Vous êtes sur la page 1sur 3

TD 7 : Royal Canin

Diagnostic externe du marché du Pet Food :

Domaines Opportunités Menaces


Marché Marché porteur, globalement en - Baisse de la demande
progression pour les produits bas de
- Nombreuses innovations gamme
- Fort taux de possession de chiens - Nécessité d’innovation
et permanente pour survivre
chats
- Segment des snacks encore peu
développé
- Produits haut de gamme, produits
santé en forte croissance
Consommation Demande grandissante des
propriétaires d’animaux pour des
produits
de qualité
- Surinvestissement des maîtres
dans
leur relation avec leur animal
Concurrence - Concurrence très vive
avec de grands groupes
internationaux (marché
partagé essentiellement
entre 5 grands groupes
mondiaux)
Réseaux de Nombreux réseaux de distribution La grande distribution
distribution très variés rencontre de nombreuses
- Développement des circuits difficultés
spécialisés
Environnement Importance de la recherche et Normes très pointues
développement régissent la production des
- Nombreuses innovations en petfood
termes
de Packaging

Diagnostic interne de l’entreprise Royal Canin :

Domaines Forces Faiblesses


Prix Stratégie d’écrémage en rapport Prix supérieurs à ceux des
avec la concurrents
qualité des produits
Produits - Des produits innovants, de haute - Produits à très forte
technicité et à forte valeur concurrence
nutritionnelle
- Hyper segmentation de l’offre
- Gamme variée
- Produits internationaux
- Sélection rigoureuse des matières
premières
- Savoir faire très maîtrisé en
matière de
conception et de fabrication
Communication - Forte notoriété Coûts de communications
- Communication technique et élevés
scientifique de proximité
- Campagne de presse radio,
télévision
- Participation à des événements
canins et félins
Distribution - Distribution spécialisée
exclusivement
- Des aliments spécifiques sont
proposés à chaque circuit

Marie.cousineau@gmail.com

3°) Analyse concurrentielle

- La concurrence du secteur
Sur le secteur du petfood, 5 grands groupes internationaux se partagent l’essentiel
du marché, la concurrence y est donc intense.
- La menace de nouveaux entrants sur le marché
Les nouveaux entrants pourraient être les MDD sur le créneau du moyen de gamme.
- La menace des produits de substitution.
Il s’agit des préparations « maison » ou des restes de repas mais les propriétaires
achètent de plus en plus de produits issus de l’industrie pour nourrir leur animal
- Le pouvoir de négociation des clients
Un faible pouvoir de négociation est du au fait que les clients sont très en attente des
conseils prodigués par les prescripteurs de leur part
- Le pouvoir de négociation des fournisseurs
Il existe peu de fournisseurs dans ce secteur ce qui renforce leur pouvoir

4°) Préconisations

- La politique de produit
- Continuer à développer de nouveaux produits répondant aux vrais besoins
nutritionnels des chiens et des chats
- Pousser encore la segmentation de son offre et tendre ainsi vers du « sur-mesure »
pour les animaux
- Se lancer sur le segment du bio ? ou des friandises (mais attention à ce que ces
dernières soit compatibles avec la santé et le bien être de l’animal)
- La politique de prix
- Poursuivre la politique d’écrémage
- La politique de distribution
-Poursuivre dans la distribution spécialisée
- La politique de communication
- communication media avec des spots TV, de la radio et des campagnes de presse
- créer des spots originaux pour se démarquer de la concurrence
- Poursuivre la politique de partenariat avec les labos Universitaires
- Chercher de nouveaux moyens originaux pour Communiquer
- Participer à des événements canins et félins