Etage 2 49 5 80.25
Etage 1 72 7 117.45
Mezzanine 97 11 163.5
RDC 100 11 164.85
Sous-sol 123 15 204.75

3. Dimensionnement et ferraillage de la voile :


Selon la normalisation française les dimensions d’un voile doivent
respecter les conditions suivantes :

- La longueur du voile est au moins égale à 5 fois son épaisseur


- L’épaisseur du voile est au moins égale à 10cm
- L’élancement mécanique est au plus égale à 80
- La résistance caractéristique du béton est au plus égale à 40 MPa
- Justification des sollicitations normales
- Longueur de flambement
- Fonctions de la liaison voile-plancher, l’existence des raidisseurs ainsi que le type de
voile (armée ou non).
A. Hypothèse de calcul de la voile
a) Calcul de la langueur de flambement :

𝑙𝑓′ Mur armé verticalement Mur non armé


𝑙0 verticalement
Mur encastré en tête et en pied :
Avec un plancher de part et d’autre 0.80 0.85
Avec un plancher d’un seul côté 0.85 0.9

Mur articulé en tête et en pied 1 1


Voile non armé Voile armé
horizontalement horizontalement
𝑙𝑓′ ≤ 𝑏 𝑙𝑓′ 𝑙𝑓′
𝑙𝑓 = 𝑙𝑓 =
𝑙𝑓′ 𝑙𝑓′
1 + 0.5 × ( )² 1 + ( )²
𝑏 𝑏
𝑙𝑓′ > 𝑏 𝑏 𝑏
𝑙𝑓 = 𝑙𝑓 =
1.5 2

b) Effort de compression :
Notation Unité Voile armé Voile non armé
verticalement verticalement
Elancement 𝜆 m 𝑙𝑓 × √12
𝜆=
𝑎
Section réduite 𝐵𝑟 m² 𝑑 × (𝑎 − 0.02)
Coefficient 𝛼 𝛼 0.85
Pour 𝛼 < 50 𝜆 0.65
1 + 0.2 × ( )²
35 𝜆
1 + 0.2 × (30)²
50
Pour 50 ≤ 𝛼 ≤ 80 0.6 × ( )²
𝜆
Effort limite ELU 𝑁𝑢 𝑙𝑖𝑚 𝐵𝑟 × 𝑓𝑐28 𝐵𝑟 × 𝑓𝑐28
𝛼×( 𝛼×
0.9 × 𝛾𝑏 0.9 × 𝛾𝑏
𝐴𝑠 × 𝑓𝑒
+ )
𝛾𝑠

Avec :
𝑙𝑓 : longueur de flambement

a : épaisseur de la voile
d : longueur de la voile

𝐴𝑠 : section éventuelle
B. Calcul du voile étudié :
a) Longueur de flambement :
Cas d’un voile articulé en tête et en pied armé horizontalement et non
armé verticalement : 𝑙𝑓′ = 𝑙

𝑙𝑓′ = 2.85𝑚 ≤ 𝑑 = 5.120 𝑚

Donc
𝑙𝑓′ 2.85
𝑙𝑓 = = 𝑙𝑓 = = 2.17𝑚
𝑙𝑓′ 2.85
1 + ( )² 1 + ( )²
𝑏 5.120
b) Elancement :
𝑙𝑓 × √12 2.17 × √12
𝜆= =𝜆= = 37.55 < 50
𝑎 0.2

 Coefficient de réduction :
0.65 0.65
𝛼= = = 0.49
𝜆 37.55
1 + 0.2 × ( )² 1 + 0.2 × ( )²
30 30
c) Contrainte limite :

𝐵𝑟 = 𝑑 × (𝑎 − 0.02) = 5.120 × (0.2 − 0.02) = 0.9216𝑚²


𝐵𝑟 × 𝑓𝑐28 0.9216 × 25
𝑁𝑢 𝑙𝑖𝑚 = 𝛼 × = 0.49 × = 8.36 𝑀𝑁
0.9 × 𝛾𝑏 0.9 × 1.5
𝑁𝑢 𝑙𝑖𝑚 8.36
𝜎𝑢 𝑙𝑖𝑚 = = = 8.16 𝑀𝑝𝑎
𝑎 × 𝑑 0.2 × 5.120

Vérification :
A mi-hauteur h=1.425m contrainte à l’ELU :
𝑢 𝑁 163.5×10−3
𝜎𝑢 = 𝑎×𝑑 = = 0.159𝑀𝑃𝑎 < 𝜎𝑢 𝑙𝑖𝑚 = 8.16 𝑀𝑝𝑎
0.2×5.12
 Condition vérifiée

Au niveau de 2,85 m, le voile étant chargé sur un seul côté, on admet


une répartition trapézoïdale dues au plancher (épaisseur du plancher, h= 0.2m).
2 × 𝑁𝑢 2 × 163.5 × 10−3 𝜎𝑢 𝑙𝑖𝑚
𝜎𝑢 = 𝑎 = = 0.318𝑀𝑝𝑎 < = 16.65 𝑀𝑝𝑎
𝑎 × 𝑑 × (2 − ) 0.2 × 5.12 × (2 − 0.2) 𝛼
ℎ 0.2
 Condition vérifiée