Vous êtes sur la page 1sur 2

Etude et conception du pont

L’objectif de cette étude est de déterminer le type d’ouvrage le plus économique capable à la
fois de satisfaire les contraintes fonctionnelles et naturelles.

Il faut donc fixer l’ensemble des contraintes à respecter et les types des ouvrages à envisager
afin de les comparer. Cette comparaison nous mènera à retenir la meilleure solution. Dans ce
qui suit, on va d’abord énumérer toutes les variantes possibles pour ce projet, mentionner
leurs avantages, inconvénients et domaine d’emploi puis écarter les variantes inutiles et enfin
tirer la conception la plus adéquate.

1. Variantes possibles à envisager :

Vu l’immensité du domaine des ouvrages d’art, il y a un grand nombre de solutions à


adopter. Pour ce projet, on va se limiter à optimiser seulement trois variantes couramment
utilisées pour les projets de pont à savoir :

- Les ponts à poutres en béton armé PSIBA ;


- Pont viaduc à travées indépendantes à poutres préfabriquées ;
- Les ponts en dalle béton précontraint.

a) Pont à poutres à travées indépendantes en béton armé PSIBA :

Le tablier est constitué d’une série de poutres en béton armé associées à une dalle de
couverture, et généralement reliées entre elles par des entretoises d’appui et
éventuellement des entretoises intermédiaires. Les travées peuvent être indépendantes ou
continues dans notre ca on va procéder à des travées indépendantes afin de limiter les
effets possibles des tassements différentiels.

Domaine d’emploi :

- Des portées économiques variant de 15 à 25 m pour chaque travée ;


- franchissement d’une rivière ou d’un canal, lorsque les gabarits de navigation
n’imposent pas de ménager des ouvertures exceptionnelles ;
- il permet une succession d’obstacles de faibles portées, mais rapprochés
(routes, voies ferrées) pour lesquels des ouvrages isolés ne seraient ni
compétitifs, ni très satisfaisant du point de vue esthétique.

Les avantages :

- D’éviter les échafaudages sur le lit d’oued ;


- L’utilisation des poutres préfabriquées qui facilite exécution ;
- Une épaisseur de tablier plus mince ;
- Moins de charge transmise au sol ;
- Un coût économique du BA par rapport aux autres matériaux ;
- Peu sensible aux tassements différentiels.
Inconvénients :

- Plus de travées et d’appuis ;


- Un manque du côté esthétique dans une zone urbaine qui n’est pas notre cas ;
- Plus de main d'œuvre ;
- Les joints de chaussée : L’exécution et l’entretien de ces derniers sont alors à
l’origine de coûts additionnels.

Conception :

- Pour les ouvrages constitués de travées indépendantes multiples, on cherche à


réaliser des portées égales de façon à s'orienter vers un processus de
construction plus industriel car répétitif et souvent plus économique donc Le
PSI BA peut être choisi avec 6 travées de 25 m (La longueur totale du pont est de
156.40m) avec un tablier d’épaisseur environs 1.8m qui comprend 4 poutres à
talon en béton armé coulées en place.

Estimation du cout :

2. . Choix de la variante à étudier

En raison de son domaine d’emploi bien adapté à notre besoin (franchissement d’une
rivière) et de sa multitude d’avantages, nous choisissons la variante Pont à poutres en BA

Vous aimerez peut-être aussi