Vous êtes sur la page 1sur 14

TOUS

INSIEME
PREMIER MÉDIA DE L’EURO-RÉGION
ALPES-MÉDITERRANÉE
PAR LES JEUNES, POUR LES JEUNES

Une initiative soutenue par le Ministère de la Culture


REMERCIEMENTS

Dans le cadre de la volonté du Ministère de la Culture d’oeuvrer à la démocratisation culturelle et


des savoirs, en particulier sur les territoires ruraux, péri-urbains et quartiers politiques de la ville, la
Résidence de journaliste, programme d’Éducation aux médias et à l’information auprès des jeunes
sur le temps scolaire, a permis de qualifier les pages Société citoyennes du Journal La STRADA,
en permettant de donner la parole à 167 jeunes.

Il a permis de créer un nouveau projet éditorial initié par les jeunes, pour les jeunes, à travers
Tousinsieme, premier Média de l’Euro-Région Alpes-Méditerranée, grâce à une collaboration avec
des médias professionnels existants : via la journaliste Morgane Tymen, chez le journal La Strada
et son partenaire France Bleu Azur, ainsi que via la journaliste italienne Angela Ianstosca, chez le
journal italien Acqua e Sapone.

Il a favorisé la rencontre entre journalistes professionnels, musiciens (rappeur italien Kento, DJ


Fastcut…), acteurs associatifs oeuvrant à l’éducation auprès du public scolaire. Il a permis au
Lycée Thierry Maulnier de devenir le siège d’une émulsion citoyenne transfrontalière à l’origine de
la création d’un média inédit. Des projets de territoire qui montrent que la maîtrise de l’information
a un impact sur la transformation citoyenne de notre société.

Anna Maria Casella, professeure d’italien au Lycée Thierry Maulnier et Morgane Tymen, journaliste
à La Strada - qui a créé une entreprise, GALORE, pour notamment développer complètement ce
programme d’Éducation aux Médias - ont été les maîtres d’oeuvre de cette transformation.

Nous présentons nos sincères remerciements :


- à la DRAC PACA, qui nous a permis de réaliser ce projet de territoire : Tousinsieme.
- à la Région Sud-PACA, qui nous a permis de développer le Média de l’Euro-Région
- à La STRADA, média porteur du projet grâce à qui cela a été réalisable
- à France Bleu Azur, média partenaire de La STRADA, vecteur d’information citoyenne signée
des jeunes
- à GALORE, entreprise qui a permis la réalisation de la Résidence de journaliste auprès des
jeunes ; ainsi que Morgane Tymen, qui a été la journaliste itinérante
- au Lycée Thierry Maulnier, qui nous a ouvert ses portes pour toucher un large public de lycéens
volontaires et investis ; ainsi qu’Anna Maria Casella, professeure d’italien, qui nous en a donné
les clefs
- aux classes de Première L1, S1, S2 du lycée Thierry Maulnier, de Quarta de l’Istituto G. Caboto,
de l’École primaire La Digue 2 et du Collège Paul Langevin de Carros pour leur investissement.
Vous n’avez cessé de nous épater. Ce projet était pour vous. 

C’est grâce à vous qu’aujourd’hui il rayonne.
Grâce à la DRAC PACA et à la Région Sud-PACA,
La STRADA et GALORE ont pu développer un projet de territoire : Tousinsieme.
06 84 13 69 64 / tousinsieme@gmail.com

TOUSINSIEME
Premier Média de l’Euro-Région par les jeunes, pour les jeunes
CONTACT PRESSE
Morgane Tymen

Tousinsieme, un nom franco-italien choisi par des jeunes volontaires rassemblés pour créer le
Premier média de l’Euro-Région Alpes-Méditerranée. L’initiative lancée cette année a déjà
touché 129 jeunes, en quartier politique et territoire rural. Le groupe moteur est constitué de 18
lycéens, en Première L et S au lycée Thierry Maulnier à Nice en France et en Quarta
(équivalent Première) à l’Istituto G. Caboto à Chiavari en Italie.

VOIR LE TEASER ICI

L’Euro-Région Alpes-Méditerranée est une entente interrégionale transfrontalière qui ambitionne


de devenir  groupement européen de coopération territoriale  pour encourager le partage et
l’identification à ces territoires. Dans ce contexte, Tousinsieme se place comme un vecteur
d’information citoyenne, ayant pour cible les jeunes dans les deux pays, à travers la délivrance
d’une information bilingue à cheval entre deux cultures, en communion dans une seule voix.

Tousinsieme est à ce jour un site internet et un compte Instagram. Les jeunes ont choisi leur
média : étant très sensibilisés au numérique, ces supports ont fait l’unanimité.

C’est grâce à la Direction régionale des Affaires culturelles PACA et à la Région Sud-PACA que
La Strada et sa journaliste Morgane Tymen ont pu mettre en place ces interventions au lycée
Thierry Maulnier, avec la professeure d’italien Anna Maria Casella. Cette initiative a abouti à la
création d’un média, par les jeunes.
06 84 13 69 64 / tousinsieme@gmail.com

Objectifs 

Un média vecteur d’une citoyenneté transfrontalière 


- Éducation aux médias et à l’information pour sensibiliser au paysage médiatique, ouvrir l’esprit
CONTACT PRESSE

critique et devenir citoyen de l’information en participant concrètement à la création d’un média


Morgane Tymen

et à la réalisation de reportages qui alimentent ce média. 


- Inaugurer un projet éditorial sur un territoire défini, dont l’intention part des jeunes et soit
développée entièrement par eux. 


- Valoriser l’entité régionale Euro-Région Alpes-Méditerranée, pour inciter à une citoyenneté


transfrontalière, à l’échange culturel et linguistique. 


- Pratiquer l’italien et le français à travers la réalisation d’un projet concret, auprès de


professionnels du territoire. 


- Susciter l’entraide entres les jeunes de différents âges (École primaire, Collège, Lycée)

Modes d’intervention

Créer un média: le chemin d’un développement bilingue


- Série de cours sur le temps scolaire visant à l’initiation au paysage médiatique et à la


réalisation concrète de la construction d’un reportage presse écrite et radio, en présence des
classes françaises et italiennes. À partir de ces éléments, ils ont imaginé ce que pourrait être ce
média et quelle ligne éditoriale il pourrait arborer.


- Organisation de ce média : création du site internet et d’Instagram. Définition de l’équipe en
créant une Rédaction radio, presse écrite et un groupe de Community managers. 

06 84 13 69 64 / tousinsieme@gmail.com
CONTACT PRESSE
Morgane Tymen

SITE WEB INSTAGRAM :


TOUSINSIEME

Public touché


129 élèves en zone rurale ou en
quartier politique de la ville. 

- Classes de Première L1,
Première S1, Première S2
(Lycée Thierry Maulnier, Nice,
France), Quarta (Istituto G.
Caboto, Chiavari, Italie). Entre
15 et 18 ans. 

Le lycée Thierry Maulnier
rassemble des jeunes du
quartier politique Les Moulins et
de la vallée du Var, zone rurale,
car il est le premier lycée à la
sortie de la vallée du Var. 

- 4 élèves de primaire de l’École
La Digue 2 (Quartier politique
Les Moulins) qui ont voulu se
joindre à nous spontanément.
Sur le temps scolaire. Entre 8 et
10 ans. 

- Une classe du Collège de
Carros, Paul Langevin, qui se
sont joints à nous avec leur
enseignante. Entre 13 et 14
ans. 


ÉCOUTER LE REPORTAGE
06 84 13 69 64 / tousinsieme@gmail.com

Réalisation du premier sujet


CONTACT PRESSE

La récolte d’informations s’est faite lors d’une sorite à Gênes. Micros et petits carnets sont de
Morgane Tymen

sortie pour aller à la rencontre de migrants et échanger sur leurs parcours. Au fur et à mesure de
leurs échanges, l’angle choisi au départ d’une rétrospective historique sur les migrations s’est
transformé en état des lieux de ce qu’il se passe après la traversée. Traduction des textes,
sélection de l’angle, de l’information autour de cet angle, hiérarchie de l’information, rédaction du
texte pour le groupe presse écrite et rédaction de la voix off, suivi de l’enregistrement audio ont
été les éléments de cette série de cours.

ÉCOUTER LE REPORTAGE
« There is no place like home »

Face à la nécessité des migrations politiques, économiques et climatiques, comment gérer


l’accueil dans les conditions les plus favorables pour tous ? Des lycéens sont allés à Gênes
faire la rencontre de plusieurs rescapés du voyage et nous rapportent ces lignes. Portrait
de leur situation aujourd’hui.

Bakary, Musa, Assan et Seehou* viennent tous de Gambie. Ils ne se connaissaient pas avant.
Certains se sont rencontrés lors de leur périple. « Je suis passé par le Mali, puis au Burkina Faso,
au Niger et ensuite en Libye. J’ai passé environ sept mois sur les routes. C’est un long voyage,
n’est-ce pas ? », lance Assan, assis au milieu de ses deux compères. À gauche, Musa vit dans le
camp de réfugié de Gênes. Assan explique : « Certains vivent dans des appartements, d’autres
vivent dans des camps. Mais nous sommes tous des immigrants. » De son côté, il a déjà son
diplôme du collège et passe un autre diplôme pour devenir agent de sécurité. Assan est arrivé plus
tôt que Musa. Ce dernier en est à l’étape du collège. Pour Seehou, le trajet ne s’arrête pas là. Il
aimerait mettre le cap sur un autre pays. En attendant, il étudie et exprime son entière gratitude
envers l’Italie : « Ils nous ont donné un endroit où dormir, ils nous ont donné à manger. Ils ont pris
soin de nous, de notre santé et de notre éducation. Donc… on les remercie beaucoup pour cela. »

« Tu dois faire tes preuves »

Car s’ils risquent plusieurs mois de voyage, pour beaucoup leurs économies et parfois même leur
vie, c’est qu’ils ont fait le choix de tenter de vivre, coûte que coûte, en partant de là où ils ne le
pouvaient plus. « Le voyage s’est passé dans de très mauvaises conditions. Nous avons eu un
problème à bord, et certains passagers ont perdu leur vie, avant que les secours arrivent », se
souvient Bakary. Arrivé il y a 10 ans, sa situation aujourd'hui est un peu différente. Il vit en
appartement, en colocation. Petite surface, mais très chaleureux ! « On peut dire que je suis bien
maintenant. J’ai une situation administrative régularisée, je ne suis plus dans le camp et je
travaille. » Tailleur et couturier de métier dans son pays, il a trouvé de quoi exercer en Italie. À
seulement 26 ans, il a fait exactement la même route qu’Assan, alors qu’il avait 16 ans. « Tu dois
faire tes preuves en arrivant. Et attendre aussi, être patient. » Pourtant, même s’il confie beaucoup
aimer la ville de Gênes, pour Bakary, la perspective est de rentrer chez lui un jour : « Rien ne vaut
le fait d’être chez soi (1) ».

Avec la participation de Manon Mauray, Maria Barbati, William Fabuel, Samantha Salavouras, Julia Deschamps et
Ambre Martines, Première L1, Lycée Thierry Maulnier.

Une initiative encadrée par la professeure d’italien Anna Maria Casella et la journaliste Morgane Tymen,
entreprise Galore, partenaires de la DRAC, la Région SUD-PACA et du journal La Strada. 

* Par précaution, les patronymes ont été changés.


1. Interview en anglais : « There is no place like home »

Plus d’infos : tousinsieme.wixsite.com
06 84 13 69 64 / tousinsieme@gmail.com

Réalisation du second sujet


Kento, rappeur italien, est venu faire une visite au lycée Thierry Maulnier. L’année dernière, il avait
commencé la composition d’un rap avec certains élèves de Tousinsieme, sur les thèmes du vivre-
CONTACT PRESSE

ensemble, de la citoyenneté et la solidarité. Le fait de terminer de composer ce rap puis de réaliser


un clip a fait l’objet d’un nouvel article : En quoi le rap peut-il être un outil pédagogique à l’école ? 

Morgane Tymen

Les mêmes étapes ont été réalisées pour la réalisation de ce second sujet, par les deux rédactions.

VOIR LE CLIP DE RAP BILINGUE


Tous Insieme - École La Digue 2 / Lycée Thierry Maulnier ft. Kento (Officiel)

ÉCOUTER LE REPORTAGE
L’ÉCOLE DU RAP

Le rap, un outil de transmission à l’école. Lors de sa rencontre avec les lycéens de


Thierry Maulnier et les élèves de l’École primaire La Digue 2, le rappeur
italien Kento nous l’a montré. Son livre, Resistenza Rap, illustre comment le pouvoir
de la musique peut être mis au service d’un activisme politique.

«Mon passeport, c’est vous» : Kento est un rappeur ouvert à l’international. Au lycée Thierry
Maulnier à Nice, “en seulement 3 jours passés ensemble, je réussis à mieux vous
comprendre. Et cela signifie que vous avez une belle capacité à me transmettre quelque
chose.” Auprès des jeunes, Kento trouve l’inspiration nécessaire pour défendre l’une de ses
causes : dédiaboliser le rap. Si le rappeur apprend beaucoup des jeunes, son rap peut
également apporter beaucoup à l’école.  
 
“Il y a un devoir fondamental d’apporter le rap à l’école” 

“Avant, le rap à l’école était considéré comme le diable. Il était impossible, impensable, que
le rap puisse entrer dans les leçons de langues vivantes, dans les cours en
général. ” L'école a longtemps dénigré ce style musical, le pensant destiné à une
minorité alors mal perçue. Pourtant, il a été la forme d’expression d’une génération entière à
travers le monde. Aujourd’hui, le lycée Thierry Maulnier sort le tapis rouge pour accueillir le
hip-hop à l’école, comme forme de poésie.  


Si les portes des écoles s’ouvrent, c’est grâce aux professeurs qui comprennent que le rap,
premier genre musical au monde depuis 2017 (1), fait aujourd’hui partie intégrante de la vie
d’une majorité d’adolescents. D’ailleurs, Kento a commencé à exprimer son art à l’école.

À travers l’écriture de son livre, Resistenza Rap (2), il livre une invitation à devenir citoyen


engagé en développant son esprit critique.  “Le rap est un instrument de résistance. J’espère
une prise de conscience de celui qui écrit, celui qui crée la musique, celui qui fait de la
poésie et celui qui l’écoute. Et je ne pense pas que tous les rappeurs soient stupides, mais
ils ne sont pas tous des philosophes non plus.”  

Tous insieme !

En 1 jour et demi, les jeunes et Kento ont composé et enregistré un rap bilingue franco-
italien, Tous Insieme, portant sur la tolérance et la solidarité. Dans ce même temps, le clip (3)
a été réalisé et projeté. À Thierry Maulnier, Kento ne s’est pas arrêté au statut d’élève :  il
avait devant lui de véritables citoyens auxquels il s’est attaché. “Des projets d’avenir ?
Retourner avec vous. Faire une autre chanson. Et pourquoi pas faire un concert ensemble!”  

 
Manon Mauray, Maria Barbati, William Fabuel, Samantha Salavouras et Julia Deschamps, Première L1, Lycée
Thierry Maulnier.
Une initiative encadrée par la professeure d’italien Anna Maria Casella et la journaliste Morgane Tymen,
entreprise Galore, partenaires de la DRAC, la Région SUD-PACA et du journal La Strada. 
 
(1) Source : plateforme de streaming Spotify 

(2) Resistenza Rap : Musica, lotta e (forse) poesia : come l’Hip-Hop ha cambiato la mia vita, Francesco “Kento”
Carlo. Ed. Bordighera. En italien ou anglais.  

(3) Clip Tous Insieme sur YouTube, soit un exemple de projet pédagogique qui permet de pratiquer le cours
d’italien, en incluant des compétences transversales : sur YouTube - Tous Insieme - École La Digue 2/Lycée
Thierry Maulnier ft. Kento (Officiel)
Plus d’infos : tousinsieme.wixsite.com 
06 84 13 69 64 / tousinsieme@gmail.com
CONTACT PRESSE
Morgane Tymen

Débat transfrontalier sur le développement de l’Euro-Région


Angela Iantosca, journaliste italienne, est passée au Lycée Thierry Maulnier pour
sensibiliser au pouvoir des médias. Nous avons travaillé en collaboration pour organiser un
débat franco-italien sur le développement du média de l’Euro-Région : son organisation
entre les deux pays, ses modes de diffusion, sa ligne éditoriale et ses prochains sujets de
prédilection. L’environnement est arrivé en tête, à l’unanimité. Un teaser vidéo a été réalisé
au cours de ces débats, qui ont réuni d’autres classes du lycée, pour clôturer cette année
scolaire en ayant un support de communication pour Tousinsieme.

VOIR LE TEASER DE TOUSINSIEME


Tiré du débat
Résultats

129 jeunes sensibilisent une
communauté euro-régionale à
travers la création d’un média
citoyen

- Un média bilingue créé avec une rédaction


composée de 13 lycéens français et de 4
lycéens italiens, sur un territoire défini :
l’Euro-Région Alpes-Méditerranée (Régions
Sud-PACA, Auvergne-Rhônes-Alpes, Ligurie,
Piemont, Val d’Aoste)

- Une communauté euro-régionale sensibilisée


au média citoyen à travers les différents
acteurs : musiciens (Kento, DJ Fastcut…),
journalistes (Morgane Tymen, La Strada ;
Angela Ianstosca, Acqua e Sapone ; France
Bleu Azur…), établissements scolaires
(Istituto G. Caboto à travers l’enseignante de
français Viriginie D’Ansembourg et le lycée
Thierry Maulnier à travers l’enseignante
d’italien Anna Maria Casella), les acteurs
rencontrés (Museo Del Mare, réfugiés…), les
interactions européennes (réseau eTwinning)
et surtout 129 élèves sensibilisés à deux
langues et deux cultures à travers la création
d’un média dans chacun des deux pays. 


- 8 productions en tout

- Un média : site web et instagram
- (+ présences YouTube, Soundcloud,
eTwinning)


- Reportage radio : Premier Média de l’Euro-
Région Alpes-Méditerranée : les débuts


- Réalisation d’un clip vidéo pour valoriser le
rap composé et enregistré dans la même
matinée 


- Article L’école du rap, à publier dans La
Strada et Tousinsieme


- Reportage radio sur Le rap à l’école, un
outil pédagogique ?, à diffuser sur France
Bleu Azur et Tousinsieme 


- Article There is no place like home, à
publier dans La Strada et Tousinsieme


- Reportage radio Réfugiés : que se passe-t-
il après la traversée ? à diffuser sur France
Bleu Azur et Tousinsieme 


- Teaser de Tousinsieme, Premier média de
l’Euro-Région, par les jeunes pour les
jeunes. 

06 84 13 69 64 / tousinsieme@gmail.com

PERSPECTIVE DE DEVELOPPEMENT


CONTACT PRESSE

La STRADA : média citoyen qui donne la parole aux jeunes


Morgane Tymen

LA STRADA est le journal culturel leader du Var, Alpes-Maritimes et Monaco, distribué à 35 000
exemplaires toutes les deux semaines. Il se veut
média citoyen. Gratuit, disponible au coeur de
l’espace public, dans tous les lieux de culture
(cinémas, théâtres, salles de spectacle…), il est
accessible à tous. Il est également écrit par des
citoyens, passionnés, responsables de rubrique,
de chronique ou experts d’un sujet. La STRADA
souhaitait depuis longtemps ouvrir ses pages aux jeunes citoyens. Grâce aux interventions
d’Éducation aux Médias et à l’Information réalisées par sa journaliste Responsable de Rubrique
Société, Morgane Tymen, le processus est aujourd'hui entamé.

Le journal LA STRADA est très heureux de participer à son devoir de démocratisation des
connaissances et des savoirs, en participant à l’éducation d’une génération à se réapproprier
l’information, à monter en compétences grâce au travail avec notre journaliste, et de participer à
des projets de territoire entraînant la transformation de nos pages et la création d’un nouveau
média, celui de l’Euro-Région Alpes-Méditerranée.

GALORE : un effet de levier pour TOUSINSIEME

Référante La STRADA pour le programme


d’Éducation aux Médias et à l’Information,
Morgane Tymen a créé une entreprise, Galore,
permettant de développer complètement cette
initiative. C’est via Galore qu’elle a mené le
programme auprès des jeunes cette année.

Cette structure a à coeur de développer le programme d’Éducation aux Médias dans les années
à venir. Suite à l’expérience de l’année scolaire 2018-2019, les échanges avec les jeunes ont été
riches et les projets de territoire qui en sont sortis méritent d’être pérennisés dans le temps.



 TOUSINSIEME : devenir un média pérenne


 L’idée est de promouvoir le Média de l’Euro-Région pour qu’il devienne un Média à part entière,

 avec sa propre entité juridique, son propre fonctionnement et une

diffusion indépendante et importante. Les travaux entre les équipes

italiennes et françaises sont à intensifier. Un programme est prévu dès

 l’année prochaine avec des journalistes français et italiens pour

 accompagner l’action des jeunes de l’Euro-Région. Lancer des débats,

suggérer des sujets : La Rédaction est ouverte à vos propositions pour
faire vivre ce média citoyen de proximité !
TOUS
INSIEME
VOUS REMERCIE